MARTHE ET MARIE

SPOLIATION DES COMPTES BANCAIRES : CHYPRE, ITALIE, IRLANDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SPOLIATION DES COMPTES BANCAIRES : CHYPRE, ITALIE, IRLANDE

Message par Joss le Mar 9 Avr 2013 - 19:49

CHYPRE

Depuis février 2008, date à laquelle j'ai commencé à m'intéresser à la santé des banques, j'en ai vu des arnaques diverses et variées dans le monde de la finance, mais celle que j'ai pu observer de près à Chypre est digne du massacre des Templiers afin que le Roi de France n'ait pas à leur rembourser ses prêts. Certes, à l'époque, seuls les Templiers ont "payé" de leur vie, le peuple n'a pas été trop touché. Sept siècles plus tard, ce sont quand même les 600.000 habitants de l'Ile de Chypre, ancienne base arrière des Templiers (à Limassol, Richard Coeur de Lion épousa Bérengère de Navarre et la couronna Reine d'Angleterre) qui ont été dépouillés et jetés à la mer, pieds et poings attachés, mains derrière le dos, afin que les banques américaines et européennes puissent se servir tranquillement dans leurs coffres pour la gloire de l'UE.

Tout Chypriote qui avait plus de 100.000 euros d'économies, toute société chypriote qui avait plus de 100.000 euros de trésorerie à la Leiki Bank ou à la Bank of Cyprus n'aura plus que les yeux de leur comptable pour pleurer. Pour faire passer la pilule pro-européenne, les merdias français ont présenté le pays comme une île où les pirates russes déposaient leur butin mal acquis alors qu'en réalité Bruxelles a tout fait pour que Chypre rejoigne l'UE... Mieux: à l'époque Bruxelles se moquait totalement du fait que les Libanais, Algériens, Tunisiens, Marocains, Russes, Croates, Bulgares, Serbes, Tchèques, etc. aient fait de Chypre leur Luxembourg local. Le système bancaire chypriote était qualifié comme l'un des meilleurs, et il y a encore un an, les "stress-tests" européens menés sur les banques chypriotes les donnaient... en parfaite santé !!! (comptables des banques, vous êtes des vrais enfoirés)

Las, en l'espace d'une semaine, le pays a été pillé, volé, dépouillé et anéanti. Bien sûr, les gens bien informés au sommet du gouvernement ont été avertis, et ils ont tout sorti avant. Le plus drôle est que les branches londoniennes de la Leiki et de la CB n'ont pas été fermées pendant le 'bank-holiday". Elles sont restées ouvertes à Londres pour les virements des gros clients... Belle astuce. "President Anastasiades requests investigation into allegations against family members 21 millions was allegedly transferred from Laiki Bank to London",
lire ici Enet.

Mais dès jeudi soir le tout Nicosie ne parlait plus que d'une liste des privilégiés qui ont sorti leur argent du pays avant le hold-up et d'une autre, avec les noms d'hommes politiques à qui leur banque chypriote a remis à qui 5 ans, à qui 10 ans de remboursements de leurs prêts consentis par les deux banques en difficulté quand tout allait bien. Même l'ancien président de la république, George Vassiliou, plutôt communiste, y figure...

Ainsi va la vie. Les politiques chypriotes européanistes sont aussi corrompus que leurs cousins grecs: ils ont vendu leur pays à Bruxelles sans états d'âme, exactement comme les nôtres. Notre Ministre du Budget, Mr Cahuzac est resté très classique finalement, il n'avait ouvert de compte à numéros (a priori) qu'en Suisse, mais pas à Chypre. Pas idiot le bougre.

Seul hic, la chute de Chypre va entraîner celle de toute la zone euro. La mèche de la panique bancaire globale a été rallumée et personne ne pourra plus l'éteindre. Je peux vous garantir que dans le château de cartes déjà bien rafistolé à coups de rustines et de tricosterils de l'Eurozone, une tour a été abattue puisque un euro chypriote n'a désormais plus la même valeur que l'euro allemand ou français. Le ver est dans le coffre. Il sera sorti de l'Eurozone par la force des faillites que le contrôle de changes va entraîner (1600 pme grecques travaillant avec Chypre sur le point de faire faillite,
lire ici). Je rappelle aux européistes qui nous disent que nous ne sommes pas concernés (par Chypre) que Leroy-Merlin est solidement installé à Nicosie. A ce propos voyez cette note du Trésor français ou celle-ci de la Banque Nationale de Chypre. Extrait de la française :

Plusieurs entreprises françaises, à l'instar de Bouygues, Carrefour ou CNP, ont procédé à des investissements à Chypre ... selon les chiffres de la Banque de France, le stock d'investissements directs étrangers détenus par la France à Chypre a fortement augmenté au cours des dernières années. Il s'élèverait à 576 millions d'euros en 2009, soit une progression de 68 % par rapport à 2008 (342 millions d'euros). Les investissements français portent principalement sur les activités financières et d'assurance (198 millions), la construction et l'assainissement (54 millions) et l'industrie manufacturière (30 millions) ...

UN LARGE EXCEDENT POUR LA FRANCE ... le commerce extérieur de Chypre aurait connu une forte progression en 2010, avec des importations de 6,5 milliards d'euros ( 13,5 %, résultant toutefois en majeure partie de la hausse des prix des produits pétroliers) et des exportations de 1,1 milliards d'euros ( 18 %). Selon les statistiques chypriotes, la France est à la 7e position dans le classement des pays fournisseurs de l'île, avec une part de marché de 5,1 %, derrière la Grèce (19 %), l'Italie (9,3 %), l'Allemagne (8,9 %), le Royaume-Uni (8,3 %), Israël (8 %) et la Chine (5,3 %).

Les ventes françaises sont constituées d'équipements mécaniques, matériel électronique et informatique (106 millions d'euros), d'autres produits industriels (94 millions d'euros), de matériels de transports (61 millions d'euros) et de produits agricoles et des industries agroalimentaires (57 millions d'euros). En 2011, la France a confirmé sa place dans les 10 premiers fournisseurs de l'île, l'excédent du commerce extérieur avec Chypre s'élevant à 358,3 millions d'euros. Il convient en particulier de noter que les exportations de France à Chypre s'élevaient pour leur part à 390,1 millions d'euros, selon les données des Douanes françaises.

Comment ces entreprises vont elles rapatrier leur argent? Avec un blocus bancaire, tout s'arrête, forcément. Et le commerce s'est bien arrêté à Chypre avec une baisse entre 80 et même 100% du chiffre d'affaires pendant le blocus... Les PME françaises, belges, espagnoles, etc. qui travaillent avec l'île ne seront pas payées. Dior, Chanel etc., vont attendre longtemps le réglement des tonnes de bouteilles de parfum en vente à l'aéroport de Larnaca. Tout comme Montblanc, Breitlling, et j'en passe. Et comme Chypre n'a jamais été vue comme un pays instable au niveau des paiements, personne n'a pris des assurances strictes pour se protéger en cas de pépin. Dommage. C'est justement là qu'un Credit Default Swap aurait été le plus utile : - )

Pour toutes ces raisons ( rupture des accords internationaux, viol des règles financières européennes, etc.) Chypre va accélerer la chute du système financier européen, et ensuite mondial. Et le plus génial dans tout cela est que les Européens savent maintenant que leurs économies peuvent être volées du jour au lendemain, simplement au nom de l'endettement de l'Etat et/ou de leurs banques. En d'autres termes: le prochain chypriote, ce sera vous et votre famille.

PS1: Si vous laissez vos économies à la banque, sachez que vous serez rasé de près,
lisez ici ce papier de Reuters, et vous allez ensuite avoir des sueurs froides... parce que Chypre n'est que le laboratoire d'essai pour éponger ensuite l'Italie, l'Espagne, le Portugal... officiellement pour sauver leurs banques, exactement comme Dieu nous le montre ci-dessous avec son dessin.

PS2: les hôteliers cypriotes ne pourront sans doute pas tous ouvrir cet été, leur argent étant bloqué-volé (je pense aux avances faites par les agences européennes qui ont pré-acheté des milliers de nuitées) par l'UE. Les tour operators vont s'arracher les cheveux. "Businesspeople will not be able to pay wages, supply products and the like" Tsiakkis said. "Given how the situation is being formed, the Bank of Cyprus will not be able to serve businesses ... Akis Vavlitis said that a number of their larger members that employ over 500 people would struggle to pay March wages. Suppliers "want payments only in cash ... Since there is lack of liquidity, how are hoteliers going to finance their current needs?" Vavlitis said that some hotel units might not be able to open in the summer", lire ici ce papier de
de Cyprus News.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic

http://www.jovanovic.com/blog.htm


ITALIE

LE PATRON DE LA UNICREDIT ITALIENNE PRET A BRAQUER LES COMPTES DES GENS


C'est ça qu'il y a de génial avec Chypre. Dès lors qu'un premier l'a fait, les autres peuvent en faire autant, c'est-à-dire se servir sur les comptes bancaires des gens dont ils ont la charge. Les merdias ne vous l'ont pas rapporté, et pourtant c'est tombé sur le fil de Bloomberg :

"Uninsured deposits could be used in future bank failures provided global rulemakers agree on a common approach, according to Federico Ghizzoni, the CEO of Italy's biggest lender, UniCredit"...

Cool. Et comme c'est inévitable... Lisez ça:

"Cutting large deposits in failing banks, along with other liabilities such as bonds, to offset losses is acceptable as long as small savers' funds remain protected, Ghizzoni told reporters in Vienna late yesterday. The European Union has to introduce identical rules in all of its member states and ideally those rules would be coordinated globally, he said. In fact, to the Italian, deposit impairment is perfectly ok as long as "everyone does it" - in other words, if it does become the template the Dutch finance minister already said it is, then all is well".

Eh bien voilà le travail... Ne touchez pas aux petits, les plus nombreux, braquez juste les comptes des plus riches, au-dessus de 100.000 euros par exemple, et le compte sera bon. Et dire que dans les années 1970 les banques ont promu le chéquier pour que les gens puissent dormir tranquilles en mettant leur argent à la banque!!!! Maintenant il leur suffit de demander une loi sur mesure à Bruxelles, et le vol n'en sera plus un... Dingue. Lire ici
Lire ici Bloomberg pour le croire.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic
http://www.jovanovic.com/blog.htm


Dernière édition par Joss le Lun 13 Mai 2013 - 12:37, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPOLIATION DES COMPTES BANCAIRES : CHYPRE, ITALIE, IRLANDE

Message par Joss le Lun 13 Mai 2013 - 12:35

IRLANDE

TOUTE SOMME AU-DESSUS DE 100.000 EUROS EN BANQUE COURT UN RISQUE

Le plan de la CEE sur Chypre va être sans doute appliquée en Irlande... "Bank deposits of over 100,000 euros ARE at risk" et c'est le quotidien Irish Times qui vous le dit ici, lisez bien car c'est de l'eau à mon moulin qui veut que les banques, via la Troïka, finiront par vous braquer vos économies d'une manière ou d'une autre...

"Discussions on the controversial bank resolution regime, which is likely to see savers with deposits over 100,000 euros "bailed in" as part of future bank wind-downs, are due to intensify this week in Brussels, ahead of Tuesday's meeting"...

Soyez prêts car cela va arriver un jour ou l'autre ici, lisez le papier suivant.



LE PATRON DE L'EUROZONE PRÉPARE UN PLAN POUR RASER LES ESPAGNOLS, ITALIENS, ETC.

Là aussi, on aura tout vu. Samedi, le Télégraph de Londres a demandé aux Anglais vivant en Espagne de retirer leur argent des banques, sous risque de tout perdre. Jeremy Warner écrit :

"Spain is officially insolvent: get your money out while you still can ... I don't advise getting your money out lightly. Indeed, such advise is generally thought grossly irresponsible, for it risks inducing a self reinforcing panic. Yet looking at the IMF projections, it's the only rational thing to do.",
lire ici l'article de Jeremy Warner.

Au même moment, un archevêque espagnol avertit les politiques d'une situation très très grave :

"The Catholic Primate of Spain has called for a profound shift in Europe's debt crisis policy to avert social collapse, warning that soaring unemployment in Spain and across southern Europe has become "very dangerous" Lire
ici Ambrose qui relève lui aussi que les 27% de chômage espagnol (officiel) est désormais intenable... sans parler des 64% des jeunes espagnols au chômage! Je ne sais pas si vous imaginez, 64% !!! De quoi transformer toute ville espagnole en capitale du crime et du trafic de drogue parce que ce sera avant tout une question de survie.

Mais le plus fort se trouvait dans l'édition de la semaine passée, signé du correspondant du Telegraph à Bruxelles, Bruno Waterfield :

"British savers could face losses in eurozone bank stress tests : Uninsured depositors and bondholders in eurozone banks could face imposed losses following stress tests carried out before a "single-supervisory mechanism" headed by the European Central Bank begins work next June",

comprenez que le fameux Diesel-Boom (il avait déclaré que Chypre est une répétition -ou test grandeur nature- de ce qui va se passer dans les autres pays) va appliquer le plan aux autres pays :

"Jeroen Dijsselbloem, the chairman of eurozone finance ministers, warned that that the ECB checks on the quality of banking assets could lead to banks being shut down, highlighting the need for eurozone agreement on bank resolution rules this summer"

... Comprenez ensuite que des stress-tests, les fameux, cette fois vont dire que les banques sont mourues, ce qui va déclencher le rasoir Troïka à trois lames qui va raser les comptes des Espagnols, Italiens, etc. Il faut toujours lire entre les lignes à Bruxelles. Et aussi les stats... Cela évite des déboires.

PS: Selon Elstat, le chômage des jeunes grecs est de 64,2% et celui des adultes de 27%, chiffres officiels. Rajoutez beaucoup pour avoir le vrai chiffre. Les jeunes grecs vont-ils finir par se révolter?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPOLIATION DES COMPTES BANCAIRES : CHYPRE, ITALIE, IRLANDE

Message par Joss le Jeu 23 Mai 2013 - 13:45

Attention, Lecteurs, Lectrices, lisez avec beaucoup d'attention cette dépêche, anodine, tombée durant ce week-end de 3 jours, et qui CONFIRME ce que je vous annonce depuis Chypre. Ce projet de loi est un acte de guerre et surtout la mise en place du cadre juridique afin que que tous les Français (qui ont plus de 100.000 euros sur leur compte) puissent être volés en toute légalité:

"Un projet de législation européenne approuvé lundi par une commission du Parlement européen prévoit que l'épargne des petits déposants sera protégée à concurrence de 100.000 euros tandis que les titulaires de comptes disposant de soldes supérieurs risqueront de devoir passer des pertes en cas de faillite bancaire"

Lire ici Reuters sur le Nouvel Obs

Cette proposition de loi devra être votée par tous les ministres des Finances comme par les députés européens. Et voilà l'attaque version chypriote qui se profile pour la France, à mon avis pour 2014. En regardant en arrière, je vois maintenant mon déplacement à Nicosie comme le reportage le plus important de toute ma carrière car cette semaine chypriote m'a montré comment les Français vont être rasés. Seul souci, les Chypriotes n'ont pas réagi. Ferez-vous de même?

http://www.jovanovic.com/blog.htm

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA RÉFORME MOSCOVICI POURRAIT ABOUTIR À LA SAISIE DES DÉPÔTS

Message par Joss le Lun 3 Juin 2013 - 21:12

FRANCE LA RÉFORME MOSCOVICI POURRAIT ABOUTIR À LA SAISIE DES DÉPÔTS BANCAIRES

Ce sera à la date symbolique du 6 juin que le parlement pourra voter cette loi.


lundi 27 mai 2013

Communiqué de Solidarité & Progrès


Paris, le 27 mai 2013 – Alors que le simulacre de réforme bancaire présenté par Pierre Moscovici pourrait être adopté dès le 6 juin par l’Assemblée nationale, Solidarité & Progrès – qui a rendu publique le 14 mai
sa propre proposition de loi pour couper les banques en deux – tire la sonnette d’alarme sur la menace que représente la loi Moscovici pour les dépôts et l’épargne.

En effet, dans des dispositions similaires à la loi américaine Dodd-Frank de 2010, au projet de directive européenne n°280 de 2012 et au
modèle de renflouement imposé à Chypre en mars 2013 par la Troïka, le projet de loi Moscovici prévoit dans son Titre II un « régime de résolution bancaire » qui aboutirait directement à la saisie des dépôts et de l’épargne non-garantis afin de renflouer les pertes financières des banques.

Par ailleurs, la loi Moscovici prévoit la fusion du Fonds de garantie des dépôts (déjà largement sous-doté) avec le nouveau Fonds de résolution, ce qui pourrait aboutir de facto à l’anéantissement de la garantie publique pour les dépôts inférieurs à 100 000 euros.

Ce régime de résolution est en soi inconstitutionnel puisqu’il aboutirait à la spoliation de la propriété garantie par les articles 2 et 17 de la
Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Pour Solidarité & Progrès, il est donc urgent de rompre la règle du jeu financier en séparant immédiatement les banques de dépôt des banques de marché, et en refusant d’engager l’argent du contribuable autant que du déposant pour garantir des valeurs financières fictives. La garantie des dépôts ne peut être viable sans un système bancaire assaini par cette séparation.

Pire encore, ce régime de résolution a été de fait inspiré ou imposé par des intérêts internationaux associés aux plus grandes banques ; il est donc contraire à l’article 3 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen qui proclame que « le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation » et que « nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément ».

http://www.solidariteetprogres.org/nos-actions-20/reforme-moscovici-saisie-depots-bancaires-9991.html

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

QUAND LE VOL DES DÉPÔTS DEVIENT LÉGAL !

Message par Joss le Lun 24 Juin 2013 - 11:27


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPOLIATION DES COMPTES BANCAIRES : CHYPRE, ITALIE, IRLANDE

Message par Joss le Lun 24 Juin 2013 - 18:04

L'ALLEMAGNE VEUT SAUVER LES BANQUES EN DIFFICULTÉ EN OPÉRANT UNE PONCTION SUR LES DÉPÔTS ET LES ACTIFS DE 8%

Samedi, les ministres des Finances de l'UE ne sont pas parvenus à se mettre d’accord pour garantir la survie des banques en difficultés au terme de 20 heures de discussion.. Mercredi, ils poursuivront les débats pour tenter de parvenir à une solution avant le prochain sommet européen de jeudi et vendredi.Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a proposé que les actionnaires, les créanciers, les déposants et les titulaires de comptes subissent une ponction de 8%, affirmant que cette solution demeurait plus favorable pour eux, car leurs pertes seraient beaucoup plus importantes si les banques faisaient faillite.

Son collègue français Pierre Moscovici juge que cette mesure va trop loin. Comme les ministres des Finances de la Grande-Bretagne et de la Suède, il craint qu’elle ne provoque une ruée bancaire massive, et il préfère que les pays conservent une plus grande liberté pour décider ce qui doit être fait au moment où ils seront confrontés à cette question. Pour le ministre des Finances espagnol, Luis de Guindos, ce qui compte, c’est de définir l’ordre dans lequel les différents agents de l’économie seront mis à contribution, et la protection des petits épargnants.

Mais Schäuble et Moscovici ne sont pas parvenus à surmonter leur désaccord. Le ministre des Finances allemand a estimé que les règles ne pouvaient pas être à géométrie variable en fonction des situations, parce que cela pourrait créer un avantage concurrentiel pour certaines banques.

La contribution forcée des déposants a été un sujet tabou jusqu'au début de cette année, avec le plan de sauvetage de Chypre. La solution adoptée dans l’île méditerranéenne,
la contribution obligatoire des épargnants possédant des dépôts supérieurs à 100.000 euros pour sauver «Leur» banque, a créé un précédent qui servira désormais de modèle pour le sauvetage des banques à l’avenir.

L'idée de Schäuble n'est pas nouvelle. Déjà e
n 2011 le Boston Consulting Group avait estimé qu’imposer une taxe de 30% sur tous les actifs serait la seule façon de sortir de la crise de l'euro.. Selon certains économistes il n’y a pas d'autre solution que de prendre l’argent là où il est : sur les comptes des épargnants.

Entre 2008 et 2011, les contribuables européens ont consacré plus de 4,5 trillions d’euros, soit un tiers du PIB de l'UE, au sauvetage des pays et des banques.

http://www.express.be/business/fr/economy/lallemagne-veut-sauver-les-banques-en-difficulte-en-operant-une-ponction-sur-les-dpots-et-les-actifs-de-8.htm


Dernière édition par Joss le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:31, édité 2 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE PARLEMENT EUROPÉEN PRÉPARE UN HOLD UP À LA SAUCE CHYPRIOT

Message par Joss le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:27

Il s'agit de subtiliser le maximum d'argent tout en évitant la révolte des petits épargnants.

Les gouvernements européens travaillent à un compromis sur la directive de l’Union européenne pour le paiement de la garantie des dépôts des clients lors de faillites bancaires.

Un document de travail de la présidence de l’Union européenne, qui est assurée depuis le 1er Juillet par la Lituanie, montre que la directive pourrait être prête dès cette année. 


LE PARLEMENT EUROPEEN veut que les épargnants puissent retirer leurs dépôts jusqu’à concurrence de 100 000 euros dans les cinq jours ouvrables qui font suite au dépôt de bilan d’une banque. Cependant, à l’origine, le Conseil de l’Europe avait réclamé un délai de 20 jours. Les États membres cherchent maintenant un compromis. Grâce aux progrès technologiques auxquels on peut s’attendre pour l’avenir, il est probable que le délai qui sera finalement adopté.

Dans tous les cas, les dépôts supérieurs à 100 000 resteront bloqués. A Chypre, il aura même fallu trois mois complets avant que les détenteurs de dépôts supérieurs à ce montant connaissent combien ils pourront finalement récupérer sur la somme qui excède ce seuil. 47,5% de ce montant ont été convertis en actions de la Bank of Cyprus.

Le journal allemand Börsen-Zeitung rapporte que l’Europe examine maintenant aussi la possibilité de qualifier cette période de « circonstances exceptionnelles ».

Pendant cette période, les citoyens pourraient effectuer quotidiennement des retraits d’argent de 100 à 200 euros maximum, comme ce fut le cas à Chypre.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPOLIATION DES COMPTES BANCAIRES : CHYPRE, ITALIE, IRLANDE

Message par lucbis le Ven 9 Aoû 2013 - 8:29

il me semble avoir entendu parler d' une loi votée au 1er juillet qui rend désormais solidaires de la faillite les actionnaires mais aussi les détenteurs de compte dans la banque qui défaillirait.(lu sur le contrarien)

ce qui permettrait au contraire de spolier les détenteurs de compte ou épargnants qui seraient alors débités de leur compte.crazy 

exact ou non je n' ai pas le texte?

à suivre..

lucbis

lucbis
Passant
Passant

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 03/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPOLIATION DES COMPTES BANCAIRES : CHYPRE, ITALIE, IRLANDE

Message par Joss le Ven 9 Aoû 2013 - 10:37

..... Franchement, je n'en sais rien..... Si tu trouves un article là-dessus, fais-le nous connaître

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’ASSEMBLÉE NATIONALE ADOPTE LA TAXE À 75%

Message par Joss le Ven 25 Oct 2013 - 18:45

L’ASSEMBLÉE NATIONALE ADOPTE LA TAXE À 75%

18 OCTOBRE 2013


Les députés français, qui poursuivaient vendredi l’examen du projet de budget pour 2014, ont adopté la taxe à 75% sur les revenus supérieurs à un million d’euros par an, une promesse de campagne de François Hollande.

La taxe sera payée par les entreprises sur les rémunérations supérieures à un million d’euros versées en 2013 et 2014. Elle devrait rapporter 420 millions d’euros sur deux ans, dont 260 millions l’an prochain.

Son taux sera en fait de 50%, les rémunérations étant déjà taxées par ailleurs. Son montant est plafonné à 5% du chiffre d’affaires de ces entreprises.

Le rapporteur du budget, Christian Eckert (PS), a retiré son amendement qui visait à rendre cette taxe non déductible de l’assiette de l’impôt sur les sociétés. Il a en revanche eu le feu vert des ministères des Finances et du Budget pour un amendement qu’il juge « moins sévère ».

La taxe ne sera ainsi pas déductible de la base sur laquelle sera calculée la surtaxe d’impôt sur les sociétés qui remplace le projet abandonné de taxe sur l’excédent brut d’exploitation.

Le dispositif voté par les députés tire les conséquences de l’annulation par le Conseil constitutionnel, en décembre 2012, de la disposition de la loi de finances pour 2013 qui prévoyait de soumettre les personnes physiques à une taxe à 75% sur leurs revenus d’activité excédant un million d’euros.

Source:
Reuters


Quel âne ce HOLLANDE. Cela ne fera qu'accélérer la fuite des français vers l'étranger.... entreprises, retraités, jeunes diplômés, créatifs....    C'est une hémorragie.... Tous ceux qui veulent construire partent : Brésil, Canada, Asie, Portugal (pour les retraités).

Restera-t-il un jour des français en FRANCE ?


Ah si ! ..... Resteront les "Léonardas" qui déclarent effrontément :
#BFMTV "Ce ne sont pas les autres qui font la loi pour moi, c'est moi qui vais la faire."

.... une claque...


Dernière édition par Joss le Ven 25 Oct 2013 - 19:38, édité 2 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

PEL, PEA ET ASSURANCE VIE TAXÉS À 15,5%

Message par Joss le Ven 25 Oct 2013 - 18:54

DÉCRYPTAGE. PEL, PEA ET ASSURANCE VIE TAXÉS À 15,5% : VOICI COMMENT VOUS SEREZ CONCERNÉS





25 OCTOBRE 2013 TF1.FR


Les députés ont voté mercredi un taux unique de prélèvements sociaux à 15,5% pour les revenus de l'épargne. MYTF1News revient sur le fonctionnement de cette taxe et fait le point sur ce qui vous attend.

Les Français sont de fervents épargnants. Aujourd'hui, ils sont 10 millions à détenir un plan épargne logement (PEL), 5 millions à posséder un plan d'épargne en actions (PEA) et très nombreux encore à avoir souscrit une assurance vie multi-support. Ces trois catégories sont concernées par le vote mercredi dernier par les députés d'une uniformisation par le haut du taux de prélèvements sociaux à 15,5%, qui s'appliquera aux plus-values réalisées depuis 1997. Qu'est-ce que cela signifie ? MYTF1News revient sur le fonctionnement des prélèvements sociaux sur les placements pour vous expliquer l'impact que cette mesure aura sur votre épargne.  

    * Comment votre épargne était-elle taxée jusqu'à présent ?

Depuis 1996, les gains issus des produits de placement bancaire sont assujettis à la CSG, prélèvement qui permet de financer la sécurité sociale. D'abord établie à 0,5%, cette taxe n'a pas cessé d'augmenter depuis, passant par exemple à 3,9% en 1997, 11% en 2005, jusqu'à atteindre 15,5% depuis juillet 2012. Jusqu'à présent, les cotisations sociales étaient calculées aux taux "historiques", c'est-à-dire en vigueur l'année où les gains étaient réalisés : ceux réalisés en 1997 étaient ainsi taxés à 3,9%, ceux enregistrés en 2004 à 10%, et ainsi de suite. Mais, pour autant, l'épargnant n'était pas taxé chaque année : la taxe globale sur les plus-values n'était prélevée qu'une seule fois, au moment du rachat du placement, de sa clôture ou à son 10e anniversaire pour le seul PEL. Le calcul était donc complexe mais offrait un réel avantage comparatif à ces types de contrats.

    * Que va changer cette taxe ?

Le gouvernement a décidé que désormais un taux unique de 15,5% serait appliqué. Cela change le mode de calcul : si demain, vous retirez 10.000 euros de votre PEL, le gain rapporté par cette somme ne sera pas taxé en tranche selon des taux différents, mais à 15,5%. Pour les épargnants, cela signifie qu'au moment de solder leurs placements, l'addition va être plus salée. Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des épargnants, prend l'exemple d'un épargnant qui avait placé 10.000 euros sur un PEA en 1997 : "Au bout de 15 ans, avec un rendement moyen de 5% par an, il aurait dû acquitter environ 700 euros au titre des prélèvements sociaux. Là, avec la nouvelle législation, il va devoir payer 1.500 euros".

    * Qui est concerné ?

La mesure concerne les gains issus des PEA de plus de cinq ans ; les primes versées avant le 26 septembre 1997 sur les contrats d'assurance vie multi-support ; les primes versées dans le cadre des comptes et plans épargne logement (CEL et PEL) ; les intérêts acquis sur des PEL de moins de 10 ans souscrits avant le 1er mars 2011.

    * Ce nouveau taux est-il rétroactif ?

C'est là tout le débat. Pour l'opposition et les associations d'épargnants, le fait d'appliquer le taux de 15,5% en vigueur depuis 2012 à des gains réalisés auparavant donne à cette mesure un caractère rétroactif.  Mais le gouvernement conteste : comme la taxe ne s'applique qu'au moment où l'épargnant touche réellement sa plus-value, le gouvernement considère qu'il ne touche pas à des revenus déjà perçus. Le débat devrait être tranché par le Conseil constitutionnel, les parlementaires UMP ayant annoncé jeudi qu'ils déposeront un recours auprès des Sages.  Ce qui est sûr, c'est que cette mesure du gouvernement choque : "C'est une rupture de confiance", entre le gouvernement et les épargnants, a déploré auprès de l'AFP Gérard Bekerman, le président de l'Association française d'épargne et de retraite (Afer).

Ceci étant, une autre rétroactivité s'appliquerait :

* Une taxe effective depuis le 26 septembre ?

Inutile de vous ruer dans votre banque. Pour éviter une vague de clôtures de ces types de contrats, le gouvernement a en effet décidé que le relèvement du taux s'appliquera sur tous les rachats effectués à partir du 26 septembre dernier, date de présentation de la mesure. Autrement dit, même si vous avez clôturé votre PEL la semaine dernière, vous êtes concernés par cette mesure.


Dernière édition par Joss le Ven 25 Oct 2013 - 19:38, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA CONFISCATION DE L'ÉPARGNE DEVIENT UNE TENDANCE MONDIALE'

Message par Joss le Ven 25 Oct 2013 - 19:06

LA CONFISCATION DE L'ÉPARGNE DEVIENT UNE TENDANCE MONDIALE'

30 SEPTEMBRE 2013 EXPRESS.BE

Maintenant que le « bail-in » (c'est-à-dire le sauvetage d’une banque effectué en mettant les déposants à contribution, comme cela a été fait à CHYPRE, ndlr) est devenu une pratique acceptée tout autour de la planète, aucun compte bancaire et aucun fonds de pension ne sera plus jamais en sécurité à 100% », écrit Michael Snyder sur « The Economic collapse ». Il cite des exemples qui indiquent que cette pratique s’est en effet généralisée dans le monde au cours des derniers mois :

POLOGNE : Reuters rapporte que le gouvernement polonais a annoncé mercredi dernier qu’il allait transférer à l’Etat plusieurs actifs détenus par des fonds de pension privés pour réduire la dette nationale. L’association des fonds de pension polonais a jugé que cette décision était inconstitutionnelle parce que le gouvernement s’est emparé de certains de leurs actifs privés sans leur proposer la moindre compensation.

ISLANDE. Ce pays a été salué pour sa gestion de la crise financière. Cependant, le ministère des Finances vient de proposer de limiter la garantie des dépôts bancaires à 100.000 euros. Cette mesure ne manque pas de rappeler que l’Europe a érigé la solution adoptée à Chypre (c'est-à-dire la mise à contribution forcée des déposants détenant plus de 100.000 euros en compte) en « modèle » , d’autant qu’en parallèle, des contrôles de capitaux ont été mis en place, qui ont permis de limiter les sorties de capitaux à 6 milliards d’euros.


EUROPE. Jeudi dernier, les ministres des Finances de la zone euro ont approuvé un plan qui promeut la méthode du «bail-in» comme la méthode type pour porter secours aux banques « too big to fail » à l’avenir. Ce plan prévoit que les clients titulaires de dépôts supérieurs à 100.000 euros seront les premiers à subir des pertes en cas de tombée en faillite de la banque. Les contribuables ne seront plus mis à contribution qu’en dernier ressort.

ITALIE. Un « bail-in » est actuellement organisé pour la banque Monte dei Paschi, la plus ancienne banque italienne. En clair, la banque ne paiera plus d'intérêt sur ​481 millions d'obligations hybrides. Ces titres ont été choisis en particulier, parce qu’ils n’offrent aucune protection ni aucun recours à leur détenteur. Les clauses de leur règlement prévoient que l’absence de paiement des intérêts de l’emprunter ne sera pas considérée comme un défaut de paiement. Il ne semble pas que ce sauvetage devrait concerner d’autres titulaires de comptes privés, mais cela montre que les officiels européens sont déterminés à appliquer la solution du bail-in en cas de chute d’une banque.


NOUVELLE ZELANDE. Bill English, le ministre néo-zélandais des Finances est favorable à la solution chypriote pour porter secours aux banques en difficultés, qu’il a adaptée à la Nouvelle Zélande avec l’Open Bank Resolution (OBR). L’OBR prévoit qu’en cas de faillite d’une banque, tous les déposants subiront une ponction immédiate sur leur épargne pour financer le plan de secours de la banque.

CANADA. Le Canada est également en train de proposer la méthode du « bail-in » dans le cadre de la préparation du budget du gouvernement. Le nouveau budget propose de mettre en place un régime de bail-in pour les banques du Canada d’une importance systémique. Cette proposition est datée du 21 Mars, ce qui implique qu’elle est antérieure à la mise au point de la solution chypriote.


« Cela signifie que les gouvernements du monde considèrent désormais que notre argent constitue une partie de la solution en cas de faillite future de grandes banques », écrit Snyder.

Il n'y a plus d’endroit offrant une garantie totale pour placer son argent. Plus que jamais, il est impératif de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, et de répartir ses actifs sur différentes sortes de supports au sein de plusieurs banques/institutions financières. Ceux qui s’en abstiendront et qui placeront toute leur fortune dans une seule banque ne devront pas se montrer surpris si un jour une grande partie venait à disparaitre à la suite d’une décision officielle.


Dernière édition par Joss le Ven 25 Oct 2013 - 19:47, édité 2 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

TAXER TOUT LE MONDE DE 10% NE SUFFIRA PAS - FMI RÉCLAME PLUS

Message par Joss le Ven 25 Oct 2013 - 19:30

Taxer tout le monde de 10% ne suffira pas. Sachant que les gens du FMI sont les Américains, vous pouvez lire le titre d'une autre manière, par exemple LES ÉTATS-UNIS RECLAMENT ENCORE PLUS D'IMPOTS ET DE TAXES EN EUROPE


Pierre Jovanovic sur le Fonds monétaire... par ERTV

LE FMI RÉCLAME PLUS D'IMPÔTS ET DE TAXES

10 OCTOBRE 2013 [url=http://www.francetvinfo.fr/economie/tendances/quand-le-fmi-reclame-plus-d-impots-et-de-taxes_432140.html]FRANCE INFO


Une institution internationale libérale qui prône plus d'impôts et de taxes ? C'est une "mini-révolution", relevée par Le Monde, jeudi 10 octobre. La veille, le Fonds monétaire international (FMI), présidé par Christine Lagarde, présentait son rapport annuel 2013 à Washington (Etats-Unis). Un document essentiellement consacré à la fiscalité, et dans lequel l'organisme déclare notamment que "la politique fiscale peut aider les pays à surmonter le problème de la dette". 

Fiscalité foncière "sous-utilisée", possibilité de relever ou créer un impôt sur la fortune, taxation accrue de l'épargne, tout y passe. "Dans beaucoup de cas, il est possible de mobiliser davantage de recettes en augmentant les taux d’imposition des tranches supérieures de revenu", note le rapport.

Le désendettement reste l'objectif


Dans l'urgence, "les taux d'imposition ont été relevés, alors qu'il eût été préférable d'élargir les bases fiscales et de créer de nouvelles taxes pour répondre aux préoccupations environnementales ou corriger les insuffisances du secteur financier", assène cependant le document cité par le quotidien, qui résume : "Le FMI est persuadé qu'il est possible de taxer plus, mieux et plus justement."

"Il ne faut pourtant pas s'emballer, prévient Marianne.net. Le FMI prône toujours le redressement des comptes publics en augmentant la durée d’activités des salariés pour obtenir une retraite ou encore flexibiliser davantage le droit du travail." En effet, dans les nombreux pays où les taux de taxation sont déjà élevés, dont la France, le FMI considère que l'essentiel de l'ajustement budgétaire doit se faire par une diminution des dépenses publiques.
LE FMI PRÔNE PLUS D'IMPÔTS, UNE MINI-RÉVOLUTION

10 OCTOBRE 2013 LE MONDE

Le moins que l'on puisse dire est qu'on n'attendait pas le Fonds monétaire international (FMI) sur ce terrain. L'institution anglo-saxonne, réputée libérale, dirigée par une Française (Christine Lagarde) qui mit en oeuvre les baisses d'impôt de Nicolas Sarkozy, déclare qu'il y a la place, dans de nombreux pays avancés, pour un relèvement des taux marginaux de l'impôt sur le revenu. Mais aussi pour un impôt foncier plus élevé, et même pour un impôt sur la fortune, voire une taxation accrue de l'épargne. Qui l'eût cru ?

Cette mini-révolution s'est produite, mercredi 9 octobre à Washington, lors de la présentation du rapport 2013 du Fonds sur les questions budgétaires, largement consacré cette année à la fiscalité.

Dans ce document, au titre évocateur, Taxing Times, le FMI ne se fait pas, par provocation, le défenseur d'une pression fiscale qui a augmenté partout avec la crise. Il reconnaît que, dans de nombreux pays où les taux de taxation sont déjà élevés, l'essentiel de l'ajustement budgétaire restant à faire passera par une diminution des dépenses publiques. La France, à en juger par les graphiques qui accompagnent son analyse, est de ceux-là.

"ÉLARGIR LES BASES FISCALES"


L'institution est aussi sensible au creusement des inégalités, qu'elle juge marqué dans les pays anglo-saxons. "Les impôts sont partout moins progressifs qu'ils ne l'étaient il y a trois ans", a observé l'un des auteurs du rapport, Michaël Keen, qui ne trouve pas les mesures prises en matière de fiscalité à la hauteur des enjeux.

Les efforts de redressement budgétaire, ces dernières années, ont davantage sollicité les revenus qu'on ne l'avait initialement prévu, analyse-t-il. "Mais les options la plupart du temps choisies ont procédé davantage de l'urgence que de la volonté de rendre les systèmes fiscaux plus solides et plus justes, ce qui peut poser des problèmes à long terme, indique le rapport. Les taux d'imposition ont été relevés, alors qu'il eût été préférable d'élargir les bases fiscales et de créer de nouvelles taxes pour répondre aux préoccupations environnementales ou corriger les insuffisances du secteur financier."


Le FMI est persuadé qu'il est possible de taxer plus, mieux et plus justement. Parmi ses suggestions figure l'élargissement des bases fiscales, en particulier du nombre des assujettis à la TVA.


TAXER DAVANTAGE LA FORTUNE


Dans de nombreux pays avancés, il y a aussi place pour des hausses d'impôts sur le revenu ciblées sur les plus riches. Ramener les taux marginaux d'imposition, pour les 1 % les plus riches, à leur niveau moyen des années 1980 rapporterait 0,25 point de PIB en plus. Mais le FMI estime que les ressources supplémentaires ainsi générées pourraient, dans certains cas, dont celui des Etats-Unis, être bien supérieures.

Le Fonds juge possible de taxer davantage le foncier mais aussi la fortune, sans dissimuler les contre-performances passées d'un tel impôt. Cela peut changer, estime-t-il, compte tenu de l'intérêt accru du public et d'une coopération internationale renforcée dans la lutte contre l'évasion fiscale.


Par ailleurs, le FMI pose la question de la mise en place d'"un prélèvement une fois pour toutes sur le capital", pour réduire la dette publique. Il s'agit d'une hypothèse. Mais un chiffre est avancé pour cette "supertaxe" qui s'appliquerait aux ménages disposant d'une épargne nette positive : à 10 %, elle pourrait contribuer à ramener le niveau de dette par rapport au PIB à celui qui était le sien avant la crise, fin 2007.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

BANQUES, LA SPOLIATION DES DÉPOSANTS EST DÉCIDÉE, UN ACCORD

Message par Joss le Jeu 19 Déc 2013 - 9:30

ALERTE ROUGE DU JEUDI 12 DÉCEMBRE 2013 : BANQUES, LA SPOLIATION DES DÉPOSANTS EST DÉCIDÉE, UN ACCORD HISTORIQUE !

12 DÉCEMBRE 2013 LE BLOG A LUPUS

Cette coterie se gargarise de l’accord qui a été obtenu la nuit dernière. Pour eux, c’est un accord historique qui garantit qu’à l’avenir,  les pertes des banques enregistrées au cours des mauvais jours (rainy days) ne seront plus supportées par les contribuables. Quel culot ! Comme si tous les contribuables n’avaient pas un compte en banque.  Et comme si tous les gens  qui ont un solde significatif sur leurs comptes n’étaient pas contribuables. En réalité, ce sont les mêmes qui paient mais avec un chapeau différent, ce sont les classes moyennes, bien évidemment.

VOICI LE CONTENU DE L’ACCORD SCÉLÉRAT :


1) Cet accord dit de résolution des crises bancaires prendra effet en 2015

2) Le bail-in, c’est-à-dire le prélèvement  sur les porteurs d’obligations bancaires et les créanciers des banques,  prendra effet en 2016

3) Un fonds de résolution sera créé. Il devrait représenter, dans dix ans, 1% des dépôts garantis, ce qui représenterait environ 70 milliards sur les bases actuelles

4) A partir de 2016, la procédure du bail-in sera obligatoire. Cette procédure du bail-in consiste dans l’ordre à faire payer les actionnaires, puis à faire payer les détenteurs d’obligations bancaires, puis à faire payer les déposants qui ont un crédit supérieur à 100.000€. Nous vous rappelons, pour ceux qui ne le sauraient pas, que si vous avez de l’argent en banque, c’est-à-dire de l’argent en dépôt, vous n’êtes pas propriétaire de cet argent, vous êtes simplement créancier de la banque et, comme tel, vous serez victime du prélèvement.

Il est prévu que les petits dépôts et les PME, sans être exemptés, bénéficieront d’un statut spécial. Nous nous interrogeons en effet sur le sens de l’expression qui est utilisée : "les petits bénéficieront d’un statut préférentiel."

5) Le bail-in devra être effectué jusqu’à 8% du passif des banques, ce n’est qu’après que l’on pourra utiliser le fonds de résolution des crises bancaires

6) Après le bail-in ainsi décrit, deux options seront possibles. Soit on pourra taper dans le fonds de résolution, soit on pourra faire appel à des ressources d’Etat pour être recapitalisé. L’intervention de l’Etat sera plafonnée à 5% du passif des banques et elle sera soumise à l’approbation des autorités européennes

La nationalisation ne sera possible qu’après que le bail-in de 8% ait été mis en place.

Barnier a déclaré : « les bails-out publics sont maintenant une pratique du passé ».

Il est évident que cet accord est infâme. Pourquoi ?


1) Considérer que les gens qui déposent leur argent en banque sont responsables est une imbécillité. Il est obligatoire de disposer d’un compte bancaire, donc on ne choisit pas. Par ailleurs, il est impossible d’obtenir la vérité sur la santé des banques tant leur comptabilité est trafiquée avec la complicité de l’Etat et des organismes de contrôle. Ceci signifie que le client d’une banque n’a pas le choix. Et s’il n’a pas le choix, il ne peut être tenu responsable. L’une des règles de la vie, c’est que l’on est responsable de ce que l’on choisit de faire.

2) Cet accord infâme ne tient pas compte du passé et de toute la classe sociale de gens et des institutions qui se sont enrichis pendant la période de vaches grasses de la kleptocratie dominante. Le mécanisme ne prévoit nulle obligation de « rendre » l’argent que l’on a touché indûment, nulle obligation de souscription forcée au capital, nulle obligation pour les banques d’émettre du nouveau capital avant 2016. Or, depuis la crise, avec l’aide de la BCE, les banques ont réduit les risques de leurs très gros apporteurs de capitaux, soit par le biais de manipulations du capital, soit par le jeu sur les passifs obligataires de différentes catégories. On a en quelque sorte, au plus haut niveau, fermé les yeux sur des distributions, remboursements ou conversions  iniques qui réduisaient le risque des très gros et augmentaient le risque des petits.

3) Un tel système n’est défendable moralement et économiquement que si la transparence bancaire est totalement assurée d’ici l’entrée en vigueur du mécanisme de résolution. Les déposants doivent avoir une connaissance claire des résultats de l’Asset Quality Review (AQR) auquel les autorités européennes sont en train de procéder. Ils doivent connaître les fragilités de leur banque. Ils doivent savoir exactement quels sont les actifs risqués qu’ils ont dans leur bilan. Ils doivent connaître tout aussi exactement les risques qui se trouvent au passif du fait des mismatch de durée entre les ressources et les emplois. Tout cela doit faire l’objet d’une communication claire, certifiée, que n’importe qui doit pouvoir comprendre.

Par cette mesure de résolution des crises, se révèle au grand jour ce que nous ne cessons de proclamer depuis 2008, à savoir que le traitement de la crise consiste à protéger au maximum ceux qui se sont enrichis pendant la période de kleptocratie dominante et à faire payer ceux qui, non seulement n’en ont pas profité, mais ont été spoliés.

Cyniquement, l’ancien patron de la Fed, Alan Greenspan, a déclaré en 2010, devant le Congrès, que l’une des causes majeures de la crise financière était le fait que le risque « n’avait pas été assez disséminé ». En clair, il voulait dire que la crise, c’était parce que les banques avaient gardé le risque pour elles, au lieu de le refiler au public et à ses caisses de prévoyance. Ici, le cynisme est à son comble puisque la dissémination qui n’a pas eu lieu avant 2008, on prévoit de la faire autoritairement après  2016. L’opération de bail-in consiste à faire porter le risque ultime, là où Greenspan voulait le faire porter : sur ceux qui sont le moins à même de le supporter : les petits.

Autre remarque, on définit  généralement une crise systémique comme une chute de 40% des marchés financiers. Pourquoi ? Tout simplement parce que, en cas de chute de 40% des marchés financiers, aussi bien les prêteurs que les débiteurs deviennent insolvables. La baisse de la bourse ampute ce que l’on appelle les collatéraux, c’est-à-dire les valeurs que l’on donne en gage pour obtenir des crédits.

Depuis l’an 2000, il y a eu 2 fois des chutes supérieures à 50%. Cela veut dire que le phénomène n’est pas rare ; nous considérons que la probabilité de chute de 40% des bourses est très élevée. Pourquoi ? Tout simplement parce que la politique monétaire de la Fed et de la BCE a pour objectif de surévaluer les actions et les obligations. Leur politique vise à gonfler artificiellement les cours pour gonfler les actifs des banques. Si les cours sont, comme beaucoup le pensent, surévalués de 40 à 50%, cela veut dire qu’une chute de 40% est tout à fait dans l’ordre des choses. Pour certains, c’est à peine une probabilité, c’est une certitude. Donc, les gouvernements et les Banques Centrales se donnent la possibilité de faire payer la chute de la bourse aux petits déposants et aux classes moyennes alors même que, d’une part les cours sont artificiels, et d’autre part ces couches sociales n’ont pas bénéficié de la hausse. C’est du vol pur et simple. Les taux d’intérêt sont actuellement voisins de zéro. Cela signifie que tous les actifs financiers sont surévalués ; un jour ou l’autre, il faudra remonter les taux. Une hausse des taux jusqu’au niveau normal, compris entre 4 et 6%, balaierait les valeurs boursières, et ce faisant, provoquerait la fameuse crise systémique qui est évoquée dans le mécanisme. En clair, nous soutenons que les gouvernements et les Banques Centrales se donnent la possibilité de ratisser l’argent du public le jour où ils devront monter les taux d’intérêt. C’est une opération complexe, mais qui, en dernier ressort, s’analyse exactement comme nous le disons. Pour résumer, pour traiter la crise, on met les taux à zéro, on surévalue les actions et les obligations ; on met en place un mécanisme pour ratisser l’argent du public en cas de baisse de la bourse, puis on monte les taux et on ramasse.

Cela dit, nous sommes persuadés qu’un tel mécanisme est inapplicable en France car il est évident que toucher à l’argent des déposants pour un pouvoir quelconque serait prendre le risque de se retrouver la tête au bout d’une pique.

En attendant, vous avez évidemment compris ce qu’il fallait faire. Les dépôts au-dessus de 100.000€ ne sont pas assurés et risquent au minimum un prélèvement de 8% ; les dépôts inférieurs à 100.000€ ne sont pas totalement garantis. C’est ce qui ressort d’une lecture attentive du texte. Si vous avez de l’argent à la banque, on vous compte un taux d’intérêt négatif par le biais des frais qui sont prélevés sur votre solde moyen ; vous n’avez évidemment aucun intérêt positif. Conclusion : il est déraisonnable de laisser s’accumuler de l’argent sur son compte bancaire. Cash is king.
Nous avons développé récemment une idée très riche, à savoir qu’il y avait maintenant plusieurs monnaies et qu’un euro, à un endroit, n’était pas équivalent à un euro à un autre endroit. http://leblogalupus.com/2013/11/26/ledito-du-mardi-26-novembre-2013-yellen-mort-a-credit-par-bruno-bertez/

Un euro bancaire n’est qu’une créance sur la banque et ne vaut pas un euro. Ce qui vaut un euro, c’est la monnaie Banque Centrale, celle qui est en billet et chez vous. Nous allons de plus en plus vers une segmentation de l’univers des monnaies, à la fois en fonction des lieux où elle est détenue, en fonction des institutions, en fonction des régimes fiscaux, en fonction de la situation économique et financière du pays d’accueil, etc. On maintient la fiction d’une monnaie unique au prix d’un éclatement réel de ce qu’est la monnaie.  Ce sont ce que nous appelons les germes de la destruction.

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE :

….En cas de crise, les banques pourront prélever les dépôts des épargnants

http://www.challenges.fr/economie/20131213.CHA8402/en-cas-de-crise-les-banques-pourront-prelever-les-depots-des-epargnants.html

….Les banques devront constituer plus de fonds propres dès 2017

http://www.boursier.com/actualites/reuters/les-banques-devront-constituer-plus-de-fonds-propres-des-2017-148018.html

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’ETAT VA RÉCUPÉRER 4 MILLIARDS D'EUROS SUR COMPTES INACTIFS

Message par Joss le Ven 6 Juin 2014 - 19:22

L’ETAT VA RÉCUPÉRER 4 MILLIARDS D'EUROS SUR DES COMPTES INACTIFS

4 JUIN 2014 PLANETE.FR

LES SÉNATEURS ONT ADOPTÉ MARDI À L’UNANIMITÉ LA PROPOSITION DE LOI RELATIVE AUX COMPTES BANCAIRES INACTIFS ET AUX CONTRATS D’ASSURANCE-VIE NON-CONTRACTÉS. A TERME, L’ETAT POURRAIT RÉCUPÉRER 4 MILLIARDS D’EUROS


Le Sénat a mardi adopté les prérogatives formulées par la commission mixte paritaire sur la proposition de loi relative aux comptes bancaires inactifs et aux assurances-vie en déshérences, c'est-à-dire sans héritiers connus. Adopté définitivement, le texte permet à l’Etat de récupérer cet argent en sommeil, une fois un délai de 20 ans dépassé.

   • Lire aussi : Inspection des finances : un rapport révèle l'incroyable gaspillage de l'administration française !

Le texte de loi avait été initié à l’Assemblée Nationale par Christian Eckert, alors rapporteur de la commission des Finances et désormais secrétaire d’Etat au Budget. Selon les estimations 1,2 milliard d’euros seraient inactifs sur des comptes bancaires et pas moins de 2,7 milliards d’euros sur des contrats d’assurance-vie. Soit un total de près de 4 milliards d’euros qui seraient, à terme, récupérés par l’Etat. Selon Bercy, les banques détiendraient 670.000 comptes de centenaires et ce, alors que le pays n’en compte à peine plus de 20.000.

20 ans de délai

Le projet de loi prévoit également une clause évitant toute spoliation possible de la part de l’Etat. Un compte doit être inactif pendant au moins vingt ans pour que l’Etat puisse s’approprier les fonds. Le délai est le même pour les assurances vies afin de laisser le temps aux bénéficiaires de se manifester. Les notaires devront ainsi consulter obligatoirement les banques de données sur lesquelles sont répertoriés les comptes bancaires (Ficoba) et les assurances-vies (Ficovie).

POUR MEMOIRE (OCTOBRE 2013) :



_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SAISIE DES COMPTES BANCAIRES : LE FMI REVIENT À LA CHARGE

Message par Joss le Sam 28 Juin 2014 - 14:35

SAISIE DES COMPTES BANCAIRES : LE FMI REVIENT À LA CHARGE

26 JUIN 2014 SOLIDARITE ET PROGRES

Le quotidien allemand Die Welt rapportait hier que le Fonds monétaire international (FMI) a publié le 22 juin un nouvel appel à se servir dans les comptes bancaires des épargnants pour payer les dettes des Etats (une fois que ceux-ci auront bien entendu renfloué les produits dérivés des banques).

« Le FMI prépare une nouvelle ronde d’expropriation pour les épargnants », titrait Die Welt hier. Le journal décrit l’opération ainsi :

Un plan du Fonds monétaire international prévoit que la réorganisation des dettes sera plus rapide et appliquée de manière plus radicale à l’avenir. Ceux qui seront affectés seront, en premier lieu, les détenteurs d’assurance-vie et les fonds de retraites.

Même si les « experts en obligations de la Société Générale » cités par le quotidien s’avancent en affirmant que « l’on reviendra sur ce document du FMI au cours des dix ans à venir », l’intention n’en n’est pas moins claire. « Le point fondamental est qu’une approche plus flexible sera adoptée. Ceci peut sembler une bonne chose a priori. Mais la conséquence sera qu’à l’avenir les créditeurs seront mis à contribution plus tôt et seront forcés de renoncer à des réclamations. En Europe, cependant, ces créditeurs sont essentiellement des détenteurs de polices d’assurance-vie et autres formes de fonds de retraite. »

Die Welt explique, pour ceux qui auraient du mal à reconnaître la nouvelle réalité, que le FMI entend à l’avenir « fournir son aide financière » que si la réorganisation de la dette d’un pays en difficulté implique une décote, et non pas si on se contente d’un seul rééchelonnement. Le journal ajoute que selon le FMI, le risque d’infection à d’autres pays ne sera plus un argument valable (comme pour le cas de la Grèce) pour empêcher qu’une réorganisation de ce type ne soit mise en œuvre.

Les conseils de Die Welt : investissez directement dans les entreprises, plutôt que dans des fonds de retraite et des plans d’assurance-vie, car vous ne pourrez pas empêcher le FMI de mettre sa menace à exécution. Autrement dit, fini l’épargne et l’assurance ! Il ne reste plus que la spéculation boursière...

Puisque la faillite d’un Etat découle le plus souvent d’une tentative de renflouer les banques en faillite, mobilisons-nous dès maintenant pour couper les banques en deux, avant qu’il ne soit trop tard.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SAISIE DES COMPTES MAIS C. LAGARDE NON IMPOSABLE

Message par Joss le Mar 1 Juil 2014 - 9:12

CHRISTINE LAGARDE PRESIDENTE DU F.M.I., BILDERBERG, POUR LE NOUVEL ORDRE MONDIAL A PUBLIÉ LE 22 JUIN UN NOUVEL APPEL À SE SERVIR DANS LES COMPTES BANCAIRES DES ÉPARGNANTS POUR PAYER LES DETTES DES ETATS MAIS SES REVENUS (400.000 euros en 2013) SONT NON IMPOSABLES :


CHRISTINE LAGARDE FMI NOUVEL ORDRE MONDIAL 25... par jozecat

29 AVRIL 2013 INFORMACTION.INFO


Voilà qui ne devrait pas arranger les affaires de Christine Lagarde. Quelques jours après qu'elle a provoqué un véritable tollé en conseillant aux Grecs, dans un entretien au quotidien britannique The Guardian, vendredi 25 mai, de "s'entraider mutuellement" en "payant tous leurs impôts" – l'obligeant à s'expliquer sur sa page Facebook –, plusieurs internautes ont rappelé, lundi 28 mai, que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) ne paie elle-même pas d'impôt sur le revenu, malgré un salaire annuel de 380 939 euros.

Comme l'indiquait le site Tout sur les impôts en juillet 2011, la directrice générale du FMI bénéficie en effet d'un statut fiscal spécifique en qualité de fonctionnaire internationale. Tous ses revenus et traitements issus du Fonds ne sont pas imposables.

Cette situation est définie par les articles 34 et 38 de la convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques (voir le traité en PDF), qui affirment que "l'agent diplomatique est exempt de tous impôts et taxes, personnels ou réels nationaux, régionaux ou communaux".

Il est toutefois redevable de certains impôts sur "les biens immeubles privés situés sur le territoire de l'Etat accréditaire" ou encore sur les "services particuliers" (la liste complète est disponible sur le site de France diplomatie).

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L'ALLEMAGNE DONNE SON FEU VERT À LA CONFISCATION PARTIELLE

Message par Joss le Sam 12 Juil 2014 - 20:39

L'ALLEMAGNE DONNE SON FEU VERT À LA CONFISCATION PARTIELLE DES DÉPÔTS EN CAS DE FAILLITE BANCAIRE

10 JUILLET 2014 OR-ARGENT


Ces dernières semaines, 2 grandes banques se sont retrouvées en difficulté en Europe. C'est pourquoi le vieux continent s'active afin de définir, en s'inspirant de l'exemple chypriote, les modalités qui seront utilisées pour sauver les banques.

Et comme ce fut le cas avec Chypre, les épargnants seront mis à contribution. Le système bancaire reste très fragile en Europe. Nous en avons eu encore la preuve ces derniers jours avec Erste Bank ([url=SOURCE]http://www.zerohedge.com/news/2014-07-04/stock-largest-austrian-bank-crashes-after-revealing-40-surge-bad-debt-provisions-rec[/url]), la plus grosse banque autrichienne (oui, dans l'une des rares dernières Nations à être notées AAA) qui a dû augmenter de 40 % ses provisions à causes de remboursements de prêts qui risquent de ne pas être honorés, ainsi que la banque portugaise Banco Espirito Santo SA, qui a été incapable de payer les porteurs de ses obligations à court terme (SOURCE).

Dans ce contexte, il n'est pas étonnant que nos gouvernants préparent le cadre qui leur permettra de taper dans vos économies pour renflouer le secteur bancaire. L'Allemagne, dernier pays européen solide, avait tout intérêt à pousser pour mettre en place ce genre de résolution des crises bancaires si elle ne veut pas mettre la main au portefeuille pour toute l'Europe. Et c'est exactement ce qu'elle est en train de faire, comme expliqué dans ce papier du Wall Street Journal : :

« Mercredi dernier, le cabinet allemand a approuvé le plan qui forcera les créditeurs à sauver les banques de la faillite à partir de 2015, soit un an plus tôt que le délai imposé par l'Europe, qui a concocté un plan similaire. (...) »

Cet article rapporte les propos du Ministre des Finances allemand qui, de façon très hypocrite, indique dans le document que s'est procuré le WSJ : « Cela permettra de s'assurer qu'en temps de crise, ce sont surtout les propriétaires et les créditeurs (de la banque en difficulté) qui devront contribuer pour résoudre la crise, et non les contribuables. »

Hypocrisie car créditeur = tout possesseur d'un compte dans cette banque... soit les contribuables. En fait, ce ne sont pas les contribuables qui devront mettre la main à la poche (ou plutôt à qui on fera les poches), mais ceux qui auront eu la malchance d'être client d'une banque en difficulté !

D'où nos conseils : évitez de garder trop d'argent à la banque, essayez de ventiler vos économies dans plusieurs banques pour réduire les risques et conservez une partie de votre patrimoine en métaux précieux. Ceux-ci doivent absolument se trouver en dehors du système bancaire, donc soit chez vous, soit via un service de garde indépendant des banques, par exemple celui offert par PIECES D'OR

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA GÉORGIE SAISIT LES COMPTES BANCAIRES DORMANTS

Message par Joss le Jeu 24 Juil 2014 - 20:49

LA GÉORGIE SAISIT LES COMPTES BANCAIRES DORMANTS

22 JUILLET 2014 24HGOLD


Vous vous dîtes certainement que la dévaluation inflationniste de votre épargne ou les intérêts négatifs de vos dépôts sont déjà tels que le gouvernement n’osera jamais aller plus loin dans ses efforts de financer ses activités d’endettement. Il n’oserait certainement jamais toucher aux comptes bancaires de citoyens qui travaillent dur. Seuls les Européens ont l’audace de s’en prendre à l’épargne de leurs déposants.

Les Européens, mais aussi les Géorgiens. Et je ne parle pas là de la nation soutenue par l’Occident qui a fait la guerre à la Russie il y a quelques années.

Je parle bel et bien de l’Etat américain dont le mot d’ordre est « sagesse, justice, modération ».

Selon Simon Black, de chez
Sovereign Man, l’Etat de Géorgie a pris la décision sans précédent de rabaisser la durée limite des comptes bancaires dormants à douze mois. Ce que cela signifie pour les Géorgiens est que s’ils manquent d’utiliser leur compte pendant un an, leurs fonds leurs seront confisqués par l’Etat.

Bien que les 50 Etats aient des lois relatives aux comptes bancaires dormants, selon Black, la Géorgie est l’Etat le plus prêt à tout pour s’en prendre à l’argent de ses citoyens.

   La disposition sur la propriété non réclamée fixe la limite de durée de vie des comptes dormants à seulement un an en Géorgie.

   En d'autres termes, si vous avez un compte chèque en Géorgie et que vous n’y avez pas touché depuis douze mois, le gouvernement de l’Etat géorgien a le droit de le saisir. Et il ne manquera pas de le faire.

   A quoi bon épargner en prévision du futur et se résoudre à ne jamais toucher à son épargne ?

   Si vous avez mis de l’argent de côté pour vos enfants ou en prévision de situations d’urgences, votre gouvernement est peut-être déjà prêt à se servir.

   De la même manière que les politiques des banques centrales punissent les épargnants par le biais de taux d’intérêts loin de contrebalancer l’inflation, ces politiques découragent les gens à se montrer responsables et à épargner.

   Ce n'est qu'un autre exemple de la manière dont le système est dirigé contre les individus, et une raison de plus de s’en défaire. Vous avez de l’or ?

L’Australie a mis en place une législation similaire en 2013, mais la limite de durée de maintien des comptes en banque dormant y a été fixée à 3 ans.

« Au cours de ces douze derniers mois, explique Simon Black, le gouvernement a saisi 80.000 comptes, pour un total de 360 millions de dollars australiens ». Les implications de cette nouvelle législation sont stupéfiantes. En un an, l’Australie a confisqué plus d’argent qu’au cours de ces cinq dernières décennies combinées.

Les gouvernements locaux et fédéraux sont désespérés par le manque de fonds dans les caisses retraites et le ballonnement des budgets. Ils n’auront bientôt plus d’autre choix que de se montrer plus créatifs en matière de génération de revenus.

J’espère que vous gardez un œil sur votre IRA. Je suppose que vous ne l’avez pas beaucoup touché au cours de ces douze derniers mois ? Le Congrès discute déjà de la réappropriation des épargnes retraite et de leur mise en commun dans un fonds d’investissement retraite géré par le gouvernement. Un peu comme Obamacare.

Pensez aussi à cette parcelle de terrain que vous possédez à la campagne, et que vous utilisez pour vos sorties camping du weekend. Vous n’y êtes pas allé depuis un moment, vous n’avez rien construit dessus non plus. On pourrait presque penser que vous ne l’utilisez pas…

Tout pousse à croire que le gouvernement, lorsqu’il n’a plus les moyens de financer ses dépenses, a recours à des solutions extraordinaires pour s’assurer que l’argent continue d’affluer dans les coffres de l’Etat.

Alors que l’Empire romain s'effondrant pour cause de non-paiement des retraites d’anciens militaires, le gouvernement a dévalué sa devise en retirant à ses pièces 90% de leur contenu en argent. Roosevelt a confisqué l'or pendant la Grande Dépression et imposé de sévères punitions à ceux qui ne se sont pas pliés à sa demande. L’an dernier, la France, qui avait des difficultés à surmonter son déficit budgétaire, a établi la « taxe sur les milliardaires », qui autorise le gouvernement à lever une taxe de 75% sur les sociétés qui paient plus d’un million de dollars de salaires.

La recherche de moyens innovants de séparer les citoyens de leur argent est de coutume parmi les institutions législatives.

Les Géorgiens qui n’ont pas touché leur compte depuis l’an dernier devraient soit récupérer leur argent soit, ce que préfèreraient les officiels du gouvernement, le dépenser. S’ils ne le font pas, ils risquent de voir leurs actifs saisis.

Quant aux citoyens des 49 autres Etats et des autres pays du monde, gardez un œil sur ce que font vos législateurs.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

BANQUE D’ANGLETERRE FAVORABLE À LA CONFISCATION DES DÉPÔTS

Message par Joss le Lun 28 Juil 2014 - 13:36

LA BANQUE D’ANGLETERRE FAVORABLE À LA CONFISCATION DES DÉPÔTS. LE JAPON, LA CHINE ET LA RUSSIE S’OPPOSENT AU RENFLOUEMENT.

26 JUILLET 2014 ZEROHEDGE

Les dirigeants de la Banque d’Angleterre, pilotée par Mark Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre, tentent de réduire les énormes différences entre les pays du G20 avec un ensemble de propositions déterminantes dont le but est de traiter le problème des banques « trop importantes pour faire faillite », selon le Financial Times.


Des négociations menées sous l’égide du Conseil de stabilité financière (FSB) ont lieu cet été et sont proches d’une étape-clé étant donné que les dirigeants tentent d’obtenir un accord sur les renflouements en général et sur celui des créditeurs en particulier, ce qui inclut les déposants des banques.

Les responsables de la finance espèrent préparer le chemin pour que ces propositions soient mises sur la table lors de la réunion des dirigeants du G20 au sommet de Brisbane, en novembre.

Ceci implique des conséquences importantes pour les prêteurs systémiques du monde entier tels que Citigroup, Barclays et BNP Paribas, puisque certains devront verser des milliards de dollars d’obligations récentes afin de combler les pertes.

Pour les déposants aussi, des conséquences importantes sont à prévoir puisqu’ils verraient leurs économies confisquées tout comme ce fut le cas à Chypre.

La complexité de ce sujet et les différences entre les régimes légaux des différents pays et leur tissu d’entreprises posent la question de savoir ce qu’un tel plan impliquera.

Le Japon est un des pays concernés par ce problème des plans de renflouement, puisqu’il a fait part de son inquiétude concernant la forte incompatibilité de ces mesures avec la structure de son système bancaire. Ses banques reposent fortement sur les dépôts, et leurs dirigeants voient d’un mauvais œil cette idée de renflouement.
Les banques japonaises sont déjà vulnérables, et les renflouements pourraient heurter la sensibilité des consommateurs dans une économie japonaise à la peine. L’inquiétude à Tokyo paraît si profonde qu’elle atteint les plus hautes sphères dirigeantes.

La Chine est également sceptique quant à cette notion de renflouement du secteur privé, étant donné que ses banques sont possédées par l’État. « Certaines positions sont inamovibles », a confié un dirigeant chinois au Financial Times.

La Russie va probablement s’opposer à ce régime de renflouement en approche, à l’instar d’autres grandes nations créditrices.

Mr. Carney, qui siège également au Conseil de stabilité financière, a déclaré en mars qu’il comptait, au cours de cette année, « briser le dos » de cet épineux problème des banques « trop importantes pour faire faillite ». Il a par ailleurs affirmé que les régulateurs recherchés par Brisbane ont résolu deux problèmes capitaux : celui de la perte de capacité d’absorption des grandes banques, et celui des provisions contractuelles dans les contrats dérivatifs.
Les renflouements applicables aux banques du monde occidental auront des conséquences sur les dépôts des épargnants.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ACCORD SECRET ENTRE LES USA ET L’UE POUR FERMER RAPIDEMENT L

Message par Joss le Lun 27 Oct 2014 - 22:13

ACCORD SECRET ENTRE LES USA ET L’UE POUR FERMER RAPIDEMENT LES BANQUES EN CAS DE PANIQUE

25 OCTOBRE 2014 NEWS360x

Crise Bancaire : Les États-unis et la commission Européenne montent un scénario de fermetures rapides des banques en cas de faillites !


Les autorités fiscales américaines ont expliqué à des représentants de l’UE, comment fermer une banque en une seule nuit, si celle ci se retrouvait en faillite. Avant l’annonce de la BCE de stress tests, la nervosité augmente dans l’UE et les États membres: Apparemment, la BCE estime que plusieurs banques pourraient ne pas SURVIVRE… Les banques défaillantes devraient être reprise par des banques concurrentes, au risque de déclencher un BANK- RUN.

Des représentants et l’UE et du FDIC simulent en secret le démantèlement rapide de banques en faillites. Lors de ces exercices, les représentants de l’UE apprennent comment fermer des banques ruinées en UNE SEULE nuit. Lors de la crise les USA ont été obligés de fermer près de 500 banques. Cette opération se compare à une OPÉRATION COMMANDO, ou chaque seconde compte !!!

La BCE est actuellement en train de vérifier les BILANS des grandes banques de la zone EURO ! Les résultats de ces test seront connus DIMANCHE, mais plusieurs fuites indiques déjà que plusieurs banques sont classées « en danger ».

Dès Novembre, la BCE prendra en charge la supervision bancaire. A cet effet, un mécanisme unique de traitement est mis sur pied, qui comprend un procédé de fermeture de banques dans la zone euro.

Un aspect jusqu’ici négligé de la supervision est la pratique de la fermeture des banques : la banque en faillite peut être fermé du jour au lendemain. Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a déclaré à l’occasion de la crise de Chypre que les dépôts bancaires sont une chose sensible , et que dans la mesure du possible, ces mesures là devait être prises le week-end.

L’Association Globale des Risques Professionnels (GARP) rapporte que pour être au point le jour « J », les représentants de l’UE et des USA se sont sérieusement « entrainés » ensembles. La responsable du GARP, Pamela Farwig : «Si vous avez à dire à quelqu’un que sa banque est fermée, cela doit être fait un laps de temps très très court » ! l’Union européenne a été formée à la procédure de fermeture des banques en Juin, a rapporté Bloomberg. Les petites villes doivent être particulièrement bien surveillées, afin d’éviter toute panique générale ! « Dans ce cas de figure, un nombre importants de véhicules inconnus pourraient semer le trouble dans ces localités !» dit Farwig.

Sur demande de la Commission européenne « les Nouvelles économiques allemandes » (journal) ont été informées que l’UE et la FDIC travaillent régulièrement ensemble. Par conséquent, des réunions conjointes étaient organisées deux fois par an : une à Bruxelles et une à Washington. La réunion la plus récente a eu lieu en mai à Washington.

La coopération avec la FDIC a la forme de courts détachements de fonctionnaires et des séminaires ad hoc, telles que celles qui avaient été organisées à la fin de Juin à Bruxelles.

Les 24 et 25 Juin, la Commission a organisé un séminaire de deux jours avec des experts financiers et juridiques de la FDIC. A cette occasion, la FDIC a présenté son approche de la résolution de la Banque avec un accent particulier sur les banques d’importance systémique tels que la Commission européenne a annoncé la demande.

L’objectif était d’échanger les expériences entre les deux parties, en particulier dans le cadre du mécanisme de règlement bancaire (SRM résolution simple du mécanisme) et de régler les résolutions du Conseil unique (fonds bancaire à la crise).

A la fin de l’année, les ministres des finances de la zone euro avaient adopté la résolution qu’un nouveau comité de règlement (le soi-disant «Conseil») devra prendre en charge la fermeture de banques zombies. Mais ce n’est pas tout.

Le « monstre bureaucratique » devant mettre ce plan à exécution en un week-end donne une bonne image des responsable Européens dit la députée européenne Sven Giegold.

Selon un communiqué de presse du Parlement européen pour s’assurer « que les déposants récupèrent leur argent beaucoup plus rapidement si leur banque fait faillite » les ays de l’UE doivent également construire leurs propres systèmes financés par la Banque pour compenser les dépôts garantis des déposants(…) Le soi-disant « bail-in », qui a été écrit dans les deux lois pour faire face à la crise bancaire, cependant, veille à ce que les principaux bénéficiaires (actionnaires et les détenteurs d’obligations) doivent adhérer d’abord, si une banque est en difficulté « .

Le cas du «sauvetage» du groupe bancaire portugais Banque Espirito Santo (BES) a montré que, même ici ont a respecté les contribuables européens. En fait, les banques en difficulté peuvent être fermées.

Dans le cas de la Corpbank, depuis des mois les clients ne peuvent plus avoir accès sur leurs dépôts. Maintenant, la banque est sur le point de faire faillite après avoir eu la promesse il y a quelques semaines d’une extension de la ligne de crédit de l’UE. Dans quelle mesure l’argent des contribuables européens pourrait être perdu pendant une faillite, n’est actuellement pas encore clair.

Il n’est pas encore certain que la BULGARIE puisse réussir à survivre jusqu’à la mise en place du SRM ! Auquel cas, les autres états Européens et leur contribuables devront à nouveau rempiler !

Il y a quelques mois, il y a eu panique bancaire sur la Banque Corp. Le gouvernement bulgare avait alors affirmé que la banque était en bon état, et que ces paniques bancaires étaient le résultat d’activités criminelles sur Internet.

Quelques jours après la banque de Bulgarie a annoncé son adhésion à l’union bancaire de l’UE. Les observateurs estiment que les risques importants peuvent découler d’une telle déclaration unilatérale de l’adhésion d’un pays et demande qu’il devrait y avoir avant l’adhésion d’un pays à la Banque de l’Union un examen détaillé du secteur bancaire concerné.

Source : Deutsche Wirtschafts Nachrichten

Traduction News360x ; Merci a @Indiana23216

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

TEXTE OFFICIEL DE L'ACCORD "RENFLOUEMENT INTERNE DES BANQUES

Message par Joss le Jeu 9 Avr 2015 - 13:31

TEXTE OFFICIEL DE L'ACCORD CONCLU SUR LA DIRECTIVE "RENFLOUEMENT INTERNE DES BANQUES"

12 DÉCEMBRE 2013 PARLEMENT EUROPEEN





70% DES BANQUES EUROPÉENNES EN ÉTAT DE QUASI FAILLITE



_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

2016 VOS COMPTES ET ASSURANCES VIES SERONT PONCTIONNES

Message par Joss le Jeu 31 Déc 2015 - 21:04

BONNE ANNEE 2016 VOS COMPTES ET ASSURANCES VIES SERONT PONCTIONNES

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

FAILLITE BANCAIRE: VOS COMPTES SERONT MIS À CONTRIBUTION…ET

Message par Joss le Jeu 14 Jan 2016 - 21:30

FAILLITE BANCAIRE: VOS COMPTES SERONT MIS À CONTRIBUTION…ET SANS VOUS DEMANDER VOTRE AVIS !

5 JANVIER 2016 BUSINESSBOURSE

Une directive européenne entrée en vigueur le 1er janvier contraint les actionnaires, les créanciers et les déposants à mettre la main à la poche si une banque fait faillite. Les clients des banques doivent-ils s’inquiéter pour la sécurité de leurs dépôts ? Eléments de réponse avec Hervé Nathan, directeur adjoint de la rédaction de Marianne. Ecorama du 4 janvier 2016 présenté par David Jacquot, sur Boursorama.


Je vous conseille vivement de compléter cet entretien vidéo par cet article qui vous explique plus précisément ce qui vous attend…car l’économiste Philippe Herlin ne croit pas que les patrimoines de moins de 100 000 € seront exemptés…

http://www.businessbourse.com/2016/01/05/faillite-bancaire-vos-comptes-seront-mis-a-contribution-et-sans-vous-demander-votre-avis/#.Vot6JMo_gUo.facebook

Maître Hélène Feron-Poloni: “Le déni s’explique aussi parce que les institutions font circuler ce discours selon lequel les fonds, les dépôts sont garantis.(…) Si la SG qui a 11 millions de clients fait faillite, ce fonds de garantie des dépôts réparti entre ces 11 millions de clients fait que chacun d’entre eux percevra à peine 100 euros. “


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10458
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPOLIATION DES COMPTES BANCAIRES : CHYPRE, ITALIE, IRLANDE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum