MARTHE ET MARIE

ISRAËL, ALLEMAGNE ET ARMES CHIMIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ISRAËL, ALLEMAGNE ET ARMES CHIMIQUES

Message par Joss le Lun 16 Sep 2013 - 20:05

ISRAËL ET ARMES CHIMIQUES

Un document de la CIA récemment découvert révèle qu’Israël a mis aussi en place son propre arsenal d’armes chimiques


Des responsables du renseignement à Washington estiment que l’État hébreu a secrètement fabriqué et stocké des armes chimiques et biologiques depuis des décennies pour compléter son arsenal nucléaire présumé.

Peu d’informations ou de preuves tangibles circulent toutefois sur un éventuel programme chimique israélien. Les informations les plus fiables sur un tel programme apparaissent dans un rapport secret de la CIA en 1983. Des satellites espions américains ont repéré en 1982 « une usine de production de gaz chimique et une unité de stockage dans le désert du Néguev », selon le document de la CIA. « D’autres unités de production d’armes chimiques auraient aussi été mises en place dans le cadre d’une industrie chimique bien développée ». Il n’est pas sûr qu’Israël dispose encore à ce jour d’armes chimiques.

En 1992, le gouvernement israélien a signé mais n’a jamais ratifié la Convention sur les armes chimiques, qui interdit de telles armes. Le rapport de la CIA, déclassé en 2009, traite d’informations sur l’utilisation par l’Union soviétique d’armes chimiques et biologiques en Afghanistan et dans le Sud-Est asiatique. Des sections entières sur le Moyen-Orient ont été censurées par des responsables gouvernementaux.

Foreign Policy

http://www.foreignpolicy.com/articles/2013/09/09/does_israel_have_chemical_weapons_too
SYRIE : MÉLENCHON APPELLE AU CONTRÔLE DES ARMES CHIMIQUES D’ISRAËL

Invité de la matinale de RTL ce mardi, Jean-Luc Mélenchon, le co-président du Parti de Gauche, a salué la proposition russe de contrôler l’arsenal chimique syrien et a appelé au contrôle des armes chimiques d’Israël.

JEAN-LUC MELENCHON a estimé que si la Russie a aidé à faire en sorte que les Syriens n’aient plus de stocks chimiques, il faut que les Américains fassent de même en Égypte ou en Israël.

“Israël a signé le Traité (sur l’interdiction des armes chimiques) mais ne l’a pas ratifié, c’est-à-dire qu’elle n’a rien fait du tout” a-t-il ajouté.

Israël n’a pas signé les conventions relatives aux armes biologiques et toxiques de 1972 et n’a jamais fait de déclaration sur son programme d’armes biologiques. S’il a signé La convention sur les armes chimiques de 1993, il ne l’a pas ratifiée. Le flou en matière d’armement chimique et biologique faisant partie de la dissuasion israélienne tout comme pour son programme nucléaire.

Selon certains experts, Israël aurait créé dès 1948 une unité de guerre biologique, la “Hemed Beit”, au sein du département scientifique de l’armée. En 1952, le regroupement de l’unité de guerre biologique et d’autres unités de recherche du ministère de la défense a abouti à la création de l’Institut d’Israël pour la Recherche Biologique.

Les capacités de guerre chimique et biologique ont été considérées comme un moyen relativement rapide de développer des capacités d’armement non conventionnel alors que le programme nucléaire israélien n’avait pas encore été pleinement développé.

En 1992, un avion-cargo de la compagnie israélienne El Al s’était écrasé, peu de temps après son décollage, sur deux immeubles d’un quartier d’immigrés à Amsterdam, faisant 43 morts. Officiellement, la cargaison de l’avion transportait des “fleurs et du parfum”.

De nombreux pompiers volontaires et des bénévoles présents sur le lieu du crash se sont plaints de maux divers inexplicables. Une longue enquête des autorités néerlandaises révéla en 1998 que l’avion transportait en fait des produits chimiques d’une entreprise américaine destinés à la fabrication d’armes chimiques et biologiques. Ils allaient probablement être acheminés vers un institut qui développe des équipements spéciaux pour l’armée israélienne.
http://www.lemondejuif.info/syrie-melenchon-appelle-au-controle-des-armes-chimiques-disrael/


Dernière édition par Joss le Jeu 19 Sep 2013 - 7:55, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ALLEMAGNE A LIVRÉ DES SUBSTANCES CHIMIQUES

Message par Joss le Jeu 19 Sep 2013 - 7:53

L'ALLEMAGNE A LIVRÉ DES SUBSTANCES CHIMIQUES À DOUBLE USAGE EN SYRIE (TV)

L'ALLEMAGNE a fourni à la Syrie des produits chimiques susceptibles d'être utilisés pour la production de sarin, un gaz toxique que les experts de l'ONU considèrent comme l'agent utilisé dans l'attaque chimique du 21 août près de Damas, a annoncé mercredi la chaîne de télévision allemande ARD.

Il s'agit de 90 tonnes de fluorure d'hydrogène et de 12 tonnes de bifluorure d'ammonium livrés en Syrie de 2002 à 2006. Ces produits chimiques entrent dans la fabrication de sarin, mais ils ne sont pas les seuls composés requis pour produire ce gaz, selon la chaîne.

Ces livraisons de produits à double usage, civil et militaire, ont reçu le feu vert du gouvernement social-démocrate de Gerhard Schröder, puis du gouvernement conservateur-social-démocrate d'Angela Merkel, indique ARD se référant à la réponse donnée par le ministère fédéral allemand de l'Economie à une requête du groupe parlementaire du parti de gauche radicale Die Linke.

Dans leur rapport publié le 16 septembre dernier, les experts des Nations unies ont confirmé qu'une attaque au gaz sarin avait bien eu lieu le 21 août dans une banlieue de Damas. Toutefois, ils n'ont pas désigné explicitement un responsable (armée ou rebelles) de l'utilisation de sarin, le mandat des enquêteurs ne prévoyant pas qu'ils se prononcent sur ce point. L'attaque a fait, selon Washington, 1.400 morts dont plus de 400 enfants.

http://fr.rian.ru/world/20130918/199337319.html

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES ARMES SECRÈTES NBC D’ISRAËL

Message par Joss le Mer 25 Sep 2013 - 12:19

LES ARMES SECRÈTES NBC D’ISRAËL

Les inspecteurs de l’ONU, qui contrôlent les armes chimiques de la Syrie, auraient beaucoup plus à faire s’ils étaient envoyés contrôler des armes nucléaires, biologiques et chimiques (NBC) d’Israël. Mais selon les règles du « droit international », ils ne peuvent pas le faire. Israël n’a pas signé le Traité de non-prolifération nucléaire, ni la Convention qui interdit les armes biologiques, et a signé mais non ratifié celle qui interdit les armes chimiques.

Selon Jane’s Defense Weekly, Israël –seule puissance nucléaire au Moyen-Orient- possède de 100 à 300 têtes nucléaires et leurs vecteurs appropriés (missiles balistiques et de croisière et chasseurs-bombardiers). Selon des estimations du Sipri, Israël a produit 690-950 kgs de plutonium, et continue à en produire autant que nécessaire pour fabriquer chaque année 10-15 bombes du type de celle de Nagasaki. Il produit aussi du tritium, un gaz radioactif avec lequel on fabrique des têtes neutroniques, qui provoquent une contamination radioactive mineure mais de plus haute létalité.


Selon différents rapports internationaux, cités aussi par le journal israélien Ha’aretz, des armes biologiques et chimiques sont développées à l’Institut pour la recherche biologique, situé à Ness-Ziona, à côté de Tel Aviv. Officiellement, 160 scientifiques et 170 techniciens font partie du staff, qui depuis cinq décennies accomplit des recherches en biologie, chimie, biochimie, biotechnologie, pharmacologie, physique et d’autres disciplines scientifiques. L’Institut, avec le Centre nucléaire de Dimona, est « une des institutions les plus secrètes d’Israël » sous juridiction directe du premier ministre. Le plus grand secret entoure la recherche sur les armes biologiques : bactéries et virus qui, disséminés chez l’ennemi, peuvent déclancher des épidémies. Parmi eux, la bactérie de la peste bubonique (la « mort noire » du Moyen-âge) et le virus Ebola, contagieux et létal, pour lequel n’est disponible aucune thérapie. On peut avec la biotechnologie produire de nouveaux types d’agents pathogènes auxquels la population cible n’est pas en mesure de résister, ne disposant pas du vaccin spécifique. On dispose aussi de sérieux indices sur des recherches pour développer des armes biologiques pouvant anéantir chez l’homme son système immunitaire.

Officiellement l’Institut israélien effectue des recherches sur des vaccins contre des bactéries et virus, comme celles sur l’anthrax financées par le Pentagone, mais il est évident qu’elles permettent de développer de nouveaux agents pathogènes à usage guerrier. Le même expédient est utilisé aux Etats-Unis et dans d’autres pays pour contourner les Conventions qui interdisent les armes biologiques et chimiques. En Israël la chape de secret a été en partie déchirée par l’enquête qu’a faite, avec l’aide de scientifiques, le journaliste hollandais Karel Knip. Il ressort en outre que des substances toxiques développées par l’Institut ont été utilisées par le Mossad pour assassiner des dirigeants palestiniens.

Des témoignages médicaux indiquent qu’à Gaza et au Liban, les forces israéliennes ont utilisé des armes de conception nouvelle : elles laissent le corps intact à l’extérieur mais, en y pénétrant, dévitalisent les tissus, carbonisent le foie et les os, et coagulent le sang. Ceci est possible avec la nanotechnologie, cette science qui projette des structures microscopiques en les construisant atome par atome. Au développement de ces armes participe aussi l’Italie, liée à Israël par un accord de coopération militaire et son premier partenaire européen dans la recherche & développement. Dans la dernière loi de finances est prévue une attribution annuelle de 3 millions d’euros pour des projets de recherche conjoints italo-israéliens. Comme celui, indiqué dans le dernier avis de la Farnesina (ministère italien des affaires étrangères), de « nouvelles approches pour combattre des agents pathogènes résistants aux traitements ».

Ainsi l’Institut israélien pour la recherche biologique pourra-t-il rendre les agents pathogènes plus résistants encore.

http://www.mondialisation.ca/les-armes-secretes-nbc-disrael/5351258

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ISRAËL, ALLEMAGNE ET ARMES CHIMIQUES

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum