MARTHE ET MARIE

VIRUS ZIKA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VIRUS ZIKA

Message par Joss le Sam 6 Fév 2016 - 10:36

VIRUS ZIKA

2 FEVRIER 2016 QUEL EST LE RESPONSABLE ? MOUSTIQUE OU PESTICIDE (VOIR VIDEO) ?






Dernière édition par Joss le Jeu 18 Fév 2016 - 15:28, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ZIKA: OU COMMENT L’OMS TRANSFORME UN VIRUS BANAL EN MENACE M

Message par Joss le Sam 6 Fév 2016 - 11:26

ZIKA: OU COMMENT L’OMS TRANSFORME UN VIRUS BANAL EN MENACE MONDIALE

3 FEVRIER 2016 LES MOUTONS ENRAGES


Nous prendrait-on de nouveau pour des billes avec LE VIRUS ZIKA QUI MAINTENANT TOUCHE 35 PAYS ? Car si l’ensemble des médias nous parlent de ce nouveau virus et de ses conséquences sur les bébés, ils ne nous parlent ni DE L’ORIGINE SUSPECTÉE DE CELUI-CI, ni de ces chiffres qui montrent que le VIRUS ZIKA seul ne peut être reconnu comme étant responsable de l’ensemble des cas de microcéphalies, bien au contraire, les cas s’étant déjà multipliés avant même l’apparition du VIRUS ZIKA au BRÉSIL.

Pointés dans l’article, les pesticides, mais en fait, il faudrait peut-être également s’intéresser au passage à la rubéole congénitale. En 2008 a commencé UNE CAMPAGNE COLOSSALE DANS LE DOMAINE, l’une des conséquences de cette maladie étant justement la microcéphalie comme l’explique CE DOCUMENT DE L’OMS PAGE 46.

Comment l’OMS peut-t-elle envisager une relation entre le VIRUS ZIKA et les cas de microcéphalies alors que sur 3.448 recensés au BRÉSIL seul 270 cas ont été confirmés et 6 D’ENTRE EUX SEULEMENT AVAIENT LE VIRUS ZIKA.

1) D’après une étude d’une revue de Neurologie, 25 000 CAS DE MICROCÉPHALIES SONT DIAGNOSTIQUÉS ANNUELLEMENT RIEN QU’AUX ETATS-UNIS.

Pourtant, en 2009, la «MENACE ZIKA» n’était pas encore à l’oeuvre. Pourquoi ces nombreux cas n’ont-ils pas inquiété outre mesure le gouvernement américain à ce jour alors que 270 cas au brésil motive l’OMS a déclarer ce virus comme une urgence de santé publique mondiale, tout en n’ayant objectivement, aucune preuve d’une relation de causalité entre ce virus et les cas de microcéphalies. Y aurait-il une autre cause plausible à ces cas?


2) Une étude de la revue scientifique ENVIRONMENTAL HEALTH PERSPECTIVES datant de 2011 indique que les pesticides peuvent provoquer ce type de malformation congénitale :

«La présence contre l’absence de niveaux quantifiables d’ATRAZINE ou d’un métabolite spécifique de l’atrazine a été associé avec un ratio de restriction de croissance fœtale [odds (OR) = 1,5; 95% d’intervalle  de confiance (IC), 1,0-2,2] et une petite circonférence de la tête (OR = 1,7; IC 95%, 1,0-2,7)» Le périmètre crânien était inversement associée à la présence de métolachlore urinaire quantifiable»

«CONCLUSIONS :

Cette étude est la première à évaluer les associations de résultats à la naissance avec de multiples biomarqueurs urinaires d’exposition aux herbicides triazines et chloroacétanilide. La preuve d’une association avec des résultats défavorables au niveau de la grossesse soulève des préoccupations particulières pour les pays où l’ATRAZINE est encore en usage»

3) L’ATRAZINE n’est visiblement pas le seul responsables puisque le GLYPHOSATE DE MONSANTO également.



UNE ÉTUDE INDÉPENDANTE DE 2010 indique qu'«Il y a de plus en plus de preuves soulevant des inquiétudes concernant les effets des herbicides à base de GLYPHOSATE sur les personnes vivant dans les zones où les herbicides sont intensément utilisées. Les femmes exposées pendant la grossesse aux herbicides exposent leur progéniture à des malformations congénitales, y compris la microcéphalie [petites têtes], anencéphalie [manque de grandes parties de cerveau et du crâne dans les embryons], et des malformations crâniennes».

4) Un article de mai 2015 démontre que LE BRÉSIL EST L’UN DES PLUS GROS CONSOMMATEURS DE PESTICIDES AU MONDE et que cela semble préoccuper de plus en plus la population.

EST-CE QU’UNE MENACE VIRALE GONFLÉE POURRAIT DÉVIER L’ATTENTION DU PEUPLE ?

«Des procureurs brésiliens ont déclaré lundi qu’ils réclamaient au moins 50 millions de reais (16,6 millions $) auprès de fabricants multinationaux de pesticides pour des violations alléguées de sécurité dans un centre de collecte de contenants de pesticides utilisés»

«Le BRÉSIL est l’un des plus grands producteurs agricoles du monde et de le plus gros acheteur de pesticides, selon PHILLIPS MCDOUGALL, un cabinet de conseil et de recherche d’entreprise agricole, établi en ECOSSE»

«Les accusations viennent de scientifiques, des régulateurs, des fonctionnaires et des consommateurs de la santé publique se plaignant de plus en plus que l’ascension du BRÉSIL en tant que puissance agricole a conduit à une utilisation dangereuse et excessive de pesticides.

REUTERS a rapporté en Avril qu’au moins quatre fabricants étrangers vendent au BRÉSIL des pesticides qu’ils ne sont pas autorisés à vendre dans leurs marchés domestiques.

5) A part la soit disant relation entre ZIKA et microcéphalie (dont on attend toujours la moindre preuve), qu’est-ce qui justifie le branle-bas de combat de l’OMS ?

VOYONS VOIR LES SYMPTÔMES :

«L’infection est asymptomatique dans les trois-quarts des cas. Les symptômes, quand ils existent, apparaissent trois à douze jours après la piqûre, sous forme d’éruption cutanée avec ou sans fièvre. A cela peuvent s’ajouter fatigue, maux de tête et courbatures, laissant penser à un syndrome grippal. Le virus peut aussi se manifester par une conjonctivite, un œdème des mains ou des pieds. Ces symptômes disparaissent généralement en deux à sept jours, précise l’OMS. A priori, l’infection est immunisante»

CONCLUSION : Le VIRUS ZIKA, pour lequel l’OMS agite le spectre d’une pandémie mondiale, semble au final plutôt banal. Il n’est pas mortel, ne provoque pas de symptômes graves mais simplement une sorte de syndrome grippal. Il y a plusieurs études scientifiques qui attestent d’un lien entre les pesticides et les cas de microcéphalies. Parallèlement, aucune preuve sérieuse n’évoque un lien de causalité entre le VIRUS ZIKA et les cas de microcéphalie. Malgré cela, plusieurs pays recommandent aux habitants de reporter leurs grossesses (plusieurs mois à plusieurs années selon les pays). Il convient de rappeler également que l’on ignore quels effets peuvent avoir les MOUSTIQUES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS financés par BILL GATES qui ont été lâchés au BRÉSIL ni s’ils peuvent constituer un problème de santé public.

RÉFÉRENCES : JON RAPPOPORT (journaliste d’investigation)
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE VIRUS ZIKA VENDU EN LIGNE

Message par Joss le Sam 6 Fév 2016 - 15:00

LE VIRUS ZIKA VENDU EN LIGNE

31 JANVIER 2016 LES MOUTONS ENRAGES


On nous parle beaucoup du VIRUS ZIKA qui se propage actuellement à travers la planète, de ses conséquences plus que problématiques notamment sur des femmes enceintes, les informations circulent, mais toutes les informations ne sont pas données en pâture au public pour autant, pour cela, il faut chercher, fouiller, recouper, et à la clé, certains informations sont assez surprenantes…

Savez-vous par exemple que le VIRUS ZIKA qui peut aisément finir dans le panier de certains EST DISPONIBLE DIRECTEMENT SUR INTERNET POUR LA MODIQUE SOMME DE 430$ ? Le prix pouvant monter à 516$, c’est une question d’utilisation escomptée en fait… Nous sommes très loin des achats au CARREFOUR du coin…


POUR S’ACHETER SON PETIT VIRUS, C’EST SUR ATCC.ORG
La plate-forme ATCC est un organisme mondial fournissant moyennant finance bien entendu tout ce qui est ressources et matériaux biologiques, qui fait également dans l’acquisition, l’authentification, la production, la conservation, le développement et la distribution de micro-organismes de référence standards et des lignées cellulaires.

D’autres informations sur cet organisme et son histoire étant disponibles sur LEUR SITE INTERNET (ICI TRADUIT EN FRANÇAIS). Mais ceci n’est au final qu’un détail, il faut bien combattre les virus, les bactéries et tout ce qui peut nuire à l’humanité, il y a beaucoup plus intéressant…

Il ne faut pas beaucoup chercher pour en apprendre plus sur ce fameux virus qui fut découvert en 1947 chez un singe macaque rhésus, lors d’une étude de la fièvre jaune dans la FORÊT ZIKA, au bord du LAC VICTORIA sur la PRESQU’ÎLE D’ENTEBBE en OUGANDA, d’où son nom, comme l’explique LA PAGE WIKIPEDIA DÉDIÉE AU SUJET. Quand à savoir comment ce virus à débarqué des années plus tard au BRÉSIL, allant jusqu’à atteindre le seuil pandémique puisque celui-ci se répand à travers la planète, personne ne le sait, officiellement…

Étrangement, le point géographique considéré comme étant l’épicentre du VIRUS ZIKA au BRÉSIL, est également celui dans lequel des MOUSTIQUES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉE ont été libérés par le LABORATOIRE OXITEC comme l’explique CET ARTICLE DE ZERO HEDGE. Ce moustique a été créé pour endiguer une épidémie de DENGUE qui multipliait les victimes, sa création avait pour but de réduire les populations de moustiques, vecteurs de transmission, en les empêchant de se reproduire.

MOUSTIQUE. En avril dernier, le BRÉSIL a autorisé la dissémination commerciale dans l’environnement d’un moustique génétiquement modifié pour endiguer la contamination de la DENGUE, cette maladie virale transmise à l’être humain par un moustique du genre Ædes ægypti. Cette autorisation a été approuvée dans le cadre d’un vote de la Commission brésilienne en charge des OGM (CNTBio), par 16 voix contre une. Ce serait le premier animal transgénique lancé à grande échelle dans la nature..

RISQUE. Au BRÉSIL, comme dans bon nombre de pays d’Amérique du Sud, la dengue est un véritable problème de santé publique : 200 000 cas ont été recensés en 2013, et 400 personnes seraient décédées des suites de la maladie depuis le début de l’année. sic…

L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ estime à 50 millionsle nombre de cas annuels, dont 500 000 cas de dengue hémorragique qui sont mortels dans plus de 20% des cas. Sic…

ANTIBIOTIQUE. Créé par la [url=http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140417.OBS4345/soci%C3%A9t%C3%A9 britannique Oxitec]SOCIÉTÉ BRITANNIQUE OXITECH[/url], OX513A est une souche d’Ædes ægypti, mais à la différence de la souche «sauvage», celle-ci a été modifiée génétiquement pour être dépendante d’un antibiotique, la TÉTRACYCLINE, afin de compléter sa maturation. SCIENCESETAVENIR.FR

L’article de SCIENCEETAVENIR.FR nous explique également que cette ferme à moustiques OGM fut contestée notamment à cause de nombreuses irrégularités :

Plusieurs ONG, comme L’ASSOCIATION BRÉSILIENNE AS-PTA, ont dénoncé en avril dernier les lacunes du dossier de demande d’autorisation, la mauvaise consultation du public, voire même l’absence d’efficience de cette stratégie de lutte contre la DENGUE, ainsi que des risques graves pour l’immunité humaine, RAPPORTE INF’OGM SUR SON SITE. L’AS-PTA pointe l’absence de données et le risque de survie des progénitures porteuses des mutations en cas de pollution de l’environnement par l’antibiotique, peu spécifique. Les doutes portent aussi sur la mortalité des insectes en absence de TÉTRACYCLINE, estimée à 96,5 % pour les animaux hétérozygotes.

Les images valant mille mots, voici la comparaison entre la zone dans laquelle les moustiques ont été lâchés, et celle reconnue comme étant l’épicentre du VIRUS ZIKA au BRÉSIL :


À GAUCHE, LE POINT DE LIBÉRATION DES MOUSTIQUES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS, À DROITE L’ÉPICENTRE DU VIRUS ZIKA.

Ce qu’il faut noter également, c’est que l’épicentre se trouve dans LE PERNAMBUCO, un des états fédérés du BRÉSIL, dans lequel se trouve également un laboratoire des maladies endémiques, le CpqAM :

Le CPqAM – CENTRO DE PESQUISAS AGGEU MAGALHÃES, le groupe AVENTIS PHARMA FRANCE et la Mairie de SÃO VICENTE FÉRRER (municipalité du PERNAMBUCO) à 130 kilomètres de RÉCIFE, inaugurent le LABORATOIRE DE RECHERCHE DES MALADIES ENDÉMIQUES DE LA RÉGION MÉRIDIONALE AGRESTE, le premier dans cette région. Cette unité servira d’appui à l’étude des maladies endémiques et de leurs diagnostiques.

Le CPqAM est une unité de la FONDATION OSWALDO CRUZ du PERNAMBUCO.

PLUS D’INFORMATIONS SUR INFORMATIONHOSPITALIERE.COM

Et la solution envisagée pour endiguer le ZIKA ? Tout simplement des MOUSTIQUES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS qui n’auraient plus la possibilité de transmettre le virus.

Il y a certaines coïncidences troublantes, de là à dire que le virus à été lâché dans la nature, volontairement ou non, il n’y a qu’un pas, au niveau maladresse, il y a déjà eu des précédents :

* 2300 TUBES DE VIRUS DU SRAS PERDUS : L’INSTITUT PASTEUR ACCUSÉ DE NÉGLIGENCES : «L’INSTITUT PASTEUR a annoncé le 13 avril avoir perdu 2349 petits tubes de virus du SRAS, le SYNDROME RESPIRATOIRE AIGU SÉVÈRE. MARISOL TOURAINE et BENOÎT HAMON dénoncent des négligences dans une note confidentielle».
* UN LABORATOIRE AMÉRICAIN «ÉGARE» UNE FIOLE CONTENANT DU VIRUS GUANARITO : «Dans un communiqué daté du 23 mars, l’école médicale de l’UNIVERSITÉ DU TEXAS a révélé qu’une fiole contenant un micro-organisme potentiellement mortel, le VIRUS GUANARITO, avait disparu de son laboratoire sécurisé».
* DES FIOLES CONTENANT LE VIRUS DE LA VARIOLE RETROUVÉES PAR HASARD DANS UN LOCAL DE RANGEMENT : «Les fioles ont été découvertes début juillet dans des locaux de l’Agence américaine des médicaments, à l’occasion d’un déménagement. Elles doivent désormais être détruites». (là aussi elles étaient perdues…)
* Les ETATS-UNIS ont perdu 9200 FIOLES CONTENANT DES AGENTS PATHOGÈNES COMME LE VIRUS EBOLA, L’ANTHRAX, DES TOXINES BOTULIQUES

Ceci n’était que quelques exemples parmi d’autres….

Quand au ZIKA, qu’en est-il exactement ? Voici ce qu’il est bon de savoir à son sujet, officiellement, sachant qu’IL SE RÉPAND SUR LA PLANÈTE, et que l’impact final est plus qu’inquiétant…


MISE À JOUR :

Il suffisait pourtant de regarder, ce que je n’ai pas fait ! C’est en regardant le blog de FAWKES NEWS que j’ai découvert ce que j’avais manqué, et pourtant, ces informations sont si peu surprenantes quand on s’intéresse à l’actualité réelle…

Dans la première illustration de cet article, vous avez une capture d’écran de la page vendant le virus en ligne avec plusieurs onglets, dont l’onglet «History». Cet onglet affiche le nom de la fondation qui a déposé le brevet : la J. CASALS, ROCKEFELLER FOUNDATION.

Quand aux âmes bienveillantes qui ont décidé d’utiliser les moustiques OGM pour lutter contre la DENGUE, moustiques suspectés de répandre le VIRUS ZIKA, C’EST ÉGALEMENT UNE FONDATION, ET PAS N’IMPORTE LAQUELLE : LA FONDATION GATES.

Ces deux noms, que cela soit ROCKEFELLER COMME GATES, SONT LIÉS À DES IDÉES EUGÉNISTES, les auteurs reconnaissent même et assument leurs propos sur le sujet.

Il n’y a vraiment pas de hasard…
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: VIRUS ZIKA

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum