MARTHE ET MARIE

O.N.U VATICAN ET PÉDOPHILIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

O.N.U VATICAN ET PÉDOPHILIE

Message par Joss le Jeu 28 Fév 2013 - 19:48

L'ONU PRIÉE DE CENSURER LE VATICAN À PROPOS DE LA PÉDOPHILIE

28 FEVRIER 2013 20 MINUTES.FR

Au dernier jour du pontificat de Benoît XVI, un groupe américain de défense des victimes de prêtres pédophiles a invité ce jeudi les Nations unies à dénoncer le Vatican pour son incapacité à protéger les enfants. Lors d'une conférence de presse, le président du Réseau des victimes de prêtres pédophiles (Snap), David Clohessy, a annoncé que son organisation avait effectué une démarche officielle en ce sens auprès du Comité des droits de l'enfant de l'ONU.

Snap a ainsi soumis à cet organisme un document de 30 pages basé sur des rapports officiels émanant de cinq pays. «Nous espérons que les Nations unies feront entendre leur voix avec force et diront que le Saint-Siège viole sur quatre points la convention (de l'Onu sur les droits de l'enfant qu'il a signé en 1990)», a déclaré David Clohessy.
Mesures disciplinaires

David Clohessy a également invité le successeur de Benoît XVI à prendre immédiatement des mesures disciplinaires à l'encontre d'évêques coupables d'avoir couvert des prêtres pédophiles dans leurs diocèses. «Il s'agit de la plus grande institution religieuse de la planète, dotée d'un immense pouvoir central. D'un seul coup de stylo, le pape peut faire une énorme différence», a-t-il dit.

Le responsable de Snap a estimé que Benoît XVI n'avait pas suffisamment agi pour dénoncer ces agissements. «Il avait à la fois le pouvoir et le savoir pour agir et faire la différence. Nous croyons qu'il s'y est refusé».  

Avec Reuters


Dernière édition par Joss le Mar 10 Déc 2013 - 13:09, édité 2 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE VATICAN SOUS LE FEU D'UN COMITÉ DES NATIONS UNIES

Message par Joss le Sam 30 Nov 2013 - 13:51

LE VATICAN SOUS LE FEU D'UN COMITÉ DES NATIONS UNIES SUR LE DROIT DES ENFANTS

22 NOVEMBRE 2013 C.FAM


New York, le 22 novembre (C-FAM). Un comité des Nations Unies veut tenir pour responsable le Vatican pour les pêchés commis par les diocèses et leur clergé à travers le monde entier.

Un comité des Nations Unies y est allé franchement sur l'épineuse question des abus sexuels sur mineurs, commis plus tôt cette année. Le comité suit de près le déploiement de la Convention sur le droit des enfants. Le Vatican est tenu de répondre d'ici la fin du mois et le comité prévoit de continuer de cuisiner le Vatican en janvier.

Le Vatican a fourni au comité des informations détaillées sur son nouveau protocole dédié aux cas d'abus sexuel par des membres du clergé mais le comité s'est montré insatisfait par le rapport du Vatican. Ne se dérobant pas, il a demandé au Vatican de fournir des détails sur tous les cas d'abus sexuels commis par des membres du clergé "qui ont été rapportés au Vatican".

Le Vatican s'est vu demandé s'il avait conduit une enquête sur le scandale des couvents de la Madeleine en Irlande, quelles actions il avait prises à l'encontre des membres du clergé qui seraient impliqués, s'il avait versé des compensations aux victimes, et enfin s'il avait fourni des informations générales sur l'ensemble des institutions qui s'occupent d'enfants séparés de leur famille à travers le monde. Le comité s'est particulièrement plaint que des jeunes pris en charge par les Légionnaires du Christ, un ordre religieux en proie aux scandales, étaient excessivement séparés de leurs familles.

Le comité ne s'est pas contenté de demander au Vatican de superviser le travail des églises locales sur la question délicate de la protection des enfants. En effet, il a aussi demandé au Vatican de promouvoir l'égalité entre les garçons et les filles dans les écoles catholiques du monde entier, en particulier en demandant qu'il retire "tous les stéréotypes sexuels" des livres utilisés dans les écoles catholiques, et lui a demandé ce qu'il faisait afin d'empêcher toute punition corporelle au sein des écoles et dans les familles.

Le comité a demandé au Vatican s'il utilisait le terme d'"illégititme" pour les enfants nés en dehors du mariage, combien de "baby-boxes" (ces petits coins de paradis pour enfants abandonnés) le Vatican gérait dans le monde et ce qu'il mettait en œuvre afin que soit garanti le droit d'identifier ces enfants.

Ce n'est pas la première fois que le Vatican est attaqué aux Nations Unies. Ces dernières années, la Norvège et d'autres pays nordiques accroissent leur harcèlement à l'encontre du "Saint-Siège", nom sous lequel est connu le Vatican aux Nations Unies. Ils s'opposent au Vatican lorsqu'il parle des enfants non-nés et agit comme une boussole morale sur les questions de politique internationale, particulièrement en termes de mœurs sexuelles.

Certains pays ont critiqué des comités des Nations Unies pour le fait d'adopter une approche conflictuelle sur les questions de droits humains et d'imposer de nouvelles obligations aux états.

Le comité sur le Droit de l'enfant a été accusé de politisation et d'antisémitisme après qu'il ait demandé à Israël de conduire une étude sur les effets négatifs à court et long termes de la circoncision. Il a ouvertement laissé entendre que la circoncision, une pratique traditionnelle et religieuse des juifs et autres peuples sémites depuis des millénaires, violait le droit de l'intégrité sexuelle des enfants.

L'assemblée générale des Nations Unies cherche par de multiples moyens à améliorer les comités sur le droit des enfants. Leurs excentricités sont en effet un obstacle pour le sénat américain qui ratifie en ce moment un traité sur le handicap.

Les réponses du Vatican au comité sont attendues sur le site web du comité site du comité.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE VATICAN REFUSE DE COMMUNIQUER SES INFORMATIONS À L'ONU

Message par Joss le Jeu 5 Déc 2013 - 14:26

PÉDOPHILIE : LE VATICAN REFUSE DE COMMUNIQUER SES INFORMATIONS À L'ONU

4 DÉCEMBRE 2013 LE MONDE

Le Vatican a refusé de communiquer à une commission de l'Organisation des nations unies (ONU) les informations relatives à une enquête interne de l'Eglise catholique concernant les abus sexuels commis sur des enfants par des membres du clergé.

La commission de l'ONU sur les droits de l'enfant avait adressé une série de questions très directes au Saint-Siège, qui a répondu ne pouvoir divulguer des informations confidentielles sur ses investigations. Le Vatican a précisé qu'il ne pourrait accéder à une telle demande que si elle émanait d'un Etat ou d'un gouvernement dans le cadre d'une coopération sur une procédure légale.

MODIFICATION DES CRITÈRES D'ADMISSION À LA PRÊTRISE

Les questions présentées par la commission visaient à évaluer le respect par l'Eglise catholique de la convention sur les droits des enfants de 1990, un traité garantissant aux enfants la totalité des droits de l'homme, signé par le Vatican.

A l'appui de son refus, l'Eglise catholique explique que ses procédures disciplinaires « ne sont pas ouvertes au public » afin de protéger « les témoins, les accusés et l'intégrité de la procédure de l'Eglise ». Le Saint-Siège précise être « profondément attristé par le fléau des abus sexuels » et rappelle qu'il a modifié les critères d'admission des candidats à la prêtrise, actualisé le droit canon et demandé à la conférence des évêques de fixer des directives pour combattre les abus.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE VATICAN SERMONNÉ PAR L’ONU POUR AVOIR COUVERT SES PRÊTRES

Message par Joss le Mer 7 Mai 2014 - 7:50

LE VATICAN SERMONNÉ PAR L’ONU POUR AVOIR COUVERT SES PRÊTRES PÉDOPHILES

6 MAI 2014 TGD.CH

L’Eglise catholique fait face, depuis lundi, à un assaut de critiques et d’accusations devant le Comité de l’ONU contre la torture.


Pour la deuxième fois en quatre mois, l’Eglise catholique se trouve rattrapée par les affaires de pédophilie et est contrainte de rendre des comptes devant un organe onusien. En janvier dernier, les représentants du Vatican avaient déjà dû s’expliquer devant le Comité de l’ONU sur les droits de l’enfant après la publication d’un rapport accablant.

Traité non respecté

Lundi, les représentants de l’Eglise catholique ont fait face à un nouvel assaut de critiques et de condamnations, cette fois devant le Comité des Nations Unies contre la torture. Les experts onusiens ont pointé du doigt le manque de réaction et l’absence de mesures pour traiter des cas d’enfants abusés sexuellement par des prêtres. En juin 2002, le Vatican a ratifié la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Pour les représentants du Réseau des survivants des personnes victimes de violence par des prêtres (SNAP), le Saint-Siège a trahi cet engagement en adoptant «des politiques et des pratiques qui ont conduit à la poursuite de la violence et à l’impunité des auteurs».

Un raisonnement qui irrite

«Les viols et abus sexuels sont clairement des actes de torture en droit international. Lorsque le Vatican ratifie volontairement un traité, il doit s’acquitter de ses obligations en vertu de ce traité», a rappelé Katherine Gallagher, juriste au Centre pour les droits constitutionnels engagé aux côtés du SNAP pour défendre les intérêts des victimes d’abus sexuels commis par des membres du clergé. Mis à nouveau sur la sellette pour avoir «placé la préservation de la réputation de l’Eglise avant l’intérêt supérieur de l’enfant», le Saint-Siège a remis son rapport au Comité des Nations Unies contre la torture. Le nonce apostolique auprès de l’ONU, Mgr Silvano Tomasi, a expliqué que les actes commis par des prêtres en dehors du territoire du Vatican ne relevaient pas de la Convention contre la torture ratifiée par le Saint-Siège mais des Etats et des juridictions où les faits ont été commis. Un raisonnement qui a eu le don d’irriter autant les rapporteurs de l’ONU que les associations de victimes de prêtres pédophiles.

Les experts du Comité des Nations Unies contre la torture ont demandé à la délégation du Vatican de rendre publiques les informations sur les mesures prises à l’encontre des membres du clergé accusés d’abus sexuels et de garantir qu’ils soient suspendus de leurs fonctions. Samedi, à Rome, la commission d’experts antipédophilie constituée par le pape François a annoncé que des «procédures claires» allaient être mises en œuvre pour faire en sorte que les coupables, à tous les niveaux, «répondent de leurs actes».
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: O.N.U VATICAN ET PÉDOPHILIE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum