MARTHE ET MARIE

SI LE SEL VIENT A MANQUER...

Aller en bas

SI LE SEL VIENT A MANQUER...

Message par Joss le Ven 18 Nov 2011 - 13:17




LA CROIX - ROME lacroix
http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Rome/Le-cardinal-Ravasi-regrette-des-homelies-incolores-inodores-et-sans-saveur-_NP_-2011-11-04-731857

Le cardinal Ravasi regrette des homélies « incolores, inodores et sans saveur »

Ouvrant, jeudi 3 novembre après-midi, un cycle de conférences sur le thème de la Parole organisé à Rome par le Centre Saint-Louis de France, le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture, a déploré le fait que la prédication soit devenue « incolore, inodore et sans saveur, au point d’être désormais tout à fait insignifiante ».

Devant près de 200 personnes venues l’écouter à l’Université pontificale grégorienne, le cardinal Ravasi a invité les prédicateurs à prendre en compte les nouveaux langages pour capter l’attention des fidèles mais surtout à ne pas craindre le « scandale » que crée la Parole, celle de la Bible en premier lieu.

« Nous devons retrouver cette dimension de la Parole qui offense, qui inquiète, qui juge », a ainsi affirmé le cardinal, selon lequel il est « indiscutable » que la « prédication, ou au moins la présentation de la parole, est devenue incolore, inodore et sans saveur, au point d’être désormais tout à fait insignifiante ».

« Révolution dans la communication »


« Nous devons donc retrouver à nouveau le scandale que crée la parole », a lancé le cardinal Ravasi. Et de citer en exemple la Bible, dont la lecture peut « inquiéter et parfois déconcerter », ce qui est « indispensable » à ses yeux. « Les grands textes, a-t-il soutenu, ne sont jamais seulement informatifs, mais aussi performatifs ».

Le cardinal Ravasi a ensuite proposé deux marches à suivre aux prédicateurs. Premièrement, « être conscient du fait que le public a désormais subi une sorte de révolution dans la communication ». « L’information télévisée et informatique, a expliqué le chef de dicastère, demande par exemple d’être incisif, de recourir à l’essentiel, à la couleur, à la narration, de se rendre compte que l’interlocuteur qui se trouve en face de vous a une nouvelle longueur d’onde ».

L’autre voie consiste à prendre en compte le fait que la Bible « est paradoxalement l’un des textes les plus propices à ce type de langage : narrations, figures, symboles, images ». Selon le cardinal Ravasi, « l’attention, qui est l’élément fondamental, en serait sûrement stimulée ».

« Les mots sont malades »


Mais la communication de la foi n’a pas lieu seulement dans l’homélie, a estimé le haut prélat, avant de citer en exemple le système Twitter – l’envoie de brefs messages d’information électronique – qui, par la brièveté de ses messages, « oblige à donner quelque chose de fulgurant, d’essentiel ».

S’il a ainsi invité à « parcourir ces nouveaux canaux de communication », le président du Conseil pontifical pour la culture a néanmoins souligné que « le message religieux (avait) besoin de la noblesse de la parole ». « Il faut se battre pour ne pas accepter la dérive », a-t-il lancé, constatant avec amertume qu’aujourd’hui, « les mots sont malades ».

Organisé à l’Université pontificale grégorienne par le Centre Saint-Louis de France jusqu’à mai 2011, ce cycle de huit conférences est intitulé : « Parole en éclats, éclat de la Parole » verra la participation d’universitaires français et italiens, catholiques et non.

I.Media
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SI LE SEL VIENT A MANQUER...

Message par Belen le Ven 18 Nov 2011 - 18:42

Je ne connais pas ce cardinal, je ne sais donc pas ce qu'il entend par
« Nous devons retrouver cette dimension de la Parole qui offense, qui inquiète, qui juge », mais a priori je comprends quelque chose de son propos.

Moi aussi je voudrais que la prédication des prêtres soit incisive comme la Parole du Christ. La même miséricorde, mais la même exigence aussi.
Il y a une chose que je ne supporte pas, c'est que l'on fasse de Jésus un mièvre. Les grands débordements d'amour feint : "Jésus t'aime !", avec des larmes dans les yeux, argh... Pour tout dire, ce qu'on observe dans la mouvance charismatique m'irrite assez. Là, je trouve qu'on arrive à un Christ insipide, qui pardonne tout, ému d'amour devant le pire des criminels...
Stop !
Ayons la sagesse de lire les grands saints.
Tous ont souligné l'exigence du salut.
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 54
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SI LE SEL VIENT A MANQUER...

Message par Joss le Ven 18 Nov 2011 - 19:03

Une bonne homélie doit être une flèche qui transperce l'âme. Elle n'est trop souvent hélas, qu'un exercice intellectuel, des développements humains ou un discours "bateau" qui lassent les fidèles, qui peinent à ne pas s''échapper vers des distractions diverses qui les hâtent vers la sortie
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SI LE SEL VIENT A MANQUER...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum