MARTHE ET MARIE

MILITAIRES, GENDARMES, POMPIERS POLICIERS NE SONT PLUS PAYES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MILITAIRES, GENDARMES, POMPIERS POLICIERS NE SONT PLUS PAYES

Message par Joss le Lun 14 Jan 2013 - 8:35

Eh oui... On n'en parle pas dans les médias mais pour certains, cela fait un an que ça dure. La faute à qui ? ... ¨Parait-il, l'informatique !!??

L'Etat jongle avec les dettes, les salaires, les soldes, les fins de mois et les problèmes de logiciels, principaux responsables de tous ces  problèmes, comme vous le savez.  Mais dans tous les cas, cela sent la  "fin de règne". L'Elysée attend un événement externe, par exemple une  guerre, une chute de wall street, choisissez, pour recouvrir l'ensemble du manteau blanc de l'hiver, pardon, de l'austerité. En revanche, Dexia a eu ses milliards... Cherchez l'erreur!


Dernière édition par Joss le Lun 21 Oct 2013 - 11:56, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: MILITAIRES, GENDARMES, POMPIERS POLICIERS NE SONT PLUS PAYES

Message par Joss le Ven 24 Mai 2013 - 8:52

DEPUIS LE PREMIER MESSAGE, LA SITUATION DES MILITAIRES NE S'EST PAS ARRANGÉE... BIEN AU CONTRAIRE

Témoignage :

"J'ai eu la chance de discuter avec un ami militaire actuellement sous contrat ... Les premières payes lui servent à s'acheter du matériel personnel, celui fourni étant obsolète. Les Smartphones sont devenus les meilleurs amis de certains mécanos, ceux-ci doivent en effet trouver un moyen de passer le temps car les véhicules en panne sont souvent stockés, faute de moyens pour les réparer ...

En ce qui concerne Louvois, bien sûr il y a des retards de paiement des primes, mais le mois dernier, un nouveau bug fort intéressant a fait son apparition. L'opérateur mathématique " " placé devant la somme des primes s'est malencontreusement transformé en "-" pour certains, diminuant d'autant plus le salaire final quand la prime est élevée. C'est dommage car statistiquement, celui-ci aurait eu autant de chances de se transformer en "multiplier", mais cela doit venir de la même loi universelle qui veut que lorsqu'un magasin fais des erreurs de prix, une grosse majorité est à la défaveur du client au lieu d'être du 50/50. L'Etat doit être ravi de ce logiciel : avant il permettait de gagner du temps de trésorerie, maintenant il permet de gratter directement sur le salaire de base des militaires. Je plains nos soldats au Mali, car avec les primes qu'ils devraient avoir, leurs salaires risquent de ressembler à un RSA".
Et juste pour vous dire que Louvois n'est pas le seul, le logiciel Chorus qui paye les fournisseurs, lui, a déclenché la faillite de PME. Xavier nous donne cette page Facebook Scandale du Chorus Gate, un blog sur Chorus et un site qui montre que Chorus et Louvois font exactement les mêmes choses.

"Ils font mourir les PME françaises en plus de ne pas payer les militaires!".

Les militaires pas payés, ça donne des putschs


Dernière édition par Joss le Ven 13 Sep 2013 - 8:24, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

24000 supressions de militaires en 2019

Message par Joss le Ven 24 Mai 2013 - 9:21



Dernière édition par Joss le Dim 15 Mar 2015 - 15:49, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LOUVOIS VA ARRIVER AUSSI CHEZ LES GENDARMES

Message par Joss le Jeu 10 Oct 2013 - 13:05

LOUVOIS VA ARRIVER AUSSI CHEZ LES GENDARMES

26  SEPTEMBRE 2013

Dans l'armée, les conneries n'ont pas suffi. Il faut les exporter... L'un de nos lecteurs gendarme nous dit :

«Nous avons récupéré à la brigade, un tee-shirt dans un véhicule volé dans une petite ville près d'ÉVREUX. Quelle honte! Cela reflète la véritable situation en France. (Note : imprimé sur t-shirt, la FRANCE incluse dans une carte géante de l'AFRIQUE !)... Avant-hier, j'étais sur les rangs pour la prise de commandement de mon nouveau commandant de compagnie... comme à chaque fois, depuis 25 ans de carrière, je ne peux m'empêcher d'avoir la chair de poule et de ressentir un très grand sentiment de fierté, lorsque résonne la MARSEILLAISE ... Mais cette fois-ci j'en avais gros sur le coeur ... Ah : dernière nouvelle en date, pauvres de nous, dans quelques mois la Gendarmerie va adopter le fameux logiciel pour la gestion des soldes LOUVOIS, et oui il fallait bien que cela arrive. Tous mes camarades qui partent en opex, tous les détachements, la prime d'alimentation mensuelle pour les gendarmes adjoints volontaires (5 fois un an de contrat, avant de tenter la carrière sousoff ou le retour dans le civil ), j'ai commencé à diffuser l'info, lorsque cela touche les sous, les gens rigolent jaune et je les comprends».

Là on va vraiment s'amuser. L'Armée + Gendarmerie non payée, il y aura des étincelles...

Revue de Presse par PIERRE JOVANOVIC
http://www.jovanovic.com/blog.htm
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES POMPIERS TIRENT LA SONNETTE D'ALARME

Message par Joss le Lun 21 Oct 2013 - 12:28

LES POMPIERS TIRENT LA SONNETTE D'ALARME : «LE SYSTÈME EST MENACÉ»

9 OCTOBRE 2013 20 MINUTES

LES POMPIERS, RÉUNIS EN CONGRÈS À CHAMBÉRY JUSQU'À SAMEDI, TIRENT LA SONNETTE D'ALARME...

Les pompiers, réunis en congrès à CHAMBÉRY jusqu'à samedi, tirent la sonnette d'alarme : les fermetures de casernes et la diminution du nombre de pompiers volontaires «menacent» le système de secours à la française.

UNE FORTE BAISSE DES VOLONTAIRES

De mercredi à samedi, la ville de Savoie accueille «la plus grande caserne de FRANCE», avec 40.000 visiteurs, 400 exposants et 2.000 congressistes sapeurs-pompiers professionnels et volontaires qui se retrouvent pour discuter de leur mission, de leur matériel et de leurs inquiétudes.

Point d'orgue de ce 120e congrès : la visite samedi matin du président FRANÇOIS HOLLANDE. Il prononcera un discours devant les sapeurs-pompiers comme NICOLAS SARKOZY en 2011 et JACQUES CHIRAC en 1999. A ses côtés, il aura celui qui se présente comme «le premier pompier de FRANCE», le ministre de l'Intérieur MANUEL VALLS.

Pour le président et son ministre, la balade dans les travées du congrès ne sera pas une promenade de santé. «Les sollicitations augmentent, des casernes ferment et le nombre des volontaires diminue : notre présence sur le territoire s'effrite. Pour chaque pompier, la charge moyenne est de plus en plus grande. Certains craquent et démissionnent», tonne le colonel ÉRIC FAURE, président de la FÉDÉRATION NATIONALE DES SAPEURS-POMPIERS DE FRANCE.

«Notre système qui repose sur la complémentarité entre fonctionnaires (les pompiers professionnels) et citoyens engagés (les volontaires) est menacé», prévient-il.

Sur les 250.000 pompiers qu'on comptait en France en 2012, 195.200 étaient des volontaires, soit 79%. Ils sont 6.000 de moins qu'il y a six ans. Rien qu'en un an, leur nombre a diminué de 2.200. «La baisse s'accélère», constate ÉRIC FAURE.

«Il faut vite s'engager dans une politique d'augmentation du nombre des pompiers volontaires. Sans ça, la charge sera trop importante et on ne pourra plus faire vivre des casernes qui risquent de fermer», prévient le colonel.

571 CASERNES ONT FERMÉ EN 5 ANS

Pour lui les volontaires ne sont pas assez considérés, pas assez nommés à des postes d'encadrement dans les casernes (22% seulement des cadres sont des volontaires) et pas assez payés (une proposition de revalorisation a été refusée). La fédération souhaite que le volontariat devienne une cause nationale avec campagne de recrutement et revalorisation à l'appui.

Dans cette perspective, un «plan d’action pour le volontariat» dont le contenu n'est pas encore précisé sera signé vendredi par le ministre de l'Intérieur et les représentants des pompiers et des collectivités locales.

Autre inquiétude : les casernes qui ferment. Il y a 7.300 casernes de pompiers en France. 571 ont fermé au cours de ces cinq dernières année et «d'ici la fin de l'année, une trentaine de casernes auront fermé», s'alarme le président de la fédération.

Les pompiers pointent aussi les conséquences «inquiétantes» de l'application d'une directive européenne sur le temps de travail. A compter du 1er janvier prochain, celle-ci va faire passer le seuil maximum de temps de travail annuel des pompiers de 2.400 à 2.200 heures. «Un delta qui va provoquer des dégâts», selon PATRICE BEUNARD, PRÉSIDENT DU SYNDICAT NATIONAL DES SAPEURS-POMPIERS PROFESSIONNELS (SNSPP).

«RAS-LE-BOL»

Les pompiers soulignent enfin le manque de considération dont ils font l'objet. «Depuis Pâques 2012, il y a eu cinq promotions de la LÉGION D'HONNEUR et seulement un pompier de décoré», s'étrangle ÉRIC FAURE.

«Le ministère de l'Intérieur est extrêmement attentif aux revendications des sapeurs-pompiers, professionnels et volontaires», répond-on PLACE BEAUVAU. «Les échanges avec leurs représentants (...) sont permanents, notamment en ce qui concerne le développement et la défense du volontariat.»

«Y en a ras-le-bol, ça va chauffer», prédit dans un sourire RAYMOND FELTRE, pompier volontaire dans le LOT-ET-GARONNE. «Dans les discours, on est toujours les plus forts, les meilleurs, mais derrière, il n'y a pas d'acte concret sur la rémunération ou la reconnaissance», dit-il.

Dans sa commune de 3.500 habitants, CASTILLONNÈS, il y a «16 ou 17 pompiers», tous volontaires. Il en faudrait une dizaine de plus «mais beaucoup de jeunes abandonnent au bout de six mois», regrette-t-il.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES RÉSERVOIRS DES VÉHICULES DE GENDARMERIE SONT À SEC

Message par Joss le Lun 21 Oct 2013 - 12:34

FAUTE DE CRÉDITS, LES RÉSERVOIRS DES VÉHICULES DE GENDARMERIE SONT À SEC

IL N’Y A PLUS DE SOUS!!! Plus d’argent nulle part, et les restrictions se multiplient, alors que les paroles se veulent rassurantes : «on va faire baisser le chômage», «le pire de la crise est derrière nous», «la croissance repart à la hausse», «mais si on est honnêtes !», etc… Et dans la réalité ? Les murs s’effondrent un à un !


19 OCTOBRE 2013 acteurspublics.com

Selon des parlementaires de l’opposition qui ont auditionné le directeur général de la gendarmerie nationale, les crédits commencent à manquer chez les gendarmes pour payer carburant et loyers. Le député UMP NICOLAS DHUICQ craint «LA CESSATION DE PAIEMENT».

Les gendarmes vont connaître une fin de mois, voire d’année, difficile. Selon un communiqué du collectif de la Droite populaire, «à la fin octobre, la gendarmerie nationale n’a plus les moyens de régler ses loyers aux collectivités territoriales». De plus, selon ces parlementaires, «de nombreux logements de nos gendarmes sont insalubres, les familles doivent parfois vivre dans des appartements où, faute d’argent pour le chauffage, la température chute à moins de 16 degrés».

Signé par une partie des députés de la Droite populaire, ce communiqué [
CLIQUEZ ICI POUR LE CONSULTER] daté du 16 octobre fait suite à l’audition, le matin même, de DENIS FAVIER, le directeur général de la GENDARMERIE NATIONALE, interrogé en cette période de préparation budgétaire sur les orientations concernant les crédits pour la gendarmerie.

GEL ET SURGEL DES CRÉDITS

Joint par Acteurs publics, NICOLAS DHUICQ, signataire du communiqué avec 10 autres députés, assistait en tant que membre de la commission de la défense de l’ASSEMBLÉE NATIONALE à cette audition. Le compte rendu de cette audition n’est pour l’heure pas public. Il faut donc s’en tenir aux allégations du collectif de parlementaires. Ex-patron du GIGN, nommé en avril dernier, DENIS FAVIER doit affronter de plein fouet les conséquences du gel et plus encore du surgel des crédits décidés par BERCY, selon l’analyse faite par le député. Le MINISTÈRE DU BUDGET avait imposé en février dernier aux ministères, dans des proportions variables, un nouveau train d’économies à hauteur de 2 milliards d’euros, en plus des 6 milliards déjà décidés pour 2013.

Le député UMP, qui est aussi maire de BRIENNE-LE-CHÂTEAU (AUBE), espérait bénéficier de crédits pour accueillir une nouvelle caserne sur son canton. Il lui faudra sans doute y renoncer. «La gendarmerie ne bénéficie que de 6 millions d’euros de crédits pour 2014 pour ses opérations immobilières», se lamente l’élu, qui comptait sur les dotations de l’État pour boucler son projet.

PATRICK VERCHÈRE, député UMP et maire de COURS-LA-VILLE, accueille dans sa commune du RHÔNE une brigade d’une petite dizaine de gendarmes. Mais jusqu’à présent, «la gendarmerie paye rubis sur l’ongle les loyers», affirme le député-maire qui, lui, n’assistait pas à l’audition. Il n’a pas noté de difficulté particulière des gendarmes dans l’exercice quotidien de leurs missions, à l’inverse de ce qu’affirme NICOLAS DHUICQ. «Le budget pour le carburant est insuffisant”, indique ce dernier, «ce qui signifie moins de patrouilles sur les territoires ruraux».

PEINTURE MOINS CHÈRE

Dans l’incapacité de citer de chiffres précis, NICOLAS DHUICQ affirme tout au plus que «la situation est bien sûr très variable sur le territoire et dépend du périmètre couvert par une communauté de brigade». D’ailleurs, un officier joint par Acteurs publics confirme, sous couvert d’anonymat, qu’il peut y avoir des «difficultés». «Nous assurons les urgences, mais pour les patrouilles et la prévention en général, nous en faisons moins et devons justifier nos déplacements», explique cette source.

En outre, et pour clore le chapitre déplacement, «aucun véhicule n’a été acheté cette année», indique le député NICOLAS DHUICQ. PATRICK VERCHÈRE relevant de son côté que «les véhicules neufs se font effectivement plus rares» et qu’ils ont «changé de couleur». Pour l’anecdote, le bleu marine foncé coûterait moins cher que l’ancien bleu qui recouvrait jusqu’à présent les carrosseries…

Contactée par la rédaction, la DIRECTION GÉNÉRALE DE LA GENDARMERIE NATIONALE n’a pas donné suite à l’ensemble des propos rapportés par les députés de droite. Seul espoir désormais : que BERCY fasse un geste, sans quoi «LA GENDARMERIE VA SE TROUVER EN CESSATION DE PAIEMENT», s’alarme NICOLAS DHUICQ. Rapporteur pour avis, le député PS DANIEL BOISSERIE, présent à l’audition du directeur général, déplorant la «coupe dans les effectifs ces dernières années», se dit «inquiet de l’état de vétusté de certaines casernes». Il espère obtenir une prolongation des systèmes de baux emphytéotiques. Ce montage autorise les sociétés privées immobilières qui contractualisent avec les collectivités à faire de la rénovation et de la mise aux normes des casernes.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES GENDARMES, PREMIÈRES VICTIMES DES COUPES BUDGÉTAIRES

Message par Joss le Jeu 31 Oct 2013 - 12:41



Dernière édition par Joss le Dim 15 Mar 2015 - 15:43, édité 2 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LOUVOIS : UNE ASSOCIATION DE MILITAIRES VEUT ATTAQUER L'ÉTAT

Message par Joss le Sam 30 Nov 2013 - 12:42

LOGICIEL LOUVOIS : UNE ASSOCIATION DE MILITAIRES VEUT ATTAQUER L'ÉTAT



26 NOVEMBRE 2013 LE FIGARO

Des familles de soldats attendent du ministère de la Défense réparation du préjudice moral et financier créé par le logiciel de solde.


La mort de Louvois, LE LOGICIEL DE SOLDE FOU , n'enterrera pas la colère de ses «victimes», qui, dès à présent, entendent obtenir réparation. Cette colère a même été galvanisée par les déclarations du mi­nistre de la Défense, JEAN-YVES LE DRIAN, qui, face à la chaîne complexe des responsabilités dans ce qu'il a reconnu être un «désastre», a choisi de ne pas chercher de boucs émissaires, «pour ne pas décapiter tout le monde».

De quoi faire bondir les associations qui défendent les droits des militaires, premières à avoir tiré la sonnette d'alarme sur les dysfonctionnements de Louvois, en octobre 2011. «On ne peut pas opposer ce genre d'argument aux familles qui se retrouvent aujourd'hui dans des situations dramatiques, s'indigne Nicolas Bara, ancien de la Marine nationale, président de l'association Militaires et Citoyens. Des hommes et des femmes ont dû vendre leur maison, vider l'épargne des enfants pour continuer à honorer le loyer, revendre leurs parts de retraite pour payer les dettes de cantine des enfants. Une épouse de militaire a même vendu son alliance la semaine dernière pour honorer son crédit mensuel!» C'EST DONC EN LEUR NOM QUE SON ASSOCIATION «EXIGE DES RESPONSABLES» ET QUE «DES TÊTES TOMBENT». C'est pourquoi Militaires et Citoyens s'apprête à assigner le ministère devant le tribunal administratif de Versailles, où elle demandera réparation pour le préjudice moral et financier. Les avocats planchent activement sur le dossier et l'évaluation chiffrée du préjudice. «Chercher les responsabilités, ce n'est pas créer des polémiques, comme vous le dites, non, monsieur le ministre, c'est faire la justice! assène Nicolas Bara. Il ne suffit pas de s'excuser, cela ne coûte pas très cher, ou de rembourser les moins-perçus des militaires pour effacer l'ardoise, la facture de l'inconséquence est trop lourde.»

Cette action en justice a plus une portée symbolique que de chances d'aboutir. Le Code de la défense interdisant la représentation syndicale, toute requête collective émanant des armées n'a pas de légitimité juridique à défendre les intérêts de la communauté. La plainte devrait donc être jugée irrecevable. «Quoi qu'il arrive, on ne lâchera rien, on en fait une affaire personnelle», prévient ce militaire qui a passé vingt ans dans les sous-marins nucléaires.

«C'est la France éternelle»

«Tous responsables mais pas coupables, c'est la France éternelle», commente, plus fataliste, Jacques Bessy, colonel de gendarmerie en retraite, président de l'Association de défense des droits de militaires (Adefdromil). Pour lui, chaque famille de militaires doit établir son propre préjudice et intenter une procédure individuelle, «seule manière d'être peut-être indemnisée». S'il estime qu'il faut «laisser Louvois au passé» pour «se tourner enfin vers autre chose», il espère toutefois que des leçons seront tirées de ce «fiasco». Notamment en procédant à la révision de la concertation sociale au sein des armées et, surtout, à la réforme statutaire du militaire, qui ne peut pas défendre ses intérêts et ses droits dans un cadre collectif. Pas plus pour les erreurs de Louvois que pour des délits plus graves. «Les militaires sont la seule catégorie socioprofessionnelle en France à ne pas être protégée contre le harcèlement moral ou sexuel!» déplore Jacques Bessy.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MESSAGE D'UN MILITAIRE FRANCAIS

Message par Joss le Sam 5 Avr 2014 - 14:08

MESSAGE D'UN MILITAIRE FRANÇAIS

3 AVRIL 2014 TWEET

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: MILITAIRES, GENDARMES, POMPIERS POLICIERS NE SONT PLUS PAYES

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum