MARTHE ET MARIE

LE VATICAN ET BANQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE VATICAN ET BANQUES

Message par Joss le Mar 10 Juil 2012 - 7:24

Une dépêche de l'AP et elle est passée inaperçue...

Pourtant elle confirme que le saint "siège" étouffe en raison d'un nouveau déficit dans son bilan 2011 qui se solde avec un trou de 15 millions d'euros (officiels). La réalité, elle, est pire en raison des dizaines et des dizaines de millions de dollars que Rome est obligée de payer aux victimes des prêtres pédophiles... L'IOR vend son immobilier mais cela ne suffit pas, et la crise a baissé les prix de vente...

"The Vatican Is Losing Money Like Crazy"

dit le BI... Une seule solution, revendre l'or qui est toujours dans les caves, discrètement...

"The Vatican said it ran a 14,9 million deficit in 2011 after posting a surplus of 9,85 million in 2010. The 2010 surplus, however, was something of an anomaly. In 2009 the Vatican ran a deficit of 4,01 million, in 2008 the deficit was 0.9 million and in 2007 it was nearly 9.1 million".

Bref, la maison de Saint Pierre est touchée par la crise... et son immobilier fond comme neige au soleil... Bientôt elle sera même obligée de licencier du monde. Lire ici.


Dernière édition par Joss le Mar 8 Jan 2013 - 12:42, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE VATICAN ATTAQUE PAR LES BANQUES

Message par Joss le Mar 8 Jan 2013 - 12:42

MEGA-ATTAQUE BANCAIRE CONTRE LE VATICAN

La Banque Centrale Italienne , sous la pression des Américains, a pris la décision de mener un sabotage financier sans précédent contre le Saint Siège... La BANQUE CENTRALE DE ROME a purement et simplement débranché l'Etat du VATICAN du réseau Visa et MasterCard!!

LA CROIX écrit :

"la désactivation ... de la cinquantaine de terminaux électroniques de paiement en activité sur le territoire du VATICAN (qui) sème indubitablement le trouble parmi les dizaines de milliers de touristes présents à ROME"

... il n'y a pas que les touristes qui sont embêtés.

Il s'agit clairement d'un avertissement. Certes, mais d'un avertissement sans précédent... puisque l'étape suivante consiste à faire subir le même outrage au Territoire de Saint Pierre qu'à l'IRAN : l'exclusion du VATICAN et de sa banque du réseau informatique bancaire international Swift. Ce qui amenerait de facto le Saint Siège à revenir au... liquide et surtout aux pièces et aux lingots d'or et d'argent!

Voilà... On y est.

Et qui a besoin d'or en ce moment? Eh bien beaucoup de gens, surtout des banques à NEW YORK... Il se trouve que le VATICAN possède encore 800 tonnes d'or (valeur 32 milliards) qu'il devra donc vendre à un moment ou à un autre.

Le journaliste de
LA CROIX ajoute :

"la Banque centrale italienne a d'abord interdit l'encaissement sur le territoire italien de chèques émis par l'I.O.R., notamment ceux adressés à la filiale italienne de la DEUTSCHE BANK, partenaire. C'est ainsi que ceux-ci sont physiquement expédiés par LE VATICAN à la maison-mère allemande, qui en encaisse le montant. Quiconque veut payer une facture au VATICAN doit faire un virement international en ALLEMAGNE".


Or, vous savez, grâce au livre Blythe Masters, que la DEUTSCHE BANK a
toujours été une sorte de "filiale" de la CIA... (une information qui a sans doute échappé à l'I.O.R.)

On attend toujours la réaction action de BENOIT XVI dont l'équipe osera peut-être enfin attaquer de front ces pantins italiens et allemands. Car ne vous y trompez pas, ce sont bien les Américains, JP MORGAN en tête , qui sont derrière ces actions d'intimidation.

Allez, encore quelques années et ils vont bien finir par racheter LE VATICAN et le transformer en GOLDMANSACHSLAND.

POUR RAPPEL :

GOLDMAN SACHS "La pieuvre" L'ANTÉCHRIST ?


Qui veut l'or du Vatican ? par Khalem2013


Dernière édition par Joss le Sam 2 Fév 2013 - 11:43, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

JACQUES ATTALI DEMANDE AU VATICAN DE S'ASSOCIER POUR LE GOUV

Message par Joss le Mer 9 Jan 2013 - 9:14

JACQUES ATTALI (FRANC-MAÇON DU B'NAI B'RITH) DEMANDE AU VATICAN DE S'ASSOCIER POUR UN PROJET ÉCONOMIQUE MONDIAL VIA L'EUROPE

Dossier : Entretien avec l'économiste JACQUES ATTALI

Conjoncture économique européenne : 2013 pire ou meilleure que 2012 ? c’est la question que beaucoup se posent aujourd’hui. Sur les plateaux télé, à la radio ou dans les colonnes des journaux les pronostics vont bon train, ils sont pour la plupart très prudents voire négatifs. JACQUES ATTALI président de PlaNet Finance (Organisation de Solidarité Internationale spécialisée dans le développement de la microfinance), Docteur d’Etat en sciences économiques et conseiller d’Etat honoraire est lui plutôt confiant. Il croit en une relance de la croissance dès fin 2013 et évoque l’importance de maintenir un cap clair.

JACQUES ATTALI demande le soutien du VATICAN

JACQUES ATTALIi propose pour le cas français de s’appuyer sur un projet qui s’articule autour de 4 ambitions, les « 4F » : Fluidité, Fraternité, Fédéralisme européen et Francophonie. Il soutient également l’idée d’un nouveau modèle de développement et a lancé, après avoir été chargé par le président français François Hollande de rédiger un rapport sur l'économie positive, l’initiative d’un mouvement pour une économie positive « qui servirait l’humanité d’une façon altruiste ». Un projet auquel il souhaite associer le VATICAN.

Quelles sont les pistes à suivre pour sortir de la crise ? L’Europe a t-elle aujourd’hui les moyens de renouer avec une croissance forte ? L’analyse de Jacques Attali


RADIO VATICAN

POUR RAPPEL :



J. ATTALI :

«GOUVERNEMENT MONDIAL à la place de la guerre ou après la guerre».


ORGANISATION PLANÉTAIRE DU GOUVERNEMENT MONDIAL

J. ATTALI :

«La démocratie ne peut se traiter ou être efficace à l'échelle planétaire si l'on n'a pas un gouvernement mondial. On ne peut pas parler sérieusement de démocratie si on n'a pas un gouvernement mondial. Ell ne trouvera son accomplissement que lorsqu'elle sera une structure avec un gouvernement mondial, des gouvernements régionaux et des gouvernements locaux»
- «On ne le verra pas ?»
- «Mais le gouvernement mondial est là !»



JÉRUSALEM CAPITALE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL

J. ATTALI :

«L'autre solution idéale, c'est une ville qui soit en quelques sortes la capitale planétaire de l'univers... on peut imaginer un gouvernement mondial à JÉRUSALEM puisque c'est là, le point de rencontre de tout le monde»
.



PUCE RFID IMPLANTÉE MONDIALEMENT VOLONTAIREMENT OU SANS LE SAVOIR

SÉNAT : «... pour ne pas avoir à accumuler des radios, des diagnostics et tout posséder en permanence sur soi...une puce implantée sur soi[...] Si on imagine qu'on réduit les étapes, qu'on n'a plus de document sur soi, est-ce qu'on ne va pas vers des questions d'éthique, d'intégrité physique en voulant développer des méthodes RFID ?».
J. ATTALI : «à terme... dès aujourd'hui ça existe puisqu'il y a ce célèbre exemple d'une boîte de nuit à BARCELONE qui l'utilise déjà pour identifier ses clients en leur proposant l'implantation par une petite chirurgie très élémentaire, une puce qui leur permet d'entrer et sortir et même de payer les consommations... on peut imaginer que chaque individu accepte volontairement, ou sans le savoir».

Des paroles surprenantes tirées de son livre : L’homme nomade , Ed. Le Livre de Poche, 2005

EUTHANASIE des retraités ? ?


Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il
ne produit et il coûte alors cher à la société ; il est bien
préférable que la machine humaine s’arrête brutalement, plutôt
qu’elle ne se détériore progressivement

On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de
vie à condition de rendre les vieux solvables et de créer ainsi un
marché.

Je crois que dans la logique même du système industriel dans lequel
nous nous trouvons, l’allongement de la durée de la vie n’est plus un
objectif souhaité par la logique du pouvoir

L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés
futures dans tous les cas de figure ...
.
L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement


Dernière édition par Joss le Mer 13 Fév 2013 - 11:13, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VATICAN ET BANQUES

Message par Joss le Lun 14 Jan 2013 - 12:57

Le Vatican se dit « surpris » du blocage de ses terminaux de paiement par la Banque d’Italie

14/1/13

René Bruelhart, directeur de l’Autorité d’Information financière (AIF) du Vatican, dit son incompréhension du blocage décidé par la Banque d’Italie le 1er janvier. Tandis que ce conflit se poursuit, des dizaines de milliers de touristes doivent régler en liquide leurs billets d’entrée aux Musées et leurs achats sur le territoire du Vatican.

L’enjeu est de taille. Ce sont, selon la presse italienne, près de 40 millions d’euros qui transitent chaque année par les 80 terminaux de paiement électroniques actifs sur le territoire de la Cité du Vatican (musées, postes, magasins, librairies, postes d’essence, etc..).


Depuis le 1 er janvier, sur ordre de la Banque centrale italienne, ils ont été désactivés.

Dans une note publiée le 10 janvier, celle-ci explique sa position par « l’absence d’une réglementation efficace en matière de lutte contre le recyclage d’argent sale dans l’État du Vatican ». Les terminaux visés sont gérés par la filiale italienne de la Deutsche Bank, où la « banque du Vatican », l’Institut des œuvres de Religion (IOR) possède un compte.

« Pourquoi la Banque d’Italie est-elle plus sévère que Moneyval ? »

La Banque d’Italie regrette, compte tenu du caractère extracommunautaire du plus petit État du monde, de ne pas disposer des informations nécessaires à la transparence de ces flux financiers : « En ce qui concerne l’activité bancaire de l’IOR avec des partenaires italiens, il n’est pas possible d’appliquer le régime des contrôles simplifiés en vigueur pour les banques communautaires, qui peuvent s’abstenir de communiquer les noms des clients pour le compte desquels sont effectuées ces opérations ».

En un mot, la banque centrale italienne veut en savoir plus sur les destinataires finaux des sommes passant par les terminaux de paiement du Vatican. Paradoxalement, depuis le 1er janvier, tous les paiements ont lieu en liquide, et ne sont donc pas traçables.

C’est face à cette argumentation que s’élève René Bruelhart, expert internationalement reconnu en matière de lutte contre le blanchiment d’argent, récemment recruté par le Vatican pour accompagner sa mise aux normes internationales en cette matière.

Dans
un entretien publié le 13 janvier par le Corriere della Sera , il dit sa « surprise » : «Le Saint-Siège a passé avec succès, le 4 juillet 2012, la troisième phase de l’évaluation de sa réglementation en matière de lutte contre le blanchiment d’argent par le comité Moneyval du Conseil de l’Europe. Il est en conformité avec neuf des seize recommandations essentielles, et n’est donc soumis à aucune restriction de la part d’aucun État ou organisation internationale »

Relevant qu’« aucun pays n’a adopté de telles mesures », le directeur de l’AIF souligne qu’au contraire, après avoir signé en 2012 des accords de transparence avec la Belgique et l’Espagne, une vingtaine d’autres négociations sont en cours. « Pourquoi la Banque d’Italie est-elle plus sévère que Moneyval ? » résume René Bruelhart qui rappelle que le Vatican souhaite devenir membre du Group Egmont, le réseau international d’échange d’informations financières, auxquels participent aujourd’hui 130 États.

F. M., à Rome

http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Rome/Le-Vatican-se-dit-surpris-du-blocage-de-ses-terminaux-de-paiement-par-la-Banque-d-Italie-_NP_-2013-01-14-898803


Étonné le VATICAN ? ... pas moi... Comment tenir quelqu'un ? ... Par le fric. L’Église a été imprudente. Elle a eu de "mauvaises fréquentation".

BENOIT XVI flatté par les francs maçons qui ont acclamé CARITAS ET VERITATE en criant au génie pour attirer ces bénêts de catholiques à l'instauration d'un GOUVERNEMENT MONDIAL, et en mettant même une grande énergie à "promouvoir la pensée de BENOIT XVI" veulent maintenant aller plus loin et ont besoin de l'aval de BENOIT XVI... Pour cela, le meilleur moyen est de lui "couper les vivre".

Comme quoi les vieux classiques comme LE CORBEAU ET LE RENARD de Jean de la Fontaine, sont toujours d'actualité.

Plus d'infos, là :

http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/2013/01/le-atican-face-au-pouvoir-de-la-finance.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VATICAN ET BANQUES

Message par Joss le Lun 21 Jan 2013 - 8:50

Joss a écrit:Voilà... On y est.

Et qui a besoin d'or en ce moment? Eh bien beaucoup de gens, surtout des banques à NEW YORK... Il se trouve que le VATICAN possède encore 800 tonnes d'or (valeur 32 milliards) qu'il devra donc vendre à un moment ou à un autre.

Le journaliste de
LA CROIX ajoute :

"la Banque centrale italienne a d'abord interdit l'encaissement sur le territoire italien de chèques émis par l'I.O.R., notamment ceux adressés à la filiale italienne de la DEUTSCHE BANK, partenaire. C'est ainsi que ceux-ci sont physiquement expédiés par LE VATICAN à la maison-mère allemande, qui en encaisse le montant. Quiconque veut payer une facture au VATICAN doit faire un virement international en ALLEMAGNE".


Or, vous savez, grâce au livre Blythe Masters, que la DEUTSCHE BANK a
toujours été une sorte de "filiale" de la CIA... (une information qui a sans doute échappé à l'I.O.R.)

On attend toujours la réaction action de BENOIT XVI dont l'équipe osera peut-être enfin attaquer de front ces pantins italiens et allemands. Car ne vous y trompez pas, ce sont bien les Américains, JP MORGAN en tête , qui sont derrière ces actions d'intimidation.

Allez, encore quelques années et ils vont bien finir par racheter LE VATICAN et le transformer en GOLDMANSACHSLAND.

..../....


avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VATICAN ET BANQUES

Message par Joss le Mar 12 Fév 2013 - 21:12

KIPA/APIC 12:28 – Rome

Benoît XVI annonce sa renonciation pour le 28 février 2013

Le texte de Benoît XVI

Rome, 11 février 2013 (Apic) Benoît XVI a annoncé sa renonciation du siège de Saint-Pierre, pour le 28 février 2013 à 20 heures. Il l’a fait savoir lors du consistoire qu’il présidait au Vatican le 11 février 2013.


Vatican : reprise des paiements par carte bancaire [soit quelques heures après sa démission]

Cela semblera à certains peut-être surréaliste, mais au lendemain de l'annonce de la démission prochaine de Benoît XVI, on annonçait mardi que le paiement par cartes bancaires est de nouveau possible à l’intérieur de la Cité du Vatican. Il avait été suspendu il y a un peu plus de six semaines en raison d’une décision de la Banque d’Italie. Ce service est désormais fourni par une société suisse. Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le Père Federico Lombardi, s’est félicité de cette bonne nouvelle pour "les pèlerins et les touristes".

Dans un communiqué, Aduno SA, entreprise du groupe suisse Aduno, a indiqué assurer désormais le traitement de toutes les transactions électroniques par carte au Vatican. Les terminaux de paiement seront "de la dernière génération", a souligné l’entreprise helvétique. Les touristes du monde entier peuvent ainsi payer leurs billets d’entrée aux musées, leurs souvenirs et leurs livres "sans numéraire, facilement et rapidement", affirme la société.

La mesure a provoqué un manque à gagner.

Les paiements par carte bancaire étaient suspendus depuis début janvier 2013. Touristes et habitués du Vatican devaient alors payer leurs dépenses en liquide, à moins de posséder une carte du IOR, l'Institut pour les Oeuvres de Religion, la "banque du Vatican". Cette décision aurait fait perdre près de 30’ 000 euros par jour au Vatican.

La mesure était officiellement motivée par l’absence d’autorisation de la banque centrale italienne à la Deutsche Bank Italia, fournisseur des terminaux de paiement par carte bancaire sur le territoire du Vatican.
Certains ont allégué que le blocage avait été demandé par la Banque d’Italie face à des suspicions de blanchiment d’argent au Vatican. ( avec apic/imedia)

Curieux.... Juste après la démission de BENOIT XVI...GOLDMAN SACHS l'aurait-il invité à partir ?
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE BANQUIER DU VATICAN VEND DES ARMES

Message par Joss le Dim 17 Fév 2013 - 20:49

LE POINT.FR

La nomination par le pape démissionnaire BENOIT XVI du nouveau président de l'IOR, la banque du VATICAN, soulève de nombreuses polémiques.

Huit mois après le licenciement d'ETTORE GOTTI TEDESCHI, la banque du VATICAN - l'IOR -, au centre plusieurs scandales financiers, a depuis vendredi un nouveau président : l'Allemand ERNST VON FREYBERGg. Mais loin de mettre fin aux polémiques sur l'IOR, cette nomination désoriente encore davantage les fidèles.

Cinquante-cinq ans, avocat marié à une Française, aristocrate de grande lignée, CHEVALIER DE L'ORDRE DE MALTE, VON FREYBERG a une grande expérience de la finance internationale. Mais il est également président des chantiers navals

BLOHM & VOSS DE HAMBOURG, qui fabriquent des yachts de luxe et... des navires de guerre. Le site de l'entreprise arbore fièrement les photos de frégates lourdement armées. Une activité que beaucoup jugent incompatible avec une responsabilité aussi stratégique que la présidence de l'IOR.

"Un choix paradoxal"

"C'est un choix paradoxal, affirme le père VENANZIO MILANI, responsable de l'agence de presse des missionnaires, Misna. Nous, Missionnaires comboniens, nous nous battons contre le commerce des armes et avons fait campagne contre les banques qui financent l'industrie de l'armement. Et nous nous retrouvons avec un président de l'IOR qui construit des navires de guerre... L'encyclique PACEM IN TERRIS CONDAMNE LE COMMERCE DES ARMES, et le passé professionnel compte quand on entre au service du VATICAN."

Pour dédouaner l'Église, le directeur de la salle de presse du VATICAN, FEDERICO LOMBARDI, a affirmé que c'est l'agence de recrutement SPENCER STUART - au terme d'une mission dont le cachet est tenu secret - qui a identifié VON FREYBERGg comme le meilleur des candidats possible. Piètre défense qui n'enlève pas le goût amer de se trouver devant une nouvelle gaffe du VATICAN.

"N'y avait-il pas mieux à faire ?"

[...]
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ERNST VON FREYBERG LE BANQUIER DU VATICAN VENDEUR D'ARMES

Message par Joss le Mar 19 Fév 2013 - 12:28



Le banquier du Vatican ne fabriquera plus d'armes

Nommé vendredi à la tête de la banque du Vatican, Ernst von Freyberg fait déjà l'objet de critiques, liées à son activité de construction navale, partiellement militaire. Le Saint-Siège défend son choix avec fermeté.

C'est la décision qui devait laver l'honneur de la banque du Vatican. Ébranlée par une série de scandales et par le renvoi de son ancien président, l'Institut pour les œuvres de religion (IOR) connaît depuis vendredi le nom de son nouveau dirigeant: Ernst von Freyberg, un aristocrate et industriel allemand.

Cette nomination, l'une des dernières grandes décisions du pape Benoît XVI, qui démissionnera le 28 février, n'a pourtant pas échappé à la controverse. Avocat réputé, financier de haut vol et chevalier de l'Ordre de Malte, Ernst von Freyberg est aussi le président du conseil d'administration des chantiers navals Blohm & Voss Shipyards, qui participent à la construction de bateaux de guerre.

Interrogé sur ce détail gênant, le porte-parole du Vatican a d'abord botté en touche. «Je ne sais pas s'ils font des bateaux de guerre ou des bateaux en général, ce que je sais c'est que von Freyberg organise des pèlerinages à Lourdes», a expliqué le père Frederico Lombardi, niant toute incohérence avec la doctrine pacifiste Pacem in terris de Jean XXIII.
«Excellence professionnelle et morale»

L'affaire a pourtant de quoi chagriner le Saint-Siège. Neuf mois après le renvoi de l'Italien Ettore Gotti Tedeschi, le Vatican voulait faire de la sélection du nouveau président de sa banque le symbole éclatant de sa rigueur. Principale qualité recherchée: «l'excellence professionnelle et morale». Depuis l'été dernier, les dossiers de quarante candidats ont donc été minutieusement étudiés, réduits à six candidats, puis à trois, parmi lesquels un collège de cardinaux a secrètement choisi un nom. Pour être sûr de ne pas se tromper, le Vatican s'est même fait aider, grande première, par une agence internationale de chasseurs de têtes.

«Le Saint Père a suivi de près tout le processus de sélection. Il a donné son consentement total au choix fait par la commission de cardinaux», déclarait vendredi dernier le Vatican.

C'est finalement du côté de Hamburg, où sont basés les chantiers navals Blohm & Voss, qu'est venu le salut du Vatican. Le porte-parole de l'entreprise allemande, Michael Brasse, se veut rassurant. Certes, Blohm & Voss Shipyards doit encore honorer un dernier contrat militaire, de quatre frégates allemandes, mais une fois leur construction terminée l'entreprise se concentrera sur les bateaux civils, les yachts et les bateaux de croisière. L'activité militaire de Blohm & Voss aurait d'ailleurs été transférée à une autre entreprise allemande, ThyssenKrupp Marine Systems.

«La doctrine Pacem in terris est sauve. Tout est résolu», a conclu en souriant le père Frederico Lombardi pendant un point de presse. Il reste maintenant à Ernst von Freyberg, qui n'a pas réagi à la polémique, à faire la preuve de son talent, en renforçant par exemple la politique vaticane de lutte contre le blanchiment d'argent, à laquelle un groupe d'experts européens a accordé un premier bon point il y a six mois.

http://www.lefigaro.fr/international/2013/02/18/01003-20130218ARTFIG00645-le-banquier-du-vatican-ne-fabriquera-plus-d-armes.php

.... Etant donné que c'est une affaire familiale depuis HITLER... Comment en être sur ?

Il n'en reste pas moins vrai, si je lis la biographie du baron ERNST VON FREYBERG, qu'il reste CHEVALIER DE L'ORDRE DE MALTE, donc franc-maçon...

En annonçant, ce vendredi 15 février, la nomination de l’un de ses amis, un allemand appartenant à une grande famille aristocratique de Bavière, à la direction de la banque vaticane, Benoît XVI pensait donc bien faire. Le CV du financier, à première vue, est impeccable. Côté bourse, le baron Ernst von Freyberg, 55 ans, est le co-fondateur et directeur de la société d’investissements DC Advisory Partners, ancien analyste à Londres et à New York. Côté pieux, il est également chevalier de l’Ordre de Malte et très actif dans l’organisation de pèlerinages à Lourdes
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130217.OBS9179/banque-du-vatican-un-dernier-scandale-pour-benoit-xvi.html

http://www.zenit.org/fr/articles/finances-du-vatican-benoit-xvi-acheve-sa-reforme

Quel grade ? ... 11ème, 13ème, 15ème, 17ème, 18ème, 25ème ou 28ème ?

ORDRE DE MALTE: LA STRATÉGIE DE LA DISCRÉTION

Vous les croiserez peut-être, le 29 janvier, quêtant pour la journée mondiale des lépreux. Les chevaliers de l'ordre de Malte sont peu nombreux - 11000 dans le monde, dont 500 en France - mais encore actifs. Leur ordre - religieux catholique - consacré par une bulle du pape Pascal II en 1113, entretient des relations diplomatiques avec 94 pays, est officiellement représenté auprès des principaux États européens ainsi qu'à la Commission européenne, à l'OMS ou à l'Unesco, et émet même passeports et timbres. D'où vient l'extrême longévité (950 ans) de l'ordre de Malte?

Nombre de ses membres appartiennent à de vieilles familles, Bourbon, La Rochefoucauld, Polignac, Comminges en France, par exemple - l'actuel grand maître, Fra Andrew Bertie, descend des Stuarts... Difficile de trouver des people parmi eux, sauf à s'appeler Juan Carlos, Albert de Monaco ou Valéry Giscard d'Estaing, qui, peu présent, s'enorgueillit tout de même dans le « Who's Who » d'être « bailli grand-croix d'honneur et de dévotion». À l'ordre de Malte, on est plutôt Bottin mondain que Paris Match, même si Emmanuel-Philibert de Savoie, l'époux de Clotilde Courau, en fait partie.

Mais la perpétuation de l'organisation n'est pas seulement liée à ce côté « vieille souche». «L'élément capital est que ces chevaliers se sont toujours concentrés sur leur vocation: soigner les malades, dit l'écrivain Bertrand Galimard Flavigny, qui publie une "Histoire de l'ordre de Malte" (Perrin). Autre caractéristique essentielle: leur assise territoriale. Après la chute de saint-Jean-d'Acre, ils se réfugient à Chypre, puis à Rhodes et, enfin, à Malte, où ils renforcent leur souveraineté. Ils battent monnaie, entretiennent des relations diplomatiques, disposent d'une marine et engrangent des trésors en pillant les navires ottomans. À la chute de Malte, en 1798, on aurait pu penser que l'ordre allait disparaître, mais il continue d'être reconnu par les autres royaumes et le pape l'autorise à s'installer à Rome dans un palais qu'il occupe toujours...

Comme les Templiers et les francs-maçons, les chevaliers de Malte obéissent à des règles qui pourraient paraître obscures au commun des mortels. Chez eux aussi, la discrétion est de mise. Mais il s'agit davantage de «bon ton», comme l'on dit dans les milieux d'où ils sont issus, que d'une stratégie du secret. «Ils ne se cachent pas, souligne Bertrand Galimard Flavigny. Dans le Bottin mondain, ils se signalent par une petite croix adossée à leur nom, ils quêtent dans la rue, les ambulances de l'organisation portent la croix de Malte. Leurs actions sont parfaitement lisibles, et suivent les règles de l'Église catholique.». JÉRÔME CORDELIER

HAUTS GRADES

Figure emblématique des hauts grades, principale référence à l'ordre du Temple, le chevalier Kadosh n'est pas le seul emprunt à la chevalerie dans le rituel des hauts grades du Rite écossais ancien et accepté, le plus pratiqué en France. Tous ou presque portent des noms à faire rêver les esprits épris d'aventures et d'ailleurs.

4' degré: Maître secret

5' degré: Maître parfait

6' degré: Secrétaire intime

7' degré: Prévôt et juge

8' degré: Intendant des bâtiments

9' degré: Maître élu des Neuf

10' degré: Illustre élu des Quinze

11' degré: Sublime Chevalier élu

12'degré: Grand Maître architecte

13' degré: Chevalier de l’Arche royale

14' degré: Sublime Maçon

15' degré: Chevalier d'Orient

16' degré: Prince de Jérusalem

17' et 18' degré: Chevalier Rose-Croix

19' degré: Sublime Écossais de la Jérusalem céleste

20' degré: Vénérable Grand Maître de toutes les loges régulières

21' degré: Noachite

22' degré: Prince du Liban

23' degré: Chef du tabernacle

24' degré: Prince du tabernacle

25 degré: Chevalier du serpent d'airain

26' degré: Prince de merci

27' degré: Grand Commandeur du temple

28' degré: Chevalier du Soleil

29' degré: Grand Écossais de saint-André

30' degré: Grand Inquisiteur Chevalier Kadosh

31' degré: Grand Inspecteur Inquisiteur - Commandeur

32' degré: Sublime Prince du royal secret

33' degré: Souverain Grand Inspecteur général

http://v.i.v.free.fr/msd/fm-templiers.html

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

PIERRE HILLARD : QUI EST ERNST VON FREYBERG ?

Message par Joss le Dim 24 Fév 2013 - 11:30



MAIS QUI EST ERNST VON FREYBERG, LE NOUVEAU PATRON DE LA BANQUE DU VATICAN ?

PIERRE HILLARD - Docteur en science politique et essayiste.

L’argent est avec le sexe un des éléments essentiels du pouvoir… et le VATICAN n’échappe pas à cette loi vieille comme le monde. La nomination du nouveau président de la Banque vaticane le 15 février (appelée «INSTITUT POUR LES OEUVRES DE LA RELIGION»), l’aristocrate allemand ERNST VON FREYBERG, en est la parfaite illustration. Prenant la suite d’ETTORE GOTTI TEDESCHI démis de ses fonctions en mai 2012, FREYBERG a reçu l’accord du pape dont la fonction s’apparente désormais à un CDD. La question automatique que nous devons nous poser est : qui est ce ERNST VON FREYBERG ? Et selon l’adage «dis-moi qui tu fréquentes, je dirai qui tu es», il est possible de cerner dans quelles eaux la barque de SAINT PIERRE glisse.

Après des études de droit et des techniques administratives, ERNST VON FREYBERG a travaillé pour différentes entreprises comme TCE Europe Limited, Three Cities Research et DC Advisory Partners (sociétés d’investissements) à Londres et à New-York. Ses activités se sont élargies en prenant la présidence du conseil de surveillance de BLOHM VOSS (B V) début 2012. Peu de temps avant son arrivée, cette entreprise navale, encadrée par Thyssen Krupp Marine System (TKMS), a été scindée entre activités civiles et militaires. ERNST VON FREYBERG a hérité de la partie civile. Rappelons qu’avant cette mutation, B V fabriquait du matériel de guerre, en particulier des sous-marins (type «DOLPHIN») vendus à ISRAËL. Une partie du capital de B V (pourcentage non connu) a été vendue à la société anglaise d’investissement STAR CAPITAL PARTNERS. La transaction s’est faite par l’intermédiaire de FREYBERG en tant que conseiller de DC ADVISORY. L’opération sûrement lucrative n’a pas été communiquée. Comme l’indique DC ADVISORY, les activités financières de FREYBERG sont variées

Une société de gestion financière basée à COLOGNE se fait remarquer dans la galaxie mondialiste. Son logo représente un décagone contenant un pentagone symbolisant les cinq principes fondamentaux de la société «FLOSSBACH VON STORCH PENTAGRAMM», principes regroupés sous la dénomination de «PENTAGRAMME» terme qui, s’il en était besoin, renforce la forte valeur symbolique de cette figure géométrique («FLOSSBACH VON STORCH PENTAGRAMM»). Ses dirigeants ont fait une partie de leur carrière chez chez GOLDMAN SACHS et sont encadrés par un comité de surveillance dont un des représentants s’appelle ERNST VON FREYBERG. Ajoutons que cet aristocrate est membre du conseil de surveillance et TRÉSORIER DE LA BRANCHE ALLEMANDE DE l’ORDRE DE MALTE dirigée pa le prince ERICH VON LOBKOWICZ… citoyen américain. Précisons que CET ORDRE N'EST QUE LA FAÇADE MONDAINE DE L’IDÉOLOGIE MAÇONNIQUE DÉISTE à l’instar de la société de CINCINNATI.

Fort de ce CV, FREYBERG à la tête de la BANQUE VATICANE est secondé par un vice-président allemand, RONALDO HERMANN SCHMITZ, qui a fait une partie de sa carrière au sein du comité directeur de la DEUTSCHE BANK au même titre qu’ELMAR PAUKE membre du COMITÉ DE DIRECTION DE l’ORDRE DE MALTE ALLEMAND. Cette présence de la DEUTSCHE BANK permet toutes les collusions possibles avec l’appareil politique, économique et financier allemand très lié au monde anglo-saxon. Aussi, il n’est pas étonnant de trouver au sein de l’équipe dirigeante de la banque vaticane l’Américain CARL A. ANDERSON, président des «CHEVALIERS DE COLOMB». Ce dernier, après avoir été l’assistant du sénateur JESSE HELMS, a travaillé dans les années 1980 au sein de l’administration REAGAN. Au vu
de ces exemples, nous pouvons conclure que le dieu MAMMON a de dignes serviteurs au sommet de la hiérarchique financière vaticane.

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

VATICAN : UN PRÉLAT ARRÊTÉ POUR BLANCHIMENT D'ARGENT

Message par Joss le Ven 28 Juin 2013 - 18:44

VATICAN : UN PRÉLAT ARRÊTÉ POUR BLANCHIMENT D'ARGENT

Un prélat du Saint-Siège soupçonné de blanchiment d'argent et de corruption a été arrêté vendredi par la police italienne, dans le cadre d'une enquête plus vaste sur la banque du Vatican, l'IOR, en ligne de mire du pape François.

Mgr Nunzio Scarano, 61 ans, un prêtre qui a gagné le titre honorifique de "monseigneur" en raison de son ancienneté au Saint-Siège, travaillait à l'Administration du patrimoine du siège apostolique (APSA), l'organisme qui gère les biens du Saint-Siège.

Interrogé par l'AFP, le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, a indiqué que le prélat avait été suspendu "depuis environ un mois, quand ses supérieurs ont su qu'il était sous enquête". Le Saint-Siège a aussi assuré la justice italienne de sa "pleine collaboration"

Deux autres personnes ont été arrêtées dans cette affaire, un sous-officier membre des services de contre-espionnage italiens, et un intermédiaire financier.

Nello Rossi, procureur du parquet de Rome, a indiqué à la presse que les trois hommes ont tenté de rapatrier depuis la Suisse 20 millions d'euros en espèces, "fruit d'une évasion fiscale", appartenant aux armateurs Paolo, Cesare, et Maurizio D'Amico.

Le sous-officier, qui était chargé de rapatrier physiquement l'argent à bord d'un jet privé, a perçu un chèque de 400.000 euros provenant du compte de Mgr Scarano, selon le magistrat. La transaction n'est toutefois jamais arrivée à son terme en raison de disputes entre les trois hommes.

Cette affaire n'est qu'une étape d'une enquête beaucoup plus vaste, qui avait été entamée en septembre 2010 sur le fonctionnement de l'Institut pour les oeuvres de religion (IOR).

La justice italienne soupçonnait alors le président de l'IOR Ettore Gotti Tedeschi et le directeur général Paolo Cipriani de l'époque de violation de la législation contre le blanchiment d'argent. Plus de 20 millions d'euros avaient été bloqués dans le cadre de cette enquête qui avait conduit, entre autre, au limogeage de la direction de l'IOR.

Le pape Benoît XVI, puis son successeur François, ont décidé de remettre de l'ordre dans l'IOR, nommant successivement de nouveaux responsables et instaurant des contrôles de plus en plus sévères pour cet institut tristement célèbre dans la péninsule en raison de son implication dans plusieurs scandales retentissants.

Ces dernières années, le Vatican a ainsi mis en place une Autorité d'information financière (AIF), dirigée par un Suisse spécialiste de la lutte contre la blanchiment d'argent, qui supervise les opérations du IOR, et a nommé un nouveau président de la "banque des papes".

Il y a deux jours à peine, le pape François, qui a été informé des développements de l'enquête ayant porté à l'arrestation de Mgr Scarano, a créé une commission dont l'objectif semble être de remettre définitivement au pas l'IOR.

Même si officiellement cette commission doit lui permettre de "mieux connaître la position juridique et les activités" de l'IOR, le fait qu'elle ait été créée par un document écrit de sa main et qu'elle peut avoir accès à toute la documentation de l'institut, y compris celle couverte par le secret, démontre son intention d'instaurer plus de transparence dans les finances du Vatican.

Le IOR gère 19.000 comptes appartenant en majorité au clergé catholique.

Le nouveau président du IOR, l'Allemand Ernst von Freyberg, nommé quelques jours avant la démission de l'ancien pape Benoît XVI, a entrepris de faire vérifier un par un les comptes du IOR par l'Agence américaine de consultants financiers Promontory.

Au fil des ans, des scandales retentissants ont entaché la réputation de l'IOR, des milieux criminels ayant profité de l'anonymat ou de prête-noms pour y blanchir leurs fonds.

Le plus important avait été en 1982 la faillite du Banco Ambrosiano, un scandale bancaire qui mêlait CIA et loge maçonnique. L'affaire Enimont (1993) de pots-de-vins à des partis politiques italiens a aussi éclaboussé l'IOR et plus récemment, le tribunal de Rome a détecté des cas de blanchiment d'argent mafieux à travers les arcanes de la banque.

AFP

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Vatican-un-prelat-arrete-pour-blanchiment-d-argent-2013-06-28-979795


avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

DÉMISSION DU DIRECTEUR DE LA BANQUE DU VATICAN

Message par Joss le Mar 2 Juil 2013 - 11:52

DÉMISSION DU DIRECTEUR DE LA BANQUE DU VATICAN

Le directeur de la banque du Vatican, Paolo Cipriani, et son adjoint Massimo Tulli ont démissionné lundi, a annoncé le Vatican.

Ces démissions surviennent trois jours après l'arrestation d'un prélat italien lié à cette banque, l'Institut pour les oeuvres religieuses (IOR). Ce dernier, Mgr Nunzio Scarano, est accusé d'avoir tenté de transférer illégalement 20 millions d'euros (plus de 27 millions de dollars) de la Suisse vers l'Italie.

Nommé en février président de l'IOR, l'avocat allemand Ernst von Freyberg va assumer à titre provisoire les fonctions de directeur général de la banque, a précisé le Vatican.

Incarcéré à la prison romaine de Regina Coeli, Mgr Scarano, visé par deux enquêtes de la justice italienne, aurait cité le nom de Paolo Cipriani lors de conversations téléphoniques enregistrées par la police.

Nunzio Scarano était comptable au Vatican et, selon la justice italienne, cette position privilégiée l'a amené à développer un sentiment d'impunité.

Le pape François, élu en mars, a annoncé mercredi dernier la création d'une commission spéciale d'enquête sur la banque du Vatican pour s'assurer que ses activités soient « en harmonie » avec la mission de l'Église catholique.

L'IOR est au centre de nombreux scandales financiers qui sont une source de profond embarras pour l'Église depuis des dizaines d'années.

Il lui est notamment reproché de ne pas respecter les critères internationaux de transparence dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d'argent et l'évasion fiscale.

En 2010, la justice italienne enquêtant sur le blanchiment d'argent avait gelé 23 millions d'euros (plus de 31 millions de dollars) de l'IOR détenus dans une banque romaine. Cette mesure a été levée en juin 2011, mais l'enquête se poursuit.

En 2012, le Saint-Siège a décelé six tentatives de recyclage d'argent sale au Vatican et cette année, on en dénombre sept pour le moment.

L'image de l'IOR a été notamment ternie par son implication dans la banqueroute du Banco Ambrosiano, dont le président, Roberto Calvi, avait été retrouvé pendu en juin 1982 au pont de Blackfriars, à Londres.

Reuters
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/07/01/010-demission-directeur-banque-vatican-scandales-financiers.shtml
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA BANQUE DU PAPE A QUADRUPLÉ SON BÉNÉFICE EN 2012

Message par Joss le Mar 1 Oct 2013 - 20:11

LA BANQUE DU PAPE A QUADRUPLÉ SON BÉNÉFICE EN 2012

1er OCTOBRE 2013


L'Institut pour les oeuvres de religion (IOR), "banque du pape", a enregistré en 2012 un bénéfice net de 86,6 millions d'euros, quadruplant celui de 2011, ce qui lui a permis d'apporter une contribution de 54,7 millions au budget du Saint-Siège, a annoncé mardi l'IOR sur son site.

Pour la première fois, les résultats de la banque étaient publiés dans un rapport annuel sur son nouveau site internet, étape dans la politique de transparence voulue par le Vatican pour un institut très critiqué pour son opacité dans le passé.

Cette initiative a été voulue par son président depuis février, l'Allemand Ernst von Freyberg, qui a souligné que sa gestion est orientée vers "une exposition basse aux risques".

En 2012, 6,3 milliards d'euros de fonds ont été confiés à l'IOR par les clients, a indiqué le communiqué.

"Nous sommes fidèles à notre engagement de garantir la transparence de nos activités, répondant aux légitimes attentes de l'Eglise catholique, des autorités vaticanes, de nos clients, des banques avec qui nous sommes en relation", a expliqué M. von Freyberg.

L'industriel allemand a prévu un bilan pour 2013 "marqué par des dépenses extraordinaires liées au processus de réforme et de réorganisation en cours et par les effets produits par la hausse des taux d'intérêt. Nous travaillons à améliorer la gouvernnance et le fonctionnement de l'Institut", a-t-il ajouté.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1714540/2013/10/01/La-banque-du-pape-a-quadruple-son-benefice-en-2012.dhtml
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE PAPE FRANÇOIS SERAIT DANS LE COLLIMATEUR DE LA MAFIA

Message par Joss le Jeu 14 Nov 2013 - 10:27

LE PAPE FRANÇOIS SERAIT DANS LE COLLIMATEUR DE LA MAFIA



13 NOVEMBRE 2013 LE FIGARO

Un magistrat italien met en garde le Souverain Pontife contre la Ndrangheta, la mafia calabraise qui n'apprécierait guère la transparence imposée par le Pape aux institutions financières du Vatican.


«Le Souverain Pontife est en danger». Le nettoyage que veut faire le pape François au sein des instances financières de l'Église ne serait pas du goût de la mafia calabraise Ndrangheta. C'est Nicola Gratteri, le procureur adjoint de la ville de Reggio de Calabre, une ville du sud de l'Italie, qui l'affirme dans une interview à el Fatto Quotidiano, reprise par plusieurs journaux italiens. Ce grand juge antimafia, coauteur d'un récent ouvrage sur les liens ambigus entre la Mafia et le Vatican (Acqua Santissima), est sous constante protection policière et sait d'habitude se faire très discret, indique le Point, d'où l'importance de sa mise en garde. «Tout ceux qui se nourrissent du pouvoir et de la richesse qui proviennent directement de Eglise sont nerveux, agités, estime Nicola Gratteri. Le pape Bergoglio est en train de démanteler les centres de pouvoir économique du Vatican. Si les patrons (de la Mafia) pouvaient lui faire un croche-patte, ils n'hésiteraient pas».

En juin dernier, le Pape avait annoncé
la création d'une commission spéciale chargée de passer en revue les activités de la banque du Vatican, l'opaque Institut pour les œuvres de religion. Créé en 1942 par Pie XII, l'IOR est au centre de nombreux scandales financiers qui embarrassent l'Église depuis des décennies, les magistrats soupçonnant notamment plusieurs opérations de recyclage d'argent sale. Or, dans son interview, Nicola Gratteri revient sur les relations entre cette mafia souvent très pieuse et l'Église. «Je ne sais pas si le crime organisé est en mesure de faire quelque chose, mais il y ont certainement pensé. Et cela peut être dangereux», estime le magistrat.

La Ndrangheta, mafia la plus dangereuse d'Italie

La Ndrangheta dont parle le procureur adjoint est devenue la plus puissante et la plus dangereuse des mafias italiennes. Elle est aussi l'un des groupes mafieux les plus secrets au monde, grâce à une structure fondée sur des clans familiaux. Spécialisée notamment dans le trafic de drogue, en particulier la cocaïne, l'organisation a des ramifications dans le monde entier, notamment en Allemagne, au Canada, en Suisse et en Australie. Selon une étude de l'institut italien spécialisé Eurispes parue l'an dernier, le chiffre d'affaires de la Ndrangheta atteint environ 44 milliards d'euros.

Elle ne partage donc sans doute pas les chevaux de bataille du pape François que sont la lutte pour la transparence et contre la corruption. De son côté, le Souverain Pontife a lui-même dénoncé en mai dernier les organisations mafieuses italiennes, appelant leurs membres à faire acte de contrition. «Mes pensées vont aux femmes, aux hommes et aussi aux enfants exploités par les mafias, lesquelles les réduisent en esclavage, par la prostitution, par de nombreuses pressions sociales, avait-il déclaré lors de l'angélus place Saint-Pierre. Elles ne peuvent pas faire cela, elles ne peuvent pas réduire nos frères en esclavage, nous devons prier le Seigneur pour que les mafiosi se convertissent à Dieu.»
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

IOR LA BANQUE DE DIEU

Message par Joss le Dim 23 Fév 2014 - 20:41

IOR LA BANQUE DE DIEU


Grand écran : IOR LA BANQUE DE DIEU par LCP

Documentaire « I.O.R : La banque de dieu » réalisé par Eduardo Febbro, suivi d’un débat présenté par Emilie Aubry.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

BANQUE DU VATICAN : ENTRE JUSTICE ET TRAFIC ?

Message par Joss le Jeu 17 Avr 2014 - 8:32

BANQUE DU VATICAN : ENTRE JUSTICE ET TRAFIC ?

12 AVRIL 2014 L'HOMME NOUVEAU

On a beaucoup parlé de la banque du Vatican ces derniers temps. De son véritable nom, « Institut pour les œuvres de religion » (IOR), la banque du Vatican avait été au centre de quelques-unes des attaques contre Benoît XVI, accusé de mal gérer autant que de cacher la réalité financière du Saint-Siège.

Des jours comptés ?

Avec l’élection du Pape François, les jours de l’IOR étaient comptés. On le disait ; on l’affirmait ; on le clamait. Le nouveau Pape n’est-il pas un adversaire proclamé de la finance, de ses jeux, de ses dérives et de ses échecs ? Ne s’est-il pas engagé à une réforme profonde de la Curie et des organismes du Saint-Siège ? À une purification de l’Église ?

Finalement, le Pape a tranché. Selon un communiqué du Saint-Siège, l’Institut pour les œuvres de religion


« va continuer à servir avec prudence et à fournir les services nécessaires à l’Église catholique dans le monde ».

Car, même si saint Pierre n’avait pas de compte en banque (dixit le Pape), la réalité du monde contemporain impose une instance financière à l’État du Vatican. La véritable exigence voudrait qu’elle soit un modèle de gestion et qu’elle respecte les principes catholiques plutôt que ceux, souvent occultes et permissifs, de la finance qui dans un dangereux effet de miroir se prend pour sa propre fin.

Étrange silence ?

Un autre évènement a concerné récemment l’actualité de l’IOR. Bizarrement, on n’en a peu fait écho en France (à part, mais ce n’est pas un hasard, le très renseigné et actif site benoit-et-moi). Ce n’est pas le cas en Italie où les pratiques journalistiques ne sont certes pas des modèles (que l’on pense à la publication des lettres volées à Benoît XVI ou des lettres couvertes normalement par le secret de l’instruction), mais où le journalisme catholique est plus ouvert au débat et à l’interrogation.

Toujours est-il que le parquet de Rome a conclu, voici quelques jours, à un non-lieu en faveur de l’ancien président de l’IOR, Ettore Gotti Tedeschi.

L'affaire dans l'Affaire 

En 2009, Ettore Gotti Tedeschi était nommé à la tête de la banque du Vatican par le pape Benoît XVI avec, comme mission principale, de la mettre aux normes internationales anti-recyclage. En septembre 2010, le banquier faisait l’objet d’une enquête du parquet de Rome dans le cadre d’une violation présumée de la loi anti-blanchiment. Le 24 mai 2012, il était brusquement limogé, son affaire s’insérant dans le cadre de Vatileaks

Aujourd’hui, non seulement Ettore Gotti Tedeschi est mis hors de cause par la justice italienne, mais dans le même temps l’ancien directeur de l’IOR Paolo Cipriani et le vice-directeur Massimo Tulli, qui s’étaient ligués contre lui, sont à leur tour poursuivis. Quant au conseil d’administration de l’IOR, qui avait accusé Tedeschi et, semble-t-il couvert les agissements de Cipriani et de Tulli, il est toujours en place.

Et, au fait, la réforme ?

On se dit qu’il serait peut-être temps de vraiment éclaircir les choses et de commencer réellement cette fameuse réforme des organismes du Saint-Siège. En attendant, pour mieux saisir cette affaire, on pourra aller lire le site benoit-et-moi, notamment cette page.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VATICAN ET BANQUES

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum