MARTHE ET MARIE

Protestantisme et révolution scientifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Protestantisme et révolution scientifique

Message par Ubu le Mar 14 Aoû 2007 - 19:00

Êtes-vous d'accord pour dire que la Réforme a permis le succès de la Révolution scientifique?

Après tout, Galilée qui était dans l'orbite catholique a été jugé par le Saint-Office, alors que Kepler, qui était dans l'orbite protestante, n'a pas subi un sort semblable (que je sache). Les deux vivaient à la même époque et enseignaient la même doctrine scandaleuse.

Dans les siècles qui ont suivi, trois pays ont dominé la scène scientifique: la France, l'Allemagne et l'Angleterre. Or deux de ces pays avaient rejeté Rome et la France était en voie de s'émanciper à travers l'idéologie des Lumières.

J'ajoute que le protestantisme a permis un désenchantement du monde en se débarrassant des éléments superstitieux populaires du catholicisme.

Bref... la Révolution scientifique démarre dans le catholicisme (Copernic, Vésale, Galilée), mais elle porte le gros de ses fruits en terre étrangère (Kepler, Newton, Darwin...).

EDIT: En plus la doctrine catholique de la transsubstantiation était un obstacle à la théorie atomique.
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protestantisme et révolution scientifique

Message par christianc le Mer 15 Aoû 2007 - 4:34

Cela me semble peu fondé en fait..

Que s'est il passé au 16ème siècle ? La découverte l'utilisation de méthodologies d'observation, d'expérimentation, l'étude des relations de "cause à effet".
Ces méthodes existaient déjà (Rasoir d'Occam, principes de Dun Scott) dans la philosophie du Moyen Age.

Au 16eme siècle il y a un "mouvement global de la pensée" , qui insiste particulièrement sur l'expérimentation (Erasme, Leonard de Vinci ..) ce mouvement existe d'autant plus que l'on redécouvre les auteurs anciens (latins et grecs)
Mais à l'époque l'univiersité était tenue par des gens qui enseignaient les théories d'Aristote (dont le fait que la terre était plate), Aristote comme penseur est assez incontournable mais quelques opinions pouvaient poser des problèmes.

La question de larotondité de la terre, du fait qu'elle tourne autour du soleil, a provoqué des débats et des controverses (comment Josué a t'il pu arrêter le soleil au dessus de la vallée si ce n'est pas le soleil qui tourne autour de la terre ?)

Le souci des gens de l'époque d'intégrer les connaissances était réel, les méthodologies scientifiques existaient bien avant, la Renaissance les remet au gout du jour..
C'est un mouvement global des sciences, dans le cas de la Réforme la science concernté est le commentaire biblique, l'étude du grec et de l'hébreu, Erasme a corrigé la version de la Bible (Vulgate) qui comprenait des erreurs de traduction ..
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protestantisme et révolution scientifique

Message par christianc le Mer 15 Aoû 2007 - 4:50

Le désenchantement du monde c'est l'irruption de la modernité, ce désenchantement existe dans toute la société,
Les premiers philosophes athées existent dès le 16ème siècle.

On parle du passage du "mode de pensée pré-moderne" au mode de pensée "moderne" qui a son "credo " : La foi dans la raison, dans la science, l'explication du monde.

Et ce mode de pensée "moderne" va se diffuser partout, la seule variante qui pourrait être imputée à l'éthique protestante c'est d'avoir libéré les énergies dans le cadre de la révolution industrielle.
(Je reprends Max Weber) , parce qu'en fait, le fait d'investir ou de s'enrichir n'est pas considéré comme "mauvais" en soi.

Il y a eu une autre révolution scientifique c'est au moment de l'introduction de la "théorie de la relativité" (en 1905), Einstein.

il était extrémement difficile d'admettre
- qu'un objet d'1 mètre pouvait avoir une longueur variable selon la vitesse à laquelle on se déplaçait, et que lancé à la vitesse de la lumière sa longueur se réduisait à zéro?
- qu'un objet de 1 kg voyait aussi varier son poids et lancé à la vitesse de la lumière sa masse devenait infinie..
- que le temps ne se déroulait pas de la même manière selon la vitesse à laquelle on se déplaçait dans l'espace, une année dans un vaisseau spacial "bien lancé" correspondait à 1 siècle sur terre..

Les innovations du 16eme siècles sont là, dérangeantes et il y en a beaucoup et dans tous les domainesn remettant en cause des modes de pensée pré-modernes, qui existaient aussi dans le protestantisme, Luther défendait bien le système féodal, les exécutions pour sorcellerie en terre protestantes existaient aussi.
Le monde des "croyances magiques" y est très riche..

L'examen rationnel et systématique des choses se répand à l'époque à toute vitesse. Donnant des résultats différents selon les continents, le premier évolutionniste est Lamarck et il n'est pas protestant, en débat avec Laplace et Cuvier .. (que faire du Déluge biblique si on peut expliquer les fossiles autrement ?)
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protestantisme et révolution scientifique

Message par Ubu le Mer 15 Aoû 2007 - 19:10

Cher Christianc,

Aristote n'a jamais enseigné que la Terre était plate... ni les thomistes. Il ne faut pas confondre Terre plate et Terre immobile.

En tout cas, Luther n'a-t-il pas bouleversé le rapport de l'individu à l'autorité, ce qui était l'amorce de l'esprit critique de la science? Cette révolution conceptuelle transcende d'ailleurs les opinions scientifiques arriérées du réformateur (cf: sa réaction à Copernic ou au rationalisme des humanistes).

D'ailleurs Kant qui dénonce l'hétéronomie, est-ce que ce n'est pas l'écho de Luther dénonçant l'infaillibilité du magistère et des conciles?

Quel dommage que Saint Zibou ne soit pas là...
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protestantisme et révolution scientifique

Message par christianc le Jeu 16 Aoû 2007 - 6:52

Ubu a écrit:Cher Christianc,

Aristote n'a jamais enseigné que la Terre était plate... ni les thomistes. Il ne faut pas confondre Terre plate et Terre immobile.

En tout cas, Luther n'a-t-il pas bouleversé le rapport de l'individu à l'autorité, ce qui était l'amorce de l'esprit critique de la science? Cette révolution conceptuelle transcende d'ailleurs les opinions scientifiques arriérées du réformateur (cf: sa réaction à Copernic ou au rationalisme des humanistes).

D'ailleurs Kant qui dénonce l'hétéronomie, est-ce que ce n'est pas l'écho de Luther dénonçant l'infaillibilité du magistère et des conciles?

Quel dommage que Saint Zibou ne soit pas là...

Dont Acte, pour Aristote , le bouleversement mentionné chez Luther existe aussi chez Erasme (en théologie ) Erasme disait "Que savons nous de la béatitude des bienheureux".

Ce que je comprends dans le 16eme siècle c'est un bouillonnement d'idées , une volonté d'appréhender, de vivre quelque chose par l'expérience.

Une attitude différente de l'attitude "traditionnelle" qui partait du commentaire de commentaire , et pas de la confrontation avec les faits bruts.

C'est le mouvement de la Renaissance, et dans cette renaissance il y à la Renaissance religieuse (dans lequel s'inscrit la Réforme) (les réformes en fait car il y a eu la Réforme Luthérienne et la Réforme Catholique)

La pensée "Moderne " nait à cette époque, le protestantisme au début de son histoire n'est pas "éclairé", Luther professe des opinions antisémites, et ses positions sociales sont plus que contestables, en ce qui concerne la répression des idées différentes Calvin et Zwingli ne font pas mieux que d'autres qui vivaient de l'autre coté de la frontière.

L'acceptation de la différence est une condition pour le développement des sciences, se débarasser physiquement de Michel Servet ou des anabaptistes n'indiquait pas une grande ouverture à la pensée scientifique , quand un penseur disait quelque chose qui dérangeait il était exécuté..

Il y a de quoi réfléchir..
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protestantisme et révolution scientifique

Message par christianc le Jeu 16 Aoû 2007 - 6:56

Ubu a écrit:Cher Christianc,

Aristote n'a jamais enseigné que la Terre était plate... ni les thomistes. Il ne faut pas confondre Terre plate et Terre immobile.

En tout cas, Luther n'a-t-il pas bouleversé le rapport de l'individu à l'autorité, ce qui était l'amorce de l'esprit critique de la science? Cette révolution conceptuelle transcende d'ailleurs les opinions scientifiques arriérées du réformateur (cf: sa réaction à Copernic ou au rationalisme des humanistes).

D'ailleurs Kant qui dénonce l'hétéronomie, est-ce que ce n'est pas l'écho de Luther dénonçant l'infaillibilité du magistère et des conciles?

Quel dommage que Saint Zibou ne soit pas là...

Dont Acte, pour Aristote , le bouleversement mentionné chez Luther existe aussi chez Erasme (en théologie ) Erasme disait "Que savons nous de la béatitude des bienheureux".

Ce que je comprends dans le 16eme siècle c'est un bouillonnement d'idées , une volonté d'appréhender, de vivre quelque chose par l'expérience.

Une attitude différente de l'attitude "traditionnelle" qui partait du commentaire de commentaire , et pas de la confrontation avec les faits bruts.

C'est le mouvement de la Renaissance, et dans cette renaissance il y à la Renaissance religieuse (dans lequel s'inscrit la Réforme) (les réformes en fait car il y a eu la Réforme Luthérienne et la Réforme Catholique)

La pensée "Moderne " nait à cette époque, le protestantisme au début de son histoire n'est pas "éclairé", Luther professe des opinions antisémites, et ses positions sociales sont plus que contestables, en ce qui concerne la répression des idées différentes Calvin et Zwingli ne font pas mieux que d'autres qui vivaient de l'autre coté de la frontière.

L'acceptation de la différence est une condition pour le développement des sciences, se débarasser physiquement de Michel Servet ou des anabaptistes n'indiquait pas une grande ouverture à la pensée scientifique , quand un penseur disait quelque chose qui dérangeait il était exécuté..

Il y a de quoi réfléchir..

La question de la différence des positions est nette dès le début de la réforme, entre zwingliens et luthériens , sur les questions de la "présence réelle", du baptême, il faut attendre les "articles de Smalkade" pour avoir un début de convergence et la fin des contestations et des excommunications mutuelles (sauf pour Servet et les anabaptistes)
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protestantisme et révolution scientifique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum