MARTHE ET MARIE

Les 10 plaies d’Egypte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les 10 plaies d’Egypte

Message par Arcanes le Lun 2 Juil 2007 - 11:54

Source : http://www.dinosoria.com/plaies_egypte.htm


L’Ancien Testament rapporte que dix plaies frappèrent l’Egypte alors que Pharaon refusait de libérer le peuple hébreu tenu en esclavage.
La colère divine a toujours été la théorie officielle de ce qui est considérée comme un mythe par les scientifiques.

Pourtant, en 2002, deux géologues ont affirmé que ces dix plaies pourraient être bien réelles. Selon eux, l’éruption du Santorin a pu engendrer une série de catastrophes naturelles dont l’ouverture de la mer qui a permis à Moïse et à son peuple de fuir l’Egypte.

Les dix plaies d’Egypte

« ….toutes les eaux qui sont dans le fleuve se chargèrent en sang »
« …les grenouilles montèrent et recouvrirent l’Egypte »
« …toute la poussière du sol se changea en moustiques »
« …des taons en grand nombre entrèrent […] dans tout le pays d’Egypte »
« …tous les troupeaux des égyptiens moururent »
« …gens et bêtes furent couverts d’ulcères bourgeonnant en pustules »
« …Yahvé fit tomber la grêle sur le pays d’Egypte »
« …les sauterelles […] couvrirent toute la surface du pays… »
« …il y eut d’épaisses ténèbres… »
« …tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Egypte… »

Extraits du Livre de l’Exode, chapitres 7 à 12. Bible de Jérusalem, traduction des dominicains de l’Ecole biblique. Editions Fleurus/Cerf

L’éruption du Santorin

Vers 1 500 avant notre ère, la Méditerranée connaît la plus grande catastrophe de son histoire. Le volcan de Théra, l’actuel Santorin, dans l’archipel des Cyclades, entre en éruption, provoquant une véritable catastrophe dans toute la côte méditerranéenne.

On a relié cette éruption volcanique à la disparition de la civilisation crétoise.

Dans la mer Egée, l’éruption cause de graves dommages. De nombreuses régions ont été plongées dans l’obscurité pendant des heures, voire des jours.
Enfin, les nuages volcaniques ont entraîné des changements climatiques.

Les effets secondaires possibles de cette gigantesque éruption ressemblent beaucoup aux dix plaies relatées dans la Bible.

Deux géologues curieux

Il y a quelques années, Gilles Lericolais, géologue français en poste à l’Ifremer et William Ryan, géologues américain de New York, étudiaient le faciès stratigraphique du bassin de la mer Noire. Ils ont ainsi mis en évidence le remplissage rapide de ce bassin il y a 7 500 ans.
La Méditerranée y aurait déversé son trop-plein.
Il se pourrait que cette catastrophe ait inspiré le mythe du Déluge.

Les deux hommes s’intéressèrent aux relations qui pouvaient exister entre les grands mythes fondateurs et la géologie.

C’est ainsi qu’ils en vinrent à la conclusion que l’éruption du volcan avait pu engendrer les 10 plaies.

Les conséquences d’une éruption volcanique

L’éruption s’est produite à environ 700 km au nord-ouest des rivages méditerranéens de l’Egypte.
Le Santorin éructa une trentaine de kilomètres carrés de cendres et de lave. Des explosions aussi importantes ne se produisent que deux ou trois fois par siècle maximum.

La plus importante éruption du 20e siècle était beaucoup moins catastrophique. Elle se produisit en 1991 avec l’éruption du Pinatubo, aux Philippines.
Néanmoins, le Pinatubo envoya dans l’atmosphère des tonnes de cendres qui accomplirent plusieurs rotations autour de la Terre.
Cette éruption eut un impact sur le climat à l’échelon mondial.

Selon les calculs des scientifiques, cendres et particules s’expulsèrent du Santorin à la vitesse du son. Elles formèrent une colonne qui se dressa sur 36 km avant de s’étaler en direction du sud-est, guidée par les vents dominants vers la Crète et l’Egypte.

L’effondrement progressif du cratère permit à l’eau de mer de s’engouffrer, provoquant plusieurs explosions violentes qui sculptèrent une caldeira béante de 8 km de diamètre.

L’explosion engendra un immense tsunami qui se répandit en cercles concentriques dans une large partie du bassin méditerranéen.
Nul ne sait si ces vagues géantes atteignirent l’Egypte.

Par contre, les relevés stratigraphiques du sédimentologue Daniel Stanley ont prouvé que les cendres du Santorin avaient bien atteints le delta du Nil.
On a en effet retrouvé des téphras, particules volatiles de nature volcanique, d’âge et de composition chimique identique à celles du Santorin.

La première plaie d’Egypte

« ….toutes les eaux qui sont dans le fleuve se chargèrent en sang »

Les téphras seraient responsables de la première plaie. D’après Gilles Lericolais, on retrouve autour du Santorin bon nombre d’ignimbrites, des roches formées par l’accumulation de débris de laves acides telles que les rhyolites, qui donnent à certaines plages de l’île une teinte carmin

L’autre hypothèse serait que la teneur élevée des particules volcaniques en acide sulfurique aurait pu oxyder les roches ferreuses du lit du fleuve et donner à l’eau des reflets de rouille.

La deuxième plaie

« …les grenouilles montèrent et recouvrirent l’Egypte »

Jean Lescure, spécialiste des anoures explique :

« Deux raisons peuvent pousser les amphibiens à se regrouper par milliers. La reproduction et l’augmentation soudaine du taux d’humidité de l’air.
Dans les pays semi-désertiques, après une longue saison sèche, les amphibiens sortent pour aller se reproduire dans les points d’eau.
Ils sortent des trous du sol dans lesquels ils s’étaient enfouis pour avoir un peu d’humidité. Invisibles quelques jours auparavant, ils envahissent villages et habitations pour rejoindre leur lieu de reproduction.

A cette époque lointaine, les amphibiens étaient beaucoup plus nombreux le long du Nil. Le phénomène aurait pu avoir une ampleur exceptionnelle aux yeux de la population.

La troisième et la quatrième plaie

« …toute la poussière du sol se changea en moustiques »
« …des taons en grand nombre entrèrent […] dans tout le pays d’Egypte »

Le troisième et quatrième fléau rentrent dans le même cadre que celui des amphibiens. Mouches et moustiques profitent également de la pluviosité pour pulluler dans les pays chauds.

Si l’éruption du Santorin a engendré des pluies exceptionnelles, certaines espèces animales en ont certainement tiré profit pour se reproduire.
On sait également qu’un changement climatique brutal peut « déranger » certaines espèces qui se regroupent pour fuir.

La cinquième et la dixième plaie

« …tous les troupeaux des égyptiens moururent »
« …tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Egypte… »

L’augmentation soudaine d’insectes parasites comme les moustiques et les mouches est certainement lié au taux de mortalité important du bétail et des nouveaux-nés.

Deux épidémiologistes américains, John Marr et Curtis Malloy, privilégient deux espèces très communes :

Stomoxys calcitrans pour les mouches
Culex antennatus pour les moustiques
La première peut inoculer au bétail diverses maladies comme le charbon. La seconde, hématophage également, se délecte de la compagnie des hommes et véhicule de nombreuses maladies virales.

La mort du bétail qui frappe à la fois chevaux, ânes, chameaux, bœufs, chèvres et moutons peut être attribuée à de nombreux parasites.
Un des coupables pourrait bien être un moucheron, Culicoïdes canithorax. Cet insecte peut transmettre deux virus vecteurs de la maladie africaine du cheval et de la maladie de la langue bleue.
Ces maladies touchent tous les animaux domestiques sauf le chameau.

D’une manière générale, la famille des cératopogonides compte de nombreuses espèces susceptibles de véhiculer d’autres maladies virales.

Les nouveaux-nés sont particulièrement fragiles. Il n’est donc pas étonnant que ce furent les principales victimes, à une époque, où la mortalité infantile était déjà très importante. Il n’est nullement prouvé que seuls les enfants de sexe masculin aient été touchés par ces épidémies.

La sixième plaie

« …gens et bêtes furent couverts d’ulcères bourgeonnant en pustules »

Les ulcères qui se développèrent sur certaines personnes et animaux ont pu être provoqués par n’importe quelle myase.
Ce terme désigne toutes les maladies externes et tous les désordres des tissus causés par des larves de diptères (insectes).
Elles s’accompagnent de lésions ayant l’aspect de furoncles.

Il existe également des maladies parasitaires transmises par certains insectes comme la leishmaniose cutanée qui provoque de graves lésions de la peau.

La septième plaie

« …Yahvé fit tomber la grêle sur le pays d’Egypte »

Lors de l’éruption du mont Saint-Helens, en 1980, il y eut un orage de grêle.

En cas d’éruption, il peut arriver que les grêlons ne soient pas constitués de glace mais de lapilli (cendres acrétionnées).

La huitième plaie

« …les sauterelles […] couvrirent toute la surface du pays… »

On connaît bien aujourd’hui les invasions du criquet pèlerin. La plus importante des aires de regroupement de cette espèce se situe autour de la mer Rouge.

Une perturbation météorologique importante peut déclancher une invasion de criquets qui pourra durer 20 ans.

La neuvième plaie

« …il y eut d’épaisses ténèbres… »

Les particules volcaniques qui atteignirent la stratosphère ont formé le plus important nuage de poussières émis par un volcan dans l’est de la Méditerranée durant tout le IIe millénaire avant notre ère.
Ce nuage plongea cette région dans l’obscurité pendant plusieurs jours.

Catastrophe naturelle et épidémies

Une éruption volcanique de provoque pas d’épidémies. Par contre, elle provoque des changements au sein d’une société.
L’hygiène se dégrade, faute d’eau propre par exemple, et des maladies comme le choléra apparaissent très vite.

Actuellement, en Egypte, de nombreuses maladies peuvent se développer à cause de la pluie et du vent et surtout d’une très mauvaise hygiène.
Citons le paludisme, la schistosomiase, la leishmaniose, la fièvre de la vallée du Rift, l’encéphalite du Nil occidental, le typhus …

Les retombées d’un volcan apportent des pluies chargées d’acide qui rendent l’eau potable toxique.

La mer s’ouvre devant le peuple hébreu

Au chapitre 14 du livre de l’Exode, les hébreux se dirigent vers une étendue d’eau située dans le prolongement de la mer Rouge. Les Egyptiens de l’Antiquité appelaient cette étendue la Grande Noire.
Elle se situe à l’emplacement actuel des lacs Menzaleh, Timsah et Amers.

Les flots de la mer des Roseaux (et non ceux de la mer Rouge) s’ouvrent devant Moïse et son peuple et se referment sur Pharaon et son armée.

A l’aide d’un modèle reproduisant le bassin de la mer Rouge et la Grande Noire qui englobe la mer des Roseaux, Doron Nof (Floride) et Nathan Paldor (Israël) ont montré que des vents modérés pourraient avoir rendu franchissable cette étendue d’eau de faible profondeur.

En soufflant plusieurs heures durant dans le golfe de Suez, ils auraient pu repousser les eaux en un mur de 2,5 m de haut ; mur qui se serait effondré au moindre changement de direction du vent.

La religion et la science

Il existe de nombreux miracles bibliques que la science a tenté d’expliquer, parfois avec succès.

Le récit des débuts de l’Exode pourraient être donc du, selon les scientifiques, à un enchaînement de faits assez exceptionnels dont l’origine serait l’éruption du Santorin.

Quelles que soient nos croyances, il est intéressant de constater que la science ne nie pas le bien-fondé des évènements mais qu’au contraire, elle confirme qu’ils ont très bien pu exister.

Le mythe du Déluge fait partie de ces mythes bibliques, aujourd’hui reconnu par de nombreux scientifiques.

L’éruption du Santorin serait l’évènement géologique le plus ancien dont l’humanité et les trois religions du Livre auraient gardé le souvenir.
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Joss le Lun 2 Juil 2007 - 12:25

Ca me parait un peu "tiré par les cheveux" gene ......juste les premiers-nés et non ceux qui auraient eu, par exemple, 1 an ? scratch

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par saint Zibou le Lun 2 Juil 2007 - 16:02

Joss a écrit:Ca me parait un peu "tiré par les cheveux" gene ......juste les premiers-nés et non ceux qui auraient eu, par exemple, 1 an ? scratch

En effet, les dix plaies d'Égypte sont à comprendre comme une lutte entre Dieu et le panthéon égyptien! Alors, cessons les concordances bidon...

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Fée Violine le Lun 2 Juil 2007 - 22:16

pour les premiers-nés, en effet, on peut y voir un symbole; mais pour le reste, c'est vrai. J'y suis allée à Pâques, à Santorin, je connais l'histoire (c'est une île magnifique). C'est une des plus énormes éruptions volcaniques qui ont jamais eu lieu. La civilisation crétoise a en effet été détruite dans la demi-heure suivante. Les habitants de Théra étaient partis avant l'éruption, mais s'ils se sont réfugiés en Crète, ils sont morts quand même !
Cet événement est aussi à l'origine du mythe de l'Atlantide.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 0:27

Voici les dix plaies qui humilièrent les dieux des Égyptiens.



  1. La première plaie, fut le changement en sang du Nil et de toutes les eaux d’Égypte. Elle déshonora le dieu-Nil Hapi. La mort des poissons du Nil porta également un coup à la religion des Égyptiens, car ils vénéraient, et même momifiaient, certaines espèces de poissons (Ex 7:19-21).
  2. La deuxième plaie discrédita Héqet, la déesse des grenouilles (Ex 8:5-14). La grenouille, qu’ils considéraient comme un symbole de fécondité et du concept égyptien de la résurrection.
  3. La troisième plaie fut celle où les prêtres-magiciens s’avouèrent vaincus quand ils ne purent changer la poussière en moustiques au moyen de leurs arts occultes (Ex 8:16-19). Elle porta un coup au dieu Thot, à qui on attribuait l’invention des arts magiques ou occultes.
  4. La ligne de démarcation qui séparait les Égyptiens des adorateurs du vrai Dieu ressortit nettement à partir de la quatrième plaie. Alors que des essaims de taons envahissaient les maisons des Égyptiens, les Israélites, au pays de Goshèn, n’en furent pas affectés (Ex 8:23, 24). ni Thot, le maître des arts magiques, ni même Ptah, le créateur de l’univers ne purent s'y opposer.
  5. La plaie suivante, fut la peste infligée au bétail, qui humilia des divinités telles que la déesse-vache Hathor, Apis et la déesse-ciel Nout, que les Égyptiens concevaient comme une vache au ventre de laquelle étaient attachées les étoiles (Ex 9:1-6).
  6. La plaie des furoncles déshonora les dieux et les déesses Thot, Isis et Ptah, censés posséder le pouvoir de guérir (Ex 9:8-11).
  7. La septième fut la violente pluie de grêle qui couvrit de honte les dieux à qui on attribuait la maîtrise des éléments naturels, par exemple Reshpou, qu’on croyait capable, semble-t-il, de maîtriser la foudre, et Thot, dont on disait qu’il avait pouvoir sur la pluie et sur le tonnerre (Ex 9:22-26).
  8. La plaie des sauterelles infligea une défaite aux dieux censés assurer une récolte abondante, entre autres à Min, dieu de la fécondité qu’on tenait pour un protecteur des cultures (Ex 10:12-15).
  9. Parmi les divinités déshonorées par la plaie des ténèbres, il y avait les dieux solaires Râ et Horus, ainsi que Thot, le dieu de la lune, qu’on croyait être l’ordonnateur du soleil, de la lune et des étoiles (Ex 10:21-23).
  10. La mort des premiers-nés fut la dixième. Ce qui a du placer la famille du pharaon ainsi que les prêtres égyptiens au comble de l’humiliation (Ex 12:12). En effet, les souverains d’Égypte se targuaient d’être des dieux, les fils de Râ ou Amôn-Râ. On prétendait que Râ ou Amôn-Râ avait des rapports sexuels avec la reine. Le fils qui naissait était donc considéré comme un dieu incarné et était consacré à Râ ou Amôn-Râ dans son temple. Dès lors, la mort du premier-né de Pharaon constitua en quelque sorte la mort d’un dieu (Ex 12:29).



Donc, foin de Santorin et vive l'Éternel, le seul Dieu vivant:Père, Fils et Saint-Esprit! Amen!

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Fée Violine le Mar 3 Juil 2007 - 18:10

mais pourquoi "foin de Santorin" ?
cette éruption a eu lieu. Et elle a forcément eu des conséquences concrètes. Pourquoi l'action divine ne passerait-elle pas par la géologie ?
En quoi cette éruption diminuerait-elle la gloire de Dieu ?
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Cécile le Mar 3 Juil 2007 - 20:03

Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, aux siècles des siècles. Amen!

_________Gloire au Père, au Fils, et au Saint Esprit, au Dieu qui est, qui était, et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen !

avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 22:15

Dominique a écrit:mais pourquoi "foin de Santorin" ?
cette éruption a eu lieu. Et elle a forcément eu des conséquences concrètes. Pourquoi l'action divine ne passerait-elle pas par la géologie ?
En quoi cette éruption diminuerait-elle la gloire de Dieu ?

Parce que la seule prétention historique vraiment importante de l'Église, c'est celle de J-C, comme l'attestent le Credo et la Bible... Donc, ne nous laissons pas disperser par ce qui n'est pas indispensable à une réelle compréhension de J-C, Santorin ou pas...


Dernière édition par le Mer 4 Juil 2007 - 10:28, édité 1 fois

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Fée Violine le Mer 4 Juil 2007 - 10:25

il me semble que tu confonds la foi et l'histoire.
Les deux existent, et se croisent parfois.
Moi, je m'intéresse à l'histoire. Evidemment que Santorin n'est pas nécessaire pour la foi. mais puisque c'est un fait historique, il a le droit d'avoir eu lieu, et nous avons le droit de le savoir, et nous avons le droit de le mettre en rapport avec la Bible. J'ajoute même que la connaissance de cet événement, et l'hypothèse selon laquelle cet événement est à l'origine des plaies d'Egypte et de la traversée de la mer des Roseaux, me portent (personnellement) à admirer la prévoyance de Dieu. Si la connaissance de l'histoire était une mauvaise chose, Dieu ne nous aurait pas donné l'intelligence.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par saint Zibou le Mer 4 Juil 2007 - 10:29

Dominique a écrit: Si la connaissance de l'histoire était une mauvaise chose, Dieu ne nous aurait pas donné l'intelligence.

Ce qui est une mauvais chose, c'est une mauvaise apologétique... C'est contre cela que je voulais mettre en garde:point!

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Fée Violine le Mer 4 Juil 2007 - 10:57

comment ça, une mauvaise apologétique ? qu'est-ce que l'apologétique a à voir avec un volcan ?
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par saint Zibou le Mer 4 Juil 2007 - 11:50

Dominique a écrit:comment ça, une mauvaise apologétique ? qu'est-ce que l'apologétique a à voir avec un volcan ?

Monter que les dix plaies d'Égyptes sont réelles,parce que le volcan a été détruit sur ordre divin etc...Tout le baratin habituel, quoi! Jusqu'à ce qu'une autre théorie ne défasse la première et ainsi de suite.Mieux vaut demeurer assis sur la foi et regarder passer les rhéteurs, n'est-ce pas?...

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Marc le Dim 6 Juin 2010 - 6:58

saint Zibou a écrit:
Joss a écrit:Ca me parait un peu "tiré par les cheveux" gene ......juste les premiers-nés et non ceux qui auraient eu, par exemple, 1 an ? scratch

En effet, les dix plaies d'Égypte sont à comprendre comme une lutte entre Dieu et le panthéon égyptien! Alors, cessons les concordances bidon...



http://www.solaverbum.net/article-exode-20-3-4-explication-44491457.html
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Sekhmet le Mer 6 Oct 2010 - 1:11

je suis nouveaux et cette histoire je n'y vois pas de miracle divin
d'une avant de Juger quelqu'un mieux vaut apprendre a le connaitre.
L'Egypte est un pays pour l’époque très en avance au point de vue de la justice et de la philosophie "la Maat"
si on reprend des maximes de sage de l'Egypte antique il est dit
"celui qui croit que Dieu est unique a raison celui qui croit que Dieu est multiple a raison car Dieux ou Dieu n'est pas "quantifiable"

En second comment un Dieu peut il aller jusqu’à un tel débordement de haine lui qui est censer Etre Amour.

j'aimerais vraiment que les gens qui salis l'ancienne culture Égyptienne lisent des traites historique "universitaire" y a un joli chapitre sur les juifs sous la dynastie Libyenne.
si la culture Égyptienne s’était construit par la haine et le sang je ne penses pas qu'elle irradierait encore sur notre jolie planète.

Sekhmet
Soyez indulgent, je suis nouveau...
Soyez indulgent, je suis nouveau...

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Nazir le Mer 6 Oct 2010 - 16:53

Bonjour Sekmeth.
si on reprend des maximes de sage de l'Egypte antique il est dit
"celui qui croit que Dieu est unique a raison celui qui croit que Dieu est multiple a raison car Dieux ou Dieu n'est pas "quantifiable"
Nous sommes des chrétiens, nous parlons donc de nos textes fondateurs et ceux des autres traditions aussi respectables soient-elle ne nous concernent pas. Néanmoins, je vous donne une première réponse en forme de question :
Dieu multiple ou multiples dieux ? c'est très différent. C'est là qu'est toute la problèmatique.

La bible (plus particulièrement l'Ancien Testament) parle du combat entre l'idolâtrie (vécue à travers l'adoration d'une multitude de dieux et de personnes divinisées) et le Dieu UN (Elohim, YHVH qui s'est révélé à Abraham, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse puis au peuple juif puis au monde par l'Eglise corps mystique du Christ). Et non pas du combat entre un Dieu multiple et UN DIEU non multiple.

Nazir
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 244
Localisation : PACA
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Cécile le Mer 6 Oct 2010 - 17:42

Certains Egyptiens pressentaient qu'il n'y a qu'un seul Dieu...

Les Chrétiens croient en un seul Dieu en trois personnes. D'ailleurs comment Dieu pourrait-il être Amour s'il n'y avait cet échange incessant entre les trois personnes ?

Bien sûr, le mystère de la Trinité n'est pas facile à comprendre...

Mais pour moi, plusieurs dieux, c'est encore beaucoup plus incompréhensible !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Sekhmet le Jeu 7 Oct 2010 - 22:13

je penses pour m'a part que Dieu a plusieurs formes il est toute choses
qu'il n'a pas d'image comme il a toute les images.
C'est la matrice "noun"
si on imagine que la religion unique est une invention elle est certainement né en Egypte "culte d'Aton"
Les Egyptiens on personnifier leur Dieux a travers des symboliques
mais ils étaient conscient de l'Ame de la notion de bien et de mal
apres il s'agit d'une question d'affiliation a certaine manifestation de Dieu

Sekhmet
Soyez indulgent, je suis nouveau...
Soyez indulgent, je suis nouveau...

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Nazir le Ven 8 Oct 2010 - 4:40

Bonjour sekthmet:
Les Egyptiens on personnifier leur Dieux a travers des symboliques
Vous nous préchez donc bien des dieux à la place du DIEU UN. Ce n'est pas pour nous.

Nazir
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 244
Localisation : PACA
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 10 plaies d’Egypte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum