MARTHE ET MARIE

UN «LIVRET CITOYEN» POUR RETRACER «L'HISTOIRE DES ENGAGEMENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

UN «LIVRET CITOYEN» POUR RETRACER «L'HISTOIRE DES ENGAGEMENT

Message par Joss le Lun 18 Jan 2016 - 22:06

LE LIVRET CITOYEN D'HOLLANDE RAPPELLE LE CERTIFICAT DE CIVISME DE ROBESPIERRE

UN «LIVRET CITOYEN» POUR RETRACER «L'HISTOIRE DES ENGAGEMENTS» DES JEUNES DE 16 À 25 ANS


12 JANVIER 2016 LE FIGARO

Cette annonce s'inscrit dans le cadre de la mise en place d'un «parcours citoyen généralisé».

À l'heure où il est de bon ton de vouloir «tisser du lien social» et de promouvoir le «vivre ensemble», François Hollande a annoncé lundi soir la création d'un très symbolique «livret citoyen». Chaque jeune se verra remettre, à compter de la rentrée 2016, «le jour de ses 16 ans» ce fameux «livret citoyen» qui «retracera l'histoire de tous ses engagements».

Il «se poursuivra en dehors de l'école» et «jusqu'à l'âge de 25 ans» et il y aura «obligation de valider plusieurs temps ou formes d'engagement». Dans l'entourage de Patrice Kanner, ministre de la Jeunesse et des Sports, on explique qu'il s'agira d'un «CV version engagement» ou encore d'une «sorte de carnet de santé de l'engagement». Les activités bénévoles ou les missions de service civique y seront mentionnées.


CONSEIL GÉNÉRAL DE L'ESSONNE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

UNE POPULATION SOUS CONTRÔLE


Le 16 avril 1793, (l’an II de la République), la Convention crée par décret le certificat de civisme, attestant que celui qui le détient, a rempli ses devoirs civiques. Principalement délivré aux responsables des affaires publiques pour pouvoir continuer à exercer, il devient un instrument de contrôle patriotique. Sous la Terreur, il est de plus en plus souvent exigé comme preuve d’attachement à la République. Il est supprimé au début de septembre 1795.

Un système de contrôle policier se met en place, dès le début de la Révolution, avec le fichage d’une partie de la population : nobles, prêtres réfractaires et autres individus jugés contre‐révolutionnaires.



Pendant l'automne 1793 et l'hiver 1794, la France est agitée par une vague importante de déchristianisation. Certains révolutionnaires s'en prennent à toutes les manifestations de la religion chrétienne aussi bien dans la vie publique que dans la vie privée. Leurs actions étaient motivés par le soutien que le clergé catholique apportait au soulèvement des Vendéens et aux armées étrangères envahissant le territoire français.

Le 8 juin 1794 dans les jardins des Tuileries à Paris, sous la présidence de Robespierre, alors président de la Convention, , en présence de tous les députés encore en fonction de la Convention, selon un cérémonial imaginé par le peintre et homme politique Louis David, une grande fête est organisée. Après les discours Robespierre mit le feu à un gigantesque mannequin symbolisant l'athéisme.




_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum