MARTHE ET MARIE

Les apparitions de FATIMA

Aller en bas

Les apparitions de FATIMA

Message par Souricet le Ven 31 Aoû 2007 - 8:07

Le Portugal, Terre de Marie



Le Portugal est situé à l'extrémité sud-ouest de l'Espagne, au bord de l'océan Atlantique. Plusieurs fleuves prenant leur source en Espagne continuent leur course à travers le Portugal. Les provinces les plus peuplées sont les terres basses près de la mer. Le sol y est extrêmement fertile et très favorable à l'agriculture. Une longue étendue de côtes, de bons ports de mer, conduit naturellement beaucoup de Portugais à adopter la vie de marins, et l'industrie de la pêche en incite d'autres à s'installer auprès de la mer. Les provinces du Nord sont bien arrosées et la végétation y est abondante.

L'histoire du Portugal en tant que royaume indépendant ne remonte pas au-delà du XIIe siècle. Lorsque les Romains envahirent la péninsule Ibérique — Espagne et Portugal, — ils nommèrent Lusitania ce dernier pays. Le peuple lutta bravement contre l'occupation romaine. Bien longtemps après eux, lorsque de nouveaux occupants, les Maures, eurent été chassés à leur tour, des royaumes indépendants furent créés, dont le Portugal, avec Alfonso Henriquez comme roi.

A cette époque vivait un moine très réputé, canonisé après sa mort sous le nom de saint Bernard. Il avait une grande dévotion à Notre-Dame, parlait souvent de sa puissance au ciel et de la volonté de Dieu d'accorder par elle ses gràces à son peuple. Alfonso le connaissait et, sur ses conseils, il mit son royaume sous la protection de Marie, et construisit la grande église et le monastère de Notre-Dame d'Alcobaça. En 1155, le roi fit don du monastère aux moines de saint Bernard, afin que les louanges de Dieu et de la Sainte Vierge y retentissent perpétuellement et attirent sur le pays, le roi et le peuple, les bénédictions du ciel. Dès sa naissance, le Portugal choisit donc Notre-Dame pour reine, et on rapporte que ses souverains ne portèrent jamais la couronne , c'était celle de la Vierge, non la leur.

Plus tard, à l'occasion d'une grave crise nationale, Dieu suscita le bienheureux Nuno, sous la vaillante conduite duquel l'avance espagnole fut repoussée. Il déposa son épée « Maria » aux pieds de Notre-Dame, pour revêtir l'habit du Carmel.

L'histoire d'une princesse

En 1158, la moitié du Portugal se trouvait encore sous la domination des Maures. Un jour, un groupe de ceux-ci, hommes et femmes, quitta le château d'Alcacer do Sol, pour se rendre à une fête au bord de la rivière Sado. Il tomba dans une embuscade portugaise, et la plupart des hommes y trouvèrent la mort. Les femmes furent emmenées à Santarem, pour y être présentées au roi Alfonso qui félicita le chef des soldats portugais, Don Gonçalo, et lui demanda ce qu'il désirait pour récompense. Or, parmi toutes les captives, la plus belle et la plus noble était une jeune fille du nom de Fatima. Don Gonçalo demanda à son maître la permission de l'épouser :

— Très bien, répondit le roi, mais à condition qu'elle y consente et qu'elle accepte librement d'embrasser notre sainte foi !

Fatima acquiesça ; elle reçut au Baptême le nom d'Ouréana. Le mariage fut célébré ensuite, et comme cadeau de noces, le roi donna aux nouveaux époux la ville de Abdégas, qui fut appelée depuis Ouréana, devenue aujourd'hui : Ourem. Mais la belle princesse mourut bientôt après, et son mari se consacra à Dieu, au monastère d'Alcobaça.
Quelques années plus tard, il fonda un autre couvent dans un petit village voisin qu'il appela Fatima.

Un humble village

Fatima est situé à environ 100 kilomètres au nord de Lisbonne. Il était formé de nombreux hameaux cachés dans les replis des collines, connues sous le nom de Sierra de Aire. L'un d'entre eux se nommait Aljustrel, et c'est là, entouré de pâturages rocailleux, que se trouvait l'endroit appelé Cova da Iris, où se déroula la majeure partie des événements que nous rapporterons.

Les habitants étaient des gens simples et de durs travailleurs. Ils vivaient dans de petites maisons à un étage, blanchies à la chaux et recouvertes de tuiles. Elles avaient habituellement deux petites fenêtres, et une porte étroite à laquelle on accède de la route par deux ou trois marches de pierre. Adonnés à la culture d'un sol ingrat et à l'élevage du mouton, les gens ne rompaient cette routine que par l'assistance à la messe du dimanche et occasionnellement aux fêtes des villages voisins.

(A suivre...)
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les apparitions de FATIMA

Message par Souricet le Ven 7 Sep 2007 - 20:07

LES VISITES DE L'ANGE



Lucia Dos Santos, âgée de 9 ans, et ses deux cousins, Francisco et Jacinta Marto, âgés de 8 et 6 ans, compagnons inséparables, se dirigèrent, un jour de
printemps 1916, vers la grotte d'une colline voisine. Ils venaient d'y parvenir lorsque Dieu leur envoya son ange. Un seul coup de vent en fut le signe précurseur, et aussitôt, au milieu d'un groupe de quelques oliviers, les enfants remarquèrent un jeune homme paraissant 15 ans environ, très beau et tout resplendissant.

— Ne craignez point, leur dit-il, je suis l'ange de la paix.

Puis il s'agenouilla et, se prosternant, inclina son visage vers la terre. Les enfants l'imitèrent. L'ange fit, par trois fois, cette prière que les petits répétèrent :

— Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime. je demande pardon pour ceux qui ne croient pas, n'adorent pas, n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

Il ajouta :

— Priez ainsi. Les Cœurs de jésus et de Marie sont attentifs à votre supplication.

Puis il disparut. Les enfants ne dirent mot à personne de cette
visite, et Lucia ne la révéla que bien plus tard.

[



Il revint au milieu de l'été, tandis que les enfants jouaient ensemble près du puits familial.

— Que faites-vous ? leur dit-il. Et il ajouta :

— Priez, priez beaucoup ! Les Cœurs de jésus et de Marie ont des desseins miséricordieux sur vous. Offrez continuellement au Très-Haut prières et sacrifices.

— Comment devons-nous faire des sacrifices ? demanda Lucia.

L'ange répondit :

— Que toutes vos actions soient un sacrifice et offrez-les en réparation pour les péchés qui offensent Dieu et en supplication pour la conversion des pécheurs. Amenez ainsi la paix sur votre pays. je suis son ange gardien, l'ange du Portugal. Surtout, acceptez et supportez avec soumission les souffrances qui vous sont envoyées par le Seigneur.

Ainsi prit fin cette seconde visite céleste. A partir de ce moment, les enfants acceptèrent avec docilité les mortifications que Dieu leur envoyait chaque jour.



(A suivre.)
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le troisieme secret de fatima

Message par MireilleK le Lun 4 Avr 2011 - 5:49

je voudrais savoir ce qu 'il en est du troisieme secret de Fatrima.p ourquoi, est ce que l eglise reste muette sur ce troisieme message ansi que notre tres aimé Jeanpaul II, est ce que ce n'est pas le temps de le divulguer ? Les deux premiers messages ont ete divulgés . Je voudrais avoir l'avis d un theologien, ou d'un pretre. MIREILLE COEUR D ARTICHAUD .

MireilleK
Passant
Passant

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 11/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les apparitions de FATIMA

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum