MARTHE ET MARIE

SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Message par Souricet le Mar 11 Sep 2007 - 14:36

Huit jours après la Nativité du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, nous célébrons sa Mère, celle qui lui a donné son être humain, corps et âme par l'Esprit-Saint qui vient sur elle la plaçant dans l'orbite de la paternité divine. C'est pourquoi le concile d'Ephèse en 431, la proclama la Theotokos, la Mère de Dieu, puisque son fils est Dieu.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Message par Arcanes le Sam 15 Sep 2007 - 13:48

Les mystères entourant l’Assomption





La célébration de l’Assomption au mois d’Août est l’occasion pour nous d’apporter un peu de lumière sur une fête populaire de par la beauté des processions mais encore mal connue du grand public.




Avec la célébration de l’Assomption, de nombreuses villes de France, Lourdes, Paris, Lisieux, Saint-Nicolas-de-Port ont vécu cette semaine l’effervescence des grandes fêtes religieuses, cultu(r)elles et populaires.
Cette fête attire chaque année aussi bien les curieux que les croyants. Elle est souvent considérée, comme en Italie par exemple, comme la fête la plus importante après Noël. Mais en dépit d’une véritable fascination pour ses processions, elle reste mal connue du grand public. C’est l’occasion pour nous de faire la lumière sur cette fête des beaux jours.

Le 15 août : Fête nationale et saint Napoléon

L’Assomption est l’élévation miraculeuse de la Vierge au ciel après sa mort. Absent des livres de la Bible, ce dogme a été défini en 1950 par la constitution apostolique Munificentissimus Deus du pape Pie XII. Aussi, la fête de l’Assomption est d’abord une fête catholique et ce ne sont pas tous les chrétiens qui y souscrivent.

La date retenue pour l’Assomption est le 15 août, jour de notre ancienne fête nationale avant que soit adopté le 14 juillet... en 1880. C’est Louis XIII qui, consacrant la France à la « très sainte et glorieuse Sainte Vierge pour protectrice de son royaume », institue officiellement cette date en demandant qu’il soit organisé une procession en l’honneur de Marie dans toutes les paroisses de France.

La Révolution la supprime, mais le concordat signé en 1802 entre le premier consul Bonaparte et le pape Pie VII la rétablit en jour chômé. L’initiative du futur empereur ne s’arrête d’ailleurs pas là puisque, né le 15 août 1769, il souhaite que ce jour soit sien et demande à l’Eglise d’adopter la Saint-Napoléon. La première Saint-Napoléon est ainsi fêtée le 15 août 1806. Louis XVIII, ramené sur le trône de France en 1814, s’empresse de mettre un terme à cette « plaisanterie », et la Vierge Marie est déliée de cette indivision contre nature.

Paradoxalement, la loi de 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat ne remet pas en cause la fête de l’Assomption. Avec les autres fêtes dites « d’obligation » pour les catholiques, Noël, l’Ascension et la Toussaint, elle reste chômée, comme c’est également le cas en Italie, en Espagne, au Portugal, au Luxembourg et en Belgique où les catholiques sont nombreux.

Le culte marial existait déjà avant l’ère chrétienne.

Mais si cette tradition religieuse basée sur le modèle de l’Ascension du Christ n’a pas plus d’un demi-millénaire en apparence en France, il ne faut pas ignorer non plus que ses origines précèdent l’ère chrétienne.

C’est l’empereur byzantin Maurice, bien avant Louis XIII, qui fut le tout premier à faire de l’Assomption un jour de fête officiel, en 582 (jour de la Dormition plus exactement). Par la suite, l’église romaine adopta ce jour. Mais le choix du 15 août remonterait cependant à encore avant, au IVe siècle car on retrouve trace de cette date dans le Calendarium Romanae Ecclesiae et, en 431, il y est fait à nouveau référence au Concile d’Ephèse.
Quant à l’origine et la raison de cette date, plusieurs avis diffèrent selon qu’ils émanent d’ecclésiastiques, d’historiens ou de scientifiques...

Comme le suggère Mgr Michel Dubost, évêque de France, dans son livre Marie (ed. Mame, Paris 2002), “La fête de l’Assomption est née à Jérusalem, mais il est difficile de savoir à quelle époque. L’origine de la fête vient peut-être de la consécration par l’évêque Juvénal (422-458) d’une église dédiée à Marie, à Kathisma (étape supposée de la Vierge entre Nazareth et Bethléem). Elle a plus probablement pour origine la consécration d’une autre église à Gethsémani, à côté de Jérusalem, au VIe siècle”.

En revanche, selon Jeremias, l’origine est à chercher plutôt du côté des étoiles :

la célébration catholique de l’Assomption le 15 août et de la Nativité le 8 septembre correspondrait au coucher et au lever héliaques de l’étoile Spica, dans la constellation de la Vierge. En fait, sous l’Antiquité, la constellation de la Vierge correspondait au solstice d’été et se situait au zénith dans la voie lactée.

Donc, bien avant l’ère chrétienne, les cultes primitifs accordaient une grande importance à cette constellation qu’ils considéraient comme la “Reine du ciel ou la Mère divine”. C’est notamment pour cette raison que, fait trop exceptionnel pour être une simple coïncidence, l’on retrouve la Reine céleste dans toutes les grandes civilisations du monde de cette époque, Indiens d’Amérique, Babyloniens, Sumériens, Grecs, Egyptiens, représentée sous les traits d’une déesse à l’épi (fertilité). C’est d’ailleurs de là que vient le nom de son étoile la plus brillante Spica (l’épi en latin).

Les astronomes du XXe siècle réussirent à démontrer que comme Jeremias le supposait, le 15 août était à cette époque le jour du coucher héliaque de l’étoile Spica. Située à la gauche du Soleil, son éclat l’éclipsait entièrement, sauf au moment de son coucher où elle apparaissait un bref instant. D’où le choix de cette date pour commémorer l’Assomption, la mort de Marie dans le Soleil... et le 8 septembre pour la Nativité, qui correspondait à la date de réapparition de l’étoile, de renaissance (le lever héliaque). Le culte marial chrétien est donc fondé, du moins en partie, sur des données astronomiques.

Mais tous les mystères ne sont pas levés pour autant. Savez-vous par exemple, que neuf mois exactement après la Nativité et le passage du soleil dans la constellation de la Vierge (du 20 août au 23 septembre), c’est la constellation des Gémeaux ?! Y trouvera une symbolique qui veut, mais une chose est certaine cependant : la concordance entre les phénomènes astronomiques et le calendrier ecclésiastique est si grande, que des inspirations païennes à la religion chrétienne ne peuvent être exclues.

Quoi qu’il en soit, les célébrations n’ont cessé de se multiplier à travers le monde depuis ces temps. A Saint-Nicolas-de-Port la veillée mariale consistait à se recueillir devant six statues mises en lumière au son de l’orgue. Lourdes attendait plus de 35 000 pèlerins rien que pour la journée de mercredi ; à Paris, une procession fluviale était organisée autour des îles Saint-Louis et de la Cité, tandis qu’à Sassari en Sardaigne, c’est la célèbre et séculaire procession des “Candilieri” qui attirait des milliers de fidèles et de touristes.

Rappelons enfin que l’on recense 1,1 milliard de catholiques dans le monde, et que selon un sondage IFOP-La Croix réalisé en 2006, 65 % des Français se déclarent catholiques (6 % musulmans, 2 % protestants et 25 % sans religion).



.....................................................................................................

Un article écrit
par Sparte Furia - Cherry Etoile LRT for Luc Binsinger sur agoravox.



Des réactions ?
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cérémonie du couronnement de Marie reine du ciel

Message par mandonnaud le Ven 28 Mai 2010 - 12:48

St valerie le 31 mai 2010 mois de Marie

Marie reine du ciel

Au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit

1Les saints et les anges, / en choeurs glorieux,
chantent vos louanges, / ô Reine des cieux.
Ave, Ave, Ave Maria ! Ave, Ave, Ave Maria !

2Devant votre image, / Voyez vos enfants.
Agréez l'hommage / De leurs plus beaux chants.
Ave, Ave, Ave Maria ! Ave, Ave, Ave Maria !

Apocalypse 21,1-5

Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.
Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.
Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.
Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables.

Pose de sa couronne

Notre père

3Soyez le refuge / Des pauvres pécheurs,
Ô Mère du Juge / Qui connaît nos cœurs.
Ave, Ave, Ave Maria ! Ave, Ave, Ave Maria !

4Ô puissante Reine, / Dans la Chrétienté
Remplacez la haine / Par la charité.
Ave, Ave, Ave Maria ! Ave, Ave, Ave Maria !

Par Jean-Paul II
Enfin, couronnée de gloire – comme on le voit dans le dernier mystère glorieux –, elle brille comme Reine des anges et des Saints, anticipation et sommet de la condition eschatologique de l'Église.
Jean Paul II

5Avec vous, ô Mère, / Nous voulons prier
Pour sauver nos frères, / Les sanctifier.
Ave, Ave, Ave Maria ! Ave, Ave, Ave Maria !

6À l'heure dernière, / Fermez-nous les yeux.
À votre prière / S'ouvriront les cieux.
Ave, Ave, Ave Maria ! Ave, Ave, Ave Maria !

. Dans ce mystère nous nous plaçons en premier lieu après la fin du monde, dans l'espérance réalisée, mais on peut dire que déjà depuis bientôt 2000 ans cela commence à se vivre au ciel. Dieu est tout en tous, pour notre joie et sa gloire. Et Marie, reine auprès de Dieu à la droite de son Fils, organise les célébrations des fêtes des victoires du Christ et par le Christ, du combat des saints, des fêtes partagées de tant d'amour. Fête des victoires de Jésus, de Marie et des milliards d'hommes célébrées les unes après les autres. Banquet divin, tout est amitié, partage et fête.

Chez nous soyez Reine, nous sommes à vous ;
Régnez en souveraine, chez nous, chez nous !
Soyez la Madone qu'on prie à genoux,
Qui sourit et pardonne chez nous, chez nous !

2 - Vous êtes notre Mère,
Portez à votre Fils
La fervente prière
De vos enfants chéris.

2 ave »jésus qui a fait de vous notre Modèle »

Et Marie est présente à tous, car qui plus qu'elle a aidé les papes à servir l'Église, les évêques à aimer et proclamer la bonne nouvelle, les prêtres et les diacres à être attentifs aux fidèles, les religieux à témoigner de Dieu, les laïcs à servir leurs frères, les familles à construire le monde, à avoir des enfants et louer Dieu, les pauvres à ne pas désespérer et être évangélisés, les malades à se tourner vers Dieu, les mourants à attendre Dieu. Elle est la reine de tous ces coeurs qui maintenant ont une demeure auprès de Dieu. Demeure qui témoigne de leurs vertus, leur charité, leur piété, leur courage, leurs inventions, leur travail, la multitude des visages de l'amour.

Chez nous soyez Reine, nous sommes à vous ;
Régnez en souveraine, chez nous, chez nous !
Soyez la Madone qu'on prie à genoux,
Qui sourit et pardonne chez nous, chez nous !

3 - L'Archange qui s'incline
Vous loue au nom du ciel.
Donnez la paix divine
A notre cœur mortel.

2 ave » jésus qui a fait de vous notre Mère »

Car chacun au ciel a reconnu, sur terre, chaque enfant, chaque homme ou femme comme le Christ lui même. S'ils avaient soif ou faim, il les a nourris et il nourrissait le Christ Jésus sans le savoir, il les habillait et c' était pour Jésus. Il accueillait en soignant ses vieux parents, en allant les voir, c'est Jésus qui l'a pris pour lui. Des amis envoyés, il les a accueilli s, écoutés, bien conseillés, c'est Jésus qui l'a pris pour lui. Sans dédain ni jugement il est allé à la rencontre du règne de Justice, il est allé en prison voir ceux qui y étaient, il les a aidés à la sortie à se former et à trouver un métier, et Dieu l'a pris pour lui .

Chez nous soyez Reine, nous sommes à vous ;
Régnez en souveraine, chez nous, chez nous !
Soyez la Madone qu'on prie à genoux,
Qui sourit et pardonne chez nous, chez nous !

4 - Gardez, ô Vierge pure,
O Cœur doux entre tous
Nos âmes sans souillure,
Nos cœurs vaillants et doux.

2 ave » jésus qui tourne vers vous notre regard »
Ces costumes et habits donnés pour ne pas tout garder, c'est Dieu que l'on a habillé. Ce temps pris sur l'urgence pour écouter cet homme ou cette femme qui a besoin d'être écouté et de se confier, c'est Dieu qui se sent compris. Cet enfant qui attend un sourire, cet adolescent qui attend une écoute, une fermeté, et c'est Jésus que l'on aide à grandir.

Chez nous soyez Reine, nous sommes à vous ;
Régnez en souveraine, chez nous, chez nous !
Soyez la Madone qu'on prie à genoux,
Qui sourit et pardonne chez nous, chez nous !

5 - Dites à ceux qui peinent
Et souffrent sans savoir
Combien lourde est la haine,
Combien doux est l'espoir.

2 ave » jésus qui vous associe à toutes ses oeuvres »

Ces enfants turcs, algériens, français, heureux d'avoir des livres qui racontent de belles histoires et qu'on aide à s'exprimer par de beaux dessins, c'est Jésus Dieu enfant qui se sent aimé, rejoint, accueilli, et lui-même a hâte d'accueillir dans son Paradis ces personnes qui ont pris du temps pour les autres.

Chez nous soyez Reine, nous sommes à vous ;
Régnez en souveraine, chez nous, chez nous !
Soyez la Madone qu'on prie à genoux,
Qui sourit et pardonne chez nous, chez nous !

6 - Lorsque la nuit paisible
Nous invite au sommeil,
Près de nous, invisible,
Restez jusqu'au réveil.

2 ave » jésus qui vous donne de connaître chacun par son nom »

Ces pauvres repoussants et qui ne sentent pas bon, en passant par delà notre répulsion, on les considère comme un frère écouté, compris : c'est Jésus qui le prend pour lui. Il va prendre du temps, lui, pour qu'en ce ciel chacun ait sa place selon sa personnalité.

Chez nous soyez Reine, nous sommes à vous ;
Régnez en souveraine, chez nous, chez nous !
Soyez la Madone qu'on prie à genoux,
Qui sourit et pardonne chez nous, chez nous !

7 - Soyez pour nous la Reine
De douce charité,
Et bannissez la haine
De toute la cité.

2 ave »jésus qui a fait de vous la Figure de l'Eglise »

Ses amis, ceux qu'il a aimés et les fêtes et célébrations mettront en valeur pour la joie de tous cette multiplicité d'actes et de dons célébrés par des milliards d'hommes, l'un après l'autre, pour la joie de tous dans leur multiplicité durant la multiplicité du temps devenu éternel. Chacun va pouvoir finir d'épanouir ses dons et ses talents pour la joie de tous et pour son bonheur. De plus la contemplation de l'infini de Dieu, de cet infini amour de Miséricorde, sera la joie toujours nouvelle des saints.

Chez nous soyez Reine, nous sommes à vous ;
Régnez en souveraine, chez nous, chez nous !
Soyez la Madone qu'on prie à genoux,
Qui sourit et pardonne chez nous, chez nous !

8 - A notre heure dernière
Accueillez dans les cieux
A la maison du Père
Notre retour joyeux.

2 ave » qui inaugure en vous ce qu'il accomplira pour l'Eglise »

Durant ce mystère, prions pour la multitude des hommes qui désespèrent de la vie et qui n'ont pas d'idéal. Demandons à Marie le courage et les paroles qui puissent éveiller en eux l'espérance et la joie. Que notre vie soit orientée à thésauriser en vue de Dieu et pour sa joie, c'est-à-dire sa plus grande gloire ; et à être attentifs au plus pauvre pour qu'il puisse vivre et partager aujourd'hui son expérience de vie et de sagesse, ses talents artistiques ou de métiers. Comme nous-mêmes et dans le partage, et en vue de la vie éternelle.

Avec les intentions personnelles disons

10 ave »jésus qui vous revêt de gloire vous qui l'avez revêtu de chaire »

gloria


Au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit

_________________
e-mail;paul.mandonnaud@yahoo.fr
site: http://www.mandonnaud.net/
LA MISERICORDE DE JESUS EST INFINIE
avatar
mandonnaud
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 280
Age : 75
Localisation : limoges
Date d'inscription : 23/02/2008

http://www.mandonnaud.net/

Revenir en haut Aller en bas

la sainte vierge

Message par Mireille le Sam 13 Nov 2010 - 16:52

Je voudrais parler sur ce site de la vie combien discrète de la Sainte Vierge. En tout premier lieux, c'est notre première Sainte. On a peine à s'imaginer qu'elle était juive. Donc, elle n'avait pas les yeux bleus, comme on la voit à Lourdes, je ne pense qu'elle était blonde. Elle devait avoir les cheveux d'une jeune fille juive de maintenant, flottant au vent, de couleur chatain ou brun. Elle ne devait pas etre trés grande, 1m55 à 1m60. Elle était sage, dicrète et obeissante. Un jour un Ange lui dit, bienheureuse es tu, tu seras la Mère denotre Seigneur. Notre chère Marie, a du vivre des jours difficiles. Je vais avoir un fils, sans mari. Surtout, qu'à cette époque avoir un enfant sans etre mariée était impensable. Pourtant, Marie, n'a jamais douté . Elle a eu cet enfant, et à meme donné naissance dans une grotte à un enfant mâle. est ce que Marie a souffert? je pense que oui. Elle à souffert, lors de la fuite en Egypte, elle a mis au monde son enfant. Et là, chose curieuse l'Eglise proclame qu'elle est vierge, qu'lle est l'immaculée conception. Ce qui veut dire que le pèché originel, n'était pas en Elle Marie .nous monttre le chemin de l'humilité, de la sagessse' Marie . Merci de v eiller sur tous ceux que nous aimons. Voilà, j'ai voulu dire en quelques mots la vénération que j'ai pour ma maman du Cie'l, et c'est grace à ma maman de la terre que j'aime profondément la SAINTE VIERGE MARIE. MIREILLE

Mireille
Installé
Installé

Nombre de messages : 235
Age : 65
Localisation : bouches du rhone
Date d'inscription : 21/09/2010

http://mireille.barrera5@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Message par Fée Violine le Lun 15 Nov 2010 - 11:47

"On a peine à s'imaginer qu'elle était juive."

Pourquoi donc? Bien sûr qu'elle était juive !
Quant à la statue de Lourdes, Bernadette a toujours protesté que Marie ne ressemblait pas du tout à ça. Le sculpteur a travaillé en fonction des normes culturelles de son époque, sans tenir compte des informations données par la voyante.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Message par Joss le Lun 15 Nov 2010 - 12:06



C'est comme cela que je me l'imagine le mieux !

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Message par Cécile le Lun 15 Nov 2010 - 12:45

Je ne l'imagine pas.
Je me doute bien qu'elle avait un type sémite, mais probablement surtout une grande douceur... Un beau sourire...Enfin...
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Message par Fée Violine le Lun 15 Nov 2010 - 13:02

Joss a écrit:

C'est comme cela que je me l'imagine le mieux !
Une femme juive mariée cache ses cheveux, donc elle n'était certainement pas coiffée ainsi!

PS. J'ai fusionné ce sujet avec un autre plus ancien.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

lLA SAINTE VIERGE MARIE.

Message par Mireille le Lun 15 Nov 2010 - 14:58

Bien sur que Marie était une jeune fille Juive. Dans mon exposé, j'ai dit "on a de la peine à....." parce que beaucoup de chrétiens ne voient pas Marie comme une jeune fille juive. D'ailleurs,quand ellle nous fait la grace d'apparaitre à des jeunes gens ou a des jeunes filles sa beauté vient du ciel. Wink Merci de m'avoir lue MIREILLE

Mireille
Installé
Installé

Nombre de messages : 235
Age : 65
Localisation : bouches du rhone
Date d'inscription : 21/09/2010

http://mireille.barrera5@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Marie co-rédemptrice

Message par christinefr le Mar 15 Mar 2011 - 15:42

Dieu aurait pu choisir de s'incarner directement en un enfant, en un homme sans l'intervention d'une femme, d'une mère.
Seulement, de même que c'est Eve, une femme, qui a accueillit le mal et l'a transmis à l'homme, Dieu a souhaité de même qu'une femme, aussi parfaite qu'Eve c'est à dire exempté du péché Originel donc "Immaculée", choisisse également en son âme et conscience de transmettre aux hommes et à la descendance d'Eve, le Salut, la Rémission des péchés et la Résurrection : Jésus le verbe incarné !

christinefr
Passant
Passant

Féminin Nombre de messages : 40
Localisation : somme- picardie
Date d'inscription : 15/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Message par jeandemarie le Mar 15 Mar 2011 - 16:57

tu l'as bien dit Christine
En effet le Père en voulant sauvé le genre humain ecrasé par le péché ,a rendu participant l'homme à son propre rachat. C'est pourquoi au moment fixé il avoulu que son Verbe prenne chaire d'une femme, ainsi par une grace sans pareille , cette femme en donnant chaire au verbe de Dieu, devient, après le Redempteur qui est la Vie (Christ Jésus), la première à participer à la redemption des hommes
par Eve la Mort , par Marie la Vie

Wink

gloire à Dieu

jeandemarie
Passant
Passant

Masculin Nombre de messages : 38
Age : 117
Date d'inscription : 10/07/2010

http://toutatous.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum