MARTHE ET MARIE

RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Ven 17 Aoû 2007 - 15:54

14 août 2007

RATATOUILLE • Disney œuvre à la réconciliation franco-américaine
Le dernier succès du dessin animé remet au goût du jour, aux Etats-Unis, la cuisine française et les clichés sur Paris. Le quotidien espagnol La Vanguardia rappelle que, déjà en 1970, Les Aristochats avaient permis d'effacer les frasques de De Gaulle...



C'est l'histoire de chats et de souris, français et américains. Et de la transformation de Walt Disney en allié involontaire d'une France qui cherche à améliorer son image aux Etats-Unis, d'abord grâce à Thomas O'Malley faisant découvrir les toits de la capitale française à une famille de chatons snobinards, puis grâce à Rémy, rongeur aspirant cuisinier à Paris.

Alors même que Paris renoue avec les touristes américains et que Nicolas Sarkozy rompt avec ses prédécesseurs en allant passer ses vacances dans le New Hampshire, Etat plus connu pour ses primaires que pour ses charmes estivaux, voilà que Ratatouille débarque sur les écrans. C'est le deuxième film Disney situé en France, après Les Aristochats, en 1970 ; et, à nouveau, cette sortie coïncide avec une période de réchauffement des relations bilatérales, après le refus de la France de soutenir l'invasion de l'Irak.

Le dessin animé, dont le titre réunit avec astuce le plat provençal et le héros à museau pointu, regorge de stéréotypes sur la France, comme le chef hystérique à la fine moustache ou le critique gastronomique impitoyable. Mais la vision qu'il donne de Paris présente un irrésistible attrait. Selon le journaliste américain Adam Gopnik, si beaucoup de ses compatriotes "aiment Paris, c'est parce que la première fois qu'ils y sont allés, ils ont mieux mangé que jamais auparavant".

Julia Child, qui a popularisé la cuisine française aux Etats-Unis grâce à des livres de recettes et une émission de télévision, confirme cette assertion a priori exagérée en décrivant son premier repas en France, en 1948, (huîtres, sole meunière et salade) comme le "plus excitant" de sa vie. Ratatouille mise donc sur la reconnaissance du ventre, un pari peu risqué dans un pays comme les Etats-Unis, où le film a récolté 200 millions de dollars lors des six premières semaines ; idem en France, où Ratatouille est le dessin animé ayant fait les débuts les plus fracassants de l'histoire, avec plus de 400 000 spectateurs le jour de sa sortie.

Aux Etats-Unis, un blogueur se fait l'écho de l'intérêt pour la cuisine française que suscite le film chez certains enfants, comme ceux qui, à Seattle, participent à un cours où ils apprennent à préparer les plats du dessin animé. Les vertus apaisantes de Ratatouille sont visibles également dans l'autre sens. Les Américains reviennent ainsi sur leurs réactions hystériques de 2003, qui avaient notamment vu le Congrès supprimer le mot "french" des "french fries" [frites] dans ses cantines. De l'autre côté, l'orgueil des Français se trouve ragaillardi par ce film qui parle d'eux et bénéficie d'une diffusion planétaire.

L'effet Ratatouille sur les relations franco-américaines est peut-être anecdotique, au même titre que les vacances américaines de Nicolas Sarkozy - qui leur a d'ailleurs nié toute valeur politique en affirmant devant la presse qu'il était invité par un ami et non par le contribuable. Toutefois, il n'est pas de relations bilatérales plus versées dans l'anecdote que celles qui unissent Français et Américains, et ce depuis que les premiers ont fourni armes et hommes à la révolte qui devait aboutir à l'indépendance des seconds.

Lorsque le général de Gaulle a demandé à Washington de fermer ses bases militaires et décidé de pratiquer la politique de la chaise vide à l'OTAN, en 1966, un représentant américain lui aurait demandé, sarcastique, s'il voulait aussi que soient rapatriés les morts enterrés dans les cimetières de Normandie. Que l'anecdote soit vraie ou non, il n'en reste pas moins que son successeur, Georges Pompidou, avait dû s'efforcer de panser les plaies. Sa présidence est d'ailleurs vue comme une période de conciliation avec Washington, en dépit de sa visite mouvementée de 1970, couronnée par le départ anticipé de Mme Pompidou après que le couple présidentiel français eut été bousculé par des manifestants pro-israéliens à Chicago.

Les Aristochats sont à Pompidou ce que sont à Sarkozy les aventures de Rémy le rat cuisinier.
Dans Les Aristochats, le voyage d'O'Malley, de Duchesse et de ses trois rejetons, de la campagne française jusqu'à la capitale, a fait découvrir aux petits Américains les merveilles de ce Paris canaille et distingué qui à lui seul justifie qu'on ne se fâche pas trop avec les Français. C'est ce qu'avait bien compris Walt Disney, comme avant lui ses compatriotes Benjamin Franklin, Ernest Hemingway, Henry James ou Gene Kelly.

Ramón Llanas
La Vanguardia

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Ven 17 Aoû 2007 - 16:06

12/08/2007 11:40
Un déjeuner sur l'herbe entre Bush et Sarkozy sous le signe de l'amitié franco-américaine

Le président américain a chaleureusement reçu à déjeuner samedi 11 août, à Kennebunkport, dans le Maine, son homologue français Nicolas Sarkozy, en l'absence de sa compagne Cécilia, souffrante



"Les Etats-Unis, c'est un très grand pays, c'est un pays qui est ami de la France et j'ai été très heureux de rencontrer le président des Etats-Unis pour parler avec lui", a déclaré samedi 11 août Nicolas Sarkozy devant la presse, aux côtés de George H.W. Bush et de son père, l'ancien président George W. Bush, lors de la visite du chef d'Etat français à Kennebunkport, dans le Maine (nord-est des Etats-Unis).

Dès son premier discours de président élu, le président français avait assuré que les Etats-Unis "peuvent compter sur notre amitié", mais doivent aussi "accepter que ses amis puissent penser différemment", une référence à l'opposition française à la guerre en Irak.

"L'Amérique, c'est une grande démocratie, c'est le pays de la liberté", a répété Nicolas Sarkozy samedi. "Alors est-ce qu'on est d'accord sur tout ? Non. Parce que dans une famille on peut avoir des désaccords".

Le président français s'est aussi focalisé sur l'histoire de plus de deux siècles qui unissait les deux pays, remerciant les Etats-Unis pour leur rôle joué en faveur de la France lors de la Seconde guerre mondiale. "C'est beaucoup plus important que monsieur Sarkozy ou monsieur Bush", a-t-il ainsi commenté. "Parce qu'après monsieur Bush et après monsieur Sarkozy, nous continuerons à être les amis des Américains".

Bush se rendra en France si Sarkozy l'y invite
Le président américain, qui entretenait une relation compliquée avec le prédécesseur de Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, s'est réjoui de l'opportunité d'un dialogue "franc", qui malgré sa nature informelle devait toucher aux "sujets-clés" de l'actualité internationale, dont le dossier nucléaire iranien.

"Nous avons eu des désaccords sur l'Irak en particulier", a déclaré Goerge Bush. "Mais je n'ai jamais permis à des désaccords d'empêcher de trouver d'autres façons de travailler ensemble", a-t-il rappelé, citant l'exemple du Liban.

Le président américain a dit apprécier la franchise de son nouvel homologue français, et espérer qu'il le considérait de la même manière. "Il amène un bonne intelligence, une bonne vision et une bonne volonté", a estimé le président américain à propos de son visiteur, le qualifiant d'ami. Il a aussi déclaré qu'il se rendrait en France si Nicolas Sarkozy l'invitait. Il lui a donné la parole en notant, comme pour souligner que les deux hommes se connaissaient déjà, que le président français "n'est jamais timide devant la presse".

Les deux présidents se sont rencontrés en privé durant 50 minutes. Ils ont notamment parlé de l'Iran. George W.Bush cherche à obtenir l'aide de Nicolas Sarkozy sur le dossier du nucléaire iranien.

Bush déçu de l'absence de Cécilia Sarkozy
A son arrivée dans la propriété des Bush, Nicolas Sarkozy a chaleureusement salué son homologue américain et sa femme Laura, ainsi que George Bush père et son épouse Barbara. Pour George W. Bush, "la meilleure façon d'envoyer un bon signal au président Sarkozy, c'est de l'inviter dans la maison de famille". Le président français est seulement le deuxième à y être convié, après le Russe Vladimir Poutine le mois dernier.



Le président français était lui arrivé seul, son épouse Cécilia, souffrante, étant restée dans leur lieu de villégiature de Wolfeboro, dans le New Hampshire, à 80 kilomètres de Kennebunkport. Nicolas Sarkozy, qui revenait de France où il avait assisté vendredi aux obsèques du cardinal Jean-Marie Lustiger, a précisé que son épouse et deux de ses enfants souffraient d'une "angine blanche".

Le chef d'Etat américain s'est dit "déçu" de cette absence : "c'est une femme dynamique, nous nous réjouissions de la voir, tout comme les enfants, donc nous sommes déçus qu'elle soit malade. (...) Mais nous comprenons, cela arrive parfois dans la vie".

Les deux présidents ont déjeuné ensemble, autour d'un pique-nique décontracté, avec hot-dogs, hamburgers et haricots au menu, ainsi qu'une tarte aux myrtilles pour le dessert. Ils ont également fait un tour en bateau avec l'ancien président américain George H. Bush à la barre, son fils étant à ses côtés.
AP

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Ven 17 Aoû 2007 - 16:09

A quelle sauce veulent-ils manger ratatouille ? souris souris souris

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Ven 17 Aoû 2007 - 16:19

Depuis que Nicolas SARKOSY a rencontré Georges BUSH......Il a grandi ! What a Face

La preuve en image :


(même taille)



(mais nettement plus petits que god BUSH)



?????Tabouret ?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Ven 17 Aoû 2007 - 17:22

Devinette :

A vu de nez, ça fait quoi ? ...8/10 cm ?

A quoi cela correspond-il :

1) Talonnette.....Non (pas assez haut)

2) Sur pointe des pied......(non puis qu'il est légèrement fléchi)

3) Des livres ou un tabouret ?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Cécile le Ven 17 Aoû 2007 - 17:35

Mais non ! Foin de tous ces artifices ! Sarko est simplement à 50 cm en avant de Bush. taquin


Ce n'est quand même pas la photo Mitterrand-Kolh. Elle était d'ailleurs prise pour accentuer cette différence de taille... laughing
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3175
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Ven 17 Aoû 2007 - 17:39

Cécile a écrit:Mais non ! Foin de tous ces artifices ! Sarko est simplement à 50 cm en avant de Bush. taquin
[i]


Impossible : regarde, il lui tient la main !

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Hélène le Ven 17 Aoû 2007 - 17:49

Monsieur Bush a ratatiné, c'est tout ! Voilà l'explication scientifique ! Rire
avatar
Hélène
Installé
Installé

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 47
Localisation : Dans le Coeur de Dieu au coeur du monde
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.ephata.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Souricet le Dim 19 Aoû 2007 - 20:19

Une fois déjà il avait fait truquer une photo où on le voyait avec Bush. Ca avait soulevé des huées dans les journaux. Il est complexé par sa taille, c'est pas sa faute ! :gnark:
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Dim 19 Aoû 2007 - 20:28

Au fait....Ya une suite à cette réconciliation tout nouvelle : la visite en IRAK de KROUCHNER !

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Hélène le Lun 20 Aoû 2007 - 10:43

Joss a écrit:Au fait....Ya une suite à cette réconciliation tout nouvelle : la visite en IRAK de KROUCHNER !
Je ne sais pas mais ce serait bien qu'il y ait une suite à Ratatouille ! Very Happy

avatar
Hélène
Installé
Installé

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 47
Localisation : Dans le Coeur de Dieu au coeur du monde
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.ephata.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Lun 20 Aoû 2007 - 10:53

Hélène a écrit:
Joss a écrit:Au fait....Ya une suite à cette réconciliation tout nouvelle : la visite en IRAK de KROUCHNER !
Je ne sais pas mais ce serait bien qu'il y ait une suite à Ratatouille ! Very Happy


Ya...Ya.... ! :liar:


BAGDAD (AFP) 20/08/2007 - 07:27

Deuxième jour en Irak pour Kouchner, entretien prévu avec le président Talabani



Le ministre français des affaires étrangères Bernard Kouchner et son homologue irakien Hoshyar Zebari, le 19 août 2007 à Bagdad - AFP

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner doit s'entretenir lundi à Bagdad avec le président Jalal Talabani, selon une source diplomatique, au deuxième jour d'une visite en Irak.

M. Kouchner, plus haut responsable français à venir en Irak depuis l'invasion américaine de mars 2003, doit également rencontrer les deux vice-présidents irakiens, Tarek al-Hachémi et Adel Abdel Mahdi. Il aura un entretien avec le président de la région autonome kurde, Massoud Barzani, a ajouté cette même source.

Le premier ministre irakien Nouri al Maliki a reçu M. Kouchner tard dimanche et a exhorté la France à lui apporter son soutien pour établir la sécurité et la stabilité dans le pays, "grace à ses contacts dans la région et à sa stature internationale".

Selon un communiqué de son bureau, M. Maliki a également souhaité que "les entreprises françaises participent à la reconstruction du pays, qui a commencé à se débarrasser des groupes terroristes".

M. Kouchner avait souligné dimanche devant la presse qu'il était venu en Irak pour écouter les protagonistes de la crise, et qu'il considérait qu'il appartenait aux Irakiens eux-mêmes de forger une solution pour en sortir.

"C'est un problème irakien et il doit être réglé par les Irakiens", a déclaré M. Kouchner, au premier jour d'une visite en Irak. Il est le plus haut responsable français à venir dans ce pays depuis l'invasion américaine de mars 2003.

"Mais ne soyez pas pressés", a ajouté le ministre, soulignant qu'il fallait "donner du temps au temps". "C'est juste le début, j'espère, de la fin de la crise", a-t-il assuré devant la presse.

Auparavant, M. Kouchner, accompagné de son homologue irakien Hoshyar Zebari, était allé déposer une gerbe devant un monument commémorant la mort du représentant de l'ONU en Irak, Sergio Vieira de Mello, et de 21 autres personnes, tués dans un attentat à Bagdad, le 19 août 2003.


Bernard Kouchner dépose le 19 août 2007 à Bagdad une gerbe de fleurs sur le monument commémorant la mort de Sergio Vieira de Mello - AFP

La cérémonie s'est déroulée devant le siège de l'ONU, au coeur de la "zone verte", le secteur étroitement protégé de Bagdad qui abrite les responsables militaires et diplomatiques américains, et les institutions irakiennes.

Après l'attentat de 2003, l'ONU avait réduit sa présence en Irak, mais le Conseil de sécurité a récemment décidé de renforcer le mandat de la Mission d'assistance de l'ONU en Irak (Manui).

Interrogé par l'AFP sur l'accroissement du rôle de l'ONU en Irak, M. Kouchner a répondu: "Je l'espère, cela dépend beaucoup des Irakiens, beaucoup plus que de nous. Si cela ne tenait qu'à la France, l'ONU aurait un rôle important en Irak".

Devant la presse, le ministre français a insisté sur le souhait de Paris de jouer un rôle: "Nous sommes disposés à être utiles. Mais la solution est entre les mains des Irakiens, pas entre les mains des Français. Prêts, oui, mais avec les peuple irakien".

"Le peuple irakien a besoin de souveraineté, de l'intégrité de son territoire, et de démocratie pour, "inch'allah", arrêter la violence", a encore déclaré le ministre.

"Ce que je pense et ce que M. Sarkozy (le président français Nicolas Sarkozy) pense c'est qu'il n'y a pas de solution militaire, et c'est une position constante de notre pays", a ajouté M. Kouchner.

Cette visite surprise a été saluée par les Etats-Unis, et marque un changement d'attitude de la France sur le dossier irakien, qui a été la source de vives tensions entre Paris et Washington. Paris s'était gardé de toute initiative depuis l'invasion américaine, alors que Washington cherchait à garder la haute main sur l'évolution politique de l'Irak.

Pour le moment, on observe avec méfiance..... Suspect

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Souricet le Lun 20 Aoû 2007 - 11:07

Kouchner a été de tous gouvernements, y compris celui de Mitterrand. Un homme politique au xconvictions à géométrie variable... :gnark:

En ce moment, il soutient la politique sécuriatire américiane. De toute façon, il était pour l'intervention de la France en Irak aux côtés des Américains.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'axe Bush-Sarkozy

Message par Souricet le Lun 27 Aoû 2007 - 17:52

L'axe Bush-Sarkozy


Dernière édition par le Mar 11 Sep 2007 - 8:12, édité 1 fois
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Lun 27 Aoû 2007 - 18:02

Souricette a écrit:L'axe Bush-Sarkozy

Bien ce lien (je ne le connaissais pas......Une conséquence : l'axe franco/allemand est caduque. ANGELA MERKEL prend ses distances avec SARKOSY et cherche un nouveau partenaire.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Souricet le Mar 28 Aoû 2007 - 6:57

N. Sarkozy a choisi son camp... Et ce depuis longtemps...

De toute façon, cela fait un ou deux ans que l'axe évangélico-scientologue cherche à pousser l'Iran à la faute pour pouvoir les attaquer. Finalement, ils se lassent et du coup ce sont eux qui vont commettre la faute et attaquer les premiers...
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE PRIX DE LA RECONCILIATON ?

Message par Joss le Jeu 6 Sep 2007 - 16:58

LE PRIX DE LA RECONCILIATON ?

Nicolas Sarkozy, une vision américaine de l’Orient

vendredi 31 août 2007

Alain Gresh - Le Monde diplomatique



A l’occasion de la conférence des ambassadeurs, Nicolas Sarkozy a prononcé son premier grand discours de politique étrangère en tant que président de la République.

Sur le conflit israélo-palestinien, Nicolas Sarkozy est dans la droite ligne de ses discours de campagne : appui verbal à une solution fondée sur la création d’un Etat palestinien aux côtés de l’Etat d’Israël ; insensibilité au drame palestinien ; sympathie affirmée pour Israël.

.........
Sur le conflit israélo-palestinien, Nicolas Sarkozy est dans la droite ligne de ses discours de campagne : appui verbal à une solution fondée sur la création d’un Etat palestinien aux côtés de l’Etat d’Israël ; insensibilité au drame palestinien ; sympathie affirmée pour Israël.
.........
Un mot est absent de cette évocation, celui d’occupation. Nicolas Sarkozy oublie de dire que la question fondamentale est celle de l’occupation de la Cisjordanie, de Gaza et de Jérusalem-Est ; il oublie aussi la politique de colonisation ; enfin il accorde la priorité à la reconstruction de l’Autorité palestinienne, comme si les insuffisances de celle-ci étaient la cause de l’impasse actuelle.
..........
Un des points les plus inquiétants du discours concerne l’Iran. Il faut toutefois dire qu’il se situe dans la ligne des infléchissements de la politique française sur la question depuis 2004. Mais Nicolas Sarkozy va plus loin :

« La France maintient avec ses dirigeants (de l’Iran) un dialogue sans complaisance, qui s’est avéré utile en plusieurs occasions. La France a pris l’initiative, avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, d’une négociation où l’Europe joue un rôle central, rejointe par les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Les paramètres en sont connus ; je n’y reviens pas, sinon pour réaffirmer qu’un Iran doté de l’arme nucléaire est pour moi inacceptable, et souligner l’entière détermination de la France dans la démarche actuelle alliant sanctions croissantes mais aussi ouverture si l’Iran fait le choix de respecter ses obligations. Cette démarche est la seule qui puisse nous permettre d’échapper à une alternative catastrophique : la bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran. Cette quatrième crise est sans doute la plus grave qui pèse aujourd’hui sur l’ordre international. »

Si les mots ont un sens, Nicolas Sarkozy semble prêt à suivre les Etats-Unis dans une aventure en Iran. L’Iran doté de l’arme nucléaire est inacceptable, comme l’Irak doté d’armes de destruction massive était inacceptable. Mais qui déterminera que l’Iran est doté de l’arme nucléaire ? Rappelons que tous les ans depuis 20 ans, Washington annonce que Téhéran aura la bombe dans deux ans. Et que fera la France quand Washington affirmera agir préventivement (les dirigeants américains ont toujours dit qu’ils agiraient avant que l’Iran puisse disposer de l’arme nucléaire) ? S’il faut éviter la prolifération nucléaire, il faut aussi éviter une nouvelle explosion dans la région qui, non seulement risque d’amner l’Iran à accélérer son programme nucléaire, mais contribuera à l’extension du chaos dans toute la région.


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Jeu 6 Sep 2007 - 17:30

Le jour où nos petits français devront partir combattre au moyen-orient avec nos amis américains et que les attentat en France reprendront parce que les intégristes musulmans nous identifiont aux USA, les 65% de français satisfaits risquent bien de se réduire comme peau de chagrin.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Mar 11 Sep 2007 - 19:11

Joss a écrit:Le jour où nos petits français devront partir combattre au moyen-orient avec nos amis américains et que les attentat en France reprendront parce que les intégristes musulmans nous identifiont aux USA, les 65% de français satisfaits risquent bien de se réduire comme peau de chagrin.

Et ben voilà.....le prix de la réconciliation est arrivé :

Oussama ben Laden se pose en «président du monde»
Dans sa vidéo diffusée vendredi, le chef d’Al-Qaeda fustige Bush, Blair et Sarkozy et menace l’Occident de nouvelles attaques.

QUOTIDIEN : lundi 10 septembre 2007

Ben Laden amalgame «les leaders de l’Occident, en particulier Bush, Blair, Sarkozy et Brown» qui «parlent toujours de liberté et de droits de l’homme au mépris de l’intelligence de l’humanité. N’est-ce pas là, clairement, la forme de terrorisme la plus forte et la plus dangereuse ? » demande-t-il.
http://www.liberation.fr/actualite/monde/277284.FR.php


Bravo SARKO !


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Arcanes le Ven 21 Sep 2007 - 9:07

A Washington, Kouchner

Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a appelé jeudi les Américains à accepter "la franchise" dans leurs relations avec la France, tout en saluant "le retour de l'amitié" entre les deux pays.


"C'est vous qui étiez isolés sur la scène internationale ! Nous, les Français, nous ne l'étions pas", a lancé M. Kouchner à une journaliste de la chaîne de télévision CNN qui suggérait que la France s'était retrouvée isolée après l'invasion américaine de l'Irak.


La France a pris la tête du front du refus à l'invasion en 2003, ce qui avait provoqué de graves tensions dans les relations franco-américaines.

"Nous devons oublier la façon dont vous vous y êtes pris en Irak", a dit le ministre. "C'est le retour de l'amitié", a-t-il ajouté. "Mais je ne suis pas obligé d'être d'accord avec toutes les positions américaines, sûrement pas".


Même approche au Congrès, à l'issue d'échanges animés avec des parlementaires sur les sanctions contre Téhéran. "Sur la moitié des sujets, nous n'étions pas d'accord, donc la tonalité c'est la franchise", a-t-il dit.

Le président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, le démocrate Tom Lantos, qui a qualifié la rencontre d'"excellente", a fait adopter en commission une proposition de loi qui envisage de pénaliser sur le territoire américain toute entreprise présente en Iran.La France est présente en Iran dans des secteurs importants comme les hydrocarbures ou l'automobile et ces mêmes entreprises sont souvent également présentes aux Etats-Unis.


M. Kouchner a précisé que Paris n'était "pas d'accord" sur ces mesures envisagées. Mais il s'est félicité du dialogue. "C'est le ton qui a changé", a-t-il dit.

Au Pentagone, le ministre français a expliqué au secrétaire américain à la Défense Robert Gates le sens de sa récente visite à Bagdad fin août, la première d'un membre du gouvernement français depuis la chute de Saddam Hussein. Il lui a dit sa conviction que leur problème en Irak était aussi celui des Européens.

M. Kouchner a repris le même thème un peu plus tard dans un discours devant le Center for strategic and international studies (CSIS). "Que cela nous plaise ou pas (...) votre problème est aussi le nôtre", a-t-il dit.

"Quand nos politiques divergent, on appelle cela trop souvent aux Etats-Unis de l'anti-américanisme", a-t-il fait valoir. "Quand elles convergent, on appelle cela trop souvent en France de l'alignement".

Le ministre a été brièvement interrompu par des activistes antiguerre. "Non à la guerre en Iran !", ont crié deux femmes appartenant à l'association "Codepink : des femmes pour la paix", avant d'être rapidement expulsées de la salle. "Bush + Kouchner = va-t-en guerre sans frontières", pouvait-on lire sur une banderole.
D'autres femmes de la même organisation ont pu être rattrapées par un membre de l'entourage du ministre alors qu'elles allaient être expulsées et M. Kouchner, sous les applaudissements de la salle, les a alors invitées à reprendre leurs places.

"Je les ai trouvées admirables, j'ai trouvé qu'elles étaient gentilles", a expliqué ensuite à la presse le ministre, en soulignant toutefois qu'à l'évidence "elles s'étaient trompées". "Elles pensaient que j'étais favorable à la guerre", a-t-il dit.

A l'extérieur du bâtiment, Gaëlle Murphy, 53 ans, la première à être expulsée, a déclaré à l'AFP que, pour elle, le ministre français "incite à la peur et nous n'avons pas besoin de voir la France suivre la politique étrangère de Bush". "Dimanche, Kouchner a dépassé Bush", a-t-elle dit.
L'activiste faisait référence aux déclarations controversées du ministre français qui avait estimé que le monde devait se "préparer au pire", c'est-à-dire à la possibilité d'une "guerre" avec l'Iran.


M. Kouchner avait également appelé à "négocier jusqu'au bout" pour éviter que Téhéran ne se dote de l'arme atomique et demandé des sanctions européennes.
A Paris, le président français Nicolas Sarkozy s'est légèrement démarqué de M. Kouchner jeudi, en soulignant qu'il n'aurait "pas employé le mot guerre". Mais il a aussi qualifié le travail de son ministre de "remarquable".

Vendredi M. Kouchner doit être reçu à la Maison Blanche par le conseiller présidentiel à la Sécurité nationale, Stephen Hadley, avant de retrouver au département d'Etat son homologue Condoleezza Rice.



What a Face C'est du n'importe quoi.
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Souricet le Ven 21 Sep 2007 - 19:32

Arcanes a écrit:

"Nous devons oublier la façon dont vous vous y êtes pris en Irak", a dit le ministre. "C'est le retour de l'amitié", a-t-il ajouté.
,

Ben voui, oublions l'Irak, et sus à l'Iran ! donquichotte

Arcanes a écrit:
A Paris, le président français Nicolas Sarkozy s'est légèrement démarqué de M. Kouchner jeudi, en soulignant qu'il n'aurait "pas employé le mot guerre".

Bouh, Kouchner s'est fait taper sur les doigts : il n'a pas assez déguisé ses intentions.

Arcanes a écrit:

"Je les ai trouvées admirables, j'ai trouvé qu'elles étaient gentilles", a expliqué ensuite à la presse le ministre

:wench: Il les a troussées ? :jesors:
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Arcanes le Ven 21 Sep 2007 - 19:44

Et les milliers de morts en Irak il faut les oublier aussi ?

Les hommes politiques ont'ils perdus leurs consciences ?
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Souricet le Ven 21 Sep 2007 - 19:52

Mais voyons, Arcanes, l'Irak, c'est has been, démodé, dépassé ! Il faut vivre avec son temps. Les USA ont ruiné et dévasté le pays, laissé un chaos social et politique sans nom, ils peuvent se retirer. Il faut aller de l'avant, regarder devant soi. Maintenant, l'Iran est le pays à abattre. Il faut tout t'expliquer. Rolling Eyes
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Lun 22 Oct 2007 - 16:26

LA LUNE DE MIEL PRENDRAIT-ELLE DEJA FIN ??



Pseudoscientific Bigotry in France

Article Tools Sponsored By
Published: October 21, 2007

Immigration issues bring out the worst instincts in politicians who should know better. Congress showed that earlier this year. Now it is the turn of France’s Parliament. It is moving toward final approval of an ugly new law that would introduce DNA testing as a potential basis for excluding prospective immigrants hoping to reunify with family members already living in France.

DNA testing can be a useful tool in establishing criminal guilt or innocence. But it has no rightful place in immigration law. Modern French families, like modern American families, are constituted on many bases besides bloodlines and genetics. This is something most French politicians and voters should be aware of.

They should also be aware of the cautionary lessons of modern French history. Under the Nazi occupiers and their Vichy collaborators, pseudoscientific notions of pure descent were introduced into French law with tragic consequences.

The DNA provision, proposed by a member of Parliament close to President Nicolas Sarkozy, has been angrily denounced by the center-left opposition, principled members of the center-right majority and a member of Mr. Sarkozy’s cabinet. As a result, the legislation has been hedged with some cautionary language, but not enough. Meanwhile, Mr. Sarkozy, who could have intervened to stop this bill at any point, and still can, has not, and is not very likely to.

Though himself the son of a Hungarian immigrant, Mr. Sarkozy has made his political name with harsh criticism of more recent immigrants, especially North African Arabs. His pandering on this issue helped win him votes that used to go to far-right extremists like the perennial presidential candidate Jean-Marie Le Pen.

Immigrant bashing is an effective vote-getter. Unfortunately, it leads to bad laws, bad policies and needless human suffering for the individuals and families it targets and exploits. Mr. Sarkozy wants to be seen as a statesman. He should act like one.


Le New York Times écœuré par les tests ADN français

Julie Connan (lefigaro.fr).

Publié le 22 octobre 2007


Dans un édito au vitriol, le prestigieux quotidien américain dénonce une «nouvelle loi hideuse» et n'hésite pas à dresser un parallèle avec certaines lois de la France de Vichy.

«Les questions d’immigration font ressortir les pires instincts des hommes politiques qui devraient être plus raisonnables».
Dimanche, le New York Times a publié un éditorial corrosif intitulé «Bigoterie pseudo-scientifique en France», pour vilipender le projet de loi sur l’immigration de la France, et notamment la mise en place de test ADN, qualifiée de «loi hideuse».

«Les tests ADN peuvent être utiles pour établir la culpabilité ou l’innocence dans une affaire criminelle. Mais ils n’ont rien à faire dans une loi sur l’immigration», peut-on lire.

Leçons de l’histoire

Le quotidien ne comprend pas que la France n’ait pas retenu les leçons de son histoire. «Des notions pseudo-scientifiques de lignée pure ont été introduites avec de conséquences tragiques, sous l’occupation par les Nazis et leurs collaborateurs de Vichy».

Fort de ce constat, le New York Times estime que Nicolas Sarkozy «aurait pu intervenir pour stopper ce projet de loi à n’importe quel instant, et en a encore la possibilité», mais «ne le fera sans doute pas».

«Alors qu’il est lui-même le fils d’un immigré hongrois, Mr Sarkozy s’est fait un nom politique avec ses critiques acerbes sur les immigrés récents, et notamment sur ceux originaires d’Afrique du Nord», affirme le quotidien qui voit dans cette thématique un levier électoral.

Et de conclure : «Nicolas Sarkozy veut être considéré comme un homme d’Etat. Qu’il agisse en tant que tel.»



_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Joss le Lun 29 Oct 2007 - 9:01

Sarkozy irrité par une journaliste américaine


CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR VOIR LA VIDEO

Nicolas Sarkozy sur CBS : "quel imbécile"

L'impertinence d'une journaliste américaine a eu raison de la patience de Nicolas Sarkozy. La scène se déroule deux semaines avant l'annonce du divorce des Sarkozy, au palais de l'Elysée. Irrité par une question portant sur son couple, le chef de l'Etat laisse en plan la journaliste de la chaîne américaine CBS, Lesley Stahl. "Si j'avais quelque chose à dire sur Cécilia, je ne le dirais certainement pas ici", a-t-il d'abord déclaré à la journaliste de la prestigieuse émission "60 minutes", diffusée dimanche soir sur CBS.

"En plus, pour me poser des questions là-dessus...", maugrée le président, qui retire son micro, se lève et part, laissant son intervieweuse visiblement interloquée. "Allez, au revoir. Bon courage", lance-t-il avant de quitter la pièce à la journaliste, qui demande en vain au président : "Où est le problème ?"

"Imbécile"

Lors de ce même entretien, Nicolas Sarkozy, visiblement énervé, qualifie son porte-parole David Martinon d'"imbécile" pour avoir programmé cette interview. "Je n'ai pas le temps. J'ai un travail important. Je ne suis pas en colère, je suis pressé", dit-il.

Nicolas Sarkozy avait également réagi de façon épidermique lors d'une conférence de presse au cours du sommet européen de Lisbonne après l'annonce de son divorce : un journaliste du Monde qui s'était risquée à une question sur le sujet s'était fait éconduire sans ménagement par le président.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RECONCILIATION FRANCO-AMERICAINE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum