MARTHE ET MARIE

Le roi et les dix pièces d'or

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le roi et les dix pièces d'or

Message par etienne lorant le Mer 16 Nov 2011 - 8:53

Evangile : Parabole du prétendant à la royauté et des dix pièces d'or (Lc 19, 11-28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Comme on écoutait Jésus, il ajouta une parabole, parce qu'il était près de Jérusalem et que ses auditeurs pensaient voir le royaume de Dieu se manifester à l'instant même.
Voici donc ce qu'il dit : « Un homme de la grande noblesse partit dans un pays lointain pour se faire nommer roi et rentrer ensuite chez lui.
Il appela dix de ses serviteurs, leur distribua dix pièces d'or et leur dit : 'Faites-les fructifier pendant mon voyage.'
Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent derrière lui une délégation chargée de dire : 'Nous ne voulons pas qu'il règne sur nous.'
Mais quand il revint après avoir été nommé roi, il convoqua les serviteurs auxquels il avait distribué l'argent, afin de savoir comment chacun l'avait fait fructifier.
Le premier se présenta et dit : 'Seigneur, ta pièce d'or en a rapporté dix.'
Le roi lui dit : 'Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en si peu de chose, reçois l'autorité sur dix villes.'
Le second vint dire : 'Ta pièce d'or, Seigneur, en a rapporté cinq.'
À celui-là, le roi dit encore : 'Toi, tu seras gouverneur de cinq villes.'
Un autre encore vint dire : 'Seigneur, voici ta pièce d'or, je l'avais mise de côté dans un linge.
En effet, j'avais peur de toi : tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n'as pas déposé, tu moissonnes ce que tu n'as pas semé.'
Le roi lui dit : 'Je vais te juger d'après tes propres paroles, serviteur mauvais : tu savais que je suis un homme exigeant, que je retire ce que je n'ai pas déposé, que je moissonne ce que je n'ai pas semé ; alors pourquoi n'as-tu pas mis mon argent à la banque ? À mon arrivée, je l'aurais repris avec les intérêts.'
Et le roi dit à ceux qui étaient là : 'Retirez-lui la pièce d'or et donnez-la à celui qui en a dix.'
On lui dit : 'Seigneur, il en déjà dix !
— Je vous le déclare : celui qui a recevra encore ; celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a.
Quant à mes ennemis, ceux qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et mettez-les à mort devant moi.'»
Après avoir dit ces paroles, Jésus marchait en avant de ses disciples pour monter à Jérusalem. Cy Aelf, Paris


Lorsque le mauvais serviteur (qui fut tout simplement paresseux et refermé sur lui-même) expose ses moyens de défense - c'est-à-dire des jugements humains, le roi répond, en quelque sorte: puisque c'est ainsi que tu me considères, reçois donc le jugement que tu as toi-même formulé. ("De la mesure dont vous aurez mesuré, vous serez mesurés à votre tour", dit encore Jésus en Luc 6)

Le grand problème des hommes n'est-il pas souvent de considérer Dieu à la façon de l'homme ? De nouveau, comme il se prépare à entrer dans Jérusalem, il est question de sommes confiées à des serviteurs pour lesquels des comptes seront demandés. Pourquoi ce langage type de langage ? Je me l'explique en songeant qu à ce moment particulier, Jésus éprouve durement combien, tout en affirmant leur foi en Dieu, les hommes demeurent attachés aux choses de ce monde.

Mais l'or dont il est question ici, ce sont les dons de Dieu, c'est la grâce, la plénitude de la miséricorde. Et la grâce ne peut croître et se multiplier que par le don gratuit et la charité pratiquée envers tous. Comme ils sont peu nombreux ceux et celles qui comprennent et pratiquent ces choses !

Pour un homme qui donne à son prochain, la mesure dont il se sert est toujours un peu courte, car il a difficile d'arracher son aumône à la dureté de son cœur. Néanmoins, à la fin, il recevra plus que ce qu'il a donné lui-même. Pourquoi? Parce ce n'est pas le prochain - celui qui a reçu l'aumône, qui rendra le bienfait, mais c'est le Père ! Celui qui voit dans le secret a vu la peine que s'est donnée le bienfaiteur, Il a vu son débat intérieur contre l'ego, Il a vu l'obole de la pauvre veuve: elle est ridicule comparée à toutes les autres, mais c'est elle qui a déposé le plus, car elle a mis "tout son nécessaire".

Jésus est donc venu révéler l'amour miséricordieux du Père. Mais nous, voulons nous que la Miséricorde règne sur nous ?
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roi et les dix pièces d'or

Message par Belen le Mer 16 Nov 2011 - 18:15

Personnellement je ne vois pas une question d'argent dans cette parabole.
J'y vois bien plus un enseignement sur ce que nous avons à faire du Don de Dieu, la connaissance de Jésus et l'Esprit Saint. Nous avons tous au moins un talent. Ce que Dieu attend de nous, c'est de le faire fructifier pour l'évangélisation. Je ne parle pas ici de faire du prosélytisme ! Bien plus de témoigner de l'Evangile par notre agir au quotidien. Et si nous avons en plus un talent artistique ou de prédication, une aptitude à la catéchèse ou autre service d'Eglise, il est urgent de le mettre au service de l'évangélisation, du témoignage de la foi !

Voilà ce que nous demandera le Maître à son retour :
"M'as-tu ramené au moins une brebis en échange de la grâce que je t'avais donnée ?"
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roi et les dix pièces d'or

Message par etienne lorant le Jeu 17 Nov 2011 - 10:30

Belen a écrit:
Voilà ce que nous demandera le Maître à son retour :
"M'as-tu ramené au moins une brebis en échange de la grâce que je t'avais donnée ?"

Oui, GENIAL bien vu, Belen ! J'ai d'ailleurs trouvé un écho de ce que tu dis ici dans une épître de saint Jacques qui dit:

Jc 2, 13 Car le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde ; mais la miséricorde se rit du jugement.

Merci !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roi et les dix pièces d'or

Message par Fée Violine le Jeu 17 Nov 2011 - 11:05

Il me semble que les talents que Dieu nous a confiés ne concernent pas seulement l'évangélisation, mais la vie en général. Je pense à un poème du Père Guy de Fatto (ancien bassiste de jazz, converti et devenu prêtre du Prado). J'aime énormément ce poème:

Vous avez mis la vie pliée dans une armoire
comme de trop beaux draps qu'on hésite à user.
Dépliez votre vie et ouvrez la fenêtre
et secouez la vie comme un grand drapeau blanc.
Secouez votre vie par la fenêtre ouverte,
qu'elle claque au grand vent du large et de l'Esprit,
qu'elle se gonfle enfin de tous les rêves fous,
voile d'un fier bateau vous menant à la fête.

Et la vie vous dira tout ce qu'il vous faut faire:
les fleurs à respirer, les montagnes à gravir,
les chats à caresser, les tristes à dérider,
les malades à soigner, les enfants à chérir.

Et la vie vous dira tous ceux qu'il vous faut aimer:
la veuve et l'orphelin et le voleur de pain,
les plantes à arroser, les enfants à nourrir,
l'oiseau à libérer, le Noir qui n'a pas chaud,
la grand-mère isolée, le curé chantant faux.

Vous avez mis la vie dans l'armoire fermée
sous la forme du pain dans un calice d'or.
Ouvrez donc à tous ceux qui ont faim de la vie,
qu'ils puissent avec entrain chanter: Vive la Vie!



Et en prime, une chouette chanson du Père de Fatto:
http://www.youtube.com/watch?v=NfB9O3FB5Ho
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roi et les dix pièces d'or

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum