MARTHE ET MARIE

Joie pour la brebis retrouvée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joie pour la brebis retrouvée

Message par etienne lorant le Mar 6 Déc 2011 - 8:56

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 18, 12-14)
Jésus disait à ses disciples : « Que pensez-vous de ceci ? Si un homme possède cent brebis et que l'une d'entre elles s'égare, ne laissera-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s'il parvient à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu. » Cy Aelf, Paris


Qu'en penser en effet ? Un berger raisonnable, même s'il a le soin de compter chaque soir si son troupeau est au complet, que fera-t-il après avoir compté en une occasion et remarqué qu'il en manque une. Il va d'abord les recompter, car cent brebis, même avec un œil exercé, c'est beaucoup ! Mais après comptage et recomptage, il en manque une.
Que faire ? Même si ce berger a du soin de ses brebis, ce soin ira-t-il jusqu'à laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne (mais il n'y a-t-il pas des loups qui rôdent ?). Les aura-t-il reconduites du pâturage à leur enclos, avant de partir à la recherche de la brebis manquante ? Quel embarras ! Bref, je songe souvent qu'un capital de cent brebis peut s'assurer, et au lieu de dire: 'Quel embarras', un berger de notre temps dira plus facilement: 'Bon débarras !" qu'il mettra d'empressement à partir à la recherche de la seule égarée.

Mais le Père est Amour. Ce n'est pas la quantité ni la qualité qui compte, c'est l'Amour. Comme dans la première lecture, la puissance de Dieu, c'est encore de son Amour qu'il s'agit. Le berger de la parabole va donc se mettre en route en laissant les brebis 'sages' (les fidèles que nous sommes) afin d'aller rechercher et sauver le misérable qui selon le jugement des hommes - y compris, bien souvent, celui des fidèles, n'a que ce qu'il mérite.

C'est à ceci que je songe lorsque je me sens abandonné du Seigneur. Je voudrais bien que Dieu soit à ma disposition à tout instant de ma vie, et très souvent, peu m'importe mon voisin de trottoir que je vois faire la manche avec des boîtes de bière dans la poche. Or, c'est justement pour ce raté et taré que le Seigneur me délaisse !

Heureusement, que j'ai le souvenir exact d'où j'ai moi-même été repêché. Car les quatre-vingt-dix-neuf brebis ont toutes été un jour la brebis égarée... évidemment.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum