MARTHE ET MARIE

CHER VLADIMIR POUTINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CHER VLADIMIR POUTINE

Message par Joss le Jeu 27 Mar 2014 - 22:16



CHER VLADIMIR,





nous, les français, sommes chômeurs et fatigués de notre classe politique.

pourrais-tu venir nous annexer ? sans tambour ni trompette, en passant par là, tranquillement.

nous, les français, sommes en stress énergétique. nous n'avons pas pensé la transition car ce n'était pas directement compréhensible à la télévision et peu vendeur sur le plan électoral.

certains d'entre nous ont bien remercié le dérèglement climatique cet hiver, vu qu'on leur a coupé le gaz en 2013. Grâce à Exxon/BP/Total et leurs amis, nous n'avons pas eu de neige à Noël.

tu sais, en France, il y a de jolies choses, de beaux monuments et de splendides paysages. on pourrait s'arranger. on a aussi du vin et des créateurs de mode. on a des scientifiques du nucléaire et un bon niveau général d'études supérieures. si tu veux on te prêtera nos ingénieurs qui pourront travailler avec les tiens et ensemble on créera des radars qui retrouvent les avions. ou on ira dans l'espace pour conquérir l'univers. enfin, toi, surtout, tu aimes bien la conquête. nous, les français, depuis Napoléon nous n'avons plus de conquérants.

mais, ne parlons pas des choses qui fâchent.

Cher Vladimir, avec ton gaz et celui de ton ami iranien, nous les français retrouverions un peu d'espoir.

je te laisse, je dois mettre du charbon dans le poêle.

j'espère, cher Vladimir que la présente te trouvera en bonne santé ainsi que ta famille,

à bientôt,

signé : énergie du désespoir.



pour y réfléchir sereinement. (RSF)
http://www.wendy-leblog.com/2014/03/cher-vladimir.html?showComment=1395958394635#c2103040571983826024


Dernière édition par Joss le Sam 7 Juin 2014 - 13:02, édité 2 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

RÉFÉRENDUM POUR LE RATTACHEMENT DE LA FRANCE À LA FÉDÉRATION

Message par Joss le Jeu 27 Mar 2014 - 22:23

RÉFÉRENDUM POUR LE RATTACHEMENT DE LA FRANCE À LA FÉDÉRATION DE RUSSIE :

- Poutine protège les frontières de son Pays.
- Poutine ne laisse pas les Américains installer des missiles nucléaires sur son territoire.
- Poutine met en prison les délinquants qui pissent et dansent nus sur les autels des églises.
- Poutine ne laisse pas les discussions sur les pratiques sexuelles et les théories du genre entrer dans les écoles.
- Poutine protège la famille.
- Lorsque Poutine envoie des troupes libérer la Crimée, il n’y a pas un seul mort.

- En France on retire des cours d’Histoire des écoles Clovis, Napoléon et Louis XIV pour les remplacer par des cours sur les pratiques sexuelles en tous genres et pour expliquer aux garçons que c’est tout a fait normal de se couper les testicules.
- Lorsque la France va "Libérer" la Libye ou la Serbie, ça fait 500 000 morts!
- Lorsqu’en France une fille pisse à poil dans Notre-Dame et danse en se masturbant sur l’autel de la Madeleine, on la remercie avec son portrait sur les timbres nationaux !
- L’armée Américaine (la même qui envahie l’Iraq sans la moindre raison pour y faire des millions de morts) a le droit de mettre à gogo des bases militaires et missiles nucléaires sur les territoires de l’Union Européenne.
-En France, au lieu d’envoyer les Policiers mettre de l’ordre sur les Champs Elysées, on les envoie pour empêcher les gens d’aller au théâtre.

Merci à Vlad !

http://allainjules.com/2014/03/20/humeur-referendum-pour-le-rattachement-de-la-france-a-la-federation-de-russie/

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

VLADIMIR POUTINE AU MONASTÈRE DE VALAM, POUR CONSULTER SON G

Message par Joss le Ven 2 Mai 2014 - 13:16

VLADIMIR POUTINE AU MONASTÈRE DE VALAM, POUR CONSULTER SON GUIDE SPIRITUEL



28 AVRIL 2014 BREIZATAO.COM

Vladimir Poutine éprouve une profonde fascination pour le monastère de Valam, situé sur une île très isolée en Carélie, à la frontière finlandaise. Haut lieu de la spiritualité orthodoxe, le président russe s’y rend régulièrement pour obtenir le conseil des moines dans ce que le président russe considère comme une bataille entre la Russie chrétienne et les forces diaboliques qui se sont emparés de l’Ouest.

Depuis quatre jours, le Tupolev Tu-214SR qui accompagne toujours dans ses déplacements le chef de l’Etat Russe, survole en permanence l’île de Valaam comme le rapporte le site radarinfo24. Le 31 mars, au moment même où la Douma officialisait l’intégration de la Crimée à la Russie, “l’Avion du Jugement Dernier” comme il est surnommé, était déjà observé à Valaam, indiquant une nouvelle visite de Vladimir Poutine.

Le nouveau et long voyage du président russe dans sa retraite spirituelle indique qu’il réfléchit à une action d’ampleur, car Vladimir Poutine lie étroitement politique et spiritualité.

Visitant le monastère de Pskovo-Pechersky en août 2000, Vladimir Poutine écrivit dans le livre des invités :

“La renaissance de la Russie et la croissance de sa puissance sont indissociables du renforcement des bases morales de la société. Le rôle et le sens de l’Eglise Orthodoxe à ce titre est immense. Que Dieu vous protège”.

Cette philosophie traditionnaliste guide toujours le président russe, qui l’amplifie.

Voir ce reportage sur le monastère de Valaam et la spiritualité orthodoxe qui, elle, se maintient en Russie :


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

VLADIMIR POUTINE INTERVIEW EN FRANCE LE 4 JUIN 2014

Message par Joss le Sam 7 Juin 2014 - 8:07

VLADIMIR POUTINE INTERVIEW EN FRANCE LE 4 JUIN 2014



LA TRANSCRIPTION DE L’INTERVIEW DE VLADIMIR POUTINE EN VERSION INTÉGRALE : LE SCANDALE DES COUPES DE TF1

http://www.les-crises.fr/interview-poutine-scandale-des-coupes/

Voici la transcription de l’interview de Poutine. C’est la traduction de la version intégrale issue du site du Kremlin (ou ici en russe).

Question (Bouleau) – Bonsoir, M. le président. Merci beaucoup d’accueillir Europe 1 et TF1 dans cette résidence, dans votre résidence de Sotchi pour cet entretien exceptionnel. Jeudi soir, vous serez reçu à l’Élysée par le président François Hollande et le lendemain, le 6 juin, vous participerez aux commémorations du Débarquement. Ce sera la première fois pour vous que vous irez sur les plages de Normandie. Mais c’est aussi la première fois qu’un président russe participera et sera invité à ces cérémonies. Qu’est-ce que cela vous fait en tant que citoyen russe d’être invité à cette commémoration exceptionnelle ?

Vladimir Poutine – C’est un événement important pour l’Europe et le monde entier. Nous allons rendre hommage à ceux qui ont empêché les nazis de réduire l’Europe en esclavage. Je pense que la participation de la Russie à cette commémoration est chargée de symboles. Je veux dire par là que la Russie et les autres pays de la coalition antihitlérienne, y compris la France, étaient alliés dans cette lutte pour la liberté. La participation de notre pays a été très importante, voire décisive pour vaincre le fascisme.

Mais nous n’oublierons jamais non plus les combattants français de la Résistance, notamment ces soldats français qui sont venus combattre à nos côtés sur le front de l’Est, le front germano-soviétique. Et il me semble que c’est quelque chose qui doit nous rappeler notre passé et, en même temps, nous servir à construire nos relations d’aujourd’hui et de demain.

Question (Elkabbach coupant Poutine) – Justement, vous avez, avec la Russie, votre place sur les plages de la Normandie. Jusqu’à l’âge de quarante ans, vous viviez en Union soviétique. Vous avez vu son effondrement. Et vous participez, vous, activement à la renaissance de la Russie. Qu’est-ce que vous voulez ? Qu’est-ce que vous cherchez ? Votre stratégie est-elle une stratégie de dialogue ou d’expansionnisme et de conquête ?

Vladimir Poutine – Non, bien sûr. Je suis persuadé que dans le monde contemporain une politique basée sur l’expansionnisme et les conquêtes n’a aucun avenir. Il est évident que la Russie, dans le monde d’aujourd’hui et de demain, peut être et doit être partenaire de ses alliés historiques dans le sens large du terme. C’est cela que nous voulons et nous allons continuer d’œuvrer en ce sens. C’est la seule manière dont nous pouvons concevoir nos relations avec nos voisins et tous les autres pays.

Question (Elkabbach) – Mais vous voulez être l’avocat de la nation russe ou le symbole d’un nationalisme russe, d’un empire russe ? On se sait ce que vous avez dit quand l’Union soviétique s’est écroulée : « L’éclatement de l’empire soviétique a été la pire catastrophe géopolitique du XXe siècle. » Cela a été beaucoup interprété. Et vous avez dit : « Celui qui ne regrette pas l’Union soviétique n’a pas de cœur et celui qui veut la reconstituer n’a pas de tête. » Or, vous avez une tête. Qu’est-ce que vous proposez : le nationalisme russe ou un empire russe sur les frontières d’avant ?

Vladimir Poutine – Nous n’envisageons ni de soutenir le nationalisme russe ni de reconstituer un empire. Quand je disais que la disparition de l’URSS était une des plus grandes catastrophes du XXe siècle, je parlais d’une catastrophe humanitaire avant tout. Je voulais dire qu’en URSS existait une population qui – quelle que soit son origine ethnique – vivait dans un pays uni. Par contre, après sa dissolution, 25 millions de Russes se sont soudain retrouvés dans des pays étrangers. Et cela a été une vraie catastrophe humanitaire. Ni politique, ni idéologique, mais un problème d’ordre humanitaire. Des familles ont été séparées, beaucoup de gens ont perdu leur emploi et se sont retrouvés sans ressource, sans moyen de communiquer. C’est là qu’était le problème.

Question (Elkabbach) – Et à l’avenir ? Voulez-vous reconstituer l’empire dans ses anciennes frontières ou voulez-vous continuer à développer votre pays à l’intérieur de ses propres frontières ?

Vladimir Poutine –Nous souhaitons développer notre pays à l’intérieur de ses frontières, bien sûr. Mais – et ceci est très important – comme d’autres pays dans le monde, nous voulons utiliser des moyens modernes pour devenir plus compétitifs, notamment grâce à l’intégration économique. C’est ce que nous faisons dans l’espace de l’ex-URSS dans le cadre de l’Union douanière et de l’Union eurasiatique.

Question (Bouleau) – Président Poutine, alors que nous discutons ici un pays voisin qui n’est pas très lointain, l’Ukraine, est en état de guerre. Il n’y a pas d’autre mot. Les pro-russes affrontent ceux qui veulent garder les frontières actuelles de l’Ukraine. Qui va les arrêter et voulez-vous arrêter cette guerre ?

Vladimir Poutine – Vous savez, personnellement, je ne parlerais pas de ces gens-là comme des pro-russes ou des pro-ukrainiens. Il y a des personnes qui ont des droits, politiques, humanitaires et ils ont besoin de pouvoir en jouir.

Par exemple, en Ukraine, jusqu’à aujourd’hui les gouverneurs de toutes les régions sont encore nommés par le pouvoir central. Or, après le coup d’État inconstitutionnel qui a eu lieu à Kiev en février de cette année, la première chose que le nouveau pouvoir a tenté de faire était de supprimer le droit des minorités d’utiliser leur langue maternelle. Cela a provoqué une grande inquiétude chez une grande partie de la population en Ukraine orientale.

Question (Elkabbach) – Et cela vous ne l’avez pas accepté. Mais est-ce que vous dites, président Poutine, que nous sommes rentrés dans une nouvelle phase de la guerre froide, même glaciale entre l’Est et l’Ouest ?

Vladimir Poutine – Premièrement, j’espère qu’il n’y aura pas une nouvelle phase d’une guerre froide. Deuxièmement, et j’insiste là-dessus, les gens, où qu’ils vivent, ont des droits et doivent avoir la possibilité de les défendre. Voilà ce qui est en jeu.

Question (Elkabbach) – Y a-t-il un risque de guerre ? Maintenant, alors que des chars font route depuis Kiev, de nombreuses personnes en France se posent cette question : « Avez-vous été tenté d’envoyer des troupes à l’Est de l’Ukraine ? »

Vladimir Poutine – Il s’agit d’un entretien ce qui suppose des questions courtes et des réponses courtes. Mais si vous êtes patient et me donnez une minute, je vais vous dire comment nous voyons les choses. Voici notre position. Qu’est-ce qui s’est réellement passé là-bas ? Il existait un conflit et ce conflit est survenu parce que l’ancien président ukrainien a refusé de signer un accord d’association avec l’UE. La Russie a une certaine position sur cette question. Nous avons estimé qu’il était en effet déraisonnable de signer cet accord, car il aurait eu un grave impact sur l’économie, y compris l’économie russe. Nous avons 390 accords économiques avec l’Ukraine et l’Ukraine est un membre de la zone de libre-échange au sein de la CEI. Et nous ne serions pas en mesure de poursuivre cette relation économique avec l’Ukraine en tant que membre de la zone de libre-échange européenne.

Nous en avons discuté avec nos partenaires européens. Au lieu de poursuivre avec nous ce débat par des voies légitimes et diplomatiques, nos amis européens et américains ont soutenu une prise du pouvoir armée et anticonstitutionnelle. Voilà ce qui s’est passé. Nous n’avons pas provoqué cette crise. Nous aurions voulu que les choses se passent autrement, mais après le coup d’État anticonstitutionnel – avouons-le, après tout…

Question (Elkabbach coupant Poutine) – Mais on voit tant de tensions dans la vie politique. Pourtant, malgré cela, vous serez en Normandie pour parler de paix alors que Barack Obama continue d’exhorter l’Europe à s’armer.

Vladimir Poutine – Eh bien, il faut continuer de parler de paix, mais il faut comprendre les causes et la nature de cette crise. Le fait est quepersonne ne devrait être porté au pouvoir par un coup d’État anticonstitutionnel armé, plus particulièrement dans l’espace post-soviétique, où les institutions gouvernementales n’ont pas encore atteint leur pleine maturité. Quand cela s’est produit, certaines personnes ont accueilli avec joie ce régime tandis que d’autres, disons, dans l’Est et le Sud de l’Ukraine ne veulent tout simplement pas l’accepter. Il est essentiel de parler avec ces gens qui n’ont pas accepté cette prise de pouvoir au lieu de leur envoyer des chars, comme vous le dites vous-même, au lieu de tirer à partir d’avions des missiles sur des civils et de bombarder des cibles non militaires.

Question (Bouleau) – Les États-Unis affirment détenir la preuve que, vous, la Russie, intervenez en Ukraine en laissant des combattants franchir la frontière et même en fournissant des armes à ce que les États-Unis appellent des sécessionnistes. Ils disent avoir des preuves. Vous croyez à ces preuves ?

Vladimir Poutine – Preuves ? S’ils ont des preuves, ils n’ont qu’à les présenter. Nous avons vu, et tout le monde a vu, le secrétaire d’État des États-Unis agiter en 2003 au Conseil de sécurité de l’ONU les preuves de détention d’armes de destruction massive en Irak. Ils avaient montré une éprouvette avec une substance inconnue qui était peut-être simplement de la lessive en poudre. Finalement, les troupes américaines ont envahi l’Irak, ils ont fait pendre Saddam Hussein, suite à quoi nous avons appris qu’il n’y avait pas, qu’il n’y avait jamais eu en Irak d’armes de destruction massive. Il y a donc une grande différence entre faire des déclarations et avoir des preuves réelles. Je vous le répète : il n’y a pas de militaires russes en Ukraine.

Question (Elkabbach coupant Bouleau et Poutine) – Vous voulez dire que, là, ils sont en train de mentir les Américains ?

Vladimir Poutine – Ils mentent. Il n’y a pas de militaires, aucun instructeur russe dans le sud-est de l’Ukraine. Il n’y en a pas eu et il n’y en a pas.

Question (Elkabbach) – Vous n’avez pas envie d’annexer l’Ukraine ? Et vous n’avez jamais tenté de déstabiliser l’Ukraine ?

Vladimir Poutine – Non. Nous ne l’avons jamais fait et ne le faisons pas maintenant. Et le pouvoir qui est aujourd‘hui en place en Ukraine devrait établir le dialogue avec sa propre population. Et pas à l’aide d’armes, de chars, d’avions et d’hélicoptères, mais en lançant des négociations.

Question (Bouleau) — Le nouveau président ukrainien a été élu le 25 mai par un vote démocratique. Considérez-vous M. Porochenko comme un président légitime ?

Vladimir Poutine — Je vous ai déjà dit et le répète : nous respecterons le choix du peuple ukrainien et nous coopérerons avec les autorités ukrainiennes.

Question (Bouleau) – En d’autres termes, si vous le rencontrez le 6 juin sur les plages de Normandie, et si le président Hollande contribue à rendre possible cette rencontre, vous lui serrerez la main ? Lui parlerez-vous ?

Vladimir Poutine – Vous savez, je n’ai pas l’intention d’éviter quiconque. Le président Hollande m’a gentiment invité à participer à cette commémoration en tant que représentant de la Russie, même si l’événement commémoré fut tragique. C’est avec joie que j’ai accepté son invitation et je suis reconnaissant au Président de m’avoir invité. Il y aura d’autres invités, et je n’en éviterai aucun. Je suis prêt à parler avec chacun d’eux.

Question (Elkabbach) – Mais allez-vous rencontrer M. Porochenko ? Vous avez dit que vous ne travailleriez avec lui qu’à la condition qu’il ne soumette pas totalement à l’influence américaine.

Vladimir Poutine — Je n’ai pas dit qu’il ne doit pas céder à l’influence américaine. Il est libre d’accepter l’influence qu’il désire. Les Ukrainiens l’ont élu et il est libre d’adopter une politique qui lui est propre. S’il choisit d’accepter la forte influence d’un pays tiers, libre à lui. Mais je ne le ferais pas…

Question (Elkabbach coupant Bouleau) – Mais vous acceptez la souveraineté de l’Ukraine et, peut-être, son indépendance entre la Russie et les Occidentaux ? Sa neutralité, son indépendance ? Ça, on peut le dire ?

Vladimir Poutine – Bien sûr, nous reconnaissons la souveraineté de l’Ukraine ! En outre, nous aurions aimé qu’elle se sente elle-même comme un état souverain.

Parce que la participation à un bloc militaire, quel qu’il soit, ou à une structure rigide d’intégration signifie une perte partielle de souveraineté pour ce pays. Maintenant, si l’Ukraine accepte cela et accepte cette perte, c’est son choix. Mais quand nous parlons de l’Ukraine et des blocs militaires, il est évident que cela nous inquiète. Parce que si, par exemple, l’Ukraine rejoint l’OTAN, les infrastructures militaires de cette organisation se retrouvent à côté de nos frontières, et nous ne pouvons y rester indifférents.

Question (Bouleau) – Monsieur le Président, les troupes russes ont récemment annexé la Crimée. Allez-vous jamais la rendre ?

Vladimir Poutine – Il est faux de croire que les troupes russes ont annexé la Crimée. Les troupes russes n’ont rien fait de la sorte. Franchement…

Question (Bouleau coupant Poutine) – Mais la Crimée a été ajoutée à la carte de la Russie, le genre de cartes utilisées à l’école. Elle fait partie de la Russie maintenant. De quoi s’agit-il ? D’une annexion ou d’une réunification ? Quel mot faut-il utiliser ?

Vladimir Poutine – Si vous me permettez de terminer, je pense que vous verrez ce que je veux dire.

Les troupes russes étaient en Crimée en vertu du traité international sur le déploiement de la base militaire russe. Il est vrai que les troupes russes ont aidé la Crimée à organiser un référendum sur leur (a) l’indépendance et (b) son désir de rejoindre la Fédération de Russie. Personne ne peut empêcher ces personnes d’exercer un droit qui est prévu à l’article 1 de la Charte des Nations Unies, le droit des peuples à l’autodétermination.

Question (Elkabbach coupant Poutine) – En d’autres termes, vous ne rendrez pas la Crimée ? La Crimée fait partie de la Russie, c’est ça ?

Vladimir Poutine – Conformément à l’expression de la volonté des personnes qui y vivent, la Crimée fait partie de la Fédération de Russie et de son entité constitutive.

Je veux que chacun comprenne cela clairement. Nous avons mené un dialogue exclusivement diplomatique et pacifique – je veux le souligner – avec nos partenaires européens et américains. Nos tentatives d’organiser un tel dialogue et de négocier une solution acceptable n’ont eu pour toute réponse que leur soutien pour un coup d’État anticonstitutionnel en Ukraine. Nous ne savions donc pas si l’Ukraine ne deviendrait pas une partie de l’alliance militaire de l’Atlantique Nord. Dans ces circonstances, nous ne pouvions pas permettre qu’une partie historique du territoire russe avec une population majoritairement russe puisse être intégrée dans une alliance militaire internationale, en particulier parce que la Crimée voulait faire partie de la Russie. Je suis désolé, mais nous ne pouvions pas agir autrement.

Question (Elkabbach) – François Hollande vous a invité en France, à Paris et en Normandie. Vous le connaissez très bien. Pouvons-nous aller plus loin et dire qu’il existe entre vous une relation de confiance ?

Vladimir Poutine – Oui, je le pense.

Question (Elkabbach) – Le pensez-vous ou en êtes-vous sûr ?

Vladimir Poutine – Je l’ai toujours pensé. Je n’ai pas de raison de penser le contraire. Nous avons de très bonnes relations interétatiques, mais nous avons encore beaucoup à faire pour promouvoir nos relations économiques.Mais nos relations personnelles ont toujours été fondées sur la confiance, ce qui aide également sur le plan professionnel. J’espère que cela continuera.

Question (Bouleau) – Vous parlez de relations basées sur la confiance — à la fois pour ce qui est de la défense et de l’économie.

Question (Elkabbach coupant Poutine) – En dépit des pressions externes, vous avez commandé à la France ces navires d’assaut – et si la France les livre, vous pourriez en commander d’autres, n’est-ce pas ?

Vladimir Poutine – Nous attendons de nos partenaires français qu’ils s’acquittent de leurs obligations contractuelles, et si tout se passe comme convenu, nous n’excluons pas la possibilité de nouvelles commandes,et pas nécessairement dans la construction navale, elles peuvent concerner d’autres secteurs. Dans l’ensemble, nos relations dans ce domaine se développent favorablement, et nous aimerions continuer à les renforcer, dans l’aviation, la construction navale et d’autres secteurs. Nous avons une expérience de coopération réussie dans l’exploration spatiale, au Centre spatial guyanais près de Kourou.

Vous avez acheté (et même payé) plus d’un milliard d’euros deux porte-hélicoptères Mistral à la France et des marins russes doivent arriver à Saint-Nazaire dans quelques jours, quelques semaines. Est-ce que vous allez autoriser ces marins russes à aller en France dans quelques jours ?

Vladimir Poutine – Oui, bien sûr. J’espère que nous vivons dans un monde civilisé et tout le monde respecte ses obligations contractuelles. J’ai beaucoup entendu parler de l’opinion qui a été exprimée selon laquelle la France ne devrait plus nous vendre ces bâtiments. Et à cela je peux vous dire qu’en Russie également il y a eu beaucoup d’opposants à ce contrat. Si la France décide d’annuler ce contrat – elle peut le faire – nous exigerons alors un dédommagement. Mais cela ne contribuera pas positivement au futur développement de nos relations dans le domaine de coopération technique et militaire. Mais en principe, nous sommes ouverts à la coopération, éventuellement à signer de nouvelles commandes si nos partenaires français souhaitent continuer la coopération.

Question (Elkabbach coupant Poutine) – En dépit des pressions externes, vous avez commandé à la France ces navires d’assaut – et si la France les livre, vous pourriez en commander d’autres, n’est-ce pas ?

Vladimir Poutine – Nous attendons de nos partenaires français qu’ils s’acquittent de leurs obligations contractuelles, et si tout se passe comme convenu, nous n’excluons pas la possibilité de nouvelles commandes,et pas nécessairement dans la construction navale, elles peuvent concerner d’autres secteurs. Dans l’ensemble, nos relations dans ce domaine se développent favorablement, et nous aimerions continuer à les renforcer, dans l’aviation, la construction navale et d’autres secteurs. Nous avons une expérience de coopération réussie dans l’exploration spatiale, au Centre spatial guyanais près de Kourou.

Question (Elkabbach) – La France est-ce qu’elle est pour vous une puissance souveraine, indépendante qui est écoutée ? Il y a l’Allemagne. Vous parlez le russe et l’allemand avec Mme Merkel. François Hollande ne parle aucune des deux langues, est-ce que vous pouvez vous comprendre ? Est-ce que la France a ce statut ?

Vladimir Poutine – La langue n’est pas une barrière, le fait que je ne parle pas français ne nous empêche pas, François Hollande et moi, de dialoguer. Nous avons des interprètes si besoin et, en général, nous pouvons toujours très bien nous comprendre.

Pour ce qui concerne la souveraineté, je répèterai : un pays qui rejoint une organisation militaire consent à céder une partie de sa souveraineté à une institution supranationale. Pour la Russie cela est inacceptable, pour les autres pays, à eux de décider, cela ne nous regarde pas. Mais cela me rappelle la France, la tradition gaulliste, de Gaulle qui était un défenseur de la souveraineté française et qui, selon moi, mérite du respect. Un autre exemple est celui de François Mitterrand qui parlait d’une Confédération européenne où, d’ailleurs, même la Russie pourrait participer. Je pense que rien n’est encore perdu en ce qui concerne le futur de l’Europe.

Question (Bouleau) – Je voudrais qu’on parle des États-Unis. Dans quelques jours vous serez à côté à quelques mètres de Barack Obama. Apparemment, il ne souhaite pas vraiment vous parler. Comment les choses vont-elles se passer entre deux des plus grandes puissances du monde ? Le pays le plus riche du monde, les États-Unis, et de très loin le pays le plus grand, le plus vaste du monde, le vôtre. On image mal que vous ne parliez pas l’un avec l’autre, d’autant plus qu’on a un besoin impérieux puisque la guerre n’est pas très loin à quelques centaines de kilomètres d’ici.

Vladimir Poutine – D’abord, je pense que vous exagérez un peu en disant qu’une guerre approche.Vous êtes un peu agressif comme journaliste, pourquoi pensez-vous qu’une guerre approche ? Pourquoi essayez-vous de faire peur à tout le monde ?

Question (Elkabbach coupant Poutine) – Parce que l’Ukraine n’est pas loin d’ici.

Vladimir Poutine – Et alors ?

Question (Elkabbach) – C’est là qu’il y a la guerre. (pointant vers l’Ukraine) Et quand il (l’autre journaliste) mentionne la guerre, elle est là.

Vladimir Poutine – Ce n’est pas une guerre, mais une opération de représailles que mène le pouvoir de Kiev contre cette partie de sa population. Il ne s’agit pas d’une guerre entre États, il y a là une grande différence…

Question (Elkabbach coupant Poutine) – Mais cela doit cesser ? Cette opération punitive pour vous, Vladimir Poutine, elle doit cesser, vite ?

Vladimir Poutine – Je pense que M. Porochenko a une chance unique : pour l’instant ses mains ne sont pas tachées de sang, et il peut suspendre cette opération punitive et commencer un dialogue direct avec ses propres citoyens à l’Est et au Sud de son pays.

Quant à mes relations avec M. Obama – je n’ai pas oublié votre question –, je n’ai aucune raison de penser qu’il ne souhaite plus du tout communiquer avec le président de la Russie. Mais c’est à lui de décider après tout. Je suis toujours prêt pour le dialogue, car le dialogue est le meilleur moyen de se comprendre. Jusque-là nous étions toujours en contact, nous avons régulièrement parlé au téléphone…

Question (Bouleau) – La Russie et les États-Unis connaissent des difficultés. S’agit-il d’un différend entre deux puissances ou deux personnes, entre Barack Obama et Vladimir Poutine ?

Vladimir Poutine – Il existe toujours des tensions entre pays, plus particulièrement avec des pays aussi vastes que la Russie et les États-Unis. Des problèmes se posent toujours, mais je ne pense pas que nous devrions aller à l’extrême. En tout cas, ce ne serait pas notre choix. Je suis toujours prêt à parler à l’un de mes partenaires, y compris le président Obama.

Question (Elkabbach) – Alors vous êtes prêt à discuter et vous regrettez ce qui se passe ? Mais ne pensez-vous pas que les États-Unis tentent d’encercler la Russie, pour vous affaiblir en tant que dirigeant et peut-être vous isoler du reste du monde ? Vous êtes très diplomatique maintenant, mais vous connaissez les faits.

Vladimir Poutine – Les faits ? Vous l’avez dit vous-même : la Russie est le plus grand pays dans le monde. Il est très difficile de l’encercler et le monde change si vite que ce serait essentiellement impossible, même en théorie.

Bien sûr, nous pouvons voir les tentatives des États-Unis qui font pression sur leurs alliés en utilisant leur position dominante évidente dans la communauté occidentale, dans le but d’influer sur la politique de la Russie.

La politique de la Russie est fondée uniquement sur ses intérêts nationaux. Bien sûr, nous prenons les opinions de nos partenaires en compte, mais nous sommes guidés par les intérêts du peuple russe.

Question (Bouleau) – M. le président, il est heureux d’une certaine manière que vous ayez affaire le 6 juin à Barack Obama. Si vous aviez affaire à Hillary Clinton, les choses tourneraient peut-être mal : elle a dit, il y a quelques jours, que ce que faisait la Russie en ce moment en Europe centrale ressemblait à ce qu’Hitler faisait dans les années 30. Vous avez pris cela comme une injure suprême en tant que citoyen et président russe ?

Vladimir Poutine – Vous savez, il vaut mieux de ne pas se chamailler avec une femme. [sourire] Quant à Mme Clinton, elle n’a jamais été trop subtile dans ses déclarations, mais cela ne nous a pas empêchés de la rencontrer lors de différents événements internationaux et discuter normalement. Je pense qu’ici également nous pourrions trouver un langage commun, mais quand les gens dépassent certaines limites de politesse, cela montre leur faiblesse, pas leur force. Mais peut-être que, pour une femme, la faiblesse n’est pas tellement un défaut. [sourire]

Question (Elkabbach) – Il faut respecter les femmes, bien sûr, et je suis certain que vous les respectez. Mais vous pensez qu’elle est allée loin ? Il y a beaucoup de caricatures des dirigeants du monde et sur vous aussi, vous n’êtes pas épargné. Votre première réaction spontanée, c’est la colère ? Une certaine maîtrise de vous, l’envie de punir ? Ou peut-être un jour de rire ? On ne vous a jamais vu rire.

Vladimir Poutine – Oh, je ne voudrais pas vous priver de ce plaisir et je pense qu’un jour nous pourrions avoir l’occasion de rire ensemble d’une bonne plaisanterie. Mais quand j’entends des déclarations de ce genre qui dépassent un peu les limites, j’en conclus que les gens n’ont simplement plus d’arguments. Les déclarations de ce genre ne sont pas un très bon argument.

En ce qui concerne la politique des États-Unis, ce n’est un secret pour personne que le pays qui mène la politique internationale la plus agressive, la plus dure, pour défendre ses intérêts comme ses dirigeants les voient, ce sont les États-Unis. Et ce depuis de nombreuses années.

Nous n’avons pratiquement pas de présence militaire à l’étranger alors que les bases de l’armée américaine sont présentes sur toute la planète. Et partout où ils sont, ils décident activement du sort des autres peuples, à des milliers de kilomètres de leurs frontières. Alors, nous reprocher de ne pas respecter des règles me semble un peu étrange de la part de nos interlocuteurs américains.

Question (Elkabbach) – Mais vous avez fait des efforts en matière de budget militaire. Est-ce que, en ce moment, le président de la Russie, le président Poutine prend des décisions particulières sur la sécurité et la défense, parce que le climat est dangereux ?

Vladimir Poutine – Oui, en ce qui concerne les budgets militaires tout le monde ne le sait pas – sauf peut-être quelques spécialistes – mais le budget militaire des États-Unis est plus élevé que les budgets de tous les autres pays du monde pris ensemble. Et qui mène une politique agressive alors ? En ce qui concerne notre budget militaire : en termes de pourcentage du PIB, il n’augmente pratiquement pas, de quelques dixièmes de pour cent peut-être. Il est vrai que nous souhaitons rééquiper notre armée et notre flotte avec des technologies de pointe, réduire la quantité et améliorer la qualité. Nous avons tout un programme de rééquipement qui ne date pas d’hier, mais qui n’a aucun lien avec les évènements en Ukraine, c’est un projet à long terme que nous allons poursuivre.

Question (Bouleau) – M. le président, le président syrien Bachar el-Assad vient de s’offrir une nouvelle réélection sans suspense. Vous avez de l’influence sur lui. Pourquoi ne lui demandez-vous pas d’arrêter les atrocités que son armée commet et d’arrêter de s’acharner sur son peuple ?

Vladimir Poutine – Saviez-vous que toutes les parties du conflit commettent des atrocités et que les organisations extrémistes, qui sont désormais très nombreuses, ne sont pas en dernière place ? Mais plutôt à la première sur ce point. Mais savez-vous ce qui nous inquiète le plus ?..

Question (Elkabbach coupant Poutine) – Religieuses, extrémistes, islamistes… ?

Vladimir Poutine – Oui, tout à fait. Ce sont des organisations liées directement à Al-Qaïda et il y en a une multitude. Personne n’essaie même plus de démentir cela. C’est un fait connu de tout le monde. Ce qui nous inquiète le plus, c’est que si nous agissons avec trop d’imprudence, la Syrie peut devenir une sorte de deuxième Afghanistan, un nid de terroristes totalement incontrôlable. D’ailleurs, c’est une menace pour les États européens également, parce que les extrémistes présents maintenant en Syrie vont se rendre un jour dans d’autres pays, y compris ceux d’Europe.

Question (Elkabbach) – Ce qu’on ne comprend pas c’est pourquoi vous, Vladimir Poutine qui voulez moderniser la Russie, vous continuez à soutenir, peut-être à donner des armes, à quelqu’un qui continue à massacrer son peuple et qui est comme Macbeth les mains couvertes de sang ? Comment ça se fait ? Et jusqu’à quand ?

Vladimir Poutine – Je vous donnerai une explication courte et facile à comprendre. Et je pense que la plupart des téléspectateurs et des auditeurs français me comprendront. Ce que nous craignons avant tout, c’est le démembrement de la Syrie à l’image de ce qui s’est produit au Soudan. Nous craignons que la situation y devienne similaire à celle que nous voyons aujourd’hui en Irak. Et nous craignons également que la Syrie devienne une sorte de nouvel Afghanistan. C’est pourquoi nous tenons à y conserver le pouvoir légitime, pour ensuite progressivement, avec la participation du peuple syrien et de nos partenaires européens et américains, réfléchir sur la façon de réformer cette société pour la moderniser et l’humaniser.

Question (Bouleau) – Je voudrais vous poser une question sur votre pays, la Russie. Comment décririez-vous son régime politique actuel ? Certains le décrivent comme une Démocratie, tandis que d’autres affirment que la Russie est tellement vaste qu’elle a besoin d’un homme à la poigne de fer. Comment Vladimir Poutine définit-il le régime de Poutine ?

Vladimir Poutine – Le régime actuel n’est pas lié à une personne en particulier, y compris le président sortant. Nous avons des institutions politiques démocratiques habituelles, même si elles reflètent les besoins de la Russie. Lesquels ? L’écrasante majorité des citoyens russes ont tendance à compter sur leurs traditions, sur leur histoire et, si je puis dire, leurs valeurs traditionnelles. Je vois cela comme le fondement et un facteur de stabilité pour l’État russe, mais rien de tout cela n’est lié au Président en tant qu’individu. En outre, il convient de rappeler que nous n’avons commencé à introduire ces institutions démocratiques habituelles que récemment. Elles continuent d’évoluer.

Question (Bouleau) – Est-il possible d’être un opposant en Russie sans mettre en danger ses relations et sa réputation ou éviter la sanction du système judiciaire russe ?

Question (Elkabbach) – Monsieur le Président, est-ce qu’on peut s’opposer à vous en Russie sans risque ?

Vladimir Poutine –Mais nous avons plein d’opposants, de nombreux partis d’opposition, nous avons tout récemment libéralisé la création de nouveaux partis politiques. D’ailleurs, plusieurs dizaines de partis sont apparus, ils ont participé aux élections municipales ou régionales.

Question (Elkabbach) – Monsieur le Président, est-ce qu’on peut s’opposer à vous en Russie sans risque ?

Vladimir Poutine – Si vous écoutez certaines de nos stations de radio ou regardez certaines de nos émissions de télévision, je vous assure que vous avez peu de chance de trouver quelque chose de semblable à ce genre d’opposition en France.

Question (Elkabbach) – Il y a toujours eu dans la période de la Russie, avec les tsars ou après, l’ordre et l’autorité. Est-ce qu’à l’époque d’Internet, un pays peut s’épanouir sans avoir toutes les libertés ?

Vladimir Poutine – Non, ce n’est pas possible. Et, d’ailleurs nous ne limitons pas Internet.Quoi qu’on fasse il se trouve tout de suite quelqu’un qui commence à chercher des violations de principes démocratiques. Y compris pour ce qui est d’Internet. Avons-nous limité Internet ? Non, à mon avis. Certains de nos contradicteurs vont affirmer cela, dire qu’il existe des limitations intenables. Lesquelles ? Par exemple, nous avons une interdiction de propagande du suicide et des méthodes de suicide, de l’utilisation de stupéfiants, de pédophilie – voilà nos interdictions. Qu’y a-t-il d’exagéré ?…

Question (Bouleau coupant Poutine) – Et de l’homosexualité qui est une chose très distincte de la pédophilie. La propagande en faveur de l’homosexualité a été interdite…

Vladimir Poutine – Non, ce n’est pas le cas. Nous n’avons pas de loi interdisant l’homosexualité, nous interdisons la promotion de l’homosexualité auprès d’un public de mineurs, ce sont deux choses tout à fait distinctes. Comprenez-vous ? Par exemple, certains États des États-Unis ont des lois, qui punissent pénalement les relations homosexuelles. Nous n’avons pas de peines de ce genre. Seulement quand il s’agit de propagande destinée à des mineurs, nous avons le droit de défendre nos enfants et nous allons le faire.

Question (Bouleau) – M. le président, j’aimerais qu’on parle de libertés publiques en Russie. Est-ce que, d’ici la fin de votre mandat en 2018, vous avez l’envie de fermer les camps de travail ? Il y a des gens dans ce pays qui sont condamnés non seulement à une peine de prison, mais à des camps de travail ce qui nous, en Occident, nous étonne. Les Pussy Riot, par exemple, ont été condamnées, me semble-t-il, à deux années de camp de travail avant que vous ne fassiez en sorte qu’elles ne soient libérées. Ce n’était pas une prison normale. Est-ce que vous allez fermer ces camps ?

Vladimir Poutine – Écoutez.Il ne s’agit pas de « camps » à proprement parler. Il s’agit d’endroit où les personnes sont, en effet, privées de liberté, mais peuvent mener une vie plus ou moins normale. Ce ne sont pas des prisons, où la personne, au contraire, n’a pas la possibilité de travailler. Une prison où l’individu ne peut pas travailler est justement la pire punition, et je ne pense pas que tous les condamnés doivent être placés dans ce type d’établissement. Je pense que c’est encore pire que les établissements que vous mentionnez.

Question (Elkabbach) – Qui vous a convaincu un jour que vous aviez une mission pour la Russie ? Que vous étiez destiné à vous occuper de la Russie ?

Vladimir Poutine –Pourquoi êtes-vous persuadé que je pense avoir une mission particulière ? J’ai la confiance de mes électeurs. Plus de 63 % ont voté pour moi. Je pense avoir le mandat me permettant de gérer la politique intérieure et extérieure de mon pays, et je travaillerai conformément à ce mandat.

Question (Elkabbach) — Avez-vous un modèle dans l’histoire de la Russie ? Êtes-vous guidé par la politique soviétique ou la politique russe ?

Vladimir Poutine — J’ai un grand amour et respect pour l’histoire et la culture russes. Mais le monde change, tout comme la Russie. La Russie est une partie du monde moderne, pas du passé, mais plutôt du monde moderne. Et je crois qu’elle jouera un rôle encore plus important à l’avenir que d’autres pays qui ne prennent pas soin de leurs jeunes, des nouvelles générations, de leurs enfants, et qui pensent qu’ils peuvent simplement se contenter du laisser-faire.

Question (Bouleau) – Et la dernière question, Monsieur le Président. En 2013, [le magazine] Forbes vous a classé comme la personne la plus puissante dans le monde. Avez-vous été flatté par ce titre ?

Vladimir Poutine — Vous savez, je suis adulte et je sais ce que signifie le pouvoir dans le monde moderne. Dans le monde moderne, la puissance est principalement définie par des facteurs tels que l’économie, la défense et l’influence culturelle. Je crois que sur le plan de la défense, la Russie est sans aucun doute l’un des chefs de file parce que nous sommes une puissance nucléaire et que nos armes nucléaires sont peut-être les meilleures dans le monde.

En ce qui concerne l’influence culturelle, nous sommes fiers de la culture russe : la littérature, les arts et ainsi de suite.

Quant à l’économie, nous sommes conscients que nous avons encore beaucoup à faire avant d’atteindre le sommet. Bien que, ces derniers temps, nous ayons fait d’énormes progrès et que nous soyons désormais la cinquième économie dans le monde par sa taille. C’est un succès, mais nous pouvons faire mieux.

Question (Elkabbach) – Vladimir Poutine, l’Histoire ne sait pas encore ce qu’elle retiendra des années Poutine. Elle attend et ces années s’écrivent. Qu’est-ce que vous voulez qu’il reste ?

Voulez-vous qu’on se souvienne de vous comme d’un dirigeant démocratique ou autoritaire ?

Vladimir Poutine – Eh bien, je voudrais être considéré comme quelqu’un qui a fait son maximum pour le bonheur et la prospérité de son pays et de sa nation.

Question (Elkabbach et Bouleau) – Merci beaucoup de nous avoir reçus tous les deux. Bon voyage en France ! Au revoir.

Vladimir Poutine – merci.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_06_06/Interview-de-Vladimir-Poutine-a-la-chaine-de-television-TF1-et-a-la-radio-Europe-1-version-integral-1053/

TV LIBERTES :


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

POUR OBAMA : PAS D'ABONNÉ AU NUMÉRO QUE VOUS AVEZ DEMANDE..

Message par Joss le Mar 9 Sep 2014 - 19:15

LA NOIRAUDE : PAS D'ABONNÉ AU NUMÉRO QUE VOUS AVEZ DEMANDE...

OBAMA FURIEUX DIT QUE SES APPELS À POUTINE VONT DIRECTEMENT À LA MESSAGERIE VOCALE

8 SEPTEMBRE 2014 NEWYORKER

WASHINGTON (The Borowitz Report) — Dans  ce qu’il appelle « un acte provocateur et insolent », le président Obama a accusé mardi le Président russe Vladimir Poutine d’avoir commencé à laisser ses appels aller directement à la messagerie vocale.

S’exprimant à la Maison blanche avant le sommet de l’OTAN de cette semaine,  Obama visiblement furieux a dit que la nouvelle pratique Poutine consistant à laisser ses appels aller tout droit dans la messagerie vocale « entrave notre capacité à discuter de l’avenir de l’Ukraine et d’autres questions importantes concernant le futur ».

avertissement
Après avoir laissé des dizaines de messages vocaux pour le Président de la Russie, Obama a dit qu’il a tenté de le joindre par courrier électronique dans la nuit de lundi, mais il a reçu une réponse automatique d’absence du bureau.

« Compte tenu de ce qui s’est passé en Ukraine au cours des dernières semaines, il m’est impossible de croire qu’il a été absent du bureau, » a dit Obama.

Le Président a laissé entendre que le fait que Poutine ne réponde pas à ses messages vocaux accroît le risque de sanctions supplémentaires et il a signalé qu’il n’entendait pas appeler de nouveau le Président russe. « c’était mon dernier message vocal », a-t-il dit, ajoutant que la dernière fois qu’il a appelé Poutine sa boîte à messages était pleine.
.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MONGOLIE VLADIMIR POUTINE PLEURE EN ENTENDANT L'HYMNE RUSSE

Message par Joss le Jeu 11 Sep 2014 - 9:09

MONGOLIE VLADIMIR POUTINE PLEURE EN ENTENDANT L'HYMNE RUSSE... LA FIN SERAIT-ELLE PROCHE ?

3 SEPTEMBRE 2014



MONGOLIE VLADIMIR POUTINE PLEURE EN ENTENDANT L... par jozecat

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

VLADIMIR POUTINE 19 SEPTEMBRE 2013 Principes moraux et leurs

Message par Joss le Dim 28 Sep 2014 - 21:38

VLADIMIR POUTINE 19 SEPTEMBRE 2013 PRINCIPES MORAUX ET LEURS VALEURS CHRÉTIENNES

VLADIMIR POUTINE : «La plupart des pays Euro-Atlantistes renient leurs principes moraux et leurs valeurs chrétiennes» Extrait du discours de VLAMIDIR POUTINE au forum de VALDAI (19 Septembre 2013).


Dernière édition par Joss le Mar 18 Nov 2014 - 14:29, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE SENS DE LA VIE RÉSIDE DANS L'AMOUR, VLADIMIR POUTINE

Message par Joss le Jeu 13 Nov 2014 - 16:22

LE SENS DE LA VIE RÉSIDE DANS L'AMOUR, A ESTIMÉ VENDREDI LE PRÉSIDENT RUSSE VLADIMIR POUTINE



7 NOVEMBRE 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE




"Dans l'amour en général réside le sens de la vie. Qu'il s'agisse de l'amour pour sa famille, ses enfants, son pays. C'est un phénomène multiforme qui se trouve à la base de chacun de nos actes", a déclaré le chef de l'Etat en conclusion d'un discours prononcé au congrès de la Société géographique de Russie (RGO) qui se déroule à Moscou.

Vladimir Poutine, qui préside le conseil de tutelle de la RGO, a espéré que la Société saurait renforcer l'amour de la Patrie.

"C'est notre tâche principale à tous, et je suis absolument persuadé que le succès nous est assuré", a ajouté le président.

Fondée en 1845 sur décision de l'empereur russe Nicolas Ier, la Société géographique de Russie a beaucoup contribué à l'exploration de la Russie européenne, de l'Oural, de la Sibérie, de l'Extrême-Orient, de l'Asie centrale, du Caucase, de l'Iran, de l'Inde, de la Nouvelle Guinée et des régions polaires. La RGO a initié la création de réserves naturelles dans l'Empire russe. A l'heure actuelle, cette ONG compte 13.000 membres en Russie et à l'étranger

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

CNN NE POURRA PLUS DIFFUSER SA PROPAGANDE EN RUSSIE

Message par Joss le Jeu 13 Nov 2014 - 20:32

CNN VIENT D’ANNONCER QU’IL NE POURRA PLUS DIFFUSER SA PROPAGANDE EN RUSSIE



10 NOVEMBRE 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE

La Russie, face aux critiques et attaques en tous genres réagit toujours de façon appropriée, sans entrer dans les polémiques stériles. La chaîne de nouvelles CNN international a annoncé qu’elle allait mettre un terme à sa diffusion en Russie en raison de changements récents dans la législation des médias.

Souvenez-vous, les Etats-Unis avaient bloqué honteusement la chaîne Russia Today (RT), sur leur sol, sans que personne en Occident ne trouve rien à redire. Mais, rassurez-vous, le tollé va battre son plein avec ce retrait annoncé de CNN en Russie, alors que le Kremlin n’y est pour rien. Turner International, qui exploite CNN, l’a annoncé dans un communiqué mardi. La chaîne américaine semble se référer à une loi votée en octobre qui limite la propriété étrangère des médias en Russie à 20%.


D'ici fin d'année la chaîne CNN cessera la diffusion par câble en Russie. Turner Broadcasting System, propriétaire de la chaîne américaine, a expliqué la décision par les récents changements de législation en Russie dans le domaine des médias.

Le 15 octobre Vladimir Poutine a signé la loi limitant la part du capital étranger dans les médias russes à 20 %. La rédaction précédente fixait une limite de 50 %.

Le régulateur des communications Roskomnadzor a annoncé qu'il n'avait rien à voir à la décision des propriétaires de la chaîne et que CNN « pouvait obtenir librement une licence de diffusion à condition d'observer les procédures prévues par la loi ».

CNN a annoncé son intention de revenir sur marché russe

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

P.E DE VILLIERS : J'ÉCHANGE HOLLANDE ET SARKOZY CONTRE POUTI

Message par Joss le Ven 14 Nov 2014 - 21:50

PHILIPPE DE VILLIERS : "J'ÉCHANGE HOLLANDE ET SARKOZY CONTRE POUTINE"

12 NOVEMBRE 2014 BFMTV

PHILIPPE DE VILLIERS était invité ce matin de JEAN-JACQUES BOURDIN sur RMC.


"Longtemps j'ai été un lanceur d'alerte sur le mondialisme, l'islamisme... mais aujourd'hui j'ai un dégoût de la politique, de ce cercle de connivences".

"L'exemple vient d'en haut et tout le monde les regarde. Quel discrédit sur l'autorité qui contamine toute la société".

"Tous ces politiciens ont largué la FRANCE, ils ne sont plus que les livreurs de décisions prises à BRUXELLES".

"Je ne me sens pas proche de MARINE LE PEN et je répète que je ne reviens pas dans la cuisine". 

"J'échange HOLLANDE et SARKOZY contre POUTINE". "C'est un homme d'Etat, un patriote qui défend le bien commun de son pays". 

"je vais vous donner un scoop. Chaque jour l'ambassadeur français aux ETATS-UNIS reçoit un appel du DÉPARTEMENT D'ETAT (MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES US) pour ne pas livrer les MISTRAL"


PHILIPPE DE VILLIERS POUTINE 13 NOVEMBRE 2014 par jozecat

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

POUTINE A ACHETÉ 55 TONNES D'OR AU TROISIÈME TRIMESTRE

Message par Joss le Dim 16 Nov 2014 - 10:05

POUTINE SE PRÉPARE À LA GUERRE ÉCONOMIQUE ET A ACHETÉ 55 TONNES D'OR AU TROISIÈME TRIMESTRE

13 NOVEMBRE 2014 ZERO HEDGE

Tout comme la CHINE achète avidement du pétrole 'pas cher", la RUSSIE, selon les dernières données du WORLD GOLD COUNCIL (WGC) a acheté de l'or en quantité considérable. Éclipsant le reste des achats de par le monde au troisième trimestre, la Russie a ajouté 55 tonnes d'or dans ses réserves, comme le rapporte THE TELEGRAPH, POUTINE profite de la baisse du prix de l'or pour remplir les soutes de la BANQUE CENTRALE DE RUSSIE en lingots d'or afin de se préparer à la possibilité d'une longue guerre économique avec l'Occident.

La RUSSIE a acheté au troisième trimestre plus d'or que tous les autres pays réunis...

COMME LE RAPPORTE THE TELEGRAPH :

Le gouvernement de VLADIMIR POUTINE s'est entendu pour thésauriser de grandes quantités d'or et a triplé les stocks pour atteindre près de 1150 tonnes durant la dernière décennie. Ces réserves pourraient fournir au Kremlin la puissance de feu indispensable pour essayer de COMPENSER la forte baisse du ROUBLE.

La monnaie de la RUSSIE a fait l'objet d'intenses pressions depuis les sanctions étatsuniennes et européennes et depuis que la baisse des prix du pétrole a commencé à nuire à l'économie. Les revenus provenant de la vente de pétrole et de gaz représentaient environ 45% des recettes budgétaires du gouvernement russe.

Au total, les banques centrales du monde entier ont acheté 93 tonnes du métal précieux au troisième trimestre. Il s'agit du 15ème trimestre consécutif d'achats nets d'or par les banques centrales. Dans son rapport, le WORLD GOLD COUNCIL a déclaré que ce mouvement était lié à une combinaison de tensions géopolitiques et aux tentatives de différents pays de DIVERSIFIER leurs réserves au détriment du dollar US.

Selon ALISTAIR HEWITT, de WORLD GOLD COUNCIL., d'ici la fin de l'année, les banques centrales auront acquis 500 tonnes d'or au cours de la dernière période d'achat.

"Depuis 2009, les banques centrales ont constamment augmenté leurs avoirs en or", a déclaré M. HEWITT au TELEGRAPH.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE PLAN SECRET DE POUTINE POUR DÉTRUIRE L’OTAN

Message par Joss le Dim 16 Nov 2014 - 10:30

LE PLAN SECRET DE POUTINE POUR DÉTRUIRE L’OTAN



14 NOVEMBRE 2014 ZERO HEDGE

Les 11 et 12 septembre derniers s’est tenue la réunion d’une organisation dont la plupart des américains n’ont jamais entendu parler. La couverture des médias grands public était à peu près inexistante.

La réunion s’est tenue à DUSHANBE, la capitale du TADJIKISTAN, un pays que peu d’occidentaux sauraient situer correctement sur une carte. Mais vous pouvez parier votre dernier rouble que VLADIMIR POUTINE sait exactement où se trouve ce pays. Car le groupe qui s’est réuni là-bas est le bébé du président russe. Il s’agit de l’ORGANISATION DE COOPÉRATION DE SHANGHAI, constituée de six états membres : la RUSSIE, la CHINE, le KAZAKHSTAN, le KYRGYZSTAN, le TADJIKISTAN, et l’OUZBEKISTAN.

L’ORGANISATION DE COOPÉRATION DE SHANGHAI (OCS), a été fondée en 2001 pour DONNER UNE réponse collective à l’extrémisme et assurer la sécurité des frontières. Mais son véritable but est plus large. POUTINE la voit dans un contexte plus vaste comme un contrepoids à l’OTAN (une position que l’OCS ne nie du reste pas). Sa ligne de conduite officielle est de promouvoir le non-alignement, la non confrontation, et la non interférence AVEC LES politiques des autres pays mais ses membres conduisent des exercices militaires conjoints.

Pourquoi devons-nous porter attention à cette réunion au milieu de nulle part ? Parce qu’évidemment, tout ce qu’entreprennent de manière conjointe la CHINE et la RUSSIE justifie notre attention. Et il y a beaucoup à dire à ce sujet.

Depuis la création de l’OCS, la RUSSIE a avancé précautionneusement, afin que le groupe ne devienne pas un cheval de Troie pour l’expansion de la CHINE dans ce qu’elle considère comme son espace stratégique, l’ASIE CENTRALE. Dans le même temps, POUTINE a noué de nouvelles alliances partout dans le monde aussi vite qu’il a pu. S’il veut contrecarrer l’hégémonie globale US, il aura besoin d’autant d’alliances que possible.

De nombreux observateurs ont prédit que la réunion de DUSHANBE serait historique. Ils s’attendaient à ce que l’organisation s’ouvre à de nouveaux membres. Cependant, cette réunion a été focalisée sur la situation en UKRAINE. Les membres de l’organisation ont soutenu les positions RUSSES et apporté leur soutien à la poursuite des pourparlers dans le pays. Ils ont salué les accords de MINSK et l’initiative du président russe en faveur de la paix.

Cependant, l’idée d’inclure de nouveaux membres est passée à la TRAPPE. De nombreux pays cherchent à rejoindre l’organisation depuis des années. Maintenant, avec la présidence tournante de l’organisation passée à MOSCOU, et la tenue du prochain sommet en juillet 2015 à UFA en RUSSIE, les conditions seront FAVORABLES à une expansion de l’organisation l’été prochain, a déclaré POUTINE.

A cette fin, les participants au sommet de DUSHANBE ont signé un document commun qui aborde les questions suivantes : « un mémorandum sur les obligations des états candidats pour obtenir le statut d’état membre de l’OCS », et «sur la procédure d’octroi du statut d’état membre de l’OCS. »

Ceci est extrêmement important aussi bien pour la RUSSIE que pour les occidentaux car les nations désireuses de rejoindre l’OCS sont des acteurs géopolitiques majeurs : l’INDE et le PAKISTAN. Et un autre acteur majeur attends également de rejoindre l’organisation : l’IRAN.

En expliquant le report de l’admission de ces pays, l’assistant du président POUTINE, YURI USHAKOV, a fait une déclaration très franche. Il a dit aux médias russes que cette expansion était prématurée à ce moment là, à cause des difficultés potentielles liées à l’acrimonie entre la CHINE et l’INDE, et l’INDE et le PAKISTAN, mais également aux sanctions occidentales contre l’IRAN. Ces sources de conflits auraient pu affaiblir l’alliance, ce que la RUSSIE veux éviter.

Amener à la même table des pays antagonistes requerra de délicates manoeuvres DIPLOMATIQUES, mais il s’agit d’un exercice dans lequel POUTINE excelle (qui d’autres à réussi à maintenir d’excellentes relations à la fois avec l’IRAN et ISRAËL ?).

Comme toujours, POUTINE n’a pas une réflexion à court terme.

Les priorités de la présidence russe sont les suivantes : renforcer le rôle de l’OCS pour la sécurité régionale, porter des projets économiques multilatéraux majeurs, améliorer les liens culturels et humanitaires entre les nations membres, et dessiner une approche globale aux problèmes mondiaux. Il prépare également le développement stratégique de l’OCS pour la période 2015-2025, et pense que ces objectifs devraient être finalisés pour le prochain sommet.

Nous devrions prêter attention à ce qui se déroule au sein de l’OCS. L’INDE et le PAKISTAN vont rejoindre l’organisation, et l’IRAN suivra peu après, ce sera un tournant majeur du jeu géopolitique.

POUTINE est en train de prendre le leadership d’une alliance internationale qui comptera quatre des dix états les plus peuplés au monde, le population combinée des pays membres comptera près de 40 % de la population mondiale avec presque 3 milliards de personnes. Elle englobera les deux économies mondiales les plus dynamiques. Avec l’IRAN, ses membres contrôleront près de la moitié des réserves de gaz naturel. Le développement des réseaux de gazoducs et de pipelines d’ASIE vont doper les pays de la région sur le plan économique et vont les rapprocher plus étroitement.
Si POUTINE suit cette voie, l’OCS ne deviendra pas seulement une rivale de l’OTAN, mais pourra façonner une nouvelle structure financière qui entrera directement en compétition avec le FMI et la BANQUE MONDIALE. La nouvelle banque de développement des BRICS, lancée l’été dernier au BRÉSIL, était une première étape dans cette direction. Et cela conduira a détrôner le DOLLAR comme monnaie de réserve internationale avec des conséquences catastrophiques pour l’économie US.

Comme je l’ai dit dans THE COLDER WAR, je pense qu’il s’agit du but ultime de POUTINE : mener un assaut contre le DOLLAR qui ramène les ÉTATS-UNIS au rang d’une nation ordinaire… et dans le même processus, élevé la RUSSIE le plus haut possible.

Ce qui s’est passé au TADJIKISTAN cette année et ce qui se passera à Ufa l’été prochain, voilà des événements réellement capitaux.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

POUTINE MALADE CANCER

Message par Joss le Lun 17 Nov 2014 - 21:14

POUTINE MALADE : LE KREMLIN DÉMENT LES RUMEURS

29 OCTOBRE 2014 LE FIGARO


Le Kremlin a démenti mercredi les rumeurs sur les problèmes de santé du président russe Vladimir Poutine, alors que des rapports circulant ces derniers temps dans certains médias occidentaux affirment que l'homme fort de Russie serait atteint de cancer.

"Ce sont de vaines attentes. Qu'ils (les gens qui diffusent ces rumeurs, ndlr) se taisent. Tout va bien", a déclaré Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, cité par l'agence officielle TASS.

Le quotidien américain New York Post a affirmé la semaine dernière que M. Poutine souffrirait d'un des derniers stades du cancer du pancréas et serait traité par un médecin allemand qu'il avait rencontré il y a des dizaines d'années lorsqu'il était agent du KGB en Allemagne.

"Cela explique pourquoi Vladimir Poutine est si pressé d'envahir l'Ukraine" où un conflit armé oppose les forces régulières à des rebelles prorusses, assure le journal.

En 2012, les rumeurs allaient déjà bon train en Russie sur la santé de Vladimir Poutine, après qu'il a reporté plusieurs de ses déplacements et visites à l'étranger et a été vu se déplaçant en boitant.

De nombreux médias russes affirmaient alors que M. Poutine souffrirait de l'aggravation d'une vieille blessure à la colonne vertébrale, mais ces informations avaient été fermement démenties par le Kremlin.


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

FATIGUÉ, POUTINE QUITTE BRISBANE AVANT LA FIN DU G20

Message par Joss le Lun 17 Nov 2014 - 21:20

FATIGUÉ, POUTINE QUITTE BRISBANE AVANT LA FIN DU G20

16 NOVEMBRE 2014 ARCINFO.CH


Le président russe n'a pas participé au déjeuner des dirigeants du G20 dimanche matin. Il a quitté le sommet avant la fin des discussion en évoquant son intention de dormir.

Vladimir Poutine n'a pas pris part dimanche au déjeuner des dirigeants du G20 et a quitté le sommet, qui se tenait à Brisbane en Australie, avant sa clôture officielle. Le président russe a motivé son départ avant la fin des discussions par la longueur du vol vers la Russie et son intention de dormir.

L'Iliouchine présidentiel a décollé de Brisbane aux alentours de 14h15 (6h15 suisses) avant même la publication du communiqué final du G20. Arrivé sur le tarmac avec le sourire, Vladimir Poutine est allé serrer la main de deux motards de son escorte et s'est fait prendre en photo aux côtés de membres du personnel de sécurité, avant de monter dans l'avion.

Avant son départ, pendant que ses pairs déjeunaient, il a tenu une conférence de presse et, prenant le contre-pied des Occidentaux, il a estimé qu'il y avait de "bonnes chances" que le conflit ukrainien soit résolu. "Aujourd'hui, la situation (en Ukraine) a de bonnes chances de se résoudre, même si cela peut paraître étrange", a- t-il dit.

La décision prise par Kiev d'imposer un blocus économique de l'est de l'Ukraine est une "grande erreur", qui n'est cependant "pas fatale", a ajouté M. Poutine. "Je pense que c'est une grosse erreur parce qu'ils coupent de leurs propres mains ces régions (du reste du pays). Pourquoi?", s'est-il interrogé devant les journalistes, lors d'une conférence de presse retransmise par la télévision russe.

"Pas mal de pression"

Les dirigeants occidentaux présents au sommet ont mis en garde dès samedi le président russe contre un alourdissement des sanctions contre son pays s'il ne cessait pas de soutenir les séparatistes ukrainiens.

"Je vais vous serrer la main, mais je n'ai qu'une seule chose à vous dire: vous devez vous retirer d'Ukraine", a lancé samedi au président russe le Premier ministre canadien, Stephen Harper. Ce a quoi a rétorqué M. Poutine: "c'est impossible puisque les Russes n'y sont pas", selon un porte-parole russe.

"Je pense que le président Poutine a subi pas mal de pression ici au G20 de la part d'un certain nombre de leaders", a résumé la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop, sur une télévision australienne.

Satisfait du sommet

Selon M. Poutine, le thème de la crise ukrainienne n'a été abordé que lors des réunions bilatérales, et non lors des réunions communes.

"Les discussions ont été très franches, significatives et à mon avis utiles. Je pense que nous avons réussi à mieux nous comprendre avec nos collègues, à comprendre les motifs de la Russie. Ils m'ont informé de leurs préoccupations. Je pense que cela va nous aider", a-t-il déclaré.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA RUSSIE APPELLE L’UNION EUROPÉENNE À LUTTER CONTRE LA CHRI

Message par Joss le Dim 23 Nov 2014 - 22:18

LA RUSSIE APPELLE L’UNION EUROPÉENNE À LUTTER CONTRE LA CHRISTIANOPHOBIE

22 NOVEMBRE 2014 MEDIA-PRESSE.INFO


Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a annoncé ce samedi que son pays proposera à l’Union européenne de s’attaquer au problème de la christianophobie.

« Il y a quelques années, à l’initiative des Européens, il y a eu au sein de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) des actions contre l’islamophobie. Nous allons proposer d’analyser les processus menant à la christianophobie. Nous formulerons une telle initiative lors de la réunion ministérielle de Bâle dans une semaine. » a déclaré Sergueï Lavrov devant le Conseil russe pour la politique extérieure et de défense. En outre, le ministre des affaires étrangères a affirmé que la plupart des Etats-membres de l’UE préféraient éviter ce problème, ayant « honte d’en parler. Comme ils ont également eu honte d’écrire dans la Constitution de l’Union européenne que l’Europe a des racines chrétiennes. »

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA RUSSIE EN FAVEUR D’UNE RECONNAISSANCE DE L’ÉTAT PALESTINI

Message par Joss le Dim 23 Nov 2014 - 22:29

LA RUSSIE EN FAVEUR D’UNE RECONNAISSANCE DE L’ÉTAT PALESTINIEN

22 NOVEMBRE 2014 TELESUR

La question de la reconnaissance d’un État palestinien ne peut pas rester lettre morte éternellement, selon le ministre des Affaires étrangères de Russie, Sergeï Lavrov, des propos tenus ce samedi lors de l’assemblée du Conseil sur la Politique extérieure et la Défense.


La Russie en faveur d’une reconnaissance de l’État Palestinien

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov, s’est déclaré en faveur d’une reconnaissance de l’État palestinien et de la fin de l’offensive militaire israélienne, dont les autorités ont sans cesse accéléré l’occupation illégale de territoires palestiniens.

Au cours de son intervention à l’assemblée du Conseil sur la Politique extérieure et la Défense, Lavrov a estimé que « la création d’un état palestinien ne doit pas rester lettre morte éternellement ».

« Il convient de comprendre que cette problématique ne doit pas perdurer, tandis que le conflit israélo-palestinien stagne », selon le chef de la diplomatie russe.

Les dernières négociations entre Israël et la Palestine concernant la solution du conflit n’ont rien donné au printemps 2014. Les autorités palestiniennes en appellent au Conseil de sécurité de l’ONU pour y demander qu’une date limite soit fixée pour l’évacuation des forces d’occupation israélienne afin de développer leur propre État, qui regroupe la bande de Gaza et la Cisjordanie, et qui a pour capitale Jérusalem-Est.


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

NOTRE-DAME : LE SAPIN DE NOËL OFFERT PAR LA RUSSIE

Message par Joss le Lun 24 Nov 2014 - 21:16

NOTRE-DAME : LE SAPIN DE NOËL OFFERT PAR LA RUSSIE

22 NOVEMBRE 2014 RIPOSTE CATHOLIQUE

L’agence gouvernementale russe d’informations, RIA Novosti, a fait paraître hier un communiqué que nous croyons utile de porter à la connaissance des lecteurs de Riposte Catholique…


Moscou offrira à Paris un symbole de Noël – Le sapin qui ornera le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, sur l’île de la Cité, sera installé aux frais du gouvernement de Moscou, a annoncé vendredi à RIA Novosti une source au sein de l’ambassade russe en France. Il s’agit d’une première. Le sapin géant de Noël du parvis de Notre-Dame a toujours été installé aux frais de la paroisse locale. Toutefois, des difficultés ayant été rencontrées cette année lors de la collecte des fonds, la partie russe a décidé de prêter main forte. Samedi, les feux du sapin seront illuminés par l’ambassadeur de Russie en France Alexandre Orlov et le recteur de Notre-Dame de Paris Monseigneur Jacquin. Selon la tradition, tous les ans, pendant le Temps liturgique de Noël, la cathédrale Notre-Dame de Paris offre sur le parvis un sapin de plus de vingt mètres de haut. « Cet arbre est une invitation à accueillir le don de la joie, de la paix et de l’amour du Christ », indique le site internet de la cathédrale Notre-Dame.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

QUE PRÉVOIT DE FAIRE POUTINE AVEC LES COMBATTANTS DE L’EI CA

Message par Joss le Lun 5 Oct 2015 - 10:06

QUE PRÉVOIT DE FAIRE POUTINE AVEC LES COMBATTANTS DE L’EI CAPTURÉS EN SYRIE ?

2 OCTOBRE 2015 IDEGARDA

Une source du Hezbollah, un groupe chiite proche de Téhéran, a indiqué qu’il y aurait un accord entre Vladimir Poutine et Bachar El-Assad concernant les prisonniers qui seront capturés dès maintenant en Syrie, surtout ceux de l’EI. Ceux qui ne sont pas citoyens syriens, comme leurs instructeurs saoudiens, qatari, koweïtiens, turcs et émiratis, et qui seront capturés par l’armée syrienne seront remis aux Russes. Selon cet accord, la Russie les embarquerait à bord des avions AN-124 qui transportent quotidiennement des armes et des minutions en Syrie, lors de leurs retours en Russie.

Le champ pétrolifère de Vankor, dans le Nord de la province sibérienne de Krasnoïarsk, contient 520 millions de tonnes de pétrole et 95 milliards de mètres cubes de gaz naturel. C’est le projet industriel le plus important de la Russie pour les 10 prochaines années. La Russie prévoit d’augmenter la production de pétrole de ce champ de 442,000 barils/jour à 1 million de barils par jour. En outre, elle prévoit la construction d’un pipeline géant pour le gaz et le pétrole pour approvisionner la Chine.

Le seul problème est la main-d’œuvre, le projet nécessitant environ 14.000-25.000 travailleurs qu’il n’est pas facile d’attirer dans cette région non habitée, étant donné que l’exploitation se trouve au-delà du cercle polaire, à une latitude de 68 degrés au Nord de la Sibérie. La Russie souhaite couvrir la pénurie de main-d’œuvre en créant des camps de rééducation par le travail pour les prisonniers de l’EI capturés en Syrie.

Les températures minimales enregistrées chaque année dans la zone sont proches de -60 ° C, et restent en dessous de zéro degré huit mois par an. Les « coupeurs de têtes » qui seraient tentés de s’évader des camps construits par les Russes, devrait savoir que les premiers foyers humains sont à 1 000 km de là, et que la région regorge d’ours polaires

La source du Hezbollah a suggéré en plaisantant que la CIA devrait changer les lieux d’entrainement des rebelles islamistes en les déménageant en Alaska
.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

POUTINE HONORE LA VIERGE DE KAZAN

Message par Joss le Ven 6 Nov 2015 - 16:05

POUTINE HONORE LA VIERGE DE KAZAN

5 NOVEMBRE 2015 NOSPAT.RU

"Le 4 novembre 2015, fête de l’icône de la Vierge de Kazan et Journée de l’unité nationale, le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine et Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie ont présidé l’inauguration à la salle des expositions du Manège, Moscou, la cérémonie d’ouverture de la XIV exposition-forum « Russie orthodoxe. Mon histoire. Des grands bouleversements à la Grande victoire ». L’exposition est organisée par le Conseil patriarcal à la culture avec le soutien de la ville de Moscou.

   L’icône de la Vierge dite « Souveraine », apportée depuis l’église de la Vierge de Kazan de Kolomenskoïe, avait été placée dans la salle centrale du Manège. Le chef de l’État et le Primat de l’Église orthodoxe russe ont placé un cierge devant l’image miraculeuse et vénéré l’icône.

   Le Président russe s’est adressé aux participants de la cérémonie d’ouverture :

   « Sainteté, chers amis ! Je vous présente mes congratulations à l’occasion de l’inauguration de l’exposition annuelle « Russie orthodoxe », attachée à la Journée de l’unité nationale. Il s’agit d’un projet de sensibilisation, résultat d’un grand travail réalisé conjointement par l’Église orthodoxe russe, les principaux organismes scientifiques russes, les archives et les bibliothèques, qui témoigne de l’intérêt grandissant, vivant et profond pour l’histoire russe, pour nos racines et nos sources spirituelles. Je remercie vivement les organisateurs de l’exposition et tous ceux qui ont œuvré à sa réalisation. [...]"

   Le Patriarche Cyrille s’est exprimé à son tour, exprimant au Président et à l’assistance ses félicitations.

   « Nous avons placé au centre de l’exposition une icône de la Mère de Dieu. Elle a une histoire particulière : cette icône a été trouvée dans la cave de l’église de Kolomenskoïe, qui fait aujourd’hui partie de la ville de Moscou, le jour de l’abdication de l’empereur Nicolas II. Lorsqu’on trouva cette image de la Mère de Dieu siégeant sur un trône royal, lorsqu’on apprit que cette image s’appelait « Souveraine », les meilleurs esprits de la Russie d’alors l’ont interprété comme un signe de Dieu. Le tsar s’en est allé, mais la Mère de Dieu règne sur notre pays et sa Protection ne s’est jamais démentie.

   Par quelles souffrances, par quelles afflictions, par quelles épreuves ne sommes-nous pas passés ! Mais nous sommes restés un pays non seulement grand et fort, mais fidèle à sa propre identité. Nous ne nous sommes mêmes pas fondus dans l’espace informatif global, nous n’avons pas perdu et ne perdons pas notre identité à une époque où les pays les plus grands et les plus forts du continent européens perdent la leur. Nous croyons que la Protection de la Mère de Dieu est sur nous. C’est pourquoi nous disons à tous les ennemis, intérieurs et extérieurs de la Russie : « Laissez-nous tranquilles ! Nous sommes protégés par la Mère de Dieu ! »

   [...] J’espère que cette exposition nous permettra de comprendre toute la beauté des prouesses de notre peuple dans les années 1920, 30 et 40. Elle nous aidera à voir aussi les pages difficiles et à comprendre : pour aimer son pays, il ne faut exclure de la mémoire historique aucune période, mais les envisager avec bon sens et un sentiment moral clair. Alors la vérité sera séparée du mensonge et le bien du mal. Que le Seigneur aide notre Patrie à se concentrer pour surmonter les difficultés du passé et aller de l’avant. »



_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

RUSSIE LARGUE DES BOMBES PORTANT LES INSCRIPTIONS «POUR NOTR

Message par Joss le Dim 22 Nov 2015 - 11:43

LA RUSSIE LARGUE DES BOMBES PORTANT LES INSCRIPTIONS «POUR NOTRE PEUPLE» ET «POUR PARIS»

21 NOVEMBRE 2015 LE PARISIEN


La Russie largue sur des cibles du groupe Etat islamique en Syrie des bombes portant les inscriptions «Pour notre peuple» et «Pour Paris». Une vidéo diffusée par la télévision russe montre un homme peignant en noir ces inscriptions sur des bombes de l'aviation russe quelques minutes avant le décollage des avions de guerre de la base utilisée par les forces russes en Syrie.

[...] Près d'une quarantaine de personnes ont péri vendredi lors des raids les plus violents menés conjointement par les aviations russe et syrienne contre la province de Deir Ezzor (est), contrôlée par le groupe jihadiste État Islamique (EI), selon une ONG.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé vendredi que la marine russe en mer Caspienne avait lancé des «missiles de croisière sur Deir Ezzor tuant plus de 600 militants islamistes», sans précision de date, selon des images de la télévision russe.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHER VLADIMIR POUTINE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum