MARTHE ET MARIE

FRANC-MAÇONNERIE : EUTHANASIE,MARIAGE GAY, VOTE DES ETRANGER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FRANC-MAÇONNERIE : EUTHANASIE,MARIAGE GAY, VOTE DES ETRANGER

Message par Joss le Sam 2 Fév 2013 - 19:54

LAURENT JOFFRIN : FRANC-MAÇONNERIE ET ÉTIQUE



LAURENT JOFFRIN :

«En matière de mœurs, la franc-maçonnerie est toujours plus “avancée” ou plus “progressiste” que la moyenne de la population. Et donc, sur les questions de FIN DE VIE, sur les questions de MARIAGE GAY et de VOTE DES ETRANGERS, ils ont une influence indiscutable. Qui, à mon avis, est positive»



LE GRAND-ORIENT DE FRANCE DEMANDE LA LÉGALISATION DE L'EUTHANASIE

"En plein débat sur le mariage homosexuel, le Grand Orient de France a publié le 28 janvier 2013 un communiqué intitulé "Débat sur la fin de vie" dont voici l'extrait le plus significatif :

"L’euthanasie doit s’inscrire dans le mouvement de progrès et d’émancipation de l’homme face à sa destinée et spécialement à la souffrance, à la déchéance, à l’abandon qui accompagnent souvent la fin de vie. Une modification législative est préférable aux euthanasies clandestines et administratives, révélatrices de l’inégalité des patients devant les soins et insulte à la dignité morale des hommes....Il s'agit d'un vrai progrès en humanité...."

Assurément, si la méthode de travail est similaire à celle utilisée pour la légalisation de l'avortement, la stratégie de communication diverge nettement. Ainsi, ce n'est qu'en 1982 que le sénateur Henri CAILLAVET, plusieurs fois Grand Maître du Grand Orient révèle qu'une loge du GODF était le principal rédacteur du projet de loi VEIL telle que présenté à l'Assemblée Nationale le 26 novembre 1974. Notons qu'en cette même année 1982, Henri CAILLAVET est également l'un des principaux fondateurs et premier président de l'Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité dont le président actuel n'est autre que M. ROMERO, l'un des principaux promoteurs du mariage homosexuel. Oui, la culture de mort est une et indivisible : avortement, mariage homosexuel et euthanasie constituent pour tous les francs-maçons l'histoire "des libertés humaines essentielles dans l'histoire moderne" et des droits de l'homme fondamentaux. "
[url=http://laissezlesvivre.free.fr/pdf/DEPLIANT CONGRES 16 FEVRIER 2013.pdf]L'avortement est-il un droit de l'homme ?[/url]" est précisément le thème du congrès de Laissez-Les-Vivre qui se déroulera le 16 février à l' ASIEM (Paris 7°)"
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

JACQUES ATTALI : BILDERBERG et B’NAI B’RITH

Message par Joss le Sam 2 Fév 2013 - 20:26

«Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte alors cher à la société ; il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement, plutôt qu’elle ne se détériore progressivement»

«On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de vie à condition de rendre les vieux solvables et de créer ainsi un marché».

«Je crois que dans la logique même du système industriel dans lequel nous nous trouvons, l’allongement de la durée de la vie n’est plus un objectif souhaité par la logique du pouvoir»

«L’EUTHANASIE sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figure ...»

«L’EUTHANASIE deviendra un instrument essentiel de gouvernement»

L’HOMME NOMADE , Éd. Le Livre de Poche, 2005

JACQUES ATTALI : (retour) VERS L’HUMANITE UNISEXE

Publié le 29/01/2013 sur Slate.fr

Comme toujours, quand s’annonce une réforme majeure, il faut comprendre dans quelle évolution de long terme elle s’inscrit.

Et la légalisation, en France après d’autres pays, du mariage entre deux adultes homosexuels, s’inscrit comme une anecdote sans importance, dans une évolution commencée depuis très longtemps, et dont on débat trop peu :

Après avoir connu d’innombrables formes d’organisations sociales, dont la famille nucléaire n’est qu’un des avatars les plus récents, et tout aussi provisoire que ceux qui l’ont précédé, nous allons lentement vers une humanité unisexe, où les hommes et les femmes seront égaux sur tous les plans, y compris celui de la procréation, qui ne sera plus le privilège, ou le fardeau, des femmes.

Bien des forces y conduisent, issues de demandes parfois contradictoires.

1. La demande d’égalité. D’abord entre les hommes et les femmes. Puis entre les hétérosexuels et les homosexuels.

Chacun veut, et c’est naturel, avoir les mêmes droits : travailler, voter, se marier, avoir des enfants. Et rien ne résistera, à juste titre, à cette tendance multiséculaire. Mais cette égalité ne conduit pas nécessairement à l’uniformité : les hommes et les femmes restent différents, quelles que soient leurs préférences sexuelles.

2. La demande de liberté. Elle a conduit à l’émergence des droits de l’homme et de la démocratie.

Elle pousse à refuser toute contrainte ; elle implique, au-delà du droit au mariage, les mêmes droits au divorce. Et au-delà, elle conduira les hommes et les femmes, quelles que soient leurs orientations sexuelles, à vouloir vivre leurs relations amoureuses et sexuelles libres de toute contrainte, de tout engagement.

La sexualité se séparera de plus en plus de la procréation et sera de plus en plus un plaisir en soi, une
source de découverte de soi, et de l’autre. Plus généralement, l’apologie de la liberté individuelle conduira inévitablement à celle de la précarité; y compris celle des contrats. Et donc à l’apologie de la déloyauté, au nom même de la loyauté : rompre pour ne pas tromper l’autre.

Telle est l’ironie des temps présents : pendant qu’on glorifie le devoir de fidélité, on généralise le droit à la déloyauté.
Pendant qu’on se bat pour le mariage pour tous, c’est en fait le mariage de personne qui se généralise.

3. La demande d’immortalité, Qui pousse à accepter toutes mutations sociales ou scientifiques permettant de lutter contre la mort, ou au moins de la retarder.

4. Les progrès techniques découlent en effet de ces valeurs et s’orientent dans le sens qu’elles exigent: en matière de sexualité, cela a commencé par la pilule, puis la procréation médicalement assistée, puis la gestation pour autrui. Ces questions de bioéthique ne découlent évidemment pas des demandes d’égalité venant des couples homosexuels et concernent toutes les formes de reproduction, y compris -et surtout- «hétérosexuelles». Le vrai danger viendra si l’on n’y prend garde, du clonage et de la matrice artificielle, qui permettra de concevoir et de faire naitre des enfants hors de toute matrice maternelle. Et il sera très difficile de l’empêcher, puisque cela sera toujours au service de l’égalité, de la liberté, ou de l’immortalité.

5. La convergence de ces trois tendances est claire : nous allons inexorablement vers une humanité unisexe, sinon qu’une moitié aura des ovocytes et l’autre des spermatozoïdes, qu’ils mettront en commun pour faire naitre des enfants, seul ou à plusieurs, sans relation physique, et sans même que nul ne les porte. Sans même que nul ne les conçoive si on se laisse aller au vertige du clonage.

6. Accessoirement, cela résoudrait un problème majeur qui freine l’évolution de l’humanité : l’accumulation de connaissances et des capacités cognitives est limitée par la taille du cerveau, elle-même limitée par le mode de naissance : si l’enfant naissait d’une matrice artificielle, la taille de son cerveau n’aurait plus de limite. Après le passage à la station verticale, qui a permis à l’humanité de surgir, ce serait une autre évolution radicale, à laquelle tout ce qui se passe aujourd’hui nous prépare. Telle est l’humanité que nous préparons, indépendamment de notre sexualité, par l’addition implicite de nos désirs individuels.

Alors, au lieu de s’opposer à une évolution banale et naturelle du mariage laïc, qui ne les concerne pas, les Églises devraient plutôt se préoccuper de réfléchir, avec les laïcs, à ces sujets bien plus importants : comment permettre à l’humanité de définir et de protéger le sanctuaire de son identité ?

Comment poser les barrières qui lui permettront de ne pas se transformer en une collection d’artefacts producteurs d’artefacts ?

Comment faire de l’amour et de l’altruisme le vrai moteur de l’Histoire ?

JACQUES ATTALI

LIRE :
Le Meilleur des Mondes unisexe d’Attali : retour à l’androgynie
primordiale platonicienne


LAÏCISER L’ÉTAT, ENFIN !
le 4 février 2013 17H48 |
par
JACQUES ATTALI

Si la question du mariage pour tous fait tant bondir toutes les
Églises, ce n’est pas tant parce que les droits et privilèges de l’union devant le maire seront ainsi étendus aux couples homosexuels, que parce que les autorités religieuses sont horrifiées par l’usage du mot «mariage» pour qualifier cette union.

Et cette querelle de mots révèle une ambiguïté de l’Histoire de France, qu’il est urgent de clarifier : depuis plus d’un siècle au moins les
Églises ne doivent plus être maîtres des mots du droit ; elles sont en charge de la seule morale et pour leurs seuls fidèles. Le droit est laïc ; seule la morale est religieuse, pour ceux qui le désirent.

Si on cède à cette demande, on s’apercevra bientôt que les extrémistes chrétiens font, sans le savoir, le jeu d’extrémistes d’autres religions qui voudront aussi un jour, imposer a une société laïque leur sens des mots et des rythmes de vie : comment refuser aux uns ce qu’on aurait continué d’accorder aux autres ?.

De fait, le mot «mariage», introduit en français au 12ème siècle, utilisé d’abord par l’Église
catholique, a été ensuite repris par les autorités laïques. Celles-ci auraient pu employer un autre vocable pour designer l’union contractuelle de deux personnes devant le maire de leur commune ; elles ne l’ont pas fait. Et désormais, le mot «mariage» est un mot irréversiblement laïc. Et la représentation nationale a le droit, si elle en décide, d’accorder ce qualificatif à toute union dont elle souhaite renforcer la valeur contractuelle.

Si les Églises n’en sont pas contentes, elles n’ont qu’à trouver un autre mot, (peut être celui de «union religieuse») pour designer la cérémonie qu’elles proposent à leurs fidèles, en complément du mariage, devenu cérémonie civile. On notera d’ailleurs qu’il y a d’innombrables mariages sans sacrement religieux alors que l’inverse est exclus.


Il convient même, désormais, d’aller plus loin et d’enlever de notre société laïque les derniers restes de ses désignations d’origine religieuse. Par exemple, les jours fériés ne devraient être que laïcs, tels le 1er janvier, le 1er Mai, le 14 juillet et le 11 novembre. Les autres, dont les noms conservent encore une connotation religieuse (la TOUSSAINT, NOËL, PÂQUES, l’ASCENSION, la PENTECÔTE, l’ASSOMPTION) devraient se voir attribuer des noms laïcs («FÊTE DES ENFANTS» pour NOËL et «FÊTE DE LA LIBERTÉ» pour PÂQUES) ou être considérés comme des fêtes religieuses, que les citoyens pourraient choisir comme jours fériés, parmi d’autres jours fériés pour d’autres fêtes religieuses (KIPPOUR, l’AÏD, l’anniversaire du DALAÏ LAMA).

Cette proposition n’est pas un caprice de laïc, soucieux d’affirmer une illusoire victoire sur le religieux. C’est au contraire une mesure de salut public, qui rendrait à César ce qui est à César, si on ne veut pas que d’autres religions, aux pratiquants peut être un jour plus nombreux que les catholiques, ne réclament à bon droit que des jours soient fériés pour tous à l’occasion de leur propres fêtes.

On rétorquera que la France est fille ainée de l’Église et que cela donne à celle-ci quelques privilèges. On aura pourtant du mal à convaincre les générations à venir que les privilèges de la noblesse aient été abolis et que ceux d’un clergé devraient rester toujours aussi vivaces.

La religion est une affaire privée. Les mots qu’elle emploie et les rites qu’elle pratique ne sauraient en rien influer sur la démocratie de demain. La fraternité, au 21eme siècle, aurait tout à y gagner.

j@attali.com


http://blogs.lexpress.fr/attali/2013/02/04/laiciser-letat-enfin/


Dernière édition par Joss le Ven 8 Fév 2013 - 12:39, édité 2 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

GRANDE LOGE DE FRANCE

Message par Joss le Sam 2 Fév 2013 - 20:38

JANVIER 2013

LE GRAND-ORIENT DE FRANCE DEMANDE LA LÉGALISATION DE L'EUTHANASIE

En plein débat sur le mariage homosexuel, le Grand Orient de France a publié le 28 janvier 2013
UN COMMUNIQUÉ intitulé «DÉBAT SUR LA FIN DE VIE» :

«L’euthanasie doit s’inscrire dans le mouvement de progrès et d’émancipation de l’homme face à sa destinée...»




Dernière édition par Joss le Ven 8 Fév 2013 - 12:44, édité 2 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRANC-MAÇONNERIE : EUTHANASIE,MARIAGE GAY, VOTE DES ETRANGER

Message par Joss le Sam 2 Fév 2013 - 20:46

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

BERTRAND DELANOË : GRAND ORIENT DE FRANCE : EUTHANASIE

Message par Joss le Sam 2 Fév 2013 - 21:01

BERTRAND DELANOË : GRAND ORIENT DE FRANCE : EUTHANASIE
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Mariage homo : les anti "en guerre" contre les francs-maçons

Message par Joss le Ven 24 Mai 2013 - 19:14

Mariage homo : les anti "en guerre" contre les francs-maçons

Des militants du "Printemps français" se sont rassemblés ce vendredi soir devant le siège parisien du Grand Orient de France, qui a, selon eux, inspiré la loi Taubira.



[b]Environ 150 opposants à la loi sur le mariage homosexuel ont manifesté vendredi 24 mai devant le siège du Grand Orient de France à Paris, pour protester contre ce qu'ils estiment être l'implication des francs-maçons dans l'inspiration de la loi dont ils réclament l'abrogation.

Aux cris de "Franc-maçons fascistes !" ou de "Nous sommes le peuple !", les manifestants se sont rassemblés dans le calme devant l'immeuble du Grand Orient de France et ont déployé une banderole "Non au mariage gay - On ne lâchera rien".

La manifestation était organisée par le collectif "Printemps français" et le "Collectif des avocats contre la répression policière et idéologique" (Carp).

Me Frédéric Pichon, membre du Carp, a pris un mégaphone pour proclamer :
Nous sommes en guerre, mais c'est une guerre idéologique, pas contre des personnes. Nous sommes pour la vie et contre le nihilisme et les idées libérales/libertaires".

Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français, a ajouté : "Nous sommes le peuple de l'espérance. M. Valls ne nous fera pas taire, les menaces ne nous font pas peur".

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait indiqué dans la matinée "étudier" la possibilité d'interdire le Printemps français, qu'il accuse de "défier la démocratie".

Une dizaine de jeunes hommes torse nu, les "Hommen", par dérision des féministes de "Femen" qui agissent seins nus, ont ensuite déployé la banderole devant l'entrée de l'immeuble et allumé des fumigènes.

Après avoir entonné la Marseillaise, les manifestants se sont dispersés dans le calme, après 45 minutes de manifestation.
http://tempsreel.nouvelobs.com/mariage-gay-lesbienne/20130524.OBS0632/mariage-homo-les-anti-en-guerre-contre-les-francs-macons.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES "FRÈRES LA TRUELLE" PLANCHENT SUR LE TRANSHUMANISME

Message par Joss le Mer 27 Mai 2015 - 13:17

LES "FRÈRES LA TRUELLE" PLANCHENT SUR LE TRANSHUMANISME



Ce samedi 30 mai, à partir de 14h, l’Hôtel de Ville de Lyon accueillera « les rencontres de la franc-maçonnerie lyonnaise 2015″. Si l’initiative en revient au Grand Orient de France, bien d’autres obédiences maçonniques y participeront, telles la GLMF (grande loge mixte de France), la GLFF (grande loge féminine de France), le Droit Humain ou encore l’OITAR (ordre initiatique et traditionnel de l’art royal).

CE QUE C'EST :


avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRANC-MAÇONNERIE : EUTHANASIE,MARIAGE GAY, VOTE DES ETRANGER

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum