MARTHE ET MARIE

Guerre du Liban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guerre du Liban

Message par Souricet le Mar 29 Mai 2007 - 9:26

Israël présente ses excuses à l'Allemagne

LE PREMIER ministre israélien, Ehoud Olmert, a présenté ses excuses à l'Allemagne, dimanche 29 octobre, à la suite des « malentendus » qui se sont produits il y a une semaine dans le sud du Liban entre l'aviation israélienne et la marine allemande. M. Olmert a insisté sur « l'importance de la participation allemande à la force internationale déployée au Liban » et souligné qu' « il y aura [à l'avenir] des liaisons directes entre les forces allemandes et israéliennes pour éviter que de tels incidents se reproduisent », précise un communiqué du bureau du premier ministre, lequel a exprimé ses « regrets » à la chancelière Angela Merkel.
On connaît mieux aujourd'hui les circonstances des deux incidents qui se sont déroulés, mardi 24 octobre, entre des avions de chasse israéliens de type F1, un navire de guerre et un hélicoptère allemand. Alors que Tsahal persiste à démentir que ses avions ont ouvert le feu, le ministère allemand de la défense a assuré, vendredi, que l'incident est "clarifié" tout en maintenant ses affirmations.

Article publié le 31 Octobre 2006
Par Laurent Zecchini
Source : LE MONDE

Partant de là, on peut penser que Mam, à propos de l'incident israélo-français au Liban, disait vrai.

Israël reconnaît avoir utilisé des obus au phosphore contre le Hezbollah au Liban

Israël a admis, dimanche 22 cotobre, avoir utilisé des obus au phosphore au Liban, lors du conflit qui a opposé son armée, durant trente-quatre jours, cet été, au Hezbollah libanais. Pendant la guerre, plusieurs médias s'étaient faits l'écho de civils libanais présentant des blessures caractéristiques d'attaques au phosphore, une substance qui s'enflamme au contact de l'air.
Jusqu'alors, Israël avait affirmé n'avoir utilisé ce tupe de munitions que pour "marquer" certaines cibles. Après de nouvelles accusations, lancées par le quotidien israélien Haaretz, le ministre Jacob Edery, chargé des relations du gouvernement avec la Knesset (Parlement), a finalement reconnu l'utilisation par l'armée d'"obus au phosphore, lors du récent conflit avec le Hezbollah au Liban, dans le but d'attaquer des objectifs militaires situés dans des zones ouvertes", ajoutant que, "selon le droit international, l'usage de munition sau phosphore est utilisé, et l'armée se conforme à la réglementation et aux normes internationales."
Dans un autres cas récent qui avait fait scandale, les Etats-Unis avaient reconnu avoir utilisé des munition sincendaires au phosphore blanc lors de l'assaut de l'armée américaine contre la ville irakienne de Fallouja, en novembre 2004.
Le troisième protocole de la convention de Genève impose une restriction sur l'usage des armes incendiaires, une catégorie qui comprend les munitions au phosphore. Israël et les Etats-Unis ne sont pas signataires du troisième protocole.
La Croix-Rouge et d'autres organisations humanitaires réclament l'interdiction de ces munitions.

Le Monde, 26 octobre 2006 (Reuters)

Israël-Hezbollah : vers un deuxième round?

LE LIBAN est-il destiné à devenir le principal terrain d’affrontement indirect, c’est-à-dire par alliés interposés, entre l’Amérique et l’Iran ? Lorsque, le 12 juillet 2006, Israël décida de réagir à l’enlèvement par le Hezbollah de deux de ses soldats avec toute la puissance de feu de son aviation, le gouvernement du premier ministre Ehoud Olmert reçut la bénédiction du président George W. Bush. Pour Washington, l’ambition déclarée par Tsahal de démanteler une fois pour toutes la milice islamiste chiite s’inscrivait dans le cadre de la « guerre mondiale contre le terrorisme », décrétée par l’Administration américaine dès le lendemain des attentats monstres du 11 septembre 2001.
Or, après trente-quatre jours de conflit (une durée supérieure au cumul des guerres de 1967 et 1973), Israël ne parvint même pas à diminuer la capacité quotidienne de frappe du Hezbollah en roquettes contre la Galilée. Au contraire, la résilience du «parti de Dieu» aux bombardements infligés par les F-16 et les Merkava de Tsahal aux zones d’habitation chiites plaça l’organisation islamiste sur un piédestal politique inégalé à Beyrouth : personne ne peut aujourd’hui la forcer à en descendre.
[...]

Renaud Girard, Le Figaro, le 02 janvier


Dernière édition par le Jeu 21 Juin 2007 - 12:42, édité 11 fois
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Souricet le Mar 29 Mai 2007 - 9:27

Noël de soutien aux chrétiens d’Orient

Le pape Benoît XVI a exprimé sa solidarité avec la minorité chrétienne de Terre sainte où sévissent les « horreurs de la guerre ».
DEUX MILLIARDS de chrétiens dans le monde s’apprêtent à fêter Noël. Au Vatican, Benoît XVI a ouvert le marathon des célébrations liturgiques en présentant hier ses vœux aux cardinaux et membres de la curie romaine. Ce traditionnel échange a été l’occasion pour le Pape de tracer un bilan personnel de l’année écoulée. Benoît XVI a ainsi fait un tour d’horizon des principaux sujets abordés au cours des quatre voyages internationaux effectués en 2006.
Le Saint-Père, peu optimiste, a ainsi regretté « le manque d’assurance de l’homme d’aujourd’hui face à l’avenir de l’humanité » et relevé les menaces qui pèsent sur le monde : risque d’affrontement entre cultures et religions, bannissement de Dieu de la société ou encore « relativisation de la différence entre les sexes ». Benoît XVI a regretté que l’Europe « fatiguée » semble « ne plus vouloir d’enfants » et « prendre congé de l’histoire », alors que « le grand problème de l’Occident » reste« l’oubli de Dieu ».
Il a à nouveau condamné toute forme d’union libre, de pacs et de mariage homosexuel et rappelé aux croyants leur « devoir » de « hausser le ton pour défendre l’homme ». Il a aussi réaffirmé la valeur du célibat sacerdotal. Concernant l’islam, qui a investi l’actualité pontificale de ces derniers mois, le Pape a déclaré que le monde musulman « se trouve aujourd’hui devant une tâche particulièrement urgente, très semblable à celle qui fut imposée aux chrétiens à partir de l’époque des Lumières ».

« Impuissants à trouver la paix et la justice »

Son regard, avec celui des autres chrétiens, s’est aussi tourné vers Bethléem, lieu de naissance du Christ. Benoît XVI n’a pas manqué de rappeler les « horreurs de la guerre qui s’est déroulée en Terre sainte » et manifesté sa solidarité avec la minorité chrétienne des Lieux saints. Il a d’ailleurs envoyé un million d’euros aux franciscains de Terre sainte afin d’aider au maintien de la présence chrétienne dans le « pays de Jésus ».
« Noël arrive à Bethléem, cette année encore, dans les mêmes circonstances de mort et de frustration, avec le mur et les barrages sur la terre et dans les cœurs », a regretté pour sa part le patriarche latin de Jérusalem Michel Sabbah, dans son message de Noël. « Et tous, a-t-il ajouté, y compris la communauté internationale, restent impuissants àtrouver les vrais chemins de la paix et de la justice. » À Paris, les chrétiens d’Orient seront objet d’attentions puisque l’archevêque, Mgr André Vingt-Trois, se rendra dimanche soir, à 22 h 30, auprès de la communauté maronite dans la paroisse de Notre-Dame du Liban pour une messe à laquelle participera en outre, SoeurMarie Keyrouz.
Ce « geste de sollicitude vis-à-vis des Libanais » est particulièrement apprécié par Mgr Saïd Elias Saïd, vicaire patriarcal maronite en France. Auparavant, l’archevêque de Paris aura aussi rendu visite aux catholiques orientaux grecs-melkites de la paroisse Saint-Julien-le-Pauvre. Il procédera,àminuit, et dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, à la traditionnelle célébration de Noël. De leur côté, les communautés juives et musulmanes s’apprêtent respectivement à fêter Hannouka dimanche – la fête des lumières – et l’Aïd-el-Kébir le 30, en souvenir de la soumission d’Abraham à Dieu.

HERVÉ YANNOU. Publié le 22 décembre 2006 dans le Figaro


Dernière édition par le Jeu 21 Juin 2007 - 12:44, édité 2 fois
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Souricet le Mar 29 Mai 2007 - 9:44

Selon Pierre Salem, les objectifs d'Israël sont :

1) Mettre la main sur l'eau du Liban, enjeu majeur de la survie d'Israël, pays ne disposant que de 400 m3 d'eau par habitant et par an. Il ne faut aps oublier qu'en 1919, Chaïm Weizmann, président de l'organisation sioniste mondiale, avait écrit à Lloyd George, premier ministre britannique, pour lui demander de faire de la vallée du Litani la frontière nord de la Palestine. La France, puissance mandataire au Liban à l'époque, s'était opposée à ce projet. En 1963, Israël avait bombardé les travaux entrepris par le Liban pour exploiter le fleuve Wazzani.
Plus tard, la guerre de 1967 fut une guerre pour le contrôle des sources du Jourdain. Enfin, il est important de savoir que les Fermes de Chebaa, occupées par Israël depuis 1967, surplombent un important réservoir d'eau estimé à 1,5 milliard de mètres cubes.

2) Pousser la population du Liban-Sud à un exode forcé vers le nord du pays, dans le but de modifier la démographie et affaiblir l'équilibre et l'entente intercommunautaire.

3) Provoquer des tensions entre les différentes communautés et replonger le pays dans une nouvelle guerre civile.
Condoleezza Rice n'est-elle pas venue à Beyrouth pour exiger de certains leaders du mouvement du 14 Mars qu'ils prennent une position claire contre le Hezbollah ? Et l'aviation israélienne n'a-t-elle pas détruit les installations de la Voix de la paix, une radio installée dans la partie à prédominance chrétienne du pays à plus de 120 kilomètres de la frontière avec Israël, qui appelait les chrétiens à accueillir leurs compatriotes chiites, fuyant le Liban-Sud ?

4) Forcer les Libanais du Sud à un exode massif vers le nord du pays, en vue de les remplacer par les 500 000 réfugiés palestiniens auxquels Israël oppose le refus de retourner dans leur pays en application de la résolution 194 de l'ONU.

5) Détruire les infrastructures, les ponts et voies de communication, notamment entre le Liban et la Syrie pour porter un coup dur à l'économie libanaise en paralysant le port de Beyrouth et les recettes que le transit vers les pays arabes apporte à l'État libanais.

6) Faire perdre au Liban son industrie touristique, et tout particulièrement cette saison, qui s'annonçait excellente et qui devait rapporter au pays 4 milliards de livres libanaises.

Il ne faut pas oublier qu'en refusant de se retirer des hameaux de Chebaa en l'an 2000, Israël a offert à la résistance libanaise, qu'elle dit combattre aujourd'hui, l'occasion de se renforcer. Israël a, de la même manière, offert à la Syrie et à l'Iran l'occasion d'armer le Hezbollah, empêchant ainsi l'État libanais d'étendre sa souveraineté sur une partie du Liban-Sud. Israël ne veut pas d'un Liban uni, fort, indépendant et souverain. Il veut accaparer son eau et l'obliger à accepter une assimilation définitive des réfugiés palestiniens qui sont sur son sol.

Ceci est un résumé des objectifs de l'État hébreu. Son premier ministre, Ehoud Olmert, a bien déclaré que la priorité d'Israël n'était pas de désarmer le Hezbollah.

Le Figaro, 10 août 2006
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Souricet le Mar 29 Mai 2007 - 9:45

Michel Aoun : «Les soldats français ne seraient pas les bienvenus» (4 août 2006)

Dans une interview au Figaro, le chef du Courant patriotique libre dénonce l'idée d'une force d'interposition au Liban.

Ancien commandant en chef de l'armée, revenu d'exil l'an dernier, le général Michel Aoun a surpris les Libanais en concluant au printemps une alliance électorale avec le Hezbollah. À la tête du Courant patriotique libre, il a fait de la déconfessionnalisation du système politique et de la lutte anticorruption ses principaux chevaux de bataille. Le général Aoun jouit du soutien de nombreux chrétiens libanais.

Le FIGARO.Soutenez-vous le déploiement d'une force multinationale pour mettre un terme aux violences entre le Liban et Israël ?

Michel AOUN. – J'y suis totalement opposé. Cette force ne stabilisera rien du tout, elle va au contraire déclencher une nouvelle guerre. Ce sera une force d'occupation pour faire la guerre au Hezbollah et pour assurer la sécurité d'Israël. Mais le Hezbollah ne se laissera pas faire. C'est pourquoi les Français ne veulent pas en faire partie (sans accord politique préalable, NDLR). Ils se souviennent de l'attentat meurtrier contre leurs troupes en 1983 à Beyrouth. Je ne veux pas de forces étrangères au Liban. Des soldats français sont les bienvenus en tant qu'observateurs dans la Finul (la Force intérimaire des Nations unies au Liban). Ils font du tourisme, c'est bon pour l'économie. Mais nous n'en voulons pas en tant que force de dissuasion. Pourquoi voulez-vous remplacer Israël dans sa guerre contre le Hezbollah ?

Quelles seraient les conséquences d'une force multinationale sur l'unité libanaise ?

Cela accroîtrait les risques de guerre civile. Le Hezbollah va se défendre contre une telle force. Que feront alors les Libanais ? Les uns prendront position pour, les autres contre. Essayons le droit plutôt que la violence. Depuis cinquante ans, Israël, en cas de problème avec un de ses voisins, recourt à la même logique, celle de la force. Il n'y a pas d'issue militaire dans un conflit entre une guérilla et une armée. Le Hezbollah ne peut pas éliminer l'armée israélienne, qui ne peut pas éradiquer le Hezbollah. Résultat : ce sont les civils qui sont frappés. C'est pourquoi je demande la création d'un tribunal international qui jugera les responsables israéliens des crimes de guerre commis contre ces centaines de Libanais morts sous leurs bombes.

Sans force multinationale, qui apporterait les garanties de sécurité réclamées par Israël ?

Un cessez-le-feu suffit. Nous pouvons garantir son respect. Il faut que les Israéliens acceptent un processus de négociation. Le Hezbollah l'a réclamé deux heures après avoir capturé les deux soldats israéliens. Pourquoi la communauté internationale est-elle contre le droit ? Quel est encore le prestige du Conseil de sécurité de l'ONU quand, pour un acte militaire – deux prisonniers israéliens capturés – que pratiquement tout le monde a dénoncé au Liban, la riposte israélienne tue mille Libanais ? Que dit l'ONU face à cette riposte disproportionnée ? Elle exprime sa peine et des regrets.

Certains chrétiens vous reprochent votre alliance avec le Hezbollah, qui a une part de responsabilité dans ce conflit.

Nous n'avons pas d'élection demain, mais dans trois ans. Les Libanais comprendront, avec le temps, ce que j'ai fait. Je ne vis ni avec les Français ni avec les Américains, mais avec une communauté chiite d'un million de personnes. Elle est une composante importante de la population libanaise, avec laquelle on doit vivre en paix. Ma priorité, depuis que je suis rentré au Liban, est de déconfessionnaliser les conflits pour que les Libanais se retrouvent sur un même pied d'égalité en cas de crise. J'aurais pu choisir de régler mes différends idéologiques avec le Hezbollah par la confrontation, j'ai choisi le dialogue. C'est par ce dialogue qu'on peut aboutir à l'intégration de sa branche militaire, sous la responsabilité de l'État, dans l'armée, une fois que le Liban aura récupéré ses territoires et ses prisonniers détenus en Israël.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Joss le Mar 5 Juin 2007 - 13:29

Le Dessous des Cartes : Jérusalem, ville trois fois sainte

Documentaire / Emission Arte - Avril 2001 - 10 mn

Jérusalem (Al Quods) est une ville qui a une très forte symbolique pour les trois religions monothéistes. Elle est aussi un enjeu très important du conflit israélo-palestinien. Cette émission des dessous des cartes se consacre à une revue de l'histoire de Jérusalem et de sa signification dans l'Histoire et les religions.







Le Dessous des Cartes : Le Mur Israélien
Documentaire / Emission Arte - Mars 2004 - 10 mn

Jean-Christophe Victor explique très pédagogiquement à l'aide de cartes, très claires et faciles à comprendre, le projet du mur israélien et ses conséquences.

Il dessine le tracé du mur, montre l'annexion des terres, l'enfermement de villes comme Qaliqilia, les conséquences dramatiques sur la vie des palestiniens, etc ...


Bien que l'émission soit l'une des plus objectives que l'on puisse voir, avec même une ligne éditoriale humaniste, on peut cependant regretter quelques "erreurs" relevant du discours médiatique ambiant s'agissant de ce conflit :

- le renvoi dos à dos de l'occupant et l'occupé (en utilisant les "radicaux" des deux camps)

- la légitimation du prétexte sécuritaire (entendre bien sûr la seule sécurité des israéliens)

- la considération des lignes d'avant 67 (ligne verte) comme "les frontières internationalement reconnues d'Israel" ce qui est faux étant donné que c'est juste une ligne d'armistice qui englobe déjà des terres confisquées par la force, officiellement d'ailleurs Israël ne se fixe pas de frontières.

- le schéma présentant le mur comme étant entre Israël et la Cisjordanie, alors que souvent ce mur est en fait à l'intérieure de la Cisjordanie, càd entre la Cisjordanie et la Cisjordanie.

On a déjà vu Mr Victor moins apte à avaler ces justifications coloniales de "terrorisme" et "sécurité" dans des émissions consacrées aux Tibet, Tchétchénie, les Balcans, les Indiens d'Amérique, ...

Comme il n'y a pas de doute sur l'honnêteté et l'impartialité de Mr Victor, concluons que ce sont là les limites que la propagande et les pressions israéliennes ont pu imposer (même de façon inconsciente) aux sociétés et médias occidentaux.




Dernière édition par le Sam 14 Juil 2007 - 13:50, édité 5 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Wàng le Mar 5 Juin 2007 - 13:44

Joss a écrit:DES CARTES DE L'INVOLUTION DE LA PALESTINE



Ben dites donc...si ça continue Jérusalem redeviendra juive dans sa totalité... Rolling Eyes
avatar
Wàng
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Joss le Mar 5 Juin 2007 - 14:06

Oui.....et ça s'arrête en 1999 ! Depuis, les colonisations continuent.....Il faudrait trouver les nouvelles données....

Comment s'étonner que cela embrase le monde !

Que se cache-t-il derrière la guerre du LIBAN ?
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Joss le Mar 5 Juin 2007 - 14:55

Joss a écrit:Oui.....et ça s'arrête en 1999 ! Depuis, les colonisations continuent.....Il faudrait trouver les nouvelles données....

Voili voilà :


RAPPEL :



1999/2004 :

Parler de la question de la terre en Palestine force à commencer par les conséquences de l'Occupation qui rendent depuis 1967 la vie du peuple palestinien difficile, voire impossible; cela est encore plus vrai depuis le début de la seconde Intifada. Mais cette mainmise sur les terres palestiniennes remonte à la création de l'État d'Israël et passe aussi par la décision de l'État d'Israël de construire des colonies de peuplement -illégales -dans les territoires occupés.
Depuis 1999, quarante-quatre colonies ont été implantées en Cisjordanie, en 2001, trente- quatre ont été créées et quatorze projets de nouvelles colonies approuvés (1).
Dans la Bande de Gaza, la superficie des terres confisquées est de 165,04 km2 - soit 45 % de la superficie totale. Sur ces 45 % du territoire sont installés 6429 colons, alors que plus d'un mil- lion de Palestiniens vivent sur les 55% restants (2).
Il faudrait ajouter que la décision unilatérale prise en juin 2002 d'ériger le mur dit " de protection " entre les peuples israélien et palestinien a rendu dramatique la question de la terre. Ce mur n'a pas été construit le long de la ligne verte de 1967 mais à l'intérieur des territoires occupés. Parfois, il s'enfonce tel un serpent à plus de vingt kilomètres à l'intérieur des terres. Il enserre dans des murs hauts de huit mètres des villes, des villages, des terres agricoles et des fermes. Il s'octroie, sans négociation, les sources et les puits qui alimentent en grande partie la Cisjordanie.
Aujourd'hui, 50% de la Cisjordanie se trouvent doublement annexée. A la suite de quel mécanisme ce vol de terres appartenant depuis des générations à des familles d'agriculteurs, de bergers est-il possible ?
Mireille Mendès-France
Militante des droits de l'homme
MAI 2004
ACAT

DEPUIS 2004 :

En attendant, l’occupation israélienne se poursuit. La stratégie de colonisation et de construction du mur ou d’autres clôtures de différents types, ainsi que la séparation des voies de circulations entre israéliens et palestiniens, correspond à une réelle incitation, envers les populations palestiniennes, à partir lentement. Les colonies continuent de s’agrandir. La confiscation et l’occupation de nouveaux terrains pour implanter les colons israéliens se fait lentement mais facilement, les palestiniens ayant des difficultés à prouver qu’ils sont propriétaires des terres. Cette occupation se fait généralement d’abord par l’armée, ensuite par la construction.
jeudi 24 mai 2007
Alternatives international
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Joss le Mar 5 Juin 2007 - 16:46

Je viens de découvrir avec stupéfaction, en vous cherchant des vidéos sur la vie quotidienne en PALESTINE, qu'elles sont TOUTES interdites, que ce soit sur YOUTUBE, GOOGLE VIDEO, DAILYMOTION ou même celles qui étaient sur les blogs privés ! confused

Faites l'expérience.......! Hallucinant ! Shocked

Je ne peux vous proposer que les photos suivantes :


http://www.halturnershow.com/IsraeliAtrocities.html

épouvantable ! affraid .......et si on leur dédiait notre rosaire ? :pray2:
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Souricet le Sam 16 Juin 2007 - 7:33

L'armée israélienne aurait violé, au Liban, l'accord avec les Etats-Unis sur les sous-munitions

Les Etats-Unis ont estimé, lundi 29 janvier, qu'Israël aurait peut-être violé un accord conclu avec Washington en utilisant, l'été 2006 au Liban, des sous-munitions d'origine américaine durant les affrontements contre le Hezbollah. "Il y a eu violations probables", a déclaré les porte-parole du département d'Etat, ajoutant qu'un rapport confidentiel à ce sujet avait été transmis au Congrès.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre du Liban

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum