MARTHE ET MARIE

L'identité de la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'identité de la France

Message par Arcanes le Ven 21 Sep 2007 - 21:05

Extrait du livre :
Le miracle de la France
Nicolas Sarkozy



La crise que nous traversons est d'abord une crise de confiance en nous-mêmes. Ce n'est pas comme on le dit souvent une simple crise de moral. C'est une véritable crise d'identité.

En elle s'additionnent toutes les autres crises. Elle touche les classes moyennes et les classes populaires, le jeune qui n'arrive pas à conquérir son autonomie financière, le chômeur de cinquante ans qui ne retrouve pas de travail, l'ouvrier etc.... . Elle est nourrie par la mondialisation, par l'immigration clandestine, par le chômage, par la baisse du pouvoir d'achat... C'est une crise économique, sociale, politique, mais c'est avant tout une crise du sens, une crise des valeurs, des repères, de la culture. C'est une crise de l'idée de nation et de l'idée de République.


Je pense qu'il est en contradiction, lorsqu'il argumente et définie comme une crise des valeurs, des repères, de la culture ; alors, qu'il clame haut et fort :


Quand je pense à la France, quand je parle de la France je ne fais pas la différence entre la Bretagne et la Provence, entre la Martinique et l'Aquitaine, entre la Réunion et la Lorraine, entre la Corse et la Normandie, entre ceux qui sont Français depuis hier et ceux qui le sont depuis des siècles. Pour moi, la France est un miracle.


Qu'en pensez vous ?
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'identité de la France

Message par Souricet le Sam 22 Sep 2007 - 9:09

J'en pense qu'il a son mot à dire (identité française, enseignement, etc.), des idées générales sur tous les sujets, mais qu'en ce qui concerne l'identité française, c'est comme pour tous les autres sujets, si on creuse, on s'aperçoit qu'il ne sait pas de quoi il parle.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'identité de la France

Message par Arcanes le Sam 22 Sep 2007 - 15:17

L'enseignement catholique réaffirme son identité.


Le privé revendique de plus en plus ouvertement sa dimension chrétienne. Le débat traverse les écoles, les réunions de parents et certains diocèses.

« N'ayons pas peur de dire qui nous sommes, n'ayons pas peur du mot catholique. » Le nouvel archevêque de Rennes, Mgr Pierre d'Ornellas, a donné le ton lors de la rentrée des 400 chefs d'établissement de l'enseignement catholique d'Ille-et-Vilaine. « Le diocèse et l'enseignement catholique doivent travailler dans une vraie unité. Les jeunes qui nous sont confiés sont chrétiens ou capables de Dieu (sic). » Le tout nouvel archevêque, connu pour son exigence, cherche sans doute à imposer un nouveau style. « Les mots ont changé, pas l'esprit », rassurent tous les chefs d'établissement que nous avons interrogés.

« Liberté de conscience»

La majorité des évêques reste sur cette longueur d'onde, mais c'est vrai qu'ils s'intéressent d'encore plus près à l'école. À Angers, le diocèse a remis son projet pastoral au goût du jour. Un moyen de « réaffirmer que l'enseignement catholique a un projet spécifique ». Les professeurs y sont invités - ce n'est pas obligatoire - à intégrer, dans leur discipline, des éléments de culture chrétienne. Au plan national, un groupe de travail a été mis en place. Les évêques demandent aux chefs d'établissement d'être plus clairs, plus cohérents entre ce qu'ils annoncent et ce qu'ils font. Prendre en compte davantage la mission ecclésiale en restant ouvert à tous. « En sixième et en cinquième, la catéchèse ou la culture chrétienne est obligatoire ; en quatrième et en troisième les élèves choisissent. En connaissance de cause. Et s'ils n'assistent pas à la messe de rentrée, ils ont un temps de culture chrétienne, explique Jean-Yves Huet, directeur du collège l'Adoration, à Rennes. Nous n'avons pas reçu ce message de l'évêque comme un changement de cap. »

Pourtant, des voix virulentes se sont élevées pour dire que des établissements n'avaient plus de catholique que le nom : « Les 10 à 12 % de familles qui ont choisi cet enseignement par conviction religieuse ont le droit de formuler qu'ils n'ont pas trouvé l'accueil qu'ils espéraient, dit Véronique Dintroz-Gass, présidente des parents d'élèves de l'Unapel, qui représente 815 000 familles. Mais il serait dommage qu'il y ait un repli identitaire qui pourrait inciter des personnes à vouloir mesurer la foi.»

Les chefs d'établissement insistent : « Nous ne sommes pas une école pour les chrétiens », en évoquant le collège Saint-Mauront de Marseille où 95 % d'élèves sont musulmans.

Un modèle d'ouverture. « Ne recruter que des familles catholiques serait contraire à la loi, précise Véronique Dintroz-Gass. Maintenant, c'est important de dire qu'un établissement catholique n'est pas seulement un établissement privé. Ni un établissement public bis. Qu'il a un projet porté par les valeurs de l'Évangile. Sans faire pour autant du prosélytisme. » Pour Guy Pican, directeur de Saint-Vincent, « nous ne sommes pas plus ou moins chrétiens qu'avant. Mais nous sommes dans le monde de l'image, de la visibilité. Il faut rendre explicite, ce qui était naturel de laisser implicite ».

Dans beaucoup d'établissements, comme le lycée Saint-Martin de Rennes, qui affiche un bon taux de résultat au bac, des parents inscrivent leurs enfants pour la qualité de l'encadrement. Les élèves y sont libres: « Certains participent à l'équipe pastorale, d'autres n'assistent même pas à la célébration de début d'année », explique Jean-René Guilbert, directeur.

Les enseignants sont libres, eux aussi : «On a des professeurs athées, protestants... » Et, alors que l'enseignement catholique s'apprête à renouveler son bataillon de profs, la Fep-CFDT prévient : « On sera vigilant pour que soient conservées l'indépendance et la liberté de conscience des enseignants. »


Agnès LE MORVAN.
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'identité de la France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum