MARTHE ET MARIE

ONU - OTAN - PARLEMENT EUROPEEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ONU - OTAN - PARLEMENT EUROPEEN

Message par Joss le Dim 8 Fév 2015 - 11:26



Dernière édition par Joss le Dim 8 Fév 2015 - 17:03, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ONU - OTAN - PARLEMENT EUROPEEN

Message par Joss le Dim 8 Fév 2015 - 12:01

L’ONU CONTINUE SON PROGRAMME D’IMMIGRATION DE REMPLACEMENT ET SOUHAITE QUE L’UE ACCUEILLE ENCORE PLUS DE MIGRANTS

5 FÉVRIER 2015

Pourquoi y a-t-il autant de migrants qui affluent vers l’Europe? Car ceux-ci souhaitent fuir une nation en plein chaos, ravagée par les guerres, les politiques complètement corrompues, et dans l’espoir de trouver des conditions de vie meilleures, pour eux et pour leur famille.Nous agirions probablement de la même manière si nous y étions confrontés aux mêmes problèmes nationaux. Mais il ne faut pas oublier que si des nations plus puissantes et à la moralité parfois très discutables ne semaient pas le chaos dans les pays africains en questions, il y aurait moins de candidats à l’immigration. Si personne n’avait lancé de conflit en Libye et en Syrie pour des raisons géopolitiques et de spoliation de richesses comme de ressources naturelles, les populations de ces pays ne tenteraient pas leur chance et vivraient probablement plus sereinement sur leur terre natale.

Mais cela ne se limite pas uniquement à cela, car même si la paix avait régné dans les pays africains, il ne faut pas oublier un autre facteur important de l’immigration, celle de remplacement souhaitée par l’ONU comme nous l’explique cet article que certains connaissent peut-être:


L’IMMIGRATION DE REMPLACEMENT : QUAND L’ONU ET L’UE ORGANISENT LA DISPARITION DES PEUPLES


14 MAI 2013 LA VOIX DE LA RUSSIE

Récemment des nouvelles passées relativement inaperçues ont été publiées malgré l’interdiction des statistiques « ethniques » en Europe : Londres est désormais peuplé de 45 % d’autochtones ( anglais « dit de souche » ), Bruxelles comprend 76 % de sa population issue directement ou indirectement de l’immigration, et en île-de-France 60 % de naissances seraient le fait de populations extra-européennes.

Ce processus de rapide d’érosion des populations européennes d’origine et leur remplacement par les populations immigrées n’est pas issue de nulle part. Cette politique qui va aboutir à la mise en minorité de la population chrétienne ou traditionnelle de l’Europe a été décidée à New York (ONU) et à Bruxelles (UE). Syndrome de l’aborigène européen ou vaste opération commerciale au détriment des populations mondiales ? Analyse.

La démographie européenne s’avère, comme chacun le sait, une cause perdue, les populations européennes « d’origine » ne font plus suffisamment d’enfants pour renouveler les générations de manière endogène. C’est inévitable et la tendance se renforce sensiblement. A l’inverse, les populations africaines et asiatiques connaissent un boom démographique inédit inversement proportionnel à la qualité de la vie et aux ressources disponibles pour les populations locales.

A cette double fatalité : quasi-disparition pour les uns, appauvrissement et surpopulation pour d’autres, l’ONU avait trouvé la solution, expliquée abondamment dans son «RAPPORT SUR LES MIGRATIONS DE REMPLACEMENT PUBLIÉ PAR LA DIVISION DE LA POPULATION DES NATIONS UNIES».

Constatant le déséquilibre démographique mondial qui va aboutir à une explosion de la population africaine (multipliée par 3 avant la fin du siècle) et asiatique induisant une paupérisation encore plus importante et une crise humaine et écologique insurmontable, les élites onusiennes ont élaboré une planification de l’immigration vers l’Europe (et vers d’autres pays dit développés) qui solutionnera d’une part la (presque) disparition de la population européenne et d’autre part soulagera les pays du tiers-monde de la surpopulation qui deviendrait aussi grave que le déclin démographique du « vieux continent ».

Curieusement, pour les experts les USA sont une exception « démographique ». Sans fournir trop d’explications, ils nous disent que l’Amérique connaîtra avec sa démographie interne, une légère hausse de sa population. Donc, tous les « occidentaux » ne sont pas égaux sur le plan démographique, c’est du moins le point de vue de l’ONU. Les USA n’ont par conséquent aucun besoin d’immigrés. Ils sont « autosuffisants » démographiquement.

Par contre, pour l’Europe, les chiffres sont pour le moins édifiants : En 2100, la population européenne autochtone constituera moins d’un tiers des habitants (170 millions) contre une majorité écrasante d’immigrés ou de personnes d’origine immigrée (pour un total de 520 millions d’habitants, soit quasiment le maintien de la population actuelle), L’ONU décide alors de « recommander » des quotas d’immigration visant le remplacement des Européens d’origine qui disparaissent suite à leur démographie ; c’est le concept de « remplacement de population » qui est mis en œuvre. « Tous les pays et régions étudiés dans ce rapport auront besoin d’un flux d’immigration pour éviter que leur population ne diminue. Cependant le niveau d’immigration, relatif à l’expérience passée, varie beaucoup. Pour l’Union européenne, la poursuite des taux d’immigration observés dans les années 1990 suffirait à peu près à éviter une baisse de la population totale, tandis que pour l’Europe dans son ensemble, il faudrait deux fois le taux d’immigration observé dans les années 1990. » (Extrait du rapport de l’ONU)

A la fin de la décennie 1990-2000, l’ONU recommandait une « importation » d’immigrés à hauteur de 4,5 millions d’individus par an, sachant que les populations déjà présentes d’origine immigrée aidaient les « européens de souche » à améliorer leur fécondité. Curieusement le chiffre est passé au cours de cette décennie à 13,5 millions par an. A ce rythme, les mêmes experts prévoient en 2050 que certains pays passeront le cap de la moitié (ou presque) de la population d’origine immigrée. Ce qui signifie que les grandes métropoles européennes n’auront bientôt plus de chrétiens que leurs monuments et leurs cimetières. Ces derniers étant les seuls endroits où les « blancs » seront majoritaires.

Mais loin de culpabiliser les populations immigrées, il est aussi nécessaire d’analyser comment l’Union Européenne a commencé à mettre en œuvre sa nouvelle politique d’immigration dite « choisie ». Le projet de « Carte bleue » a été lancé par la Commission en 2007, et adopté en 2009 (DIRECTIVE EUROPEENNE 2009/050/CE). Il s’agit d’un permis de travail délivré aux résidents d’un pays non-membre de l’EU qui lui permet, selon certaines conditions, de venir travailler plus facilement sur le territoire de l’Union.

« La carte bleue utilise le système de l’immigration choisie, qui a pour but de rendre l’immigration à long terme plus rentable pour les pays européens. Elle est destinée uniquement aux travailleurs qualifiés, ce qui écarte la possibilité de voir une immigration d’assistés qui coûte cher aux Etats et génère un sentiment xénophobe parmi la population ».

Cette directive a été particulièrement critiquée par les associations de protection des immigrés et par des intellectuels africains voyant une manifestation de néo-colonialisme dans le « brain drain », soit la fuite organisée des cerveaux des pays les moins développés vers les pays occidentaux. On extrait alors effectivement la matière grise comme l’ont fait les pays colonisateurs avec les matières premières.

Dès lors la question se pose de savoir qui tire un avantage l’immigration de remplacement si elle ne profite ni aux migrants ni aux pays d’accueil, dont la population est extrêmement défavorable à la poursuite de l’immigration vécue souvent comme une invasion ou, comme le dirait le président Poutine, comme une colonisation des colonisateurs par leurs anciennes colonies.

L’ONU et l’UE sont des institutions supranationales qui prennent des décisions collégiales après avoir soumis leurs projets à d’innombrables lobbies. Au-delà des doux rêveurs onusiens pensant que le transfert de population par centaines de millions va sauver la planète, les principales organisations soutenant cette politique ont été les multinationales, les lobbies pétroliers, miniers, agro-alimentaires… soit une oligarchie agissant pour satisfaire ses propres intérêts financiers ; peu importe que l’Afrique devienne un désert intellectuel et que l’Europe chrétienne disparaisse ; D’un côté, un marché de 520 millions de consommateurs sera toujours mieux qu’un petit marché de 170 millions d’Européens, de l’autre, l’immigration pourra faire pression sur les salaires et combler le manque de main-d’œuvre qualifiée … quand l’économie redémarrera.

Nous devons aussi nous interroger sur la déification de la démographie qui, à long terme, constitue une menace pour l’humanité. Toujours plus d’êtres humains, toujours moins de ressources et quand la situation est localement ingérable, nos élites décident de transférer la population mondiale au détriment des uns et des autres. Les hommes ne sont plus que des statistiques, dans lesquelles ils sont même « dollarisés ».

Et nous ne parlons pas des groupuscules extrémistes ou ultras fanatiques, nous vous livrons des décisions votées par l’Organisation des Nations Unies, la même qui défend la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dans le monde.

Donc, ce que nous devons comprendre, c’est que l’immigration est avant tout voulue et organisée pour des raisons bien précises, les migrants étant quand à eux des pions déplacés au gré des enjeux géopolitiques du moment. Seulement, cela ne suffit pas, la situation financière des pays ne permet plus aux gouvernements des pays européens de prendre en charge l’ensemble de la population, les mesures d’austérité se multiplient, les banques trichent à tout-va, la BCE va même imprimer pour 1000 milliards d’euros pour que le système tienne encore quelques mois, et l’ONU en veut encore plus, textuellement: « L’Europe devra donc investir dans la mobilité. « Actuellement, nous voyons que des Espagnols qui ne trouvent pas d’emploi dans leur pays partent chercher leur bonheur en Grande-Bretagne. Pourquoi ne pourrions-nous pas organiser un système similaire pour les immigrés? »


L'UE DOIT ACCUEILLIR PLUS D'IMMIGRANTS, SELON L'ONU

5 FEVRIER 1915 7SUR7.BE


L’Union européenne ne gagnera pas son combat face au trafic d’êtres humains tant qu’elle continuera à se focaliser sur une plus grande sécurisation de ses frontières extérieures, a prédit jeudi le Canadien François Crépeau, rapporteur des Nations Unies pour les droits des immigrants.
Les pays de l’UE doivent au contraire reconnaître que l’immigration continuera d’exister et trouver des solutions légales pour autoriser l’entrée dans l’Union, a-t-il poursuivi.

Frontières
« La politique européenne reste pour l’instant bloquée sur l’aspect défense des frontières. Mais il est impossible de fermer totalement ses frontières. Les immigrants continueront à tenter d’entrer en Europe », a encore indiqué le rapporteur des Nations Unies au terme d’une visite de quatre jours à Bruxelles consacrée à la gestion des frontières de l’Europe. Son rapport définitif est attendu pour juin.

Afflux d’immigrés
L’arrivée d’immigrés aux portes de l’Europe est un phénomène en augmentation. Les victimes sont nombreuses, essentiellement en Méditerrannée. On estime ainsi que l’an dernier plus de 3.000 personnes sont mortes en tentant, souvent à bord d’embarcations de fortune, d’entrer dans l’UE.

Trafiquants
Cette obsession européenne a, selon François Crépeau, comme conséquence que les candidats à l’immigration venus de Syrie ou d’Erythrée vont chercher leur salut auprès de trafiquants. « Ce phénomène ne peut exister que lorsqu’on dresse des barrières », a-t-il précisé. « C’est en investissant dans des procédures de contrôle que l’Europe a perdu la gestion de ses frontières extérieures. Celle-ci est désormais aux mains des trafiquants ».

« Chat et la souris »
« L’Europe ne gagnera pas la bataille de cette façon. C’est devenu un exemple du jeu du chat et de la souris. Si on veut coincer ceux qui vivent de ce trafic, il faut précisément abaisser les barrières et fournir de nouvelles voies légales pour l’immigration. Leur ‘secteur d’activité’ s’effondrera dès lors ».

« Répartition »
M. Crépeau plaide donc pour qu’une collaboration s’installe avec des pays tels que les Etats-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. « Des accords pourraient par exemple postuler que tous ces pays accueillent dans les 5 ans un million de réfugiés et déterminer leur ‘répartition’ entre chaque pays d’accueil. » Ce chiffre d’un million n’est pas exagéré, selon lui. « Il n’y a pas de perspective d’amélioration en ce moment en Syrie et en Erythrée, ces gens continueront donc d’affluer ». Il est en outre important, selon le rapporteur de l’ONU, d’insister sur le fait que le marché du travail des pays européens a besoin d’immigrants.

Mobilité

L’Europe devra donc investir dans la mobilité. « Actuellement, nous voyons que des Espagnols qui ne trouvent pas d’emploi dans leur pays partent chercher leur bonheur en Grande-Bretagne. Pourquoi ne pourrions-nous pas organiser un système similaire pour les immigrés? »

Conscientisation

François Crépeau a cependant reconnu que les choses avaient évolué dans le bon sens en Europe ces dernières années. « Par rapport à ma précédente visite en 2012, j’ai pu remarquer qu’on est plus conscient du problème et qu’on l’appréhende mieux. Je crois que le message a été compris », a conclu le rapporteur de l’ONU.

Mais prenons le problème autrement, avec une vision différente qui se rapprocherait plus de la réalité, celle justement qu’il vaut mieux éviter de mettre en avant car elle serait mal considérée. Favoriser l’immigration de masse depuis des décennies influe sur l’économie des pays concernés qui doivent gérer et prendre en charge les nouveaux arrivants. Nous avons atteint un niveau délicat puisqu’à l’heure actuelle nombre de pays ne parviennent plus à assumer leur propre population, comme la Grèce, l’Espagne ou la France. Le nombre de chômeurs explose et il faut les indemniser, le nombre de SDF ne cesse d’augmenter, et il faut continuer à charger la mule, toujours plus…

Les pays affaiblis conjointement avec un système de dette illégal et illégitime (comme la loi de 1973 par exemple…) se voient contraints pour « survivre » d’accepter des accords pseudo-salvateurs qui vont pousser les pays à faire des sacrifices comme se séparer des « bijoux de familles », que cela soit le patrimoine ou les entreprises publiques, nous en revenons alors à la grosse escroquerie financière et à la mise en place du traité transatlantique QUE SARKOZY LUI-MÊME APPELAIT LE « NOUVEL ORDRE MONDIAL » DANS SES DISCOURS.

Tout est lié, et l’ONU est avant tout un des bras armés des États-Unis tout comme l’est l’OTAN.
Cherchez toujours à voir les origines et non les conséquences afin de bien comprendre quelle est la réalité.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

RIYAD À LA TÊTE DU CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME À L'ONU

Message par Joss le Mar 17 Nov 2015 - 21:17

RIYAD À LA TÊTE DU CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME À L'ONU, STUPEUR ET COLÈRE DES ONG

22 SEPTEMBRE 2015 FRANCE 24

L’ambassadeur saoudien a pris, cette semaine, la tête du panel du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Une décision choquante pour les ONG qui n’ont de cesse de dénoncer les violations de ces droits dans le royaume.




Après la stupeur, la colère. Les défenseurs des droits de l’Homme ont cru d'abord à une farce grotesque, avant de rapidement déchanter après la confirmation, lundi 21 septembre, de la prise de fonction du Saoudien Faysal bin Hassan Trad à la tête du panel du Conseil des droits de l'Homme de l’ONU.

L’ambassadeur de l’Arabie saoudite aux Nations unies a été élu par ses pairs en toute discrétion, dès le mois de juin, sans que cette information ne soit rendue publique. Il sera en charge de diriger l’organe qui désigne les fonctionnaires qui vont édicter les standards internationaux en matière de droits de l'Homme et dénoncer les violations constatées dans le monde. "En tant que chef d'un groupe de cinq diplomates puissants, le rôle influent donnera à Mr Trad le pouvoir de sélectionner les candidats du monde entier pour plusieurs missions d'experts", précise le quotidien britannique "The Independent".

Un des pays les plus répressifs au monde

Un comble pour un pays désigné comme étant l’un des plus répressifs au monde par les ONG de défense des droits de l’Homme. Et le dossier de la pétromonarchie wahhabite, par ailleurs accusée de financer des mouvements islamistes radicaux, est lourd : restrictions des libertés d’expression et d’association, liberté religieuse hors islam inexistante, procès inéquitables, discrimination envers les femmes et la minorité chiite, exercice de la torture et peines de mort arbitraires.
DANS SON DERNIER RAPPORT, PUBLIÉ EN AOÛT 2015, Amnesty International dénonce "un système judiciaire gravement déficient" et un "recours arbitraire à la peine de mort dans le royaume". Selon l’ONG, entre août 2014 et juin 2015, "en moyenne une personne tous les deux jours" a été exécutée, en général par décapitation. "Ne tolérant toujours pas la dissidence, l’État prenait des mesures répressives contre les personnes qui le critiquaient, notamment les blogueurs et autres commentateurs en ligne, les militants politiques et les défenseurs des droits des femmes, les membres de la minorité chiite et les militants et défenseurs des droits humains" précise encore l’ONG.


LE PRINCE SAOUDIEN AVOUE QUE L’ARABIE SAOUDITE EST DERRIÈRE ETAT ISLAMIQUE

7 OCTOBRE 2015   FR.AWDNEWS

«Le prince saoudien, WALID BEN TALAL, a reconnu l’implication du régime saoudien et d’un certain nombre de dirigeants du GOLFE PERSIQUE, dans la création du groupe terroriste takfiriste DAESH, (ETAT ISLAMIQUE, EI), à travers le soutien et le financement fourni à tous les groupuscules terroristes, en SYRIE, depuis le début de la crise, dans ce pays.

Dans un entretien avec la chaîne de TV américaine, CNN, rapporté par le site de la chaîne de télévision iranienne arabophone, AL-ALAM, BEN TALAL a dit que l’ARABIE SAOUDITE et d’autres pays du Golfe ont soutenu tous les groupes, qui ont œuvré au renversement du gouvernement syrien. Le groupe de DAESH a été, ainsi créé.

«Certes, certains radicaux du régime des Saoud ont financé les groupes extrémistes, en SYRIE, mais RIYAD a pris des mesures strictes, pour faire cesser ce soutien, et a suspendu toute sorte de financement», a-t-il ajouté»


Dernière édition par Joss le Jeu 19 Nov 2015 - 21:29, édité 2 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

NE PAS REVENIR SUR LEURS PROMESSES D’ACCUEIL DE MIGRANTS

Message par Joss le Mar 17 Nov 2015 - 21:37

3 JOURS APRES LES ATTENTATS DE PARIS, L’ONU APPELLE LES PAYS À NE PAS REVENIR SUR LEURS PROMESSES D’ACCUEIL DE MIGRANTS

17 NOVEMBRE 2015 JDD

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a appelé mardi les Etats à ne pas revenir sur leurs promesses d’accueil de migrants et réfugiés, essentiellement des Syriens qui arrivent en Grèce, après les attentats de Paris. « Nous sommes préoccupés par les réactions de certains Etats qui veulent mettre fin aux programmes mis en place, revenir sur leurs engagements pris pour gérer la crise des réfugiés, ou proposent d’ériger des barrières ou des clôtures », a déclaré une porte-parole du HCR, Melissa Fleming, lors d’un point de presse.


L’ETAT ISLAMIQUE ANNONCE QUE DES MILLIERS DE DJIHADISTES SONT ENTRÉS CLANDESTINEMENT EN EUROPE

16 NOVEMBRE 2015 EXPRESS.CO

Dans une interview exclusive à BuzzFeed.com, un agent travaillant pour l’Etat Islamique révèle que le groupe terroriste a fait entrer clandestinement une armée secrète de plusieurs milliers de djihadistes en Europe.


Cet agent syrien prétend que plus de 4.000 hommes armés d’ISIS sont entrés secrètement sur les territoires de pays occidentaux, cachés parmi des réfugiés innocents.

Cet homme d’une trentaine d’années, décrit comme portant une barbe bien taillée, révèle que l’opération clandestine en cours est un succès complet.

« Attendez simplement », a-t-il ajouté en souriant.

L’État islamique est soupçonné de faire entrer activement et clandestinement des hommes armés prêts à tuer à travers les 900 km de frontière turque, faiblement gardée, en direction des pays européens les plus riches, a annoncé cet agent.

Ils suivent l’itinéraire bien tracé pris par les réfugiés et les migrants en fuite, et voyagent en franchissant la frontière de la Turquie, puis en passant par la Grèce vers l’Europe. Il y a maintenant plus de 4.000 hommes de l’armée secrète d’ISIS « prêts » à intervenir dans l’ensemble de l’Union européenne, a-t-il affirmé.

Selon l’agent, l’infiltration clandestine est le début d’un plan plus large visant à mener des attaques de représailles en Occident, en riposte aux frappes aériennes de la coalition sous commandement américain. « Si quelqu’un m’attaque alors, pour sûr, que je vais riposter. »

(…) Les tueurs armés d’ISIS utilisent les passeurs locaux pour se fondre dans l’immense vague de migrants illégaux qui inondent l’Europe et voyager avec eux.

Plus de 1,5 millions de réfugiés ont fui vers la Turquie, cherchant désespérément à échapper à l’effusion de sang en Syrie. Depuis les villes portuaires turques, comme Izmir et Mersin, des milliers de réfugiés se hasardent à travers la Méditerranée pour aller en Italie, a-t-il dit.

Ensuite la majorité poursuit son chemin vers des pays plus accueillants comme la Suède et l’Allemagne et se tournent vers les autorités pour faire leurs demandes d’asile.

« Les djihadistes partent en tant que des réfugiés », a-t-il affirmé.

Deux passeurs turcs ont appuyé ces déclarations. L’un a avoué avoir aidé plus de dix soldats entraînés d’ISIS à s’infiltrer en Europe sous le couvert de demandes d’asile : « J’envoie quelques combattants qui veulent aller visiter leurs familles. D’autres vont juste en Europe afin d’être prêts [le moment venu]. »

L’agent syrien, un ancien membre des forces de sécurité de son pays, a déclaré qu’ISIS avait des plans ambitieux pour le futur : « Notre rêve est qu’il devrait y avoir un califat non seulement en Syrie, mais aussi dans le monde entier, dit-il , et nous l’aurons bientôt, si Dieu le veut. »

L’agent de l’Etat islamique [qui a fait partie de l'Armée Syrienne Libre] a accepté de participer à une réunion à la demande d’un ancien tireur de l’Armée Syrienne Libre qui a combattu à ses côtés pendant la guerre. L’agent syrien a déclaré qu’il avait reçu l’autorisation d’assister à la réunion de son supérieur, un extrémiste qualifié d’ »émir » par les membres du groupe. « Il y a certaines choses que je suis autorisé à vous dire et certaines choses que je ne suis pas autorisé à dire. »

Lors de la réunion, l’agent a déclaré qu’il croyait que les futures attaques cibleraient seulement les gouvernements occidentaux, non des civils. Bien que, prétend-il, les détails des complots terroristes soient un point sur lequel il n’a que peu de contrôle.

Ses révélations surviennent après qu’un porte-parole de l’Etat Islamique a appelé plus tôt cette année les musulmans d’Occident à mener des attaques terroristes.

Ce porte-parole [Abou Mohammed al-Adnani al-Shami, déclaration du 22 septembre 2014](1) avait annoncé à ses partisans occidentaux que s’ils avaient la possibilité de « verser une goutte de sang » dans les pays occidentaux, alors ils devraient le faire. Abou Mohammed al-Adnani a également salué les attaques terroristes qui ont eu lieu en Australie, en Belgique et en France. « Nous réitérons notre appel aux musulmans en Europe, dans l’Occident infidèle et partout ailleurs, à cibler les Croisés dans leur pays d’origine, partout où ils se trouvent. « Nous serons ennemis, en face de Dieu, de tout musulman qui, pouvant verser une goutte de sang de Croisé, s’abstiendrait de le faire, que ce soit avec une bombe, une balle, un couteau, une voiture, une pierre ou même un coup de pied ou un coup de poing. »

Un responsable du ministère turc des Affaires étrangères a affirmé que les autorités travaillaient activement à stopper les trafics d’immigrants.

Il a souligné que depuis que l’Europe n’acceptait que quelques réfugiés par les voies légales, la demande pour le trafic illégal de migrants avait augmenté. « Bien sûr, le moyen le plus efficace pour mettre un terme à tous ces problèmes serait une action immédiate de la communauté internationale pour résoudre le conflit syrien. »

Lorsqu’on l’a interrogé sur le passage d’agents de l’État islamique dans les bateaux de réfugiés innocents, le fonctionnaire anonyme a déclaré que son gouvernement n’était pas au courant de ce plan secret : « Nous ne disposons pas de renseignement précis ». (…)
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MIGRANTS : LE GRAND REMPLACEMENT N'EST PAS UNE VUE DE L'ESPR

Message par Joss le Mer 2 Déc 2015 - 8:29

MIGRANTS : LE GRAND REMPLACEMENT N'EST PAS UNE VUE DE L'ESPRIT MAIS UN PLAN DE L'ONU

27 NOVEMBRE 2015 UN.ORG



Ce document provient du DÉPARTEMENT DES AFFAIRES SOCIALES ET ÉCONOMIQUES de l'ONU. Vous allez voir qu'après nous avoir tanné sur le fait que nous serions trop nombreux sur terre, voilà que désormais nous ne sommes finalement pas assez nombreux en EUROPE notamment et la solution mondialiste au problème de natalité de la vieille EUROPE est tout trouvée: une immigration massive.


EXTRAIT :

«LA MIGRATION DE REMPLACEMENT : EST-T-ELLE UNE SOLUTION AU DÉCLIN ET AU VIEILLISSEMENT DES POPULATIONS ?

Les projections des NATIONS UNIES indiquent qu'au cours des 50 prochaines années, les populations de presque tous les pays d'EUROPE ainsi que le JAPON devront faire face à un déclin démographique et au vieillissement de la population. Les nouveaux défis que constituent le déclin et le vieillissement des populations vont nécessiter de nouvelles évaluations de nombreuses politiques et programmes mis en place, y compris celles relatives à la migration internationale.

Mettant l'accent sur ces deux tendances démographiques frappantes et critiques, le rapport considère une migration de remplacement pour les huit pays à basse fécondité (l'ALLEMAGNE, la FRANCE, l'ITALIE, le JAPON, la RÉPUBLIQUE DE CORÉE, la FÉDÉRATION DE RUSSIE, le ROYAUME-UNI et les ÉTATS-UNIS) et deux régions (EUROPE et l'UNION EUROPÉENNE). La migration de remplacement se réfère à la migration internationale qu'un pays aurait besoin pour compenser le déclin démographique et le vieillissement de la population résultant de taux de fécondité et de mortalité faibles»

En plus de cette introduction, LE RAPPORT INDIQUE que de façon a éviter d'avoir à élever l'age de départ en retraite entre 71 et 76 ans (sans rire) dû au manque de dynamisme démographique en se projetant en 2050, l'objectif serait...de tripler au minimum les d'habitants en Europe. Le trois-quart de la population européenne serait alors composée d'immigrés.

EXTRAIT :

«Le nombre annuel d'immigrés nécessaires pour maintenir le ratio de soutien potentiel constant par rapport à celui de 1995 serait 15 fois plus élevé que le niveau de migration nette des années 1990. Vers la fin de la période, c'est à dire vers l'horizon 2040-2050, le nombre annuel net de migrants requis par l'UNION EUROPÉENNE serait l'équivalent de la moitié de la croissance annuelle de la population de la planète.

Ainsi, si la migration de remplacement devait être utilisée en tant que mécanisme pour consolider le potentiel rapport de soutien au sein de l'UNION EUROPÉENNE à son niveau actuel, d'ici 2050, la population totale de l'UNION EUROPÉENNE augmenterait à plus de trois fois son niveau actuel. Dans ce processus, la part de la population mondiale de l'Union européenne aurait plus que doublé, passant de 6,6 pour cent en 1995 à 13,8 pour cent en 2050. En outre, les trois-quarts de la population totale en 2050 seraient constitués de migrants post-1995 en provenance de l'extérieure des frontières actuelles de l'UNION et de leurs descendants.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ONU ET SOUVERAINETÉ

Message par Joss le Sam 5 Déc 2015 - 14:36

ONU ET SOUVERAINETÉ

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

"LES MIGRANTS UNE CHANCE POUR DEMAIN" ? : CES ÉLÉMENTS QU’AN

Message par Joss le Jeu 28 Jan 2016 - 11:43

"LES MIGRANTS UNE CHANCE POUR DEMAIN" ? : CES ÉLÉMENTS QU’ANGELA MERKEL NE DEVRAIT PAS PERDRE DE VUE SI ELLE SOUHAITE QUE SES VOEUX POUR 2016 SE RÉALISENT

1 JANVIER 2016 ATLANTICO

La chancelière allemande a tout de même concédé lors de ses voeux pour 2016 que l'accueil de ces migrants, "cela va coûter de l’argent, (...) demander du temps et de la force – notamment en ce qui concerne l’intégration de ceux qui vont rester durablement ici."

Angela Merkel ne lâche rien et enfonce le clou. Contestée en Europe et dans son propre camp pour sa politique d’ouverture dans la gestion de la crise des migrants, la chancelière allemande profite de ses voeux pour 2016 pour dire combien les réfugiés sont “une chance” pour son pays. “J’en suis convaincue : si elle est correctement appréhendée, la grande tâche actuelle qui consiste à accueillir et à intégrer tant de gens est une chance pour demain" tout en concédant que "cela va coûter de l’argent, (...) demander du temps et de la force – notamment en ce qui concerne l’intégration de ceux qui vont rester durablement ici." Elle exhorte ses compatriotes à "ne pas suivre ceux qui, le cœur froid ou plein de haine, se réclament eux seuls de l’identité allemande et veulent exclure les autres.[...]
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MACRON : «L'ARRIVÉE DE RÉFUGIÉS EST UNE OPPORTUNITÉ ÉCONOMIQ

Message par Joss le Jeu 28 Jan 2016 - 11:55

MACRON : «L'ARRIVÉE DE RÉFUGIÉS EST UNE OPPORTUNITÉ ÉCONOMIQUE»

7 SEPTEMBRE 2015 LE FIGARO

Le ministre de l'Economie est confiant sur les capacités de la France à absorber l'arrivée de milliers de «réfugiés».


Voilà une déclaration d'Emmanuel Macron qui pourra enfin être saluée par la gauche de la majorité. Interrogé sur la capacité de la France à accueillir des milliers de migrants, le ministre de l'Economie s'est montré confiant. «Je crois que si cela est fait dans le bon ordre, de manière intelligente, c'est une opportunité pour nous», a lancé Emmanuel Macron, dimanche sur la chaîne israélienne i24 news. «C'est d'abord notre dignité et c'est aussi une opportunité économique car ce sont des femmes et des hommes qui ont aussi des qualifications remarquables», a-t-il salué.

«Je veux faire ici la distinction», a-t-il précisé: «il s'agit principalement de réfugiés, c'est-à-dire de femmes et d'hommes qui, pour des raisons politiques, fuient leur pays. Pas de migrants économiques». Un distinguo déjà fait par d'autres responsables politiques, à l'image de Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) qui veut réduire le regroupement familial pour accueillir des migrants, qu'elle juge mieux qualifiés. [...]


Dernière édition par Joss le Mar 2 Fév 2016 - 20:27, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE FMI VEUT QUE LES MIGRANTS PUISSENT TRAVAILLER SANS SALAIR

Message par Joss le Jeu 28 Jan 2016 - 12:05

LE FMI VEUT QUE LES MIGRANTS PUISSENT TRAVAILLER SANS SALAIRE MINIMUM

21 JANVIER 2016 INSOLENTIAE


Voilà ce que nous apprend cet article de presse suisse. Evidemment les déclarations de Christine Lagarde à Davos sont relativement peu relayées par la presse française.

Je suis tout bonnement scandalisé par cette approche qui consiste à profiter de la misère des autres et des migrants qui seraient exploités plutôt que de voir les entreprises embaucher en respectant les salaires minimum.

On voit donc bien la logique d’ensemble apparaître au détour de ce genre de déclaration. L’immigration est un outil économique destiné à peser sur les salaires et à forcer leur baisse dans une course au moins disant social, et l’immigration est un outil utilisé contre les peuples européens pour dissoudre les nations permettant ainsi l’émergence d’une Europe fédérale sur les ruines fumantes.

Le problème c’est que cette politique n’est que pure folie et les dégâts humains seront colossaux.

Charles SANNAT

21 JANVIER 2016 RTS

“Le Fonds monétaire international plaide dans un rapport pour une intégration rapide des migrants sur le marché du travail. Mais certains économistes craignent une concurrence déloyale.

Autoriser les réfugiés à travailler pendant l’examen de leur dossier, mais aussi et surtout, pouvoir les payer moins que le salaire minimum là où il est en vigueur: c’est ce que propose ce rapport du Fonds monétaire international (FMI) pour intégrer les migrants sur le marché de l’emploi, présenté par sa directrice générale Christine Lagarde mercredi au World Economic Forum (WEF) à Davos”.

Pas d’obligation de salaire minimum

Les dépenses publiques liées à leur accueil risquent en effet de peser sur les finances des Etats, et il faut trouver des solutions. Pour le FMI, l’impact économique de cette vague migratoire dépendra de la capacité des réfugiés à pouvoir travailler rapidement et sans que les employeurs ne doivent forcément leur verser le salaire minimum.

“Sur le plan économique, c’est LA bonne solution”, estime Charles Wyplosz, professeur d’économie à l’IHEID à Genève. “Ces réfugiés qui arrivent ont des problèmes pour acquérir la langue et les compétences locales. Et ils ne sont probablement pas employables dans les pays où les salaires minimum sont relativement élevés, ce qui est un peu le cas de l’Allemagne et beaucoup le cas de la France”, relève-t-il.

Menace de concurrence déloyale

Mais un autre économiste, Samuel Bendahan, met en garde contre un risque de concurrence déloyale. “Il ne faut en tout cas pas les mettre en concurrence avec des travailleurs locaux qui demandent un salaire minimum et que l’on n’a pas le droit d’engager moins cher”, avertit le maître de recherche à HEC Lausanne.

Ce dernier suggère d’autres pistes, comme des emplois sur le modèle du service civil mais mieux rémunérés – “avec le but d’obtenir un véritable salaire et un revenu décent à la fin”, précise-t-il. Samuel Bendahan craint, avec les pistes du FMI, que l’on créée “des situations où on rajoute du chômage dans le système tout en baissant les salaires.”

Le FMI le reconnaît du reste que ses solutions économiques sont politiquement sensibles.

Olivier Schorderet/oang
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES SERVICES DE RENSEIGNEMENT AUTRICHIENS RÉVÈLENT QUE LA CI

Message par Joss le Lun 1 Fév 2016 - 23:27

LES SERVICES DE RENSEIGNEMENT AUTRICHIENS RÉVÈLENT QUE LA CIA ORGANISE L’AFFLUX DE MIGRANTS MUSULMANS EN EUROPE
.
17 AOÛT 2015 BREIZ ATAO

BREIZATAO – ETREBROADEL (17/08/2015) Un employé anonyme du BUREAU DE LA DÉFENSE AUTRICHIEN – qui opère sous la DIRECTION DU MINISTÈRE FÉDÉRAL AUTRICHIEN DE LA DÉFENSE – affirme que des organisations situées aux USA paient les trafiquants afin qu’ils acheminent davantage de migrants africains et d’orientaux en EUROPE.

«Les trafiquants demandent des sommes exorbitantes pour amener illégalement des «réfugiés» en EUROPE. Les conditions sont souvent très précaires, mais un transport coûte actuellement 7 000 à 14 000 euros» a déclaré un employé du BUREAU DE LA DÉFENSE AUTRICHIENNE au site Info-Direkt.at.

«Il y a des éléments qui attestent que des organisations situées aux USA ont créé un modèle de co-financement et contribuent substantiellement aux paiements exigés par les trafiquants» a-t-il ajouté.

«Tous les «éfugiés» d’AFRIQUE DU NORD n’ont pas 11 000 euros en cash. Personne ne demande d’où vient l’argent» précise cet agent du renseignement autrichien.

Ce dernier souligne enfin qu’une «strict censure médiatique» est imposée sur la façon dont les immigrés africains et orientaux paient les trafiquants.

Source :INFO-DIREKT.AT


Dernière édition par Joss le Mar 2 Fév 2016 - 15:05, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

GEORGE SOROS EXIGE QUE L’EUROPE ACCUEILLE «UN MILLION» DE MI

Message par Joss le Mar 2 Fév 2016 - 14:44

GEORGE SOROS EXIGE QUE L’EUROPE ACCUEILLE «UN MILLION» DE MIGRANTS PAR AN

29 SEPTEMBRE 2015 BREIZATAO

Le financier et milliardaire juif GEORGES SOROS a décidé de faire pression sur l’EUROPE pour qu’elle accepte d’être submergée par des millions d’immigrés musulmans.


GEORGES SOROS est connu pour ses opérations spéculatives (LIRE ICI), son implication dans le coup d’état ukrainien (LIRE ICI), l’agitation raciale dans la ville américaine de FERGUSON (LIRE ICI), les troubles récents en MACEDOINE (LIRE ICI) ou son soutien financier aux FEMENS qu’il a ensuite suspendu suite à leur décision d’agir en ISRAËL (LIRE ICI).

Encore récemment en compagnie du militant néo-conservateur d’origine juive BERNARD HENRI LEVY pour son 85ème anniversaire (LIRE ICI), le milliardaire a exigé de l’EUROPE qu’elle accueille des millions d’immigrés du tiers-monde dans une «lettre ouverte» (LIRE ICI). Il écrit :

«Tout d’abord, l’UE doit accepter au moins un million de demandeurs d’asile par an… L’UE devrait donner 15 000 euros par demandeur d’asile pendant les deux premières années afin de leur assurer un logement, des soins, une éducation»
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ISRAËL AURA UN REPRÉSENTANT PERMANENT À L'OTAN

Message par Joss le Dim 8 Mai 2016 - 21:21

ISRAËL AURA UN REPRÉSENTANT PERMANENT À L'OTAN

4 MAI 2016 7SUR7.BE


L'OTAN a décidé d'accepter la présence d'un représentant officiel d'ISRAËL et de lui accorder un bureau permanent au quartier général de BRUXELLES, a annoncé mercredi le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ISRAÉLIEN.

"L'OTAN  a informé ISRAËL qu'il pourra ouvrir un bureau au siège de l'organisation à BRUXELLEs et achever le processus de remise de lettre de créances de son représentant à l'Otan", indique le ministère dans un communiqué.

L'annonce intervient après "des efforts diplomatiques prolongés" de la part d'ISRAËL, qui profite actuellement d'une coopération militaire dans de nombreux domaines mais n'est pas membre de l'ORGANISATION DU TRAITÉ DE L'ATLANTIQUE NORD.

BENYAMIN NETANYAHOU, Premier ministre mais également ministre des Affaires étrangères, a qualifié la nouvelle "d'étape importante et positive pour la sécurité d'Israël".

Certains Etats de l'OTAN s'étaient opposés par le passé aux tentatives de resserrement des liens avec ISRAËL, estimant que cela pourrait porter atteinte aux relations avec des pays arabo-musulmans.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ISRAËL ET EMIRS DANS L'OTAN

Message par Joss le Mer 11 Mai 2016 - 9:00

ISRAËL ET EMIRS DANS L'OTAN

10 MAI 2016 MONDIALISATION

Le jour même (4 mai) où s’est installé à l’Otan le nouveau Commandant Suprême Allié en Europe -le général étasunien Curtis Scaparotti, nommé comme ses 17 prédécesseurs par le Président des Etats-Unis- le Conseil de l’Atlantique Nord a annoncé qu’au quartier général de l’Otan à Bruxelles sera instituée une Mission officielle israélienne, dirigée par l’ambassadeur d’Israël auprès de l’Union européenne. Israël se trouve ainsi intégré encore plus dans l’Otan, à laquelle il est déjà étroitement relié à travers le « Programme de coopération individuelle ». Ratifié par l’Otan le 2 décembre 2008, trois semaines avant l’opération israélienne « Plomb durci » à Gaza, il comprend notamment la collaboration entre les services de renseignement et la connexion des forces israéliennes, y compris nucléaires, au système électronique Otan.

Aux côtés de la Mission officielle israélienne auprès de l’Otan se trouveront celles du royaume de Jordanie et des émirats du Qatar et du Koweit, « partenaires très actifs » qui seront intégrés encore plus dans l’Otan pour mérites acquis. La Jordanie héberge des bases secrètes de la Cia dans lesquelles -documentent le New York Times et Der Spiegel- ont été entraînés des militants islamistes d’Al Qaeda et de l’Isis (Etat islamique) pour la guerre secrète en Syrie et en Irak.

Le Qatar a participé à la guerre Otan contre la Lybie, en infiltrant en 2011 environ 5mille commandos sur son territoire (comme l’a déclaré au Guardian le chef d’état-major qatari lui-même), puis à celle contre la Syrie : comme l’admet dans une interview au Financial Times l’ex-premier ministre qatari, Hamad bin Jassim Al Thani, qui parle d’opérations qatariennes et saoudiennes d’ « interférences » en Syrie, avec le consensus des Etats-Unis.

Le Koweit, à travers l’ « Accord sur le transit », permet à l’Otan de créer sa première escale aéroportuaire dans le Golfe, non seulement pour l’envoi de forces et matériels militaires en Afghanistan, mais aussi pour la « coopération pratique de l’Otan avec le Koweit et d’autres partenaires, comme l’Arabie Saoudite ». Partenaires soutenus par les USA dans la guerre qui massacre des civils au Yémen. Y participe aussi, avec une quinzaine de chasseurs-bombardiers, le Koweit. A qui l’Italie fournit maintenant 28 chasseurs Eurofighter Typhoon de nouvelle génération, construits par le consortium dont fait partie Finmeccanica[1] avec des industries britanniques, allemandes et espagnoles. Un contrat de 8 milliards d’euros, le plus grand jamais signé par Finmeccanica, qui en reçoit environ la moitié dans ses caisses. Le contrat a été signé le 5 avril au Koweit par le ministre de la défense, Khaled al-Sabah, et par l’administrateur délégué de Finmeccanica, Mauro Moretti. Marraine de l’événement la ministre Roberta Pinotti, efficiente représentante de commerce d’armes (voir la vente à Israël de 30 chasseurs M-346 d’entraînement avancé).

Les Eurofighter Typhoon, que le Koweit utilisera pour faire des massacres au Yémen et ailleurs, peuvent être armés aussi de bombes nucléaires : celles que possède d’Arabie Saoudite (voir il manifesto du 23 février[2]). L’entraînement des équipages est assuré par l’Aéronautique italienne, en renforçant « le rôle fondamental de stabilisation régionale joué par le Koweit ». Un succès de la ministre Pinotti qui, une semaine après avoir vendu les chasseurs-bombardiers au Koweit, a été décorée par l’Unione Cattolica Stampa Italiana (Union catholique de la presse italienne) du Prix « Napoli Città di Pace 2016 » (Naples Ville de Paix 2016).
A la cérémonie, le cardinal Crescenzio Sepe a défini l’engagement de Pinotti comme « un engagement au service de la politique comme forme la plus haute d’amour, qui place toujours au centre la protection et la dignité de la vie humaine », proposant pour cela « le changement de dénomination du Ministère de la Défense en celui de la Paix ». Qu’en pense le Pape François ?
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ONU - OTAN - PARLEMENT EUROPEEN

Message par Joss le Mer 31 Aoû 2016 - 11:02

Joss a écrit:RIYAD À LA TÊTE DU CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME À L'ONU, STUPEUR ET COLÈRE DES ONG

22 SEPTEMBRE 2015 FRANCE 24

L’ambassadeur saoudien a pris, cette semaine, la tête du panel du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Une décision choquante pour les ONG qui n’ont de cesse de dénoncer les violations de ces droits dans le royaume.




Après la stupeur, la colère. Les défenseurs des droits de l’Homme ont cru d'abord à une farce grotesque, avant de rapidement déchanter après la confirmation, lundi 21 septembre, de la prise de fonction du Saoudien Faysal bin Hassan Trad à la tête du panel du Conseil des droits de l'Homme de l’ONU.

L’ambassadeur de l’Arabie saoudite aux Nations unies a été élu par ses pairs en toute discrétion, dès le mois de juin, sans que cette information ne soit rendue publique. Il sera en charge de diriger l’organe qui désigne les fonctionnaires qui vont édicter les standards internationaux en matière de droits de l'Homme et dénoncer les violations constatées dans le monde. "En tant que chef d'un groupe de cinq diplomates puissants, le rôle influent donnera à Mr Trad le pouvoir de sélectionner les candidats du monde entier pour plusieurs missions d'experts", précise le quotidien britannique "The Independent".

Un des pays les plus répressifs au monde

Un comble pour un pays désigné comme étant l’un des plus répressifs au monde par les ONG de défense des droits de l’Homme. Et le dossier de la pétromonarchie wahhabite, par ailleurs accusée de financer des mouvements islamistes radicaux, est lourd : restrictions des libertés d’expression et d’association, liberté religieuse hors islam inexistante, procès inéquitables, discrimination envers les femmes et la minorité chiite, exercice de la torture et peines de mort arbitraires.
DANS SON DERNIER RAPPORT, PUBLIÉ EN AOÛT 2015, Amnesty International dénonce "un système judiciaire gravement déficient" et un "recours arbitraire à la peine de mort dans le royaume". Selon l’ONG, entre août 2014 et juin 2015, "en moyenne une personne tous les deux jours" a été exécutée, en général par décapitation. "Ne tolérant toujours pas la dissidence, l’État prenait des mesures répressives contre les personnes qui le critiquaient, notamment les blogueurs et autres commentateurs en ligne, les militants politiques et les défenseurs des droits des femmes, les membres de la minorité chiite et les militants et défenseurs des droits humains" précise encore l’ONG.


LE PRINCE SAOUDIEN AVOUE QUE L’ARABIE SAOUDITE EST DERRIÈRE ETAT ISLAMIQUE

7 OCTOBRE 2015   FR.AWDNEWS

«Le prince saoudien, WALID BEN TALAL, a reconnu l’implication du régime saoudien et d’un certain nombre de dirigeants du GOLFE PERSIQUE, dans la création du groupe terroriste takfiriste DAESH, (ETAT ISLAMIQUE, EI), à travers le soutien et le financement fourni à tous les groupuscules terroristes, en SYRIE, depuis le début de la crise, dans ce pays.

Dans un entretien avec la chaîne de TV américaine, CNN, rapporté par le site de la chaîne de télévision iranienne arabophone, AL-ALAM, BEN TALAL a dit que l’ARABIE SAOUDITE et d’autres pays du Golfe ont soutenu tous les groupes, qui ont œuvré au renversement du gouvernement syrien. Le groupe de DAESH a été, ainsi créé.

«Certes, certains radicaux du régime des Saoud ont financé les groupes extrémistes, en SYRIE, mais RIYAD a pris des mesures strictes, pour faire cesser ce soutien, et a suspendu toute sorte de financement», a-t-il ajouté»


BURKINI : L'ONU CRITIQUE UNE «INTERDICTION STUPIDE ET DISCRIMINATOIRE EN FRANCE»

30 AOUT 2016 LE FIGARO

Selon le Haut-Commissariat de l’ONU aux Droits de l’Homme, les arrêtés pris par les maires alimentent la stigmatisation des musulmans.




Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme a salué aujourd’hui la décision prise par la justice française de mettre un coup d’arrêt à l’interdiction du burkini, estimant que les arrêtés pris contre cette tenue vestimentaire alimentaient la « stigmatisation » des musulmans.
Le Haut-Commissaire est le prince jordanien Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein.

« Ces décrets n’améliorent pas la situation sécuritaire; ils tendent au contraire à alimenter l’intolérance religieuse et la stigmatisation des personnes de confession musulmane en France, en particulier les femmes« , a indiqué le bureau de Haut-Commissaire dans un communiqué. « Les codes vestimentaires, tels que les décrets anti-burkini, affectent de manière disproportionnée les femmes et les filles et sapent leur autonomie en niant leur aptitude à prendre des décisions indépendantes sur leur manière de se vêtir« , a-t-il encore jugé.

D’après l’agence onusienne, selon les standards internationaux des droits de l’Homme, les limites à la liberté de toute personne de manifester sa religion ou ses convictions, y compris par le choix de tenues vestimentaires, « ne sont autorisées que dans des circonstances très limitées, y compris pour la protection de la sécurité publique, l’ordre public, la santé publique ou la morale« .

De plus, en vertu du droit international des droits de l’Homme, les mesures adoptées au nom de l’ordre public doivent être appropriées, nécessaires et proportionnées, rappelle le communiqué.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ONU - OTAN - PARLEMENT EUROPEEN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum