MARTHE ET MARIE

Guy Môquet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guy Môquet

Message par Lagaillette le Mar 2 Oct 2007 - 14:08

Je ne sais pas trop quelle idée avait derrière la tête Nicolas Sarközy quand il a suggéré que la lettre de Guy Môquet soit lue dans les écoles. Cette lettre a été lue devant l’équipe de rugby française avant son matche contre l’Argentine ; il parait que ces grands gaillards de rugbymen en avaient les larmes aux yeux ; du coup, ils ont perdu le matche.

La lecture de cette lettre pourrait être l’occasion de rappeler que Guy Môquet était un jeune militant communiste résistant ; ce pourrait être aussi l’occasion d’une réflexion sur qu’a signifié « la Résistance ».

La direction du Parti Communiste Français, inféodée à l’URSS, avait approuvé le pacte germano-soviétique ; ce qui avait provoqué certains remous dans le Parti. A la base, très vite, des militants étaient entrés en résistance contre l’occupant nazi, et la présence des militants communistes, quoi qu’on puisse penser de leurs méthodes, a été un élément important de la résistance.

L’épisode du pacte germano-soviétique n’avait été qu’un entracte dans les rapports entre l’Union Soviétique et le régime nazi. En Allemagne, les communistes avaient dans les premiers à subir une répression féroce de la part des nazis. Malgré l’opposition fondamentale entre « capitalisme » et « communisme », l’Union Soviétique et les démocraties occidentales s’étaient retrouvées alliées dans la guerre contre le régime nazi. En 1945, le régime nazi avait été vaincu par les forces alliées des « libéraux » et des « communistes ».

L’Histoire ne se répète jamais à l’identique, mais on retrouve toujours des analogies entre les évènements qui se produisent à des époques différentes.

L’arrivée de Hitler au pouvoir dans les années 30 avait été une suite de la grande crise de 29 : au peuple allemand, humilié et sévèrement sanctionné, financièrement, par le traité de Versailles, durement touché par la crise de 29, Hitler avait rendu une fierté qui allait s’exacerber dans le nationalisme et l’idéologie de la « race supérieure » ; il avait redressé l’économie allemande, faisant de l’Allemagne une puissance industrielle qui allait révéler toutes ses capacités dans la guerre qui allait l’opposer aux alliés occidentaux.

Aujourd’hui, la configuration des puissances mondiales s’est totalement transformée ; et, notamment, les USA sont devenues la superpuissance qui impose, pour le moment, son hégémonie sur toute la planète. Le « capitalisme », rebaptisé « libéralisme » prétend se présenter comme l’horizon indépassable de l’humanité ; mais, en même temps, son expansion, sous la forme de la « société de consommation », fait peser une menace sérieuse sur l’environnement, de même que sur l’équilibre entre « nantis » et « laissés pour compte », aussi bien au niveau international qu’à l’intérieur de chacune des nations, « développées » ou « en développement ». Si bien que nous vivons une crise, moins aiguë, plus diffuse que celle de 29, crise que les institutions financières parviennent, jusqu’ici, à maîtriser, mais dont on ne sait toujours pas quel sera le dénouement final.

En 38-39, on « sentait » que la guerre allait prochainement éclater. Aujourd’hui, on « sent » que quelque chose de grave, dont on ne saurait dire quoi, va se produire. Dans le texte qu’ils viennent de publier, au nom de la conférence des évêques de France, Mgrs Olivier de Béranger et Claude Shockert évoquent « une opinion dominée par la peur ». Cette peur conduit les peuples à se resserrer sur leur « identité nationale ». Cette résurgence des nationalismes se traduit par l’existence de groupes, marginaux, qui se réfèrent explicitement au nazisme, mais, plus largement, par des réactions de xénophobie : peur de l’étranger, qui pousse aux mesures de restriction de l’immigration, allant jusqu’à une « chasse » aux immigrés clandestins, désignés comme les boucs émissaires des difficultés actuelles, comme les juifs avaient été désignés comme boucs émissaires des difficultés qu’avait connu la période des années 30. Cette « chasse » ne prend évidemment des formes aussi brutales que celle qu’avaient organisée les nazis ; elle revêt des formes plus « civilisées », plus « acceptables » pour l’opinion en général.

Le grand patronat allemand avait été un soutien résolu du régime nazi ; le grand patronat français, sous le régime de Vichy, avait « collaboré » avec ce régime nazi, et les formations politiques de droite avaient payé cette « collaboration » par une quasi disparition de la scène politique qu’elle a mis des années à reconquérir. Aujourd’hui, la droite au pouvoir, affichant ouvertement son inféodation au MEDEF, reprend les thèmes antisociaux de l’immédiate avant-guerre 39-45, dénonçant les « acquis sociaux » accusés d’être responsables de la faiblesse de la nation face à ses concurrents, voire, ses ennemis. Et aujourd’hui, comme il y a 70 ans, on voit s’éveiller une « résistance » au pouvoir en place. Les circonstances historiques sont évidemment fort différentes, mais on ne peut manquer de remarquer la réapparition de ce mot « Résistance » dont le jeune militant communiste, Guy Môquet est une figure emblématique. Qu’avait donc derrière la tête notre président en proposant aux jeunes scolaires la lecture de cette lettre ?

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Joss le Mar 2 Oct 2007 - 17:51

Lagaillette a écrit:Je ne sais pas trop quelle idée avait derrière la tête Nicolas Sarközy quand il a suggéré que la lettre de Guy Môquet soit lue dans les écoles. Cette lettre a été lue devant l’équipe de rugby française avant son matche contre l’Argentine ; il parait que ces grands gaillards de rugbymen en avaient les larmes aux yeux ; du coup, ils ont perdu le matche.

Moi non plus : comprend pas ! As-tu cette lettre ?


L’Histoire ne se répète jamais à l’identique, mais on retrouve toujours des analogies entre les évènements qui se produisent à des époques différentes.

L’arrivée de Hitler au pouvoir dans les années 30 avait été une suite de la grande crise de 29 : au peuple allemand, humilié et sévèrement sanctionné, financièrement, par le traité de Versailles, durement touché par la crise de 29, Hitler avait rendu une fierté qui allait s’exacerber dans le nationalisme et l’idéologie de la « race supérieure » ; il avait redressé l’économie allemande, faisant de l’Allemagne une puissance industrielle qui allait révéler toutes ses capacités dans la guerre qui allait l’opposer aux alliés occidentaux.

Aujourd’hui, la configuration des puissances mondiales s’est totalement transformée ; et, notamment, les USA sont devenues la superpuissance qui impose, pour le moment, son hégémonie sur toute la planète. Le « capitalisme », rebaptisé « libéralisme » prétend se présenter comme l’horizon indépassable de l’humanité ; mais, en même temps, son expansion, sous la forme de la « société de consommation », fait peser une menace sérieuse sur l’environnement, de même que sur l’équilibre entre « nantis » et « laissés pour compte », aussi bien au niveau international qu’à l’intérieur de chacune des nations, « développées » ou « en développement ». Si bien que nous vivons une crise, moins aiguë, plus diffuse que celle de 29, crise que les institutions financières parviennent, jusqu’ici, à maîtriser, mais dont on ne sait toujours pas quel sera le dénouement final.

En 38-39, on « sentait » que la guerre allait prochainement éclater. Aujourd’hui, on « sent » que quelque chose de grave, dont on ne saurait dire quoi, va se produire. Dans le texte qu’ils viennent de publier, au nom de la conférence des évêques de France, Mgrs Olivier de Béranger et Claude Shockert évoquent « une opinion dominée par la peur ». Cette peur conduit les peuples à se resserrer sur leur « identité nationale ». Cette résurgence des nationalismes se traduit par l’existence de groupes, marginaux, qui se réfèrent explicitement au nazisme, mais, plus largement, par des réactions de xénophobie : peur de l’étranger, qui pousse aux mesures de restriction de l’immigration, allant jusqu’à une « chasse » aux immigrés clandestins, désignés comme les boucs émissaires des difficultés actuelles, comme les juifs avaient été désignés comme boucs émissaires des difficultés qu’avait connu la période des années 30. Cette « chasse » ne prend évidemment des formes aussi brutales que celle qu’avaient organisée les nazis ; elle revêt des formes plus « civilisées », plus « acceptables » pour l’opinion en général.

Le grand patronat allemand avait été un soutien résolu du régime nazi ; le grand patronat français, sous le régime de Vichy, avait « collaboré » avec ce régime nazi, et les formations politiques de droite avaient payé cette « collaboration » par une quasi disparition de la scène politique qu’elle a mis des années à reconquérir. Aujourd’hui, la droite au pouvoir, affichant ouvertement son inféodation au MEDEF, reprend les thèmes antisociaux de l’immédiate avant-guerre 39-45, dénonçant les « acquis sociaux » accusés d’être responsables de la faiblesse de la nation face à ses concurrents, voire, ses ennemis. Et aujourd’hui, comme il y a 70 ans, on voit s’éveiller une « résistance » au pouvoir en place. Les circonstances historiques sont évidemment fort différentes, mais on ne peut manquer de remarquer la réapparition de ce mot « Résistance » dont le jeune militant communiste, Guy Môquet est une figure emblématique. Qu’avait donc derrière la tête notre président en proposant aux jeunes scolaires la lecture de cette lettre ?

De fait, on sent quelque chose de similaire se mettre en place. L'orage menace mais on ne sait pas trop où cela va tomber. Ce sera de toute manières sur un occident en plein torpeur.

Il y a belle lurette que je fais une analogie entre le faschisme de 40 et celui d'outre atlantique. Tu le sais bien. Ce qui m'a surprise, c'est l'élection de Nicolas !

Tu parles de résistance. C'est vrai que faute d'opposition, elle est en train de se construire hors partis.

Je vois tellement une analogie avec 40 que j'avais presque envie d'ouvrir un fil pour faire une recherche sur l'histoire de "TEMOIGNAGE CHRETIEN"

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Lagaillette le Mar 2 Oct 2007 - 19:46

Cette lettre, en fait, n'a rien d'extraordinaire :

Code:
 "Ma petite maman chérie,
 
mon tout petit frère adoré,
 
mon petit papa aimé,
 
Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l'escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.
 
Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.
 
17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.
 
Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d'enfant. Courage !
 
Votre Guy qui vous aime.
 
Guy
 
Dernières pensées : Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !"


Elle témoigne d'un très beau sentiment humain, d'un courage tranquille devant la mort.

Comme il le dit : "Je ne peux pas en mettre davantage", si bien que le sens politique du combat des 27 fusillés de Châteaubriant n'y apparait pas, ce qui permet à Sarközy de la "récupérer" au profit de sa propagande.

Qu'est-ce qui a poussé Sarközy à populariser cette lettre ? La même tactique que celle qui l'a amené à essayer de s'annexer les grands noms de la révolution sociale dont il est l'ennemi acharné : Jaurès, Blum ...et à débaucher des hommes de gauche, son objectif étant de former un "front national", unissant tous les français et niant les affrontements de classe.

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Joss le Mar 2 Oct 2007 - 21:03


Elle témoigne d'un très beau sentiment humain, d'un courage tranquille devant la mort.

Comme il le dit : "Je ne peux pas en mettre davantage", si bien que le sens politique du combat des 27 fusillés de Châteaubriant n'y apparait pas, ce qui permet à Sarközy de la "récupérer" au profit de sa propagande.

Qu'est-ce qui a poussé Sarközy à populariser cette lettre ? La même tactique que celle qui l'a amené à essayer de s'annexer les grands noms de la révolution sociale dont il est l'ennemi acharné : Jaurès, Blum ...et à débaucher des hommes de gauche, son objectif étant de former un "front national", unissant tous les français et niant les affrontements de classe.

What a Face Ca y est, j'ai trouvé ! :idea:

Une autre analogie : NICOLAS = MUSSOLINI drunken

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Arcanes le Mer 3 Oct 2007 - 10:11

Pendant la campagne présidentielle française de 2007, Nicolas Sarkozy évoque la figure de Guy Môquet le 14 janvier 2007, au congrès de l'UMP, et le 18 mars, au Zénith de Paris : « Il était profond, il était grand Guy Môquet quand il fut fusillé par l’occupant [...] ». Ce faisant, il s'attire la réplique de Marie-George Buffet, candidate soutenue par les communistes : « Il a osé invoquer Jaurès, Blum, et Guy Môquet ! J'interdis à ce ministre d'État qui fait interner les mineurs, d'utiliser le nom de Guy Môquet [...] ».

Le jour de son investiture, lors d'une cérémonie au Monument de la Cascade du Bois de Boulogne, après avoir fait lire la dernière lettre de Guy Môquet par une lycéenne, le nouveau président annonce qu'il la fera lire dans tous les lycées du pays, en début d'année scolaire. Cette initiative a provoqué des controverses et des prises de positions marquées. Si d'un côté le PCF[37] et Libération[38] saluent le « message fort » et le « devoir de mémoire » que constitue cette initiative, d'un autre côté les critiques ne sont pas absentes, le Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire estimant notamment que cela est contraire à l'esprit de la pratique historique[39]. Cette lettre sera lue le 22 octobre, jour anniversaire de son exécution[40].

Par ailleurs, un court-métrage de deux minutes, réalisé par François Hanss[41] et mettant en scène Jean-Baptiste Maunier dans le rôle de Guy Môquet, sera diffusé sur La Chaîne parlementaire dès le 17 octobre[42] ; il sera également projeté dans 2 500 salles de cinéma et 30 000 DVD seront envoyés aux écoles[réf. nécessaire].

Dans le magazine L'Histoire, en septembre 2007, Jean-Pierre Azéma revient sur l'affaire[10] et critique la « caporalisation mémorielle », d'une part pour son dirigisme envers les enseignants, d'autre part parce qu'Azéma estime que l'hommage occulte le rôle de la collaboration, en particulier de droite. Azéma souligne la rupture avec l'attitude du président Chirac, par exemple dans son discours sur la rafle du Vélodrome d'Hiver.

Le 19 septembre 2007, en compagnie notamment du député socialiste Jean-Marc Ayrault, d'une centaine d'anciens combattants, Nicolas Sarkozy est venu à Châteaubriant rendre hommage aux fusillés dont Guy Môquet. Les réactions sont alors partagées entre les participants. Si pour un ancien maquisard, il s'agit d'un hommage important, la trésorière du comité des fusillés de Châteaubriant remarque que cela sert de « publicité » au président. Le vice-président de l'amicale nationale Châteaubriant-Voves-Rouillé dénonce, quant à lui, une « manifestation indécente » qui a tourné à la « sarkomania[43] ».

Source : wikipédia
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Joss le Mer 3 Oct 2007 - 10:28

Je pense depuis longtemps que ce type est "pathologique". Lequel ? Je n'en sais rien : mégalo.... parano....névrosé ......???? L'avenir nous le dira Mais confié le pouvoir à un déséquiibré ne pourra qu'apporter des initiatives incompréhensibles et dangereuses.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Cécile le Mer 3 Oct 2007 - 10:57

Elle témoigne d'un très beau sentiment humain, d'un courage tranquille devant la mort.

Effectivement, ce n'est pas une lettre "extraordinaire"... même si elle est très émouvante.

Ce qui n'est pas ordinaire, c'est de vouloir l'utiliser... et à quelles fins ?
Est-ce que cela signifie, comme je le crains ; acceptez votre destinée, voulue par plus forts que vous ?

Parce que des exemples de courage, pour vivre, il en est d'autres, et qui seraient plus adaptés aux collégiens et lycéens d'aujourd'hui.

Tant qu'à faire, Sarko aurait dû choisir "Jacquou le Croquant"...
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Joss le Mer 3 Oct 2007 - 11:25

Cécile a écrit:
Est-ce que cela signifie, comme je le crains ; acceptez votre destinée, voulue par plus forts que vous ?
C'est ce que je crains aussi....mais quelle destinée et quels ennemis ?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Lagaillette le Mer 3 Oct 2007 - 20:52

Mais cette "initiative" de Sarközy fera peut-être "flop" ; comme ce sera le sort de pas mal de ses gesticulations.

Ce qui est plus important, en ce moment, c'est les remous autour des tests ADN pour le regroupement familial.

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Souricet le Ven 5 Oct 2007 - 18:08

Joss a écrit:
Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c'est que ma mort serve à quelque chose.
[lettre de Guy Mocquet]

Voui. On se demande pourquoi il faut lire ça aux écoliers, et pourquoi il fallait le lire aux rugbymen. Le rapport entre le rugby et la guerre ? Entre l'école et la mort de Guy Môquet ? Décidément, il continue à répandre la confusion partout. C'est une manie.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Joss le Lun 22 Oct 2007 - 12:15

Lagaillette a écrit:Je ne sais pas trop quelle idée avait derrière la tête Nicolas Sarközy quand il a suggéré que la lettre de Guy Môquet soit lue dans les écoles.

Maintenant, on sait : :idea: .....occulter la réforme des régimes spéciaux de retraite. Mais ça n'a pas suffit : il lui a fallut orchestrer son divorce pour monopoliser toute la presse.

Qu'inventera-t-il la prochaine fois....l'enterrement de son labrador ? gene

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par LaDague le Lun 22 Oct 2007 - 15:06

Je n'ai pas trop d'éléments, juste ce qui apparaît sur ce fil. Il se peut que le président commence une campage souterraine relève d' un appel à une forme de "patriotisme" Jusque dans la défaite il faille : Rester "grand" (?)ou comprenez "droit"(?) (réf au sport, lire ci-dessus).Pour les jeunes et bien c'est clair dans ce contexte, il met en place les premiers jalons à sa campagne souterraine... Joss a raison de se poser la question : Dans quel but ? Quel est le futur ennemi ? Un avis perso, c'est que ça ressemble à de la manipulation... Manipuler pour mieux contrôler, le controle s'entend alors comme un pouvoir.
avatar
LaDague
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Souricet le Lun 22 Oct 2007 - 18:59

Joss a écrit: Qu'inventera-t-il la prochaine fois....l'enterrement de son labrador ? gene

fourire
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Fée Violine le Lun 22 Oct 2007 - 20:37

Joss a écrit:
Cécile a écrit:
Est-ce que cela signifie, comme je le crains ; acceptez votre destinée, voulue par plus forts que vous ?
C'est ce que je crains aussi....mais quelle destinée et quels ennemis ?

le capitalisme, ceux qui gouvernent le monde sans nous demander notre avis.
Lire cette lettre, c'est faire appel au sentimentalisme le plus racoleur, comme niveau de conscience c'est du genre TF1 (et c'est pas un compliment).
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Souricet le Mar 23 Oct 2007 - 14:20

Oui, et en plus, ça mélange plein de choses et ça ôte toute sa valeur à cette lettre de la mélanger à des tas de choses qui n'ont rien à voir.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Lagaillette le Mar 23 Oct 2007 - 14:58

Souricette a écrit:Oui, et en plus, ça mélange plein de choses et ça ôte toute sa valeur à cette lettre de la mélanger à des tas de choses qui n'ont rien à voir.

Dans la lettre de Guy Mocquet, il y a l'amour de la patrie et de la liberté qui animait les jeunes communistes comme les jeunes chrétiens formés par la JOC. L'objectif de Sarközy était de transformer ce patriotisme en appel au "nationalisme" qui était porté par le régime de Vichy comme par le régime actuel.

L'objectif de Sarközy était aussi d'occulter les raisons morales et politiques qui animaient les résistants, pour faire jouer un sentimentalisme qui éloigne de l'analyse rationnelle, politique.

Cette entreprise de "dépolitisation", soutenue par les "médias", marche ; elle rencontre l'opposition résolue de ceux qui réfléchissent et refusent de se laisser manipuler.

Entre les établissements qui ont boycotté la lecture, ceux qui sont entrés dans le jeu sans se poser de questions, et ceux qui ont saisi l'occasion pour proposer aux élèves une vraie réflexion, il va être difficile de faire le bilan de cette "lecture".

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Joss le Mer 24 Oct 2007 - 18:01

Lagaillette a écrit:

Entre les établissements qui ont boycotté la lecture, ceux qui sont entrés dans le jeu sans se poser de questions, et ceux qui ont saisi l'occasion pour proposer aux élèves une vraie réflexion, il va être difficile de faire le bilan de cette "lecture".


24 oct. 2007
Une affaire de pédagogie



La lecture de la lettre de Guy Môquet dans les lycées, voulue par Nicolas Sarkozy, a pris des formes très variées dans les établissements, sur fond de controverse. De nombreux enseignants et politiques ont dénoncé une instrumentalisation, voire une récupération politique, de la lecture de la lettre d’adieu du jeune résistant communiste, fusillé le 22 octobre 1941 par les nazis avec 49 autres otages – la liste de ces otages avait été établie par le ministre français de l’Intérieur, Pierre Pucheu.

Le Parti communiste s’est en particulier insurgé contre le fait que l’engagement communiste du jeune homme ait été passé sous silence dans la circulaire décrétant le 22 octobre journée de commémoration de la mort de Guy Môquet.
Dessin de Mix & Remix
paru dans L'Hebdo(Lausanne)

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Cécile le Mer 24 Oct 2007 - 18:21


On s'est tous trompés !

C'était juste pour apprendre aux jeunes ce qu'était une lettre...!
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Fée Violine le Jeu 25 Oct 2007 - 9:30

Pourquoi pas ! Chacun peut en tirer la pédagogie qui lui paraît bonne !
Moi j'avais pensé leur faire traduire cette lettre en latin, par exemple ! "Je vais mourir" = "Moriturus sum", avec un beau participe futur !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Cécile le Jeu 25 Oct 2007 - 10:16

sad Cela me rappelle "morituri te salutant"...

Mais Guy Môquet n'avait sûrement pas envie de saluer ses assassins.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Lagaillette le Jeu 25 Oct 2007 - 20:16

Dominique a écrit:Pourquoi pas ! Chacun peut en tirer la pédagogie qui lui paraît bonne !
Moi j'avais pensé leur faire traduire cette lettre en latin, par exemple ! "Je vais mourir" = "Moriturus sum", avec un beau participe futur !

Et "résistant" et "communiste", ça se dit comment, en latin ?

Les romains, eux, ils les crucifiaient, les résistants ; surtout s'ils avaient une allure un peu "communiste".

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Christop le Jeu 25 Oct 2007 - 20:35

Lagaillette a écrit:Les romains, eux, ils les crucifiaient, les résistants ; surtout s'ils avaient une allure un peu "communiste".
Etait-ce mieux ou pire que le goulag comme traitement réservé aux résistants ? gene
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Christop le Jeu 25 Oct 2007 - 20:53

Lagaillette a écrit:Et "résistant" et "communiste", ça se dit comment, en latin ?
Et "Pacte germano-soviétique", ça se dit comment en russe ? Wink
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Cécile le Ven 26 Oct 2007 - 4:27

Pourquoi cette agressivité, Christophe ?

Lagaillette a expliqué son communisme, celui des premiers Chrétiens. Vous ne pouvez pas lui reprocher les excès des régimes totalitaires qui n'avaient de communistes que le nom.

Avez-vous lu que Lagaillette défendait le goulag ? Ou le pacte germano-soviétique ?
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Christop le Ven 26 Oct 2007 - 6:25

Cécile, auprès de qui le PCF prenait-il ses ordres ? De Moscou ou du Vatican ?


Le communisme "évangélique" c'est un mensonge et un blasphème. Le vrai communisme, c'est Babeuf, Marx, Lénine, Trotsky, Staline, Mao, Pol Pot, Castro. Ce n'est pas Cendrillon ou Mary Poppins ! Alors on peut rêver autour de "gentils communistes" comme Che Guevara ou Guy Moquet, morts avant d'avoir pu imposer leur fascisme... et entretenir la légende rouge avec laquelle le communisme fait sa propagande. Ou on peut regarder la réalité en face et voir le communisme pour ce qu'il est : une utopie inhumaine et totalitaire.
Les premières communautés chrétiennes étaient fondées sur le partage et la fraternité, pas sur le communisme. C'est une récupération de Jésus-Christ et de son message que de le prétendre ! Et rien n'empêche Laguillette - ou ses amis "communistes évangéliques" - de rejoindre une de ces communautés nouvelles catholiques qui vivent ainsi (par exemple la Communauté des Béatitudes).

Il faut ouvrir les yeux, Cécile, sur la réalité du communisme. J'ai indiqué dans le fil sur le communisme un lien vers le site du Vatican où une encyclique pontificale traite en long et en large du communisme. L'avez-vous seulement regardé ? C'est le Magistère ordinaire de l'Église catholique, le Corps du Christ, experte en humanité.

Il y a des libéraux qui disent : "le capitalisme, ce n'est pas le vrai visage du libéralisme. C'est parce que nous ne sommes pas assez libéraux qu'il y a tous ces excès." Seuls les naïfs les croient.

Sur un forum catholique, je pense que le Magistère a "droit de cité" et que les monstruosités communistes, nationalistes et libérales accouchées par l'Occident post-chrétien doivent y être vigoureusement dénoncées...

Cordialement
Christophe
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum