MARTHE ET MARIE

SYRIE : PERSECUTION DES CHRETIENS

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SYRIE : PERSECUTION DES CHRETIENS

Message par Joss le Jeu 1 Nov 2012 - 9:05

SYRIE: LE DERNIER CHRÉTIEN PRÉSENT DANS LE CENTRE D’HOMS A ÉTÉ TUÉ

Elias Mansour avait voulu rester avec son fils handicapé  

Homs, 31 octobre 2012 (Apic) Le dernier chrétien présent dans le centre d’Homs, en Syrie, après l’évacuation de la population civile a été tué. Elias Mansour, 84 ans, chrétien grec orthodoxe n’avait pas voulu quitter sa maison, car il devait prendre soin de son fils handicapé, rapporte l’agence catholique Fides.

http://www.kipa-apic.ch/index.php?&pw=&na=0,0,0,0,f&ki=236797
LES CHRÉTIENS DE SYRIE PRENNENT LES ARMES !

IRIB - C’EST DÉCIDÉ. LES CHRÉTIENS DE SYRIE ONT PRIS LES ARMES.


Selon le journal britannique Daily Telegraph, les communautés chrétiennes de la ville d’Alep ont formé leur propre milice, la première depuis l’éclatement de la crise en Syrie, à la mi-mars 2011. Ayant obtenu des armements de l’armée syrienne régulière, ils ont mobilisé les scouts pour surveiller les églises, et ont unifié leurs rangs avec les communautés arméniennes, pour contrecarrer les attaques des miliciens de l’ASL et d’entraver leur entrée dans les régions et quartiers chrétiens.

Leur nombre s’élève à près de 150 combattants, selon le journal britannique. Ils sont entrés en action depuis le mois dernier, lors qu’ils sont parvenus à contraindre une milice de l’ASL à rebrousser chemin, alors qu’elle tentait d’investir leur quartier historique Jdeidé. C’est par la suite que les forces gouvernementales les ont rejoints pour les assister et déclarer que les milices ont été repoussées.


Dernière édition par Joss le Jeu 29 Aoû 2013 - 19:55, édité 3 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SYRIE : PERSECUTION DES CHRETIENS

Message par Joss le Dim 30 Déc 2012 - 19:25

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

DEUX ÉVÊQUES ENLEVÉS À ALEP

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 13:45

ÉVÊQUES ENLEVÉS À ALEP : LA COMMUNAUTÉ ORTHODOXE D’ORIENT SE MOBILISE À PARIS

1er JUIN 2013

Sans nouvelles des deux évêques orthodoxes enlevés près d'ALEP le 22 avril dernier, la communauté orthodoxe d'Orient organise un rassemblement à PARIS ce dimanche. L'objectif: alerter l'opinion pour aider à leur libération.


L’inquiétude grandit sur le sort des deux évêques orthodoxes enlevés le 22 avril dernier près d’Alep, en Syrie. Plus d’un mois après le rapt, on est toujours sans nouvelles de l’évêque grec-orthodoxe d’ALEP, BOULOS YAZIGI, et de YOUHANNA IBRAHIM, le métropolite syriaque orthodoxe de la même ville. Selon plusieurs sources concordantes, les deux prélats ont été kidnappés dans le village de KAFR DAEL alors qu’ils tentaient de mener une médiation pour libérer deux prêtres kidnappés par des groupes rebelles plusieurs mois auparavant.

Si, dans les jours suivant leur enlèvement, des réactions indignées ont afflué du monde entier, l’affaire n'est plus relayée par les médias. Un silence qui fait craindre aux orthodoxes que les deux évêques tombent dans l’oubli.

http://www.france24.com/fr/20130530-eveques-syrie-chretiens-orient-paris-communaute-orthodoxe-yazigi
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MONASTÈRE SAINT-ÉLIE PROFANÉ PAR LES MILICES ISLAMIQUES

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 14:02

LE MONASTÈRE SAINT-ÉLIE PROFANÉ PAR LES MILICES ISLAMIQUES


10 JUIN 2013

Des 30 000 habitants qui peuplaient la ville syrienne de QOUSSEIR, ex-bastion rebelle repris la semaine dernière par l’armée gouvernementale syrienne, seuls demeurent un demi-millier de civils. Dans cette cité fantôme réduite à l’état de ruines, il ne reste plus aucun des 3 000 habitants chrétiens qui y vivaient depuis des siècles en bonne entente avec la majorité musulmane. Le siège de la ville n’a épargné ni les moquées ni les églises. Les images diffusées par la BBC montrent des rues désertes. La plupart des quartiers résidentiels et des bâtiments publics ont été détruits par des tirs de mortier ou transformés en dépôts d’armes par les milices anti-ASSAD, qui ont occupé la ville pendant plus d’un an.

Les milices islamiques ont aussi profané le MONASTÈRE DE SAINT-ÉLIE, rapporte l’agence ASIANEWS. Interviewé par l’agence de presse catholique italienne, le P. SIMON FADDOUL, président de CARITAS LIBAN, a déclaré que depuis plus d’un an, il n’y avait plus de nouvelles de la communauté chrétienne de QOUSSEIR. «La plupart d’entre eux ont fui lorsque la ville est tombée aux mains des rebelles en 2012, explique-t-il. Contrairement aux musulmans, de nombreux chrétiens ont traversé la frontière avec le LIBAN. La plupart des familles ont toutefois préféré se réfugier dans d’autres villes ou villages. »

Les rebelles ont focalisé leur rage sur ce bâtiment criblé d’obus d’artillerie

Plusieurs édifices chrétiens ont été profanés par les rebelles islamistes, a raconté LYSE DOUCET, correspondante de la BBC, qui a été parmi les premiers journalistes étrangers à entrer dans QOUSSEYR abandonnée par les rebelles en déroute. La journaliste britannique a décrit l’état d’abandon du petit MONASTÈRE GREC-ORTHODOXE DE SAINT-ÉLIE, symbole de la communauté chrétienne locale.

Ces derniers mois, les rebelles ont focalisé leur rage sur ce bâtiment, criblé d’obus d’artillerie. Sur le sol gisent des dizaines d’objets religieux, dispersés et brûlés. Sur les murs, quelques icônes et des statues sont encore suspendues, mais la plupart d’entre elles ont été détruites ou mutilées, signe d’une destruction planifiée et non accidentelle.

Mgr SAMIR NASSAR raconte la souffrance des familles syriennes qu’il côtoie quotidiennement

Dans une lettre datée de juin 2013 et diffusée sur Internet, l’archevêque maronite de DAMAS, Mgr SAMIR NASSAR, raconte la souffrance des familles syriennes qu’il côtoie quotidiennement. «Un père de famille qui a tout perdu est venu à l’église se plaindre à haute voix, raconte Mgr NASSAR. «Je n’ai plus de maison. J’ai tout perdu. Ma famille est dispersée chez les cousins. Je n’ai plus de travail. J’ai faim. Je suis malade, sans médicaments. Que fait l’Église pour moi  ? Vous ne pouvez pas me protéger, ni me trouver un abri, ni me procurer un visa pour quitter le pays. Je suis comme un scarabée au fond d’une tasse qui ne peut pas sortir et qui tourne en rond jusqu’à mourir au fond de son trou (…)», dit ce monsieur en quittant l’archevêché en colère. Beaucoup de Syriens ressemblent à cet homme-là. (…) Ils font face à leur triste sort en silence accusateur»

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/En-Syrie-le-monastere-Saint-Elie-profane-par-les-milices-islamiques-2013-06-10-971224
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE PÈRE FRANCISCAIN FRANÇOIS MOURAD ÉGORGÉ DANS SON COUVENT

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:26

SYRIE, LE PÈRE FRANCISCAIN FRANÇOIS MOURAD A ÉTÉ ÉGORGÉ DANS SON COUVENT

25 JUIN 2013

Des rebelles ont assassiné dimanche 23 juin le franciscain François Mourad dans son couvent de Ghassanieh, près de Homs, en Syrie. Le couvent a été entièrement pillé par des hommes armés, rapporte la Custodie franciscaine de Terre sainte à Jérusalem.

François Mourad, un religieux âgé de nationalité syrienne qui vivait en ermite, avait quitté son ermitage au début de la guerre en Syrie pour rejoindre un frère affaibli dans un couvent de la Custodie franciscaine. Il était bien connu dans la région et les tragiques circonstances de sa mort affectent particulièrement la Custodie.

Après avoir fait son noviciat franciscain pour la Custodie à Rome, « François avait entendu un appel plus pressant du Seigneur à la vie contemplative. Appel qui trouva son accomplissement en Syrie, dont il était citoyen« , raconte le Père Halim Noujaim, Ministre régional des franciscains de Syrie. « Ses liens avec la Custodie étaient restés très forts et il venait régulièrement aider tel ou tel couvent en remplacement d’un frère ou l’autre« .

A ce rythme, il ne restera plus un seul chrétien dans ces zones

Les franciscains, qui militent pour instaurer la trêve et œuvrer à la réconciliation, dissuadent l’Occident de prendre des mesures susceptibles d’apporter davantage de violence et d’augmenter le nombre de morts. Pour les religieux, ce ne sont pas les armes qui sont en mesure de donner à la Syrie ce dont elle a besoin. « Je voudrais que tout le monde sache » , a insisté le Père Halim Noujaim, «qu’en soutenant les révolutionnaires, l’Occident soutient les extrémistes religieux et aide à tuer les chrétiens… A ce rythme, il ne restera plus un seul chrétien dans ces zones« , a-t-il déclaré à l’agence de presse catholique italienne SIR.

Dans certaines zones, où sévissent des extrémistes armés, aucun déplacement, même pour des religieux, ne peut être tenu pour sûr. Pour preuve l’enlèvement par les rebelles de deux prêtres et de deux évêques, dont les franciscains sont toujours sans nouvelles depuis plusieurs mois…

« Pourtant et en dépit des risques encourus, les frères se démultiplient pour venir au secours des populations » assure la Custodie sur leur site. « En plus des soins qu’ils apportent dans leurs dispensaires, où des religieuses franciscaines et du Rosaire travaillent avec eux, ils accueillent des déplacés dans certains couvents devenus des ‘dortoirs’. Ils distribuent de la nourriture aux réfugiés et à tous ceux qui se présentent aux portes des couvents. Ils participent financièrement à la restauration des maisons détruites des familles de leurs paroisses et aident les plus démunis. Ils servent parfois d’intermédiaires lors d’enlèvements de leurs paroissiens« .

Cet accueil de tous vaut aux frères de la Custodie de subir régulièrement des représailles de l’un ou l’autre camp. En décembre dernier, un couvent a été bombardé ; il est depuis déserté. « La guerre a un impact négatif, mais elle a aussi amené les chrétiens de tous les rites à se rapprocher les uns les autres, à s’entraider et à prier ensemble » insistent-ils sur custodia.org. Dans des villages de la vallée de l’Oronte, en Syrie, alors que les franciscains sont les seuls religieux à être restés, ils célèbrent les sacrements pour tous les rites. Ailleurs, ils organisent des temps de prières où tous sont présents.

Pour rappel, la présence de la Custodie en Syrie est multiséculaire. Elle y a toujours exercé sa mission de service des populations et continue dans ces temps troublés de le faire sans distinction de religions ou de partis.

© http://info.catho.be/2013/06/25/assassinat-du-pere-francois-mourad-en-syrie/#.Uc2gjj4Y0So
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ÉGLISE CHRÉTIENNE SACCAGÉE ET PROFANÉE EN SYRIE

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:29

IMAGES D’UNE ÉGLISE CHRÉTIENNE SACCAGÉE ET PROFANÉE EN SYRIE

24 JUILLET 2013

Le village chrétien d’AL-DUWAIR dans la province d’HOMS en SYRIE a été attaqué par des miliciens islamistes «alliés» de l’ARMÉE SYRIENNE LIBRE (ASL) le 29 mai dernier. Le village a été en partie détruit et beaucoup de ses habitants, hommes, femmes et enfants massacrés. Seule l’intervention de l’ARMÉE GOUVERNEMENTALE aurait permis que tous les habitants ne soient pas tués selon certaines sources. Les églises de cette ville ont été la cible de la folie destructrice et profanatoires des miliciens comme le montrent les images qui suivent publiées hier en exclusivité par le site infowars. Des photos apparemment atroces mais peu explicites n’ont pas été sélectionnées dans mon choix d’images. Voici donc quelques images prises des exactions d’islamistes soutenus par les pays occidentaux…

http://www.christianophobie.fr/breves/images-dune-eglise-chretienne-saccagee-et-profanee-en-syrie
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRÉTIENS ET D’AUTRES MINORITÉS CRAIGNENT UN ‘NETTOYAGE

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:31

SYRIE : LES CHRÉTIENS ET D’AUTRES MINORITÉS CRAIGNENT UN ‘NETTOYAGE ETHNIQUE’

20 AOÛT 2013


DAMAS, Syrie – C’est un vendredi soir d’une chaleur étouffante et les rues illuminées du quartier principalement chrétien de Kasaa palpitent des rythmes de la musique et des rires des dizaines de jeunes hommes et femmes qui se promènent ou s’assoient dans les cafés plein air en sirotant de la bière ou des boissons gazeuses.

C’est ainsi, jusqu’à ce que grondent deux explosions de mortier 82. La musique s’arrête, les magasins ferment leurs volets, les rues se vident.


Bienvenue à Damas.

Les rebelles syriens, qui pour la plupart sont des musulmans sunnites, ont bombardé à plusieurs reprises des quartiers chrétiens de la ville, y compris Kasaa, avec ses larges avenues, ses immeubles et ses parcs verdoyants. L’opposition armée syrienne libre affirme qu’elle ne frappe que les objectifs du gouvernement, mais le pilonnage constant du quartier civil suggère le contraire.

Au cours de l’année dernière, beaucoup de chrétiens ont fui le quartier, sont passés dans d’autres quartiers de la capitale ou au pays voisins du Liban.
Ceux qui restent racontent qu’ils craignent que les rebelles visent à accomplir un « nettoyage ethnique » – la politique d’élimination de groupes ethniques ou religieux non désirés par la terreur qui a acquis une notoriété internationale lors de la guerre de Bosnie il y a 20 ans.

Beaucoup de chrétiens syriens disent qu’ils craignent devenir victimes du même genre de violence anti-chrétienne qui a été le produit de l’invasion américaine de l’Irak en 2003. Cette persécution, qu’on appelle ici la «solution américaine», a provoqué un exode massif – il y avait 1,5 million de chrétiens qui vivaient en Irak en 2000, moins de 300.000 subsistent aujourd’hui.


« Les terroristes essaient de pousser les chrétiens hors de cette zone« , a déclaré Isan Bahri, le propriétaire de 44 ans d’un atelier de mécanique à Kasaa dans le quartier Est de Damas que les rebelles ont essayé de capturer. «
Ils ne tirent pas sur l’armée, ils visent intentionnellement des civils. »

Les attaques rentrent dans un modèle émergent où les combattants de l’Armée Syrienne Libre, et d’autres éléments djihadistes, ont ciblé des membres civils de divers groupes minoritaires de la Syrie – principalement les Alaouites qui ont traditionnellement soutenu le gouvernement du président Bachar al-Assad, lui-même un alaouite. Mais d’autres groupes, y compris les Kurdes, les Druzes et les chrétiens, qui, avec les Alaouites représentent un quart des 22,5 millions d’habitants de la Syrie, sont également considérées comme favorables au gouvernement laïc et donc considérés comme des ennemis. Cette semaine, quelque 30.000 Kurdes syriens ont fui dans la région du Kurdistan de l’Irak en disant qu’ils ont été tués par les djihadistes ciblant la minorité.

Ce qui semble être une campagne délibérée contre ces groupes pose de graves dilemmes pour l’administration Obama et les pays européens comme la Grande Bretagne et la France, qui ont prévu de soutenir les forces pro-démocratie en fournissant des armes sophistiquées. Ils sont déjà aux prises avec le problème de savoir comment faire en sorte que ces armes ne se retrouvent pas dans les mains de Jabhat al-Nusra – le groupe d’Al-Qaida affilié qui a émergé comme le groupe le plus efficace et capable des forces rebelles – et l’augmentation des attaques contre les minorités par les insurgés crée un dilemme supplémentaire.


Bien que de nombreux membres de groupes ethniques et sectaires de la Syrie sont en fait laïques, environ les trois quarts de la population sont nominalement composés de musulmans sunnites. Les alaouites représentent environ 11 pour cent, les chrétiens de diverses confessions – y compris de l’orthodoxie grecque, l’orthodoxie syriaque, maronite, de catholique syriaque, catholique romain et catholique grec – représentent un autre 10 pour cent, et les druzes et les chiites représentent 3 pour cent et 2 pour cent, respectivement, au total.


Au début des troubles de la Syrie en Mars 2011 de nombreux membres des minorités, y compris les Alaouites, ont soutenu les appels à la réforme et plus de libertés politiques. Mais alors que le conflit s’intensifia, les rangs de l’opposition sont devenus de plus en plus dominés par les membres radicalisés de la majorité sunnite de la Syrie et des combattants jihadistes qui ont commencé à se joindre à la rébellion en grand nombre.

Aujourd’hui, le conflit s’est transformé en une guerre civile à part entière dans lequel plus de 100.000 personnes ont péris. Les unités les plus capables du côté des rebelles – le fer de lance de la lutte contre le gouvernement laïque – sont composés de militants islamistes, dont beaucoup ont combattu les forces américaines en Irak. Les militants aujourd’hui accusent les chrétiens d’être des partisans du régime d’Assad.
« Ils ont menacé de nous égorger« , a déclaré Bahri, un catholique romain. « J’aime mon pays, mais si cela signifie me faire abattre par des terroristes, ma femme et nos deux garçons, je préfère fuir au Liban. »

Ces anciennes communautés chrétiennes, parmi les plus anciennes au monde, ont généralement été protégées par les gouvernements syriens successifs, y compris Assad. Mais en fait la sécurité a été perdue lorsque des factions rebelles ont commencé à monter des attaques de plus en plus féroces contre eux dans tout le pays.

Le 17 août, des hommes armés rebelles ont abattu 11 chrétiens et blessé trois autres dans le centre de la Syrie, ont raconté des témoins et des militants des droits de l’homme. En Avril, deux évêques ont été enlevés dans les zones tenues par les rebelles et un prêtre jésuite italien, le Père Paolo Dall’Oglio, a disparu le mois dernier lors d’un voyage à la ville du nord tenue par les rebelles de Raqqa.

Un grand nombre d’autres minorités ont également souffert aux mains des rebelles appartenant à al-Nusrah. Cette semaine, quelque 30.000 Kurdes ont fui à travers la frontière nord de la Syrie en Irak pour échapper aux affrontements entre les radicaux et les milices kurdes.

Lorsque les insurgés occupaient le centre ville stratégique de Qusair en 2012, environ 7.000 catholiques ont été chassés et leurs maisons ont été pillées, a dit Fadia Laham, mère supérieure d’un couvent au nord de Damas appartenant à l’Ordre catholique grec de l’Unité d’Antioche.

Un autre 200.000 chrétiens ont fui le nord de la ville d’Alep, dit-elle. Beaucoup sont partis à Damas, au Liban, ou certains pays occidentaux où les chrétiens de Syrie ont tendance à s’intégrer plus facilement que les musulmans.

« Les gens qui sont prêts à rester avec le statu quo et qui soutiennent une Syrie laïque sous le régime d’Assad auront des problèmes avec l’Armée Syrienne Libre, pas de questions à ce sujet« , a déclaré Rami Khouri, directeur d’un institut de politique à l’Université américaine de Beyrouth .

Laham a déclaré que les rebelles avaient commis des « actes odieux » contre les chrétiens, y compris des décapitations, des viols et des meurtres de femmes enceintes.

« L’objectif de ces actes barbares est de favoriser les haines sectaires et ainsi déstabiliser la Syrie« , a t-elle dit, expliquant que, bien que les chrétiens ne soutiennent pas le gouvernement d’Assad, ils sont en faveur de l’Etat syrien et de l’unité du pays.

La quasi-totalité des 50.000 chrétiens dans la ville déchirée par les conflits de Homs ont fui la violence et la persécution par des « fanatiques » ayant des liens avec Al-Qaida, a rapporté Catholic News Agency. Et l’Aide de charité catholique à l’Eglise en Détresse a déclaré que les groupes de militants liés à Al-Qaida « menaient un nettoyage ethnique » des chrétiens dans la région centrale de la Syrie.

« Les Etats-Unis nous ont trompé quand la mort d’Oussama Ben Laden signifiait la mort d’Al-Qaida« , a déclaré Mata el-Khouri, un évêque de l’Eglise orthodoxe syrienne
. « Ils sont plus actifs que jamais. Quant à savoir ce qu’ils feraient pour les chrétiens (si ils arrivent au pouvoir), la réponse est claire. »

Stars and Stripes
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MAALOULA (LOURDES DE SYRIE) ATTAQUÉ PAR "REBELLES" ISLAMISTE

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:34

VILLAGE CHRÉTIEN DE MAALOULA (LOURDES DE SYRIE) ATTAQUÉ PAR DES "REBELLES" ISLAMISTES.

5 SEPTEMBRE 2013



Des djihadistes et des rebelles islamistes ont pris d'assaut, mercredi, le village chrétien de MAALOULA. Situé à 55 km de DAMAS, le site est l'un des rares lieux où l'araméen, langue du Christ, est encore parlé.

Une religieuse du MONASTÈRE DE MAR TAKLA, construit autour de la grotte et du tombeau de SAINTE-THÈCLE, et qui n'a pas voulu être identifiée, a affirmé que les djihadistes d'AL-NOSRA tirent sur la ville depuis 06h00 (03h00 GMT) avec des obus, des mitrailleuses anti-aérienne et les projectiles ont atteint le centre-ville". "C'est la première fois que nous sommes attaqués", a-t-elle ajouté.

Le village, lieu de pélerinage, doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. Les premiers chrétiens, persécutés, s'y réfugiaient. C'est dans ces grottes que furent célébrées les premières messes chrétiennes.


L'attaque intervient quelques jours avant la fête de l'EXALTATION DE LA CROIX, célébrée chaque année le 14 septembre.

L'attaque a été déclenchée par une opération suicide d'un milicien jordanien, contre un barrage de l'armée arabe syrienne, tuant 8 militaires au moins.


«Le frère ABOU HAYSSAM le Jordanien a attaqué le barrage de l'armée nassirienne (alaouite), par la suite, les frères moudjahidines ont lancé l'assaut contre la ville», poursuit cette source.


L'opération ressemble à celle qui avait été perpétrée contre l'aéroport de MENNEGH dans la province d'ALEP, lorsqu'un milicien saoudien s'est fait exploser dans une voiture de plusieurs tonnes d'explosifs contre son entrée, pour l'ouvrir à des centaines de miliciens. Certains d'entre eux ont pris position dans les hauts bâtiments.

Une source militaire syrienne a pour sa part expliqué ce qui s'est passé : «des groupuscules de terroristes se sont infiltrés dans la ville et terrorisé ses habitants ; des accrochages ont eu lieu dans l'entourage de l'HÔTEL SAFIR-MAALOULA, et des hélicoptères de l'armée syrienne sont intervenus avec l'arrivée de renforts de l'armée syrienne»

Selon la télévision AL-MAYADEENE, des appels sont lancé via de hauts-parleurs, pour inviter ses habitants chrétiens pour se convertir à l'ISLAM.

Les milices impliquées dans l'attaque de MAALOULA sont le front AL-NOSRA à KALAMOUNE, le mouvement des Libres du Levant islamique, et le front de libération de Kalamoune des brigades des petits-fils du prophète.


C'est la milice d'AL-QAÏDA de l'Etat islamique en IRAK et au levant qui a revendiqué l'attaque suicide.

En parallèle à l'attaque contre Maaloula, des accrochages ont éclaté sur la colline de Kalamone et en particulier dans la ville de RAHIBIYYÉ qui a été investie par les miliciens de la Brigade de l'ISLAM.

Al-Manar, AlMayadeen, 05.09/2013


DES «REBELLES» ATTAQUENT UN VILLAGE CHRÉTIEN



Voici une lettre ouverte poignante adressée le 5 septembre par des habitants de la ville de Maaloula alors tombée aux mains des islamistes. L’original a été publié en arabe. En voici la traduction française.

Mesdames et Messieurs,

Permettez-nous de vous apprendre ce qui s’est passé aujourd’hui dans notre ville de Ma’loula, avant de vous rappeler ce qu’elle signifie.

À quatre heures du matin, heure de Damas, les gangs armés de la prétendue Armée Syrienne Libre [ASL], les terroristes de Jabhat al-Nosra, et les meurtriers de l’État islamique d’Irak et du Levant, ont attaqué notre ville paisiblement installée dans le Djebel Qalamoun, puis ont entrepris le saccage de ses monastères, de ses églises et de ses icônes historiques, avant d’exiger de tous les habitants de se convertir à l’Islam !

Oui, c’est ce qui est arrivé à l’aube de ce jour dans notre petite ville de Ma’loula. Les gangs armés se sont répandus partout, exposant toute leur artillerie sur la place après avoir interdit tous les accès aux lieux saints.

Ces actes criminels, ce saccage systématique de villes chrétiennes, ce terrorisme frappant leurs habitants, font partie d’un plan global visant à déplacer les chrétiens de leurs patries depuis les origines. C’est ce que nous venons de vivre alors que l’Etat est toujours fort. Qu’est-ce qui nous arrivera si jamais ce n’est plus le cas, une fois que les Forces U.S. nous auront bombardés ?

Ce qui attend les chrétiens de nos villes et villages, aux mains de l’organisation terroriste Jabhat al-Nosra et de ses semblables, est tout simplement terrifiant… Pouvons-nous espérer que toutes les terribles agressions subies par les monastères et églises de la chrétienté telles celles qui ont eu lieu à Ghassanieh, à Saint-Siméon, à l’église de la ceinture à Homs… finiront par réveiller un tant soit peu la conscience du monde pour qu’il reconnaisse le crime terroriste commis à l’encontre de la Syrie ?

Nous n’aborderons même pas les massacres perpétrés dans toutes les villes et tous les villages où cohabitent ceux que vous désignez par « minorités », puisque vous en connaissez tous les détails !

Mesdames et Messieurs, permettez que nous vous rappelions l’histoire de Ma’loula qui remonte à des milliers d’années, à l’époque araméenne où elle dépendait du royaume de Homs, à l’époque romaine quand elle s’appelait Celeokoboles, à l’époque byzantine lorsqu’à partir du IVe siècle elle est devenue le centre d’un épiscopat de première importance qui a duré jusqu’au XVIIe siècle.

Permettez-nous de vous parler du « Monastère de Mar Sarkis » construit au IVe siècle après J.-C. et conçu selon la simple architecture de l’époque des premiers martyrs, Saint Sarkis étant l’un des cavaliers d’origine syrienne exécuté sous le règne du roi Maximanus en l’an 297 après J.-C. ; monastère qui était resté intact jusqu’ici

Permettez-nous de vous parler du « monastère de Mar Taqla » où sont conservés les restes de sainte Thècle, fille d’un prince Séleucide et élève de saint Paul. Un lieu bien visible de toute la petite ville et où l’eau est à jamais de « l’eau bénite ». Un lieu élevé face à la caverne où elle s’était réfugiée après avoir échappé à la persécution des Romains. Un lieu qui depuis ces temps reculés est resté un symbole de la spiritualité et un témoignage de la vie des saints. Des religieuses en prenaient grand soin ainsi que des pèlerins venus de tous les horizons. De là, ils pouvaient contempler les refuges troglodytiques où les premiers chrétiens jeûnaient, méditaient et priaient ; preuve, s’il en fallait, que Ma’loula est une ville monastique d’où l’on prie Dieu, le jour comme la nuit.

C’est Ma’loula… Ce lieu célèbre de pèlerinage où une fissure ouverte dans la montagne se remplit ou se vide d’eau en fonction des saisons, et où les pèlerins venaient chercher la bénédiction, la guérison et la pureté depuis la nuit des temps !
Les habitants de Ma’loula

- See more at: http://www.christianophobie.fr/document/syrie-lettre-des-habitants-de-maaloula-aux-membres-du-congres-des-etats-unis#sthash.ybmi3NKC.dpuf
MAALOULA : CINQ JEUNES CATHOLIQUES ENLEVÉS PAR LES ISLAMISTES

9 SEPTEMBRE 2013

Asia News annonce cet après-midi des nouvelles tragiques sur l’investissement par les islamistes du village de Maaloula…

«Les corps de [trois] chrétiens tués [hier] ont été abandonnés dans les rues (…) pour servir d’avertissement à la population (…) des maisons et des églises ont été détruites et pillées (…) Hier [les islamistes] ont enlevé six jeunes grecs-catholiques (…) Sitôt qu’ils eurent pris le contrôle de la ville, les islamistes ont commencé à profaner les bâtiments chrétiens, ils ont détruit les croix du dôme du MONASTÈRE GRÉCO-CATHOLIQUE DES SAINTS-SERGE-ET-BACCHUS»

SEE MORE AT : http://www.christianophobie.fr/breves/maaloula-cinq-jeunes-catholiques-enleves-par-les-islamistes#sthash.iKXdLN2R.dpuf


Dernière édition par Joss le Dim 17 Nov 2013 - 15:31, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MÈRE AGNÈS-MARIAM DE LA CROIX : L'ATTAQUE AU GAZ COUP MONTÉ

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:37



MÈRE AGNÈS-MARIAM DE LA CROIX : L'ATTAQUE AU GAZ EST UN COUP MONTÉ

Le 6 septembre, Russia Today a publié un entretien avec Mère Agnès-Mariam de la Croix, carmélite fondatrice et supérieure du monastère Saint-Jacques le Mutilé et de la Maison d’Antioche en Syrie où elle vit depuis vingt ans. La religieuse y affirme que les photos et les vidéos diffusées par des sources américaines sur les conséquences des bombardements au gaz toxique de la zone de Ghouta en périphérie de Damas le mercredi 21 août sont des forgeries.

« J’ai attentivement étudié les séquences [diffusées par les Américains], et j’en ferai une analyse écrite un peu plus tard. Je soutiens que toute cette affaire est un coup monté. Cela a été mis en scène et préparé à l’avance dans le but de cibler le gouvernement syrien comme son auteur. La preuve clé c’est que Reuters a rendu public ces séquences à 6 h 05 du matin. On dit que l’attaque chimique aurait été lancée entre 3 h et 5 h du matin à Ghouta. Comment est-il même possible de rassembler une dizaine de séquences différentes, d’avoir plus de 200 enfants et 300 jeunes gens rassemblés en un seul endroit, de leur apporter les premiers secours et de filmer des entretiens avec eux, tout cela en moins de 3 h ? Est-ce que tout cela est réaliste ? Puisque vous êtes des gens qui travaillent dans l’information, vous savez le temps que tout cela a du prendre. Les corps des enfants et des adolescents que nous voyons dans la séquence, qui sont-ils ? Qu’est-ce qui leur est arrivé ? Sont-ils vraiment morts ? Et comment cela aurait-il pu se passer avant l’attaque chimique ? Ou bien, s’ils n’ont pas été tués, d’où sont-ils venus ? Qui sont leurs parents ? Comment se fait-il qu’on ne voit aucun corps de filles parmi tous ces enfants qu’on nous dit morts ? Je ne dis pas qu’aucun agent chimique n’a été utilisé dans cette zone, on en a certainement utilisé. Mais j’insiste : cette séquence qui est maintenant colportée comme preuve, a été fabriquée à l’avance. Je l’ai étudiée méticuleusement et je soumettrai mon rapport à la Commission des droits de l’Homme des Nations Unies à Genève ».
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L'ARMÉE SYRIENNE CHASSE LES TERRORISTES DE MAALOULA

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:44

L'ARMÉE SYRIENNE CHASSE LES TERRORISTES DE LA VILLE CHRÉTIENNE DE MAALOULA


L’attaque pour libérer la ville chrétienne de MAALOULA a été lancée par l'armée syrienne dimanche dernier. Les soldats syriens ont ainsi sauvé les sanctuaires chrétiens restés intacts après les tirs des rebelles du Front al-Nosra. Vendredi, il a été annoncé que les extrémistes avaient pillé l'une des églises de la ville et le monastère SAINT-SERGE.

http://fr.rian.ru/photolents/20130913/199285958_4.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

AL-QAÏDA DÉCLARE LA GUERRE À L'ARMÉE SYRIENNE LIBRE

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:49

SYRIE : AL-QAÏDA DÉCLARE LA GUERRE À L'ARMÉE SYRIENNE LIBRE

14 septembre - RIA Novosti

Le groupe d'opposition syrienne Etat islamique en Irak et au Levant, branche irako-syrienne d'Al-Qaïda, a annoncé le début des hostilités contre son ex-allié, l'Armée syrienne libre (ASL), rapporte samedi le quotidien Al-Watan Al-Arabi.

C'est la première confrontation ouverte au sein de la rébellion syrienne. Selon une déclaration du groupe mise en ligne sur un site extrémiste, l'Etat islamique en Irak et au Levant projette une "opération punitive" contre l'Armée syrienne libre dans la banlieue est d'Alep.

"Cette campagne baptisée Lutte contre le mal visera les agents du régime syrien ainsi que les membres de l'Armée syrienne libre qui perpètrent des attaques contre les militants de l'Etat islamique", lit-on dans la déclaration.

Le journal fait également état de nombreuses actions de protestation organisées par la population civile dans la
région d'Alep, sur les territoires contrôlés par les rebelles.

http://fr.rian.ru/world/20130914/199300660.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SEDNAYA AUTRE VILLE CHRÉTIENNE SYRIENNE SOUS LES COUPS ISLAM

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:54

SEDNAYA : UNE AUTRE VILLE CHRÉTIENNE SYRIENNE SOUS LES COUPS DE BOUTOIR DES ISLAMISTES



Le 28 09 2013

La préoccupation des chrétiens syriens augmente de jour en jour. Après MAALOULA, village situé au nord de DAMAS, pris d’assaut par les groupes djihadistes, c’est au tour de Sednaya, un autre village chrétien lui aussi sis au nord de la capitale syrienne, «cœur battant du christianisme syrien» et siège de nombreux monastères et églises de différentes confessions, par ailleurs lieu de pèlerinage historique, à être en danger.

En outre, des attaques ciblées contre les églises se poursuivent, ainsi que FIDES a pu l’apprendre. Ainsi, hier, deux églises ont été touchées à YABROUD et HASSAKÈ. «Jamais dans l’histoire de la SYRIE nous n’avions enregistré de telles attaques sacrilèges et sectaires. Les Syriens ne le feraient jamais. Il s’agit d’attaques menées par des groupes étrangers et ceci constitue un danger pour nous chrétiens. Nous continuons à prier pour la paix, suivant la route tracée par le PAPE FRANÇOIS» commente, peiné, S.B. GRÉGOIRE III LAHAM, PATRIARCHE D’ANTIOCHE DES MELKITES.

Selon le récit du patriarche, hier, aux portes de SEDNAYA a eu lieu un affrontement armé entre des groupes armés non identifiés qui tentaient de s’infiltrer dans la ville et la population locale. Dans ce cadre, un jeune gréco-catholique a trouvé la mort. La population de SEDNAYA est terrorisée, se souvenant de ce qui s’est passé à MAALOULA.

Entre temps, hier, quatre missiles ont touché l’église catholique SAINT-GEORGES DE YABROUD, causant de graves dommages à la coupole et au centre catéchétique et pastoral. L’ARCHEVÊQUE MELKITE, S.E. MGR JEAN-ABDO ARBACH, s’est rendu sur place afin de constater les dégâts et de réconforter les fidèles apeurés.

Au cours de la nuit, selon ce qu’indiquent à FIDES des sources locales, une église orthodoxe a été incendiée à HASSAKÈ alors que des groupes islamistes ont profané deux églises de RAQQA voici deux jours, enlevant les croix et les images sacrées.

Les chrétiens de RAQQA, explique à FIDES BOULOS GEORGE, prêtre syro orthodoxe, ont été contraints à s’enfuir, surtout en direction d’HASSAKÈ et de QAMISHLI, étant victimes de «discrimination religieuse». Dans la zone de RAQQA – où a été enlevé le PÈRE PAOLO DALL’OGLIO, SJ – ont été enregistrés de féroces affrontements entre groupes islamiques. Le prétendu État islamique d’IRAK et de SYRIE [sic pour du Levant] combat le mouvement JUBHAT AL NOSRA et des unités de «L’ARMÉE LIBRE SYRIENNE».

Selon BOULOS GEORGE, «il s’agit d’un conflit pour le pouvoir et l’argent». Parlant à FIDES, un vétéran de «L’ARMÉE LIBRE SYRIENNE» remarque :

«Pour nous, il devient impossible de protéger les plus fragiles, tels que les minorités religieuses. En certains lieux, nous voudrions recevoir l’aide également de l’armée régulière parce que nous avons vu des exécutions sommaires barbares». Selon des sources de FIDES, «le but de telles actions à l’encontre des minorités est de leur montrer qu’il leur est impossible de vivre ici et de fragmenter la SYRIE selon une base confessionnelle».

Agence FIDES
http://www.christianophobie.fr/breves/sednaya-une-autre-ville-chretienne-syrienne-sous-les-coups-de-boutoir-des-islamistes
SEDNAYA : ENCORE UN CHRÉTIEN SYRIEN TUÉ PAR LES ISLAMISTES

2 OCTOBRE 2012

Une dépêche de l’Agence FIDES d’hier signale de nouveaux coups de main des bandes islamistes contre le village de SEDNAYA et un nouveau mort parmi les habitants chrétiens. La remarque du religieux anonyme de SEDNAYA est un peu difficile à saisir : puisqu’il s’agit d’attaques «ciblées» contre les chrétiens comment ne pas y voir une «persécution religieuse» ? Je ne suis pas assez intelligent pour comprendre, sans doute…


Après MAALOULA, c’est maintenant au tour de SEDNAYA, autre village situé au nord de DAMAS, connu pour son patrimoine historique, culturel et religieux, caractérisé par une large présence d’églises et de monastères chrétiens ainsi que par une communauté locale qui parle encore l’araméen. Ainsi que l’a appris FIDES, le village est sous la menace constante de milices islamistes provenant de YABROUD et des montagnes libanaises au-delà de la frontière, milices qui organisent des incursions et des attaques éclair afin de terroriser la population civile. Ces jours derniers déjà, avaient eu lieu les premiers affrontements au cours desquels un catholique avait trouvé la mort. Hier, une nouvelle incursion a fait un mort et un blessé parmi les chrétiens du cru. Un religieux de SEDNAYA, qui demande à conserver l’anonymat, indique à FIDES

«[qu’il] s’agit de banditisme mais également d’une vengeance à l’encontre des chrétiens. Nous ne voudrions pas donner à ces actes une signification de persécution religieuse, mais ce sont dans tous les cas des attaques ciblées qui ont pour effet de créer la confusion et la peur parmi les civils, qui sont les présupposés à la fuite (…) La tactique des bandes armées consiste désormais à effectuer des incursions à l’improviste qui sèment la terreur parmi les civils, générant un exode. À ce point, le village peut être envahi. «Aujourd’hui, la population de SEDNAYA craint de suivre l’exemple de MAALOULA» conclut le religieux.

Les civils de MAALOULA, qui ont tous évacués en direction de DAMAS, ont formé un Comité. L’un des représentants du Comité en question explique à FIDES :

«Nous en appelons avec force à la communauté internationale. Personne ne nous aide. Le radicalisme islamique se fait toujours plus discriminatoire. Nous ne nous sentons pas protégés. Personne ne fait en sorte de prévenir ces abus contre les droits humains. Nous demandons une intervention de la Commission [des droits de l’homme] de l’ONU de GENÈVE (…) Les chrétiens se sentent en danger. En effet, vues les milliers de bandes armées disséminées sur le territoire syrien, il est pratiquement impossible de les protéger».

Entre temps,

«parmi les chrétiens syriens, toujours plus vulnérables, est en cours un réveil spirituel, un élan de foi renouvelé, un élan de prière, de proximité interconfessionnelle» remarque pour FIDES sœur CARMEL, qui assiste les évacués à DAMAS.
«Dans l’extrême souffrance et à l’exemple des martyrs comme le Père MOURAD ou le jeune SARKIS [EL ZAKHM, voir ICI et LA] de MAALOULA, nous retrouvons actuellement une foi plus dense, profonde et unitive» affirme la religieuse.

Les chrétiens sont réticents à prendre les armes, même pour se défendre, et les responsables religieux continuent à le réaffirmer :

«Nous répudions la logique d’un conflit sectaire mais, dans différentes localités, de petits comités populaires commencent à se former afin de prévenir les violences. C’est ce qui se passe, par exemple, dans ce qu’il est convenu d’appeler la “VALLÉE DES CHRÉTIENS” (Wadi al Nasara) dans l’ouest de la SYRIE, place forte traditionnelle des chrétiens syriens. Dans la vallée, se trouvent plus de 50 villages chrétiens pour un total de 100 000 fidèles auxquels sont venus s’ajouter plus de 200 000 évacués. Ces villages subissent eux aussi des incursions de la part des groupes armés».

Source : AGENCE FIDES

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/sednaya-encore-un-chretien-syrien-tue-par-les-islamistes#sthash.nkBuvRHl.dpuf
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

PROFANATION D’UNE ÉGLISE À RAQQA

Message par Joss le Mar 8 Oct 2013 - 18:55

PROFANATION D’UNE ÉGLISE À RAQQA, EN SYRIE…


2 OCTOBRE 2012

Une vidéo exclusive de la chaîne de télévision AL-AAN, mise en ligne, le 29 septembre, et montrant des images des actes de vandalisme de djihadistes de l’ÉTAT ISLAMIQUE D’IRAK ET DU LEVANT (EIIL) contre l’église melkite (grec-catholique) NOTRE-DAME DE L’ANNONCIATION DE RAQQA (voir ICI et ). On les voit tenter de démonter la cloche après avoir mis bas la croix qui somme l’église, et lui avoir substitué leur drapeau noir… L’intérieur de l’église aurait été, selon le commentaire, entièrement saccagé et brûlé…

See more at: http://www.christianophobie.fr/videos/video-de-la-profanation-dune-eglise-a-raqqa-en-syrie#sthash.K15VM8s8.dpuf
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SADAD ENVAHI PAR LES ÉLÉMENTS ARMÉS

Message par Joss le Dim 27 Oct 2013 - 9:52

TRÈS URGENT! A L'EXEMPLE DE MAALOULA, LE VILLAGE CHRÉTIEN DE SADAD ENVAHI PAR LES ÉLÉMENTS ARMÉS DU FRONT AL-NOSRA.

21 OCTOBRE 2013 LE VEILLEUR DE NINIVE

Sadad - Mardi 22 Octobre 2013 (21h) - De très violents affrontements ont eu lieu, au cours des trois dernières heures, dans le village de Sadad qui se trouve dans le "rif" de Homs, au sud-est de la ville (Lire l'article du Lundi 21 Octobre). Au cours des combats, on pouvait entendre, de façon très claire, les tirs d'artillerie. Actuellement un calme relatif prévaut avec des tirs par intermittence uniquement.

L'armée contrôlait toujours le côté de la gare tandis que les éléments armés tenait la zone s'étendant de al-Dellat en direction de al-Ain et al-Mouhin.

Dans la journée d'hier, les éléments armés s'étaient emparés des bâtiments publics notamment le centre de la police, d'un centre médical et du bureau de la poste.

Selon l'organe de presse, "la vérité", on compterait au moins trois martyrs parmi la population ; ils auraient refusé d'obéir aux injonctions des mercenaires dont le nombre s'élèverait à plus de mille hommes armés et répartis entre les membres du Front al-Nosra, les éléments de l'armée de l'Etat islamique de l'Iraq et du Levant et ceux des brigades al-Farouk. Ce sont ces mêmes forces qui ont attaqué, il y a à peine un mois, le village historique et chrétien de Maaloula aux abords de Damas.

Les rebelles ont pénétré Sadad de trois côtés, avec une trentaine de véhicules militaires surmontés de canons et de fusils mitrailleurs, avant de s'emparer des centres gouvernementaux, des établissements publics et de tuer un certain nombre d'agents de police et du personnel.

Un mouvement d'exode aurait commencé en direction de la route internationale reliant Homs à Damas, qui est distante du village de 15 kms. Un témoin a affirmé que les éléments armés étaient à la recherche de la maison du général de brigade à la retraite Mtanios Kyriakos Kassis, qui avait reçu l'Ordre du Héros de la République de la guerre d'Octobre 1973 ; ils cherchaient à l'enlever et le tuer; le général est aujourd'hui âgé de 70 ans.

Le même organe de presse, "la vérité" rapporte par ailleurs que les services de renseignements britanniques auraient empêché "l'Observatoire syriens des Droits de l'Homme", qui reçoit des subsides du Département d'Etat américain, de qualifier le village de Sadad de village chrétien car cela aboutirait à dresser l'opinion publique contre l'opposition syrienne.

Il est à noter que la ville est connue pour son importance historique et religieuse ; elle remonte au deuxième millénaire avant notre ère. Elle a été mentionnée plus d'une fois dans la Bible. Les sites archéologiques, civils et religieux qu'elle abrite revêtent un importance particulière pour le patrimoine culturel du peuple syrien.

La population de la ville de Sadad s'élève à environ dix milles personnes durant l'été et atteint le chiffre de trente milles avec l'afflux de migrants de l'intérieur et de l'extérieur.

Au vu et au su de ce que nous venons de publier ci-dessus en toute bonne foi, on peut se sentir impuissant devant cette armée de criminels qui assaillent un village non armé alors qu'elle est soutenue par des Etats qui gouvernent le monde avec tant d'habilité hypocrite. A chacun sa conscience pour refuser cette manipulation et ce complot ourdi contre la Syrie et indirectement contre les chrétiens de Syrie ; nous pouvons dire et bientôt ce sera un euphémisme pour rejeter ce complot qui deviendra progressivement un projet contre les chrétiens du monde entier.

Comment réagir ? Tout simplement par des ruptures avec les instruments de domination que sont les média officiels, dominants et fallacieux (télévisions et radios), les façons de pensée prépondérantes qui ont cours et qui enfoncent l'homme dans un système de dépendance vis à vis des pouvoirs et des systèmes en place et des valeurs purement matérielles, excluant ainsi Dieu pour ouvrir ainsi la voie au pouvoir de l'homme sur l'homme.

Sadad - Lundi 21 Octobre 2013 - L'ancien village de Sadad situé aux portes du désert en Syrie, à une soixantaine de kilomètres de Homs et constitué de près de 17.000 chrétiens catholiques et orthodoxes de rite syriaque, a été envahi par les éléments armés du Front al-Nosra. Depuis 10 heures ce matin, la seule information qui nous soit parvenue du village est que les éléments armés clament des Allahou-Akbar depuis le centre du village.

En revanche, nous apprenons le nom du premier martyr chrétien tombé, ce jour, sous les balles des envahisseurs assassins ; il s'agit du valeureux Saadou al-Farah. Prions pour son âme et sa famille et afin qu'il entre rapidement dans la vie éternelle.

La même personne qui a communiqué la nouvelle, demande des prières pour tous les habitants.

L'ancien testament dans les livres des nombres et d'Ezéchiel témoigne de l'existence de Sadad aux temps anciens.

Le village abrite deux Eglises, Mar Sarkis [Saint Serge] et Saint Théodore qui sont connues pour leur fresques.

La menace pèse également et très sérieusement sur la ville de Feyrouzeh qui se trouve non loin entre Homs et Palmyre. Cette ville abrite près de 30.000 chrétiens.

La France et les Etats-Unis qui voulaient frapper la Syrie pour ses armes chimiques ne bronchent pas à l'annonce de risques de génocides.

Que s'est-il encore passé ces jours-ci en Syrie ?

Des dizaines de fusées "Hawn" sont tombées sur le village de Sqalbieh. Les quartiers chrétiens de Damas ont reçu plusieurs obus, notamment ceux de Qassa' et de Bab-Touma.

A Alep,  la route de Khanasser reliant la ville à Lattaquieh et Damas, a été ouverte à nouveau à une certaine circulation ; elle demeure toutefois dangereuse.

A Alep toujours, l'électricité est souvent coupée car la Centrale électrique a été récemment  bombardée et les services de réparations ne parviennent pas, sur les lieux des dégâts, en raison de l'absence de sécurité.

Le quartier arménien d'Alep a été occupé par l'armée de l'Etat islamique d'Iraq et du Levant.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE COUVENT SAINT-VARTAN D’ALEP EST TOMBÉ ENTRE LES MAINS DES

Message par Joss le Dim 27 Oct 2013 - 10:11

LE COUVENT SAINT-VARTAN D’ALEP EST TOMBÉ ENTRE LES MAINS DES ISLAMISTES



25 0CTOBRE 2012 L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

C’est une nouvelle très grave que nous a transmis ce matin le blogue Le Veilleur de Ninive (avec toutes mes excuses pour la mauvaise qualité de la photo de une, mais l’image reçue était de la taille d’un timbre poste…).


Alep – 26 Octobre 2013 (9 h 30) – La nouvelle vient de tomber! Le couvent Saint-Vartan des Jésuites dans le quartier de Midane à Alep a été attaqué hier soir ; il se trouve désormais dans les mains des Takfiristes dont le nombre engagé dans cette offensive est estimé à plus de deux milles. Ce couvent est désormais la dernière ligne qui sépare les intégristes du quartier chrétien de Sulaymanieh. Il nous est rapporté que le « seul moyen de défense est l’armée syrienne qui emploie actuellement toutes les armes en sa possessions notamment par voie aérienne pour nous défendre (…) Nous demandons encore vos prières pour que le Seigneur nous épargne le sort du village de Sadad. La panique est à nouveau très grande à Alep. La ville va t-elle tomber dans les mains des rebelles ? Serons- nous les otages de l’ASL [Armée syrienne libre] et du Front al-Nosra et de tous ces étrangers, Tchechènes, Pakistanais, Afghans, Libyens, Saoudiens, Émiratis, etc. » Ce matin, à 9 h, Alep était totalement dans le noir, sans d’électricité depuis six jours ; même les hôpitaux sont sans énergie. Notre correspondant nous rapporte : « A la maison, nous n’avons plus que quatre litres d’essence pour alimenter le petit générateur qui charge notre portable et maintien notre téléphone et quelques lampes actives ».

Priez pour nous ! Priez pour nous ! Priez pour nous !

See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/syrie-le-couvent-saint-vartan-dalep-est-tombe-entre-les-mains-des-islamistes#sthash.4ksMNTCr.dpuf
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

APPEL DE DÉTRESSE DE MONSEIGNEUR SILWANOS NAAMEH HOFAR/SADAD

Message par Joss le Jeu 31 Oct 2013 - 19:23

APPEL DE DÉTRESSE DE MONSEIGNEUR SILWANOS NAAMEH EN FAVEUR DES POPULATIONS ASSIÉGÉES DE SADAD ET HOFAR EN SYRIE

24 OCTOBRE 2013 LE VEILLEUR DE NINIVE

APPEL DE DÉTRESSE À DIFFUSER URBI ET ORBI ET AUX ORGANES DE PRESSE À LA DEMANDE DE MONSEIGNEUR SILWANOS BOUTROS NAAMEH, SON AUTEUR.


Destiné aux Institutions et Organisations humanitaires et religieuses dans le monde, ainsi qu'aux personnes qui ont un rôle humanitaire et qui sont de bonne volonté.

Je vous adresse cet appel au nom des innocents parmi les hommes, les femmes et les enfants, les jeunes gens et les jeunes filles, qui se trouvent actuellement assiégés dans des zones inatteignables, car ils ne peuvent en sortir et nous ne pouvons les rejoindre puisqu'il s'agit des villages de Sadad et Hofar dans la région de Qalamoun en Syrie. Nous vous l'adressons afin de vous demander de lancer des appels aux assiégeants qui interdisent la sortie à la population et pour qu'ils acceptent des pourparlers, en vue de faciliter le départ en toute sécurité de la population, par une quelconque direction, que ce soit vers Deir Al-Attieh ou en direction de la ville de Homs où nous viendrons les accueillir.

Je supplie tous ceux qui ont les moyens d'atteindre les Organisations influentes dans le monde et ceux qui sont en contact avec des partis à même de faire pression sur les assiégeants et de parlementer avec eux, afin qu'ils facilitent la transmission de cette demande et la libération en toute sécurité, des populations prises en otages, et bien qu'à ce stade, la plupart d'entre-eux n'aient pas encore subit de sévices.

Cela fait quatre jours que cette population est assiégée sans électricité, sans eau et sans moyens de communication ; elle ne dispose que de peu de nourriture alors que s'y trouve parmi eux, des enfants en manque de lait, et des malades qui ont besoin de médicaments.

La population assiégée atteint le chiffre de 3000. Les assiégeants leur interdisent de sortir de leurs maisons ; au contraire, ils font pression sur eux pour qu'ils ne quittent pas leurs habitations, en dépit des pourparlers qui ont eu lieu avec eux.

A toutes les Organisations, à tous les enfants de nos Eglises éparpillés à travers le monde, nous implorons aide et soutien actif. Aidez-nous et coopérez avec nous d'une manière adaptée et sans déclarations qui puissent affecter la sécurité des assiégés en particulier, et des résidents de la Syrie en général. Notre peuple ne l'oubliera pas.

Je le redis en précisant notre bonne intention, pour ne pas risquer la sécurité de nos proches, diffusez cet appel sur vos blogs et vos sites, transmettez-le aux journaux, aux magazines et aux autres médias d'information. Adressez-le également à tous ceux qui pourraient jouer un rôle positif pour une solution adaptée dans le sens de leur libération.

Et nous, dans notre mission, nous réitérons au nom de Dieu, notre appel aux assiégeants pour qu'ils aient pitié de ces innocents qui ne sont aucunement en cause dans cette tragédie, afin qu'ils les laissent sortir sains et saufs en leur réservant un bon traitement. Nous demandons à Dieu de donner à ces populations innocentes la patience, la force, l'espérance, le courage, la santé et la vigueur....Seigneur, Seigneur, Seigneur ne les abandonne pas.

Monseigneur Silwanos, Evêque syrien-orthodoxe.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SYRIE : PERSECUTION DES CHRETIENS

Message par Joss le Jeu 31 Oct 2013 - 19:37

SADAD : FOSSES COMMUNES DE CHRÉTIENS ASSASSINÉS PAR LES ISLAMISTES, DÉCOUVERTES



31 OCTOBRE 2013 L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

45 martyrs chrétiens, hommes, femmes et enfants, viennent gonfler la longue liste du martyrologe des chrétiens syriens. Chassés de la ville chrétienne de Sadad, qui était tombée entre leurs mains, les islamistes n’ont laissé derrière eux que cadavres, destructions et profanations. Et ce sont ces barbares que notre gouvernement arme ! Un scandale immonde de notre exécutif. Un de plus.

Deux fosses communes contenant les corps de 30 civils chrétiens tués par les milices islamistes, y compris des femmes et des enfants, ont été retrouvées dans la ville de Sadad. Dans l’ensemble, le nombre des civils chrétiens tués dans la petite ville sise à mi chemin entre Homs et Damas a été de 45. C’est ce que communique à l’Agence Fides le patriarcat syro-orthodoxe de Damas.

La ville de Sadad, agglomération chrétienne, a été envahie et occupée par les milices islamistes le 21 octobre et reconquise au cours de ces derniers jours par l’armée régulière syrienne.

Les représentants du patriarcat et les familles des victimes, une fois rentrés dans la ville, y ont trouvé, dans l’horreur générale, deux fosses communes dans lesquelles ont été trouvés les cadavres des membres de leurs familles et de leurs amis. Dans une atmosphère de deuil, d’indignation et de grande émotion, les obsèques des 30 chrétiens ont été célébrées par l’archevêque Selwanos Boutros Alnemeh, métropolite syro-orthodoxe d’Homs et Hama, qui a fourni à Fides la liste des victimes. Selon le récit de témoins oculaires, de nombreux civils ont été tués par des miliciens des bandes [du Front] Al-Nusra et Daash alors qu’ils cherchaient à s’enfuir ou à se mettre à l’abri, le jour même de l’invasion de la ville.

Sadad semble aujourd’hui totalement détruite et saccagée. Certains militants qui ont envahi la ville s’étaient retranchés dans l’église syro-orthodoxe Saint-Théodore, qui a été profanée.

Sadad est un antique village syriaque remontant à 2 000 avant Jésus Christ, sis dans la région du Qalamoun, au nord de Damas et caractérisé par ses églises, temples, icônes historiques et sites archéologiques.


Source : Agence Fides
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

CATHÉDRALE SAINT SIMÉON LE STYLITE ET LE MUSÉE DU BON PASTEU

Message par Joss le Ven 8 Nov 2013 - 14:47

LE PATRIMOINE CHRÉTIEN DE LA CATHÉDRALE SAINT SIMÉON LE STYLITE ET LE MUSÉE DU BON PASTEUR SACCAGÉS ET PILLÉS PAR LES ISLAMISTES

8 NOVEMBRE 2013 L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE



La Fraternité chrétienne Sarthe-Orient rapporte, dans un post daté du 6 novembre dernier, que les « forces islamiques d’opposition au régime syrien ont commencé à prendre pour cible la cathédrale Saint-Siméon-le-Stylite [Mar Semaan] en détruisant les vestiges qui se trouvent à l’intérieur ; ils ont aussi volé les pièces importantes qu’elle contient en faisant usage de toutes les armes à leur disposition ». Le même site ajoute : « Des nouvelles tout aussi graves parviennent de Maaret el-No’man où il se confirme que des vols de trésors patrimoniaux sont en cours sous la houlette d’archéologue. Le Musée de Maaret el-No’man contient des mosaïques exceptionnelles du patrimoine mondial, notamment celle du Bon Pasteur, des baptistères et des portes tombales en basalte. Mais la plus grande catastrophe se produit par la destruction des mosaïques de Taybet Imam qui sont les plus étendues que nous connaissions avec plus de 600 m2. »
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ALEP : QUARTIERS CHRÉTIENS SOUS LE TIR DE MISSILES SOL AIR

Message par Joss le Jeu 14 Nov 2013 - 21:57

ALEP : DES QUARTIERS CHRÉTIENS SOUS LE TIR DE MISSILES SOL AIR…



14 NOVEMBRE 2013 L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE


Une information d’hier du blogue Le Veilleur de Ninive. L’Armée syrienne libre a été dotée de batteries de missiles sol air Hawk d’origines américaines, on suppose, en principe, pour répliquer contre l’aviation ou les hélicoptères de l’Armée arabe syrienne. On en voit ici une utilisation tout à fait inédite…
Alep – 13 Novembre 2013 – Il y a deux jours les terroristes visaient les écoles des quartiers chrétiens de Damas : aujourd’hui les lâches envoient trois missiles anti-aériens Hawn [lire Hawk] qui se sont abattus sur les quartiers chrétiens d’Alep. Deux missiles sont tombés sur le quartier d’Al-Filat l’un près de l’église du Prophète Saint-Elie et l’autre en face de l’église chaldéenne. Le troisième missile est venu exploser sur la station Baghdad, près du fleuve, au coin de la rue Albissat ; des informations font état de blessés et de martyrs (…) De notre correspondant à Alep.

ALEP - 28 NOVEMBRE 2013 LE VEILLEUR DE NINIVE - A 11h du matin, l'Archevêché grec catholique qui se trouve dans la vieille ville d'Alep été la cible des fanatiques takfiristes qui s'en sont approchés. L'Armée arabe syrienne les en aurait repoussés. Celle-ci a demandé à tous les occupants de l'archevêché d'évacuer les lieux.


Dernière édition par Joss le Dim 1 Déc 2013 - 15:45, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRÉTIENS DE SYRIE DEMANDENT LA PROTECTION DE LA RUSSIE

Message par Joss le Dim 17 Nov 2013 - 14:40

LES CHRÉTIENS DE SYRIE DEMANDENT LA PROTECTION DE LA RUSSIE



14 SEPTEMBRE 2013 24HGOLD SOURCE : VOIX DE LA RUSSIE

Environ 50.000 Syriens Chrétiens ont demandé à obtenir la nationalité RUSSE. Dans une lettre au MINISTÈRE RUSSE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, ils ont expliqué qu’ils n’avaient pas pour objectif de fuir la SYRIE, mais que s’ils se trouvaient menacés d’élimination, ils feraient de la RUSSIE la gardienne de leur survie. Les analystes pensent que malgré les difficultés qu’implique leur requête, elle ne sera pas ignorée.

La lettre est parvenue jusqu’à MOSCOU par les canaux diplomatiques. Elle explique que les terroristes soutenus par l’OCCIDENT sont prêts à tout pour éliminer les Chrétiens de SYRIE. Les auteurs de la lettre disent n’avoir aucune intention de fuir la terre sur laquelle a marché JÉSUS et promettent de défendre leur pays, leur dignité et leur foi. Ils perçoivent la RUSSIE comme la gardienne de leur paix et de leur stabilité. Ils ne demandent pas d’argent ou d’aide humanitaire, juste l’obtention de la nationalité Russe. «Nous serions ainsi sous la protection de la RUSSIE si les terroristes menaçaient de nous éliminer».

STANISLAV TARASOV, directeur du centre de recherche d’ASIE CENTRALE-CAUCASE, expliquait récemment à VOICE OF RUSSIA qu’au vu de ce qui se passe en SYRIE, leur demande d’obtention de passeports Russes semble justifiée.

«Pour eux, il ne s’agit que d’obtenir un laisser-passer. Personne ne sait ce qui se passera en SYRIE. Certains suggèrent qu’avec ou sans ASSAD, la SYRIE pourrait devenir une confédération ou être divisée en trois ou quatre territoires. C’est pourquoi les Chrétiens de SYRIE tentent d’obtenir le soutien de la RUSSIE».

Près de 50.000 Syriens ont signé la lettre – médecins, avocats et hommes d’affaires résident de la région de KALAMOUN, près de DAMAS. Le fait que tant de personnes aient signé la lettre en fait une requête importante, mais rend selon SERGEI SERGEICHEV, membre de l’INSTITUT D’ÉTUDES SUR LE PROCHE-ORIENT à MOSCOU, également la situation plus complexe pour la RUSSIE.

«Non pas qu’elle nous mette dans une situation difficile, mais elle force le MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES à réagir. Nous ne pouvons pas tourner le dos à ces gens. Mais si nous acceptons leur demande, si quelque chose venait à se produire, nous aurions à évacuer des dizaines de milliers de citoyens Russes. Peu importe que ces gens aient deux passeports. Si le président demande une évacuation, ils devront être évacués».

La SYRIE n’est pas le seul pays au sein duquel les Chrétiens ne sont pas en sécurité. Selon les recherches du PEW FORUM ON RELIGION AND PUBLIC LIFE, les Chrétiens sont persécutés dans 130 pays.

Aujourd’hui, la communauté Chrétienne est la plus persécutée de toutes. Chaque heure, un Chrétien est tué quelque part dans le monde. Et s’ils sont tués, c’est simplement pour leur croyance.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MISMIYYE, VILLAGE CHRÉTIEN ENCERCLÉ DES TAKFIRISTES

Message par Joss le Dim 17 Nov 2013 - 14:58

MISMIYYE, UN VILLAGE ENTIÈREMENT CHRÉTIEN ENCERCLÉ PAR LES TAKFIRISTES QUI PRÉPARENT LEUR ENTRÉE

16 NOVEMBRE 2013 LE VEILLEUR DE NINIVE

Le village chrétien de MISMIYYE est actuellement encerclé par les éléments de l'ARMÉE SYRIENNE «LIBRE», ALLIÉS DE L'OCCIDENT. Son Prélat actuel n'est autre que Monseigneur. ANTIBAS, ancien Exarque Patriarcal de l'ÉGLISE SAINT-JULIEN-LE-PAUVRE à PARIS. Ce village est un des hauts lieux de pèlerinage qui fut traversé par SAINT-PAUL, dans sa marche vers DAMAS pour aller persécuter les Chrétiens avant sa conversion qui allait en faire le disciple le plus zélé de JÉSUS-CHRIST.

Il semble que les menaces TAKFIRISTES sur les villes et les villages de SYRIE où se trouvent des chrétiens ne sont pas prêtes de s'arrêter. Après SADNAYA, MAALOULA et la VALLÉE DU BARADA et à la suite de nombreux sanctuaires chrétiens qui furent attaqués dans de nombreuses villes, régions et gouvernorats de SYRIE, un nouveau village, MISMIYYE, risque fort de connaître le sort de MAALOULA et SADAD ; MISMIYYE est actuellement encerclé par l'ARMÉE SYRIENNE «LIBRE» qui préparerait son entrée dans le village en recevant des renforts.

Le bourg de MISMIYYE est habité par près de 2000 chrétiens de rite grec melkite catholique dont la plupart, restés sur place, sont des femmes, des enfants et des vieillards. MISMIYYE se trouve dans la plaine du HAURAN et se situe à une quarantaine de kilomètres au sud de DAMAS et à 70 kms au Nord-Ouest de la ville de DERAA, à 20 kms de la ville de de SANMIN et à 7 kms du village de KHABAB.

MISMIYYE fut fondé, au Ier siècle, le long de la voie romaine qui relie DAMAS à BASRA. Ses constructions sont noirâtres car construites en pierres basaltiques. Il portait le nom de PHAENA jusqu'à la conquête arabe au VIIe siècle après laquelle il adoptera son nouveau nom de MISMIYYE qui signifie en arabe «VILLAGE-MÈRE».

Ce village eut des évêques importants notamment MARCUS au VIe et MALKUS au Ve siècle. Selon la tradition religieuse, SAINT PAUL serait passé plusieurs fois par MISMIYYE durant ses trois années de séjours. Il aurait été caché et protégé par ses habitants.

Signalons qu'il existe plusieurs villages grecs melkites catholiques voisins dont KHABAB entièrement catholique, TIBNEH, SAWARA KOUBRA, SOUGRA, SOUEIDA et le village de PHILIPOLIS [en arabe, CHAHBA], qui est la ville de PHILIPE L'ARABE, Premier Empereur protecteur des chrétiens.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

11420 ENFANTS TUÉS DANS LA GUERRE EN SYRIE

Message par Joss le Mer 27 Nov 2013 - 21:34

11420 ENFANTS TUÉS DANS LA GUERRE EN SYRIE



25 NOVEMBRE LE DEVOIR

Plus de 11000 enfants ont été tués dans le conflit syrien, dont 128 par armes chimiques et 389 abattus par des tireurs embusqués, selon un rapport publié dimanche par l’Oxford Research Group. Selon le centre de réflexion britannique, 11420 enfants syriens ont été tués entre le déclenchement du conflit en mars 2011 et la fin août 2013. Parmi les 764 mineurs tués sommairement, il a été rapporté que « 112 avaient été torturés », dont 5 âgés de 7 ans ou moins et 11 entre 8 et 12 ans. Sur notre photo, des Syriens ayant le fui le pays attendent d’être enregistrés par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés à Arsal, au Liban.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MARTYRE DES CHRÉTIENS DU VILLAGE DE QARA

Message par Joss le Jeu 28 Nov 2013 - 21:31

MARTYRE DES CHRÉTIENS DU VILLAGE DE QARA



28 NOVEMBRE 2013 L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE



Les villages, chrétiens ou non, situés au nord de Damas dans le massif du Qalamoun, ont été pris pour cible par des groupes armés de djihadistes étrangers qui les ratissent actuellement, portant seulement la mort et la destruction. C’est ce que raconte à l’Agence Fides le Père George Louis, curé gréco catholique de Saint-Michel de Qara, ville qui a été dévastée et incendiée. Le prêtre explique :

«Maalula, Sednaya, Sadad, puis Qara et Deir Atieh, maintenant Nebek. Les djihadistes armés appliquent un même modèle : ils prennent pour cible un village, l’envahissent, tuent, brûlent, portent la dévastation. Pour les civils, chrétiens ou non, la vie est toujours plus difficile. Les miliciens étrangers agissent hors de tout contrôle de nos compatriotes syriens de l’armée libre syrienne, qui sont respectueux de tous et ne veulent pas réduire en cendres l’ensemble du pays. Ceux-là malheureusement, dans de nombreux cas, ont dû battre en retraite face aux groupes armés étrangers».

Le Père Louis raconte cet événement intervenu à Qara entre le 16 et le 20 novembre. Depuis des mois, le village vivait dans une situation de statu quo particulière, dans un régime de semi autonomie avec l’accord tacite des Syriens de l’Armée libre syrienne et de l’armée régulière. Il n’y avait pas de conflit même si la petite ville se trouvait sous le contrôle des rebelles. L’État continuait par ailleurs à fournir l’énergie électrique, l’eau et les services à la population. L’équilibre a été remis en cause, raconte le Père Louis

«lorsque, le 16 novembre, plus de 3 000 djihadistes sont arrivés du village sunnite d’Arsal, plateforme des groupes armés provenant du Liban, et ont envahi le village, le transformant en champ de bataille. Les miliciens de l’Armée libre syrienne, en minorité, se sont retirés. La population a commencé à fuir. Environ 6 000 personnes ont fui immédiatement en direction des villes et villages voisins».

Mais la communauté chrétienne de Qara, rassemblée au centre ville, ne voulait pas bouger. Le prêtre raconte à Fides :

«Des tirs de roquette ont commencé contre les maisons et dans les rues. Avec environ 35 familles chrétiennes, nous nous sommes réfugiés dans l’église pour prier. La grille de l’église a été touchée et a sauté. Des combattants armés au visage masqué sont entrés. Ils avaient les cheveux longs, n’étaient pas Syriens même si on n’arrivait pas à comprendre quelle était leur nationalité. Ils ont déclaré vouloir nous tuer tous, car nous étions des chiens chrétiens. Ils ont également menacé de brûler ce “lieu idolâtre”.»

À ce moment-là, l’un des paroissiens, [Émile, parlant en arabe, a commencé avec courage à parlementer avec le chef du groupe en citant des versets du coran, disant que l’islam respecte les chrétiens et les autres minorités.

«L’homme a répondu qu’il demanderait à son chef afin de décider de notre sort et a conduit ses hommes hors de l’édifice»

poursuit le Père Louis. Entre temps, le prêtre et les fidèles sont sortis de l’église par une porte secondaire et tous se sont enfuis dans les ruelles du centre ville. Ils se sont dirigés vers l’autoroute et se sont unis à d’autres évacués, atteignant le village de Der Atieh. Là, ils ont reçu une chaleureuse hospitalité de la part des chrétiens locaux, d’autres confessions. Le curé et les fidèles grecs orthodoxes les ont accueillis avec une grande générosité. Entre temps, Der Atieh avait également été pris pour cible par les djihadistes. Les miliciens commencèrent une “chasse à l’homme” et retinrent les chrétiens en otage.

«Nous nous sommes cachés dans les caves pendant quatre jours et quatre nuits sans eau, sans nourriture et sans électricité» raconte le Père Louis.

«Après une nuit de prière, nous avons décidé de tenter la fuite. A 5 h, nous sommes parvenus à sortir. Grâce à une marche forcée de six heures dans de graves conditions de danger, nous sommes parvenus à Sadad, autre ville martyre.L’archevêque grec orthodoxe Selwanos Boutros Alnemeh et les fidèles qui sont rentrés dans la ville nous ont accueillis avec amour et bienveillance».

Entre temps, à Qara, la situation est dramatique Après des jours de combat, les ruines sont partout. De nombreuses maisons et rues ont été minées. L’église gréco catholique Saint-Michel a été dévastée et incendiée. D’autres églises catholiques et orthodoxes de Der Atieh ont subi le même sort, ainsi qu’un certain nombre de mosquées, marquant un avertissement pour les musulmans modérés. Le Père Louis précise :

«Il s’agit de combattants étrangers extrémistes qui désirent seulement semer la haine et la violence sectaire, la destruction aveugle. Ils sont totalement dénués de respect envers les civils. Ce n’est pas l’Armée libre syrienne. Il ne nous reste qu’à prier. Dans cet exode, nous avons fait la belle expérience de la solidarité et de l’affection existant entre chrétiens catholiques et orthodoxes».
Source : Agence Fides


avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA TRAGÉDIE DES CHRÉTIENS DE DEIR ATIYYA

Message par Joss le Sam 30 Nov 2013 - 21:00

LA TRAGÉDIE DES CHRÉTIENS DE DEIR ATIYYA

29 NOVEMBRE 2013 L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE



Le 22 novembre, des milices islamistes ont semé la mort et la terreur dans la petite ville de Deir Atiyya, située à 88 km au nord de Damas et dont la population s’élève à environ 25 000 habitants ; chrétiens et musulmans y vivent en bonne entente. Durant les dernières semaines, des centaines d’habitants de Qârah [Qara] (à 100 km au nord de Damas), dont les Grecs catholiques et leur prêtre, y ont trouvé refuge. Les milices sont entrées dans l’hôpital et ont pris des malades en otage, pillé et détruit le musée local, pillé des maisons, dévasté l’église orthodoxe et transformé des habitants en boucliers vivants. Des chrétiens ont tenté de prendre la fuite mais les miliciens avaient dressé des barrages et retenaient ceux dont les noms étaient manifestement chrétiens. Le prêtre de la communauté orthodoxe a lancé un appel pressant à la communauté internationale et aux autorités religieuses de tout faire pour sauver Deir Atiyya
ALEP - 29 NOVEMBRE 2013 LE VEILLEUR DE NINIVE - Le correspondant de la télévision AL-KHABAR rapporte que 27 corps de chrétiens, tués par des rebelles de l'opposition au régime syrien, ont été retrouvés près de l'Eglise dans le village de DEIR AL-'ATTIYEH après que le drapeau de la victoire du Front al-Nosra ait été hissé sur la coupole de l'Eglise.

COURS DE DJIHAD AUX ENFANTS ET ENSEIGNEMENT DE LA HAINE CONTRE LES CHRÉTIENS.


Dernière édition par Joss le Dim 1 Déc 2013 - 16:02, édité 4 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SOIXANTE ÉGLISES ET MONASTÈRES ONT ÉTÉ DÉTRUITS EN SYRIE

Message par Joss le Sam 30 Nov 2013 - 21:19

SOIXANTE ÉGLISES ET MONASTÈRES ONT ÉTÉ DÉTRUITS EN SYRIE

26 NOVEMBRE 2013 ORTHODOXIE.COM


Les rebelles ont détruit plus de soixante églises et monastères en Syrie. En outre, 70.000 chrétiens orthodoxes de la ville d’Homs, plus de la moitié des chrétiens d’Alep, ont quitté leurs foyers. Cette statistique a été communiquée par l’ambassadeur de Syrie en Russie, Riad Haddad, lors de la session du groupe des députés pour la défense des valeurs chrétiennes à la Douma d’État. Selon M. Haddad, ces derniers jours, les zones d’al-Kassaa’ et Bab Touma à Damas, où vivent principalement les chrétiens, sont exposées à des tirs de mortiers réguliers des terroristes. Plus de 50 obus ont été tirés. L’ambassadeur a remercié la Russie pour son aide au peuple syrien, qui a été recueillie dans les diocèses de l’Église orthodoxe russe, ainsi que par la Société impériale russe de Palestine. En outre, le 21 novembre, les rebelles ont lancé une attaque contre l’ancienne localité chrétienne de Saydnaya, à 35 kilomètres de Damas. Des obus sont tombés sur le monastère orthodoxe des Chérubins, ce qui a provoqué un incendie (voir ici).

Sources, Pravoslavie :

1 et 2, traduit du russe pour Orthodoxie.com
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SYRIE : PERSECUTION DES CHRETIENS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum