MARTHE ET MARIE

FAILLITES DE BANQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FAILLITES DE BANQUES

Message par Joss le Mer 27 Juin 2012 - 10:55

Joss a écrit:
etienne lorant a écrit:Bonjour Joss,

Cela servira
peut-être à quelqu'un, mais depuis deux jours, la Liturgie nous a
rapporté des passages d' Evangile, notamment celui d'aujourd'hui, dans
lequel Jésus dénonce l'Argent trompeur... Du coup, j'ai résolu de moins
me préoccuper de ces questions et de m'appliquer à 'retravailler' ma foi
de confiance en Jésus. Je songe à saint François, dont j'ai relu
quelques textes... si les risques financiers devaient en arriver à
m'empêcher de prier, j'aurais perdu beaucoup plus que de l'or !

A travers les évênements, je regarde toujours la parole du jour

BANQUES AYANT FAIT FAILLITE ENTRE JANVIER 2008 ET AOUT 2011
http://graphicsweb.wsj.com/documents/Failed-US-Banks.html

LES 29 PROCHAINES BANQUES EN DANGER :



_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITES DE BANQUES

Message par Joss le Mer 27 Juin 2012 - 10:55

LES PETITES BANQUES MEURENT TOUJOURS ET ENCORE
du 25 au 30 juin 2012 : Juste pour le principe, voici les dernières banques tombées au champ du déshonneur du manque de réserves fractionnelles...

MORT D'UNE BANQUE ITALIENNE
du 12 au 15 juin 2012 : Eh oui, la petite banque italienne Bank Network (filiale d'Aviva, Banco Popular et Equity Goddess) a purement et simplement stoppé son fonctionnement... 40.000 familles environ y sont clientes pour un montant total de 2 milliards d'euros au total, selon Adiconsum.it et Il Giornale. Ceci est très curieux parce que cette banque n'a pas été sauvée, elle est juste "tombée" avec la bénédiction de la Banque centrale pour des raisons historiques, ie ses actionnaires. Les clients sont protégés par le fonds de garantie italien. Mais tous les paiements et dépôts sont suspendus pendant un mois. Un "Bank Holidays" quoi... à l'italienne... comme aux US dans les années 1930. La banque sera sans doute définitivement liquidée dans les semaines à venir...

Et :

The Farmers Bank of Lynchburg Lynchburg TN
Security Exchange Bank Marietta GA
Putnam State Bank Palatka FL
Farmers' and Traders' State Bank Shabbona IL
Carolina Federal Savings Bank Charleston SC
Waccamaw Bank Whiteville NC
First Capital Bank Kingfisher OK
Alabama Trust Bank, National Association Sylacauga AL
Security Bank, National Association North Lauderdale FL
Palm Desert National Bank Palm Desert CA
Bank of the Eastern Shore Cambridge MD
Plantation Federal Bank Pawleys Island SC
HarVest Bank of Maryland Gaithersburg MD
Inter Savings Bank Maple Grove MN
Fort Lee Federal Savings Bank NJ
Fidelity Bank Dearborn MI
Covenant Bank Trust Rock Spring GA
Premier Bank Wilmette IL
New City Bank Chicago IL
Global Commerce Bank Doraville GA

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’économie mondiale au bord du gouffre

Message par Joss le Lun 17 Juin 2013 - 13:01



Le diplomate Charles-Maurice de Talleyrand se plaisait à répéter que « la vraie force est de savoir se limiter ». Ceci est vrai dans tous les domaines, y compris l’économie. Cependant, l’esprit de lucre qui anime les hautes sphères de la finance conduit à accumuler des richesses complètement déconnectées de l’économie réelle. La bulle de la dette enfle, atteignant un niveau jamais vu dans l’histoire du monde. Il est utile d’avoir à l’esprit quelques chiffres clés résumant la situation économique sans issue dans laquelle se trouve l’humanité. Cher lecteur, accrochez-vous quant au nombre de zéros.

On estime que le PIB total mondial tourne autour des 70.000 milliards de dollars tandis que le montant total des dettes est estimé à 190.000 milliards de dollars. Cette dette a doublé en une dizaine d’années. En y regardant de plus près, on constate que le cas américain est absolument explosif. En effet, les 25 plus grandes banques américaines détiennent pour 212.525 milliards de dollars de produits dérivés en 2013 (produits dérivés à l’origine de la crise de 2007/2008). Or, le total des avoirs de ces banques atteint les 8.900 milliards de dollars. Le ratio est donc de 24 à 1. En élargissant ces produits dérivés à l’ensemble du monde, la fourchette va de 600.000 milliards à 1.500.000 milliards de dollars. En gardant l’estimation haute, le ratio par rapport au PIB mondial total est de 21 à 1.

La situation américaine est révélatrice de l’effondrement en cours du système. Le plafond de la dette avoisinant les 17.000 milliards de dollars (environ 1.000 milliards de dollars au début des années 1980), les Républicains majoritaires à la Chambre refusent de relever le chiffre butoir. En procédant à des acrobaties financières pour éviter le défaut de paiement du pays (suspension de versement d’intérêts, etc.), les mesures prises par le secrétaire au Trésor américain, Jacob Lew, permettent de prolonger « la bête » jusqu’au 2 septembre 2013. L’espoir d’un règlement temporaire réside dans une hypothétique entente entre Républicains et Démocrates. Il est symptomatique de rappeler que le premier mandat du président Obama a accumulé plus de dettes au niveau du gouvernement fédéral que ne l’ont fait les 42 mandats des présidents américains, de George Washington à Bill Clinton. En poursuivant l’auscultation, la compilation de tous les passifs des dettes américaines (État fédéral, États fédérés, local) est aujourd’hui supérieure à 56.000 milliards de dollars. Au début des années 1970, le chiffre était de moins de 2.000 milliards de dollars.

La paupérisation de la population américaine est un phénomène majeur. Comme le révèle le bureau de recensement américain (US Census Bureau), 146 millions d’Américains (pour une population de 315 millions d’habitants)
sont classés comme «pauvres» ou disposant de « bas revenus ». Cet organisme précise aussi que 49 % des Américains disposant d’une résidence sont bénéficiaires d’allocations en tout genre de la part du gouvernement fédéral américain. En 1983, la proportion était de moins d’un tiers. Alors que les médias officiels s’excitent sur les pourcentages du chômage (falsifiés) oscillant entre 7,6 % et 7,7 % de la population active, les vrais chiffres révélant l’incapacité à vivre décemment en fonction d’un salaire sont les suivants : 47 millions d’Américains dépendent des coupons alimentaires. Quand Barack Obama est arrivé au pouvoir pour son premier mandat, ils n’étaient « que » 32 millions d’Américains. Le corps économique américain est complètement métastasé. Sous l’impulsion de Bernanke, le patron de la Fed (Federal Reserve Bank), on injecte chaque jour, dans le cadre du Quantitative Easing (assouplissement quantitatif), 4 milliards de dollars pour tenir à bout de bras une économie moribonde. Wall Street est devenu un immense casino et les États-Unis une « salle de shoot » à ciel ouvert. Si Bernanke débranche la perfusion, c’est l’effondrement ; s’il la maintient, c’est l’overdose. Deux manières de mourir.

Alors qu’en même temps, les économies chinoise et japonaise présentent des faiblesses de plus en plus visibles (contraction de la production manufacturière en Chine…), sans parler de l’UE et de l’euro, il faut garder à l’esprit que cet effondrement économique américain en cours et, par répercussions, planétaire (ainsi que celui du dollar) est un outil pour passer à la vitesse supérieure : les tentatives de création d’une gouvernance mondiale. Selon le bon vieux précepte ordo ab chao (« l’ordre naît du chaos »), il s’agit de faire table rase du passé pour reconstruire sur des bases nouvelles. Dans le cas américain, l’objectif est la création d’un bloc unifié nord-américain (North American Community) (4) faisant le pendant à l’UE. Pareil à un pont constitué de deux piliers, le marché transatlantique est appelé à devenir le tablier réunissant les deux rives de l’Atlantique.

http://www.bvoltaire.fr/pierrehillard/leconomie-mondiale-au-bord-du-gouffre%2c26458

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

KRACH BOURSIER POUR CET AUTOMNE ?

Message par Joss le Jeu 12 Sep 2013 - 13:25

SLOVENIE : DEUX BANQUES EN FAILLITE

FACTOR BANKA et la PROBANKA, alors qu'elles avaient été présentées comme les plus dynamiques de LJUBlJANA il y a a encore quelques années. Le gouvernement SLOVENE a été obligé de donner pour 1 milliard d'euros de garanties souveraines, comme naguère LONDRES l'avait fait de toute urgence pour la NORTHERN ROCK en 2008. Sauf que là, ces deux banques vont être rayées de la carte :

"Slovenia ... had provided guarantees totaling 490 million euros for Probanka and 540 million for Factor Banka, to ensure the repayment of their depositors ... Local banks, struggling with 7.5 billion euros of bad loans worth more than one-fifth of national output ... may follow other troubled euro zone members and seek an international bailout in the coming months"

http://www.reuters.com/article/2013/09/06/us-slovenia-banks-idUSBRE98510D20130906

ITALIE : UNE AUTRE BANQUE EN FAILLITE

Ayant perdu 232 millions d'euros à juin 2013 :

"Italian lender BANCA MARCHE has been placed under special administration by the Bank of Italy, becoming the biggest casualty so far of an extended round of balance sheet inspections by the central bank".

Ll'économie italienne risque de voir d'autres établissements s'ajouter à la liste des bancas en faillite.

http://www.reuters.com/article/2013/08/30/bancamarche-idUSL6N0GV30020130830

ETATS-UNIS, ANNÉE 2013, BANQUES RÉGIONALES TOMBÉES EN TOUTE DISCRÉTION DEPUIS LE 1 JANVIER 2013 SELON LA LISTE DE LA FDIC

Sunrise Bank of Arizona August 23
Community South Bank Parsons August 23
Bank of Wausau August 9
First Community Bank of Southwest Florida
Mountain National Bank June 7, 2013 August 26
1st Commerce Bank North Las Vegas June 6
Banks of Wisconsin d/b/a Bank of Kenosha May 31
Central Arizona Bank May 14
Sunrise Bank Valdosta May 10
Pisgah Community Bank Asheville May 10
Douglas County Bank April 26
Parkway Bank Lenoir April 26
Chipola Community Bank April 19
Heritage Bank of North Florida April 19
First Federal Bank Lexington April 19
Gold Canyon Bank April 5
Frontier Bank LaGrange March 8
Covenant Bank Chicago February 15
1st Regents Bank Andover January 18
Westside Community Bank University Place January 11
LES MARCHÉS VONT S'EFFONDRER ET LES MILLIARDAIRES SONT DÉJÀ EN TRAIN DE PRENDRE LA POUDRE D'ESCAMPETTE !

Il y a en gros deux parties dans l'article.

La première est assez descriptive et démontre que certains milliardaires, et non des moindres, sont tout simplement en train de fuir les marchés boursiers américains comme européens. Bref, ils se retirent !

Parmi eux, que des très grands riches très connus, type Warren Buffet, John Paulson, Georges Soros. Il s'agit de garçons très sérieux ! Si eux s'en vont, je vous conseille vivement de vendre vos dernières actions si vous avez encore !

Ils revendent tout, mais alors tout et surtout ce qui est considéré comme de très belles valeurs comme Intel, Johnson & Johnson, Procter & Gamble et Kraft Foods, Sara Lee ! Ils se débarrassent également comme de la peste de tous leurs titres sur des valeurs bancaires comme JP Morgan, Goldman Sachs etc. !

La deuxième partie de cet article est plus économique, même clairement économique et tente d'expliquer comment une correction de 90 % (vous avez bien lu) des cours des actions est désormais envisagée par les plus grands acteurs sur les marchés financiers !

C'est un analyste du nom de Wiedemer qui explique son scénario sur lequel, d'après cet article, repose la fuite de nos grands milliardaires.

Que nous dit Wiedemer ?

Tout commence avec la stratégie imprudente de la Réserve fédérale qui a imprimé une quantité massive d'argent à partir de rien pour tenter de stimuler l'économie. Ce sont les fameux « quantitative easing » dont on vous rebat les oreilles depuis presque 5 ans désormais.

Pour lui, « ces fonds ne sont pas allés dans l'économie mais sur les marchés. Mais il y a une certitude mathématique. Tout cet argent finira par passer tous les barrages et l'inflation fera un bond ».

« Dès que vous atteignez une inflation de 10 %, les obligations du Trésor à 10 ans perdent environ la moitié de leur valeur. 20 %, leur valeur aura quasiment disparu. Les taux d'intérêt vont augmenter considérablement, et cela causera l'effondrement des valeurs immobilières. Conséquence de ces problèmes, les marchés actions connaîtront leur chute la plus redoutable. »
Mais ce n'est pas tout...

« Les entreprises devront dépenser beaucoup plus d'argent en raison de coûts d'emprunt très élevés, or en face il n'y a ni croissance forte ni une expansion du chiffre d'affaires ce qui conduira à une baisse très significative des marges, des dividendes beaucoup moins élevés, moins d'embauche et beaucoup plus de licenciements. »

Pour ceux qui parlent l'anglais ou le comprennent à peu près, vous pourrez regarder une vidéo qui mérite le détour si vous ne l'avez déjà vue.

En résumé

Que faut-il retenir de tout cela ? Que nous sommes à l'aube d'un krach boursier colossal, d'un krach obligataire phénoménal et d'une nouvelle étape de la crise qui a commencé en 2007, à savoir la crise obligataire et monétaire.

Soit la FED poursuit ses injections de monnaie sans résultat vraiment probant et de toute façon tôt ou tard cela déclenchera un épisode hyperinflationniste mondial, soit la FED arrête progressivement ses QE comme elle semble vouloir le faire et à ce moment-là les taux d'intérêt s'envoleront vers des sommets qui vont asphyxier purement et simplement tout le système économique.

Le baril de pétrole est à plus de 115 dollars, ce qui va largement diminuer la croissance économique mondiale. Les taux d'intérêt restent bas uniquement parce que les banques centrales rachètent massivement les obligations d'États en créant de la fausse monnaie. Sans cette aide massive, les taux vont bondir. Plus aucun acteur de l'économie ne pourra emprunter ni se financer. Les États surendettés, les ménages pour l'immobilier qui s'effondrera et bien sûr les entreprises.

Si les taux montent, personne n'a d'intérêt ni à acheter de l'or ni à acheter des actions mais uniquement des obligations d'États... Sauf que cette règle est vraie dans un contexte où les États seraient solvables. Or avec l'endettement cumulé, plus aucun économiste sérieux ne croit à la solvabilité des États (en tout cas en privé).

Conséquence logique : les marchés vont s'effondrer, les actions également, l'or pourrait baisser dans un premier temps avant que sa valeur ne se reprenne pour prendre en compte le risque majeur d'insolvabilité généralisée... Dès lors, son cours n'aura plus de limite, tout le monde ne voudra plus que ça... puisqu'au bout du compte, seul l'or passera cette étape finale de la crise. Nous y arrivons.


http://www.economiematin.fr/les-experts/item/6261-crise-politique-monetaire-krash-boursier#Q2mJtEMrlPe8IUvW.99

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

APRES LES BANQUES EN FAILLITE, LES BANQUIERS MEURENT

Message par Joss le Jeu 27 Fév 2014 - 13:26

UNE AUTRE BANQUE AUTRICHIENNE VACILLE (et pourtant elle a été sauvée)

L'Etat autrichien envisage de laisser tomber la banque HypoAlpe Adria, déjà nationalisée... Ouups. Voilà qui n'est pas sans rappeler la faillite de la CREDIT ANSTALDT ROTHSCHILD qui a permis à ADOLPHE HITLER de prendre le pouvoir... Comme avec la CA-R, le risque de contagion est présent. REUTERS rapporte que :

"AUSTRIA has not ruled out letting nationalised lender HYPO ALPE ADRIA go bust even though this option poses many risks ... "I do not exclude any option but I warn against shooting from the hip," SPINDELEGGER told a debate about the government's handling of the bank it had to nationalise in 2009. "An insolvency is associated with all kinds of dangers which have to be exhaustively and thoroughly analysed.""

De son côté le Quotidien luxembourgeois a une analyse plus fine :

"La banque a été vendue à plus de 50% en 2007 à la banque régionale allemande BAYERNLB, mais a dû être nationalisée fin 2009 pour lui éviter la faillite. En cinq ans, HGAA a bénéficié de près de 4,5 milliards d'euros d'aides publiques diverses. Les grandes banques autrichiennes ERSTE BANK, RAIFFEISEN BANK INTERNATIONAL et BANK AUSTRIA (filiale de l'italienne UNI CREDIT) ont refusé la semaine dernière de participer à une "BAD BANK", structure de défaisance d'actifs non performants du groupe. La liquidation pourrait coûter au total entre 13 et 19 milliards d'euros, alors que MICHAEL SPINDELEGGER s'est gardé de donner un chiffre. Une "faillite ordonnée" a été évoquée ces derniers jours par le MINISTRE DES FINANCES, mais pourrait avoir des conséquences collatérales pour l'AUTRICHE difficilement estimables. Le gouvernement attend d'ici fin mars la remise d'un modèle de liquidation de l'institut par les experts qui évaluent les différents scénarios", lire
l'article complet ici.

Revue de Presse par PIERRE JOVANOVIC


20 BANQUIERS SONT MORTS MYSTÉRIEUSEMENT D'APRES ALEX JONES

BANQUIERS - MORTS SUSPECTES

D’après cette toute nouvelle vidéo mise en ligne sur la chaine Youtube de GERALD CELENTE avec ALEX JONES d’Infowars, pas moins de 20 banquiers sont mystérieusement morts ces dernières semaines! Alors qu’il a été rapporté que 5 banquiers de haut niveau se sont suicidés, la recherche d’Alex un tout autre niveau de petit banquier qui se font aussi « éliminer ». La vidéo partage beaucoup de preuve d’une campagne organisée « d’éliminer » ceux qui pourraient emprisonner « l’élite criminelle » pour leurs crimes financiers contre le reste de l’humanité. Un banquier mort ne peut pas parler!



PIERRE JOVANOVIC LE SIGNALE LUI AUSSI :

BANQUIERS - MORTS SUSPECTES

* Ce 25 février 2014, nous avons appris qu'un 4e banquier de la JP Morgan a été retrouvé mort d'une crise cardiaque à...34 ans: "Jason Alan Salais, a 34-year old Information Technology specialist who had worked at JPMorgan Chase since May 2008 (...) The incidence of heart attack or myocardial infarction among men aged 20 to 39 is one half of 1% of the population, according to the National Center for Health Statistics and National Heart, Lung, and Blood Institute, based on 2007 to 2010 data, marking this as another unusual death at JPMorgan", lire l'article complet de Wall Street on parade.

* Ce 25 février 2014, JAMES STUART a été retrouvé mort dans des circonstances inconnues, lire Journal Star, via ZH.

* LI JUNJIE, un 3e banquier de la JP MORGAN vient de sauter dans le vide ce mardi soir à HONG KONG.

* RYAN HENRY CRANE, cadre supérieur des bureaux de trading de la JP MORGAN. Mort suspecte.

* GABRIEL MAGEE, trader de la JP MORGAN à LONDRES, mort plus que suspecte, Wall Street on Parade vous explique (comme je l'avais fait dans Blythe Masters) que les liens entre la CIA et la JP MORGAN LONDON sont très forts et que l'histoire du saut vu par les promeneurs est totalement bidon. La désinformation a été organisée en amont. Lire ici. L'article explique aussi que Magee n'avait pas l'intention de se suicider, il venait d'envoyer un sms à son amie pour lui dire qu'il quittait le bureau et qu'il arrivait.

* MIKE DUEKER de RUSSELL INVESTMENTS et un ancien de la Saint Louis Federal Reserve. Il avait une enquête pour des abus de gestion sur des pensions de retraités.

* TIM DICKENSON, directeur de communications SWISS RE UK, mort suspecte.

* WILLIAM BROEKSMITH, ex grand patron de la DEUTSCHE BANK qui a bidonné les comptes de sa banque pour cacher ses pertes en CDS.

* DAVID BIRD, spécialiste des matières premières au Wall Street Journal a disparu. Lire ici New Jersey Hills. - Richard Talley, PDG de American Title, avait une enquête de la SEC des assureurs sur le dos. Mort suspecte.



Pierre Jovanovic sur la série de "suicides... par ERTV


Dernière édition par Joss le Lun 17 Mar 2014 - 12:36, édité 3 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

TROIS BANQUIERS - MORTS SUSPECTES

Message par Joss le Lun 17 Mar 2014 - 11:53


TROIS BANQUIERS - MORTS SUSPECTES

* JOHN CORZINE, ex patron de la GOLDMAN SACHS, ex gouverneur du New Jersey, grand ami d'OBAMA, connu pour avoir fait disparaître 5 milliards de dollars avec la faillite de sa société MF GLOBAL. Il n'a jamais été inquiété à ce jour, alors que n'importe quel plouc qui vole une pomme dans une épicerie new yorkaise finit en tôle pour au moins 15 jours. Bref, son fils a été retouvé mouru au MEXIQUE. Cause déclarée : suicide. Quelque chose me dit que la vengeance des gens et des entreprises qu'il a ruinés (parmi eux GERALD CELENTE) est en train de remplacer la justice corrompue de Washington. Lire ici le NY Daily News.



* A NEW YORK, un trader de Wall Street s'est suicidé en se jetant devant les roues du métro. EDMUND REILLY travaillait pour MIDTOWN'S VERTICAL GROUP, lire ici le NY Post.



* ADNAN SAKLI, banquier américain sulfureux et très curieux, a été retrouvé "mouru" dans sa chambre d'hôtel en ESPAGNE. L'un de nos lecteurs, en contact avec lui, nous a dit: "Il y a un mois je lui ai demandé si cette année était l'année de l'explosion? Sa réponse : "Non, la bulle va continuer à grossir, éclatement l'année prochaine". ADNAN nous avait contacté car il avait des obligations européennes à vendre pour des dizaines de milliards d'euro... Comprenne qui pourra". En effet...


Revue de Presse par PIERRE JOVANOVIC © www.jovanovic.com 2008-2014

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10429
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITES DE BANQUES

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum