MARTHE ET MARIE

REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Message par Joss le Sam 24 Aoû 2013 - 19:52



Estimation nationale du nombre de décès humains dus au loup entre la fin du XVIIème et la fin du XIXème siècle (d’après Moriceau, 2007) :
 








FRANCE. LE L.OUP SE JOUE DES CHASSEURS

LES FRANÇAIS FONT APPEL AUX CHASSEURS AMÉRICAINS CAR ILS NE SAVENT PAS «COMMENT CHASSER LE LOUP»


La chasse au loup est autorisée dans les Alpes-Maritimes, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence. Mais l'animal reste insaisissable.

RECRUTEMENT. "En France, personne ne sait chasser le loup !", avait assené début juillet 2013 le préfet du Var, Laurent Cayrel, en rencontrant des éleveurs d'ovins. Pourquoi ne pas embaucher des chasseurs d'Amérique du nord ou d'Europe de l'est?

Cette remarque lui a valu tout l'été des candidatures de chasseurs brandissant une expérience étrangère... "J'ai mis les chasseurs dans une situation d'émulation", mais "l'idée est sérieuse", assure-t-il à l'AFP.

SITE MILITAIRE. Une battue avec 150 chasseurs a échoué sur l'énorme site militaire de Canjuers où se concentrent 80% des attaques. L'armée laisse brouter les ovins sur ses terres, où les tirs d'entraînements n'effarouchent aucunement les loups.
Les loups sont revenus en France voici 20 ans

Le préfet déploiera une "nouvelle stratégie" début septembre 2013 en postant la nuit près des troupeaux des tireurs locaux équipés de fusils à lunette infrarouge. "Il n'y a pas de méthode absolue", prévient prudemment Laurent Cayrel, le comportement du loup s’avérant différent selon le relief ou les pratiques pastorales.

"ACCIDENTÉ". "Les étrangers ne connaissent pas notre terrain très accidenté, ils ne seraient guère avantagés", estime Daniel Blanc, lieutenant en louveterie de Saint-Martin-de-Vésubie, dans les Alpes-Maritimes voisines, aux portes du parc national du Mercantour. La profession millénaire de "louvetier" assiste bénévolement les fonctionnaires de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) qui supervisent les traques.

C'est d'abord dans le Mercantour que les loups sont revenus en France voici vingt ans en passant les cols d'Italie. Sur une trentaine de meutes françaises, six vivent dans les Alpes-Maritimes dont quatre dans le coeur protégé du parc national. "Le loup fait 30 km par jour", souligne Louis Bernard, responsable de l'ONCFS dans les Alpes-Maritimes.

L'expert américain Carter Niemeyer, artisan de la réintroduction du loup dans les Rocheuses, venu dans le Mercantour en 2006, "a conclu que les contreforts escarpés ne permettent pas de travailler sereinement comme dans une plaine américaine", note-t-il.
Près de 800 attaques en 2012 dans les Alpes-Maritimes

Une louve allaitante a été abattue en juin, troisième spécimen tué dans les Alpes-Maritimes depuis 2004 (sur une douzaine pour toute la France).

En ce mois d’août, Louis Bernard ou ses collègues se postent tous les jours près d'un troupeau attaqué deux fois en dix jours. Ils ont aperçu des loups, à 400 mètres en dessous du troupeau, protégés par le couvert forestier...

BATTUE. Une battue avec une quarantaine de chasseurs se prépare parallèlement sur un plateau de l'arrière-pays de Grasse.

Près de 800 attaques ont été dénombrées en 2012 dans les Alpes-Maritimes, qui concentre un tiers des pertes d'ovins en France. Il y a eu environ 200 attaques dans le Var et 310 dans les Alpes-de-Haute-Provence, juste au nord.
Les "tirs de prélèvements", autorisés dans les Alpes-Maritimes, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence

Six "tirs de prélèvements" (euphémisme de l'administration pour tuer l'animal protégé) sont actuellement autorisés dans ces trois départements les plus attaqués.

S'y ajoutent des dizaines d'autorisations de "tirs de défense" accordés aux éleveurs ou "des tirs de défense renforcés" avec dix fusils maximum (une nouveauté).

Un record de 24 loups, sur une population de 250, peuvent être "prélevés" en France. Et le tout nouveau "plan d'action national loup" permet le tir de plusieurs loups lors d'une opération.

On veut "ménager la chèvre et le loup" en France, glisse néanmoins un expert, en notant que c'est "la grosse cavalerie" ailleurs. En Espagne, les tirs sont autorisés depuis des miradors avec un charnier équin en appât.

HÉLICOPTÈRE. Une équipe scientifique suédoise, venue en 2008 mettre des colliers émetteurs à deux loups du Mercantour, les avaient endormis en tirant des seringues hypodermiques depuis un hélicoptère.

Une méthode efficace, mais l'image de chasseurs tuant des loups depuis un hélicoptère aurait du mal à passer dans l'opinion.

OL avec AFP, Sciences et Avenir, 22/08/13

À LIRE AUSSI. Onze loups à abattre.

http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/nature-environnement/20130822.OBS4011/france-le-loup-se-joue-des-chasseurs.html


Dernière édition par Joss le Dim 27 Oct 2013 - 21:23, édité 3 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10459
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Message par Fée Violine le Sam 24 Aoû 2013 - 20:00

Bonjour Joss,

le terme "réintroduction" n'est pas très approprié car il suppose un acte volontaire. Par exemple dans ma région des vautours fauves, des castors, des mouflons ont été réintroduits : des hommes les ont amenés là, et depuis ils se débrouillent.
Mais les loups se sont réintroduits tout seuls!
Ici, en Lozère, ça pose de plus en plus problème car les éleveurs de moutons en ont marre de trouver des brebis dévorées.
Hier il y avait même une manif contre le loup, à Langogne. Je ne sais pas si les moutons ont défilé.
Peut-être qu'un jour je vais en croiser un par là, au coin d'un bois... What a Face 
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Message par Joss le Sam 24 Aoû 2013 - 20:27

En FRANCE, il n'y avait plus un seul loup. Les écolos les ont réintroduit d'abord dans le MERCANTOUR il y a bien 25/30 ans (je me rappelle très bien des discussions âpres à ce sujet dans les Hautes Alpes entre pro et anti dans les années 90). Les loups se sont bien adaptés et prospéré. Ils ont gagné les plaines et occupent maintenant près de la moitié de la FRANCE.

Le problème est que le loup est très intelligent et très difficile à attraper.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10459
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Message par Fée Violine le Sam 24 Aoû 2013 - 21:15

Tu es sûre qu'ils ont été introduits exprès?! D'habitude j'entends dire qu'ils sont venus (tout seuls) d'Italie en passant par les montagnes.
Quant aux loups qui sont en Lozère, récemment quelqu'un m'a dit que la dernière théorie, c'est qu'ils viennent d'Espagne, car pour venir du Mercantour il faudrait qu'ils traversent l'autoroute et le Rhône! Alors que l'Espagne (où le loup n'a jamais disparu) est non seulement plus près d'ici que l'Italie, mais ne présente pas ces obstacles.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Message par Joss le Dim 25 Aoû 2013 - 8:22

Fée Violine a écrit:Tu es sûre qu'ils ont été introduits exprès?! D'habitude j'entends dire qu'ils sont venus (tout seuls) d'Italie en passant par les montagnes.
Quant aux loups qui sont en Lozère, récemment quelqu'un m'a dit que la dernière théorie, c'est qu'ils viennent d'Espagne, car pour venir du Mercantour il faudrait qu'ils traversent l'autoroute et le Rhône! Alors que l'Espagne (où le loup n'a jamais disparu) est non seulement plus près d'ici que l'Italie, mais ne présente pas ces obstacles.
....sure et certaine ! ... J'ai suivi ça de près (j'étais contre). Que les ultra-écolos conscients de leur bévue fasse croire que l'idée ne vient pas d'eux ne m'étonne pas (c'est jamais de notre faute mais la faute des autres, c'est bien connu).

Il me semble me rappeler que les loups réintroduits étaient italiens

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10459
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LOUP, FIN DU MYTHE.... IL S'ATTAQUE À L'HOMME ET TUE

Message par Joss le Dim 27 Oct 2013 - 21:12

L.OUP, FIN DU MYTHE.... IL S'ATTAQUE À L'HOMME ET TUE

27 MAI 2013 KAIRN.COM

Le loup s'attaquerait et tuerait donc l'homme. Voilà une affirmation qui modifie profondément les affirmations le plus souvent diffusées de la part des pouvoirs publics et des associations environnementalistes.

C'est toute fois une affirmation qui rejoint un extrait des Archives Départementales des Hautes-Pyrénées qui nous avait été présenté par Bruno Besche Commenge  mais aussi l'ouvrage de Jean-Marc Moriceau «Histoire du méchant loup - 3 000 attaques sur l’homme en France. XVè-XXè siècle».

Lynda Brook nous propose «un rapport d'études scientifiques qui démontre, en premier lieu, que le loup n'est pas aussi inoffensif que ses défenseurs radicaux le prétendent quand ils soutiennent «Le loup n'attaque pas l'homme»». Et elle dénonce une «Supercherie ! Le loup s'attaque à l'homme et tue!»

Le dossier donne un aperçu des attaques sur l'être humain sur le continent américain ces dernières années, dont plusieurs attaques sur des enfants et deux attaques fatales en 2005 et 2010. Autant d'éléments qui, avec des références précises, remettent en cause l'ordre établi et la pensée généralement diffusé en France et parfaitement résumé dans le journal militant «La voie du loup» 
En France, les éleveurs subissent des attaques de loup sur leurs troupeaux en progression phénoménale et constatent que le loup est de plus en plus intrépide, qu'il change de comportement.

Il y a eu des incidents ... Le risque d'une attaque sur l'homme est devenu réel dans l'hexagone. Les récits que nous avons pu recueillir ces dernières semaines sont édifiants.

A l'évidence, ce rapport
«brise les tabous et la loi du silence … et révèle le comportement du loup, tel qu'il est». La loi du silence imposée par un système de pensée unique environnementaliste qui n'admet pas la contestation et la contradiction et qui n'hésite pas à user de l'intimidation pour faire taire les contradicteurs. Cette loi du silence organisée au sein même des rouages de l’État comme nous l'avons vu récemment pour l'ours importé dans les Pyrénées ou le vautour mangeur de cadavres humains.
Le loup, bénéficiant d'une protection excessive et d'une prolifération exponentielle, s'approche des habitations depuis peu et côtoie la population périurbaine. On oublie volontairement de dire que des animaux de compagnie sont dévorés - chiens, chats, poneys, chevaux , ânes et ânons ...parfois vivants ... sans aucun doute ... Mais il y a un consensus à tous les niveaux et très réussi en France, qui consiste à «étouffer» la vérité, ne pas faire de vagues, ne pas faire peur à la population notamment pour faire accepter coûte que coûte la présence des grands carnivores.

«Endoctrinements, stratagèmes, dénégations et mensonges.... tout est dévoilé...» dans ce dossier. Nous y trouvons même une traduction européenne importante qui a été totalement remaniée, afin de tromper et de dissimuler la dangerosité du loup. Selon la naturaliste, «les tribunaux seront sans doute saisis». Comme pour l'ours dans les Pyrénées, faux et usages de faux, telles sont les pratiques courantes de certains organismes et associations sur lesquels nous aurons l'occasion de revenir. La semaine dernière, un chercheur reconnaissait avoir travaillé sur des faux documents officiels depuis 10 ans.


Selon la même source «la DREAL retiendrait des documents - la CADA a donc été saisie». Voilà qui promet pour les prochaines semaines.... Puisque des réunions sont programmées pour rendre compte.... Maintenant que le Plan Loup est passé, peut-être que nous aurons enfin tous les chiffres de la prédation de 2012 et la preuve que tous les moyens de protection sont totalement inefficaces. (Nota : nous n'avons officiellement que des chiffres provisoires uniquement sur les ovins)

Dans ce rapport, nous découvrons également
« des défenseurs radicaux du loup qui, à s'y méprendre, appelleraient à saboter le « réseau loup » organisé par le gouvernement français... » Voilà qui ne manque pas d'originalité. Quoique dans ce milieu les contradictions sont un mode de vie.

Le risque est important en France.
« De nombreux éleveurs passent l'estive sous la toile de tente ou à la belle étoile, par tous les temps, pour protéger leurs troupeaux jour et nuit des attaques constantes - même à 67 ans ou avec de jeunes enfants ! »  Leurs conditions de vie sont détestables. Peu connaissent la réalité de leur sort et leur désarroi.


Les randonneurs, s'ils ne partagent pas leurs conditions de vie, partagent les mêmes risques avec cette différence qu'ils n'ont pas à protéger leur outil de travail et ne se trouvent pas au milieu des proies favorites des grands carnivores.

Les éleveurs ne haïssent pas le loup pour autant. Bien au contraire. C'est contre les
« extrémistes écolos » qu'ils pestent ainsi que l’État qui n'assure pas ses responsabilités pour les protéger, eux, les hommes, alors qu'il protège bien les loups !Ce sujet est récurent depuis de nombreuses années 


1842 attaques, 8500 victimes réelles minimum en 2012 (7500 indemnisées, 6021 inventoriées) ne sont que la pointe visible de l'iceberg.  

Le nouveau Plan Loup du gouvernement français prévoit, ainsi, le prélèvement de 24 loups. Mais à quoi cela servira-t-il au fond ? Qui les prélèvera? Quand et comment ? Les éleveurs et les bergers ne sont pas
« des mercenaires » et les gardes ONCFS et les louvetiers ont du mal à en prélever un seul ! Et un seul, n'empirera-t-il pas la situation  comme on l'a déjà vu?!

La gestion du loup en France est un fiasco.


Il y a pourtant des solutions d'urgence mais, selon la naturaliste, « elles ont été dissimulées – elles marchent très bien outre-Atlantique … la gestion du loup y est très compétente … car, généralement on y enlève les meutes qui s'attaquent aux troupeaux, au nom de la sécurité … pourquoi pas en France ? » Bonne question !

Ce dossier regroupant des études scientifiques, avec des données internationales et des rapports « in situ », dévoile, selon l'auteur «  la possibilité vers une voie de sortie d'urgence... » Car il y a bien urgence et pas seulement dans les estives et alpages mais aussi dans les villages.

Ce dossier n'est que le début d'un grand livre ouvert sur les incohérences et les non-dits sur le loup et ses dangers. Parallèlement, beaucoup d'ombres existent sur le soi-disant retour du loup dans le Mercantour tout comme l'arrivée subite et précipitée dans d'autres départements. Les propos de Michel Olivier, administrateur de Férus en 2007 en disent long sur le comportement de ces associations : «Effectivement, il y a peut-être des bêtes qui ont été lâchées »

Chacun appréciera. Mais pour ce qui nous concerne nous irons jusqu'au bout de nos investigations car, contrairement aux apparences, les bergers ne sont pas les seuls concernés. Les pratiquants de la montagne sont également directement concernés, pas seulement en terme de sécurité mais surtout en terme de liberté d'accès et de pratique. Et dans ce domaine, personne ne s'en soucie.


Louis Dollo


- Le rapport (pdf) complet avec les références bibliographiques et in situ

- Le sommaire résumant les chapitres avec les références aux pages du dossier. 

- Le loup et l'homme 

- Pour en savoir plus sur le loup......


Dernière édition par Joss le Dim 27 Oct 2013 - 21:43, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10459
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE L.OUP AUX PORTES DE PARIS

Message par Joss le Dim 27 Oct 2013 - 21:38


Serge Reggiani Les loups (sont entrés dans Paris) par cyberscooty



LE L.OUP AUX PORTES DE PARIS

14 OCTOBRE 2013 JDD

Venu de l'Est, le prédateur est arrivé à 200 km de la capitale. Il multiplie les attaques dans la Haute- Marne et l'Aube et pourrait, dans trois ans, atteindre la forêt de Fontainebleau


Le loup l'a saisie à la gorge. "Son truc à lui, c'est de broyer la trachée. Sa mâchoire est très puissante. Regardez, il l'a mordue là et là", indique l'éleveur en tenant sa brebis. Quatre jours plus tôt, les moutons de Jean-Baptiste Schreiner ont été surpris à l'entrée de Bar-sur-Aube (Aube). Depuis le mois de mai, 22 attaques ont été recensées dans ce département, en grande majorité attribuées au loup.

Lundi dernier, au petit matin, cet éleveur-céréalier découvre une vingtaine de bêtes boitillant ou le cou en sang, réfugiées dans sa cour. Il se rend dans le pré où les animaux sont habituellement parqués. Une brebis gît éventrée, une autre clopine, la patte à moitié dévorée… Les premières habitations du village sont à 300 m! "Le loup se rapproche, constate l'agriculteur. Comme il fait partie des espèces protégées, il ne se méfie plus de l'homme. Il y a quelques années, on en entendait parler dans les Vosges. L'an dernier, il y a eu un cas en Haute-Marne. Mais si rien n'est fait, dans trois ans il sera dans la forêt de Fontainebleau."

À Nully, petit village voisin de Haute-Marne, la ferme des Boucley a aussi souffert. En l'espace de trois mois, le cheptel a essuyé huit attaques. Bilan : 25 animaux morts ou euthanasiés et 57 blessés. "On en a bien pour au moins 15.000 euros de dommages, dont 4.500 de frais vétérinaires. Mais ce n'est pas possible de regarder les bêtes souffrir, la trachée ouverte", explique Michèle, 54 ans. "Le plus gros manque à gagner, ce sont les avortements provoqués par le stress", ajoute Nicolas, son fils de 29 ans, qui peste contre les défenseurs du canidé : "Le mouton, c'est beaucoup de travail, entre soixante-dix et quatre-vingts heures par semaine, pour un petit revenu. Alors si nous devons, en plus, nous protéger du loup…"


"Si on en voit un, on le descend"


Réapparu en France en 1992, d'abord dans le Mercantour avant de filer vers le Massif central, Canis lupus s'aventure désormais dans la plaine… Mais le plan loup, qui donne la possibilité d'abattre le prédateur dans certains départements, ne s'applique pas dans l'Aube et la Haute-Marne. Ici, les "tirs de prélèvement" sont interdits. Les préfets y ont seulement autorisé les tirs de défense (Aube) ou de défense renforcée (Haute-Marne). Et les éleveurs grincent des dents : "Si on voit un loup, on le descend."

Difficile de se protéger dans ces plaines légèrement vallonnées, où les brebis sont réparties sur de petites parcelles, parfois à plusieurs kilomètres de la ferme. "Nous ne pouvons pas poser des clôtures électrifiées autour de chaque terrain. Ni rentrer nos bêtes tous les soirs, cela prendrait trop de temps", soupire Frédéric Bigard, qui élève encore une centaine de brebis. "À la bergerie, il faut leur donner du foin ou des céréales, c'est beaucoup moins économique", observe Jean-Baptiste Schreiner.

Les Boucley, eux, vont installer une clôture électrifiée. Sans illusions : "Le loup sera freiné, renvoyé un petit moment chez le voisin, mais il reviendra." Nicolas Dhuicq, député UMP de l'Aube, partage cet avis : "Nos beaux esprits pensent que l'on pourra cohabiter avec le loup mais c'est une erreur. L'homme se montre très prétentieux en voulant contrôler un super-prédateur." L'élu a déposé une proposition de loi pour "autoriser l'abattage de loups dans les zones de protection renforcée".

De là à imaginer qu'on pourrait cantonner les 250 Canis lupus* de France à quelques massifs escarpés… "Le loup n'est pas une espèce de montagne", réplique Pierre Athanase, président de l'Aspas (Association pour la protection des animaux sauvages). "S'il arrive un jour aux portes de Paris, est-ce que ce sera un problème? En Italie, ils sont présents tout autour de Florence, et cela ne pose aucun problème." Le retour du loup? C'était le thème d'une réunion organisée cette semaine à Bar-sur-Aube. Stéphane Bellenoue, l'initiateur, prévient : "Notre territoire rural devient un désert humain, le loup y revient et c'est inéluctable. N'importe comment, on ne pourra pas le tuer. On ne va pas mobiliser des villages entiers pour faire des battues comme au début du siècle!"


* Selon l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10459
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Message par Fée Violine le Lun 28 Oct 2013 - 5:09

Oui, on dit toujours que les loups sont gentils comme tout et n'attaquent pas l'homme, mais j'ai encore lu récemment un livre sur l'histoire de la Franche-Comté : dans les années 1820, dans le Jura, un loup a attaqué et blessé gravement de jeunes bergers au milieu de leurs troupeaux, sans s'attaquer aux moutons.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Message par Joss le Lun 28 Oct 2013 - 8:09

Fée Violine a écrit:Oui, on dit toujours que les loups sont gentils comme tout et n'attaquent pas l'homme, mais j'ai encore lu récemment un livre sur l'histoire de la Franche-Comté : dans les années 1820, dans le Jura, un loup a attaqué et blessé gravement de jeunes bergers au milieu de leurs troupeaux, sans s'attaquer aux moutons.
Pas que :

Estimation nationale du nombre de décès humains dus au loup entre la fin du XVIIème et la fin du XIXème siècle (d’après Moriceau, 2007) :
 

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10459
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: REINTRODUCTION DES LOUPS EN FRANCE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum