MARTHE ET MARIE

FED,OR, ARGENT, BITCOINS

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA HOLLANDE A RAPATRIÉ 120 TONNES D’OR DEPUIS NEW-YORK

Message par Joss le Mer 26 Nov 2014 - 15:01

LA HOLLANDE A RAPATRIÉ 120 TONNES D’OR DEPUIS NEW-YORK

22 NOVEMBRE 2014 DUTCHNEWS

La banque centrale Hollandaise a secrètement rapatrié une grande partie de ses réserves d’Or qui étaient stockées dans un endroit sécurisé de la ville de New-York. Au total, 120 tonnes d’Or, d’une valeur de 4 milliards d’Euros ont été ramené par bateau, selon un médias Hollandais.

Cette opération de haute-sécurité a pris des mois pour se réaliser. La banque centrale a décidé de faire revenir ses réserves d’Or en Hollande pour « s’assurer d’une meilleur répartition », selon une déclaration de la banque. De plus, la banque centrale espère redonner confiance aux consommateurs en montrant qu’il y a bien assez d’Or en Hollande pour traverser la crise économique.

Désormais, 31% des réserves d’Or Hollandaises sont à Amsterdam, le même ratio se trouve encore à New-York. Le reste de l’Or Hollandais se trouve à Ottawa et à Londres. En tout, la Hollande possède 612 tonnes d’Or, d’une valeur de 19 milliards d’Euros.


Dernière édition par Joss le Sam 5 Mar 2016 - 11:48, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

SAUVEZ L'OR DE LA SUISSE

Message par Joss le Mer 26 Nov 2014 - 15:17

SAUVEZ L'OR DE LA SUISSE

24 NOVEMBRE 2014

SAUVEZ L'OR DE LA SUISSE par jozecat

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’UKRAINE ADMET QUE SON OR A "DISPARU"

Message par Joss le Jeu 27 Nov 2014 - 10:26

Joss a écrit:L'OR DE L'UKRAINE A ÉTÉ SORTI DU PAYS ET TRANSFÉRÉ AUX ÉTATS-UNIS ? + MANIPULATION


Comme d'habitude, les Américains ont pillé l'or des Ukrainiens puisqu'au détour d'un journal russe, Iskra, on apprend qu'un avion non immatriculé serait reparti avec une quarantaine de boîtes en bois. Au cas où les Russes envahissent le pays, autant leur piquer leur or, réaction logique et prévisible, lire ici et ici NewsWire en anglais qui reprend Iskra. Je suis étonné que la CIA n'ait pas emporté leur planche à billets plutôt que leur or, ha ha ha.
.
Et puisque nous sommes avec le métal doré, un trader américain a vu une bonne opportunité de gagner de l'argent avec un avocat, et traîne la Deutsche Bank au tribunal pour avoir bidonné le cours du fixing de l'or "New York trader sues London gold fix banks. Deutsche Bank accused of gold fix manipulation", lire ici. Cela m'étonne qu'il ait attendu autant de temps.

Toute la presse est soi-disant en émotion parce que

"
Barclays Bank, Deutsche Bank, the Bank of Nova Scotia and two other banks were accused in a lawsuit of manipulating the London gold fix, a benchmark used throughout the $20 trillion market for the metal. Kevin Maher, a New York resident who says he bought and sold gold and gold futures and options, sued in Manhattan federal court claiming the five banks overseeing the century-old benchmark colluded to manipulate it ... The paper was the first study to raise the possibility that the banks, which also include HSBC and Societe Generale, may have been actively working together to manipulate the benchmark", lire ici le Financial Post, ici le Guardian et ici le Washingtons Blog.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic


L’UKRAINE ADMET QUE SON OR A "DISPARU"

24 NOVEMBRE 2014 ZEROHEDGE

L’Ukraine admet que son or a disparu : « Il n’y a presque plus d’or dans les coffres de la Banque centrale. »


Revenons en mars, au moment où le FMI indiquait que les avoirs officiels en or de l’Ukraine pour la fin février, donc juste au moment où le coup d’État contre l’ancien président Viktor Ianoukovytch arrivait à sa conclusion, s’élevaient à 42,3 tonnes, soit 8 % des réserves...



Notons que sous le précédent président « détesté », les réserves d’or de l’Ukraine avaient constamment augmenté, atteignant un sommet record juste avant le coup d’État...



Nous avons déjà fait part d’un étrange incident qui a eu lieu juste après le coup d’État en Ukraine, à savoir que, selon au moins une source, « dans une mystérieuse opération sous le couvert de la nuit, les réserves d’or de l’Ukraine ont été rapidement chargées à bord d’un avion banalisé, qui a ensuite emmené l’or aux États-Unis ».

L'ARTICLE disait :

Cette nuit, autour de 2 heures, un avion de transport non enregistré a décollé de l’aéroport de Boryspil. Selon le personnel de Boryspil, avant l’apparition de l’avion, quatre camions et deux minibus de fret sont arrivés à l’aéroport, tous dépourvus de plaques d’immatriculation. Quinze personnes en uniformes noirs, équipés de masques et de gilets de protection, en sont sortis. Certains étaient armés de mitrailleuses. Ces personnes ont chargé l’avion avec plus de quarante boîtes lourdes.

Après cela, plusieurs hommes mystérieux sont arrivés et sont aussi montés dans l’avion. Le chargement a été effectué à la hâte. Après le déchargement, les voitures sans plaques ont immédiatement quitté la piste et l’avion a décollé en urgence.

Les responsables de l’aéroport qui ont vu se dérouler cette mystérieuse « opération spéciale » ont immédiatement fait leur rapport à l’administration de l’aéroport, laquelle leur a fortement conseillé de « ne pas se mêler des affaires des autres ».

Plus tard, les éditeurs ont été appelés par l’un des hauts fonctionnaires de l’ancien ministère des Impôts avant de déclarer que, selon lui, cette nuit-là, sur les ordres de l’un des « nouveaux dirigeants » de l’Ukraine, toutes les réserves d’or du pays ont été emmenées aux États-Unis.

Inutile de dire qu’aucune déclaration officielle ne vient confirmer que tout cela a bien eu lieu. Et de rappeler notre rapport, dans lequel nous disions que le « prix de la libération de l’Ukraine » était le transfert de son or à la FED, à un moment où l’Allemagne cherchait activement à rapatrier son propre or physique, placé dans les sous-sols de la FED de New York, demande qui avait entraîné les habituelles moqueries des grands médias. Jusqu’à aujourd’hui...

Dans une interview sur Ukraine TV, la Direction de la Banque centrale d’Ukraine elle-même a fait l’aveu étonnant que « dans les coffres de la Banque Centrale, il n’y a presque plus d’or. Il reste une petite quantité de lingots d’or, mais ce n’est que 1 % des réserves. »

Comme sur d’autres rapports du site ukraina.ru, cette étonnante révélation démontre que non seulement l’Ukraine a tranquillement épuisé son or tout au long de l’année, mais que le dernier chiffre officiel – selon lequel le stock d’or de l’Ukraine était 8 fois plus important que le 1 % rapporté – a été trafiqué, et que le nombre réel est inférieur d’environ 90 %.

Selon les statistiques officielles de la BNU, la quantité d’or qui se trouve dans les coffres devrait être huit fois supérieure à ce qui s’y trouve actuellement. Au début de ce mois, le volume d’or était d’environ 1 milliard de dollars, soit 8 % du total des réserves. Maintenant, celui-ci est seulement de 1 %.

Bien sûr, compte tenu que les données sur les réserves officielles de la Banque centrale ont été clairement trafiquée, on se demande depuis combien de temps le « déplacement » factuel de l’or a été mis en place.



Nous obtenons des informations supplémentaires dans un ARTICLE DE RUSILA :



Selon des données récentes, la valeur de l’or de l’Ukraine devrait être 988,7 millions de dollars. Ce qui nous permet d’évaluer la proportion d’or dans les réserves à 8 %. Si l’on en croit la banque Gontareva, il ne reste que la modeste somme de 123,6 millions de dollars en or.

Le chiffre est fantastique, étant donné que fin février (lorsque les nouvelles autorités avaient déjà pris des positions clés), la quantité d’or était de 1,8 milliards de dollars, soit 12 % des réserves.

En d’autres termes, depuis le début de l’année, les réserves d’or ont fondu de près de seize fois. En février, le stock contenait environ 21 tonnes d’or, dont la présence avait été fièrement annoncée par Serhiy Arbuzov, qui a dirigé la BCU de 2010 à 2012. Qu’est-il donc arrivé aux autres 20,8 tonnes d’or ?

Expliquer la réduction dramatique dans le contexte de la dévaluation de la hryvnia (la devise ukrainienne – NDLR) par la vente d’or est impossible. Après tout, 92 % des réserves de la Banque nationale sont sous la forme d’une monnaie étrangère qui est beaucoup plus facile à utiliser pour maintenir les niveaux de la hryvnia et couvrir les passifs courants. En outre, depuis mars, le prix international de l’or a chuté. Vendre son or dans de telles circonstances serait un crime. En fait, il serait plus opportun d’augmenter les réserves d’or grâce à la conversion des devises en métaux précieux.

Mais apparemment, le résultat n’est pas dû à la négligence ou l’insouciance de quelqu’un. La réserve d’or a été activement acheminée hors du pays, en raison des perspectives économiques et politiques très vagues de l’Ukraine. Quelque chose de semblable est arrivé à des réserves d’or de l’URSS lorsque le gouvernement de Gorbatchev a réalisé que la Perestroïka menait le pays vers l’abîme : l’or a tout simplement disparu vers une direction inconnue.

Voici la conclusion de l’article :

« Comme le montre l’Histoire, la réduction des réserves d’or dans le contexte d’une crise politique aiguë est généralement précédée par l’effondrement de l’État. »

Curieusement il n’y avait pas de réduction d’or officielle juste avant le moment où Victoria « Fuck the UE » Nuland prévoyait l’éviction de M. Ianoukovytch, bien au contraire (comme indiqué ci-dessus) ! Il est encore plus étrange que ce fût durant la période où l’Ukraine a été « soutenue » par ses alliés occidentaux que plusieurs milliards de dollars d’or physique – l’or du peuple – se sont tout simplement « volatilisés ».

En tout cas, maintenant que la disparition de l’or de l’Ukraine a été confirmée, peut-être est-il temps de revoir l’histoire « non-confirmée » selon laquelle, peu de temps après que le régime ukrainien actuel a pris le pouvoir, la majeure partie de l’or du pays a été envoyée aux États-Unis.

À ce jour, la FED de New York n’a toujours pas répondu à notre demande du mois de mars dernier visant à savoir si l’or de l’Ukraine a été redomicilié dans les coffres situés à environ quatre-vingts pieds au-dessous de Liberty 33 [1].
Notes

[1] 33 Liberty Street, l’adresse de la Banque de Réserve fédérale de New York – NDLR.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE ROUBLE ET LE KRACH HAUSSIER DE L’OR !

Message par Joss le Mer 3 Déc 2014 - 21:55

LE ROUBLE ET LE KRACH HAUSSIER DE L’OR !

2 DECEMBRE 2014 LECONTRARIEN.COM


Attention mes chers amis, nous rentrons dans la dernière ligne droite de la fin de l’année et cela va commencer à secouer fermement. Les raisons sont multiples, mais pour moi la principale c’est la guerre économique menée par l’Occident à l’égard de la Russie de Poutine.

Le rouble, la monnaie russe, a perdue cette semaine 15 %. Depuis le début de l’année, la monnaie russe a perdu près de 40 % de sa valeur. C’est énorme. Déjà en Russie l’inflation augmente très fortement en particulier sur les produits alimentaires.

La Banque centrale russe ne fait rien et ne dit pas grand-chose, ce qui ne veut pas dire que rien ne va se passer… Poutine est en train de préparer le coup de pied de l’âne et il va déstabiliser les marchés, et le point faible c’est le marché de l’or.

La chute du pétrole cache en réalité une terrible bataille géopolitique tellement vaste qu’il est très difficile pour le moment d’en déduire les contours. Néanmoins, la Russie ne va pas rester là à contempler sa ruine.

Poutine pourrait laisser le rouble s’effondrer encore quelques jours, laisser les marchés jouer la vente du rouble à découvert et les laisser s’enférer. Puis, lorsque le rouble arrivera sur une résistance majeure vers le bas… il suffit de déclarer que l’on va rendre le rouble convertible en or… et là, c’est le massacre et une hausse fulgurante prenant tous les opérateurs à revers…

Il va se passer cela ou autre chose, mais il va y avoir une réaction économique russe et elle risque de faire mal à certains.

La question est aussi de savoir si les Chinois pourraient suivre les Russes.

Charles SANNAT

SOURCE ICI

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

BELGIQUE ENVISAGE AUSSI DE RAPATRIER SES RÉSERVES D’OR

Message par Joss le Dim 14 Déc 2014 - 11:19

LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENVISAGE AUSSI DE RAPATRIER SES RÉSERVES D’OR

9 DÉCEMBRE 2014 EXPRESS.BE

LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE (BNB) envisage de rapatrier les réserves d’or du pays, a indiqué LUC COENE, le gouverneur de la BANQUE NATIONALE, au cours d’une interview donnée à VTM NIEUWS.


Récemment, les PAYS-BAS et l’ALLEMAGNE ont aussi annoncé le rapatriement de leurs stocks d’or détenus à l’étranger. La BANQUE NATIONALE D’AUTRICHE a annoncé au mois de mai de cette année qu’elle allait envoyer des experts indépendants à Londres pour faire un inventaire des réserves d’or que le pays détient dans les coffres de la BANQUE D’ANGLETERRE.

Plus récemment, le peuple SUISSE s’est prononcé sur un référendum envisageant la possibilité du rapatriement des réserves d’or du pays. Et en FRANCE, MARINE LE PEN, la dirigeante du FRONT NATIONAL, a réclamé un audit et le rapatriement des réserves d’or conservées à l’étranger.

Selon LUC COENE, cette question devrait aussi se poser en BELGIQUE, et pour y répondre, la BANQUE NATIONALE doit explorer la possibilité d’un rapatriement proactif.

Il avertit que ces opérations peuvent avoir des conséquences importantes. Non seulement, il faut s’assurer de pouvoir transporter ces réserves en toute sécurité, mais de plus, il faut également obtenir la garantie qu’elles pourront faire l’objet d’un stockage sécurisé en BELGIQUE.

La BELGIQUE dispose d’une réserve d’or de 227 tonnes. La plus grande partie est conservée dans les coffres de la BANQUE D’ANGLETERRE à LONDRES. L’or y avait été transféré au cours de la Seconde Guerre Mondiale pour éviter que les Nazis ne s’en emparent.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

USA PRÉPARENT LA FIN DE LA COTATION DES MÉTAUX PRÉCIEUX ET V

Message par Joss le Ven 26 Déc 2014 - 11:10

LES ÉTATS-UNIS PRÉPARENT LA FIN DE LA COTATION DES MÉTAUX PRÉCIEUX ET VERROUILLENT LE COURS OFFICIEL DU DOLLAR

22 DÉCEMBRE 2014 THE VINEYARD OF THE SAKER

Depuis aujourd’hui 22 décembre 2014, la fluctuation des cours des métaux précieux, qui n’était pas vraiment libre d’interventions, est strictement encadrée sur les marchés états-uniens. La valeur du dollar exprimé en or deviendra donc une constante officielle, et absolument non représentative de l’impossibilité d’obtenir une once d’or pour quelque montagne de dollars que ce soit.


Dès le 11 décembre, l’autorité de gestion des marchés à terme avait annoncé ces nouvelles modalités, pour les deux marchés principaux que sont le Comex (Commodity Exchange) et le Nymex (New York Mercantile Exchange), au moyen de la règle n° 589 intitulée Special Price Fluctuation Limits [1]. L’esprit de cette manœuvre est habilement noyé dans des complexités techniques, consistant en une savante grille de fluctuations autorisées en valeur absolue (et non pas en pourcentage), et pour des plages de prix différentes d’un métal à l’autre, puisqu’évidemment la même valeur absolue (100 dollars par exemple) ne représente pas du tout le même pourcentage de la valeur d’une once, selon qu’il s’agit de cuivre ou de platine.



Ainsi il n’est pas dit que la fluctuation maximale est de 20 % pour tous les métaux, mais la lecture attentive de la grille montre, par exemple, que si le dernier cours de l’or était inférieur à 1000 dollars, la fluctuation maximale autorisée (en plus ou en moins) est de 100 dollars, et si le dernier cours se trouvait dans la tranche de 1000 à 2000 dollars, la fluctuation permise est de 200 dollars…, la tranche maximale prise en considération par la grille étant celle, pour l’or, de 3000 à 4000 dollars (il n’y a pas de tranche ouverte vers le haut, type 4000 et plus).

Cette nouvelle règle laisse donc le lecteur de la grille libre d’imaginer ce qui se passera lorsque le cours de l’or atteindra 4000 dollars (guère plus du double du cours du 6 septembre 2011), à savoir fluctuation libre sans limite ou fermeture définitive des marchés, à moins que les autorités de régulation de la place d’échanges phare de l’économie de marché mondiale considèrent, et veuillent faire considérer, totalement inconcevable un doublement du prix de l’or, exprimé en dollars, par rapport au prix librement fixé par le jeu de l’offre et de la demande jusqu’aux manipulations monstres de septembre 2011.

En-deçà de ce cours maximal pris en considération, dès qu’une fluctuation, par rapport à la dernière clôture, atteint la marge maximale autorisée, le marché est suspendu pour cinq minutes, puis est rouvert à partir du cours de la dernière clôture journalière (cours de la veille), et c’est par rapport à celui-ci que se mesure la fluctuation maximale autorisée, alors élargie d’une unité supplémentaire (additional increment, l’obscurité est intentionnelle), mais mesurée toujours par rapport au cours de fermeture de la veille, pas par rapport au cours précédant l’interruption de séance.

S’il faut interrompre le jeu de l’offre et de la demande deux ou trois fois, on réouvre chaque fois au dernier cours de la veille, avec une autorisation de fluctuation élargie… sachant qu’une variation de 200 dollars pour une once d’or représente à peine une fluctuation de 17% par rapport au cours d’aujourd’hui, ou 3 dollars pour une once d’argent représente une fluctuation de 19 % par rapport au cours d’aujourd’hui.

Et si le même incident se répète quatre fois dans la même journée, le marché est fermé jusqu’au prochain jour ouvrable. Et, sauf erreur dans l’entendement de la note, le prochain jour ouvrable (s’il y a…) démarrera au cours de l’avant-dernière journée de cotation, comme si l’emballement du jour précédent n’avait tout simplement pas eu lieu.

En d’autres termes, si vous voulez acheter ou vendre et qu’un équilibre possible entre offre et demande le permet, cela doit être dans le cadre de la marge de fluctuation autorisée, et cette règle sera martelée quatre fois par jour, moyennant suspensions de séance, jusqu’à ce que vous acceptiez de négocier dans ces marges ou retiriez votre offre d’achat ou de vente.

Les chiffres lors de l’entrée en vigueur du système correspondent, pour l’or, à la deuxième tranche et, pour l’argent, à la première tranche, mais il n’est pas interdit qu’une progression considérée comme raisonnable, et donc autorisée, amène l’or à s’apprécier, par rapport au dollar, de 15 % un premier jour, puis 15 % le lendemain, et ainsi de suite, donnant le temps aux autorités états-uniennes de prendre les mesures qui s’imposent.

Exit donc les vidéos alarmistes montrant en cinq minutes sur Youtube un enchaînement d’évènements de marché pouvant mener à l’effondrement total du dollar et de l’économie états-unienne en quelques heures, de l’aube à Tokyo jusqu’au crépuscule à Los Angeles.

Désormais, il faudra au moins quatre jours de cotation, pour que le métal jaune retrouve ne serait-ce que son niveau d’avant les manipulations monstres.

L’organisation qui gère les marchés (CME ou Chicago Mercantile Exchange) se prépare évidemment à un défaut majeur, et probablement imminent, concernant un métal significatif, sur le marché qui donne le La au niveau mondial.

Il se couvre en limitant simultanément le libre jeu de l’offre et de la demande des principaux métaux, à savoir l’or, l’argent, le cuivre, le platine et le palladium, afin d’empêcher qu’un défaut sur l’or ne génère une ruée sur l’argent ou le platine, par exemple (l’épuisement des réserves de cuivre n’est pas imminente, même si la Chine pourrait le faire croire, en stockant de quoi alimenter son industrie pendant plusieurs années), dont l’envolée montrerait alors ce que la fermeture du marché de l’or visait à cacher (que le dollar ne permet d’acheter plus que du sable).

Les États-Unis, quant à eux, se préparent de toute évidence à la fermeture définitive des marchés de métaux précieux.

En 1944, ils ont fixé arbitrairement la valeur du dollar à 1/35° d’once d’or, ont fait pendant quelque temps le plein d’or à ce taux, puis, un jour de 1971, ont tout simplement, unilatéralement, et en violation de traités internationaux (les accords de Bretton Woods qu’ils avaient concoctés pour se faire remettre l’or du monde), refusé de restituer l’or que les pays qui se croyaient amis leur avaient remis. Ils ont toléré ensuite l’existence de marchés d’apparence privée, qui vendent au compte-gouttes, ou, en tout cas, qui n’ont pas été conçus pour les échanges de centaines ou milliers de tonnes nécessaires aux gouvernements et banques centrales, et à des taux fixés en théorie par le jeu du marché, mais largement supérieurs à 35 dollars l’once, et plafonnés soudainement à 1 927 dollars par une manipulation monstre, juste une minute avant l’annonce de la capitulation de la Suisse (objet d’un ultimatum états-unien) le 6 septembre 2011.

Ces marchés (Comex essentiellement) ont pour fonction principale d’afficher une dépréciation fallacieusement modérée du dollar par rapport à l’or, et pour fonction secondaire, depuis cinq ans, de différer la révélation par la Chine de la faillite des États-Unis, au moyen de livraisons d’or au taux officiel, mais qui, d’une part ne permettront pas d’épuiser les montagnes de dollars dont la Chine veut se défaire, et d’autre part se termineront incessamment, lorsque la baisse artificielle ne suffira plus à faire vendre les derniers détenteurs d’or du monde occidental. Sur ces marchés, les cours sont dictés par les promesses de vente (donc justement les marchés à terme), représentant une centaine de fois le volume réel d’or disponible.

Cependant, si l’hyper-impression de dollars a été accélérée depuis 2011, la valeur véritable du dollar n’a pu que baisser.

En 2006, les États-Unis ont cessé de publier l’agrégat M3 de leur masse monétaire, fait unique parmi toutes les puissances économiques et scandaleux, puisqu’ils prétendent conserver à leur monnaie le statut d’unique monnaie d’échange internationale, tout en refusant de dévoiler combien est en circulation, mais selon la Réserve fédérale de Saint-Louis, la masse monétaire a de nouveau doublé depuis 2011… Donc, si un dollar valait vraiment 1/2000° d’once d’or en 2011 (en fait le dollar était déjà très surévalué) il en vaut arithmétiquement de l’ordre de 1/4000° aujourd’hui.

Cette opération est magnifique !

Si les marchés s’étaient emballés, comme ils pouvaient le faire jusqu’à la semaine dernière, et sans parler d’hyperinflation ou d’hyperdévaluation, mais simplement d’une multiplication ou division par cinq par exemple, le temps que les autorités réagissent (il faut parfois plus de cinq minutes), les marchés auraient pu être fermés (pardon, cotations suspendues indéfiniment) à la cotation de 10000 dollars pour une once d’or, signifiant une division par cinq de la valeur du dollar par rapport à 2011, ou dix par rapport à aujourd’hui, et ce chiffre serait entré dans les annales comme la dernière valeur plus ou moins librement établie du dollar par les marchés.

Désormais les cotations seront temporairement suspendues, dès que le dollar aura subi par rapport à l’or une dépréciation de 15 % (quand l’or augmente de 17 %, le dollar baisse de 15 %). Et si cette dépréciation est confirmée quatre fois, elle sera annulée, puis les marchés définitivement fermés sur la cotation de la veille, il n’y a aucun doute là-dessus. On pourra alors dire qu’il n’y a plus assez de métaux précieux disponibles à la vente, pour justifier une salle de marché, laisser passer l’ire de la Chine qui déclarera ne plus pouvoir accepter de paiements en dollars (et la laisser continuer à vendre de l’or à Shanghai pour quelque montant en yuans que ce soit, si elle veut), et annoncer au reste du monde que l’or vaut définitivement X dollars l’once, par exemple le cours de l’avant-dernière séance, peut-être augmenté de 199 dollars, s’il était dans la tranche des 1000 à 2000 dollars.

La valeur du dollar exprimé en or deviendra donc une constante officielle, et absolument non représentative de l’impossibilité d’obtenir une once d’or pour quelque montagne de dollars que ce soit.

Quelque temps plus tard on pourra tolérer l’ouverture au Chili d’une bourse du cuivre, métal important en termes de volumes, ou laisser les industries consommatrices traiter directement avec les mines productrices.

La valeur du dollar aura été verrouillée, pour ceux qui souhaiteront (ou seront forcés de) continuer à l’utiliser, après l’incident métallique que la CME appelle événement déclencheur (triggering event).

DELENDA CARTHAGO (STRATEDIPLO)

NOTE

[1] IMPLEMENTATION OF NEW NYMEX/COMEX RULE REGARDING SPECIAL PRICE FLUCTUATION LIMITS FOR CERTAIN NYMEX AND COMEX METALS FUTURES AND OPTIONS CONTRACTS (cmegroup.com, anglais, PDF, 11-12_2014)
SOURCE : LES ÉTATS-UNIS PRÉPARENT LA FIN DE LA COTATION DES MÉTAUX PRÉCIEUX ET VERROUILLENT LE COURS OFFICIEL DU DOLLAR (stratediplo.blogspot.fr, français, 22-10-2014)

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA RUSSIE ACHÈTE MAINTENANT DE L'OR EN PERMANENCE

Message par Joss le Dim 8 Fév 2015 - 20:49

PRÉPARATION AU CRASH.... LA RUSSIE ACHÈTE MAINTENANT DE L'OR EN PERMANENCE...

18 JANVIER 2015 ZERO HEDGE

Antal Fekete doit clairement conseiller la Banque Centrale de Russie en toute discrétion... Au cours de ces six derniers mois, celle-ci a en effet acheté un maximum d'or pour se débarrasser progressivement de tous les dollars qui lui sont envoyés pour payer son pétrole...


Antal Fekete doit clairement conseiller la Banque Centrale de Russie en toute discrétion... Au cours de ces six derniers mois, celle-ci a en effet acheté un maximum d'or pour se débarrasser progressivement de tous les dollars qui lui sont envoyés pour payer son pétrole... "The rumors of Russia selling its gold reserves, it is now clear, were greatly exaggerated as not only did Putin not sell, Russian gold reserves rose by their largest amount in six months in December to just over $46 billion (near the highest since April 2013). There is another trend that also continues for the Russians - that of reducing their exposure to US Treasury debt".

Les Chinois font exactement la même chose, se débarrassent de leurs dollars soit en achetant des métaux précieux soit en achetant des biens immobiliers et des entreprises à l'étranger, comme par exemple des aéroports en France... Suivez mon regard dirigé vers Toulouse... Lire ici ZH.

Traduction: les deux grandes puissances se débarrassent de la monnaie papier en prévision du grand effondrement du dollar et le transforment en physique.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA RUSSIE ACHETE MAINTENANT DE L'OR EN PERMANENCE

Message par Joss le Mar 24 Fév 2015 - 21:37

LA RUSSIE ACHETE MAINTENANT DE L'OR EN PERMANENCE

18 JANVIER 2015 ZEROHEDGE

Antal Fekete doit clairement conseiller la Banque Centrale de Russie en toute discrétion... Au cours de ces six derniers mois, celle-ci a en effet acheté un maximum d'or pour se débarasser progressivement de tous les dollars qui lui sont envoyés pour payer son pétrole... "The rumors of Russia selling its gold reserves, it is now clear, were greatly exaggerated as not only did Putin not sell, Russian gold reserves rose by their largest amount in six months in December to just over $46 billion (near the highest since April 2013). There is another trend that also continues for the Russians - that of reducing their exposure to US Treasury debt". Les Chinois font exactement la même chose, se débarassent de leurs dollars soit en achetant des métaux précieux soit en achetant des biens immobiliers et des entreprises à l'étranger

Traduction: les deux grandes puissances se débarrassent de la monnaie papier en prévision du grand effondrement du dollar et le transforment en physique

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’OR DE LONDRES ENGLOUTI PAR L’INDE ET LA CHINE

Message par Joss le Lun 5 Oct 2015 - 9:46

L’OR DE LONDRES ENGLOUTI PAR L’INDE ET LA CHINE

4 OCTOBRE 2015 SPUTNIK

La bourse des métaux de Londres connait un véritable déficit en or, confirme A-Mark, la principale entreprise-distributrice de métaux précieux.
Le déficit a été provoqué par un accaparement massif de l’Inde et de la Chine, et une telle tendance pourrait susciter des changements sérieux sur les marchés boursiers mondiaux.

« Nos rues ne sont pas pavées d’or », maintiennent les autorités britanniques, espérant dissuader les étrangers de venir à Londres pour s’approvisionner en or.

Pourtant, rien ne repousse les étrangers attirés par l’appel de ce métal précieux.

Londres représente un des centres mondiaux de la conservation, de l’achat et de la vente de l’or. Actuellement, les analystes observent une tendance alarmante: l’or fuit le pays en grandes quantités, surtout dans les poches des acheteurs indiens et chinois.

Pour faire face à la diminution des stocks d’or, le Royaume-Uni tente d’augmenter les importations pour que la demande ne se laisse pas distancer par l’offre.

La motivation derrière ces achats massifs d’or s’explique par le fait qu' »en Asie on comprend la différence entre la monnaie fiduciaire, imprimé par l’Etat, et un vrai moyen de conserver son capital », a expliqué le représentant du groupe Quilter Cheviot Investment Management, Ned Naylor-Leyland.

« L’or sert d’assurance contre les conséquences de la fin d’un super-cycle et contre la mort potentielle du système monétaire actuel ».

Ainsi, les chercheurs en économie font remarquer que l’intérêt croissant pour l’or posera encore beaucoup de problèmes à l’Occident. Les économies en voie de développement achètent le métal précieux dans le but de fonder leur propre marché de l’or, ce qui pourrait nuire considérablement au monopole du dollar.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’AUTRICHE ANNONCE AVOIR RAPATRIÉ 15 TONNES D’OR DE LONDRES

Message par Joss le Mar 12 Jan 2016 - 22:13

L’AUTRICHE ANNONCE AVOIR RAPATRIÉ 15 TONNES D’OR DE LONDRES

14 DECEMBRE 2015 BUSINESSBOURSE

L’Autriche a rapatrié 15 tonnes de ses réserves d’or, appliquant son plan de détenir la moitié de son stock de métal précieux à l’intérieur de ses frontières, a déclaré la Banque nationale autrichienne (OeNB) vendredi.


L’OeNB, qui gère les 280 tonnes d’or de l’Autriche, a déclaré en mai que, d’ici 2020, 50% des réserves seraient détenues en Autriche, 30% à Londres et 20% en Suisse. La plus grande partie de son stock est actuellement en Angleterre.

« À la fin du mois de novembre, la Banque nationale autrichienne a rapatrié 15 tonnes de son or dans ses propres coffres, » a déclaré l’OeNB. Un porte-parole de la banque centrale a déclaré qu’elle avait commencé à rapatrier l’or de Londres dès octobre.

Suite à ce rapatriement, l’Autriche détient environ 65 tonnes d’or, ou près de 23% de ses réserves, sur son territoire, selon le porte-parole. Environ les trois-quarts, ou 209 tonnes, étaient à Londres, a-t-il dit, et six tonnes se trouvaient en Suisse.

« Londres et Zurich demeurent les centres les plus importants pour le commerce de l’or physique, » continue l’OeNB, un argument qu’elle a maintes fois utilisé pour justifier pourquoi elle détenait autant de ses réserves à l’étranger.

Au cours des décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, des soucis de sécurité ont aussi joué un rôle, parce que les centres de négoce internationaux constituaient les meilleurs endroits pour utiliser l’or en cas de crise internationale, a déclaré l’OeNB.

« Les considérations géopolitiques durant la Guerre froide ont aussi joué un rôle, » a indiqué la banque centrale à Vienne, qui ne se trouve qu’à une heure de route du Rideau de fer, qui a divisé l’Europe durant

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA CHINE ACCÉLÈRE SON ACCUMULATION DE RÉSERVES D’OR

Message par Joss le Jeu 14 Jan 2016 - 21:17

LA CHINE ACCÉLÈRE SON ACCUMULATION DE RÉSERVES D’OR

2 JANVIER 2016 24HGOLD


Au mois de juillet dernier, j’ai publié un article intitulé How much gold does China really have?, dans lequel je me suis penché sur une estimation des réserves d’or accumulées par la Chine basée sur les annonces occasionnelles du pays. En partant du taux d’accumulation mensuel moyen de 8 tonnes, j’ai développé le graphique ci-dessous, qui m’a donné 2.186 tonnes d’or d’ici à la fin 2020.

Depuis lors, la Chine a commencé à publier officiellement l’état de ses réserves d’or chaque mois, et a déjà accumulé 86 tonnes de métal en cinq mois – soit 17,2 tonnes par mois en moyenne. C’est bien plus que son taux d’accumulation précédent, et vous pourrez vous en faire une idée plus claire en jetant un œil à cette mise à jour du graphique précédent :

Si la Chine continue d’accumuler de l’or à ce rythme, elle possèdera 2.792 tonnes de métal d’ici à la fin 2020, soit 606 tonnes de plus que mon estimation initiale. Dans mon article précédent, j’ai noté que ces nouvelles additions aux réserves d’or officielles ainsi que l’accumulation d’or par les banques commerciales représentent environ 45% des flux entrants de métal jaune sur le marché chinois (c’est-à-dire des importations d’or et de la production chinoise). Le graphique ci-dessous montre ces deux estimations (lignes verte et bleue).

Ce qui est intéressant ici est la moyenne des lignes verte et bleue sur la période de mai 2009 à juin 2015 (les deux dates auxquelles les réserves de la Chine ont été annoncées), qui s’élève à 17,1 tonnes par mois (ligne en rouge), un chiffre très proche du taux d’accumulation de métal jaune par la Chine de 17,2 tonnes (ligne violette) depuis juillet 2015. Entre juin 2011 et juin 2015, alors que les flux entrants d’or vers la Chine ont fortement augmenté, cette moyenne est passée à 20,5 tonnes, ce qui est très proche des deux plus grosses accumulations mensuelles rapportées par la Chine.

Ces chiffres semblent impliquer que maintenant que la Chine dévoile l’état de ses réserves d’or de manière régulière, elle peut officiellement accumuler du métal au même rythme qu’elle le faisait non-officiellement par le passé. Bien entendu, cette théorie implique que les banques commerciales chinoises n’ajoutent plus de métal à leurs réserves, ce qui semble peu probable puisque le marché de l’or chinois est en expansion. Il se pourrait cependant que les banques commerciales réduisent leurs inventaires, qui se retrouvent absorbés par les réserves officielles.

J’aimerais également noter que l’analyse ci-dessus part du principe que la Chine ajoute de l’or à ses réserves à partir du marché domestique uniquement. Selon Koos Jansen en revanche, la Chine achèterait des barres de 400 onces sur les marchés étrangers. Je pense que c’est possible, mais de la manière dont je vois les choses, même si ces achats étaient effectués au travers de la Bank of China comme le pense Koos, de tels achats seraient devenus évidents aux yeux des banques commerciales occidentales. Si les achats de la Banque populaire de Chine via Bank of China étaient consistants, ils deviendraient vite la proie des traders. C’est pourquoi je pense que de telles activités ne peuvent qu’être sporadiques et tactiques, pour tirer avantage de la faible demande sur le marché de l’or occidental. Au fil des annonces qui seront faites en cours d’année concernant les réserves d’or de la Chine et celles des banques commerciales ainsi que les importations et la production minière, nous pourrons déterminer laquelle des théories avancées se trouve être correcte.


Dernière édition par Joss le Sam 5 Mar 2016 - 11:46, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA RUSSIE ACHETE 13,6 TONNES D'OR EN JANVIER

Message par Joss le Mer 24 Fév 2016 - 10:47

LA RUSSIE ACHÈTE 13,6 TONNES D'OR EN JANVIER

22 FEVRIER 2016 BUSINESSBOURSE

La Russie a ajouté 13,6 tonnes d’or à ses réserves au mois de janvier, soit 37% de moins que les 21,6 tonnes de métal achetées par la banque centrale du pays en décembre.

Il s’agit ici d’un record à la baisse de ses achats d’or mensuels depuis juillet 2015, année au cours de laquelle la Russie a ajouté 208 tonnes d’or à ses réserves.

La banque centrale russe est le plus gros acheteur d’or institutionnel de la planète, devant la Chine.


Dernière édition par Joss le Sam 5 Mar 2016 - 11:44, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L'AUTRICHE ANNONCE AVOIR RAPATRIE 15 TONNES D'OR DE LONDRES

Message par Joss le Mer 24 Fév 2016 - 10:54

L'AUTRICHE ANNONCE AVOIR RAPATRIE 15 TONNES D'OR DE LONDRES

14 DECEMBRE 2015 BUSINESSBOURSE


L’Autriche a rapatrié 15 tonnes de ses réserves d’or, appliquant son plan de détenir la moitié de son stock de métal précieux à l’intérieur de ses frontières, a déclaré la Banque nationale autrichienne (OeNB) vendredi.

L’OeNB, qui gère les 280 tonnes d’or de l’Autriche, a déclaré en mai que, d’ici 2020, 50% des réserves seraient détenues en Autriche, 30% à Londres et 20% en Suisse. La plus grande partie de son stock est actuellement en Angleterre.

« À la fin du mois de novembre, la Banque nationale autrichienne a rapatrié 15 tonnes de son or dans ses propres coffres, » a déclaré l’OeNB. Un porte-parole de la banque centrale a déclaré qu’elle avait commencé à rapatrier l’or de Londres dès octobre.

Suite à ce rapatriement, l’Autriche détient environ 65 tonnes d’or, ou près de 23% de ses réserves, sur son territoire, selon le porte-parole. Environ les trois-quarts, ou 209 tonnes, étaient à Londres, a-t-il dit, et six tonnes se trouvaient en Suisse.

« Londres et Zurich demeurent les centres les plus importants pour le commerce de l’or physique, » continue l’OeNB, un argument qu’elle a maintes fois utilisé pour justifier pourquoi elle détenait autant de ses réserves à l’étranger.

Au cours des décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, des soucis de sécurité ont aussi joué un rôle, parce que les centres de négoce internationaux constituaient les meilleurs endroits pour utiliser l’or en cas de crise internationale, a déclaré l’OeNB.

« Les considérations géopolitiques durant la Guerre froide ont aussi joué un rôle, » a indiqué la banque centrale à Vienne, qui ne se trouve qu’à une heure de route du Rideau de fer, qui a divisé l’Europe durant quatre décennies.


Dernière édition par Joss le Sam 5 Mar 2016 - 11:42, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE CANADA VEND SES RÉSERVES D'OR

Message par Joss le Sam 5 Mar 2016 - 11:26

LE CANADA VEND SES RÉSERVES D'OR

3 MARS 2016 LAPRESSE.CA

Le gouvernement canadien a pratiquement achevé la vente graduelle de ses réserves d'or, qui se chiffrent maintenant à 77 onces seulement - évaluées lundi à environ 130 000 $.

Selon des données du Conseil mondial de l'or, le Canada fait bande à part au sein du G7 : les autres membres conservent tous des réserves d'or d'au moins plusieurs centaines de tonnes du métal précieux.

Le ministère des Finances a indiqué jeudi qu'Ottawa avait vendu près de 22 000 onces de pièces d'or en février, pour une somme d'environ 35 millions $.

Un porte-parole du ministère a expliqué que la politique du gouvernement est toujours de diversifier son portefeuille en vendant des matières premières supports, comme l'or, afin d'investir plutôt dans des actifs qui sont plus facilement négociables sur les marchés.

L'ancien haut fonctionnaire aux Finances Don Drummond ne croit pas qu'il serait judicieux pour le Canada de conserver actuellement son or, qui n'offre pas de très bons rendements et qui exige des dépenses d'entreposage.

L'or symbolisait depuis des siècles la richesse d'un État, mais le Canada se départit depuis des décennies de ses réserves de métal jaune. Depuis quelques années, en fait, Ottawa s'est tourné notamment vers le dollar américain et la livre sterling.

En février, les Américains détenaient environ 8133 tonnes d'or, soit 72 % de leurs réserves de valeurs, selon le Conseil mondial de l'or. L'Allemagne, de son côté, détenait le mois dernier 3381 tonnes d'or, soit 66 % de ses réserves, alors que l'Italie et la France conservaient chacun plus de 2400 tonnes - soit 60 % de leurs réserves respectives de valeurs.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’ETAT DU TEXAS LANCE SA PROPRE RÉSERVE D’OR

Message par Joss le Dim 8 Mai 2016 - 21:33

RÉVOLUTION MONÉTAIRE ? L’ETAT DU TEXAS LANCE SA PROPRE RÉSERVE D’OR

6 MAI 2016 REINFORMATION.TV


Va-t-on vers la fin de la toute puissance de la FED, et de la haute finance américaine qui en détient le pouvoir et les capitaux ? L’Etat du Texas établit une réserve d’or qui vise à rétablir l’emploi légal du métal comme monnaie, pour échapper à l’emprise fédérale. Cette fronde monétaire pourrait déboucher sur une révolution mondiale, avec la bénédiction de la Chine et de la zone euro.

Le Texas aura à sa disposition pour la fin de l’année 2016 UN DÉPÔT POUR LES LINGOTS D’OR ET D’AUTRES MÉTAUX PRÉCIEUX, en particulier l’argent, le TBD (Texas Bullion (lingots) Depository). Il exigera alors le retour d’un milliard de dollars déposés sous forme de métaux précieux à la FED à New York. Quand il a signé la loi organisant le projet, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, la présentait simplement comme un moyen d’économiser les frais de dépôt payés à NY. Pour satisfaire le contribuable du Texas.

LA RÉSERVE D’ETAT DU TEXAS VA SAPER LE MONOPOLE DE LA FED

En fait, la chose va beaucoup plus loin. Le texte de loi autorise le TBD à recevoir en dépôt les biens des citoyens du Texas et de faire des chèques sur leurs dépôts de métaux précieux, tout en interdisant à ce TBD de se lancer dans des activités de prêt, et donc de créer de la monnaie ex nihilo comme la FED en a pris l’habitude. Ainsi le public pourra-t-il utiliser quotidiennement l’or et l’argent pour des transactions ordinaires. L’économiste Michael Boldin, du « Tenth Amendment’s Center » y voit donc « un pas important vers l’usage de l’or et de l’argent comme monnaie légale dans l’Etat ». Rappelons que le dixième amendement de la Constitution américaine inscrit dans les faits ce que l’Union européenne proclame dans les paroles, le principe de subsidiarité : il impose que tout ce qui peut être efficacement fait par les Etats ne soit pas traité au niveau fédéral. Boldin ajoute que le Texas Bullion Depository va « saper le monopole de la Federal Reserve en introduisant une compétition dans le système monétaire » américain.

L’OR MONNAIE LÉGALE ? UNE RÉVOLUTION MONÉTAIRE !

Une opinion que renforce l’analyse de William H. Greene, professeur d’économie à l’université de New York : « A la longue, comme les résidents de l’Etat utiliseront les billets de la FED et les pièces d’or et d’argent, comme celles-ci garderont mieux leur valeur, on assistera à l’inverse de la loi de Graham : la bonne monnaie chassera la mauvaise ! » Et Boldin d’ajouter : « Une fois arrivé à ce point, les gens ordinaires ne voudront plus des billets de la FED ». Et la FED ne jouera plus qu’un rôle « nul » pour l’Etat du Texas.

Si le Texas est en pointe dans cette fronde anti-fédérale et surtout anti-haute finance (cette haute finance qui a la main sur la FED, laquelle, il faut le répéter à satiété, est une banque centrale privée), il n’est pas le seul. En fait la Constitution américaine autorise l’utilisation de l’or et de l’argent comme monnaie légale, et déjà l’Oklahoma, l’Utah et la Louisiane ont annoncé leur volonté d’en profiter. Et, prenant le Texas comme modèle, le Tennessee décidé il y a quelques jours de construire aussi sa propre réserve d’or.

LA MORT DU DOLLAR COMMENCE-T-ELLE AVEC L’OR DU TEXAS ?

La fronde monétaire du Texas promet donc de déboucher sur une véritable révolution anti-fédérale, qui pourrait bien avoir des répercussions mondiales. Les accords de Bretton Woods avaient organisé à la fin de la seconde guerre mondiale une sorte d’ordre monétaire qui reposait sur l’or et l’argent. On sait que la France du général De Gaulle rêvait de l’étalon or, mais que la fin de la convertibilité du dollar en or officialisée par Nixon, suivie plus tard par les accords de la Jamaïque, ont abouti à la situation actuelle, qui consacre grosso modo la domination du dollar comme principale monnaie de réserve. Mais cette situation est très dangereuse : elle permet certes aux Etats Unis de créer de l’argent de manière magique pour payer leur toute puissance, mais rend le système monétaire, leur propre économie, et toutes les économies du monde, extrêmement fragiles. Les puissances qui supportent cette domination abusive avec impatience sont nombreuses. Parmi elles, la Chine et la zone euro. Elles observent avec gourmandise les conséquences de la fronde lancée par le Texas avec sa réserve d’or. L’avenir dira vite si celle-ci se transformera en révolution. Et notamment en quelle monnaie se feront les transactions sur les nouveaux marchés ouverts en Iran. Il faut se souvenir que Saddam Hussein avait constitué ses réserves de change en euros et vendait son pétrole en euros : ce fut sans doute la raison qui poussa George W. Bush à l’éliminer. En tout cas, le rapatriement de l’or du Texas, qui suit celui de l’or allemand, lance un avis de gros temps sur la situation financière du monde.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10466
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FED,OR, ARGENT, BITCOINS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum