MARTHE ET MARIE

EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 10:18

Pour deux amies qui visitent le forum, j'ouvre un dossier "EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT"

Si l'exorcisme ne peut-être pratiqué que par un prêtre mandaté par un évêque, la prière de délivrance peut être pratiquée par tous prêtres et fidèles.


LUCIFER

LA GENESE


Pendant les premiers siècles du christianisme, Jésus Christ est appelé LUCIFER, c'est-à-dire le porteur de lumière (du latin lux, lumière et de ferre, porter) et ce n'est qu'à partir du Moyen-Âge qu'il désignera le Démon.

Dans le livre de la Genèse où il est rapporté la tradition des origines de l'Univers et de l'Homme, il n'est question que du serpent Tentateur d'Ève, mais le nom de Satan ou de Lucifer ne figure nulle part.

Or, dans le "Livre du prophète Isaïe" (XIV, 12/15), on trouve ce verset :
"Oh ! Quelle chute as-tu faite du haut des Cieux,
Astre du matin, fils de l'Aurore ! ...
Toi qui disais dans ton cœur :
"J'escaladerai les Cieux, j'y érigerai mon trône et je siégerai sur le Mont des Assemblées ...
Je serai l'égal du très haut ! ..."
Et te voilà précipité dans le sépulcre, dans les profondeurs de l'abîme".

Origène, dans son De principiis, fut le premier à considérer que ce passage attestait de ce que Lucifer – l'Astre du matin - était tombé dans l'Abîme pour avoir voulu égaler Dieu et que sa déchéance lui avait valu de devenir Satan, l'Accusateur, le Tentateur et, en fait, le Diable.

Par la suite, Tertulien, Saint Cyprien, Saint Ambroise et bien d'autres, moins illustres, ont accrédité cette thèse. Ainsi, le Diable n'est entré dans la théologie et donc dans la Genèse que postérieurement aux premiers textes à proprement parler chrétiens – les Évangiles – sur la base de l'interprétation d'un texte hébraïque.

Les exégètes modernes, bien que la trouvant insuffisante, justifient cette antique interprétation et admettent donc désormais que le texte d'Isaïe est le plus ancien témoignage de la Chute de l'Archange, porteur de Lumière, vers les Ténèbres de l'Abîme.

Il faut toutefois indiquer que d'autres exégètes n'ont vu dans ce texte que la prédiction de la chute de Babylone et de son dernier roi. Pour ces auteurs, il n'y a donc pas de Diable dès lors que l'on n'en trouve trace nulle part ailleurs dans la Genèse.

LE TRIOMPHE DU DIABLE

Le véritable triomphe du Diable n'intervient qu'au Moyen-Âge puisque ce n'est qu'à cette époque que son existence est posée comme un dogme de la foi catholique et que son existence est érigée au rang de Vérité révélée. Ce dogme affirme par ailleurs que, suite à sa déchéance, Lucifer, l'Ange de la Lumière, est devenu Satan, le Prince des Ténèbres, autrement dit le Diable, et que ce n'est pas dans l'Abîme qu'il a été précipité mais dans les Enfers.

L'érection de ce dogme intervient à une période particulièrement obscurantiste, marquée par de nombreuses catastrophes (épidémies, guerres, massacres, famines, mouvements climatiques), souvent présentées comme l'œuvre du Diable.
Dès lors, la théologie va se diviser en une théodicée, l'étude de Dieu, et une démonologie, l'étude du Diable.

Au temps des réformes, de Luther, lorsque le monde laïc est en pleine crise religieuse, les grandes confessions se battent pour essayer de convaincre les chrétiens de les suivre. Protestants comme catholiques font une surenchère sur le Diable et définissent de plus en plus nettement le Démon comme étant capable d'intervenir à peu près dans tous les actes de l'existence; ils valorisent ainsi une idée nouvelle, apparue à la fin du Moyen-Age, l'idée de la sorcellerie. C’est la transcription de fantasmes à propos d'une secte démoniaque, d’humains qui ont abandonné la foi chrétienne et qui se réunissent dans des lieux secrets pour pratiquer un culte particulier, le Sabbat, et pour faire le plus de mal possible autour d'eux.

CELUI QUE L’ON APPELLE DE TOUS LES NOMS


Le démon n’a été représenté de façon précise qu’à partir du XIème ou XIIème siècle. A ce moment-là on a utilisé l’ancienne imagerie païenne remontant au dieu Pan - une apparence de bouc - en utilisant ses principaux attributs : sabots, toison, mauvaise odeur, etc.

Le Diable n'est pas une spécificité chrétienne. Il existe dans les autres religions. Il est Mâra qui tenta le Bouddha, Belzébuth (Baal Zebub) chez les Philistins, Ham Shatan, Satan pour les Hébreux, Ahriman, le dieu du Mal des Perses, Iblis, qui refusa de se prosterner devant Allah dans le Coran, Lilith, la seconde femme d'Adam, dans le Talmud.
De même, il sera Méphisto dans la légende du docteur Faust.

Quelques traits communs caractérisent tous ces diables. Ils symbolisent ou personnifient le mal. Esprit ou ange, opposé à la divinité, le Diable est un être de feu, régnant dans l'Enfer. Mais il revient tenter les hommes et peut même s'emparer de leur corps, les posséder.

Les termes employés pour qualifier le Diable révèlent clairement ce qu'il personnifie : le Séducteur, le Tentateur, le Menteur, le Malfaisant, le Mauvais, le Malin, l'Accusateur, l'Adversaire, l'Ennemi, le Prince des Ténèbres. C'est la "Bête" de l'Apocalypse.

Dans l'imagination populaire et selon les pays ou les provinces, on l'appelle la Bête, le Grand Nègre, le Cavalier noir, Magistelus ou le Petit Maître, l'Homme noir, l'Autre, le Grippi ("celui qui griffe"), le Harpi, le Grand Bicquiou ("le Grand Bouc"), Cornic ("le Cornu"), l'Homme aux ongles de fer, l'Homme roux, le Gars aux pieds de cheval, le Peû, Chouse, Cheuchevieille, Georgon... Et, avec plus de familiarité : Vieux Pôl, Ricouquet, Bigette, le Joli Garçon, Compère Misloret…





1. L'existence du démon.


Avant tout il faut cadrer le problème de l'existence du démon, mise en discussion par un bon nombre de théologiens rationalistes qui voudraient interpréter satan seulement comme un mythe ou un symbole du mal en général. A ces savants, nous rappelons l'enseignement du Catéchisme de l’Église Catholique :
quand, à la fin du « Notre Père » nous disons « mais délivre-nous du mal », par « mal » s'entend la personne du Malin, non le mal en général
(CCC n°2851).

Le Pape Paul VI dit, relativement au dia­ble : Satan est un agent pervers et de perver­sion... ce n'est pas seulement un démon, mais une terrible pluralité. Donc, satan est une per­sonne, et même une pluralité de personnes ; il comprend tous les anges qui, ayant refusé d'obéir à Dieu, sont devenus des démons, c’est-à-dire rebelles et maudits. A l'appui de cette doctrine de l’Église, il est opportun de rechercher dans la Bible quelques passages d'où émerge que l'existence de satan est claire­ment révélée dans 1'Ecriture ; en outre, on peut comprendre que parler du démon signifie par­ler indirectement du Christ, puisque la Bible affirme que Jésus est le Sauveur, venu nous libérer du pouvoir du Malin. « Satan est libre, intelligent et doté d 'esprit d'initiative ».



2. L'action du diable.



Son activité princi­pale, que nous pouvons définir comme ordi­naire, consiste à tenter l'homme au mal en cher­chant à le faire s'éloigner de Dieu. C'est pourquoi il ne suffit pas seulement de « croire en Dieu » - ce qui est le propre de 90% de nos contemporains - mais il est nécessaire de faire la volonté de Dieu. « Au cours de mes 45.000 exorcismes - raconte ironiquement dom Amorth - je n'ai jamais rencontré un diable qui ne croie pas en Dieu. Croire ne sert à rien ; il faut plutôt faire ce que Jésus nous a dit de faire » (cf. Jc 2.14-20; Mt 7.21).

A cette action tentatrice du démon nous sommes tous soumis, et pour toute notre vie, comme cela s'est produit aussi pour Jésus et Marie ; c'est pourquoi il est nécessaire de veiller, de fuir les occasions de péché et surtout de prier, car seuls nous perdons la lutte contre satan, tandis que nous en serons vainqueurs si nous nous unissons au Christ dans l'oraison.

Il existe aussi une activité extraordinaire du démon, qui consiste en son pouvoir d'occa­sionner des troubles particuliers, exception­nels ; cela se produit quelquefois par notre propre faute, mais aussi parfois par celle d'autrui. Nous pouvons classifier ces maux selon 4 catégories, bien qu'il n'existe pas un langage commun parmi les exorcistes pour décrire les phénomènes démoniaques :


possession :
le diable entre dans le corps humain et se manifeste par des gestes et des paroles. Dans un tel cas, qu'il soit bien clair que satan ne peut jamais se rendre maître de l'âme.

vexation : le démon frappe une personne avec des souffrances et des maléfices, agis­sant sur le plan de la santé, des affections ou du travail. C'est un cas très difficile à discerner car souvent ces maux proviennent de satan mais d'une manière indirecte, non évidente, jusqu'à sembler provoqués par des phénomènes naturels. Pourtant, les personnes frappées, souvent incomprises des prêtres et Évêques peu instruits de ces faits, tournent alors leur recherche d'aide vers des mages ; les problèmes se compliquent alors ultérieurement car toute magie tire son efficacité du royaume des ténèbres.

C'est une illusion stupide de penser que la magie dite « blanche », celle qui semble pour­suivre une finalité de bien, puisse utiliser le pouvoir du Malin pour devenir bénéfique et éliminer le mal. La magie est toujours noire, toujours maléfique. même quand elle est présentée comme « bonne ».

obsession :
il s'agit de troubles donnés à l'homme, qui frappent sa sérénité intérieure, son équilibre psycho-émotif. Satan agresse en causant des perturbations, angoisses et tourments intimes.

infestations : on entend ces maléfices qui frappent également les choses et les animaux. Le Catéchisme de l’Église Catholique affirme qu'on peut faire des exorcismes aussi aux choses (CCC n°1673), et, de fait, il arrive parfois de devoir exorciser des maisons ou des lieux



Tous ces maux particuliers - qui toutefois n'ont jamais de pouvoir sur l'âme - se reçoivent pour 4 motifs :


a) par libre initiative du démon. Dieu, en vertu de la liberté accordée à chaque créature, tolère que satan opère le mal, même si le mal n'est pas la volonté du Seigneur. Sa non-intervention immédiate ne représente pas pour autant une permission de Dieu au mal. Les motifs de cette volonté divine nous échappent en partie ; pourtant, nous savons que le Tout-Puissant a le pouvoir de transformer le mal en bien.

De nombreux saints ont été frappés de possessions, vexations, obsessions et se sont sanctifiés à travers ces épreuves: Padre Pio, le Curé d'Ars, Ste Gemma... N'oublions pas la valeur de la croix. Les maux sataniques, of­ferts en sacrifice à Dieu, ont un énorme pou­voir de rédemption.

b) par la fréquentation de lieux dange­reux : mages, cartomanciennes, groupes sataniques, séances de spiritisme.

c) par la persistance dans le péché grave. Avec le temps, on « s'endurcit » dans le péché et le mal creuse plus profondément ses racines en nous.

d) par les maléfices : c'est la cause la plus commune, qui regarde 90% des cas et ne dépend pas de celui qui subit les maux. « Ma­léfice » signifie un mal fait avec l'aide du démon. Qui peut le faire ? Non pas tous mais seulement les mages réellement en contact avec le diable. On connaît diverses formes de maléfices : envoûtement, enchaînement, mau­vais œil... Sont coupables de tels maux celui qui ordonne les maléfices et celui qui les fait.




3. L'autorité que le Christ a conféré à l’Église afin qu'elle chasse satan.


Jésus a donné ce pouvoir, d'abord aux Douze, puis à 72 disciples ; enfin, Il l’a étendu à tous les croyants :
« Voici les signes qui accompagne­ront ceux qui croient : en mon nom, ils chasse­ront les démons » (Mc 16.17).

Pourtant, aujourd'hui l'exorcisme peut être fait seulement par un prêtre autorisé par son propre Évêque, et avec la permission de l’Évêque du lieu. Toutefois, chaque fidèle peut réciter des prières de libération, pour soi-même et pour les autres, sans qu'il soit besoin de l'autorisation de l’Évêque, lequel peut au maximum prohiber la forme publique ou le lieu où ces implorations sont faites.

La finalité de ces prières est la même que celle de l'exorcisme, c’est-à-dire chasser satan ; mais tandis que l'exorcisme est la prière offi­cielle et publique faite au nom de l’Église - et c'est pourquoi elle est intrinsèquement plus efficace - la prière de libération reste toujours une prière privée qui, dans quelques cas, peut quand même donner de grands résultats.


En fait, au temps de Ste Catherine, il est arrivé qu'on lui amène les cas de possession les plus difficiles : Catherine, qui n'était pas prêtre mais qui était sainte, réussissait à les libérer. Ainsi en fut-il de St François, St Léopold Mandic et de tant d'autres saints qui, bien que n'étant pas exorcistes, ont libéré de nombreux possédés. En règle générale, le pouvoir de chasser les démons dépend de la foi et de la prière.

Maximilien Curletti


Dernière édition par Joss le Mar 29 Juil 2008 - 12:30, édité 15 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Exorciste et Exorcisme

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 11:37

Exorciste et Exorcisme

Tout ce qui suit concernant les prêtres exorcistes correspond au fonctionnement du ministère au sein de l'Eglise Catholique Romaine.



Un exorciste n'est pas:

* Un magicien
* Un mage
* Un homme ayant des pouvoirs "par lui-même"
* Un sorcier....

Et l'exorcisme n'est pas:


* Un rituel magique
* Un distributeur automatique où en échange de telle prière j'obtiens obligatoirement telle 'prestation'...

Le recours à l'exorciste (exorcisme) avec à l'esprit une mentalité "magique" n'est donc pas une bonne approche.

¤¤¤¤¤

Mais alors, de quoi s'agit-il???

Pour le comprendre, il faut revenir à Jésus Christ, notre Sauveur, notre Rédempteur, le Verbe fait chair, la Parole de Dieu, la Lumière du monde.


« Jésus Christ est venu délivrer l'humanité de la domination du mal et du péché. Par le mystère pascal de sa mort et de sa résurrection, le Christ a affronté les puissances mauvaises et a détruit leur empire en libérant toute chose de leur contagion maligne. Il s'est fait proche des personnes souffrantes, faisant sienne la misère des hommes jusqu'à souffrir avec eux et pour eux :
« Je suis venu pour qu'ils aient la vie » (Jn 10, 10).

Par le baptême, en s'engageant à renoncer au péché et à Satan, à tout ce qui détourne de Dieu et divise, le chrétien participe à la victoire du Christ. Il s'oriente avec lui vers la lumière qui permet de connaître Dieu, Père miséricordieux. »
(extrait de "L'Exorcisme dans l'Eglise Catholique" cf. Bibliographie)

Cette "autorité" sur les démons, Jésus l'a transmise à ses disciples comme nous le montre l'Évangile :

« Ayant convoqué les Douze, Jésus leur donna puissance et pouvoir sur tous les démons et sur les maladies pour les guérir » (Lc 9, 1)

et encore ici :

« Ils expulsaient beaucoup de démons, ils oignaient d'huile beaucoup d'infirmes et ils les guérissaient » (Mc 6, 12).

« Les soixante-douze envoyés revinrent pleins de joie et dirent :

Seigneur, même les esprits mauvais nous obéissent quand nous leur donnons des ordres en ton nom !

Jésus leur répondit :

Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. Écoutez: je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et d'écraser toute la puissance de l'ennemi, et rien ne pourra vous faire de mal. Mais ne vous réjouissez pas de ce que les esprits mauvais vous obéissent; réjouissez-vous plutôt de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. » (Lc 10, 17-20)

Ainsi, Jésus, après avoir créé Son Église, a donné aux Apôtres "puissance et pouvoir sur tous les démons". C'est cette autorité conférée par Jésus qui est toujours à l'oeuvre dans l'Église Catholique Romaine de nos jours et ce sont les successeurs des Apôtres qui en sont les garants.

Ceci nous est réaffirmé dans le Catéchisme de l'Église catholique 1992 n° 1673:

« Quand l'Église demande publiquement et avec autorité, au nom de Jésus-Christ, qu'une personne ou un objet soit protégé contre l'emprise du Malin et soustrait à son empire, on parle d'exorcisme. Jésus l'a pratiqué (cf. Mc 1, 25-26), c'est de lui que l'Église tient le pouvoir et la charge d'exorciser (cf. Mc 3, 15 ; 6, 7. 13 ; 16,17).

Sous une forme simple, l'exorcisme est pratiqué lors de la célébration du Baptême. L'exorcisme solennel, appelé " grand exorcisme ", ne peut être pratiqué que par un prêtre et avec la permission de l'évêque. Il faut y procéder avec prudence, en observant strictement les règles établies par l'Église. L'exorcisme vise à expulser les démons ou à libérer de l'emprise démoniaque et cela par l'autorité spirituelle que Jésus a confié à son Église. Très différent est le cas des maladies, surtout psychiques, dont le soin relève de la science médicale. Il est important, donc, de s'assurer, avant de célébrer l'exorcisme, qu'il s'agit d'une présence du Malin, et non pas d'une maladie. »
(cf. CIC, can. 1172).

On comprend donc mieux à présent que dans chaque diocèse, il appartient à l'Évêque de désigner un prêtre exorciste pour exercer ce ministère.



Hélas, de nos jours, ce sujet dérange et il arrive qu'il n'y ait pas d'exorciste dans certains diocèses...

Heureusement, dans la plupart des diocèses, l'Évêque - encore appelé "Ordinaire du lieu" - a bel et bien nommé un prêtre exorciste. C'est ce dernier que vous rencontrerez si besoin est.

A ce stade de notre exposé, je crois indispensable de préciser le point suivant:

Dans l'Eglise Catholique Romaine, le service rendu par un prêtre Exorciste qui vous aura été nommé par l'Evéché de votre diocèse est GRATUIT.
Si on vous demande de payer, VOUS N'AVEZ PAS AFFAIRE À UN VÉRITABLE PRÊTRE EXORCISTE mandaté pour vous par l'évéché!

Donc, je vous réaffirme que si une personne vous réclame de l'argent, elle n'est pas prêtre exorciste de l'Eglise Catholique Romaine. Quoi qu'elle en dise ou se prétende !

Extrait du Droit Canon:

Can. 1172 - § 1. Personne ne peut légitimement prononcer des exorcismes sur les possédés, à moins d'avoir obtenu de l'Ordinaire du lieu une permission particulière et expresse.
§ 2. Cette permission ne sera accordée par l'Ordinaire du lieu qu'à un prêtre pieux, éclairé, prudent et de vie intègre.

et encore:

"Guérissez les malades, ramenez les morts à la vie, rendez purs les lépreux, chassez les esprits mauvais. Vous avez reçu gratuitement, donnez aussi gratuitement" (Matthieu 10, 8)

Cela étant, après coup, rien ne vous interdit d'effectuer un don, librement, selon vos moyens si tel est votre souhait.

¤¤¤¤¤




Les prêtres agissent au nom de Jésus Christ, engagent Son Église par leur action.

Pourquoi cette procédure? pourquoi seulement des prêtres?

Entre autres pour ces raisons:

* Il ne faudrait pas tomber entre de "mauvaises mains", mal intentionnées et qui au lieu de travailler à la Gloire de Dieu travailleraient pour leur propre compte ou pire, seraient au service du démon...

* Certains pourraient également être tentés d'abuser de la faiblesse des personnes en leur extorquant des sommes considérables, à l'instar des mages, sorciers, voyants, gourous divers et variés...

* Garantir la qualité et le sérieux, la formation adéquate et la probité du prêtre qui intervient. Ce ministère est en effet un ministère de discernement, lequel est parfois difficile à poser. Faire la part des choses entre ce qui relève de la maladie "naturelle" (physique ou mentale) et de ce qui relève de l'action du démon n'est pas chose aisée.

* Même une personne bien intentionnée, mais mal formée pourrait faire bien des dégats auprès de personnes souffrant en fait de maladies mentales relevant de la seule psychiatrie...

* Du danger qui guette la personne non avertie qui "jouerait avec le feu"... comme nous le montre cet extrait des Actes des Apôtres:

"Quelques Juifs qui allaient d'un endroit à l'autre et chassaient les esprits mauvais hors des malades essayèrent aussi d'utiliser le nom du Seigneur Jésus pour les faire sortir. Ils disaient aux esprits mauvais :

- Je vous ordonne de sortir au nom de ce Jésus que Paul prêche! (Ceux qui agissaient ainsi étaient les sept fils d'un grand-prêtre juif, nommé Scéva.)

Mais l'esprit mauvais leur répondit:

- Je connais Jésus et je sais qui est Paul ; mais vous, qui êtes-vous?

Et l'homme possédé de l'esprit mauvais se jeta sur eux et se montra plus fort qu'eux tous; ils les maltraita avec une telle violence qu'ils s'enfuirent de sa maison nus et blessés." (Actes 19, 13-16)

¤¤¤¤¤

Comment fait-on pour contacter un prêtre exorciste?

En fait, la toute première chose à faire est de se tourner vers.... Dieu, de lui parler c'est-à-dire: Prier. C'est dans la relation à Dieu que doit s'inscrire tout appel au secours. Quiconque vivant ce qu'on peut appeler un combat spirituel commencera par aller voir le prêtre de sa paroisse. (un peu de la même manière que vous allez tout d'abord chez le médecin généraliste...)

Dans l'écrasante majorité des cas, son intervention pourra vous aider efficacement et le recours à l'exorciste ne sera pas nécessaire.

Si besoin en était, c'est lui qui vous dirigerait vers l'évéché de votre diocèse afin que vous soit désigné un prêtre exorciste. (un peu comme le médecin généraliste vous envoie vers un spécialiste s'il le juge nécessaire). Evitez d'aller de vous même à l'Évéché pour que vous soit désigné un prêtre exorciste. Ils sont en effet peu nombreux et surchargés... Ce n'est que si votre curé ne peut vous aider ou ne veut pas vous écouter que vous serez fondé à aller voir votre Évêque directement. (c'est-à-dire, en pratique, le secrétariat de l'évéché.) Si il n'y a pas de prêtre exorciste dans votre diocèse (cela peut arriver...) n'hésitez pas à aller dans le diocèse d'à côté!

Cette manière de faire peut vous sembler compliquée, mais la qualité et la sécurité de leur intervention est à ce prix. (vous n'iriez pas vous faire opérer par un boucher... ou le rebouteux du coin... au lieu de consulter le chirurgien... même s'il faut prendre rendez-vous pour cela...).

A ce stade, je pense qu'il est clair pour tout le monde, que c'est Jésus Christ qui libère du démon. Le prêtre est son serviteur, il agit en son nom, engageant toute l'Église dans ce combat. La personne doit faire acte de volonté, autrement dit de conversion vers Dieu, vers Jésus-Christ qui triompha définitivement du Malin sur la Croix. On ne redira sans doute jamais assez l'importance de la Prière adressée à Dieu avec foi.

Lors de votre rencontre avec lui, le prêtre exorciste devra faire la part des choses dans ce qui vous arrive, c'est à dire exercer ce qu'on appelle un discernement. Aussi, ne soyez ni surpris ni vexé s'il décide de prendre des avis complémentaires en vous invitant à consulter un psychiatre par exemple.

Jésus Christ étant mort sur la Croix pour que Tous les hommes soient sauvés, les prêtres exorcistes peuvent venir en aide à tout être humain, quelle que soit sa religion.


¤¤¤¤¤














Signes de la possession

Rituel Romain (texte officiel de l'Église pour les célébrations liturgiques) - présentation générale n° 16 :

Le Catéchisme de l’Eglise Catholique rappelle qu’il convient avant tout de bien distinguer les maladies psychiques des véritables cas de possession démoniaque (CEC 1673). Le Rituel romain, quant à lui, au chapitre « De exorcizandis obsessis a daemonio », donne quelques « signes » qui permettent de diagnostiquer les cas de réelle possession diabolique :

- Le fait de parler des langues non connues par la victime (le latin, par exemple).

- L’esprit de blasphème, d’horreur instinctive ou inconsciente des choses saintes, en particulier la haine contre le Christ et la Sainte Vierge.

- La révélation de choses cachées ou futures, sans raison naturelle qui puisse l’expliquer (attention, le démon ne possède pas la connaissance du futur. Mais parce qu’il est de nature angélique, il peut avoir une connaissance « conjoncturelle » beaucoup plus grande que la nôtre.)

- L’utilisation d’une force qui dépasse les capacités humaines (la victime peut lever toute seule une charge que plusieurs personnes ne pourraient pas lever.)

- Phénomènes d’apesanteur : voler, comme si le possédé avait des ailes ; se maintenir en l’air, sans point d’appui ; marcher sur le plafond, la tête dirigée vers le sol, etc.



¤¤¤¤¤



Dans son livre « Exorcisme et Psychiatrie » (cf. Bibliographie), Dom Gabriele Amorth - ancien exorciste du diocèse de Rome - nous explique :


« Le chemin à suivre »
1. Avant toute autre chose, il est nécessaire de vivre dans la grâce et d'éliminer les obstacles à la grâce. C'est pourquoi la première des choses à faire est toujours une bonne confession . Si l'on vit dans un état ordinaire de péché, il faut remédier à cette situation. S'il y a un obstacle à la grâce (le plus fréquent étant de ne pas pardonner du fond du coeur), il faut l'éliminer.

2. Il faut vivre l'eucharistie, dont je rappelle les trois aspects: la messe, la communion, l'adoration eucharistique. Nous devons dire clairement que les quatre moyens déjà cités, et le suivant, ont bien plus de force et de valeur qu'un exorcisme. Les gens sont, le plus souvent, paresseux: ils veulent que les autres interviennent et les délivrent de leurs problèmes; or ce qui manque dans la plupart des cas, c'est l'implication personnelle.

3. Il faut prier. Il est logique que tous ces moyens soient utilisés, non pas successivement, mais en fonction de la nature de chacun; c'est pourquoi la prière doit être quotidienne, faite avec foi, et on doit y consacrer un certain temps. Toutes les prières sont bonnes, même celles que l'on invente. Les prières bibliques ont une efficacité particulière évidente (les psaumes, les cantiques), de même que le Rosaire qui a, vraiment, un pouvoir incroyable.

[Avec ces trois moyens, et sans exorcisme, on peut se libérer de maux d'origine maléfique et de la possession elle-même. Par contre, il est impossible de se délivrer par les exorcismes seuls, sans le recours à ces moyens. On peut faire une exception uniquement quand une personne voudrait utiliser ces moyens, et s'efforce de les utiliser, mais en est empêchée par le démon. Il est nécessaire alors de l'aider et il faut utiliser les deux derniers moyens.]

4. Les prières de libération. Elles ont un double effet, c'est pourquoi elles sont parfois plus efficaces que les exorcismes. En général, on fait des prières de guérison et de délivrance. Dans les cas ne nécessitant pas une guérison, elles sont particulièrement adaptées. (....)

Dans les cas considérés comme « mineurs », ces prières peuvent être suffisantes pour la délivrance, les exorcismes étant réservés seulement aux cas les plus graves.

5. Les exorcismes. L'exorcisme n'a pas comme seul but de chasser les démons, il est également profitable contre l'influence du Malin, d'où son utilisation dans les cas de possession, mais également d'influence démoniaque. (...)

Pour ma part, je demande d'abord que la personne ait une vie de prières et fréquente les sacrements comme il se doit et, de plus, qu'elle me soit présentée par un prêtre ou par un groupe de prières, après une série de prières de libération.

(...)

Cependant il faut toujours, même pendant les exorcismes et une fois que la guérison et la délivrance ont été obtenues, que la personne vive pleinement sa vie chrétienne, soit extrêmement fidèle à la prière, à la messe, aux sacrements, à l'enseignement religieux. Si ceci fait défaut - tout les exorcistes ont pu le constater -, les libérations sont provisoires et les rechutes douloureuses. »

(« Exorcisme et Psychiatrie » - cf. Bibliographie -, Dom Gabriele Amorth; ancien exorciste du diocèse de Rome)



¤¤¤¤¤


Dernière édition par Joss le Mar 29 Juil 2008 - 12:37, édité 7 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 11:37


EXORCISME ET DEMONOLOGIE

La démonologie présente Satan comme le chef des anges rebelles à Dieu. Vaincus par les anges fidèles conduits par l'archange Michel, ils ont été chassés du Ciel et condamnés à l'Enfer. Mais ils reviennent sur Terre, "cherchant à nuire aux hommes en les portant au mal par la tentation".

Au XXIème siècle il n’existe pas de prêtres exorcistes en Allemagne, car l'épiscopat allemand a décidé de ne pas en nommer. C'est une stratégie pastorale: il vaut mieux annoncer Jésus-Christ que de s'occuper du Diable. Le Portugal est dans le même cas, mais pour des raisons différentes : il y a probablement eu trop d'excès.
En France chaque diocèse a un prêtre exorciste; leur principe de base est souvent de ne pas vouloir rencontrer le Diable à tout prix à travers la personne en question, mais d'essayer de comprendre la souffrance cachée de celle-ci.
Le nombre d'exorcistes en France a beaucoup augmenté depuis quelques décennies, car les gens ont davantage tendance à interpréter leurs malheurs dans la sphère religieuse. Ces prêtres reçoivent indifféremment des chrétiens, des croyants d’autres religions, des athées ...

Si les premiers papes se sont peu engagés sur cette doctrine, le courant finit par s'inverser : Jean III, au VIème siècle et le concile de Braga ont condamné ceux qui refusent de croire aux démons, les anges déchus. Le concile de Latran IV (1215) et le concile de Trente ont seulement confirmé que le Démon a entraîné et entraîne l'homme à pécher. Au XXème siècle, Paul VI l'a défini comme un "être purement spirituel", c'est-à-dire l'orgueil qui incite l'homme à se vouloir semblable à Dieu, sa pire ruse consistant à faire croire qu'il n'existe pas.

La démonologie établit ainsi que, dans la Bible, les anges sont les messagers et les ministres de Dieu dans ses relations avec les hommes et que, dès leur création, ils eurent le choix entre le bien et le mal. Parmi les anges qui choisirent le mal en s'éloignant de Dieu (anges des ténèbres ou anges déchus) figurent Satan, Belzébuth et Asmodée.
Parmi les anges qui restèrent fidèles à Dieu la Bible cite nommément trois : Michel, qui vainquit Lucifer, Raphaël, qui protégea le jeune Tobie, et Gabriel, qui annonça à Marie l'incarnation du Verbe.

Dans le cadre de la recherche scientifique ainsi opérée, les démonologues vont établir que la preuve du Diable est aussi établie par d'autres passages de l'écriture : la Genèse (43, 1), le livre d'Énoch et de Job ainsi que dans le récit évangélique des tentations du Christ.



L'exorcisme

"Quand l'Église demande publiquement et avec autorité, au nom de Jésus Christ, qu'une personne ou un objet soit protégé contre l'emprise du Malin et soustrait à son empire, on parle d'exorcisme"
(Catéchisme de l'Église catholique, n. 1673)

Différents types d'exorcismes :

Le "petit" exorcisme
qui a lieu lors du baptême des petits enfants ou encore auprès des catéchumènes (adultes sur le chemin menant au baptême).

Le "grand" exorcisme
est celui opéré par le prêtre exorciste conformément au Rituel lorsqu'il faut libérer une personne de l'emprise du Malin.

L'exorcisme dit de Léon XIII : Cette prière était autrefois autorisée aux particuliers dans le cadre d'un usage privé. Ce n'est plus le cas de nos jours, son emploi ayant été jugé trop dangereux pour être autorisé à un particulier. Cela est spécifié dans la lettre de la "CONGREGATIO PRO DOCTRINA FIDEI" dont vous pouvez prendre connaissance dans l'encart ci-après.

CONGREGATIO PRO DOCTRINA FIDEI Traduction française

Congrégation pour la Doctrine de la Foi,

29 septembre 1985 (Documentation Catholique n° :1912, 16 février 1986, p.197).


Excellence

Depuis quelques années, auprès de certains cercles ecclésiaux, se multiplient les réunions de prière qui visent à obtenir la délivrance de l'influence des démons, même s'il ne s'agit pas là d'exorcismes proprement dits; ces réunions se déroulent sous la direction de laïcs, même si un prêtre est présent.

Puisque l'on a été demandé à la congrégation pour la Doctrine de la Foi ce qu'il faut penser de ces faits, ce dicastère pense nécessaire de porter à la connaissance de tous les Ordinaires la réponse suivante:

1. Le Canon 1172 du Code de Droit Canonique déclare que personne ne peut légitimement prononcer des exorcismes sur les possédés s'il n'a pas obtenu de l'Ordinaire du lieu une permission particulière et expresse (§ 1), et détermine que cette permission ne doit être accordée par l'Ordinaire du lieu qu'à un prêtre qui se distingue par sa piété, sa science, sa prudence et l'intégrité de sa vie (§ 2). Les évêques sont donc instamment priés d'insister sur l'observation de ces prescriptions.

2. De ces prescriptions il s'ensuit qu'il n'est pas même permis aux fidèles d'employer la formule d'exorcisme contre Satan et contre les anges déchus, qui est tirée de la formule publiée par mandat du Souverain Pontife Léon XIII, et encore moins d'employer le texte intégral de cet exorcisme. Les évêques doivent en avertir les fidèles si cela est nécessaire.

3. Par ailleurs, pour les mêmes raisons, les évêques sont priés de veiller à ce que - même dans les cas qui, bien qu'ils excluent une véritable possession diabolique, semblent cependant révéler une certaine influence diabolique - ceux qui n'ont pas le pouvoir nécessaire ne dirigent pas des réunions durant lesquelles on fait usage de prières pour obtenir la délivrance, au cours desquelles les démons sont directement interpellés et où l'on cherche à connaître leur nom.

L'exposé de ces normes ne doit cependant absolument pas détourner les fidèles de prier pour que, comme Jésus nous l'a enseigné, ils soient libérés du mal (cf. Mt 6,13). En outre, les pasteurs pourront utiliser l'occasion qui leur est offerte pour rappeler ce qu'enseigne la tradition de l'Eglise en ce qui concerne la fonction propre des sacrements et de l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, des anges et des saints, dans le combat spirituel des chrétiens contre les esprits mauvais.


Je saisis cette occasion pour vous assurer de mes sentiments de vive estime et vous redire que je demeure votre très dévoué dans le Seigneur.

JOSEPH card. RATZINGER, préfet

ALBERTO BOVONE, secrétaire


¤¤¤¤¤


Comment se célèbre le Rite de l'exorcisme ?


Dans son livre, « Le Diable existe! », le Père Jeanguenin nous l'explique (cf. Bibliographie):

« Le rite de l'exorcisme, contenu dans le Rituel se célèbre ainsi :

* On commence par des « rites d'ouverture »: le signe de la croix et la salutation, la bénédiction du sel et de l'eau, l'aspersion du possédé avec l'eau bénite pour rappeler la purification du Baptême.

* On prie la litanie des saints pour invoquer la miséricorde de Dieu par l'intercession de tous les saints.

* Par la lecture d'un ou de plusieurs psaumes, on implore la protection de Dieu.

* La proclamation de l'Évangile est le signe de la présence du Christ qui libère et guérit.

* Par l'imposition des mains sur la tête du possédé, le prêtre invoque la puissance de l'Esprit-Saint.

* La récitation du Credo ou le renouvellement des promesses du baptême indique que la foi en Dieu est déjà notre victoire sur le monde des ténèbres.

* La prière du Notre Père est un petit exorcisme : « Délivre-nous du Mal(in). »

* Le signe de la croix et la bénédiction du possédé avec la croix qui nous rappellent que c'est par la Croix que le Christ a sauvé le monde.

* L'insufflation est le souffle qui représente la puissance invisible de l'Esprit-Saint.

* Les formules d'exorcisme dites « déprécatives » sont des prières que l'on adresse au Seigneur pour la libération de la personne possédée par le démon.

* Les formules « impératives » sont des injonctions faites à Satan pour qu'il quitte le corps du possédé.

* Le cantique d'action de grâces manifeste notre gratitude envers Dieu.

* Le rite se termine par une bénédiction finale. »



¤¤¤¤¤


Et après un exorcisme ?

Comme il a déjà été dit plus haut, il faut absolument qu'après un exorcisme la personne reprenne une vie de Foi ; c'est à dire qu'elle Prie tous les jours le Seigneur avec confiance, qu'elle assiste à la messe, qu'elle communie régulièrement. Faute de quoi il peut arriver ce qui est décrit dans ce passage de l'Évangile :

"Lorsqu'un esprit mauvais est sorti d'une homme, il va et vient dans des endroits desséchés en cherchant un lieu où se reposer. S'il n'en trouve pas, il se dit: 'Je vais retourner dans ma maison, que j'ai quittée'. Il y retourne et trouve la maison balayée, bien rangée. Alors il s'en va prendre sept autre esprits encore plus mauvais que lui, ils reviennent ensemble et s'installent là. Finalement, l'état de cet homme est donc pire qu'au début." (Luc 11, 24-26).

On le voit, l'exorcisme prend tout son sens dans le cadre d'une démarche d'un retour vers Dieu.

Il faut également savoir que le chemin menant vers la libération est souvent long.


¤¤¤¤¤



Facteurs favorisant l'emprise du Malin...


Souvent, l'action du Malin a été favorisée par le Péché, mais beaucoup doivent à la consultation de voyants, séances de spiritisme leurs problèmes... quand ce n'est pas carrément l'usage de la magie (qu'elle soit dite blanche, rouge ou noire), directement ou indirectement (recours à des mages, sorciers etc...) qui est à l'origine de la mise en place de liens maléfiques lesquels peuvent demeurer cachés et insoupçonnés durant des années. De façon générale, tout contact avec quelque forme de pratique ésotérique que ce soit est néfaste; sans parler de ceux qui se laissent aller à fréquenter des sectes sataniques etc...
La fréquentation de certains lieux infestés par le Malin est également de nature à induire des problèmes.

Parfois, il s'est vu que le Démon attaque aussi des Saints. Dans ces cas-là, il faut y voir une épreuve consentie par Dieu afin de les faire grandir davantage dans la sainteté. Leur Combat Spirituel les rendant finalement plus proches de Dieu encore. Comme toujours, d'un mal Dieu tire un bien encore plus grand.

« C'est pour que nous restions libres que le Christ nous a libérés. Donc tenez bon et ne vous remettez pas sous le joug de l'esclavage. » (Gal 5, 1)

« Elle est sûre cette Parole :

Si nous sommes morts avec Lui, Avec Lui nous vivrons. Si nous souffrons avec Lui, avec Lui nous régnerons. » (2 Tm 2, 11-12)

Jésus Christ a vaincu Satan définitivement. Il nous a rachetés par son sacrifice sur la Croix afin que nous ayons la Vie éternelle.

"C'est par le nom de Jésus Christ que cet homme se présente devant vous parfaitement guéri. Il n'existe pas d'autre nom qui ait été donné aux hommes par lequel nous devions être sauvés." (Actes 4, 10-12).

Gloire à Dieu au plus haut des Cieux et paix sur la terre aux hommes qu'Il aime.


Dernière édition par Joss le Mar 29 Juil 2008 - 12:34, édité 7 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 12:30

Comment coopérer à sa propre délivrance ?

Liens entre conversion,délivrance et guérison



"Il est tellement facile d'abdiquer sa responsabilité et d'attribuer aux autres la cause de ses malheurs. Il faut toujours commencer par redonner aux gens leur vraie responsabilité. Qu'ils luttent d'abord pour surmonter les causes manifestes de leurs malheurs. S'ils ont vraiment éliminé les principales causes; qu'ils commencent par prier eux-mêmes. C'est alors quelquefois, dans la prière que vient la lumière, car sans vie de prière aussi faible et pauvre soit-elle, il est bien difficile de discerner le "prince des ténèbres". Il n'est pas bon que l'exorcisme ou la prière de délivrance soit présenté ou considéré comme une "potion magique" sans effort personnel de libération vécu pendant un certain temps"
(René Chenesseaux).

Mais il y a nécessité de comprendre d'abord qu'on s'engage sur un chemin de conversion, et de guérison où la miséricorde de Dieu attend "l'enfant prodigue".

"Il n'y a pas de délivrance (ou de guérison) sans conversion, sans collaboration active de la personne victimes des assauts démoniaques, de la personne malmenée et de sa propre et inaliénable liberté intérieure : le cri de sa prière, sa foi, ses humbles efforts, son approche des sacrements, un effort permanent pour éliminer de sa vie ce qui constitue une ouverture au Mauvais. Alors la grâce de Dieu et le ministère de l'Eglise peuvent en lui porter leur fruit, le fortifier dans le combat, jusqu'à la victoire finale"
(Dom Gabriele Amorth) ;

.....après laquelle si on ne s'attache pas à Jésus il peut nous arriver pire.




Les principaux actes de cet engagement peuvent être les suivants :

- Vouloir adhérer de toute sa volonté au Seigneur
, en renonçant aux esprits mauvais, à leur œuvre, en alignant sa volonté sur celle du Seigneur.

- Confesser tout péché personnel dont on a connaissance et demander à Dieu de vous pardonner dans le cadre d'une confession générale, si possible.

- Rechercher s'il y quelque empêchement à la grâce qu'il faudrait ôter
: situations irrégulières à régler (mariage, travail, gestion de patrimoine, graves injustices qu'on a commises).

- Répudier toute pratique occulte qu'on a eue ou que ses ancêtres auraient exercée, y compris tout acte éventuel de sorcellerie ou de satanisme ; prendre aussi en compte la franc-maçonnerie, l'ésotérisme, le spiritisme, tout péché d'idolâtrie.

- Confesser, c'est aussi avouer toute pratique d'idolâtrie, brûler les signes d'allégeance, les livres d'occultisme, les amulettes et talismans, etc. accepter de déposes ses pouvoirs, ses dons au pied de la croix de Jésus, et y renoncer totalement et définitivement.

- Confesser aussi le doute, le découragement, la tristesse, l'apitoiement sur soi, les peurs, les plaintes, les accusations, les critiques d'autrui et les calomnies.

"Dans la mesure où il y a eu une bonne confession et la repentance, une prière paisible destinée à chasser toute obscurité ou puissance du mal peut suffire et la délivrance peut avoir lieu sans même qu'on mentionne les mots "démon" ou "esprit" "
(Raymond Halter).


Se préparer par le pardon

La guérison intérieure n'est pas quelque chose de magique. On ne la reçoit pas par enchantement. Quand on revient à Jésus, il faut s'accrocher à lui et le suivre librement. Mais il faut s'engager à vivre une démarche préalable de pardon. Pour cela, si on a du mal à pardonner, il faut prier pour demander au Seigneur de vous donner la force de pardonner afin de se décider à le faire.

"Du fait de sa très grande importance, une remarque spéciale doit toujours être faite à propos du pardon du cœur. Parfois on sait avec une quasi certitude ce qui est à l'origine des troubles. Ou encore on peut se trouver dans des situations de tension avec des membres de sa famille ou d'autres personnes, suite à de graves préjudices. Il est nécessaire alors de pardonner de tout son cœur en abandonnant toute rancune et en priant intensément pour ces personnes. Dans bien des cas, ce fut la voie pour ôter l'obstacle à la grâce et obtenir la délivrance ".


Pardonner de tout son cœur implique qu'il ne faut plus garder rancune, qu'il faut prier pour ceux qui nous ont fait du mal, les bénir, les aimer comme Jésus nous a aimés, sans écouter ses sentiments, s'engager sur un chemin de réconciliation. Il est particulièrement efficace de prononcer des paroles de bénédiction à l'égard de ceux qui nous font du tord : "Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament" (Lc 6, 28).

Il faut donc exprimer à haute voix qu'on pardonne à tous ceux qui vous ont fait du mal et envers lesquels vous avez entretenu de l'amertume, du ressentiment ou de la haine. De plus, vous devez exprimer votre pardon à vos ancêtres, pour les actes qu'ils ont commis et qui sont à l'origine du lien spirituel qui vous affecte aujourd'hui. Demander à Dieu de faire grâces aux membres des générations antérieures qui ont permis à Satan, à cause de leurs péchés, de dominer votre vie et de vous tourmenter.


Dix règles pour obtenir la libération et la guérison intérieure

1.
Fixe ton regard sur Jésus pour que sa douce présence l'emporte sur toute peur et sur tout trouble intérieur.

2.
Commence par remercier Dieu pour son amour infini et parce qu'il t'a aimé tendrement tout au long de ta vie.

3. Reçois du Cœur de Jésus la force et la miséricorde qui te sont nécessaires pour aimer ceux qui t'ont fait du tort et pour leur pardonner. Pardonne et réconcilie-toi avec ton prochain (famille, compagnons de travail, voisins, etc…)

4. Demande humblement pardon à Dieu pour tous tes péchés et pour ceux de ta famille. Abandonne-toi à la miséricorde infinie du Père. Dis-lui que tu l'aimes et que tu te sens pécheur : approche-toi avec confiance de Jésus qui t'invite à te réconcilier et à recevoir son pardon dans le sacrement de la pénitence.

---------------------------------------------------------------------------------------
Quelques péchés qui empêchent la libération :


- les pratiques occultes jamais confessé
(spiritisme, divination, recours aux voyants, aux sorciers, etc.)

- quelque péché grave jamais confessé ou dont on refuse de se repentir : mais l'obstacle qui empêche le plus souvent la libération est le refus de pardonner, la rancune et la haine que l'on observe dans son cœur.
--------------------------------------------------------------------------------------

5. Souviens-toi de ton Baptême et renouvelle en pleine conscience les promesses faites au baptême.

Tu peux ajouter :
"Moi, …, en vertu de mon baptême, je renonce au démon, au mensonge, à l'incrédulité, à l'orgueil, au blasphème, à la superstition, à l'avarice, à la colère, à la haine, à la division, à la violence, à l'envie, à la jalousie, à la malédiction, à la dépendance de l'alcool et de la drogue, à l'avortement, aux désordre familiaux, affectifs et sexuels, à la peur, à l'oppression, au désespoir, à tout pouvoir maléfique, à tout lien avec le monde occulte et avec des rites sataniques, et je me place tout entier sous l'autorité de Jésus."


6. Fais une place dans ta journée pour un temps de prière et de réflexion sur la Parole de Dieu et prends en mains le Catéchisme de l'Eglise Catholique.

7. Participe à la Sainte Messe
(au moins les dimanches et jours de fête). Tu y puiseras la force de Dieu et tu y découvrira une Communauté de frères dans laquelle existent toute l'organisation et la solidarité dont tu as besoin dans ton cheminement.

8. Apprends à regarder et aimer la Croix de Jésus
, car elle est le signe d'un amour parfait et d'une douleur totale. Ne te lamente pas de tes croix, mais porte-les plutôt en union avec Lui. Ne doute jamais de l'amour du Père céleste quand bien même tu ressens le poids de la souffrance et de la solitude.

9. Accueille la présence maternelle de la Vierge Marie. Médite les mystères du Rosaire : l'incarnation, la passion, la mort et la résurrection de Jésus. Prie Marie, ta Mère, pour qu'elle t'aide à aimer Jésus et à marcher à suite…

10. Ne perds plus de temps : commence à aimer, à rencontrer les autres, à partager leurs joies et leurs peines. Sois positif envers toi-même et envers les autres. Porte à tous la paix et la joie du Christ. Participe aux groupes de prière et aux mouvements caritatifs : tu verras qu'il y a plus de joie à donner qu'à recevoir.


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 14:04, édité 6 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 15:02

L'hystérie peut ressembler à une « possession satanique »l
.
D’un point de vue étymologique le mot "hystérie" est lié au mot "utérus". Depuis l'Antiquité on pensait que l’utérus d’une femme atteinte d'hystérie pouvait bouger à travers son corps comme un animal affamé, car privé de rapports sexuels ; c’est une première image d'une forme de possession.

Au début du XIXème siècle les psychiatres se penchent sur l’interprétation de l'hystérie, ils cherchent à comprendre les phénomènes de possession grâce à une médecine rétrospective, qui analyse les phénomènes du passé en termes médicaux actuels.

Charcot fait toute sa carrière à l'hôpital de la Salpêtrière, qui est un hôpital de femmes à l'époque. Un de ses disciples sera Sigmund Freud, fondateur de la psychanalyse.




Maladie et phénomène maléfique
(Monde et Vie - 14 novembre 2002 - N°707 - p.14)


Le 27 octobre dernier Arte, dans une émission intitulée "Vade Retro Satanas", avait mis en présence entre autres, le P. Bellot, l'exorciste du diocèse de Paris, et Dom Amorth, l'exorciste du diocèse de Rome. On avait presque jusqu'à la caricature, en la personne du père Bellot, le type de l'exorciste qui, comme la majorité de ses confrères, se moque de la croyance au démon qui, pour ce prêtre désinvolte, n'est qu'un symbole abstrait du mal et renvoie donc ceux qui s'adressent à lui aux différents psy : psychiatres, psychologues, psychanalystes... et Dom Amorth pour qui il est nécessaire de distinguer ce qui vient du démon et ce qui est la conséquence de certaines maladies, physiques ou mentales.

Prêtre exorciste ou psychiatre ?
Maurice Bellot, prêtre exorciste de la région Ile-de-France (personne à éviter soigneusement en cas de problème démoniaque)


VIDEO Haut débit


Le dernier livre de Dom Amorth Exorcisme et psychiatrie (1), explique justement avec beaucoup de clarté les critères qui permettent de distinguer une maladie d'un phénomène maléfique, ce qui n'empêche pas que certains maux organiques, en particulier des tumeurs au cerveau ou des kystes, peuvent être guéris par des exorcismes car "le démon a aussi le pouvoir de provoquer des maladies" (p.123).

Alors qu'en France, il n'y a que cinq exorcistes sur 110 qui pratiquent l'exorcisme (les autres se contentent d'écouter le patient et de l'envoyer chez le psychiatre), Dom Amorth a pratiqué depuis 1986, plus de 60 000 exorcismes qui se concluent par des guérisons, parfois après des années ou au moins des améliorations. Pour remédier à la solitude des exorcistes qui ne sont pas formés à exercer leur salutaire ministère, il a fondé en 1994 et il la préside, l'"Association internationale des exorcistes" composée d'une centaine d'exorcistes du monde entier qui peuvent confronter leur expérience.

Et pourtant, alors que les maladies sont à peu près les mêmes d'un malade à l'autre, il n'y a pas deux exorcismes identiques, car il n'y a pas deux phénomènes semblables de possession.

Dom Amorth commence son livre par un bref historique des exorcismes en rappelant que la Bible parle du démon plus de mille fois et le Nouveau Testament 568 fois et que le Christ, contrairement à ce que l'on raconte maintenant, distinguait les malades qu'il guérissait et les possédés qu'il délivrait.

Les causes de la possession peuvent venir d'une permission divine pour purifier l'âme ou libérer une autre âme (comme le père Surin qui a pris en lui le démon des religieuses de Loudun et les a ainsi libérées) mais aussi, et c'est la plupart du temps le cas, d'une vie éloignée de Dieu (avortement, immoralités...) et rattachée parfois involontairement et par ignorance à Satan par l'occultisme, le spiritisme, la magie, la voyance, la nécromancie ou évocation des morts, certaines pratiques indiennes, tibétaines, kabbalistes, certains aspects de la franc-maçonnerie et du communisme ainsi que, volontairement, par l'adhésion à des sectes sataniques et à Satan lui-même (pactes avec Satan), afin d'obtenir pouvoir, richesse et plaisir.
"Mais vu que le démon ne peut faire que le mal et vouloir que le mal, à ses dons il ajoute toujours de grandes souffrances. C'est pourquoi ceux qui demandent ses dons à Satan font une mauvaise affaire : ils vivent un enfer sur cette terre et, s'ils ne se convertissent pas, un autre enfer dans l'autre vie" (p.125).


Différences entre maux naturels et maléfiques

Dom Amorth recommande face à une maladie, un malaise, une angoisse chronique, de consulter d'abord un médecin ou un psychiatre et c'est lorsque les résultats sont nuls ou le contraire de ce qui était espéré qu'on peut s'adresser à l'exorciste, le psychiatre ou l'exorciste pouvant d'ailleurs collaborer et s'envoyer leurs patients.


Pour être sûr d'avoir affaire à une possession qui se caractérise souvent par une aversion envers tout ce qui est sacré ainsi que par l'extraordinaire force et les connaissances suprahumaines que donne le démon (le possédé peut parler des langues inconnues de lui), l'exorciste va d'abord procéder à un bref exorcisme. Cela lui permet d'établir un diagnostic car "c'est seulement par l'exorcisme qu'on a la certitude de se trouver ou non face à un cas d'origine maléfique" (p.104).

Dom Amorth, pour encourager le démon à quitter une personne, lui dit un jour :
"Tu paies, par une augmentation de peines éternelles, chaque souffrance que tu provoques chez cette personne. Tu as tout intérêt à t'en aller au plus tôt"


et le démon lui répondit :
"Mes peines me sont complètement indifférentes ; il me suffit de faire souffrir cette personne et de la détruire" (p. 120-121).

Pour se libérer du démon, la collaboration de la personne avec l'exorciste est essentielle : elle doit rompre avec une vie de péché, se confesser, communier, aller à la messe, avoir une vie unie à Dieu car "celui qui délivre, c'est le Seigneur. Et l'on obtient cette aide si l'on prie et si l'on supprime les obstacles éventuels à la grâce" (p.130).

Dom Amorth parle également des prières de délivrance pratiquées par le Renouveau, souvent efficaces pour les problèmes mineurs. Il regrette la diminution et parfois même l'absence des exorcismes dans le nouveau rituel du baptême et s'oppose au nouveau rituel des exorcismes, approuvé par le Vatican en 2001 (mais Dom Amorth a obtenu que les exorcistes qui le souhaitent puissent continuer à utiliser l'ancien rituel, inchangé depuis 1614 et seul efficace d'après lui
: il en donne, à la fin de son livre les trois grandes prières).

Dans l'ancien rituel des exorcismes, la Sainte Trinité et la Sainte Vierge sont constamment invoquées. Et chacun de nous peut dire la très belle prière donnée au P. Cestac par la Sainte Vierge :

"Auguste Reine des Cieux, souveraine maîtresse des Anges, vous qui avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous vous le demandons humblement, envoyez vos légions saintes, pour que, sous vos ordres, et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. Qui est comme Dieu, O bonne et tendre Mère vous serez toujours notre espérance et notre salut. O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi. Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous.

Michèle REBOUL.

(1)Editions François-Xavier de Guilbert, 245 p. 20 €
Sur les exorcismes, voir aussi "La lutte contre le démon : les exorcismes", Monde et Vie, n°598, 25 avril 1996 et le "nouveau rituel de l'exorcisme : son efficacité", n°688, 6 septembre 2001


Extraits vidéo

Voici quelques extraits vidéo du documentaire "Vade retro Satanas" réalisé par Philippe Rouget


Dieu a créé des hommes libres
Dominique Cerbelaud, dominicain, théologien

VIDEO Haut débit



L’origine du Diable
Dominique Cerbelaud, dominicain, théologien

Dans la Bible on ne trouve pas le récit de l'origine du Diable. Ce sont des spéculations post-bibliques, qui démarrent très tôt. On les trouve déjà dans les apocryphes dont l'âge d'or se situe entre le IIème siècle avant et le IIème siècle après JC.
Il ne s'agit pas de textes bibliques à proprement parler. Plusieurs scénarios ont été imaginé. Celui qui finit par s'imposer est le suivant : Dieu avait créé d'abord le monde, puis les anges, puis il a eu l'idée de créer l'être humain et c'est cela qui a déclenché la révolte de certains des anges. Ils n'ont pas supporté l’idée de s'incliner devant une créature inférieure à eux-mêmes. Un péché d'orgueil.


Un second scénario, qui a laissé des traces dans la Bible, est celui du péché de concupiscence.

VIDEO Haut débit



La Trinité du Diable
Pierre-Emmanuel Dauzat, historien


VIDEO Haut débit


Dernière édition par Joss le Mar 29 Juil 2008 - 20:09, édité 2 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 16:36


La stratégie de Satan est la confusion, affirme un exorciste

Entretien avec le père Pedro Mendoza, du Mexique

ROME, vendredi 24 septembre 2004 (ZENIT.org)

Satan existe et sa stratégie est la confusion, déclare le père Pedro Mendoza Pantoja, exorciste de l'archidiocèse de Mexico, dans cet entretien accordé à Zenit.
Le père Pedro Mendoza fut l'un des organisateurs de la première rencontre nationale d'exorcistes et d'auxiliaires de libération de Mexico, qui s'est déroulée du 31 août au 2 septembre au siège de la Conférence épiscopale du Mexique avec environ 500 participants.

Zenit : Qu'est-ce qu'un exorciste ?

P. Mendoza :
Un exorciste est un évêque ou un prêtre désigné comme tel, qui avec le mandat de Jésus-Christ et au nom de Dieu Père, Fils et Esprit Saint fait une prière par laquelle, en cas de possession diabolique, il ordonne de façon impérative à Satan de sortir et de laisser complètement libre la personne possédée. Il peut aussi faire une prière sous forme de déprécation, c'est-à-dire comme une intercession ou une supplique, afin que, par le précieux sang du Christ et l'intercession de la Vierge Marie, une personne, un lieu, une maison ou une chose soit libéré de toute influence démoniaque, qu'il s'agisse d'une possession, d'une obsession ou d'une oppression.

Zenit : Est-ce que n'importe qui peut être exorciste ?

P. Mendoza :
Non. Selon les Evangiles, le Christ a gratifié ses apôtres de dons charismatiques lorsqu'il les a envoyés évangéliser. Dans Matthieu 10, 1 on peut lire :
"Ayant appelé à lui ses douze disciples, Jésus leur donna pouvoir sur les esprits impurs, de façon à les expulser et à guérir toute maladie et toute langueur"
.

On peut aussi lire Marc 16, 17-18. C'est pour cette raison que c'est aux évêques, successeurs des apôtres, d'exercer le ministère d'expulser les démons; mais conformément au canon 1172 du Code de Droit Canonique, ceux-ci peuvent désigner pour exercer ce ministère, de façon stable ou pour un cas spécial, "un prêtre pieux, éclairé, prudent et de vie intègre". Je parle de possessions diaboliques et donc d'exorcisme proprement dit, appelé aussi exorcisme solennel. Mais tout prêtre, de par son ministère, participe au sacerdoce ministériel du Christ et a, avec Lui, la mission de libérer les fidèles de toute obsession, oppression ou influence démoniaque, à travers des prières déprécatives d'intercession et de supplication, par l'évangélisation et l'administration des sacrements, essentiellement de la pénitence et de l'eucharistie.

Pour la même raison, tout prêtre est exorciste dans le cadre de la pastorale de libération qui fait partie de sa mission d'évangéliser, et ceci, par mandat du Christ; il n'a pas besoin d'être désigné pour réaliser ce que l'on appelle l'exorcisme mineur. Les laïcs en revanche ne peuvent pas être exorcistes.

Zenit : Les "auxiliaires de libération" étaient également invités à la rencontre que vous avez organisée. Qui sont-ils et que font-ils ?

P. Mendoza :
Les auxiliaires de libération sont les prêtres qui n'ont pas le caractère officiel d'exorcistes, les médecins, les religieux et les laïcs qui aident le prêtre exorciste dans le discernement ou qui l'assistent dans l'exercice de son ministère, par leur prière d'intercession ou de différentes manières. Les prêtres assistent par des prières de libération et les laïcs par des prières d'intercession. Le prêtre qui n'a pas le titre officiel d'exorciste peut pratiquer des exorcismes mineurs, appelé aussi exorcismes de libération, assisté à son tour par tous les laïcs qui l'accompagnent dans le discernement et par des prières d'intercession. Les laïcs ne peuvent pas faire de prières de libération.

Zenit : C'est la première fois qu'une telle rencontre était organisée au Mexique. On a l'impression que ces quarante dernières années, la figure de l'exorciste était en train de disparaître…

P. Mendoza :
Oui, c'est exact. Les raisons de cela sont multiples mais je dirais qu'elles entrent dans le grand défi auquel l'Eglise s'est trouvée confrontée dans sa mission d'évangélisation, au cours de la deuxième moitié du siècle dernier.

Au cours de la première moitié du siècle Satan attaquait l'humanité dans le domaine des idées et de la pensée: rationalisme, matérialisme, gnosticisme, franc-maçonnerie, la rose croix, le sectarisme, le socialisme, le marxisme-léninisme, etc. qui éloignent l'homme de Dieu. La négation d'un Dieu personnel et la négation aussi de l'existence de Satan comme un être personnel, transformant le Vrai Dieu en un Dieu impersonnel qui s'identifie à ce monde matériel, et réduisant Satan à un simple symbole.

Cette influence s'est également exercée sur nos théologiens qui ces derniers temps ne parlaient déjà plus du diable et des anges. Mais comme en contrepartie, l'homme avait la nostalgie de Dieu. Sa recherche du surnaturel, comme solution à la problématique dans laquelle il s'était retrouvé à cause de son éloignement de Dieu, l'a fait tomber dans les griffes du New Age, qui avec ses spiritualités trompeuses et ses solutions magiques et ésotériques fictives a ouvert la porte aux manifestations du démon dans de nombreuses personnes s'étant livrées aux pratiques ésotériques et magiques du New Age.

L'Eglise a donc du raviver quelque chose qui appartenait désormais au passé mais qui est urgent à notre époque, dans la Mission Permanente de la Nouvelle Evangélisation : annoncer à ceux qui sont loin la Pâque du Christ venu nous libérer des pièges de Satan.

Zenit : On dit que dans certains pays la progression des sectes sataniques n'a pas pu être suffisamment enrayée par l'Eglise à cause d'un manque d'exorcistes. Croyez-vous que cela soit exact ?

P. Mendoza
: La réponse à cette question est liée à la précédente. En effet, les fidèles et les prêtres eux-mêmes ont été submergés par la vague de confusions que répand le New Age avec son mélange d'idées, de tromperies et de mensonges, manipulant les spiritualités orientales mêlées de panthéisme, comme les médecines traditionnelles qui en soi sont un don de Dieu et n'ont rien de diabolique mais dont l'efficacité est utilisée par les promoteurs du New Age pour se justifier et faire croire que tout ce qu'ils disent est vrai.

Le New Age nous a également pris par surprise, les évêques et les prêtres, sans que nous sachions que faire ou comment réagir devant cette vague de confusions.

Et certains ont eu peur devant la phénoménologie que présentent les personnes touchées par le démon, ou ils ont prétexté un scepticisme total devant ces réalités, les attribuant à des problèmes sociologiques ou à des maladies difficiles à soigner, et par conséquent ils ne s'en sont pas occupés.

D'autre part, dans les séminaires on ne donne pas de préparation pour affronter ces problèmes.


C'est pour cela qu'à travers nos rencontres et nos congrès aussi bien au niveau national qu'international, nous cherchons la formation, pour nous, les exorcistes officiels comme pour tous les prêtres et les laïcs engagés dans la pastorale de la libération.

Zenit : Beaucoup, parfois même des croyants, nient le fait qu'il puisse y avoir des personnes possédées par le démon. Ils estiment qu'il s'agit plutôt de problèmes psychologiques ou psychiatriques. Comment un exorciste distingue-t-il les cas de possession des cas de perturbations d'un autre ordre ?

P. Mendoza :
Le Code de Droit Canonique, le Nouveau Rituel d'Exorcismes ainsi que le Catéchisme de l'Eglise Universelle, indiquent qu'avant de faire un exorcisme majeur, il faut procéder à un discernement. Il faut comprendre s'il s'agit d'une vraie possession ou d'une simple obsession ou oppression diabolique, en se servant également de conseils préalables de médecins, de psychiatres qui peuvent donner leur diagnostic. Mais c'est toujours le prêtre qui doit décider car d'autre part le rituel d'exorcismes précise quels sont les signes qui peuvent nous indiquer ou nous faire soupçonner une vraie possession diabolique: parler ou comprendre des langues inconnues comme si elles étaient des langues maternelles; révéler des choses occultes ou éloignées; manifester une force supérieure à son âge ou à sa condition physique, s'écarter de Dieu avec véhémence, avoir une aversion pour le Saint Nom de Jésus, de la Vierge et des saints, pour des images, des lieux et des objets sacrés.

Zenit : Pour de nombreuses personnes toutefois, ces cas de possession diabolique ressemblent davantage à des histoires de films de Hollywood. On a l'impression que la stratégie du démon est de faire croire qu'il n'existe pas…

P. Mendoza :
En réalité, selon ce que j'ai pu constater, Satan utilise différentes stratégies pour nous éloigner de Dieu.

Ce qui l'intéresse c'est plutôt semer la confusion dans notre esprit, que ce soit par exemple pour que nous croyions qu'il n'existe pas et que par conséquent, s'il n'existe pas, l'enfer et le ciel n'existent pas non plus et nous n'avons donc pas besoin de craindre d'être loin de Dieu.

Mais il se manifeste aussi à travers des oppressions et des obsessions pour tourmenter terriblement ceux qui lui ont ouvert les portes afin qu'ils aient peur de lui et n'essaient pas de lui fermer les portes et de se débarrasser de lui. Il peut également faire que les personnes croient en son pouvoir et lui fassent confiance. C'est ainsi que l'on explique le culte satanique et la sainte mort pour obtenir le pouvoir, sa faveur et sa protection. Satan est le père du mensonge et de la tromperie.

Zenit : Tout ministère dans l'Eglise est une grâce de Dieu et un service aux frères. Percevez-vous ainsi votre ministère d'exorciste ?

P. Mendoza :
Toute ma vie est une grâce de Dieu : mon baptême, le don qui fait de moi un fils de Dieu, membre de l'Eglise et co-héritier avec le Christ de sa gloire; le ministère sacerdotal, le don qui me permet de participer à sa Pâque et à son œuvre de salut et de service à mes frères.

Le ministère d'exorciste est aussi un don de sa grâce et de sa miséricorde qui dans ma petitesse, mon insignifiance et mes limites me permet d'expérimenter, en tant que son instrument, son pouvoir libérateur et salvifique au service de mes frères, ce qui m'encourage et me pousse à adhérer davantage à lui pour participer à sa victoire, et avec elle, à sa gloire.

Zenit : Y a-t-il un exemple, que vous pourriez nous raconter, où votre ministère d'exorciste vous a permis d'expérimenter en plénitude votre vocation comme homme et prêtre ?

P. Mendoza :
Il y a beaucoup de cas dans lesquels, en pratiquant la prière de libération (depuis 24 ans, même sans être exorciste), j'ai constaté le pouvoir duquel Dieu nous rend participants, nous les prêtres, dans le service à nos frères qui souffrent.

C'est la thérapie de la foi avec la prière de guérison, de libération et de pardon par laquelle on réussit souvent ce qui est impossible, ce qui est hors de portée pour la science médicale et psychologique.

Maintenant, comme exorciste depuis six ans, je me suis occupé de plusieurs cas d'oppressions et d'obsessions diaboliques chez des personnes tourmentées et désespérées après être passées par toutes sortes de spécialistes, guérisseurs et sorciers qui ont empiré leur situation au point de leur faire penser à une possession diabolique et d'être impatient de pouvoir bénéficier d'un exorcisme.

Dans certains cas, j'ai détecté des signes qui m'ont fait penser à une présence ou possession diabolique, et, même sans être sûr, ils m'ont fait faire ce que l'on appelle l'exorcisme de diagnostic c'est-à-dire une prière impérative, par laquelle j'ai réussi à les faire entrer dans une paix et une tranquillité sans avoir encore réussi à faire pleinement l'exorcisme solennel, en me limitant à poursuivre la prière de libération.

Ça été une grande satisfaction de réussir à libérer mes frères à travers le service de mon humble ministère par le pouvoir de la prière d'intercession, et de voir leur foi grandir grâce à une évangélisation et une catéchèse qui les amènent à se convertir, à renouveler leur foi et à adhérer plus pleinement au Seigneur, et de les voir poursuivre leur vie remplis d'amour et de confiance en Dieu.

Zenit : Que doit faire une personne qui croit être victime d'une possession diabolique ou qui connaît quelqu'un qui pourrait se trouver dans cette situation ?

P. Mendoza :
Aller voir son curé et faire une bonne confession pour que dans un premier temps ce prêtre s'occupe d'elle.

Si le prêtre découvre qu'il y a une influence démoniaque mais aucun signe de possession diabolique, qu'il prie pour elle avec son équipe de libération et l'insère dans un groupe d'évangélisation ou d'approfondissement de la foi ou dans un ministère de la paroisse.

Si le prêtre perçoit des signes qui le font soupçonner une possession diabolique ou s'il ne se sent pas capable d'affronter le problème, qu'il l'oriente vers l'exorciste de son diocèse ou l'exorciste le plus proche. Elle ne doit jamais avoir recours à des sorciers ou à des soins relevant de la magie.

[Pour tout autre question, commentaire ou explication, le père Pedro Mendoza Pantoja est disponible à l'adresse suivante: pedromen@prodigy.net.mx]

ZF04100107
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 17:23



DOM GABRIELE AMORTH


Gabriele Amorth (Modène, 1er mai 1925-) est un prêtre catholique. Il est l'exorciste en chef de la cité du Vatican et de l'archidiocèse de Rome.

Ordonné prêtre en 1954, il avait participé à la résistance italienne pendant son adolescence. Après la guerre, il fut membre des Jeunes chrétiens-démocrates et assistant du chef Giulio Andreotti.

Le 6 juin 1986, il devint exorciste sous le patronage de Candido Amantini et à la suggestion du cardinal Poletti. Il affirme dans sa biographie avoir pratiqué plus de 50 000 exorcismes.

Fondateur de l'Association internationale des exorcistes, il a en outre écrit que les nazis, leur chef Hitler et Staline étaient possédés par le démon, et que Pie XII a pratiqué un exorcisme à distance sur le chef nazi.

Dom Amorth dit aussi que le film L'Exorciste est fiable, et que c'est son film préféré. D'après son témoignage, ce qui terrifie le plus les démons, c'est la foi en Dieu et la puissance de l'archange Gabriel.

Ses exorcismes commencent habituellement par les paroles Ecce Crucem Domini. Il utilise l'eau, l'huile et le sel pour bénir les corps possédés.
Le père Amorth admire l'action de Jean-Paul II, qui a lui-même exorcisé plusieurs démons.


Exorcisme et discernement


Au cours d'une conférence, don Gabriel Amorth, l'exorciste bien connu du Vatican nous a entretenus d'une question très importante pour la vie des chrétiens, surtout en ce temps où lumière et ténèbres s'affrontent de manière évidente.

Le thème abordé 'Exorcisme et discernement' peut être synthétisé en trois points.

1. L'existence du démon.
Avant tout il faut cadrer le problème de l'existence du démon, mis en discussion par un bon nombre de théologiens rationalistes, qui voudraient interpréter satan seulement comme un mythe ou un symbole du mal en général. A ces savants, nous rappelons l'enseignement du Catéchisme de l'Eglise Catholique: quand, à la fin du 'Notre Père' nous disons "mais délivre-nous du mal", par 'mal' s'entend la personne du Malin, non le mal en général (CCC n°2851).

Le Pape Paul VI dit, relativement au diable :
Satan est un agent pervers et de perversion... ce n'est pas seulement un démon, mais une terrible pluralité. Donc, satan est une personne, et même une pluralité de personnes; il comprend tous les anges qui, ayant refusé d'obéir à Dieu, sont devenus des démons, c-à-d. rebelles et maudits. A l'appui de cette doctrine de l'Eglise, il est opportun de rechercher dans la Bible quelques passages d'où émerge que l'existence de satan est clairement révélée dans l'Ecriture; en outre, on peut comprendre que parler du démon signifie parler indirectement du Christ, puisque la Bible affirme que Jésus est le Sauveur, venu nous libérer du pouvoir du Malin. "Satan est libre, intelligent et doté d'esprit d'initiative".

2. L'action du diable. Son activité principale, que nous pouvons définir comme ordinaire, consiste à tenter l'homme au mal, cherchant à le faire s'éloigner de Dieu. C'est pourquoi il ne suffit pas seulement de 'croire en Dieu' - ce qui est le propre de 90% de nos contemporains - mais il est nécessaire de faire la volonté de Dieu.
"Au cours de mes 45.000 exorcismes - raconte ironiquement don Amorth - je n'ai jamais rencontré un diable qui ne croie pas en Dieu. Croire ne sert à rien ; il faut plutôt faire ce que Jésus nous a dit de faire"
(cfr Jc 2,14-20; Mt 7,21).

A cette action tentatrice du démon nous sommes tous soumis, et pour toute notre vie, comme cela s'est produit aussi pour Jésus et Marie ; c'est pourquoi il est nécessaire de veiller, de fuir les occasions de péché et surtout de prier, car seuls nous perdons la lutte contre satan, tandis que nous en serons vainqueurs si nous nous unissons au Christ dans l'oraison.

Il existe aussi une activité extraordinairedu démon, qui consiste en son pouvoir d'occasionner des troubles particuliers, exceptionnels; cela se produit quelquefois par notre propre faute, mais aussi parfois par celle d'autrui.

Nous pouvons classifier ces maux selon 4 catégories, bien qu'il n'existe pas un langage commun parmi les exorcistes pour décrire les phénomènes démoniaques.

possession :
le diable entre dans le corps humain et se manifeste par des gestes et des paroles. Dans un tel cas, qu'il soit bien clair que satan ne peut jamais se rendre maître de l'âme.

vexation : le démon frappe une personne avec des souffrances et des maléfices, agissant sur le plan de la santé, des affections ou/et du travail. C'est un cas très difficile à discerner car souvent ces maux proviennent de satan mais d'une manière indirecte, non évidente, jusqu'à sembler provoqués par des phénomènes naturels. Pourtant, les personnes frappées, souvent incomprises des prêtres et Evêques peu instruits de ces faits, tournent alors leur recherche d'aide vers des mages; les problèmes se compliquent alors ultérieurement car toute magie tire son efficacité du royaume des ténèbres. C'est une illusion stupide de penser que la magie dite 'blanche', celle qui semble poursuivre une finalité de bien, puisse utiliser le pouvoir du Malin pour devenir bénéfique et éliminer le mal. La magie est toujours noire,toujours maléfique, même quand elle est présentée comme 'bonne'.

infestations :
on entend ces maléfices qui frappent également les choses et les animaux. Le Catéchisme de l'Eglise Catholique affirme qu'on peut faire des exorcismes aussi aux choses (CCC n°1673), et, de fait, il arrive parfois de devoir exorciser des maisons ou des lieux.

obsession : il s'agit de troubles donnés à l'homme, qui frappent sa sérénité intérieure, son équilibre psycho-émotif. Satan agresse en causant des perturbations, angoisses et tourments intimes.

Tous ces maux particuliers - qui toutefois n'ont jamais de pouvoir sur l'âme - se reçoivent pour 4 motifs :

a) par libre initiative du démon. Dieu, en vertu de la liberté accordée à chaque créature, tolère que satan opère le mal, même si le mal n'est pas la volonté du Seigneur. Sa non-intervention immédiate ne représente pas pour autant une permission de Dieu au mal.

Les motifs de cette volonté divine nous échappent en partie ; pourtant, nous savons que le Tout-Puissant a le pouvoir de transformer le mal en bien.

De nombreux saints ont été frappés de possessions, vexations, obsessions, et se sont sanctifiés à travers ces épreuves : Padre Pio, le Curé d'Ars, Ste Gemma... N'oublions pas la valeur de la croix. Les maux sataniques, offerts en sacrifice à Dieu, ont un énorme pouvoir de rédemption.

b) par la fréquentation de lieux dangereux:mages, cartomanciennes, groupes sataniques, séances de spiritisme.

c) par la persistance dans le péché grave.Avec le temps, on 's'endurcit' dans le péché et le mal creuse plus profondément ses racines en nous.

d) par les maléfices : c'est la cause la plus commune, qui regarde 90% des cas et ne dépend pas de celui qui subit les maux. 'Maléfice' signifie un mal fait avec l'aide du démon. Qui peut le faire ? Non pas tous mais seulement les mages réellement en contact avec le diable.
On connaît diverses formes de maléfices: envoûtement, enchaînement, 'mauvais oeil'... Sont coupables de tels maux celui qui ordonne les maléfices et celui qui les fait.


3. L'autorité que le Christ a conféré à l'Eglise afin qu'elle chasse satan. Jésus a donné ce pouvoir, d'abord aux Douze, puis à 72 disciples; enfin, Il l'a étendu à tous les croyants : "Voici les signes qui accompagneront ceux qui croient: en mon nom ils chasseront les démons" (Mc 16,17).

Pourtant, aujourd'hui l'exorcisme peut être fait seulement par un prêtre autorisé par son propre Evêque, et avec la permission de l'Evêque du lieu. Toutefois, chaque fidèle peut réciter des prières de libération, pour soi-même et pour les autres, sans qu'il soit besoin de l'autorisation de l'Evêque, lequel peut au maximum prohiber la forme publique ou le lieu où ces implorations sont faites.

La finalité de ces prières est la même que celle de l'exorcisme, c-à-d. chasser satan ; mais tandis que l'exorcisme est la prière officielle et publique faite au nom de l'Eglise - et c'est pourquoi elle est intrinsèquement plus efficace - la prière de libération reste toujours une prière privée qui, dans quelques cas peut quand même donner de grands résultats.

En fait, au temps de Ste Catherine, il est arrivé qu'on lui amène les cas de possession les plus difficiles; Catherine, qui n'était pas prêtre mais qui était sainte, réussissait à les libérer. Ainsi en fut-il de St François, St Léopold Mandic et de tant d'autres saints qui, bien que n'étant pas exorcistes, ont libéré de nombreux possédés. En règle générale, le pouvoir de chasser les démons dépend de la foi et de la prière.



"J'estime que 99% des Evêques ne croient plus à l'action
extraordinaire du démon".

Voici ce que répond don Amorth à un journaliste :

D. Que fait l'Eglise, face au déferlement de ce phénomène (satanique) ?

R
. Elle est complètement absente! Depuis 300 ans on a cessé de faire des exorcismes dans l'Eglise latine (il n'en est pas de même dans l'Eglise orthodoxe et dans certaines confessions protestantes). C'est pourquoi les prêtres et Evêques, n'ayant jamais vu d'exorcisme, n'en parlent jamais ; ayant évacué de la foi catholique telle qu'elle est enseignée dans les séminaires la présence personnelle du diable, ils n'y croient plus. J'estime que 99% des Evêques ne croient plus à l'action extraordinaire du démon.

Il suffit de voir le nouveau rituel exorciste préparé par le Saint Siège: il a été fait par des personnes complètement incompétentes, et qui ont peur des exorcismes.
"S'il n'y a pas la certitude de la présence de satan, on ne fait pas d'exorcisme"
, dit le nouveau rituel. Mais c'est absurde: satan se cache, il se camoufle de toutes les manières. L'ancien rituel romain enseignait la prudence, pour ne pas confondre des maux psychiques avec des infestations diaboliques, mais il enseignait aussi les trucs que le démon utilise pour camoufler sa présence.

Je dirai plus : Le nouveau rituel interdit de faire des exorcismes en cas de maléfices : mais les cas de maléfices représentent 90% de tous les cas d'infestation diabolique. Selon le nouveau rituel, donc, il ne faudrait jamais pratiquer d'exorcismes!

Incroyables sont ces réformes liturgiques qui partent de la présupposition que l'Eglise s'est fourvoyée durant des siècles. Oui, satan est partout. Et il peut oeuvrer à sa guise car ceux quile gênent le moins, ce sont les prêtres !


Dernière édition par le Mer 17 Oct 2007 - 21:15, édité 7 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 17:35

ROME, 11 oct 2005 (AFP) - Le Vatican encourage la formation des prêtres contre le satanisme


e Vatican est décidé à poursuivre la formation des prêtres face à la montée du satanisme et lance jeudi un nouveau séminaire universitaire pour contrer les agissements prêtés au "Malin".

Les cours en "exorcisme et prière de libération" sont dispensés à l'université pontificale Regina Apostolorum dirigée par les Légionnaires du Christ, un ordre religieux conservateur.

Le Vatican s'alarme de la montée des pratiques satanistes chez les jeunes. En Italie, ces adeptes sévissent sur l'internet avec plus de 500 clubs, a révélé début octobre une enquête réalisée par l'école de journalisme de l'Université de Palerme.

Trois jeunes membre d'un groupe de rock heavy metal baptisé les "Bêtes de satan" ont été condamnés au début de l'année à de lourdes peines de prison pour des meurtres rituels commis en 1998. Ils étaient âgés d'une vingtaine d'années au moment des faits.

Leur nombre est estimé à 400 en Italie et tous les diocèses n'ont pas d'exorciste attitré.

Benoît XVI est décidé à valoriser leur rôle. Il les a encouragés dans leur "important ministère au service de l'Eglise" dans un message à l'occasion du congrès national des prêtres exorcistes organisé le 14 septembre à Rome. Réservés aux prêtres et aux séminaristes étudiants en théologie, les premiers cours de l'université pontificale Regina Apostolorum ont attiré plus d'une centaine d'élèves de tous âges venus du monde entier.

L'Université a annoncé les interventions d'un représentant du pape Benoît XVI, Mgr Angelo Comastri, vicaire général pour l'Etat du Vatican et d'un exorciste, Mgr Andrea Gemma, évêque de Isernia-Venafro, lors de la présentation jeudi du second séminaire, consacré à la démonologie, à l'occultisme et à la figure du Diable dans les cultures anciennes et modernes, ce qui inclut le cinéma, la musique et l'internet.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 18:17

Exorcisme de Léon XIII
L'Église a toujours encouragé les laïcs à dire l'exorcisme de Léon XIII. Voici le fac-similé de l'exorcisme de Léon XIII publié en 1922 à Paris avec l'imprimatur du Cardinal Dubois :

"Cette prière composée pour mettre le démon en fuite, peut préserver de grands maux la famille et la société si, en particulier, elle est récitée avec ferveur, même par les simples fidèles. On s'en servira, spécialement dans les cas où l'on peut supposer une action du démon, se manifestant : soit par la méchanceté des hommes, soit par des tentations, des maladies, des tempêtes, des calamités de toutes sortes."









Traduction française :

(Le texte latin du rituel romain de 1903 et sa traduction sont tirées
de l'ouvrage "Le combat exorciste de l'Eglise"- Denis Clabaine - 1988 - p251 à 261)

Le signe "+" indique la manipulation du crucifix


EXORCISME CONTRE SATAN ET LES ANGES REBELLES

publié par l'ordre du Souverain Pontife Léon XIII


Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.

Psaume 67

1. Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dispersés ! Et que fuient devant sa Face ceux qui le haïssent !
2. Comme s'évanouit la fumée, qu'ils disparaissent !
Comme fond la cire en face du feu, ainsi périssent les méchants devant la Face de Dieu !

Psaume 34


1. Juge, Seigneur, ceux qui me nuisent ; * combats ceux qui me combattent !
4. Qu'ils aient honte et soient confus, * ceux qui en veulent à ma vie !
4b. Qu'ils reculent et soient confondus, * ceux qui méditent mon malheur !
5. Qu'ils soient comme la poussière face au vent ! * et que l'Ange du Seigneur les pourchasse !
6. Que leur chemin soit ténèbres et glissade ! * et que l'Ange du Seigneur les poursuive !
7. Car sans raison ils ont caché contre moi leur filet de mort ; * ils ont fait à mon âme des reproches inconsistants.
8. Que la perte les surprenne ; que le filet qu'ils ont caché les prenne ; * et qu'ils tombent dans leur propre piège !
9. Et mon âme exultera dans le Seigneur, * jubilera en son salut.
29. Gloire au Père, et au Fils, * et au Saint-Esprit !
30. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans tous les siècles des siècles ! Amen !
(Note : cette traduction s'écarte le moins possible du texte qui était sous les yeux de Léon XIII, c'est à dire l'ancien psautier) .


Prière à Saint Michel


Très glorieux Prince de l'armée céleste, Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat et la lutte qui est la nôtre contre les Principautés et les Puissances, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs. (Eph. 6, 10-12).
Venez en aide aux hommes, que Dieu a créés incorruptibles, et faits à Son image et ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du démon (Sg. 2, 23 - I Cor. 6, 20).

Combattez aujourd'hui, avec l'armée des Anges bienheureux, les combats du Seigneur, comme vous avez combattu jadis contre le chef de l'orgueil Lucifer et ses anges rebelles ; et ils n'eurent pas le dessus, et on ne trouva plus leur place dans le ciel. Mais il fut jeté, ce grand dragon, l'antique serpent, celui qu'on appelle diable et Satan, celui qui égare le monde entier ; et il fut jeté sur la terre, et ses anges furent jetés avec lui (Apoc. 12, 8-9).

Voilà que cet antique ennemi et homicide s'est dressé avec véhémence. Déguisé en ange de lumière, avec toute la horde des mauvais esprits, il parcourt et envahit la terre profondément, afin d'y effacer le nom de Dieu et de Son Christ, et de voler, tuer et perdre de la mort éternelle les âmes destinées à la couronne de la gloire éternelle. Le poison de sa malice, comme un fleuve répugnant, le dragon malfaisant le fait couler dans des hommes à l'esprit dépravé et au cœur corrompu ; esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème ; et souffle mortel de la luxure et de tous les vices et iniquités. -

L'Église, épouse de l'Agneau immaculé, des ennemis très rusés l'ont saturée d'amertume et abreuvée d'absinthe ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle a de plus précieux. Là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière des nations, là ils ont posé le trône de l'abomination de leur impiété ; de sorte qu'en frappant le Pasteur, ils puissent aussi disperser le troupeau.

Soyez donc là, Chef invincible, auprès du peuple de Dieu, contre les assauts des forces spirituelles du mal, et donnez-lui la victoire ! C'est vous que la Sainte Eglise vénère comme son gardien et son patron. Vous qu'elle se fait gloire d'avoir comme défenseur contre les puissances criminelles de la terre et de l'enfer. C'est à vous que le Seigneur a confié les âmes rachetées pour les introduire dans la céleste félicité.

Conjurez le Dieu de paix d'écraser Satan sous nos pieds, afin qu'il ne puisse plus retenir les hommes dans ses chaînes, et nuire à l'Église. Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, nous préviennent les miséricordes du Seigneur, et que vous saisissiez le dragon, l'antique serpent, qui est le diable et Satan, et que vous le jetiez enchaîné dans l'abîme, en sorte qu'il ne puisse plus jamais séduire les nations (Apoc. 20,3).
C'est pourquoi, comptant sur votre mainforte et votre protection, de par l'autorité sacrée de notre sainte Mère l'Eglise, nous entreprenons avec confiance et sûreté, au nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, de repousser les attaques et les ruses du démon.

V. Voici la Croix du Seigneur, fuyez, Puissances ennemies !
R. Il a vaincu, le Lion de la tribu de Juda, le Rejeton de David !
V. Que votre miséricorde, Seigneur s'exerce sur nous !
R. Dans la mesure de notre espérance en vous.
V. Seigneur, exaucez ma prière !
R. Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.
V. Le Seigneur soit avec vous.
R. Et avec votre esprit.

Prions

Dieu et Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, nous invoquons votre Saint Nom, et nous lançons un appel suppliant à votre bonté : afin que par l'intercession de Marie Immaculée, Mère de Dieu et toujours Vierge, de Saint Michel Archange, de Saint Joseph, Époux de la même Vierge Sainte, des Saints Apôtres Pierre et Paul et de tous les Saints, vous daigniez nous accorder votre secours contre Satan et tous les autres esprits impurs qui rôdent dans le monde pour nuire au genre humain et perdre les âmes. Par le même Christ Notre Seigneur. Amen !

Exorcisme

Nous t'exorcisons, Esprit immonde, qui que tu sois : Puissance satanique, invasion de l'ennemi infernal, légion, réunion ou secte diabolique, au nom et par la puissance de Notre Seigneur Jésus-Christ .+, sois arraché et chassé de l'Église de Dieu, des âmes créées à l'image de Dieu et rachetées par le précieux sang du divin Agneau Rédempteur +.

N'ose plus désormais, perfide serpent, tromper le genre humain, persécuter l'Église de Dieu, ni secouer et cribler comme le froment les élus de Dieu . Il te commande, le Dieu Très-Haut @ auquel, dans ton fol orgueil, tu prétends encore qu'on t'égale, Lui qui veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à la connaissance de la Vérité (I Tim. 2, 4).

Il te commande, Dieu le Père + ; Il te commande, Dieu le Fils + ; Il te commande, Dieu le Saint-Esprit +. Elle te commande, la majesté du Christ, Verbe éternel de Dieu fait chair +, Lui qui, pour le salut de notre race, perdue par ta jalousie, s'est abaissé et rendu obéissant jusqu'à la mort (Phil. 2, 8) ;

Lui qui a bâti son Eglise sur la pierre solide, et proclamé que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre elle, voulant demeurer lui-même avec elle tous les jours, jusqu'à la consommation des siècles (Mt 28, 20).

Ils te commandent, le Signe de la Croix + et la vertu de tous les mystères de la foi chrétienne +. Elle te commande, la Très-Haute Mère de Dieu, la Vierge Marie +, elle qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, a écrasé, par son humilité, ta tête folle d'orgueil. Elle te commande, la foi des saints Apôtres Pierre et Paul, et des autres Apôtres +. Ils te commandent, le sang des martyrs et l'affectueuse intercession de tous les saints et saintes +.

Or donc, dragon maudit et toute légion diabolique, nous t'adjurons par le Dieu + Vivant, par le Dieu + Vrai, par le Dieu + Saint, par ce Dieu qui a tant aimé le monde, qu'il lui a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la Vie éternelle (Jn 3, 16) :

cesse de tromper les créatures humaines et de leur verser le poison de la damnation éternelle ; cesse de nuire à l'Église et de mettre des entraves à sa liberté. Va-t-en, Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes ! Cède la place au Christ, en qui tu n'as rien trouvé de tes œuvres. Cède la place à l'Église, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ lui-même a acquise au prix de son Sang.

Humilie-toi sous la puissante main de Dieu. Tremble et fuis, à l'invocation faite par nous du saint et terrible Nom de Jésus, qui fait trembler les enfers ; à qui les Vertus des Cieux, les Puissances et les dominations sont soumises ; que les Chérubins et les Séraphins louent dans un concert inlassable, disant : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des Armées.

nous garder sains et saufs de tout pouvoir, piège, mensonge et méchanceté des Esprits infernaux. Par Jésus-Christ Notre Seigneur.

R. Amen !

Des embûches du démon, délivrez-nous, Seigneur !
Accordez à votre Église la sécurité et la liberté pour Vous servir : Nous Vous en supplions, écoutez-nous.
Daignez humilier les ennemis de la Sainte Église : Nous vous en supplions, écoutez-nous.

Et l'on asperge le lieu d'eau bénite.


Dernière édition par Joss le Mar 29 Juil 2008 - 12:43, édité 2 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Lun 15 Oct 2007 - 18:49

« pour guérir et sauver » le rituel romain de l'exorcisme

Le nouveau rituel de l'exorcisme, promulgué à Rome le 22 novembre 1998, vient de paraître en français. La célébration de l'exorcisme majeur, bien qu'exceptionnelle, se présente désormais comme une authentique célébration liturgique. Elle suppose une assemblée, restreinte et choisie, qui tienne compte des circonstances où se trouve la personne tourmentée. Le rituel situe théologiquement la célébration de l'exorcisme dans la perspective de la victoire du Christ sur le péché et le mal. Le fidèle tourmenté est un baptisé qui demeure sous la seigneurie du Christ, malgré les assauts du mal. La prière de l'Église pour ce fidèle constitue une proclamation de l'Évangile du salut et une invocation de l'Esprit Saint pour sa guérison ou sa libération. Pastoralement, le ministère de l'exorciste doit être exercé avec prudence ; il exige un travail de discernement et d'accompagnement. On recommande à l'exorciste de recourir aux conseils d'experts dans le domaine spirituel, médical et psychiatrique.



EXORCISME DE L'EAU

(Par un Prêtre) + = faire un signe de croix

Je t'exorcise, créature de l'Eau, au Nom de Dieu + le Père Tout-Puissant, au Nom de Jésus + Christ, Son Fils Notre Seigneur, et dans la Puissance de l'Esprit-Saint + pour que tu deviennes Eau exorcisée afin d'enlever tout pouvoir de l'ennemi et que tu aies le pouvoir de l'écarter et de le chasser avec ses anges apostats, par la puissance de Jésus-Christ, Notre-Seigneur qui doit Juger les vivants et les morts, et le monde par le feu. - Amen .

PRIONS :

Dieu, qui pour le Salut du genre humain a établi les plus grands Sacrements dans la substance des eaux, Sois favorable à nos supplications, et cet élément purifié de bien des manières, accorde la Puissance de Ta Bénédiction + afin que Ta créature, servant à Tes Mystères, reçoive l'effet de la Grâce Divine pour expulser les démons et écarter les maladies, afin que tout ce qui aura été aspergé par elle soit débarrassé de toute impureté, libéré de nocivité, qu'il n'y ait plus d'esprit malsain et aucune influence nuisible ; que là soient écartées toutes ruses de l'Ennemi caché, et s'il y a quelque chose qui s'oppose au bon comportement des personnes qui y habitent, ou à leur tranquillité, que tout cela soit écarté par l'aspersion de cette Eau, afin que les conditions de vie favorables demandées par l'Invocation de Ton Saint Nom soient accordées et protégées de toute attaque mauvaise. Par Jésus-Christ, Notre-Seigneur, qui vit et Règne dans l'Unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. - Amen .

Dans l'Eau bénite, le Prêtre met le Sel bénit en forme de croix en disant :
Que le mélange du Sel et de l'Eau se fasse au Nom du Père + et du Fils + et du Saint-Esprit + Amen.

· Le Seigneur soit avec vous.
· Et avec votre Esprit.

PRIONS :

Dieu, Source de Puissance invincible et Roi d'un Pouvoir au dessus de tout et toujours Triomphateur merveilleux, Tu réprimes les forces de l'Adversaire, Tu domines les violences de l'ennemi rugissant, Tu repousses avec puissance les méchancetés de l'adversaire.

Tremblants et suppliants, Seigneur nous te demandons que cette créature du Sel et de l'Eau mélangée, Tu la regardes d'une façon favorable, que Tu la sanctifies dans Ta Bonté afin que partout où elle aura été aspergée, par l'intercession de Ton Saint Nom, toute action de l'Esprit mauvais soit écartée. Que la terreur du serpent venimeux soit écartée et que la Présence du Saint-Esprit soit toujours avec nous qui réclamons Ta Miséricorde.

Par Jésus-Christ Notre-Seigneur qui vit et Règne avec Toi dans l'Unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. - Amen.

BENEDICTION de L'HUILE (Par un Prêtre)

Je t'exorcise, Huile, par Dieu le Père Tout-puissant, créateur du Ciel et de la Terre, et de la Mer, et de tout ce qu'elle contient.
Au Nom de Dieu + le Père tout puissant, et de Jésus-Christ + son Fils et notre Seigneur et de l'Esprit-Saint + Consolateur, et au Nom de l'Amour de Notre Seigneur Jésus-Christ qui viendra juger les vivants et les morts.

Que soient anéanties toutes tes forces de l'adversaire, toute l'armée diabolique, toute image mauvaise inspirée par Satan, et qu'elles s'enfuient de cette Huile, afin que celle-ci devienne Salut de l'Ame et du Corps, pour tous ceux qui s'en serviront.

SEIGNEUR, ENTENDS MA PRIERE et QUE MON CRI PARVIENNE JUSQU'A TOI

PRIONS :


Seigneur, Dieu Tout-Puissant, devant Qui se tient en adoration profonde, toute l'armée des Saints Anges, toujours prête à rendre tout service spirituel,

Daigne jeter Ton regard sur cette Huile, la Bénir + et la Sanctifier + car Tu as prescrit d'en oindre les malades, afin qu'en recouvrant la santé, ils Te rendent grâces, à Toi, Dieu Vivant et Vrai.

Accorde, nous T'en supplions, à tous ceux qui se serviront de cette Huile, qu'en Ton Nom, que nous + bénissons, qu'ils soient délivrés de toute langueur, de toute infirmité, ainsi que de toutes les embûches de l'ennemi
Qu'ils soient protégés contre toute adversité ; car Tu les as rachetés par le précieux Sang de Ton Fils Bien-Aimé, afin qu'ils ne soient jamais blessés par la morsure de l'antique serpent.

Nous Te le demandons, Père, par Jésus, le Christ, notre Seigneur, Amen !
Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le Ciel et la Terre.

EXORCISME DU SEL (Par un Prêtre)

Je t'exorcise, créature du Sel, par le Dieu + Vivant, par le Dieu + Vrai, par le Dieu + Saint, par le Dieu qui a ordonné au prophète Elisée que tu sois mis dans l'Eau pour en supprimer ta stérilité, afin que tu deviennes un Sel exorcisé pour le Salut des Croyants ; et pour que tu deviennes, pour tous ceux qui te prendront, source de santé spirituelle et corporelle ; et que s'en aille et soient écartés du lieu où tu auras été aspergé, tout fantasmes, méchancetés et ruses de la tromperie diabolique.

De même, que tout Esprit impur soit chassé par Celui qui doit venir juger les vivants et les morts, et le siècle par le feu.

PRIONS :

"Dieu Eternel et Tout-Puissant, nous implorons humblement Ton immense Bonté pour que, dans Ta Tendresse, Tu daignes Bénir + et Sanctifier + cette créature du Sel que tu as mis à l'usage du genre humain, afin qu'elle soit pour tous ceux qui la prendront le Salut de l'Ame et du corps ; et que tout ce qui a été aspergé ou touché par elle soit libéré de toute impureté et de toute attaque de l'Esprit mauvais, par Jésus Christ, Notre Seigneur qui vit et Règne pour les siècles des siècles. - Amen.

EXORCISME EAU, HUILE, SEL (Doit être effectué obligatoirement par un Prêtre)

Parmi tous les moyens auxquels les exorcistes (et les autres prêtres) ont largement recours, citons en premier lieu l'eau exorcisée (ou tout au moins Bénie), l'huile (d'olive) exorcisée et le sel exorcisé.

En cette fin des temps, il est vital de choisir des Prêtres fidèles au Pape.
N'importe quel Prêtre peut réciter les prières du Rituel pour exorciser ces trois éléments, aucune autorisation particulière n'étant en effet requise.

Mais il est essentiel de connaître l'usage spécifique de ces trois sacramentaux qui, employés avec Foi, s'avèrent d'une grande utilité.

L'eau Bénite occupe un place fondamentale dans tous les rites liturgiques. Son importance nous renvoie à l'aspersion baptismale. Au cours de la prière de bénédiction, on prie le Seigneur pour que l'aspersion de cette eau nous procure les trois bienfaits suivants : le pardon de nos péchés, notre défense contre les pièges tendus par le Malin et le don de la protection divine.

La prière d'exorcisme de l'eau parle d'éliminer la moindre parcelle de pouvoir du démon afin de l'extirper et de le chasser, puis souligne également d'autres effets comme de guérir des maladies, d'accroître la Grâce divine, de protéger les maisons et les lieux où les fidèles se tiennent de toute influence immonde exercée par l'effroyable Satan. Et elle ajoute : que les pièges de l'ennemi infernal soient déjoués et que la sérénité et la santé des habitants soient garanties en les protégeant de toute présence susceptible de nuire à leur sécurité ou à leur inquiétude.

L'huile exorcisée, utilisée avec la Foi, permet également d'anéantir la puissance des démons, leurs attaques et les fantasmes qu'ils suscitent. Elle profite en outre à la santé de l'âme et du corps ; rappelons simplement l'ancien usage qui consistait à enduire les blessures d'huile, et le pouvoir de guérir les malades par l'imposition des mains et l'onction d'huile que Jésus conféra aux apôtres.

L'huile exorcisée a par ailleurs la propriété spécifique de débarrasser le corps de ce qui lui est néfaste. Il m'est très souvent arrivé de Bénir des personnes qui avaient été victimes de sorts en mangeant ou en buvant quelque chose de maléfique. Dans ces cas là, l'organisme, pour se libérer, doit évacuer tout ce qu'il contient de maléfique. L'huile exorcisée aide énormément l'organisme à entraîner et à délivrer le corps de ces impuretés. On peut aussi, à cette fin, boire de l'eau Bénie.

Le sel exorcisé sert lui aussi à chasser les démons et à préserver la santé de l'âme et du corps. Mais sa propriété spécifique consiste à protéger les lieux des influences ou des présences maléfiques. Je conseille habituellement de répandre du sel exorcisé sur le seuil de la maison et aux quatre coins de la pièce où des pièces qui sont soupçonnées d'être infestées (On peut également le placer dans des enveloppes sous les matelas et les sièges, sans oublier les véhicules : auto, moto, etc.)

Le "monde Catholique incrédule" rira peut-être de ces affirmations. Il est certain que l'action des sacramentaux est d'autant plus efficace que la Foi est grande, autrement ils s'avèrent souvent inefficaces.

Vatican II, en reprenant les termes du Droit Canon (canon 1166), les définit comme "des signes sacrés permettant, par une certaine imitation des sacrements, d'obtenir des effets essentiellement spirituels moyennant l'intercession de l'Eglise". Quiconque les utilise avec Foi obtient des résultats inespérés.

Je sais que beaucoup de maux rebelles aux médicaments ont disparu uniquement parce que l'intéressé avait fait au-dessus d'eux un signe de croix avec de l'huile exorcisée.

En ce qui concerne les maisons, il s'avère particulièrement efficace de faire brûler de l'encens Béni.

L'encens Béni a toujours été considéré, y compris chez les peuples païens, comme un antidote contre les esprits malins et un moyen de louer et d'adorer la divinité. Bien que son emploi liturgique soit désormais extrêmement réduit, il demeure néanmoins un moyen efficace de louer Dieu et de lutter contre le Malin.

Dom Gabrielle Amorth, exorciste de Rome



PRIERES POUR L'UTILISATION DU SEL BENI, DE L'EAU BENIE ET DE L'ENCENS BENI.

Pour l'utilisation de l'eau et du sel :

"Nous t'en supplions Seigneur visite cette maison et repousse loin d'elle toutes les embûches de l'ennemi,
que Tes Saints Anges viennent l'habiter pour nous garder dans la Paix et que Ta bénédiction demeure à jamais sur nous par le Christ Notre Seigneur." Notre Père, Je vous Salue Marie.
Pour l'utilisation de l'huile :
"Jésus me (te) Bénisse, Jésus me (te) guérisse"
Pour l'utilisation du cierge Béni :
(à allumer dans chaque pièce)
"Nous T'en supplions Seigneur..."
et DE PROFUNDIS

Psaume 129

Des profondeurs je crie vers Toi, Seigneur,
Seigneur écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !
Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l'homme te craigne.
J'espère le Seigneur de toute mon Ame ;
je l'espère, et j'attends sa parole.
Mon Ame attend le Seigneur
plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,
Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore, attends le Seigneur, Israël.
Oui, près du Seigneur, est l'amour ; près de lui abonde le rachat.
C'est lui qui a racheté Israël de toutes ses fautes.

SUPPLIQUES A SAINT RAPHAEL ARCHANGE


Raphaël est un Ange bienveillant qui a remède à tout.
Que l'archange St Raphaël nous garde dans les maladies et nous apporte la guérison de la part du médecin des Ames.

Qu'il nous défende contre les principautés et les puissances, contre les dominations de ce monde et les ténèbres. Qu'il vienne au secours des hommes rachetés de la tyrannie du démon.

Psaume 137

JE CHANTERAI LE SEIGNEUR EN PRÉSENCE DES ANGES
De tout mon coeur, Seigneur, je te rends Grâce.
Tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des Anges.
Vers ton temple Saint, je me prosterne.
Je rends Grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
Le jour où tu répondis à mon appel
Tu fis grandir en mon Ame la force.

PRIONS :


Saint Raphaël Archange, défendez-nous dans le combat ; soyez notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon. Que Dieu lui commande, nous vous en supplions !

Et vous, prince de la milice céleste, par le pouvoir divin qui vous a été confié, précipitez au fond des enfers Satan et les autres esprits mauvais qui parcourent le monde pour la perte des Ames. Amen.
Que l'ange médecin de notre salut, Raphaël,
nous assiste du haut du Ciel pour guérir nos malades
et diriger les pas incertains de notre vie.


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 13:58, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Mar 16 Oct 2007 - 13:48



JEAN-PAUL II EXORCISTE


On raconte de nombreux cas d’exorcisme pratiqué par Jean-Paul II. En voici un parmi d’autres, raconté par le photographe officiel du Pape, Arturo Mari :

- Je me souviens que durant une audience générale ils ont fait venir une fille, très particulière.

À un moment de l’audience, elle s’est mise à hurler. Sa voix n’était pas humaine, elle ressemblait à celle d’une bête ou, plus exactement, elle semblait venir d’outre-tombe. La jeune fille prononçait des paroles très violentes, imprégnées de colère et de haine.

Le vice gouverneur, Monsignore Danzi, est descendu, il a cherché à lui parler mais sans aucun effet. Aussi la fille se déchaînait-elle encore davantage, elle criait des paroles encore plus vulgaires, offensives.

Après l’audience, le Saint Père a commencé à recevoir les invités, puis il est monté sur la papamobile et est parti pour rentrer au Saint Siège. À la hauteur de l’Arc des Cloches, il y avait la fille, parce que justement on l’avait placée là contre le mur de la basilique.

C’était une jeune fille de 20-22 ans, mince, mais elle avait tant de force que six fonctionnaires de l’antichambre, appelés habituellement ’sediari’, jeunes gens robustes, n’arrivaient pas à la maintenir immobile. Elle avait une force inconcevable, surhumaine.

Quand ils ont dit au pape ce qui se passait, le Saint Père a fait arrêter la voiture, il est descendu et à ce moment s’est passé le ’pandémonium’. La jeune fille s’est mise à crier : « va-t’en vieil estropié ! Maudit !... » et de sa bouche, sortait une salive verdâtre, foncée. Son visage n’était pas humain. Les jeunes gens qui la retenaient étaient tout en sueur, ils n’arrivaient pas à la maintenir immobile. À ce moment, la jeune fille n’avait pas visage humain. Sa force non plus ne pouvait être humaine.

Le Saint Père s’est approché, il a fait le signe de croix et a commencé à prier en latin.

J’étais à une certaine distance, je n’entendais pas les paroles du Pape, en revanche j’entendais très distinctement la jeune fille qui continuait à crier : « Vieil estropié, tu es malade ! » À un certain moment, pendant que le Pape priait, la voix de la jeune fille s’est atténuée, est devenue presque une lamentation : « Mais tu sais que je ne peux rien contre toi. Je ne peux rien, tu es trop fort, trop fort ».

Le Saint Père, priant, a mis la main sur sa tête et alors on a entendu un cri, comme arraché du ventre. Le Pape l’a bénie, l’a touchée de nouveau. La voix de la jeune fille était encore plus faible, elle répétait : ’ça suffit, maudit’, et après environ 20 minutes elle s’est tue. Puis elle s’est affaissée et son visage a repris sa physionomie normale, mais elle était littéralement trempée de sueur. Après cela, elle a ouvert les yeux et a regardé le Pape. Le Saint Père l’a caressée, bénie, et ensuite il est parti.

J’étais stupéfait, bouleversé. Des phrases contre le Pape, du ton de la voix, inhumain, et surtout de la simplicité de l’intervention de Jean Paul II.




QUELS SONT LES DIFFERENTS GENRES DE POSSESSIONS


On peut classifier les cas de possession en quatre groupes, suivant deux critères : le consentement de la personne et son état de grâce. La plupart des cas de possession proviennent de cérémonies occultes : spiritisme et rituels sataniques.

- 1er cas : La victime est en état de grâce et consent à la possession.
C’est un cas assez rare, mais qui est rapporté par certains exorcistes. Il arrive que Dieu donne à certaines âmes la possibilité de souffrir jusque dans leur corps la présence d’un démon pour pouvoir affermir leur désir d’aimer Dieu et de renoncer au péché. On connaît le cas, au XIXème siècle, du Père Surin qui fut possédé par un démon alors même qu’il réalisait un exorcisme ; ses mémoires, en ce sens, ont été très précieuses pour montrer que le démon n’a en fait aucune influence directe sur la volonté de sa victime. Il ne fait que susciter des tentations... Mais il ne faut pas confondre ce cas avec celui des âmes qui s’offrent à Dieu comme « victime d’oblation » pour le salut des âmes (Ste Thérèse de Lisieux, Marthe Robin,...). Il peut aussi arriver dans certains cas que le démon s’en prenne à des personnes avec acharnement à cause du bien qu’ils font au monde : Le saint curé d’Ars et le Padre Pio avaient l’habitude de se battre « physiquement » contre le démon durant des nuits entières. Et il n’était pas rare qu’ils apparaissent le matin tout couverts de contusions... et que dans la journée un grand pécheur vienne se confesser.

- 2ème cas : La victime est en état de grâce, mais ne consent pas à la possession.
Ce cas, que l’on trouve dans l’Evangile (le jeune homme possédé depuis l’enfance Mt 17.14-21), est peut-être plus fréquent qu’on ne le pense. Il est difficile à comprendre car il nous semble, à première vue, assez injuste... « Qu’a donc fait cette personne de mal pour mériter une telle souffrance ? ». La foi nous apprend cependant que Dieu n’est pas la cause du mal et qu’il n’accepte un mal que pour en faire sortir un plus grand bien. On a vu en effet des familles entières revenir à la foi et aux sacrements grâce à ce genre d’épreuve. Ce cas se produit rarement, pour ne pas dire jamais, dans les personnes qui ont une profonde vie spirituelle et sacramentelle. Certains exorcistes indiquent que cela peut se passer quand le rituel du baptême a été tronqué du cérémonial d’exorcisme, par négligence ou présomption.

- 3ème cas : La victime n’est pas en état de grâce, mais n’est pas pour autant consentante à la possession.
Il s’agit en fait d’un châtiment de Dieu dû à un enracinement profond dans le péché. Dieu « permet » cette possession à cause de l’endurcissement du cœur de l’homme. Thyrée (De daemoniacis, I pars, ch. 30, n° 9-23) signale principalement les désordres d’infidélité, d’apostasie, d’abus de l’Eucharistie, de blasphème, d’orgueil, les excès de luxure, de paresse, la persécution contre les serviteurs de Dieu, le manque de respect contre les parents, les violences de la colère, le mépris de Dieu et des choses saintes... Il arrive que ces personnes aient eu une certaine vie spirituelle. Mais à force de pécher, de ne pas pratiquer leur foi, l’eau chaude est devenue tiède, puis froide... puis a littéralement gelé. Alors le démon peut très facilement prendre « les commandes » de cette âme, comme il le fit avec le malheureux Judas (Jn 13.27). Dans ce cas, le démon conduit généralement sa victime au désespoir en la forçant à commettre des péchés très graves. La victime reçoit une image tant détestable d’elle-même qu’elle ne peut plus se supporter. Elle tombe dans la schizophrénie et la dépression. Cela s’achève souvent - c’est la victoire du démon - par un suicide. C’est aussi dans cette catégorie que l’on peut classer ceux qui, non baptisés, n’ont jamais eu accès à la vie de grâce.

- 4ème cas : La victime n’est pas en état de grâce et est pleinement consentante à la possession.
Ce cas provient d’un « pacte » établi avec Satan (par exemple, Marthe Robin, une mystique stigmatisée du début du siècle dernier, avait eu la vision d’un enfant allemand, « vendant son âme » au démon en échange de l’extermination du peuple juif). Dans ce cas, le possédé devient complice du démon et reçoit généralement des « dons obscurs » qui lui permettent de multiplier ses forces pour répandre le mal dans le monde. Il y a alors une sorte « d’inversion » de l’ordre de la grâce : le possédé reçoit des pouvoirs et une protection particulière tant que ces derniers peuvent lui être utiles. On raconte ainsi que lors d’un attentat contre Hitler, le führer avait été frappé si violemment par la déflagration que son corps gisait inerte sur le sol : du sang sortait de ses oreilles, il ne respirait plus... à tel point que l’auteur de l’attentat était reparti sans inquiétude chez lui, certain que le tyran était mort. Mais le jour suivant, d’une façon mystérieuse - pour ne pas dire diabolique - Hitler était « ressuscité » et faisait empaler vif le général rebelle devant les yeux de ses propres enfants. Cependant, il ne faut pas croire que le démon devienne l’« ami » de celui qui pactise avec lui, car le diable n’a pas d’ami, il n’a que des victimes. Ceux qui se prêtent à ce triste jeu peuvent avoir un instant l’impression d’avoir gagné l’amitié de Satan. Qu’ils ne se fassent pas d’illusion : le diable les méprise autant que tous les êtres humains, race largement inférieure à sa nature angélique et pourtant préférée du Créateur.


L’Eglise affirme que les démons ont vraiment le pouvoir de posséder ou d’obséder les corps des hommes comme celui des objets matériels.

La possession est le phénomène par lequel le démon envahit le corps d’un homme et en prend le contrôle. Les deux éléments fondamentaux de la possession sont :

- La présence d’un ou plusieurs démon(s) dans sa victime.
- Le commandement « despotique » du démon sur elle.

L’infestation est la présence d’un démon dans un objet matériel.

Les personnes qui souffrent d’une possession sont appelées : énergumènes, obsédés, démoniaques ou possédés


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 16:59, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Mar 16 Oct 2007 - 14:47

LE CAS DE POSSEDES : ANTOINE GAY ET QUELQUES AUTRES.......


Antoine Gay (31 mai 1790 - 13 juin 1871) était un excellent chrétien de Lyon, qui a voulu se faire religieux.

Une fois entré (en 1836) à la Trappe d’Aiguebelle, il tomba bientôt malade, et dut quitter la vie religieuse.

Puis il s’avéra que cette maladie n’en était pas une mais une possession. Il demanda à être exorcisé, et ne l’obtint jamais, malgré des velléités en ce sens du Cardinal de Bonald, archevêque de Lyon, trop timoré pour accepter de donner l’ordre formel de l’exorcisme public et solennel que Dieu exigeait pour son cas, qui était très particulier.

Alors, devant la faiblesse, et souvent l’hostilité du clergé, le principal de ses démons, Isacaron (déjà présent à Loudun) en vint progressivement à dire par ordre de Dieu et de Marie toutes sortes de vérités qu’on ne voulait pas entendre. Cette possession fut permise par Dieu pour restaurer l’exorcisme à la place qu’il devait avoir dans l’Eglise comme dans les temps passés.

D’ailleurs, le possédé écrivit en 1869 une requête au Pape Pie IX en prévision de l’ouverture du concile de Vatican I (1870) pour obtenir cela de la part du concile, et son démon y rajouta de la part de Dieu une demande particulièrement ferme.

Ce qui est curieux, c’est que le Père carme Palau, espagnol, faisait une requête analogue au même moment. Le Pape Pie IX était bien disposé en ce sens, d’autant plus qu’il avait une expérience personnelle à ce sujet, ayant délivré lui-même une autre excellente chrétienne, d’Avignon, possédée de 72 démons. Mais le concile fut vite interrompu par la guerre.

Faisons ici une digression fort éclairante. Cette personne que délivra Pie IX avait écrit un jour qu’elle n’était pas possédée et trompait tout le monde. Son directeur spirituel l’abandonna donc, devant une pareille imposture. Or la réalité était toute autre : c’est le démon qui l’avait fait écrire cette lettre, justement pour qu’on ne croie pas à sa possession. Mais cela ne trompa pas tout le monde, car d’autres personnes, notamment un prêtre, ont compris le piège, ayant suffisamment de preuves de sa possession. Qui fut authentifiée entre autres par le Curé d’Ars, qui lui a annoncé sa future délivrance, et jusqu’au pape Pie IX qui l’a délivrée...

Que de sages réflexions doit inspirer ce fait, y compris pour des personnes qui s’accusent, même sincèrement, de ce qu’elles n’ont pas fait, sans être nécessairement possédées...

Quant à Antoine Gay, toujours contesté par une foule d’esprits forts malgré des centaines de preuves de sa possession, il mourut deux ans après sa lettre à Pie IX, le 13 juin 1871, après 50 ans de possession (dont 15 non apparents) non exorcisée et toute victimale (le démon a attesté son état de grâce lors de l’installation de la possession et son impuissance à atteindre son âme, destinée au ciel, et Antoine Gay fit d’ailleurs des miracles après sa mort).

Dans ces deux cas, l’innocence du possédé était évidente, et dans ces deux cas Dieu imposa des conditions particulières pour la délivrance, celui d’un exorcisme public et solennel sur l’ordre de l’évêque dans le cas d’Antoine Gay, celui de l’intervention personnelle du pape Pie IX dans le cas de celle d’Avignon (Mademoiselle Sibon).

Il n’est d’ailleurs pas rare que Dieu impose des conditions particulières dans tel ou tel cas d’exorcisme pour qu’on obtienne la délivrance.

On connaît le cas célèbre de la possédée de St Dominique, qui était possédée de quinze mille démons pour s’être moquée du rosaire, et ne fut délivrée que par la récitation publique, par la foule, de tout un rosaire.

Ajoutons que dans le cas de St Dominique, la possédée était coupable, tandis que les deux cas dont nous venons de parler font partie de la catégorie des “possédés victimes”, lesquels sont ordinairement des personnes spécialement choisies par Marie pour cette œuvre de rédemption si cruelle.

Précisons que bien que le cas d’Antoine Gay fût unique tel qu’il était, il a été précédé et suivi d’autres cas plus ou moins analogues.

Ainsi, l’abbé Nicod, curé de la Croix-Rousse (Lyon) écrivait au Père Abbé d’Aiguebelle le 12 novembre 1843 :
“J’ai eu passagèrement en mains un ouvrage qui contient le récit d’une possession analogue, à celle-ci (celle d’A. Gay) et où l’on fait cette réflexion qui m’a frappé.

Les signes de la colère de Dieu :
1°) Les doctrines enseignées par les hommes de l’erreur,
2°) Les fléaux dévastateurs,
3°)“Le démon forcé par la Vérité même à s’établir le prédicateur de la vérité par l’organe d’un possédé.” (op. cit. p. 59)

Et de fait, au XX° siècle on trouve au moins un cas semblable, en la personne d’une possédée suisse. “Avertissements de l’au-delà à l’Eglise Contemporaine - Aveux de l’Enfer”. (TRC 1978. Traduit de l’allemand : “Mahnung aus dem Jenseits über die Kirche in unsere Zeit - Textliche Dokumentation des Aussagen on Dämonen beim Exorzismus” Bonaventur Meyer, Ed. “Marianische Schiftenxerk” - 4532 Trinbach - Suisse)

La différence est que les démons de la possédée suisse, qui sont plusieurs et majeurs, ne parlaient ordinairement que sous la pression des exorcismes. Ceux-ci, faits par plusieurs prêtres au titre de leur simple autorité sacerdotale, donc non “publics”, furent efficaces quant à ces aveux de l’enfer pour forcer les diables à dire les vérités, sans mensonge et sans omission, que la Sainte Vierge voulait qu’ils disent.

En quoi le résultat n’est guère différent de celui d’Antoine Gay, bien que les thèmes soient évidemment plus actuels.

Autre différence, liée à la précédente : la condition de la délivrance était qu’un évêque donne l’imprimatur au recueil des propos proférés sous la pression exorciste. Et là, comme pour A. Gay, aucun évêque ne s’est trouvé pour remplir cette condition. (Nous ignorons où en sont les choses actuellement, ni si la possédée vit encore.)

Dans les trois principaux cas que nous venons de citer, Antoine Gay (Lyon), Mademoiselle Sibon (Avignon), et la possédée suisse, on ne peut que penser au thème des “possédés-victimes” dont parle un autre livre : “La Sainte Vierge et les possédés du démon”, du Chanoine Théodore Geiger (Les Editions Sain- Raphaël Inc. - 31 Ouest, rue King, Sherbrooke, Québec, Canada. J1H 1N5)

A l’origine ce sont les “Mémoires d’un exorciste”, de Bamberg, Allemagne. (Edition française reproduite ici en Offset : Editions Fides, 1951) Il y est expliqué que La Sainte Vierge se sert d’âmes victimes pour assumer en leur chair des possessions destinées par leur expiation à vaincre les démons eux-mêmes et l’enfer.
“Si une âme fidèle est plus forte que l’enfer, l’âme crucifiée est plus puissante que mille enfers”
disent les démons (p.49).

Dans tous ces cas, la possession est encore plus douloureuse pour le démon que pour le possédé, et le démon souhaite ardemment sortir, mais ne le peut pas tant que Dieu ne le veut pas, et il ne le veut qu’au prix de certaines conditions, variables selon les cas.

Dans le cas d’Isacaron, on a vu que ce devait être l’exorcisme public et solennel. Ce démon disait souffrir soixante fois plus chez Antoine Gay qu’en enfer. On sait aussi que dans tous les exorcismes en général, le démon souffre bien plus de l’exorcisme que de l’enfer, comme cela lui est d’ailleurs rappelé au cours de l’exorcisme, en lui précisant que son supplice ira croissant jusqu’à ce qu’il sorte.

Mais dans le cas d'Antoine Gay, le démon souhaitait l’exorcisme (solennel) quand même, pour pouvoir sortir, puisque c’était la condition.



Donnons le titre de deux livres concernant Antoine Gay :

Victor de STENAY : “Le Diable apôtre par la possession d’Antoine Gay” (Cahiers Scivias, Delhomme et Briguet Ed.1894, Québec 2000)

J.H. GRUNINGER : “Le diable-apôtre par la possession d’Antoine Gay” “Le Possédé qui glorifia l’Immaculée”, (Ed. Bénédictines, 1996)


Extraits :

p.233) (Isacaron dit :)
“Le possédé (Antoine Gay) ... offre à donner tout le bien qu’il possède pour être délivré de la tyrannie du diable, et tous les secours lui sont refusés... Il demande des secours spirituels, et ils lui sont refusés. C’est ce qu’on n’a jamais vu dans aucun temps ! - Faut-il s’en étonner ? Dieu a commandé (de chasser les démons) mais ceux qui se disent ses ministres, au lieu de faire ce que Dieu leur a commandé, ne veulent pas lui obéir. Semblables aux démons, ils empêchent de croire qu’il y a des possédés, ôtent par conséquent la foi au surnaturel, et tout le monde tombe dans le désordre.” (p. 234)
On voulait faire passer Antoine Gay pour un simple malade, alors que les preuves de sa possession étaient surabondantes, et que maint rapport, notamment de prêtres et de médecins, forçait à cette conclusion (un médecin a dit, entre autres, que Gay serai mort cinq cent fois si son cas avait été naturel). D’ailleurs, pourquoi ne lui faisait-on pas le test du grand exorcisme demandé ? C’est difficilement excusable, alors que c’eût été si décisif ! Mais il y avait tellement de mauvaise foi et d’aveuglement qu’on se demande si même cette évidence n’aurait pas été refusée, au prétexte d’une quelconque interprétation médicalisante ou psychologisante.
Parmi les innombrables preuves de la possession, il y avait de nombreuses réponses du démon à des pensées non exprimées. Il disait par exemple : “Tu penses à un tel, or il est ceci ou cela...” Et en plus de la pensée de l’interlocuteur, il dévoilait des choses que celui-ci ignorait. Ou encore, il parlait au nom de Dieu, dont il transmettait les ordres par force, et parfois en pleurant de rage.

pp. 157-159 (au sujet de l’évêque de Langres, auquel pensait le témoin :)
“Tu lui diras... Qu’on fasse bien attention que tous ceux qui ne veulent pas reconnaître les possessions démoniaques sont semblables aux démons. Dieu a commandé de chasser les démons ; or, c’est une désobéissance horrible de faire le contraire, c’est attaquer Dieu de front. ainsi que son Eglise. Tous ceux (des évêques) qui défendent de chasser les démons du corps des possédés se trompent : cette défense est soufflée par le prince du monde qui est Satan. Le magnétisme est une invention de Satan et de Béelzébuth et de tous les princes de l’enfer, que le diable Isacaron est obligé d’attaquer d’une manière très forte, y étant obligé par le Dieu de toute sainteté. Il y a des gens qui se croient religieux tandis qu’ils travaillent avec les diables contre le Créateur de toutes choses. Qu’on fasse paraître devant le possédé (Gay) l’infâme et détestable Breyne (=Debreyne, médecin-trappiste), qui a fait des écrits horribles et diaboliques contre les possessions ; ces écrits, qui ont été dictés par Béelzébuth, un des forts princes des démons, sont tombés dans les mains de plusieurs évêques, qui les ont parfaitement crus, plutôt que de croire et de pratiquer le saint Evangile. Il y a dans l’Eglise du Seigneur une peste horrible ! Tous ceux qui sont avec Dieu et son Eglise sont persécutés et traités d’insensés. Et si l’on ne se rend à ce qu’Isacaron est forcé de dicter contre sa volonté, des châtiments terribles auront lieu. Des malheureux ont osé et osent encore faire des commandements contre la volonté de Dieu qui commande de chasser les démons ; aucune créature n’a le droit de défendre de délivrer les possédés, pas plus que de défendre de pratiquer les commandements de Dieu. Le même Dieu qui a fait ces commandements a commandé de chasser les démons. Et cependant, aujourd’hui on croit plutôt les hommes que Dieu ; on foule aux pieds les devoirs les plus essentiels. on travaille avec les démons à la perdition des âmes en ôtant la foi, car empêcher de croire qu’il y a des possédés c’est empêcher de croire qu’il y a des diables, et, par conséquent, empêcher de croire qu’il y a des anges et faire tomber le monde dans l’athéisme, avec ça comment pourra-t-on croire qu’il y a un Dieu ? Voilà ce que moi, Isacaron, prince des démons d’impureté, le cochon infernal, j’ai été forcé de te dicter à toi, H.... J’ai été contraint par la divine Marie, à ma honte et confusion, à la honte et confusion de tout l’enfer.”

Un échantillon du même genre concerne Mgr Sibour, archevêque de Paris (pp.159-160) :
“Tu iras de la part de Marie, la reine de toutes choses, trouver cet archevêque et lui faire part de toutes les preuves que tu as recueillies sur la possession de Gay Antoine-Louis, dit frère Joseph-Marie. Tu lui diras que Dieu est indigné de ce qu’on a introduit des nouveautés diaboliques contre la vérité des possession ; que si on ne consent à laisser libre toute personne vraiment chrétienne, principalement les ecclésiastiques, de travailler à la délivrance des possédés et obsédés par les démons, des châtiments terribles auront lieu, et ceux qui apportent ces empêchements, s’ils ne changent, seront maudits de Dieu. C’est détruire la foi que d’empêcher de croire des vérités si importantes ; c’est s’opposer directement à Dieu qui a commandé de chasser les démons en son Nom ; c’est fouler aux pieds le saint Evangile et aider à faire quantité de réprouvés en travaillant à devenir réprouvé soi-même... “


Ce thème revient souvent. Outre ce que nous avons cité ci-dessus, voici encore ce passage (pp. 200- 201) :
“43 - Le démon fit écrire ces lignes : “Toute personne quelconque a le droit de délivrer les possédés, pourvu qu’elle soit en état de sainteté ; mais un évêque n’a pas le droit de défendre ni de commander de délivrer les possédés : Dieu l’a commandé, l’évêque n’est pas au dessus de Dieu. Votre Dieu veut que je fasse écrire cela, afin que l’on comprenne bien qu’il ne faut pas s’adresser aux magiciens, magnétiseurs, somnambules et autres qui sont en rapport avec le démon..”

Puis, Isacaron continua en ces termes :
“Les apôtres vinrent dire à leur Sauveur, leur Dieu, Maître «Nous avons trouvé un homme qui n’est pas des nôtres et qui chasse les démons en votre nom. Faut-il l’en empêcher ? - Non, dit Jésus, laissez-le faire, celui qui est pour moi ne peut être contre moi.» - Jésus dit à ses apôtres et à ses disciples : «Allez par toute la terre, enseignez les nations, baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ceux qui croiront seront sauvés, ceux qui ne croiront pas seront condamnés. Voici les miracles que feront ceux qui croiront : ils chasseront les démons en mon nom », et le reste...”

44 - Isacaron dit :
“Le clergé ne s’occupe plus des gens qui sont affligés par les possessions et les obsessions ; trop de prêtres sont plus ignorants que des enfants sur cette situation surnaturelle : ils sont dans un aveuglement effroyable jusqu’à empêcher des personnes à croire au surnaturel diabolique, bien que les démons, par la bouche des possédés, leur aient donné des preuves nombreuses et de diverses manières.”

p. 234)
Malheur à une grande partie du clergé actuel, s’il ne reconnaît sa faute ! Dieu a commandé, et il veut être obéi. Il a commandé à ses apôtres et à ses disciples d’aller par toute la terre pour enseigner les nations et les baptiser au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Voici le premier miracle qu’ils ont fait : ils chassaient les démons au nom de Jésus. Et Jésus n’a jamais défendu à personne de nous chasser ; mais dans ces derniers siècles, des novateurs s’y sont opposés...”
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Mar 16 Oct 2007 - 15:11



Paroles de Satan durant les exorcismes pour libérer
Antoine Gay :

http://jesusmarie.com/exorcisme_antoine_gay.html


Références bibliques et ouvrages :
Satan, étude de 666 pages des études Carmélitaines, 1948, ouvrage de référence édition numérique par SOSparanormal.com
http://jesusmarie.com/exorcisme_satan.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L'EXORCISME DE ANNELISE MICHEL

Message par Joss le Mer 19 Mar 2008 - 18:24

L'EXORCISME DE ANNELISE MICHEL

Depuis sa naissance le 21 septembre 1952, Anneliese Michel mena d'abord une vie normale, caractérisée seulement par une grande piété. Du jour au lendemain, sa vie bascula.

Un jour de 1968 elle commença à trembler et à ne plus savoir contrôler son corps. Lors de ses crises, elle perdait sa voix, ne pouvait plus appeler ses parents pour leur demander de l'aide. Un neurologue diagnostiqua qu'elle souffrait d'épilepsie et elle fut admise à l'hôpital pour un traitement.

Après ses premières attaques, elle crut voir des visages démoniaques en train de grimacer lors de sa prière quotidienne, elle avait aussi l'impression d'entendre des voix. Anneliese en parla aux médecins qui ne savaient plus comment l'aider.

Au début de l'année 1973, les parents d'Anneliese demandèrent à plusieurs prêtres d'exorciser leur fille, mais ils pensaient qu'il lui suffisait de continuer de prendre ses médicaments. De plus, pour pratiquer un exorcisme, il fallait que la personne possédée répondît à des caractéristiques bien spécifiques : parler une langue qu'elle n'avait jamais apprise, avoir des pouvoirs surnaturels et se sentir gênée par des objets religieux.

En 1974, un prêtre l'examina et accepta qu'on pratiquât un exorcisme, mais sa hiérarchie le lui interdit. Son état alors empira et les crises devinrent de plus en plus violentes. Elle insultait les autres membres de sa famille, les battait et les mordait.

Elle refusait de manger, prétendant que les démons ne lui permettaient pas de le faire. Elle dormait à même le sol. On pouvait l'entendre toute la journée en train de hurler, de briser les crucifix et de détruire des peintures représentant Jésus.

En 1975, après avoir vérifié l'état de sa possession, le clergé autorisa un exorcisme fondé sur le rituel romain. On constata qu'Anneliese était possédée par plusieurs démons dont il fallait la libérer : Lucifer, Judas Iscariote, Néron, Caïn, Hitler, ainsi que Fleischmann (prêtre franque déshonoré du XVIe siècle), et d'autres âmes damnées qui se manifestaient à travers elle.

A partir de 1975, on pratiqua un ou deux exorcismes sur elle chaque semaine. Parfois, les crises étaient tellement fortes qu'il fallait trois hommes pour la maîtriser si on ne l'enchaînait pas. Malgré cela, elle put reprendre un semblant de vie normale (retourner à l'école, passer un concours…).

Cependant, les attaques ne cessèrent pas. De plus en plus souvent elle se trouvait paralysée et inconsciente. Elle refusait complètement de manger. Ses nombreuses génuflexions (plus de 600 de suite), provoquèrent une rupture au niveau des genoux. Quarante cassettes audio furent enregistrées lors des exorcismes afin de conserver les détails.

Le dernier exorcisme eut lieu le 30 juin 1976 ; à ce stade, Anneliese souffrait d'une pneumonie. Elle avait le visage émacié et souffrait d'une grande fièvre. Elle était exténuée physiquement. Mais elle restait consciente de sa situation. Sa mère enregistra sa mort.

Un procureur fit alors une enquête à la suite de laquelle les deux prêtres exorcistes et les parents d'Anneliese furent inculpés de négligence ayant entraîné la mort (car les médecins affirmaient qu'elle était épileptique et psychotique).

Les prêtres exorcistes firent écouter des enregistrements des différents exorcismes qu'ils avaient pratiqués, au cours desquels on pouvait distinguer la voix de deux démons en train de se disputer, se demandant lequel des deux partirait le premier du corps d'Anneliese.

Les parents et les deux prêtres furent condamnés à 6 mois de prison.

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ANNELISE MICHEL

Message par Joss le Mer 19 Mar 2008 - 19:09

ANNELISE MICHEL - TRADUCTION DE L'ALLEMAND DE SON EXORCISME

Cette cassette audio avec des enregistrements originaux de l'exorcisme d'Anneliese Michel que le père Arnold a rassemblé dans des circonstances exceptionnelles

Vous pouvez écouter la cassette:

http://web246m.dynamic-kunden.ch/maria/anneliese.html#Kassetten # Http://web246m.dynamic-kunden.ch/maria/anneliese.html cassettes


Exorcistes de prêtre le curé Ernest Alt et père Arnold Renz
Côté A


C'est le mois du rosaire, sais-tu ?
Oui, mais peu le prient.
Peu le prient ?
Oui, et dans l'église peu le prient à allerwenigsten parce que messieurs tiennent le curé pour démodé.
Oui ?
Oui!
Tous ?
Presque! Si les idiots de truie avaient un pressentiment....

Pourquoi crains-tu le rosaire ?
Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?
Oui pourquoi ?
Parce qu'il....
Parce que ? Hic me ....!
Parce que .... parce qu'il st .... non , je sag’s non.
Hic me dicere Deus!
Parce qu'il un fort watt .halt’s la gueule! Oui!

Parce qu'il est une forte arme ?
Oui.
Contre le Satan ...
Oui!
... et tous les démons ?
Oui, contre nous. Je dois le dire.
Le rosaire est un pouvoir violent contre ...
Oui!
... contre le Satan et tous les démons.
Mais plusieurs ne le croient. Ils le tiennent seulement pour le fourbi de femmes olles. Heureusement.

Qui en est coupable là ?
Nous!
Vous ?
Nous!
Oui. C'est précieux que le précieux, le rosaire? Il est le mois de rosaire.
.... encore nit. Là l'argent est à moi au dommage pour.

Il coûte que ?
A déjà!
Oui.
Maintenant, il paie aussi de l'argent pour.
Ainsi, beaucoup de travail.
Oui. Le travail se passe naturellement!
Aha!



à suivre demain....... Wink
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Francesco le Jeu 5 Fév 2009 - 23:25

Tres beau travail Joss.Je connais assez bien ce domaine et votre recherche est excellente.Vous avez trouvé l'excellent site du Pere Fortea.A+
avatar
Francesco
Intéressé
Intéressé

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 30/01/2009

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Ven 6 Fév 2009 - 7:46

Francesco a écrit:Tres beau travail Joss.Je connais assez bien ce domaine et votre recherche est excellente.Vous avez trouvé l'excellent site du Pere Fortea.A+

Merci Wink
Moi aussi, je connais bien ce domaine
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Francesco le Dim 8 Fév 2009 - 1:44

Moi aussi, je connais bien ce domaine
Peux tu préciser d'ou?

De mon coté,en tant qu'ex psychologue,j'ai aidé 2 pretres exorcistes dans des dossiers plus complexe et ca m'a amené a lire a peut pret tout ce qu'il y a sur le sujet.
avatar
Francesco
Intéressé
Intéressé

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 30/01/2009

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Dim 8 Fév 2009 - 9:53

Francesco a écrit:
Moi aussi, je connais bien ce domaine
Peux tu préciser d'ou?

De mon coté,en tant qu'ex psychologue,j'ai aidé 2 pretres exorcistes dans des dossiers plus complexe et ca m'a amené a lire a peut pret tout ce qu'il y a sur le sujet.

Pas à cause de mon métier mais à cause de la providence qui n'a cessée, toute ma vie, de me conduire vers des personnes ou des situations particulières

Et puis,,,,,,un de mes plus proches amis psychiatre, assistait le père de Malmann (décédé) , prètre-exorciste à saint Augustin et au Sacré-Coeur. Grâce à lui également, j'ai rencontré des âmes "privilégiées"
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

merci de votre apport

Message par do le Ven 3 Juil 2009 - 19:33

il est très utile, je vais le conseiller même à un prêtre exorciste.

j'essaie depuis de nombreuses années d'être délivrée après un acte de sorcellerie dû à une personne (décédée peu après); je connais une femme de 84 ans qui est tourmentée depuis 50 ans par sa famille qui était de la logem*açon*nique (* pour éviter que votre site ne soit envahi par les personnes qui tapent cela sur google), et il est très difficile de trouver un prêtre exorciste qui accepte de prendre en charge des personnes tourmentées. Le délivrance n'est pas immédiate, elle est très progressive, avec le nouveau rituel qui semble peu efficace. Cela coûte beaucoup d'argent en trajets, et on n'a pas forcément le temps de faire ces déplacements, et le week-end les prêtres n'ont pas le temps. Il faudrait vraiment au moins un exorciste (pratiquant) par diocèse!

Prions pour cela, surtout pour les jeunes qui s'orientent vers l'occultisme!
avatar
do
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par ravi le Sam 4 Juil 2009 - 9:07

Des prêtres exorcistes accompagnés de psychologues et psychiatres existent dans chaque diocèse il suffit de les demander dans chaque évêché.

ravi
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 74
Localisation : languedoc
Date d'inscription : 11/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Sam 4 Juil 2009 - 18:43

ravi a écrit:Des prêtres exorcistes accompagnés de psychologues et psychiatres existent dans chaque diocèse il suffit de les demander dans chaque évêché.

Do, apparemment comme moi, connait ce dont il parle. Il y a malheureusement beaucoup de prêtres exorcistes nommés par les évêques qui ne croient plus à l'existence du diable (dont le père Maurice BELLOT à PARIS)et déclarent ne rencontrer que des pathologies.... C'est très regrettable car l'Eglise catholique a un grand savoir sur ces questions et beaucoup de victimes se trouvent privées de tout secours à une époque où satanisme et ésotérisme n'ont jamais autant prospéré ni fait autant de dégats. S'il le souhaite, je peux lui indiquer par MP, un bon exorciste sur PARIS.

Dit autrement :

http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/archive/2009/05/21/lucifer-et-satan-dans-l-histoire.html
http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/archive/2009/05/19/paroles-d-exorcistes.html
http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/archive/2009/05/19/exorcisme-exorcistes.html
http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/archive/2009/05/21/lucifer-et-satan-dans-l-histoire.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Mar 11 Aoû 2009 - 12:47

Un diocèse particulièrement dynamique, celui de FREJUS-TOULON où le père FROPO, dont vidéos qui suivent, y est exorciste. Vous pourrez le joindre par e-mail ici :

lemysteredumal@tvcn.fr


ou en téléphonant au diocèse de FREJUS. Je connais un autre bon exorciste mais il est sur PARIS.


I – L'OCCULTISME - Utiliser les puissances occultes est directement contraire à l’attitude de foi, aimante et confiante en Jésus et en Dieu le Père, et finit par en détourner.

LES MEDIUMS PEUVENT-ILS PREDIRE NOTRE AVENIR ?
Le P Fropo, prêtre exorciste du diocèse de Fréjus-Toulon, vient nous mettre en garde contre le recours aux différentes pratiques de mancie destinées à connaître l’avenir.
Certaines personnes sont capables de pénétrer dans le psychisme des autres, pour y connaître des éléments vécus dans le passé. En effet, nous gardons tout ce que nous avons vécu en mémoire, tout à fait en profondeur, dans l’inconscient. Nous ne pouvons plus nous souvenir de quelque chose, et pourtant en garder toujours trace en nous.
Une personne ayant des capacités médiumniques pourra “soutirer” ces renseignements, ce qui nous plongera évidemment dans la stupéfaction. Nous nous sentirons devinés. Et nous aurons tendance à accorder crédit à ce qui sera dit sur l’avenir.
On reconnaît les personnes qui ont de véritables capacités médiumniques au fait qu’elles disent des choses exactes sur le passé. Cette investigation psychique est aussi un viol psychique.
Ce qui laisse toujours des séquelles sur le plan physique et spirituel. Car ces capacités ne sont pas purement paranormales, elles sont d’origine diabolique.
Les choses qui peuvent être dites concernant l’avenir sont de pures inventions. Malheureusement, si les personnes qui les disent ont de véritables pouvoirs occultes, elles peuvent lier spirituellement la liberté des autres pour que certains événements se produisent. Ce qui peut amener à de véritables catastrophes.

I - QUI A LE POUVOIR DE GUERIR - Il est difficile de parler de magnétisme, parce qu’il demeure mal cerné scientifiquement. Nous n’avons aucune hypothèse scientifique d’explication qui soit considérée comme décisive.
Les personnes qui vont voir des magnétiseurs observent souvent sur elles-mêmes des conséquences graves : dépendance du magnétiseur, angoisse, cauchemars…


II - QUI A LE POUVOIR DE GUERIR - Les guérisseurs sont des personnes qui font disparaître la douleur d’une façon presque instantanée. Mais non la cause de cette douleur, qui demande généralement à être soignée. Souvent de bonne foi, ces personnes sont croyantes, prient et font prier les autres. Certaines font cela dans un vrai soucis e rendre service, d’autres par intérêt, s’intéressant plus à votre porte-monnaie.
Mais comment agissent réellement ces personnes ? Ils utilisent la plupart du temps des formules marmonnées, ou agissent par imposition des mains. Sans parler des charlatans, il faut se méfier de ces guérisseurs qui pensent vous soulager mais ne font que déplacer le mal.


III - QUI A LE POUVOIR DE GUERIR - Aujourd’hui, les médecines dites alternatives sont à la mode. Il existe un certain “ras-le-bol” de la médecine allopathique qui incite à se tourner vers des médecines que l’on croit plus douces. Cependant, face à cette multitude de nouvelles thérapies qui surgissent, il faut rester prudent.

IV - QUI A LE POUVOIR DE GUERIR - Aujourd’hui, les médecines dites alternatives sont à la mode. Il existe un certain “ras-le-bol” de la médecine allopathique qui incite à se tourner vers des médecines que l’on croit plus douces. Cependant, face à cette multitude de nouvelles thérapies qui surgissent, il faut rester prudent.

V- QUI A LE POUVOIR DE GUERIR - Le yoga est aujourd’hui perçu comme un sport permettant de se détendre, mais il n’est pas seulement cela.


II - Y a-t’il des habitudes qui peuvent entraîner une emprise du démon ? Le Père Jean-Régis Fropo, prêtre exorciste du diocèse de Fréjus-Toulon, répond à vos questions. [/b]


Dernière édition par Joss le Mar 11 Aoû 2009 - 20:26, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Joss le Mar 11 Aoû 2009 - 20:25

III - Lorsque l’on vient de perdre un être cher, il est tentant de vouloir à nouveau lui parler, communiquer avec lui. Le P Fropo, prêtre exorciste du diocèse de Fréjus-Toulon, nous aide à faire la distinction entre être en communion avec les personnes que nous avons perdues et chercher à rentrer en communication.

PEUT-ON PARLER AVEC LES ESPRITS DES MORTS ?
Appeler “les esprits”, c’est forcément dangereux. Puisqu’on ne peut pas entrer en contact avec les “esprits des morts”, on se trouve donc face à 3 possibilités:
La supercherie : il s’agit d’une mise en scène.
L’action occulte d’un médium, qui utilise des capacités psychiques pour pénétrer dans le subconscient des autres.
L’irruption des forces diaboliques.
Seul le premier cas est inoffensif, les deux autres laissent des traces. Le troisième est carrément dangereux.

Si vous le désirez, vous pouvez y joindre le P Fropo, ou lui poser vos questions par mails à :

lemysteredumal@tvcn.fr
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXORCISME ET DELIVRANCE : DISCERNEMENT VIDEOS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum