MARTHE ET MARIE

LES SANS DENT NOUS PARLENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES SANS DENT NOUS PARLENT

Message par Joss le Dim 28 Juin 2015 - 9:48

L'AFFAIRE DES «SANS DENT»

3 SEPTEMBRE 2014 LE POINT


VALÉRIE TRIERWEILER intitulé «MERCI POUR CE MOMENT» n'a pas fini de faire du bruit. Les extraits diffusés, notamment sur les réseaux sociaux, ont évidemment suscité de nombreux partages et commentaires de la part des internautes. Une qualification a néanmoins retenu plus particulièrement l'attention des twittos : celle des «sans-dents». C'est par cette expression que FRANCOIS HOLLANDE qualifierait les «pauvres», D'APRÈS LES EXTRAITS CHOISIS PAR PARIS MATCH DU LIVRE DE L'EX-PREMIÈRE DAME : «Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le président n'aime pas les pauvres. Lui, l'homme de gauche dit en privé : les sans-dents, très fier de son trait d'humour».

[...]

FRANÇOIS HOLLANDE aimait, dit-elle, à se moquer des origines sociales de sa compagne : elle a grandi dans des cités HLM près d'Angers (Maine-et-Loire). Il la surnommait «COSETTE». Ils en plaisantaient, jusqu'à ce repas de Noël avec la famille de VALÉRIE TRIERWEILER, les MASSONEAU.

.«Elle n'est quand même pas jojo la famille MASSONEAU», tranche-t-il. Cette sentence, elle la reçoit comme une «gifle». «Pas jojo la famille MASSONEAU ? Elle est pourtant tellement typique de ses électeurs !», pense-t-elle.

.«Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le président n'aime pas les pauvres. Lui, l'homme de gauche, dit en privé : «les sans-dents» très fier de son trait d'humour», écrit VALÉRIE TRIERWEILER, reprise dans LE MONDE.


«SANS-DENTS». TRIERWEILER MENACE DE SORTIR DES SMS DE HOLLANDE

11 SEPTEMBRE 2014 LE NOUVEL OBS

Elle ne lâche rien. VALÉRIE TRIERWEILER dit, selon «L'EXPRESS», être en possession de preuves que FRANÇOIS HOLLANDE PARLE BIEN, EN PRIVÉ, DE «SANS-DENTS» POUR DÉSIGNER LES PAUVRES. .


Dernière édition par Joss le Jeu 6 Aoû 2015 - 10:18, édité 2 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE SCANDALE DES SOINS DE SANTÉ EXPLIQUÉ PAR UN "SANS DENT"

Message par Joss le Dim 28 Juin 2015 - 10:08

LE SCANDALE DES SOINS DE SANTÉ EXPLIQUÉ PAR UN "SANS DENT"

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

DES "SANS DENT" PRIVÉES DE NOURRITURE À CAUSE DES MIGRANTS

Message par Joss le Dim 28 Juin 2015 - 10:14

DES "SANS DENT" PRIVÉES DE NOURRITURE À CAUSE DES MIGRANTS "LE CANARD ENCHAINE"

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

PÈRE SANS DENT ET SON BÉBÉ A LA RUE PARCE QUE "PAS MIGRANT"

Message par Joss le Dim 28 Juin 2015 - 10:18

PÈRE SANS DENT ET SON BÉBÉ A LA RUE PARCE QUE "PAS MIGRANT"
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

"SANS DENTS" AGRICULTEURS

Message par Joss le Jeu 23 Juil 2015 - 14:21

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE SÉNAT INTERDIT LA DISCRIMINATION ENVERS LES PLUS DÉMUNIS

Message par Joss le Jeu 6 Aoû 2015 - 9:40

LE SÉNAT INTERDIT LA DISCRIMINATION ENVERS LES PLUS DÉMUNIS

18 JUIN 2015 LE FIGARO

religion ou encore de l'orientation sexuelle sont prohibées par la loi. Mais pas la précarité sociale.

Homophobie, sexisme, racisme… Aujourd'hui, les discriminations liées à l'orientation sexuelle, à l'origine ethnique, aux opinions politiques ou aux convictions religieuses sont sanctionnées par la loi. Mais pour le rejet des plus démunis - traités de «cas soc'» ou de «sale clodo» - il n'existe aucune punition. Après des années de pression de l'association ATD Quart Monde, cette situation pourrait changer.

Jeudi, le Sénat a étudié en première lecture la possibilité sanctionner la discrimination pour pauvreté. Cette proposition de loi de Yannick Vaugrenard (PS) a été adoptée à l'unanimité au cours d'un vote à main levée. Des sénateurs Les Républicains (LR) et UDI-UC se sont toutefois abstenus. Elle doit désormais être examinée par l'Assemblée nationale. «C'est bien qu'il y ait eu un débat qui rappelle que les personnes pauvres ne l'ont pas choisi et aimeraient bien travailler», a souligné le rapporteur Philippe Kaltenbach (PS).

Aujourd'hui, la LOI RETIENT VINGT CRITÈRES DE DISCRIMINATION - punie de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende - mais pas vis-à-vis d'une personne subissant la précarité sociale. La PROPOSITION DE LOI vise à inscrire dans le droit pénal un vingt-et-unième critère de discrimination, du fait de «la particulière vulnérabilité résultant de la situation économique apparente ou connue de l'auteur» de l'infraction.

Cela fait des années que ATD Quart Monde plaide pour des modifications dans le CODE PÉNAL, ARTICLE 225-1, dans le CODE DU TRAVAIL, ARTICLE L 1132-1 ou dans la loi de 2008 sur les discriminations. En France, rappelle Bert Luyts, délégué national de l'ONG, plus de 8 millions de personnes (14,3 % de la population) vivent sous le seuil de pauvreté (équivalent à 993 euros en 2012 selon l'OBSERVATOIRE DES INÉGALITÉS) Et selon des enquêtes d'opinion parues l'an dernier, 97 % DES FRANÇAIS ONT AU MOINS UN PRÉJUGÉ SUR LES PAUVRES. [...]
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ALLEMAGNE : DES PAUVRES EXPULSÉS POUR POUVOIR ACCUEILLIR LES

Message par Joss le Dim 6 Sep 2015 - 19:34

ALLEMAGNE : DES PAUVRES EXPULSÉS POUR POUVOIR ACCUEILLIR LES MIGRANTS

25 AOÛT 2015 CHAINE ALLEMANDE DAS ESTE



TRADUCTION


LE JOURNALISTE : Mettons pour l’instant de côté le fait de savoir si la colère est au final vraiment compréhensible ou pas. En tout cas, les nouvelles honteuses s’accumulent, telles que par exemple « Un individu d’extrême-droite urine sur des enfants réfugiés » ou encore « Incendie d’un foyer en préparation pour migrants ». Et c’est parce que les choses sont ainsi qu’il est grand temps qu’en plus des appels bien intentionnés et des politiques généreuses, des décisions plus concrètes soient ajoutées. Parce que ce nombre d’au minimum 800000 réfugiés qui arriveront en Allemagne pour cette seule année, ce nombre impose le respect. 800000 personnes, cela fait plus que la population de Francfort-sur-le-Main tous les mois. Une bonne partie de ces 800000 personnes vont rester, et où vont-elles donc vivre? Erik Beres, Oliver Heinsch, et Ulrich Neumann sont allés chercher la réponse à cette question.

LE REPORTAGE  :Ludwigshafen, un quartier de Mundenheim. Là où la ville s’arrête, à sa marge, c’est là qu’ils vivent, depuis quelque temps. Mais maintenant les habitants doivent soudainement partir.

« Où est-ce qu’il faudrait qu’on aille? Ça fait presque 40 ans que je vis ici. »

« Vous êtres pratiquement jeté dehors » – « Ah mais oui! On doit partir pour qu’il y ait de la place pour les autres. » – « Pour qui? » – « J’aime autant ne pas le dire. »

Que se passe-t-il donc? Ce lotissement a été bâti il y a 50 ans afin de servir d’hébergement d’urgence aux SDF. Beaucoup y sont restés, ont trouvé un travail, ont eu des enfants et sont installés.

« Je dois quitter mon appartement. Et ils vont en construire d’autres pour les demandeurs d’asile. Je ne trouve pas ça normal »

Les bâtiments ont longtemps été laissés en déréliction, et certains allaient même devoir être démolis. Mais cette fois, ils le seront bien tous : des bâtiments doivent être bâtis à la place pour accueillir des réfugiés.

L’aide-soignante pour personnes âgées Tanja Zeiss, et sa mère qui travaille comme femme de ménage, ont également le sentiment de perdre tout ce à quoi elles se sont consacrées pendant des années au profit des migrants. 80m² pour 6 personnes, 400€ par mois.

« C’est petit, mais c’est bien tenu » – « Quelles sont vos chances de retrouver un logement comme celui-ci? » – « Mauvaises. Très mauvaises. Soit les loyers sont trop hauts, soit les appartements trop petits. Nous avons besoin de quatre pièces, d’une cuisine et d’une salle de bains. » – « Qu’allez-vous faire pour vivre si vous ne trouvez rien? » – « Aucune idée ».

Les personnes à faible niveau social devant abdiquer en faveur des réfugiés : une bombe sociale. Ludwigshafen n’est probablement, à cet égard, probablement qu’un cas isolé particulièrement grave. Mais cela peut-il montrer ce qui va se généraliser en Allemagne ?


Dernière édition par Joss le Mer 9 Sep 2015 - 20:06, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

BELGIQUE «SANS DENTS» SDF IGNORÉS PAR LEUR GOUVERNEMENT AU P

Message par Joss le Dim 6 Sep 2015 - 19:41

BELGIQUE «SANS DENTS» SDF IGNORÉS PAR LEUR GOUVERNEMENT AU PROFIT DES MIGRANTS



BELGIQUE, +33% DE SDF DEPUIS 2010 DANS LES RUES DE BRUXELLES. Rappelons autre chose, IL Y A 4 MILLIONS DE SDF EN EUROPE, ET 11 MILLIONS DE LOGEMENTS VIDES.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

«SI TU ES FRANÇAIS, C'EST ENCORE PLUS DUR D'ÊTRE SDF...»

Message par Joss le Lun 7 Sep 2015 - 18:53


«SI TU ES FRANÇAIS, C'EST ENCORE PLUS DUR D'ÊTRE SDF...»

CLAUDE HUET, ancien SDF devenu écrivain, qui dénonce l'abandon des SDF français par la société. Il a notamment publié LA DESCENTE AUX ENFERS :





avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MAMAN ET SON ENFANT DOIVENT LAISSER LEUR LOGEMENT AUX MIGRAN

Message par Joss le Mar 8 Sep 2015 - 20:28

BELGIQUE : UNE MAMAN ET SON ENFANT DOIVENT LAISSER LEUR LOGEMENT AUX MIGRANTS

8 SEPTEMBRE 2015 7SUR7.BE

«C'est le monde à l'envers», se plaint AN NEVE, une citoyenne d'OOSTMALLE (province d'ANVERS).

AN NEVE (32 ans) est en colère. Sa frustration, elle l'a évacuée sur Facebook. Elle a été forcée d'abandonner son logement à OOSTMALLE (province d'ANVERS) pour faire de la place aux réfugiés. «C'est le monde à l'envers», se plaint-elle. Aujourd'hui, elle se retrouve dans un «petit studio sale» avec sa fille ROBINE (3 ans).

AN NEVE, dont la publication a déjà été partagée plus de 6.000 fois sur FACEBOOK, éprouve beaucoup de respect pour les réfugiés. Mais en tant que «Belge dans le besoin, c'est un manque d'accueil».

«JE SUIS LA PLUS DÉSAVANTAGÉE»

«Logiquement, vous pouvez occuper un tel logement pendant trois mois. Déménager, expliquer à ROBINE que c'est temporaire... Et puis, je reçois un appel cinq semaines plus tard. Vous devez laisser votre logement pour lundi après-midi car trois demandeurs d'asile arrivent. BRUXELLES a pris cette décision», peut-on lire sur le compte FACEBOOK d'AN NEVE.

«La morale de l'histoire ? Moi comme Belge et mon enfant, nous pouvons être logées dans les pires conditions possibles. Il a fallu déménager toutes mes affaires. Mais dans cet immeuble, aucun demandeur d'asile n'a fait ses affaires pour m'offrir un studio décent. Sur tous les plans, je suis la plus désavantagée et j'ai dû m'adapter à cette situation inconfortable», avoue AN NEVE.[...]


Dernière édition par Joss le Mar 8 Sep 2015 - 21:23, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ACCUEIL MIGRANTS : ILS DONNENT L'EXEMPLE

Message par Joss le Mar 8 Sep 2015 - 20:59

ACCUEIL MIGRANTS : ILS DONNENT L'EXEMPLE

FRANCOIS HOLLANDE




MARC LAVOINE

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

JET PRIVÉ TWIN JET AFFRÉTÉ POUR LES MIGRANTS DE CALAIS : 1,5

Message par Joss le Mar 20 Oct 2015 - 10:16

JET PRIVÉ TWIN JET AFFRÉTÉ POUR LES MIGRANTS DE CALAIS : 1,5 MILLION D'EUROS PAR AN



20 OCTOBRE 2015 VALEURS ACTUELLES
.
Afin de tenter de montrer que les camps de migrants à CALAIS se désengorgent, le gouvernement a décidé d’affréter un jet privé pour évacuer des clandestins trois fois par semaine, vers d’autres villes comme METZ, TOULOUSE, NÎMES, HENDAYE, PERPIGNAN.


Pour la somme d’un million et demi d’euros par an, la police de l’air et des frontières (PAF), affrète chaque semaine un avion pour effectuer des vols discrets entre CALAIS et d’autres villes françaises. C’est ce que révèle ce lundi 19 octobre le site STREETPRESS. Le site internet fait état de «pas moins de 3 vols par semaine» qui sont organisés, pour déplacer «plus d’une centaine de migrants». L’efficacité du dispositif est faible, puisque le site internet révèle que «tous les réfugiés transférés en avion ont ensuite été libérés».

«UN AVION BANALISÉ»

A la différence de la plupart des avions qui appartiennent à la RÉPUBLIQUE, celui-ci est totalement banalisé. Effectivement, l’avion à hélice qui est utilisé ne porte aucune référence au drapeau ou encore aux insignes de la République. Des petites rayures noir, rouge et beige sont le seul signe distinctif de cet appareil, un BEECH 1900. Il appartient à la société TWIN JET, établie à AIX-EN-PROVENCE.

UN MODE OPÉRATOIRE ÉTUDIÉ

Contacté par STREETPRESS, un fonctionnaire du MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR explique le mode opératoire : «Des policiers emmènent les migrants sur le tarmac. Puis les officiers de la PAF du BOURGET prennent le relai jusqu’à destination. Et là d’autres flics s’occupent du transfert jusqu’au centre de rétention». Au total, le site précise que «10 fonctionnaires de la Police aux Frontières et 2 pilotes seraient mobilisés chaque semaine pour ces transferts».

AU MOINS 1,5 MILLION D’EUROS PAR AN

Si STREETPRESS révèle que le coût de la location et de l’utilisation de l’avion s’élève à 1,5 million d’euros par an, le site rappelle qu’il faut ajouter à la facture «le prix du kérosène, le salaire des fonctionnaires de la PAF» qui peuvent faire grimper l’addition jusqu’à 23 000 euros par jour d’utilisation, selon un policier. En outre, l’avion ne disposant que de dix-neuf places, seuls cinq réfugiés maximum, peuvent être transférés grâce à l’avion.

PLUSIEURS TRANSFERTS POUR LES MÊMES PERSONNES

L’enquête réalisée dévoile qu’il est arrivé qu’une même personne soit transférée plusieurs fois avec cet avion. C’est le cas de KARIM, qui a été «transféré deux fois». Alors qu’il devait être transféré à HENDAYE, le jeune afghan a ainsi dit «Je ne veux pas aller à HENDAYE. J’y suis déjà allé».

PERSONNE NE VOIT L’INTÉRÊT DE CE DISPOSITIF

Ces transferts, jugés inutiles par de nombreux spécialistes, sont très critiqués par les syndicats de police. FRÉDÉRIC HOCHART, PORTE-PAROLE DU SYNDICAT UNSA pour la PAF de CALAIS, lâche «Ces mesures ont un coût énorme. Et en plus la plupart des personnes qu’on éloigne reviennent. Aujourd’hui il y a un ras-le-bol généralisé des policiers de CALAIS quant aux missions qu’on leur assigne. Cette situation est pesante. Physiquement et moralement»



Dernière édition par Joss le Sam 24 Oct 2015 - 14:41, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

«SANS DENTS ET HANDICAPÉS FRANÇAIS»

Message par Joss le Sam 24 Oct 2015 - 14:38

LES HANDICAPÉS FRANÇAIS SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ, LES MIGRANTS PAYÉS 1058€/MOIS SANS TRAVAILLER

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

43,3% DES INDIVIDUS D’ORIGINE ÉTRANGÈRE SONT AU CHÔMAGE EN F

Message par Joss le Mar 10 Nov 2015 - 16:04

43,3% DES INDIVIDUS D’ORIGINE ÉTRANGÈRE SONT AU CHÔMAGE EN FRANCE (OCDE)

9 NOVEMBRE 2015 YVES DAOUDAL

Selon les statistiques de l’OCDE qui viennent d’être publiées, 43,3% des personnes d’origine étrangère sont au chômage en France.
Il faut donc accueillir tous les clandestins migrants réfugiés…

AME : LA FACTURE RÉELLE ATTEINDRA 1,1 MILLIARD D’EUROS EN 2016

2 NOVEMBRE 2015 LE FIGARO

La facture réelle atteindra 1,1 milliard d’euros en 2016 selon le député LR Claude Goasguen, qui appelle à la transformation de ce dispositif destiné aux étrangers en situation irrégulière.


L’aide médicale d’État (AME) coûte plus cher que le dit le gouvernement. C’est du moins ce qui ressort du rapport annexé au budget 2016 que le député (les Républicains) Claude Goasguen présentera mercredi en commission des finances, et dont Le Figaro a eu connaissance.

«Le gouvernement minore au maximum la ligne budgétaire pour ne pas avoir de polémique sur le dos», accuse l’élu du XVIe arrondissement de Paris. Alors que la ministre de la Santé chiffre à 744,5 millions pour 2016 les dépenses de l’AME, le député les estime, lui, à 1,1 milliard (contre 1 milliard lors de son estimation l’an dernier). [...]
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

UN SANS DENTS DE PLUS... CHASSÉE POUR LOGER DES MIGRANTS DE

Message par Joss le Mer 2 Déc 2015 - 21:10

UN SANS DENTS DE PLUS... CHASSÉE POUR LOGER DES MIGRANTS DE CALAIS !

RAPPELEZ-VOUS L'APPEL AU SECOURS D'UNE CALAISIENNE :



MIGRANTS TERREUR DES CALAISIENS 13 AOÛT 2015

3 DECEMBRE 2015 NORD LITTORAL


FRANCE : UNE CALAISIENNE EXPULSÉE DE SON DOMICILE PAR LA MAIRIE POUR Y INSTALLER DES CLANDESTINS !!!

NADINE GUERLACH a reçu hier l’avis d’expulsion de son domicile situé Chemin des Dunes, à quelques mètres du camp de migrants. Le courrier envoyé par la mairie, propriétaire des lieux, stipule sobrement que « la municipalité souhaite procéder à la récupération du logement sis 99, route de Gravelines, que vous occupez par convention» Celui-ci avait été mis à disposition et occupé par NADINE GUERLACH pendant plusieurs dizaines d’années pour un loyer de 280 euros. Le courrier poursuit : «Conformément à l’article 1er de ladite convention, le locataire s’engage à libérer les lieux à toute époque ».

La question de l’expulsion avait été évoquée pour la première fois par NATACHA BOUCHART à l’occasion d’une manifestation organisée par les Calaisiens en colère, suite aux nombreuses plaintes des riverains sur la dangerosité de la situation à proximité de la Jungle. Pour le collectif, NADINE GUERLACH est devenue une sorte de symbole. Dès réception de l’avis de mise en demeure, la famille de la résidente s’est mise sur le pied de guerre et a mobilisé les réseaux sociaux. Entre 17 et 21 heures, un message indigné publié sur la page facebook des Calaisiens en colère avait déjà été partagé à plus de 1600 reprises. Pour NADINE GUERLACH, la décision est injuste :
«Cela fait plus de 40 ans que j’habite dans cette maison. J’y ai tous mes souvenirs. Les cendres de mon mari se trouvent dans le garage, juste là. Je ne veux pas quitter cette maison, je ne partirai pas»

Aux dernières nouvelle, la mairie avait proposé à l’OFFICE FRANÇAIS DE L’IMMIGRATION ET DE L’INTÉGRATION d’installer ses locaux à cet endroit. Mais au vu de la mobilisation massive sur les réseaux sociaux en soutien à la résidente, l’expulsion pourrait bien s’avérer quelque peu compliquée.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SUEDE EXPULSE UNE FAMILLE DE SA MAISON POUR LA DONNER À DES

Message par Joss le Jeu 16 Juin 2016 - 11:00

SUEDE GOUVERNEMENT SUÉDOIS EXPULSE UNE FAMILLE DE SA MAISON POUR LA DONNER À DES MIGRANTS

31 MAI 2016 MITTI.SE
.
Une famille suédoise locale originaire de la ville de LINDINGÖ a reçu un avis d’expulsion du gouvernement de quitter leur maison pour la donner à des migrants en provenance d’un pays étranger.

Le père de deux garçons adolescents UFFE RUSTAN a reçu un message vocal de sa municipalité locale en lui disant qu’il devra quitter sa propriété en Août prochain, afin de faire place à des demandeurs d’asile en provenance du MOYEN-ORIENT.

«On m’a expulsé de ma maison par téléphone. Quand j’ai demandé la raison, on m’a dit que des gens venaient d’autres pays. L’employé municipal m’a par la suite souhaité une bonne fin de week-end» a déclaré RUSTAN à un journal.

RUSTAN vit avec ses fils adolescents, RASMUS (15 ans) et LINUS (17 ans), qui sont tous nés à LIDINGÖ. Il loue la maison de la ville et a vécu dedans pendant moins d’un an.

«Ca me donne l’impression d’être totalement inutile, bien que je paye mes impôts et que j’envoie mes enfants au lycée ici. Vous n’avez pas le droit de mettre une famille à la rue pour une autre famille» a déclaré RUSTAN. «Au moment où nous commencions à nous sentir chez nous, nous sommes expulsés»

RUSTAN a dit que la nouvelle était «déprimante» et s’est demandé pourquoi des Suédois sont traités de la sorte, encore pire que les migrants qui arrivent dans le pays pour la première fois.

Bien que souffrant d’une pénurie de logements, la SUÈDE distribue ses biens aux migrants économiques, et dont certains hommes politiques, encouragent même les citoyens à RENONCER À LEURS GARAGES pour les donner aux demandeurs d’asile.

La SUÈDE n’est pas le seul pays européen qui se débarrasse de ses propres citoyens de leurs logements sociaux our accueillir l’afflux de migrants musulmans.

Alors que les migrants jouissent dans certains cas de tous les conforts dans des hôtels de bonne qualité, les Allemands dont les revenus sont faibles reçoivent l’ordre de quitter leur foyer.

Tel que LE TELEGRAPH l’a rapporté, les Allemands ont reçu plusieurs des avis d’expulsion pour faire place à des demandeurs d’asile.

L’ALLEMAGNE dépense 600 millions d’euros chaque année pour loger des migrants dans des hôtels haut de gamme à BERLIN à un coût de € 18.000 par «réfugié», tandis que 10 000 sans-abris de la ville resteront dans les rues.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SARAH ET CÉDRIC, FRANÇAIS PAUVRES, DORMENT DANS LEUR VOITURE

Message par Joss le Mer 14 Sep 2016 - 14:32

SARAH ET CÉDRIC, FRANÇAIS PAUVRES, DORMENT DANS LEUR VOITURE. OUSSAMA, MIGRANT, DORT LUI DANS UN SUPERBE CHÂTEAU



avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

TROUVILLE (14) : ILS VIVENT DANS UN CAMION AVEC LEURS ENFANT

Message par Joss le Lun 10 Oct 2016 - 15:02

TROUVILLE (14) : ILS VIVENT DANS UN CAMION AVEC LEURS ENFANTS

8 OCTOBRE 2016 OUEST FRANCE


Emmanuelle Guilet, Jérôme Poirier et leurs enfants vivent depuis deux ans entre chambres d’hôtel, camping et… leur camionnette, faute de pouvoir trouver un logement stable. La galère pourrait prendre fin, mardi.

Lui enchaîne les missions d’intérim. Elle multiplie les CDD. Les enfants, Steven, 8 ans, et Mylina, 4 ans, vont à l’école comme tous les enfants de leur âge. À une différence près, leur maison est un camion, garé le long de la Touques. « Ça fait deux ans qu’on est à la rue », racontent Emmanuelle Guilet et Jérôme Poirier.
La galère, elle commence en mai 2014. Le couple habite alors un logement « insalubre » et « dangereux » à Honfleur. « Pour protester, j’avais décidé de ne plus payer la totalité du loyer, rapporte Jérôme Poirier. Ça a été une erreur. » « On a reçu un coup de téléphone nous disant qu’on avait quinze jours pour partir », poursuit sa compagne.
Direction Trouville. Mais avec l’équivalent d’un salaire et deux enfants, pas simple de trouver un logement dans le parc privé. « Quand on demande un studio, on nous répond que c’est trop petit pour une famille. Quand on visite un appartement plus grand, on nous dit qu’on n’a pas de CDI, pas de garant. » Difficile également d’accéder à un logement social. « Leurs ressources sont trop faibles pour qu’ils accèdent à un logement HLM », explique Christian Cardon, maire de Trouville.

La Fée Cécilia, association qui vient en aide aux enfants, leur propose une aide. « Elle nous a donné une caravane financée grâce à des dons, reprend Emmanuelle Guilet, et payé le camping », jusqu’à la fermeture hivernale de celui-ci. « Là, il a fallu se séparer de la caravane, parce qu’on ne pouvait pas la stationner en ville », complète Jérôme Poirier.« On arrive en hiver, se lamente Emmanuelle Guilet. S’il n’y avait que nous, ce ne serait déjà pas top. Mais il y a les enfants. » Nouvelle mobilisation de la Fée Cécilia qui leur trouve un appartement pour une semaine. Le temps pour eux de rencontrer à nouveau le centre communal d’action sociale (CCAS) de Trouville, jeudi.« Ils nous ont trouvé un logement dans une location saisonnière. Mais c’est du temporaire. »
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SERQUIGNY (27) LE CRI D'ALERTE D'UN JEUNE À LA RUE

Message par Joss le Sam 12 Nov 2016 - 11:27

SERQUIGNY (NORMANDIE) LE CRI D'ALERTE D'UN JEUNE À LA RUE

31 OCTOBRE 2016 LEVEILNORMAND

A la rue, un homme d'une trentaine d'années a manifesté son désarroi devant la mairie de Serquigny, profitant, un peu, de l'annonce de l'arrivée de migrants pour plaider sa cause

Prêt à allumer un feu, devant le parvis de la mairie de Serquigny, dans un braseros de fortune, Mathieu (nom d’emprunt) manifeste, à sa façon, pour obtenir un logement. La trentaine passée, il dit vivre « sous une tente » depuis « quatre mois » et avoir trouvé refuge dans sa « voiture » depuis que les températures ont baissé.

Qui est Mathieu ? Que cherche-t-il ainsi ? Rapidement, Mathieu s’épanche. Il raconte qu’il vient de traverser des épreuves de vie difficiles. Une séparation compliquée, et le voilà qui bascule dans la précarité, et livré à lui-même.

Natif de Serquigny, c’est tout naturellement qu’il se rend en mairie pour demander de l’aide et tenter ainsi de se réinscrire dans le circuit normal de la vie quotidienne : boulot-dodo (il n’y a toujours pas de métro du côté de Serquigny).
En douceur

Sa demande paraît légitime. Son action pour être entendu ? Peut-être un peu trop cavalière ! En tout cas, le maire de Serquigny, Lionel Prévost, est vite alerté qu’un homme s’apprête à passer la nuit (jeudi 13 octobre) posté devant la mairie, et que la presse s’est déjà rendue sur place. Le sujet est d’autant plus sensible que, quelques jours auparavant, tous les Serquignaçais apprenaient que des migrants, en provenance de la « jungle » de Calais, devaient arriver, sous peu, et être logés dans des appartements d’Eure Habitat, en plein bourg de Serquigny.

L’information a circulé à vitesse grand V. Mathieu l’a interceptée et même utilisée. « Je ne veux pas rentrer dans un débat malsain ou quelque chose qui laisserait penser à une parole raciste. Je dis simplement que je veux que mes droits soient autant respectés que ceux des migrants qui fuient la guerre en Syrie et vont être logés à Serquigny. Mes parents sont d’ici, ont toujours payé leurs impôts et taxes ici et moi aussi je suis né ici », justifie l’homme à la rue.

Pour toutes ces raisons, il était donc prêt à faire des pieds et des mains pour être écouté, et, surtout, entendu. Certains diront que l’homme profite un peu de la situation, d’autres tempéreront en comprenant sa réaction un tantinet excessive.

Toujours est-il que la gendarmerie a fini par intervenir pour éviter un possible débordement. Le maire de Serquigny était présent, s’exprimant ainsi sur la situation : « On sent qu’il veut se reconstruire. Le processus d’obtention d’un logement était en cours. Un T1 va lui être attribué d’ici peu, après quelques travaux. Il a évacué les lieux en douceur. Disons que tout cela a été traité humainement. »
Dialogue

En filigrane, impossible de faire l’impasse sur « LE » sujet du moment : l’arrivée très prochaine de migrants. Lionel Prévost hérite, en effet, d’un dossier épineux. Le FN est déjà vent debout, s’agite et tente de s’emparer du sujet pour glaner quelques voix en vue des prochaines élections présidentielles et législatives de 2017.

Loin d’être fataliste, le maire de Serguigny relativise et positive. Il prône le dialogue, tant avec ses administrés que les acteurs de la cité que sont les représentants de l’Education nationale, de la santé, etc. « Il y a un effort d’information à faire auprès de la population. Je demande à ce que l’on soit calme, que l’on reste serein et que l’on évite de prêter attention aux mauvaises sirènes. Je suis garant et responsable de la situation. Je sais que tous ne comprendront pas. Mais nous allons accueillir des réfugiés et non des délinquants », rassure Lionel Prévost.

L’épisode « Mathieu » ne doit pas brouiller les cartes et diviser sur le dossier des migrants. D’ailleurs, l’homme comprend et accepte l’arrivée de réfugiés, ainsi que la France leur vienne en aide. Et Lionel Prévost insiste sur ce fait : « Il s’agit d’un accueil provisoire, sous le regard des services de l’Etat. Des vérifications doivent être faites. Il est plus facile d’examiner la situation de chaque personne, au cas par cas, quand les réfugiés ne sont pas parqués dans un camp. La mairie travaille main dans la main avec la préfecture sur ce dossier. »

Une société (Adoma) est accréditée par la préfecture de l’Eure pour « aider et accompagner » l’accueil des réfugiés, lesquels devront « signer une convention » et respecter un « règlement intérieur ». Il n’y aura donc pas de brasero à chaque coin de rue de Serquigny !
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SALLAUMINES (62) : UNE FAMILLE À LA RUE AVEC SES QUATRE ENFA

Message par Joss le Sam 12 Nov 2016 - 21:03

SALLAUMINES (62) : UNE FAMILLE À LA RUE AVEC SES QUATRE ENFANTS

10 NOVEMBRE 2016 L'AVENIR

La famille Vezilier vit sous une tente depuis le mois d’août. Expulsée en juillet, elle attend des réponses pour être relogée, et pouvoir enfin être au chaud pour l’hiver. L’hiver approche, il gèle le matin. La petite famille continue à vivre son quotidien malgré tout. Magalie a 44 ans et elle fait des ménages

« Je travaille, je fais le plus possible de remplacements. Je me lève à 5h pour partir à 6h à Lens et je rentre à 11h30. Le soir, je reprends pour deux heures à 17h, et parfois, je finis à 21h. » Son compagnon Christian, âgé de 53 ans, travaille en intérim dans le BTP. Opéré du cœur il y a quelques années, il a désormais une valve. « Vous trouvez ça normal qu’ils vivent dehors ? », interpelle sa belle-sœur. [...]
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES SANS DENT NOUS PARLENT

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum