MARTHE ET MARIE

Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par christianc le Lun 13 Aoû 2007 - 6:43

Une explication de ce qu'est le Prozac,

http://www.doctissimo.fr/medicament-PROZAC.htm

http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2001/mag0406/dossier/sa_3778_prozac.htm

Mais le but de la discussion n'est pas celui là, la "dépression nerveuse " est un état émotionnel difficile, dans laquelle la personne n'a plus "envie de se bouger", "à quoi bon". Le tout combiné à des troubles du sommeil
c'est quand on dort que le "capital" en serotonine , (substance naturelle qui aide à supporter le stress)

Cette dépression peut être due à plusieurs causes :
- une carence en certaines substances
- une maladie organique
- une réaction à un surcroit de travail

Soigner une dépression consiste en fait à combiner deux traitements

Un traitement "chimique" ou organique chimique

- d'une part les anti-dépresseurs (car la personne est vraiment abattue)
- d'autre part les anxio-lytiques (car le renouveau de l'activité entraine le renouveau des angoisses)
- Un anti-dépresseur comme le prozac aide à la reconstitution de la sérotonine.


Un traitement "psychologique"..

- Ecouter la personne, la thérapie consiste à faire que la personne puisse "gérer ses conflits" sans avoir besoin de déprimer.
- Une personne qui est "très dévouée" pourra parfaitement "faire une dépression" (à cause de son dévouement même). Ne sachant pas "dire non, je ne peux pas " parce que ses "mots d'ordres" (acquis depuis depuis l'enfance ) lui disent "un bon chrétien ne doit pas faire celà ou celà", "fais plaisir".

Le problème est que l'organisme ne supportant plus, alors la dépression s'installe, la dépression peut être vue comme le "coupe -circuit" de l'organisme, il vaut mieux - à la suite d'une sur-tension que la maison n'ait plus d'électricité , que ce soit la maison qui brule.

Une partie de la thérapie va être d'apprendre à la personne à se retrouver et à se reposer.

La dépression est connue depuis longtemps, les Pères du Désert disaient que la "vie monacale est susceptible de guérir de la dépression", ce qui veut dire simplement que la solitude, la mise à l'écart des conflits permet de profiter d'un certain repos. (reconstituer la sérotonine)

Les travailleurs sociaux et les instituteurs sont les plus "dépressifs" parce que la pression sociale sur leur travail est très forte et que souvent, plus que souvent eux mêmes ont tendance à "exiger d'eux mêmes plus qu'ils ne peuvent donner".

Malheureusement les dépressions sont souvent "répétitives", les "burn-out" sont aussi des formes de dépression.

La dépression se soigne mais les causes qui l'ont fait apparaitre sont à traiter aussi, verbaliser les conflits, poser des limites aide beaucoup. Ce qui signifie examiner ses croyances.

Sectarisme et Dépression

Les milieux religieux sectaires et fondamentalistes sont source de stress, e/la responsable soit "exigeant", "autoritaire", "péremptoire" et que les membres ne "sachent pas se défendre" , car "le chrétien doit être soumis" d'une part mais aussi parce que les "fortes personnalités" attirent des personnalités plus fragiles qui "ne savent pas dire non".

De plus un responsable "autoritaire" va sélectionner des responsables aussi "autoritaires" et exigeants que lui.

Le symptôme qu'est la dépression, chez quelqu'un qui est dans un mouvement religieux "minoritaire" peut parfaitement indiquer son caractère sectaire, toxique, et abusif.

Les responsables des milieux sectaires ne s'y trompent pas quand ils "interdisent" à leur membre de consulter des médecins ou des psychologues. Cela aide à limiter les contestations.

Si la personne déprime c'est "l'influence de satan" et pas celle des erreurs des dirigeants, ni celle de ses propres croyances qu'elle peut réviser.

Et si la personne se soigne c'est qu'elle est sous l'influence "du monde" qu'elle manque de foi.

Quand ce discours n'est pas porté à l'intérieur de la communauté il est porté par l'extérieur (autres communautés, internet) pour discréditer les communautés où des gens peuvent souffrir mais où le fait de se soigner et d'en parler ne pose pas de problème.

Une dépression, acceptée, est mieux traitée si la personne est "accueillie".
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Joss le Lun 13 Aoû 2007 - 7:41

christianc a écrit:

Sectarisme et Dépression

Les milieux religieux sectaires et fondamentalistes sont source de stress, e/la responsable soit "exigeant", "autoritaire", "péremptoire" et que les membres ne "sachent pas se défendre" , car "le chrétien doit être soumis" d'une part mais aussi parce que les "fortes personnalités" attirent des personnalités plus fragiles qui "ne savent pas dire non".

De plus un responsable "autoritaire" va sélectionner des responsables aussi "autoritaires" et exigeants que lui.

Le symptôme qu'est la dépression, chez quelqu'un qui est dans un mouvement religieux "minoritaire" peut parfaitement indiquer son caractère sectaire, toxique, et abusif.

Les responsables des milieux sectaires ne s'y trompent pas quand ils "interdisent" à leur membre de consulter des médecins ou des psychologues. Cela aide à limiter les contestations.

Si la personne déprime c'est "l'influence de satan" et pas celle des erreurs des dirigeants, ni celle de ses propres croyances qu'elle peut réviser.

Et si la personne se soigne c'est qu'elle est sous l'influence "du monde" qu'elle manque de foi.

Quand ce discours n'est pas porté à l'intérieur de la communauté il est porté par l'extérieur (autres communautés, internet) pour discréditer les communautés où des gens peuvent souffrir mais où le fait de se soigner et d'en parler ne pose pas de problème.

Une dépression, acceptée, est mieux traitée si la personne est "accueillie".

Ca, c'est les conséquences psychologiques mais il y a aussi les conséquences spirituelles :

- perte de la foi
- errance
- révolte
- anticléricalisme
- reproduction du mode sectaire (culpabilisation-diabolisation-etc...)

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par lucie le Lun 13 Aoû 2007 - 7:45

Ca, c'est les conséquences psychologiques mais il y a aussi les conséquences spirituelles :

- perte de la foi
- errance
- révolte
- anticléricalisme
- reproduction du mode sectaire (culpabilisation-diabolisation-etc...)


pourquoi anticléricalisme ? Le reste, je comprends, mais là ? Ou alors comme une forme de révolte parmi les autres ?

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Joss le Lun 13 Aoû 2007 - 8:19

Parce que les mouvements sectaires diabolisent les grandes religions pour garder leurs adeptes sous cloche ! Et du coup, il en reste toujours quelque chose, même s'ils ont la chance d'en sortir. C'est, malheureusement, des gens perdus pour le Seigneur (humainement parlant, bien sur)

Bref...C'est pourquoi je suis si "remontée lorsque je "flaire" la moindre déviance alors que je suis, par contre on ne peut plus oecuménique. A cause de cela, on me comprend souvent assez mal.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par christianc le Lun 13 Aoû 2007 - 8:45

Ca, c'est les conséquences psychologiques mais il y a aussi les conséquences spirituelles :

- perte de la foi
- errance
- révolte
- anticléricalisme
- reproduction du mode sectaire (culpabilisation-diabolisation-etc...)

C'est sûr que cela fait énormément de dégat, ce qui a été "cassé" ne peut pas être réparé, les conséquences spirituelles se vivent aussi en terme d'appartenance. La conversion est aussi "mouvement", et on se convertit pour appartenir ou "mieux appartenir" à un groupe.

La conversion peut être sinon "permanente" du moins une expérience de "remise en cause" qui peut se produire et se reproduire. (Indépendamment de l'environnement Saül de Tarse n'avait il pas eu que des mauvaises fréquentations, impliqué dans quelque chose que l'on pourrait voir comme un mécanisme sectaire de grande ampleur..)



Une organisation sectaire et même beaucoup de "non-sectaires" va demander à ses membres la loyauté, un certain conformisme de la pensée ou de l'expression.

Et l'accent vers la recherche d'une "foi personnelle" n'est pas mis.


Il faut comprendre que l'on ne peut critiquer complètement quelqu'un qui a pris pour lui même une "mesure de protection". Même si un certain nombre de messages chrétiens se trouvent ainsi "invalidés" par la secte.

Une personne ayant entendu des "messages répétitifs" dans un groupe sectaire et s'étant sortie, du groupe aura du mal à entendre les "mêmes mots" sans se mettre en colère..

Philip Yancey (un théologien qui a travaillé avec les "déçus" ) proposait d'une part de parler avec eux "à part", le temps de "se réparer".. et d'autre part de proposer des formes de cultes "différentes", de fréquenter des communautés de "tradition liturgique" différentes.

Si il y avait toujours un intérêt pour des "participations collectives", j'ai récemment croisé quelqu'un (que j'avais connu TJ puis Fondi, ) et qui me disait "qu'il avait trouvé ses réponses personnelles et qu'elles lui suffisaient..
Une perception de la conscience qui "a été élargie" ne peut plus être "rétrécie", sortir d'un mouvement sectaire

c'est aussi vivre un élargissement de la perception, ce qui conduit en fait comme "un choc en retour" à ne pas pouvoir aller dans une "boite étroite".

On ne sort pas d'une "boite étroite où tous les gens pensent pareils" pour aller "dans une autre boite étroite où tous les gens font de même" (je sais bien qu'il y en a qui le font et qu'aux états unis ce sont les "transfuges" d'une autre église qui disent le plus de mal de leur groupe d'origine).*

* A ce point là de ma réflexion, je me dis que la notion de même de "communion" est importante, et pas celle d'"uniformité" de pensée..
Dans une famille on peut "penser différemment" on peut même se disputer, mais les liens restent là, présents..


Ce pourrait être une "piste"..
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Joss le Lun 13 Aoû 2007 - 10:08

christianc a écrit:

Une organisation sectaire et même beaucoup de "non-sectaires" va demander à ses membres la loyauté, un certain conformisme de la pensée ou de l'expression.

Et l'accent vers la recherche d'une "foi personnelle" n'est pas mis.

C'est une privation du libre-arbitre si chère au Seigneur. C'est grace à cette liberté et cette confiance que nous choisissons d'aller en enfant confiants nous blottir en lui.

Le danger spirituels de ces mouvements sectaires est qu'ils privent de cette liberté et induisent à la méfiance et la peur qui enchainent et coupent de l'union divine

:realmad:

Bien sur, à l'intérieur de ces mouvements sectaires, il y a toujours des exceptions, des îlots épargnés comme semblent le dire JAQUES et le fils de CECILE mais doit-on généraliser un mouvement sur des exceptions ? Non. Je crois qu'on a le devoir de les dénoncer pour éviter aux ignorants de se prendre les pieds dedans.

Du reste, dénoncer un mouvement n'est pas accuser un individu : j'ai des relations amicales parmi les évangéliques.

Le CANTIQUE DES CANTIQUES utilise une très belle expression qui décrit ces mouvements sectaires, il parle de "renards qui ravagent sa vigne"

Je suis d'ailleurs autant "remontée" contre les évangéliques que contre Fabienne GUERRERO ou JNRS DOZULE ou LA COMMUNAUTE DE LA DAME DE TOUS LES PEUPLES au Québec

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Cécile le Lun 13 Aoû 2007 - 11:45

Cette dépression peut être due à plusieurs causes :
- une carence en certaines substances
- une maladie organique
- une réaction à un surcroit de travail

Il ne manque pas d'autres causes :

- le deuil
- le divorce
- la perte de travail
- voir partir ses enfants (cela concerne surtout les femmes)
- les échecs divers
- l'insomnie chronique

Parfois cela conduit à la mélancolie, qui est bien plus difficile à traiter.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par christianc le Mar 14 Aoû 2007 - 7:31

Cécile a écrit:Cette dépression peut être due à plusieurs causes :
- une carence en certaines substances
- une maladie organique
- une réaction à un surcroit de travail

Il ne manque pas d'autres causes :

- le deuil
- le divorce
- la perte de travail
- voir partir ses enfants (cela concerne surtout les femmes)
- les échecs divers
- l'insomnie chronique

Parfois cela conduit à la mélancolie, qui est bien plus difficile à traiter.

Si il manque beaucoup de choses, chaque évènement que nous vivons a son "potentiel de stress", quand on accumule suffisamment de "points de stress" ,l'organisme peut "partir"..

D'autres choses : (y compris des évènements positifs)
- un mariage
- un déménagement
- la naissance d'un enfant

A chaque fois qu'il y a un "changement", la "perte " d'une situation antérieure en fait, le temps de "s'adapter"..

La mélancolie est connue depuis des siècles..

La dépression peut être "masquée" aussi..(ne pas se voir, ou pas trop, juste des symptômes, comme insomnie ..)
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Cécile le Mar 14 Aoû 2007 - 11:20

La mélancolie est connue depuis des siècles..
_______________________

Evidemment, ce n'est pas nouveau. Mais, généralement ce mot est utilisé comme "moins fort" que dépression, alors que la mélancolie a un pronostic plus sévère. Pour moi, ce mot a un visage : une femme, aux yeux très bleus, elle était enfermée dans une tristesse sans fonds, elle me faisait presque peur. En fait elle m'angoissait, rien ne pouvait amener un sourire sur ses lèvres. Elle faisait fuir tout le monde...
C'était un "cas" classique :"la mélancolie de la femme d'âge mûr", mais c'est très impressionnant. Et heureusement, pas tellement fréquent.

Mais la dépression, on s'en sort (notamment gràce au Prozac! j'espère que le labo va lire ça!), et il ne faut pas manquer de le dire.

Il peut rester des traces... Faut-il vouloir guérir de toutes ses blessures ? Je ne le crois pas. Il faut apprendre à vivre avec.

Récemment, j'ai entendu un prêtre en parler dans son homélie. Il a parlé de Jésus ressuscité, ayant cependant toujours la marque de ses blessures. Je n'avais jamais fait particulièrement attention à ce fait, et pourtant c'est très important. Je crois que cela peut aider à vivre quand on traîne des choses pénibles...
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par christianc le Mar 14 Aoû 2007 - 16:14

Récemment, j'ai entendu un prêtre en parler dans son homélie. Il a parlé de Jésus ressuscité, ayant cependant toujours la marque de ses blessures. Je n'avais jamais fait particulièrement attention à ce fait, et pourtant c'est très important. Je crois que cela peut aider à vivre quand on traîne des choses pénibles...

C'est très vrai on n'échappe pas aux maux de la nature humaine et à ses difficultés...
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Cécile le Mar 14 Aoû 2007 - 17:42

Indépendamment de l'environnement Saül de Tarse n'avait il pas eu que des mauvaises fréquentations, impliqué dans quelque chose que l'on pourrait voir comme un mécanisme sectaire de grande ampleur..)

Je ne comprends pas ce que vous voulez dire ?

Saül était un "bon pharisien", partisan de la manière forte, certes ! Il était dans la droite ligne de la Loi. Il a lutté contre ce qu'il considérait comme une déviance.
Heureusement pour lui, et pour nous, Jésus l'a rattrappé en chemin !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Joss le Mar 14 Aoû 2007 - 18:10

Qui a parlé de SAUL DE TARSE dans ce fil ? scratch

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Cécile le Mar 14 Aoû 2007 - 18:30

C'est Christianc... , un peu plus haut !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Cécile le Mar 14 Aoû 2007 - 18:35

Dans le même message :

La conversion est aussi "mouvement", et on se convertit pour appartenir ou "mieux appartenir" à un groupe.

Là non plus, je ne comprends pas... La conversion, c'est personnel. Je dirais plutôt que pour moi, me convertir, c'est pour appartenir de plus en plus à Dieu.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par christianc le Mar 14 Aoû 2007 - 18:37

Joss a écrit:Qui a parlé de SAUL DE TARSE dans ce fil ? scratch

C'est moi - au début- j'ai évoqué l'exemple de "Saul de Tarse", comme étant "celui qui ne pouvait que mal finir",
en me rattachant à son propre témoignage 'd'un zèle excessif pour les traditions de mes pères"..

"Le zèle de ta maison me dévore." Jean 2:17 évoqué dans les écrits de l'Apotre Jean.
Il me semble que Saul de Tarse était l'exemple même de la confiance de l'intégrité mais mal utilisée..

Ce que l'Apotre confesse en Galates en 1:14 "d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères"..

Tout ceci pour ramener à l'objet initial..

Que selon ce que je pense, dans le pire des mondes sectaires Dieu peut faire pousser des fleurs..


Mais nous avons là dérivé du sujet initial, qui était au sujet des états dépressifs et de leur manipulation par des sectaires.
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-Dépresseur Dépression, Sectarisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum