MARTHE ET MARIE

Terre Plate et Moyen Age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Terre Plate et Moyen Age

Message par christianc le Jeu 16 Aoû 2007 - 7:47

Suite à une discussion avec UBU, j'ai du reprendre mes notes, essentiellement parce qu'il y a de fausses idées que l'on colporte .:oops: :oops: (surtout moi en fait)

http://en.wikipedia.org/wiki/Flat_Earth

Antiquité

Dans l'antiquité classique on supposait que la terre était plate, de manière générale.
Aristote mentionne que cette conception était celle de Leucippe (-440) et Démocrite (-460).

Anaximandre supposait la terre cylindrique.

Pythagore (-600) avait émis l'idée d'une terre ronde mais les pythagoriciens croyaient en une terre plate.

Aristote professe l'idée d'une terre sphérique, sur la base des observations des marins, les constellations montant sur l'horizon...

Au moyen Age

Bède le Vénérable (672–725) écrit que la Terre est ronde dans De Temporum Ratione, texte fort répandu pour répondre à l'exigence carolingienne d'une étude de comput par tous les prêtres ; le globus cruciger fut attesté dans maints états du Saint Empire romain germanique à partir de l'empereur romain Théodose II (423), et fut utilisé à la cérémonie de couronnement d'Henri IV ;

Hermannus Contractus (1013–1054) estima la circonférence de la Terre à partir de la méthode d'Eratosthène ;

saint Thomas d'Aquin (1225–1274) fit référence à la sphéricité de la Terre dans la toute première question de sa Summa Theologica ;

De Sphaera Mundi (De la Sphère de la Terre), texte écrit en 1230, fut le le plus influentiel traité d'astronomie au XIIIe siècle, et sa lecture par tous les étudiants des universités occidentales fut requise ; la Divine Comédie, écrite entre 1308 et 1321, parle de la Terre comme une sphère ; Elucidiarium, un manuel d'instruction pour le bas-clergé écrit autour de 1120, fait référence à une Terre sphérique ;

Bertold von Regensburg (1220–1272) fait référence à la sphéricité de la Terre dans un de ses sermons en allemand, langue vernaculaire, donc destiné à une congrégation non éduquée ; Aristote parlait de la sphéricité
de la Terre dans De Caelo, lecture requise dans l'éducation universitaire ; et Ptolémée dans Almagest, autre lecture universitaire.

Ce que je note c'est que les fondements de la méthode expérimentale, l'observation, était déjà largement pratiqués au moyen age, préparant la "rupture de la renaissance"..

Mais les universitaires du moyen age enseignaient pratiquement tous la sphéricité de la terre.
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Terre Plate et Moyen Age

Message par Veritas le Lun 19 Sep 2016 - 20:55

Le plus important témoignage est celui du modèle géocentrique de Ptolémée qui date du 2e siècle A.D., dans lequel la Terre est spérique et fixe. Ptolémée n'a fait que résumer la science astronomique et morphologique de son époque. Le géocentrisme n'est pas une hypothèse, ni une théorie: c'est une observation directe. Une observation directe est l'autorité suprême dans les vraies sciences: elle est au-dessus de toutes les hypothèses, théories et modèles mathématiques. Pour prouver qu'une observation directe est une illusion d'optique, il faut absolument au moins une autre observation directe, ce que personne n'a jamais produit. Notez que contrairement à ce que croit Ruth, il n'existe aucune preuve que la Terre n'est pas au centre de l'univers. De plus, nous avons des observations directes (éphémérides) qui prouvent que le modèle héliocentrique est une fraude scientifique. Par exemple, si ce modèle était vrai, nous observerions une vitesse de déclinaison constante, avec de négligeables variations aux périgées et apogées: ce qui signifie que les variations de durée entre jour et nuit seraient égales à tous les jours de l'année. Or les observations nous disent que la vitesse de déclinaison du Soleil aux solstices est nulle (sol=soleil; stice=arrêt) et atteint sa vitesse maximum lorsque le Soleil arrive à l'équateur (équinoxes). Ce qui signifie que la durée du jour ne varie presque pas aux environs des solstices alors qu'elle varie beaucoup autour des équinoxes: ce que tous peuvent constater sans même consulter les éphémérides! De plus, les noeuds de la Lune du modèle hélio ne correspondent pas aux observations.

Veritas
Soyez indulgent, je suis nouveau...
Soyez indulgent, je suis nouveau...

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 19/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum