MARTHE ET MARIE

PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par Joss le Ven 13 Juil 2007 - 9:46

Un psychologue me disait il y a quelques années "La société va mal. Les patients qui me consultent ont des patologies de plus en plus graves.

A notre niveau, on peut peut faire cette constatation allarmante : undéséquilibre accru et un manque de bon sens généralisé.

De quoi cela provient-il ?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par christianc le Ven 13 Juil 2007 - 12:24

Joss a écrit:Un psychologue me disait il y a quelques années "La société va mal. Les patients qui me consultent ont des patologies de plus en plus graves.

A notre niveau, on peut peut faire cette constatation allarmante : undéséquilibre accru et un manque de bon sens généralisé.

De quoi cela provient-il ?

Euh Joker? Les gens consultent plus, ou certaines maladies apparaissent plus, sont moins "niées"..

Comme les psychoses, j'ai eu des contacts (pros) avec une personne qui souffrait d'états psychotiques, un mélange d'accès de colères brutaux (il avait fallu 4 policies pour le neutraliser un jour), avec une personne qui était la plus serviable du monde. Plus l'échec scolaire..
L'entourage refusait cet état de fait, et la démarche a consisté à ce que l'entourage reconnaisse cette maladie, ce qui aide la personne à la gérer, avec l'aide de médicaments et d'un ou une bonne psychothérapeute.

Mais auparavant les parents étaient dans le "refus". Beaucoup de choses ont été résolues dès l'acceptation de la maladie.

Sa situation au bout de quelques années est qu'il travaille,et que petit àpetit ses souffrances psychiques sont moins fortes.

Mais quand on ne comprend pas on se sent coupable...

La société laisse entendre que "la psychothérapie résout tout", c'est vrai que lapsy , une bonne communication avec les individus résout beaucoup de choses.
Mais certainement pas tous les maux du monde.

Un deuxième exemple (toujours dans les psychoses)
D'après des études de l'OMS :
- 40% des SDF en France souffrent d'états psychotiques
- 80% en Italie...

(Quelle différence ? Pendant des années les psychiatres italiens ont pratiqué l'anti-psychiatrie - laisser les personnes dans leurs familles - et au bout d'un certain temps les famille ont craqué.. Et les malades sont devenus SDF
C'était le cas de la première personne, ayant claqué la porte de sa famille elle avait dormi pendant des mois dans les escaliers d'immeubles).

Donc Joss, la première idée que jai c'est "on en parle plus",et "de moins en moins de gens pensent que la pycho c'est pour les foldingos, ce qui fait que plus de pathologies apparaissent"
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par Hélène le Ven 13 Juil 2007 - 12:27

Lorsque les confessionnaux se sont vidés, les bureaux de psy et les ailes psychiatriques se sont remplis... ça n'ira pas en diminuant...
avatar
Hélène
Installé
Installé

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 48
Localisation : Dans le Coeur de Dieu au coeur du monde
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.ephata.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par Joss le Ven 13 Juil 2007 - 13:00

N'est-on pas plus qu'avant dans un monde virtuel : les jeux vidéos qui nous laissent imaginer qu'on est des supermans, la télé qui nous laisse croire qu'une guerre peut être aussi propre qu'un jeu vidéo.....

Si bien qu'une grande quantité de gens ne vivent plus leur vie mais la rêve dans un univers où les contacts humain n'existant plus, il y a une perte de la sensibilité et d'ampathie et du coup un isolement peuplé de fantasmes, de paresse, de fuite de l'engagement personnel, de rêveries échevelées , terreau sur lequel les névrose s'épanouissent

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par christianc le Dim 15 Juil 2007 - 9:10

Joss a écrit:N'est-on pas plus qu'avant dans un monde virtuel : les jeux vidéos qui nous laissent imaginer qu'on est des supermans, la télé qui nous laisse croire qu'une guerre peut être aussi propre qu'un jeu vidéo.....

Si bien qu'une grande quantité de gens ne vivent plus leur vie mais la rêve dans un univers où les contacts humain n'existant plus, il y a une perte de la sensibilité et d'ampathie et du coup un isolement peuplé de fantasmes, de paresse, de fuite de l'engagement personnel, de rêveries échevelées , terreau sur lequel les névrose s'épanouissent

C'est sur qu'au Japon on a commencé à voir de nouvelles maladies comme celle de cette personne qui n'avait vu personne depuis 3ans,enfermé dans son univers de forum et de jeux videos, coupéé de toutes relations sociales.

(On peut penser que la personne faisait une dépression).

Mon sentiment est que l'inadaptation sociale croit en moyenne, à cause de cette diminution des relations inter-personnelles.

La névrose ne se manifeste t'elle pas "au moment de la confrontation avec le réel".
Un jeu video peut parfaitement proposer d'incarner un chevalier et de faire des "quêtes", remplir des missions pour gagner,

Mais quand je cesse de jouer je ne suis plus le personnage de niveau 63 qui peut défaire un dragon en moins de temps qu'il n'en faut au dragon pour apparaitre...

C'est le monde réel avec toutes ses frustrations c'est là qu'il est important de discerner pour faire un choix :
- ou je suis frustré (pas de satisfactions immédiates), je fuis la réalité et je m'enferme dans le jeu video que j'apprécie (me coupant du monde), pour aller dans un monde de satisfactions immédiates. (rester dans la désolation, dans la tentation, aller vers une consolation apparente)

- où je me souviens que mon personnage de niveau 63 a démarré au niveau 20, sans armes et sans protections et qu'il s'est acharné, et qu'il a étudié, et qu'il ne s'est pas laissé décourager par les défaites..(aller vers une désolation apparente mais vers une consolation durable). L'apprentissage dans un domaine sert dans les autres domaines.


L
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par Joss le Lun 16 Juil 2007 - 7:38

Cette fuite dans l'imaginaire, source de névroses n'est-elle pas également culturelle :

- pour mes grands-parents, le but dans lavie était le sens du devoir pour sa famille et pour la patrie

- pour mes parents, le but dans la vie était la réussite sociale

- pour notre génération, le but dans la vie, c'est d'être bien dans sa peau, porte ouverte à la SOLITUDE et l'INDIFFERENCE

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par christianc le Lun 16 Juil 2007 - 20:33

Joss a écrit:Cette fuite dans l'imaginaire, source de névroses n'est-elle pas également culturelle :

- pour mes grands-parents, le but dans lavie était le sens du devoir pour sa famille et pour la patrie

- pour mes parents, le but dans la vie était la réussite sociale

- pour notre génération, le but dans la vie, c'est d'être bien dans sa peau, porte ouverte à la SOLITUDE et l'INDIFFERENCE

La tu touches du doigt un mutation dans les valeurs de société, entre la société de tes grands parents et la société de tes parents il y a eu une mutation énorme des valeurs.
Le passage d'une "société de de devoirs " à une société de "droits", cette énorme mutation culturelle qui se passe à la fin des années 60. (je ne mettrai pas Mai 68 dans le coup, je pense que Mai 68 n'est qu'un épiphénomène en France d'un phénomène mondial démarré à Berkeley en
67 et à Berlin en 67).

La société de "devoirs " comme l'a vécu mon père (militaire de carrière) était une société "soudée" entre ceux qui avaient fait certains choix, et assumaient de soutenir ceux qui avaient fait les mêmes. Ce qui conduit d'une certaine manière à l'altruisme.

La société de "droits" permet à l'individu de s'affirmer, d'être reconnu mais conduit aussi à l'isolement, car pour le narcissisme "être bien dans sa peau " signifie aussi "être en société"... "être reconnu et être utile"..

Je suis très frappé de voir à quel point on valorise peu dans les médias le fait d'être utile directement, et à quel point on valorise le fait d'être utile par procuration. Le héros , (oeuvre humanitaire), est utile à la place de la personne...
Bono le chanteur de U2 est un héros chrétien moderne,tout à fait adapté à notre société.

Les jeunes qui indiscutablement font des dégats, détruisent des biens publics, ne souffriraient ils pas de cette"inutilité".. (pas d'argent, pas de boulot, pas de qualif professionnelle, aucun moyen d'avoir ce qu'il faut pour "être bien " dans sa peau)

La réussite, n'est elle pas illustrée par les clips du "gangsta rap", filles, argent, voitures .... Quand elle n'est pas illustrée par "la légende du rap de Los Angeles" ou Tupac (entre autres) a été abattu par des rivaux..

Cela commence comme un rêve et cela finit comme Scarface.. (Film avec Al Pacino, une tragédie moderne..).

Et cela fait des dégats psychologiques et sociaux, c'est ce qui interroge, parce que :
Ou on croit au déterminisme social (de tel milieu), au conditionnement psychologique (hérité des ancêtres) comme explication unique et dans ce
cas là on "tourne en rond", le sujet ne fera rien de plus que ce qui est nécessaire dans "la lutte pour la vie qu'est la progression dans l'échelle de l'évolution.." Les plus forts survivront..



Où on croit au "libre arbitre ",en constatant que dans l'Histoire nombre de gens qui étaient prédisposés au crime sont devenus des "saints", et que jusqu'au bout les possibilités sont ouvertes. C'est aussi dans l'utilité pour les autres que l'on trouve sa propre utilité pour soi même.


avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par Arcanes le Mar 17 Juil 2007 - 10:25

Je suis très frappé de voir à quel point on valorise peu dans les médias le fait d'être utile directement, et à quel point on valorise le fait d'être utile par procuration. Le héros , (oeuvre humanitaire), est utile à la place de la personne...
Bono le chanteur de U2 est un héros chrétien moderne,tout à fait adapté à notre société.


Cette réflexion est intéressante. On crée une image, au détriment de créer un individu.
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par Joss le Mar 17 Juil 2007 - 11:02

christianc a écrit:
Joss a écrit:Cette fuite dans l'imaginaire, source de névroses n'est-elle pas également culturelle :

- pour mes grands-parents, le but dans la vie était le sens du devoir pour sa famille et pour la patrie

- pour mes parents, le but dans la vie était la réussite sociale

- pour notre génération, le but dans la vie, c'est d'être bien dans sa peau, porte ouverte à la SOLITUDE et l'INDIFFERENCE

La société de "devoirs " comme l'a vécu mon père (militaire de carrière) était une société "soudée" entre ceux qui avaient fait certains choix, et assumaient de soutenir ceux qui avaient fait les mêmes. Ce qui conduit d'une certaine manière à l'altruisme.

La société de "droits" permet à l'individu de s'affirmer, d'être reconnu mais conduit aussi à l'isolement, car pour le narcissisme "être bien dans sa peau " signifie aussi "être en société"... "être reconnu et être utile"..

En y réfléchissant, je pense que la vie d'Eglise, la vie de foi a suivie la même mutation du devoir au droit.

La génération de mes grands-parents avaient, comme on le dit de manière péjorative "la foi du charbonnier". On adorait Dieu dans son mystère et son devoir était de se conformer simplement à l'évangile et fidèlement aux sacrements. Mon grand-père lisait quotidiennement "l'imitation de Jésus Christ". http://ijc.reseau.org/

La génération de mes parents a intellectualisé la foi, l'a humanisée, l'a disséquée, psychanalysée pour la comprendre perdant ainsi le sens de l'adoration et par voie de conséquence, la foi

Notre génération a recréé sa foi sur ce qui désormais l'anime : l'imaginaire. Je pense que l'explosion du pentecôtisme, de la théologie de la prospérité chez les protestants, du mystico-eschato-new ageux chez les catholiques en sont le fruit

On a glissé de l'adoration à l'idolatrie (l'idole étant soi-même)

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par Souricet le Mer 15 Aoû 2007 - 19:10

Hélène a écrit:Lorsque les confessionnaux se sont vidés, les bureaux de psy et les ailes psychiatriques se sont remplis... ça n'ira pas en diminuant...

Je suis bien d'accord. Rien de tel qu'un bonne confession pour vous remettre d'aplomb.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

NOTRE SOCIÉTÉ CRÉE DES PSYCHOPATHES

Message par Joss le Dim 29 Déc 2013 - 20:09

« NOTRE SOCIÉTÉ CRÉE DES PSYCHOPATHES » AFFIRME UN AVOCAT PÉNALISTE

20 DÉCEMBRE 2013 LA PROVINCE

«Notre société va voir surgir de plus en plus de psychopathes. S'il n'y avait que quelques individus auparavant, leur nombre est aujourd'hui difficile à déterminer», affirme vendredi l'avocat pénaliste flamand Jef Vermassen dans Het Laatste Nieuws.

Selon M. Vermassen, il n'y a qu'une explication à ce phénomène: «dans la société actuelle, personne n'a encore une vision claire de ceux qui se préparent, dans un isolement total, à frapper».

Kim De Gelder, Hans Van Themsche, Ronald Janssen... Notre pays abrite de plus en plus de psychopathes, ce qui constitue une évolution inquiétante pour l'avocat. «Je me suis encore fait la réflexion il y a quelques mois, lorsque j'ai vu un homme reproduire sans la moindre émotion, lors d'une reconstitution, le viol d'une femme sur une poupée. Je suis de plus en plus souvent confronté à des gens sans la moindre empathie», explique-t-il. «Dans les années 70 et 80, mes premières années en tant qu'avocat, je ne rencontrais que rarement ce genre de psychopathes. Il y avait un énorme contrôle social. Il y avait évidemment déjà des psychopathes à l'époque, mais le contrôle social permanent avait un impact positif sur les déséquilibrés.»

Des malades mentaux, il y en a toujours aujourd'hui, mais ils se cachent dans un cocon et personne ne semble les remarquer. «C'est très dangereux», s'inquiète Jeff Vermassen, qui parle d'une «psychopatisation de la société». «Les gens s'intéressent moins aux autres, mais juste à eux-mêmes. Certains pensent qu'ils sont le centre de tout, le matérialisme est devenu un nouveau dieu. La société a sur ce point fortement changé, elle est devenue moins empathique. Je préfère d'ailleurs parler de sociopathes que de psychopathes. Ces criminels sont socialement perturbés.»

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: PSYCHOLOGIE : DESEQUILIBRE QUI S'ACCROIT

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum