MARTHE ET MARIE

L'Epiphanie du Seigneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Epiphanie du Seigneur

Message par père JEAN le Lun 2 Jan 2012 - 8:33

L'appel au Salut est universel




Textes bibliques : Lire


Cette fête de l’Épiphanie fait naître en nos cœurs une très grande joie. L’Évangile nous raconte l'histoire des mages. Ils ont découvert une étoile qui leur annonçait la naissance d'un nouveau roi. Ils ont tout quitté pour aller à sa rencontre. Ils se sont mis en route et se sont prosternés devant lui. Ces mages sont les premiers païens qui viennent adorer le Fils de Dieu. C'est déjà une annonce de ce qui se passera après la résurrection de Jésus. La lumière qui brille dans la nuit de Bethléem rayonnera jusqu'aux extrémités de la terre. D'ailleurs, Jésus lui-même dira un jour : "Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres."


Ce qu'il nous faut bien comprendre c'est que Dieu fait le premier pas. Dans l'histoire des mages c'est lui qui a bougé le premier en donnant le signe de l'étoile. "C'est d'abord Dieu qui cherche l'homme, avant même que l'homme fasse le premier pas." (Mgr Rouet) Les mages ont donc répondu à un appel intérieur puissant. Ils se sont mis en route pour comprendre ce que signifie cette nouvelle étoile. Dieu utilise des signes pour appeler. Et s'il agit ainsi c'est parce qu'il nous a aimés le premier. Il s'offre à tous les hommes. Il est comme un mendiant en quête de l'amour des hommes. Il veut avoir besoin d'eux.


La fête de l’Épiphanie nous rappelle donc que Dieu appelle tous les hommes. A travers les mages qui viennent à son berceau, c'est tous les peuples du monde entier qui sont invités. L'Ancien Testament nous avait montré que Dieu s'étaie engagé envers un peuple précis, le peuple d'Israël. Mais ce n'était pas pour négliger les autres. Les étrangers on aussi toute leur place dans son cœur. Il veut que tous soient reconnus comme des frères. C'est la mission que Jésus confie à ses apôtres au jour de l'Ascension : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création." (Marc 16. 15)


Dès lors, nous comprenons bien que le racisme contre les étrangers est absolument contraire à l’Évangile. On ne peut pas en même temps leur annoncer la bonne nouvelle et les rejeter. Tous les hommes, y compris les plus grands pécheurs peuvent trouver leur place dans la caravane des mages. Et c'est à toute l’Église que le prophète s'adresse quand il dit : "Debout Peuple de Dieu, car elle est venue ta Lumière." Notre mission, c'est d'en être les témoins par toute notre vie. Cet évangile est porteur d'une bonne nouvelle pour tous les peuples de la terre.


En ce dimanche de l’Épiphanie, Dieu nous fait signe. Il nous appelle tous à lui. Ceux qui habitent sur le passage des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle sont très impressionnés par le nombre de marcheurs. On y rencontre des gens de tous bords. Ils se sont mis en route, parfois sur une intuition très fragile. La foi ne vient pas au bout de raisonnements intellectuels. Elle est ouverture à l'imprévu. Un jour, Jésus a dit : "Je suis le chemin" ; cela signifie que notre vie est un voyage. Nous sommes en marche vers le Père ; et le Seigneur est là pour nous guider par sa Parole. Son Eucharistie nous est offerte pour refaire nos forces.


Le problème c'est que nous sommes souvent comme les gens de Bethléem qui ne sont pas venus à la crèche. La Lumière brille toujours, mais on ne la regarde pas. Au lieu de s'ouvrir à Dieu est aux autres, "on se protège, on s'enferme ; c'est le signe d'un monde clos, c'est catastrophique" (Mgr Rouet). Ce danger de l'enfermement nous guette tous. La fête de l’Épiphanie est là pour nous inviter à sortir, à aller vers les autres et vers le Seigneur. Dans l'évangile de ce jour, nous voyons des païens, qui cherchent Dieu, qui se mettent en marche et qui vont aller jusqu’au bout de leur quête pour se prosterner devant un enfant pour l’adorer comme le fils de Dieu.


Comme chaque année, nous célébrons cette fête de l’Épiphanie en communion avec l’Église universelle. En ce dimanche notre prière et notre solidarité chrétienne sont tout spécialement pour les communautés chrétiennes d'Afrique. Avec la crise économique mondiale, les guerres, la famine, les persécutions, certaines Églises de ce continent sont dans une situation critique. Plus que jamais, elles ont besoin du soutien fraternel des catholiques de France et d'Europe. Ensemble, nous sommes la même Église de Jésus Christ. La mission est désormais réciproque. Il y a 150 ans, les missionnaires partaient d'Europe pour évangéliser l'Afrique. Aujourd'hui les Églises africaines nous envoient des prêtres, des religieux et des religieuses ; encore faut-il qu'elles-mêmes puissent continuer à grandir.


En ce jour, nous sommes tous invités à prier en communion avec toutes les communautés chrétiennes de tous les continents. Nous ne devons pas oublier qu'en 2000 ans de christianisme, ils sont nombreux les étrangers qui ont nourri notre foi. L'Épiphanie nous invite à approfondir notre foi en Jésus Roi. Il est source de rencontre, de paix et de réconciliation entre les hommes et les femmes les plus lointains de la terre. C’est avec lui que nous pourrons faire de cette nouvelle année une bonne année.


En ce jour, nous te prions, Seigneur : "Lumière des hommes, nous marchons vers toi. Fils de Dieu, tu nous sauveras" (G 128-2 bis)


Sources : Bible de la Liturgie, revues liturgiques (Signes et Feu Nouveau), Lectures Bibliques des dimanches année B (Albert Vanhoye), l'Evangile au Présent, (Denis Sonet), journaux de la semaine



avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum