MARTHE ET MARIE

ALLEMAGNE : DÉLOCALISATION DES VIEUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ALLEMAGNE : DÉLOCALISATION DES VIEUX

Message par Joss le Sam 2 Fév 2013 - 11:33

ALLEMAGNE



Allemagne: la délocalisation des maisons de retraite

Madame Ludl est atteinte de démence sénile. Elle ne se rend pas compte qu'elle vit désormais dans une maison de retraite slovaque, à 700 kilomètres de sa Bavière natale. Il y a un mois, son fils et sa belle-fille, au volant du camping-car familial, l'ont emmenée ici et sont repartis de sitôt, juste le temps d'accrocher quelques photos d'autrefois sur les murs de sa petite chambre, rapporte le quotidien allemand Die Welt, qui s'est rendu sur place.

La pension complète de madame Ludl coûte environ 1.100 euros par mois. 700 euros sont pris en charge par la sécurité sociale, les 400 euros restants prélevés sur sa maigre retraite. Un prix presque trois fois inférieur à ceux pratiqués par les maisons de retraite allemandes. C'est donc pour ne pas avoir à payer 1.000 euros par mois de sa poche que le fils de la vielle dame a préféré l'envoyer en Europe de l'est.

Avec des maisons de retraites toujours plus chères et des retraites qui stagnent, l'Allemagne est confrontée à un vrai problème: en 2010, environ 411.000 personnes touchaient l'aide de soins que l'État allemand verse aux personnes dépendantes dont la retraite et les économies ne suffisent pas à payer leur maison de retraite, soit 5% de plus que l'année précédente. Si cela ne suffit pas à couvrir les frais, l'État allemand peut alors contraindre les descendants à payer la part restante. Comme l'écrit Die Welt:

«La conséquence s'appelle souvent Europe de l'est.»

Si la Slovaquie, la République Tchèque et la Pologne restent en tête, des établissements spécialisés dans l'accueil de retraités européens voient également le jour en Espagne et en Thaïlande ces dernières années. Comme l'explique le Suisse Martin Woodtli, qui dirige une maison de retraite spécialisée dans l'accueil des personnes qui souffrent de démence sénile en Thaïlande:

«Chez nous, une aide-soignante gagne entre 350 et 500 euros par mois. Nous sommes ainsi en mesure de proposer une offre de soins pour environ 2.700 euros par mois tout compris, et pour cette somme chaque hôte a trois accompagnatrices à ses côtés, qui sont seulement là pour lui.»

Face au nombre grandissant de personnes âgées en Allemagne – selon les spécialistes le pays comptera 4,7 millions de personnes dépendantes en 2050, ces établissements de soin à l'étranger pourraient constituer une bonne alternative au manque de places en maisons de retraites dont souffre déjà l'Allemagne. On pourrait même imaginer un système de partenariats entre l'Allemagne et des pays étrangers, avance le député au Bundestag Willi Zylajew (CDU/CSU):

«Au vu de cette situation d'urgence menaçante, il est de circonstance de réfléchir au moins à des formes de prise en charge alternatives.»

Il existe aussi d'autres solutions moins radicales, à l'instar des colocations de seniors. Comme l'indique le site de la Bayerisches Fernsehen, citant les résultats d'un sondage commandité par DKV, qui rassemble les caisses de retraites allemandes:

«Seuls 7% des gens en âge de travailler veulent aller dans une maison de retraite s'il se retrouvent en situation de dépendance. Il n'y a ainsi aucune autre forme de soins qui soit aussi peu appréciée que la maison de retraite. […] 24% [des sondés] veulent être pris en charge par un service de soins à domicile.»
http://www.slate.fr/lien/64247/allemagne-maisons-retraite-etranger

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

La misère des retraités allemands

Message par Joss le Ven 19 Juil 2013 - 18:51

La misère des retraités allemands

En Allemagne, un nombre croissant de retraités tombent dans la pauvreté. Nombre d'entre eux retournent donc travailler, majoritairement en mini-job, les contrats les plus précaires.

Mis en place par Bismarck en 1883, le système de retraites le plus ancien du monde a survécu à deux guerres et réussi l’intégration de l’ex-RDA. Aujourd’hui pourtant, il est l’objet de nombreuses critiques dont celle d’avoir paupérisé les retraités. Près de 4 millions de retraités seraient en effet menacés de pauvreté outre-Rhin. Il y a un mois, Ursula von der Leyen, ministre fédérale des Affaires sociales a évoqué plusieurs exemples de ce qui attendait la jeune génération si sa réforme n’aboutissait pas. En 2030, un travailleur indépendant ayant exercé 35 années et gagné 2500 euros brut par mois ne gagnera pas plus que le minimum vieillesse allemand, soit 688 euro par mois. Un salarié ayant cotisé 40 années pour un salaire brut de 2200 euros percevra aussi l’équivalent du minimum vieillesse. Pour la ministre des Affaires sociales, «la légitimité du système de retraites est aujourd’hui en jeu ».

Les retraités retournent travailler…

En 2012, 2,5% des retraités, soit 400 000 personnes, touchent le minimum vieillesse. Un nombre qui qui ne compte que les retraités les plus démunis. Beaucoup pourraient prétendre à cette allocation au regard de petites leurs retraites, mais les conditions pour en bénéficier sont draconiennes : le bénéficiaire ne peut pas être propriétaire ou disposer d’épargne. Nombreux retournent donc travailler. « Depuis 2000, le nombre de minijobs a progressé de 60% chez les plus de 65 ans, soit 761 000 retraités en minijob en Allemagne. Les minijobs sont les contrats les plus répandus chez les retraités, étant les moins chers pour l’employeur (pas de charges sociales, ndlr) » explique à la Tribune Benedikt Dederichs, porte-parole de l’Association d’aide sociale en Allemagne (SoVD). Parmi ces retraités titulaires de minijobs, 120 000 auraient plus de 75 ans.

… ou ramassent les bouteilles

A ceux-là, il faut rajouter les retraités embauchés sous d’autres formes de contrat. Il y a également les retraités que l’on voit au quotidien ramasser les bouteilles dans la rue ou faire les poubelles pour récupérer les consignes, un phénomène à l’ampleur grandissante. Parmi ces retraités qui travaillent, certains sont volontaires, d’autres non. « D’après notre expérience, il y a évidemment des personnes qui n’ont pas besoin de continuer le travail et souhaitent augmenter leur pouvoir d’achat ou avoir une activité mais pour la très grande majorité c’est une nécessité financière. L’augmentation récente des bénéficiaires du minimum vieillesse en atteste » constate Benedikt Dederichs.

Un minimum de 850 euros sous conditions ?

Pour remédier au problème, la ministre des Affaires sociales Ursula von der Leyen a proposé une subvention de l’Etat qui assurerait une retraite minimum de 850 euros à quiconque aurait cotisé 35 années. A partir de 2018, le salarié devra également cotiser au moins une année à une retraite privée. Pour Benedikt Dederich, le financement de la subvention par l’augmentation des cotisations et l’obligation pour ses bénéficiaires d’avoir cotisé auprès de caisses privées limitera sensiblement le nombre de bénéficiaires. Thomas Desray, conseiller financier à Munich et Berlin, conteste également le financement de la subvention. « Nous allons retrouver un problème qui existe déjà en Allemagne dans le système de santé : on exige du bénéficiaire qu’il passe par un tiers privé, tout en assurant des droits minimums à ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas payer les cotisations. Un financement par l’impôt serait plus réaliste » juge Thomas Desray. Aujourd’hui, la ministre n’a pas réussi à dégager un consensus et la classe politique reste très divisée sur cette question fondamentale.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20121019trib000726045/la-misere-des-retraites-allemands.html

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10471
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum