MARTHE ET MARIE

LA STRATÉGIE DU CHOC, DE NAOMIE KLEIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA STRATÉGIE DU CHOC, DE NAOMIE KLEIN

Message par Joss le Sam 3 Aoû 2013 - 20:45

LA STRATÉGIE DU CHOC, DE NAOMIE KLEIN

En 2007, la journaliste canadienne Naomi Klein publiait La Stratégie du choc.

Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d’état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plongent chaque individu dans un état de choc. Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger.

S’il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c’est Milton Friedman, Prix Nobel d’économie en 1976. Friedman, soutenant l’ultralibéralisme, conseilla aux hommes politiques d’imposer immédiatement après une crise des réformes économiques douloureuses avant que les gens n’aient eu le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de traitement de choc. Naomi Klein la qualifie de “stratégie du choc”.

En utilisant de nombreuses images d’archives, Michael Winterbottom et Mat Whitecross démontrent dans ce documentaire la puissance du texte de Naomi Klein et la nécessité de résister.

http://www.les-crises.fr/la-strategie-du-choc/






_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10427
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA MILITARISATION DE L'AMÉRIQUE

Message par Joss le Sam 3 Aoû 2013 - 20:49

LA MILITARISATION DE L'AMÉRIQUE


Par Bill Van Auken 27 juillet 2013

Le déploiement d'hélicoptères Blackhawk à Chicago cette semaine n'est que le dernier d'une série d'exercices d'« entraînement au combat en zone urbaine » qui sont devenus un élément familier de la vie américaine.

Comme ailleurs, cet exercice a été lancé devant une population civile ébahie et sans avoir été annoncé. Conduits en secret, apparemment avec l'accord des services de police locaux et des élus, démocrates comme républicains, l'objectif évident de ces exercices est de donner aux troupes américaines de l'expérience dans ce que le Pentagone appelle « des opérations militaires en terrain urbain. »


Ce type d'opération est sans conteste d'une importance cruciale pour l'armée américaine. Au cours de la décennie écoulée, sa mission principale, comme l'ont prouvé l'Afghanistan et l'Irak, a été l'invasion et l'occupation de pays relativement faibles militairement et la soumission de leur population qui résistait à l'occupation, souvent dans des combats maison par maison dans les centres urbains.

L'armée dispose d'un Centre d'entraînement urbain de 4 kilomètres carrés au centre-sud de l'Indiana qui se targue de plus de 1500 « structures d'entraînement » conçues pour simuler des maisons, des écoles, des hôpitaux et des usines. Le site web du centre affirme qu'il « peut être adapté pour reproduire des situations étrangères tout comme nationales. »

Qu'est-ce que cela peut apporter de faire voler des Blackhawks à faible altitude au-dessus des immeubles de logements de Chicago ou de faire rouler des convois militaires blindés dans les rues de St Louis qu'il ne serait pas possible d'obtenir avec les simulations du centre d'entraînement ? Rien que l'année dernière, il y a eu au moins sept exercices de ce type, à Los Angeles, Chicago, Miami, Tampa, St Louis, Minneapolis et Creeds en Virginie.

La réponse la plus évidente est que ces exercices habituent les troupes à opérer dans les villes américaines
, tout en désensibilisant la population américaine au déploiement de la puissance militaire américaine à l'intérieur du pays.

Les préparatifs pour ce genre de déploiement sont déjà très avancés. Au cours de la décennie passée, sous le prétexte de la « guerre mondiale contre le terrorisme, » Washington a promulgué une série de lois répressives et créé une vaste nouvelle bureaucratie de contrôle d'Etat sous l'autorité du département de la sécurité intérieure. Sous le gouvernement Obama, la Maison Blanche s'est arrogé le pouvoir de mettre les ennemis de l'Etat en détention militaire pour une durée indéfinie, ou même de les assassiner sur le sol américain par des frappes de drones, tout en développant fortement l'espionnage électronique de la population américaine.

Une partie de ce processus est l'augmentation incessante du pouvoir de l'armée américaine et son intervention croissante dans les affaires intérieures. En 2002, la création de l'US Northern Command a attribué pour la première fois un commandement militaire pour les opérations à l'intérieur des États-Unis eux-mêmes.

Encore en mai dernier, le Pentagone a annoncé l'application de nouvelles règles d'engagement pour les forces militaires américaines opérant sur le sol américain pour apporter un « soutien » aux autorités civiles chargées de faire respecter la loi, y compris pour faire face aux « troubles civils. »

Ce document déclare des pouvoirs militaires très larges et sans précédent dans une section intitulée « Autorité d'urgence. » Elle affirme l'autorité d'un « commandant militaire » dans « des circonstances d'urgence extraordinaire où une autorisation préalable par le président est impossible et où les autorités locales régulières sont incapables de contrôler la situation, de s'engager temporairement dans des activités qui sont nécessaires pour contenir des troubles civils inattendus de grande ampleur. » En d'autres termes, les huiles du Pentagone s'arrogent l'autorité unilatérale d'imposer la loi martiale.

Ces pouvoirs ne sont pas pris dans le but de défendre la population des États-Unis contre le terrorisme ou pour contrer une urgence hypothétique. Le commandement militaire américain est tout à fait conscient d'où se trouve le danger.

Dans un récent article, un instructeur de haut niveau au Commandement de Fort Leavenworth et au General Staff College [qui forme les hauts gradés de l'armée américaine, ndt] et ex-directeur de l'École militaire des études militaires avancées a présenté un scénario révélateur pour une situation dans laquelle l'armée pourrait intervenir.

« La grande récession du début du vingt-et-unième siècle dure plus longtemps qu'on ne l'avait anticipé. Après un changement de pouvoir à la Maison Blanche et au Congrès en 2012, le parti au pouvoir coupe tous les financements qui étaient attribués à la relance de l'économie et à l'aide sociale. L'économie des États-Unis se trouve en stagnation, comme le Japon dans les années 1990, pour la majeure partie de la décennie. En 2016, l'économie montre des signes de reprise, mais les classes moyennes et les classes moyennes inférieures n'en ressentent presque pas les effets en matière d'emploi ou d'augmentation des salaires. Le chômage continue à osciller périlleusement près d'un pourcentage à deux chiffres … »

En d'autres termes, le Pentagone voit que de telles conditions – qui diffèrent très peu de celles en cours aux États-Unis aujourd'hui – pourraient produire des soulèvements sociaux qui ne pourraient être contenus que par le recours à la force militaire.

Ce qui est mis au rebut, en coulisses et pratiquement sans aucune couverture médiatique, et encore moins de débat public, ce sont les principes constitutionnels qui remontent à des siècles et qui interdisent l'utilisation de l'armée pour maintenir l'ordre public contre des civils. Dans la déclaration d'indépendance elle-même, la justification de la révolution contre le roi George comprenait l'accusation qu'il avait « décidé de rendre l'armée indépendante du pouvoir civil et supérieure à ce dernier. »

Allant de pair avec l'accroissement des pouvoirs de l'armée à l'intérieur du pays, la police censée être civile a été militarisée. Un article publié par le Wall Street Journal le week-end dernier et intitulé « l'avènement du policier guerrier » décrivait très clairement ce processus :

« Poussées par une rhétorique martiale et la disponibilité d'équipements de type militaire, des baïonnettes et des fusils M-16 jusqu'aux transports de troupes blindés, les forces de police américaines adoptent souvent un état d'esprit qui était, par le passé, réservé au champ de bataille. La guerre contre la drogue et, plus récemment, les actions anti-terroristes qui ont suivi le 11 septembre ont créé une nouvelle figure sur la scène américaine : le policier guerrier – armé jusqu'aux dents, prêt à traiter durement les malfaiteurs, et une menace croissante contre les libertés américaines ordinaires. »

Cet article décrit la vaste prolifération des unités SWAT (Special Weapons and Tactics) dans pratiquement chaque ville d'Amérique, grâce aux 35 milliards de dollars alloués par le ministère de l'Intérieur, « avec l'essentiel de l'argent allant à l'achat de matériel militaire comme les transports de troupes blindés. »

Cette force armée a été étalée à la vue de tous en avril durant ce qui revenait à être l'imposition d'un état de siège sur la ville de Boston
, apparemment pour ne capturer qu'un adolescent suspect. Toute la population d'une grande ville américaine a été enfermée chez elle pendant que des policiers équipés pour le combat, pratiquement impossible à distinguer des militaires, ont occupé les rues et mené des fouilles maison par maison sans mandat.

Ce qui sous-tend cette militarisation sans précédent de la société américaine ce sont deux processus parallèles. L'immense élargissement du gouffre social qui sépare les milliardaires et multimillionnaires qui contrôlent la vie politique et économique de la classe ouvrière américaine qui constitue la grande majorité de la population, est fondamentalement incompatible avec la démocratie et exige d'autres formes de pouvoir. En même temps, le passage au militarisme comme principal instrument de politique étrangère américaine a largement augmenté le pouvoir de l'armée au sein de l'appareil d'Etat américain.

L'oligarchie dirigeante américaine et le Pentagone reconnaissent tous deux qu'une polarisation sociale profonde et une crise économique qui s'aggrave ne peuvent qu'aboutir à des soulèvements sociaux. Ils s'y préparent en conséquence.

La classe ouvrière doit tirer les conclusions appropriées et faire ses propres préparatifs politiques pour les confrontations inévitables à venir.

(Article original paru le 25 juillet 2013)

https://www.wsws.org/fr/articles/2013/jul2013/pers-j27.shtml

Quelques vidéos choisies au hasard :

HOUSTON Texas janvier 2013

Black Hawk Helicopters Invasion Tour Of The United States 2013

Urban Warfare Drill Chicago 2012 Blackhawk helicopters NATO |

Martial Law Drills conducted in Miami Florida.
PAUVRES AMERICAINS !!!

Le Gouvernement Américain Promulgue La Loi Martiale
le 3 janv. 2012
C'était il y a quelques jours...:
Que dit cette loi ?
Elle permet à l'Armée US de détenir indéfiniment tout Personne considérée
comme une Menace pour le Gouvernement. Sans Preuve , Sans Procès équitable.Tout les Audiences de Cette loi ont été Faite DANS LE SECRET. Obama s'était, auparavant, opposé à l'avant texte de ladite loi et avait menacé d'y apposer son veto ; il a, pourtant, fini par la signer, dans les dernières heures de l'année 2011. La loi est Rapidement passé par le Sénat avec 93% Pour. La chambre des Représentants la également approuvé.
Et c'est l'administration Obama qui a rédigé cette loi qui s'applique au citoyens Américains. Il s'agit de la plus grand Menace jamais vu contre les Américains.Si ce projet devient loi ( ce qui est maintenant le cas ) tout personne peut en être victime.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10427
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

USA: FERMETURE DE PLUSIEURS AMBASSADES DIMANCHE POUR RAISONS

Message par Joss le Sam 3 Aoû 2013 - 20:55

USA: FERMETURE DE PLUSIEURS AMBASSADES DIMANCHE POUR RAISONS DE SÉCURITÉ



2 août, 2013

USA: fermeture de plusieurs ambassades dimanche pour raisons de sécurité

WASHINGTON (District of Columbia) - Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu'ils allaient fermer dimanche plusieurs de leurs ambassades et consulats dans le monde pour des raisons de sécurité.

Une porte-parole du département d'Etat, Marie Harf, a précisé qu'il s'agissait d'une mesure de précaution, mais a refusé de donner des détails sur une éventuelle menace particulière qui la justifierait ou de dire quelles ambassades étaient concernées.

Le département d'Etat a donné l'ordre à plusieurs ambassades et consulats de rester fermés ou de suspendre leurs activités le dimanche 4 août, a-t-elle déclaré à des journalistes. Cette décision a été prise par précaution pour nos employés et ceux qui pourraient visiter nos bâtiments, a-t-elle ajouté.

Après cette date, l'administration américaine étudiera l'éventuelle réouverture des représentations diplomatiques qui auront été fermées, a poursuivi la porte-parole: Il est possible qu'il y ait aussi plusieurs jours de fermeture.

La plupart des bâtiments officiels sont fermés aux Etats-Unis le dimanche, qui est le premier jour de la semaine de travail dans de nombreux pays musulmans.

Les Etats-Unis sont particulièrement attentifs aux mesures de sécurité dans leurs ambassades et consulats depuis l'attaque de leur consulat à Benghazi, en Libye, le 11 septembre 2012, qui avait coûté la vie à leur ambassadeur dans le pays et à trois autres Américains.

http://www.romandie.com/news/n/_USA_fermeture_de_plusieurs_ambassades_dimanche_pour_raisons_de_securite__RP_010820132100-12-386693.asp


MOYEN-ORIENT : WASHINGTON REDOUTE DES ATTENTATS D’AL-QAÏDA ET FERME SES AMBASSADES, LA GRANDE-BRETAGNE SUIT

3 août, 2013

Au lendemain de l'annonce de la fermeture pour raisons de sécurité d'une vingtaine d'ambassades dimanche, les Etats-Unis ont mis en garde vendredi contre des menaces d'attentats qu'Al-Qaïda pourrait perpétrer en août, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. le Foreign Office britannique annonce la fermeture de son amabassade au Yemen.

Le département d'Etat a diffusé vendredi un avis de prudence à l'attention de tous ses ressortissants dans le monde: des attentats sont possibles "particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord", et Washington insiste également sur "la péninsule arabique".

Le Foreign Office britannique annonce pour sa part fermer l'ambassade du Yemen dimanche 4 août et lundi 5 août, invoquant des raisons de sécurité.

"L'ambassade sera fermée le 4 et le 5 août", a déclaré un porte-parole du Foreign Office. "Nous avons retiré un certain nombre de membres du personnel (de l'ambassade) de Sanaa, en raison de préoccupations accrues sur la sécurité", a indiqué le porte-parole.

"Nous sommes particulièrement préoccupés par la situation de la sécurité dans les derniers jours du ramadan et pour (la fête musulmane de) l'Aïd", a ajouté le Foreign Office.

Vendredi, le département d'Etat américan a diffusé une mise en garde à l'attention de tous ses ressortissantsdans le monde. Des attentats sont possibles en août, "particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord", a-t-il averti, citant également "la péninsule arabique".

"Les informations actuelles suggèrent qu'Al-Qaïda et ses organisations affiliées continuent à préparer des attentats terroristes dans cette région et au-delà. Ils pourraient concentrer leurs efforts pour perpétrer des attaques d'ici la fin août", a précisé le département d'Etat dans son avis. Cette recommandation évoque "des attentats terroristes potentiels dans les transports et d'autres infrastructures touristiques".

Cette mise en garde a été lancée sur la base d'informations "spécifiques et crédibles", a précisé un responsable américain sous couvert d'anonymat.

Depuis l'attentat de Lockerbie contre le vol 103 de la PanAm, qui avait coûté la vie à 270 personnes en 1988, le gouvernement américain est obligé, dans le domaine de la sécurité, de partager avec l'ensemble des Américains toute information qu'il fournirait à ses propres employés.

"Menaces sérieuses"

Jeudi, le département d'Etat avait déjà annoncé son intention de fermer au moins 22 ambassades et consulats dimanche, qui est le premier jour de la semaine de travail dans de nombreux pays musulmans.

Ces représentations diplomatiques sont situées en Israël, dans le monde arabe, ainsi qu'en Afghanistan et au Bangladesh.

"Le département d'Etat a donné l'ordre à plusieurs ambassades et consulats de rester fermés ou de suspendre leurs activités le dimanche 4 août", avait expliqué à des journalistes une porte-parole de la diplomatie américaine: cette décision a été prise par "précaution pour nos employés et ceux qui pourraient visiter nos bâtiments".

Après cette date, l'administration américaine étudiera l'éventuelle réouverture des représentations diplomatiques qui auront été fermées, a poursuivi la porte-parole: "Il est possible qu'il y ait aussi plusieurs jours de fermeture".

La plupart des bâtiments officiels sont fermés aux Etats-Unis le dimanche et dans la plupart des pays occidentaux.

Les élus du Congrès américain ont reçu des rapports concernant les menaces: "Il est permis de penser que ces menaces sont sérieuses", a jugé la chef démocrate à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

"Les Etats-Unis sont visés au quotidien par des menaces, mais cela atteint un nouveau seuil", a ajouté Jason Chaffetz, un républicain qui a notamment critiqué l'administration Obama pour sa gestion de la sécurité dans ses ambassades.

"Il y a une vraie menace au niveau mondial, nous devons prendre ces menaces très au sérieux", a encore estimé M. Chaffetz, soulignant plus que jamais dans ces circonstances l'importance des programmes de surveillance antiterroriste.

Les Etats-Unis sont particulièrement attentifs à la sécurité de leurs représentations à l'étranger depuis l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, en Libye, le 11 septembre dernier, durant laquelle l'ambassadeur américain et trois de ses collaborateurs avaient trouvé la mort.

L'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton avait endossé la responsabilité des conséquences de cet attentat, tout en soulignant que les demandes d'amélioration de la sécurité du consulat avaient été examinées par des diplomates moins haut placés qu'elle. Le département d'Etat avait toutefois reconnu en 2012 des ratés en matière de sécurité.


http://fr.sott.net/article/16082-Moyen-Orient-Washington-redoute-des-attentats-d-Al-Qaida-et-ferme-ses-ambassades-la-Grande-Bretagne-suit


MOYEN-ORIENT : WASHINGTON REDOUTE DES ATTENTATS D’AL-QAÏDA ET FERME SES AMBASSADES, LA GRANDE-BRETAGNE SUIT

3 août, 2013

Au lendemain de l'annonce de la fermeture pour raisons de sécurité d'une vingtaine d'ambassades dimanche, les Etats-Unis ont mis en garde vendredi contre des menaces d'attentats qu'Al-Qaïda pourrait perpétrer en août, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. le Foreign Office britannique annonce la fermeture de son amabassade au Yemen.

Le département d'Etat a diffusé vendredi un avis de prudence à l'attention de tous ses ressortissants dans le monde: des attentats sont possibles "particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord", et Washington insiste également sur "la péninsule arabique".

Le Foreign Office britannique annonce pour sa part fermer l'ambassade du Yemen dimanche 4 août et lundi 5 août, invoquant des raisons de sécurité.

"L'ambassade sera fermée le 4 et le 5 août", a déclaré un porte-parole du Foreign Office. "Nous avons retiré un certain nombre de membres du personnel (de l'ambassade) de Sanaa, en raison de préoccupations accrues sur la sécurité", a indiqué le porte-parole.

"Nous sommes particulièrement préoccupés par la situation de la sécurité dans les derniers jours du ramadan et pour (la fête musulmane de) l'Aïd", a ajouté le Foreign Office.

Vendredi, le département d'Etat américan a diffusé une mise en garde à l'attention de tous ses ressortissantsdans le monde. Des attentats sont possibles en août, "particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord", a-t-il averti, citant également "la péninsule arabique".

"Les informations actuelles suggèrent qu'Al-Qaïda et ses organisations affiliées continuent à préparer des attentats terroristes dans cette région et au-delà. Ils pourraient concentrer leurs efforts pour perpétrer des attaques d'ici la fin août", a précisé le département d'Etat dans son avis. Cette recommandation évoque "des attentats terroristes potentiels dans les transports et d'autres infrastructures touristiques".

Cette mise en garde a été lancée sur la base d'informations "spécifiques et crédibles", a précisé un responsable américain sous couvert d'anonymat.

Depuis l'attentat de Lockerbie contre le vol 103 de la PanAm, qui avait coûté la vie à 270 personnes en 1988, le gouvernement américain est obligé, dans le domaine de la sécurité, de partager avec l'ensemble des Américains toute information qu'il fournirait à ses propres employés.

"Menaces sérieuses"

Jeudi, le département d'Etat avait déjà annoncé son intention de fermer au moins 22 ambassades et consulats dimanche, qui est le premier jour de la semaine de travail dans de nombreux pays musulmans.

Ces représentations diplomatiques sont situées en Israël, dans le monde arabe, ainsi qu'en Afghanistan et au Bangladesh.

"Le département d'Etat a donné l'ordre à plusieurs ambassades et consulats de rester fermés ou de suspendre leurs activités le dimanche 4 août", avait expliqué à des journalistes une porte-parole de la diplomatie américaine: cette décision a été prise par "précaution pour nos employés et ceux qui pourraient visiter nos bâtiments".

Après cette date, l'administration américaine étudiera l'éventuelle réouverture des représentations diplomatiques qui auront été fermées, a poursuivi la porte-parole: "Il est possible qu'il y ait aussi plusieurs jours de fermeture".

La plupart des bâtiments officiels sont fermés aux Etats-Unis le dimanche et dans la plupart des pays occidentaux.

Les élus du Congrès américain ont reçu des rapports concernant les menaces: "Il est permis de penser que ces menaces sont sérieuses", a jugé la chef démocrate à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

"Les Etats-Unis sont visés au quotidien par des menaces, mais cela atteint un nouveau seuil", a ajouté Jason Chaffetz, un républicain qui a notamment critiqué l'administration Obama pour sa gestion de la sécurité dans ses ambassades.

"Il y a une vraie menace au niveau mondial, nous devons prendre ces menaces très au sérieux", a encore estimé M. Chaffetz, soulignant plus que jamais dans ces circonstances l'importance des programmes de surveillance antiterroriste.

Les Etats-Unis sont particulièrement attentifs à la sécurité de leurs représentations à l'étranger depuis l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, en Libye, le 11 septembre dernier, durant laquelle l'ambassadeur américain et trois de ses collaborateurs avaient trouvé la mort.

L'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton avait endossé la responsabilité des conséquences de cet attentat, tout en soulignant que les demandes d'amélioration de la sécurité du consulat avaient été examinées par des diplomates moins haut placés qu'elle. Le département d'Etat avait toutefois reconnu en 2012 des ratés en matière de sécurité.


http://fr.sott.net/article/16082-Moyen-Orient-Washington-redoute-des-attentats-d-Al-Qaida-et-ferme-ses-ambassades-la-Grande-Bretagne-suit



SELON WASHINGTON, AL-QAÏDA POURRAIT PERPÉTRER UNE SÉRIE D'ATTENTATS AU MOIS D'AOÛT

02 août 2013

Le département d'Etat américain a diffusé un avis de prudence à l'attention de tous ses ressortissants de par le monde.

Les Etats-Unis ont mis en garde vendredi contre des menaces d'attentats qu'Al-Qaïda pourrait notamment perpétrer en août au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Le département d'Etat a diffusé un avis de prudence à l'attention de tous ses ressortissants de par le monde. Jeudi, il avait déjà annoncé que plusieurs de ses ambassades seraient fermées dimanche pour des raisons de sécurité.

Selon le département d'Etat, des attentats sont possibles "particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du nord", et Washington insiste également sur "la péninsule arabique".

"Les informations actuelles suggèrent qu'Al-Qaïda et ses organisations affiliées continuent à préparer des attentats terroristes dans la région et au-delà. Ils pourraient concentrer leurs efforts pour perpétrer des attaques d'ici la fin août", a précisé le département d'Etat dans son avis émis à l'attention de ses citoyens.

Cette recommandation met en lumière "des attentats terroristes potentiels dans les transports et d'autres infrastructures touristiques".

Jeudi, le département d'Etat avait déjà annoncé son intention de fermer ses ambassades dimanche, qui est le premier jour de la semaine de travail dans de nombreux pays musulmans. Certaines ambassades et consulats pourraient d'ailleurs rester fermés plus longtemps.

Les Etats-Unis sont particulièrement attentifs à la sécurité de leurs représentations à l'étranger depuis l'attentat contre le consulat américain de Benghazi, en Libye, le 11 septembre dernier, où l'ambassadeur américain et trois de ses collaborateurs avaient trouvé la mort.

http://www.dhnet.be/actu/monde/selon-washington-al-qaida-pourrait-perpetrer-une-serie-d-attentats-au-mois-d-aout-51fbd80535705d93419bf9d1


Dernière édition par Joss le Sam 3 Aoû 2013 - 21:17, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10427
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA STRATÉGIE DU CHOC, DE NAOMIE KLEIN

Message par Joss le Dim 4 Aoû 2013 - 20:30


22 ambassades et consulats américains ont été fermés dès ce week-end par les autorités américaines,  "craignant une offensive d'Al Quaida"


Faites le rapprochement avec la déclaration de cet émissaire de l'oligarchie anglo-américaine, qui nous prévenait il y a 10 jours, que dés la fin du ramadan, c'est à dire le 9 août, les islamistes durs allaient retrouver une agressivité d'une ampleur nouvelle…  


Il ne faisait pas simplement allusion au Caire, à Bagdad, Tripoli, Alger, Ryiad ou Doha … si j'ai bien tout compris.


Exactement comme nous savions dés le 23 octobre précédent la date précise des premiers incidents, qui allaient donner lieu à ce qui fut appelé "la révolution de jasmin", puis "le printemps arabe",  ce qui se prépare est totalement orchestré. 


Cette faction qui va manipuler les extrémistes musulmans, est intimement liée d'une part au CFR, mais aussi au NED (National Endowment for Democracy) où Georges Soros et Hilary Clinton sont très actifs. Cette officine, très liée à la CIA, est dédiée à organiser des soulèvements populaires pour mettre au pouvoir des personnalités locales à la solde des Etats Unis. Ces soulèvements populaires sont appelés les "révolutions de couleur". Souvenez vous de la "révolution orange" en Ukraine, qui suivait toute une série de révolutions absolument identiques dans tous les anciens satellites de l'URSS, voire de la CEI. Une politique d'encerclement de la Russie très organisée, peut être trop systématique… qui a donné lieu à des contre-révolutions successives organisées par la Russie, cherchant à contenir le jeu de l'Empire.  


Si nos autorités n'étaient pas totalement soumises à l'oligarchie anglo-américaine … la levée de l'interdiction des OGM en est une nouvelle preuve… il suffirait de brouiller certaines fréquences sur les banlieues à risques pour empêcher les manipulateurs de l'ombre  de mettre le feu aux poudres. 
Lors des émeutes dans les banlieues françaises en 2005, les mouvements étaient parfaitement synchronisés d'une banlieue à l'autre sur l'ensemble du territoire. Cette série d'émeutes avaient été organisée pour punir le gouvernement français ( Chirac Villepin), qui avait mené la fronde contre la guerre en Irak… 


une répétition de mai 68 , qui avait été une sévère leçon donnée à De Gaulle après avoir rejeté le Dollar, récupéré l'or de la France et quitté le "London Gold Pool", avait amené le Krach monétaire qui a suivi.


Un blogueur anonyme

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10427
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA STRATÉGIE DU CHOC, DE NAOMIE KLEIN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum