MARTHE ET MARIE

ESPAGNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ESPAGNE

Message par Joss le Jeu 14 Juin 2012 - 16:08



ALERTE ROUGE : CA VA SECOUER DUR

Information par un “initié” hier mercredi en début d’après midi,  d’une imminente sortie de l’Espagne de l’Euro. Retour à la péséta avec dévaluation de 20% et Banking holidays espagnoles peut-être dés le vendredi pour empêcher les mouvements de capitaux vers l’étranger. Pour être très exact, cette source n’a pas donné le timing précis. Il n’a pas affirmé si c’était ce week-end ou le suivant ou… Il a dit ‘imminent’.

Cette confidence vient en confirmation de différentes analyses anticipant une sortie de l’Espagne de l’Eurozone avant la Grèce, comme ici sur Marketwatch il y a 15 jours.

Deuxième alerte rouge


Hier, en début de soirée, une nouvelle alerte était donnée par Steve Quayle, informé par une des sources au cœur du système bancaire international annonçant : “Fermeture imminente des banques espagnoles, qui va s’étendre à l’ensemble des PIIGS et même en France.” Son contact annonçant que “Morgan Stanley est le prochain Lehman Brothers” … “Sortez des marchés maintenant. NOW.” Le message de Steve Quayle a été viral sur le net, il a été repris notamment par  silverdoctors, si vous voulez le lire in extenso. Je vous en ferai une traduction globale demain.

Troisième alerte rouge ce matin

La société OANDA a annoncé qu’elle bloquerait toutes les négociations de ses clients sur le Forex à partir de 6.00 dimanche 17 juin en raison d’un événement potentiel majeur sur les marchés  en dehors des heures d’ouverture des bourses. (publié cette nuit par Zerohedge)

Dés la première alerte hier, j’avais contacté par mail Pascal ROUSSEL en poste à la BEI, en lui demandant quelles pourraient être les réactions de l’Euro-Dollar en cas d’une sortie de l’Espagne de la zone Euro. Cette phrase est parfaitement claire. C’est moi qui lui ai demandé les réactions des marchés au cas où cet événement arriverait. Il n’a en aucune manière indiqué que cet événement était possible, ni attendu, loin de là. Voilà ma question et sa réponse, que je cite avec son autorisation.

Question au financier :

Que se passe t’il sur l’Euro-Dollar … hausse-baisse  si  l’Espagne sort de l’Euro brutalement ? L’Euro peut-il remonter parce qu’il est soulagé d’un fardeau ? ou au contraire L’Euro chute parce que la sortie d’un seul de ses membres casse le mythe ?
ou bien le cours chute d’abord puis remonte fortement après ?  Pas facile…

Quid si la Grèce sort d’abord et que l’Espagne suit ?  Effondrement ? ou soulagement…

Réponse de Pascal ROUSEL (Divina Insidia – Le Piège Divin) :

Deux questions faciles ! Je blague car c’est tout le contraire.  Sur le marché monétaire, le cours de change est fonction :

1) de positions spéculatives d’investisseurs qui parient à la baisse et à la hausse ;

2) d’investisseurs qui ont ou vont avoir besoin de changer une devise pour faire un paiement dans une autre devise. Ici je parle carry trade par exemple mais surtout des dérivés (genre cross currency swap)
Si l’Espagne sort de l’euro…

Dans un premier temps cette annonce va provoquer une panique et une incertitude que tu ne peux pas imaginer ; donc les cours vont partir dans tous les sens. Tous les robots vont s’affoler et amplifier les mouvements.


La finance maître du monde confiée à la décision de machines....

Donc pour éviter cela imaginons une fermeture des bourses, congés bancaires, énorme restriction sur les marchés monétaires le temps que le monde digère. Puis la majorité dans le monde financier en dehors de l’Espagne qui attendait des cash-flows espagnols en euro va s’inquiéter de ne pas pouvoir recevoir ces cash-flows espagnols en euros (l’Espagne va se retrouver coupée de la source d’euros). Pour compenser ces cash flows manquants, il est possible que ce monde financier vende d’autres devises pour provisionner de l’euro afin de respecter les engagements en euros. D’autre part ce monde va devoir calculer les pertes probables suites à ces cash flows manquants et pour compenser ces pertes ils vont devoir vendre des actifs en euros.

Dans ce scénario nous avons un énorme crash boursier et une remontée de l’euro suivie d’un rééquilibrage avec un fort mouvement à la baisse. Mais comme le poids du point 2 est énorme et ici il peut donner lieu a des besoins brutaux et inattendus, il est très difficile de prévoir.

Ce qui est quasi certain, c’est que tu vas voir d’énormes fluctuations, amplifiées par les banques centrales qui vont essayer (en vain) de calmer le jeu.

Si la Grèce sort en premier, l’impact sera moindre mais au moins tout le monde de la finance commencera à faire des simulations sur une sortie d’un autre membre afin de mieux anticiper. Donc cela sera sans doute un peu moins fort mais cela ne changera pas grand-chose. Désolé de ne pas pouvoir être plus précis mais il ne faut pas raisonner en termes simples : “l’euro est soulagé d’un fardeau” ou “le mythe… etc”. La question est quels seront les besoins immédiats car les pures spéculateurs ne pèseront pas lourd, ils seront balayés par les oscillations énormes des cours.

——

Dans un article  Ambrose Evans Pritchard évoquait dans l’un de ses articles un scénario plus violent pour l’EURO.

L’éventuelle sortie de la Grèce de la zone Euro créerait une première phase de panique, envoyant l’Euro à 1,20  immédiatement suivie d’une phase d’euphorie remontant l’Euro à 1,40. Mais la sortie de l’Espagne de l’Euro est autrement plus importante que la sortie de la Grèce.

Vous avez été prévenus à plusieurs reprises. Nous sommes donc dans l’attente de cet événement que j’anticipais pour la semaine du 18 juin.

SELL-OFF Boursier

En quelques minutes ou en quelques heures, dans quelques jours peut être (semaine du 18 ? avant ou après ?), la bourse pourrait s’effondrer de 25 ou 30%. Cela devrait être très très brutal. On vous racontera des salades comme d’habitude : un incendie dans la salle des ordinateurs comme au Crédit Agricole, un Kerviel ou un Moby Dick en folie, un coup d’état en Grèce ou en Espagne… Tout ça n’est que mensonges pour cacher la réalité, habiller les faits crus et concrets par une nouvelle virtualité. La faillite des banques et de l’ensemble du système fiduciaire EST la réalité.

Concrètement, que va t’il se passer ? Ceux qui vont vouloir jouer cette chute des marchés ont de fortes chances de ne pas en tirer profit. Les marchés resteront ils ouverts ? Les valeurs seront elles toujours cotées ? Les banques rachèteront-elles les warrants et autres turbos aux spéculateurs ? Je ne crois pas. Peu importe.
L’Euro a des chances réelles de s’effondrer brutalement, pour moi, la semaine du 18 juin vers 1,17, peut être même pour arriver à parité. Cela n’a aucune importance, le Dollar est condamné. Il ne terminera pas l’année ... (fin de citation)

Si vous n’êtes pas un professionnel, ne jouez pas contre les robots fous qui vont péter les plombs.
Ne croyez pas que vos placements en mines d’or ou d’argent ou vos juniors pétrolières vont être épargnées par ce sell-off. Cela va être 2008 en pire, avec krachs successifs en cascade.

Le seul moyen de passer les 6 ou 7 mois à venir sans trop de dégâts est d’être en métaux précieux et de s’abstenir de regarder les cours pendant 6 mois.

SI l’Espagne sort de l’Euro ce week-end ou le(s) week-end(s) suivant(s), il vaudrait mieux que vous ayez un peu de cash immédiatement disponible, le frigo et le réservoir plein.

La France va t’elle revenir au franc en dévaluant également ? Nous n’en savons rien. A priori, ceux qui nous lisent depuis assez longtemps sont mieux préparés que les autres. Tout le monde va perdre. Nous aussi. Il faut savoir faire la part du feu et rester philosophe. Souvenez-vous de ce qui se passe avec un tsunami : plus la mer se retirera loin, plus la vague sera haute. Faites un parallèle avec les métaux précieux.
LIESI lundi 11 juin
Le G20

Aviez-vous noté que ce week-end, il y a également un G20 ? Il se tiendra le 18 et le 19 juin à Los Cabos au Mexique.

Ce sommet intervient au moment où l’agence de notation S&P qui a donné une note BBB- à l’Inde, menace de passer l’économie indienne et la roupie à Junk. A juste titre le Premier Ministre indien considère que cette prise de position est politique. C’est une réponse de l’oligarchie financière américaine au fait que l’Inde a continué à acheter du gaz et du pétrole à l’Iran.

La Chine a, quant à elle, fermement affirmé sa position cette semaine, en annonçant qu’elle n’allait pas diminuer ses achats vis-à-vis de l’Iran. Alors que Hilary Clinton avait dispensé de sanctions 10 pays européens et qu’elle venait de rajouter à cette liste l’Inde, la Malaisie, la Corée du Sud, le Sri Lanka, la Turquie et Taïwan, Obama vient d’annoncer qu’il ne gracierait pas la Chine. De toute évidence, il y a de très grosses négociations sous la table sur le timing de la Réforme monétaire et sur les dévaluations monétaires. Ce sommet du G20 va encore être un ring de boxe.

Le prochain sommet de la Fed, les 19-20 juin, risque fort de se passer au cœur d’une grosse tourmente.
http://liesidotorg.wordpress.com/2012/06/14/alerte-rouge-ca-va-secouer-dur/#comments


Dernière édition par Joss le Sam 17 Aoû 2013 - 8:02, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

COURS DE PROSTITUTION EN ESPAGNE : DÉBOUCHÉS ASSURÉS

Message par Joss le Mar 2 Oct 2012 - 18:30

COURS DE PROSTITUTION EN ESPAGNE : DÉBOUCHÉS ASSURÉS

Alors que le chômage atteint des sommets, une formation propose d’apprendre les rudiments du plus vieux métier du monde. Et pour l’instant, ça n’a rien d’illégal.

    « Travail immédiat ! Cours de prostitution professionnelle. Un travail très rentable pour les deux sexes. »

L’affiche, apparue dans les rues de Valence en Espagne, ne permet plus aucun doute : devenir prostitué(e), mais un(e) pro, cela s’apprend aussi. Et même, après la formation, les enseignants du cours promettent un travail immédiat…

L’affiche proposant des cours de prostitution

Une offre qui donne à réfléchir dans un pays qui affiche un taux de chômage de presque 25% de la population. Mais quelles doivent être les compétences requises pour pouvoir se former ? Il faut, toujours selon l’annonce, être majeur, avoir une bonne prestance et ne pas être timide…

Les affiches ont fait leur apparition dans les rues de Valence pour la première fois, en mai dernier : la formation s’étale sur une semaine et propose des classes théoriques mais aussi pratiques. Deux heures par jour pendant lesquelles l’élève s’exerce sur des jouets sexuels, le Kamasutra et d’autres matières portant sur le sexe. Prix des cours : 100 euros, un poste de travail étant assuré à la fin de la formation...[...]

LA REVOLTE DES ESPAGNOLS... LE CRS QUI EST PRIS A PARTIE PAR LA FOULE




Dernière édition par Joss le Sam 17 Aoû 2013 - 7:54, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

VERS LA GUERRE CIVILE

Message par Joss le Ven 23 Nov 2012 - 12:24

Avec les députés espagnols corrompus qui votent des lois pour empêcher les gens de filmer les CRS tabassant des mômes et des mamies, qui ne votent pas une loi pour empêcher les banques de réclamer le prix d'une maison APRES l'avoir saisie (!!!)


Témoignage: "J'ai pu récupérer la scène filmée de l'agression du gosse de 13 ans par les robocop lors de la grève en espagne. Le môme est tombé après avoir été poussé par un premier flic. Ensuite, alors qu'il était à terre, un deuxième flic lui a asséné deux coups de matraque en pleine tête, occasionnant une plaie ouverte nécessitant 4 points de suture. On voit également sur l'image, une jeune fille tentant de protester contre cette violence gratuite... total, elle a aussi ramassé de la pora... Les images sont dures à obtenir, bloquées suites aux consgnes du Ministre de l'Intérieur de censurer tout enegistrement de charges policières. Mais ce que j'ai vu à Zaragoza où j'ai défilé et passé une partie de la nuit ressemblait à une vraie guerre civile, avec tirs de balles en caoutchouc et lacrymogènes, sns parler des arrestations arbitraires. Les flics ne font aucune différence et frappent sans discernement, femmes, enfants, seniors, handicapés... Effarant..."

on voit des gens sauter par les fenêtes, vendre des bouts de leur corps
(ici Le Parisien)


VIDEO. Désespérée, une mère de famille met en vente ses organes. Elle encourt 12 ans de prison pour trafic d'organes

"petit entrepreneur de la province de Burgos, étranglé par la crise et ne pouvant faire face à un remboursement et menacé de saisie, a mis le feu à son agence bancaire",
lire ici Diario de Burgos.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES ESPAGNOLS DONNENT LEUR CORPS POUR ÉVITER LES FRAIS D'UN

Message par Joss le Lun 17 Déc 2012 - 14:35

LES ESPAGNOLS DONNENT LEUR CORPS POUR ÉVITER LES FRAIS D'UN ENTERREMENT

Après les fières Espagnoles qui vendent leurs cheveux pour manger, et après les cours de prostitution moderne pour survivre, Thanatos ne peut que suivre Eros. L'orgasme est bien la "petite-mort" n'est-ce pas? C'est donc en toute logique (de la mythologie grecque) que les Espagnols sont de plus en plus nombreux a offrir leur corps à la science pour éviter les frais d'un enterrement qu'ils ne pourront de toute manière plus se payer. La déchéance totale, les Espagnols privés de leur ultime dignité... Et les Facultés de Médecine "croulent sous les corps" au point qu'elles ne savent plus quoi en faire. Lire ici le Point.


Dernière édition par Joss le Sam 17 Aoû 2013 - 7:48, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’ESPAGNE AU BORD DU PRÉCIPICE VERS UN COUP D’ÉTAT EN EUROPE

Message par Joss le Jeu 7 Mar 2013 - 8:36

L’ESPAGNE AU BORD DU PRÉCIPICE VERS UN COUP D’ÉTAT EN EUROPE ?

Jusqu'à il y a quelques années, le risque politique était considéré comme quasiment inexistant en Europe. Cependant la crise de la dette souveraine est venue changer brutalement la donne. Le spectre des défauts de paiement sur le Vieux-Continent est réapparu et avec lui les mesures d'austérité qui entraînent toujours les mêmes fléaux: mouvements sociaux, rejet de la démocratie et repli sur le populisme…pouvant jusqu'à entraîner un changement de régime.

On a tort de croire que la paix et la démocratie sont définitivement installées dans la zone euro. C'est une croyance qui fait fi des nombreux défis de l'Union. Il suffit par exemple de s'arrêter sur la situation de l'Espagne pour se rendre compte qu'un changement de paradigme est possible à tout moment.

Le taux de chômage dans le pays est autour de 26%, avec un taux de chômage des jeunes qui est à près de 60% selon les derniers chiffres. L'actuel gouvernement est aux prises avec un scandale massif de corruption qui semble toucher tous les niveaux de décision au sein du Partido Popular et, enfin, le 23 janvier dernier, l'Assemblée de Catalogne a déclaré solennellement que la région est une "entité légale et politique souveraine". En d'autres termes, la Catalogne est prête à faire sécession. Bref, l'Espagne est au bord du précipice même si on l'oublie trop souvent.

De nombreux observateurs pourront toujours affirmer que les principes démocratiques sont bien ancrés dans le pays et que le risque d'un changement de régime est infinitésimal. Pourtant, c'est faire l'impasse sur l'histoire récente de la péninsule que de croire cela. Le dernier coup d'Etat remonte en effet au début des années 80 et a échoué seulement grâce à l'aura du roi Juan Carlos qui a beaucoup terni depuis.

Ainsi, une conférence organisée le 6 février denier par un centre de réflexion à Madrid et qui portait sur les forces armées et la Constitution a mis en lumière un certain malaise au sein d'une partie des officiers supérieurs de l'armée, notamment face à la gestion de la question catalane. Plusieurs officiers à la retraite ont pris la parole à l'occasion de ce colloque. Rien d'inhabituel à cela jusqu'à l'intervention du Général Juan Antonio Chicharo qui a commandé le corps d'élite de la marine jusqu'en 2010 et fait désormais partie de la réserve.

Il a notamment fait part "d'un sentiment général de préoccupation, de peur, d'incertitude et de confusion" au sein de l'armée espagnole au sujet de la sécession possible de la Catalogne, allant jusqu'à regretter la démission en 2006 du Général José Mena qui s'était publiquement prononcé en faveur de la possibilité d'une intervention militaire afin de mettre un terme aux demandes d'autonomie plus importante de la région.

Il a demandé ensuite, pendant son discours, d'imaginer un scénario qui a de grandes chances d'arriver: si le parti au pouvoir perd sa majorité absolue lors des prochaines élections générales et que les Catalans, en échange de leur soutien, demandent à abroger dans la Constitution la doctrine de "l'indissoluble unité" de l'Espagne, que pourra-faire alors l'armée, s'est-il interrogé. Il n'a pas apporté de réponse mais tout le monde a plus ou moins compris ce qu'il sous-entendait.

Depuis, le général a été réprimandé par sa hiérarchie mais, les propos qu'il a tenu montrent en tout cas une déstabilisation évidente du cadre institutionnel dans le pays sous l'effet des manifestations quasi-quotidiennes contre l'austérité, d'un rejet grandissant de la Maison Royale et du gouvernement et sous les coups de boutoir de la Catalogne. Une situation tout simplement explosive.

Le pays est entré dans une ère de difficultés croissantes et l'évolution actuelle de la situation n'augure rien de bon. Jusqu'à présent, la figure du roi Juan Carlos servait d'unité à la Nation mais ce n'est désormais plus le cas puisque même la monarchie constitutionnelle est de plus en plus critiquée en tant que système de gouvernement. L'armée qui est garante de l'unité de la Nation et du respect de la Constitution pourrait tout à fait intervenir en cas de total discrédit des gouvernants et de risque réel d'implosion de l'unité espagnole. Ce n'est évidemment pas le scénario le plus probable mais, dans tous les cas, on aurait tort de croire que l'Espagne est sur le chemin de la stabilisation. Le pays peut à tout moment s'enflammer, et faire avec lui basculer toute la zone euro dans un cycle infernal.
http://www.forex.fr/newslist/5967-le-risque-dun-coup-detat-en-espagne-nest-plus-totalement-illusoire-et-pourrait-chambouler-les-marches


Dernière édition par Joss le Sam 17 Aoû 2013 - 7:40, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’ESPAGNE BRADE UN QUART DE SON PATRIMOINE IMMOBILIER

Message par Joss le Sam 17 Aoû 2013 - 7:38

L’ESPAGNE BRADE UN QUART DE SON PATRIMOINE IMMOBILIER


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

HEURTS À MADRID DEVANT LE CONGRÈS : 23 BLESSÉS DONT 14 POLIC

Message par Joss le Dim 15 Déc 2013 - 21:24

HEURTS À MADRID DEVANT LE CONGRÈS : 23 BLESSÉS DONT 14 POLICIERS



15 DÉCEMBRE 2013 LE PARISIEN

Vingt-trois personnes, dont 14 policiers, ont été blessées lors d’affrontements samedi soir dans le centre de Madrid (Espagne), en marge d’une manifestation de plusieurs milliers de personnes s’opposant au projet de loi sur la sécurité publique. La manifestation intitulée le «Siège du Congrès» s’était déroulée pendant plusieurs heures sans heurts.

Les incidents entre manifestants et policiers ont éclaté peu après 19 heures, aux abords de la place Jacinto Benavente et aux abords du Congrès, place Neptuno y Cibeles, indique le journal El Mundo.

Les vingt-trois blessés ont été dirigés vers différents hôpitaux pour de légères blessures, coupures ou ecchymoses pour la plupart, explique le quotidien El Pais. On dénombre 14 policiers anti-émeutes blessés par des jets de pierres, bouteilles et pétards. Plusieurs voitures de la police ont également été endommagées, selon des photographies diffusées par des internautes sur Twitter.


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

MANIFESTATION POUR LA DIGNITÉ

Message par Joss le Sam 29 Mar 2014 - 9:04

ESPAGNE : LA PLUS GRANDE MANIFESTATION DE L’HISTOIRE RÉCENTE, IGNORÉE DES MÉDIAS…

VIOLENCE A MADRID LORS DE LA MANIFESTATION POUR LA DIGNITÉ




22 MARS 2014 L'HUMANITE



Ils sont de l'avis général près de deux millions, plus disent certains médias, comme la Sexta (une chaîne de télévision nationale). Du jamais vu. Une journée historique "qui ne va pas s'achever ce 22 mars" clame le cortège. Beaucoup ont prévu de rester à Madrid et de camper. Par exemple, mille d'entre eux dans le secteur de Recoletos. Des Assemblées Générales, des opérations symboliques ("faire le siège de la Bourse", etc.) sont prévues pour lundi et les jours suivants.

L'entrée des six colonnes de marcheurs dans Madrid a eu quelque chose de très fort, de magique, nous raconte au téléphone Mari Garcia. De l'émotion partout, après souvent quatre semaines de marche, les pieds meurtris. Sur leur passage, tout au long de leur périple, la population a accueilli les marcheurs avec une solidarité forte. Les médias ont, quant à eux, organisé pendant des semaines, un blocus informatif contre les "marches de la dignité". L'immense tsunami populaire réclame le non paiement de la "dette illégale", la fin de l'austérité, du pain, un travail, un toit pour tous et veut jeter "dehors les gouvernements de la Troïka". C'est une mobilisation gagnée "à la force de nos muscles", pour Jorge Garcia Castaño, de Izquierda Unida.

Société condamnée

Ce qui frappe, c'est la diversité des revendications., et leur convergence contre "un paradigme de société condamnée: le néolibéralisme" pour un syndicaliste de l'UGT, venu à titre individuel. Au même moment, l'un des "pères de la transition", Adolfo Suarez, agonise. Le symbole n'échappe à personne. Le consensus de 1978 est bel et bien chancelant. Les syndicalistes du SAT, de la CGT, des bataillons des Commissions ouvrières présents malgré le non soutien officiel de leur organisation, scandent: "le futur ne sera pas capitaliste, il sera ouvrier et socialiste". La "place Colon" déborde. Cibeles est engorgée. Tout le centre de Madrid est congestionné, comme en attestent les images des télés alternatives.

La tribune est dressée au fond de la place. Les représentants des marches régionales s'y succèdent au micro, soulignant la "dimension historique de la journée"; pour tous: "un point de départ". Ils dénoncent "les gouvernements de la troïka", aussi bien ceux du PSOE que ceux du parti populaire qui ont instauré un "état d'exception sociale".

Avenir

Au premier rang, les travailleuses catalanes de "Panrico" en grève depuis cinq mois. La déléguée catalane dénonce la politique austéritaire du gouvernement catalan (800 000 chômeurs) et exige le droit pour tous les peuples de pouvoir décider de leur avenir. Daniel Avilés, jeune chômeur de 26 ans, marche depuis Murcia. La colonne des Asturies, chante Santa Barbara. Des milliers de drapeaux républicains, de drapeaux andalous, des bannières rouges du PCE, rouges et noires de la CNT, de chaque "autonomie", flottent. Tous scandent "Vivent les luttes de la classe ouvrière!". "Nous ne voulons pas l'aumône. Les droits ne se négocient pas". A la tête des colonnes, beaucoup d'immigrés accueillis aux cris de "aucune personne n'est illégale". L'Aragonaise Amparo Bella chante une jota politique et un hymne de Labordeta. Vingt heures.

Le leader du SAT, Diego Cañamero prend la parole, la gorge brisée. Il appelle passionnément à l'unité du peuple et invite "la gauche qui a du plomb dans ses poches, à rejoindre le raz de marée". Il appelle à "la rébellion pacifique". Il lance: "Il faut un Front Populaire". La foule lui répond par d'interminables "Sí, se puede" (Oui, on peut). C'est le slogan qui revient le plus souvent.

Le gouvernement cherche la provocation: il a déployé 1 700 agents anti-émeute et a décrété le rassemblement illégal après 21h30. Une sorte de couvre-feu. Il tente manifestement d'engager une épreuve de force. Les manifestants n'ont pas l'intention de se laisser intimider. Ils vont évacuer la Place Colon, et ceux qui restent vont rejoindre des micro-campements un peu partout dans Madrid.

Le consensus PSOE/PP

Au moment où la marche géante se disloquait à Madrid peu à peu, des groupes de jeunes se heurtaient à des charges policières d'une rare brutalité (plus de 70 blessés). Au même moment, le journal El País évaluait sur son site la participation populaire à 50 000 personnes, reprenant le "comptage" gouvernemental volontairement archi-minoré et provocateur. La trouille du peuple! Les manifestants annonçaient déjà avec humour les chiffres officiels : "de 5 à 7".

Le quotidien El País est depuis longtemps l'organe officieux du PSOE. Son compte rendu (sur le site du journal) de la marche est au plus haut point crapuleux. On peut lire "2 000 personnes à pied ont conflué vers Madrid". ("Les 8 marches se voudraient la métaphore d'un mal être diffus en Espagne").

Il se réjouit à demi-mots que les marcheurs aient des difficultés à planter leur tente du côté de Recoletos.

Le País, en ce qui le concerne, n'a aucune difficulté à planter le mensonge et la haine des mouvements sociaux, des processus de libération des peuples. Il est vrai qu'il appartient à la multinationale "socialiste" PRISA, de la famille Cebrian, aujourd'hui contrôlée par des fonds nord-américains; le groupe possédait, par exemple, en Bolivie des journaux, des radios, et avait le monopole sur l'édition des manuels scolaires. Evo Morales le pria de faire sa valise. Ce qui explique son agressivité contre la révolution bolivienne. Frappé à la caisse! La ligne éditoriale du País défend les intérêts de la multinationale PRISA et de toutes les autres.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ESPAGNE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum