MARTHE ET MARIE

SHIMON PERES PROPOSE UNE «ONU DES RELIGIONS» AU PAPE FRANÇOI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SHIMON PERES PROPOSE UNE «ONU DES RELIGIONS» AU PAPE FRANÇOI

Message par Joss le Jeu 4 Sep 2014 - 12:54

SHIMON PERES PROPOSE UNE «ONU DES RELIGIONS» AU PAPE FRANÇOIS

4 SEPTEMBRE 2014 LE FIGARO

L'ancien président israélien Shimon Peres, reçu jeudi au Vatican en audience privée par le pape François, a déclaré lui avoir proposé la création d'une "ONU des religions" compte tenu de l'inefficacité de l'actuelle ONU politique. "Aujourd'hui, les guerres éclatent essentiellement avec comme prétexte, la religion. Nous sommes confrontés à des centaines, voire des milliers de mouvements terroristes qui prétendent tuer au nom de Dieu", a déclaré Shimon Peres, 91 ans, dans une interview à l'hebdomadaire italien catholique Famiglia Cristiana.

"Pour lutter contre cette dérive nous avons l'Organisation des Nations unies. C'est une institution politique, qui n'a ni les armées dont disposaient les nations ni la conviction qu'engendre la religion", poursuit l'ancien président israélien, dont le mandat s'est achevé fin juillet. "Et alors, en prenant acte du fait que l'ONU a fait son temps, ce qui nous servirait, c'est une Organisation des religions unies, une ONU des religions. Ce serait la meilleure manière de s'opposer aux terroristes qui tuent au nom de la foi", a ajouté encore Shimon Peres.

Shimon Peres, qui s'est rendu à de nombreuses reprises au Vatican, a précisé qu'il verrait bien le pape François à la tête de cette "ONU des religions". "Peut-être pour la première fois dans l'histoire, le Saint-Père est un leader respecté en tant que tel par les religions les plus diverses. Je dirais même plus, il est peut-être le seul leader respecté", a déclaré Shimon Peres.

Le Vatican n'a pour sa part donné aucune information sur la rencontre privée entre les deux hommes. Début juin, peu après son voyage au Proche-Orient, le pape François avait reçu Shimon Peres et le président palestinien Mahmoud Abbas au Vatican pour une rencontre de prière à l'issue de laquelle les trois hommes avaient planté un olivier, symbole de paix.




POUR RÉALISER CA ?

NOACHISME BNE NOAH EN HÉBREU (ENFANTS DE NOÉ) ?



RAPPEL (IL NE FAUT PAS FAIRE AFFAIRE AVEC LE DIABLE SOUS PEINE DE VENDRE NOTRE ÂME) : SHIMON PERÈS : «NOUS AVONS ACHETÉ MANHATTAN, LA HONGRIE, LA ROUMANIE ET LA POLOGNE»



Shimon Perès révèle en 2007 que Manhattan, la Hongrie, la Roumanie et la Pologne ont été achetés par Israël… Un discours qui date, car depuis, c’est l’Europe et les États-Unis tout entiers qui sont à la solde d’Israël.





RAPPEL NETANYAHOU :



UN COLON : «Mais attends, on dira que nous les agressons…»

BENJAMIN NETANYAHOU : «Qu’ils disent ce qu’ils veulent !»

UN COLON : «Et tu n’as pas peur de ce qu’ils vont dire, Bibi ?»

BENJAMIN NETANYAHOU : «Non ! SURTOUT AUJOURD’HUI, AVEC LES USA… JE LES CONNAIS BIEN. TU PEUX LES MANIPULER COMME TU VEUX, ET LES FAIRE ALLER DANS LA BONNE DIRECTION. ET MÊME S’ILS DISENT QUELQUE CHOSE… ILS VONT DIRE QUELQUE CHOSE, ET ALORS ? 80% DES AMÉRICAINS NOUS SOUTIENNENT ! C’EST IDIOT ! Nous avons un tel soutien là-bas et ici, on pense à ce qu’on devrait faire «si»…

Tu vois, je n’ai pas eu peur de manipuler CLINTON. Je n’ai pas eu peur de me confronter à lui, ni d’aller contre l’ONU.»



CE QUE NETANYAHOU PENSE DES CHRÉTIENS SIONISTES :

«De la racaille. Mais ne leur dite pas, nous avons besoin de tous les idiots utiles en ce moment»

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ELABORER DES RÉPONSES COMMUNES AU SEIN DES NATIONS-UNIES

Message par Joss le Mer 1 Oct 2014 - 9:57

ELABORER DES RÉPONSES COMMUNES AU SEIN DES NATIONS-UNIES

30 SEPTEMBRE 20114 VATICAN INFORMATIONS SERVICE

Le Cardinal Secrétaire d'Etat est intervenu hier devant la 69 assemblée générale des Nations-Unies, qui débat notamment de la réforme de l'institution qui sera engagée l'an prochain. Il a d'emblée salué l'action de l'ONU en faveur de la paix mondiale et de la dignité humaine, de la protection des droits et des personnes les plus vulnérables, du développement socio-économique de l'humanité. Reprenant les paroles du Saint-Père relatives au danger d'une indifférence générale, politique mais aussi socio-économique, le Cardinal Pietro Parolin a rappelé qu'une partie importante du monde est exclue des bienfaits du progrès, et que beaucoup d'êtres humains sont ainsi relégués au rang de citoyens de seconde catégorie: "Dans certains cas, cette apathie est synonyme d'irresponsabilité". C'est le cas d'une union inter-étatique "créée dans le but de préserver les nouvelles générations de la guerre et de ses horreurs, qui demeure passive devant les souffrances de populations sans défense". Répétant l'appel que le Pape a lancé en août à la communauté internationale à propos de la tragédie humanitaire du nord Irak, le Cardinal a évoqué la situation irakienne et syrienne, qui "présentent un phénomène nouveau puisqu'une organisation terroriste menaçant l'ensemble des états entend dissoudre ces pays au profit d'un pouvoir mondial soi-disant religieux". Dans les zones qu'ils contrôlent, "ces gens prétendent soumettre les consciences, persécutant et tuant au nom de Dieu. Ces violences, qui frappent des groupes ethniques, des populations et des cultures anciennes, découlent d'un mépris de Dieu et d'une fausse interprétation religieuse... Dans un monde de la communication globale ce phénomène trouve des adeptes un peu partout, généralement des jeunes révoltés contre l'indifférence et le défait de valeurs des sociétés les plus développées. Cet enjeu doit engager la communauté internationale à élaborer des réponses communes sur la base de critères juridiques clairs et d'une volonté commune de collaborer". C'est pourquoi le Saint-Siège "considère nécessaire d'être attentifs aux origines culturelles et politiques des phénomènes, dans la perspective de stratégies nouvelles capables" d'aborder efficacement les problèmes du monde. "Il convient également de revoir l'efficacité du droit international actuel et d'envisager un accroissement des mécanismes onusiens pour éviter les conflits, arrêter les agresseurs, protéger les populations impliquées et assister les victimes. Le contexte mondial exige une meilleure compréhension du droit et du devoir de protection". Une des caractéristiques de l'actuel terrorisme est qu'il ne tient pas compte des états, ce qui a un effet global sur l'ordre international. Non seulement il dépasse et rejette les systèmes juridiques en place, mais il entend soumettre les consciences et contrôler les personnes... La nature d'un phénomène qui ne connaît pas de frontières prouve que le droit international est sa seule solution fiable au terrorisme".

"Pour sauver la paix les Nations-Unies doivent être modernisées. La gravité de la situation constitue donc pour ses membres une occasion pour dresser l'esprit de la Charte de l'ONU face aux terribles conflits qui désagrègent pays et états. Malheureusement, la communauté internationale pèche par des positions contradictoires mais aussi par des silences notamment devant les drames de la Syrie, du Moyen Orient ou de l'Ukraine. Il est de la plus grande importance de trouver une unité d'action qui évite le blocage des veto. La promotion d'une culture de la paix exige de redoubler d'efforts en faveur du dialogue de la coopération, du respect des cultures et des diversités. En dernier lieu, il compte d'avoir une solide volonté de mettre en oeuvre complètement les mécanismes actuels tous en les adaptant aux enjeux actuels. Ceci implique un effort multilatéral au service de la dignité de l'homme et du progrès de l'humanité". Abordant ensuite l'approbation du programme de réforme de l'ONU, le Cardinal Parolin a confirmé l'appui du Saint-Siège au dix-sept objectifs de développement soutenable proposés par le groupe de travail en charge du projet de résolution des causes structurelles de la pauvreté: "Malgré les efforts des Nations-Unies...le nombre de pauvres et de personnes exclues ne cesse de s'accroître, dans les pays riches également". D'où, "la responsabilité de les protéger des atteintes aux droits humains, des carences du droit humanitaire, des catastrophes naturelles". Cette protection doit s'étendre à d'autres types d'agressions, "comme celle d'un système financier gouverné par la spéculation et la recherche effrénée du profit, ou d'une culture du déchet qui offense la dignité humaine. Les Nations-Unies et ses membres ont l'urgent devoir de protéger ces populations à l'aune de la justice sociale et économique, qui constitue une des conditions de la paix mondiale".

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum