MARTHE ET MARIE

LA CHINE AUSSI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA CHINE AUSSI

Message par Joss le Ven 11 Nov 2011 - 18:31

La bulle immobilière chinoise éclate, les prix s'éffondrent, les promoteurs immobiliers sont devant la ruine. Les acheteurs subissent des pertes énormes avant même d'avoir le temps d'emmenager

Les entrepreneurs de travaux font la guerre des ristournes pour se débarrasser de leurs immobiliers. Les prix sont tombés à Shangai, Bejing, Shenzhen et aussi dans des villes plus petites comme Hangzhou ou Chongqing. les rabais sont de plus de 30%. "La guerre des prix a commencé". Pour les investisseurs internationaux ce developpement pourrait être fatal: Un crash chinois est beaucoup plus dangereux que la crise de l'euro. Des logements sont vendus au prix de la construction.
De nombreux entrepreneurs sont ruinés et les acheteurs manifestent dans les rues.

Les spécialistes pensent que les prix vont bientôt être divisés par deux si le gouvernement maintient son programme de réduction de l'inflation.

Témoignage:

Je vie à Shangai. A l'instant un agent immobilier m'a appelé. Ils apellent maintenant quasi tous les jours, car ils n'arrivent pas à vendre.
Il m'a proposé une appart dans un bon quartier pour 15.000 yuan/m². Il n'y pas longtemps le même appart coutait encore 27.000 yuan/m². Ca fait 42,3% de moins en quelques semaines!!!
Ca va effrayer les acheteurs potentiels de logements neufs et tout ce qui se trouve en chantier va rapidement devenir un problème financier.
Fin de traduction

C'est toujours beaucoup trop cher pour un revenu chinois...

Shanghai Daily reports Hong Kong Home Sales Fall Over 50% in October

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.forbes.com/sites/gordonchang/2011/11/06/property-prices-collapse-in-china-is-this-a-crash/&ei=l2e9TtydM4ShOpnG7NwB&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=1&ved=0CCsQ7gEwAA&prev=/search%3Fq%3DProperty%2BPrices%2BCollapse%2Bin%2BChina.%2BIs%2BThis%2Ba%2BCrash%253F%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26hs%3Df5b%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26prmd%3Dimvns

Bulle immobilière chinoise
Les villes toutes neuves construites dans le désert tomberont en ruine sans que personne n'y ait jamais habité.

Les prix ont chuté de 25% en 15 jours. Pire encore: On ne trouve plus d'acheteurs!
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.businessweek.com/news/2011-11-08/china-credDIP de propriété en Chine peut avoir un effet global ...it-squeeze-prompts-suicides-amid-offer-to-sever-finger.html&ei=Dmi9TraaGcidOrfPlMcB&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=1&ved=0CCsQ7gEwAA&prev=/search%3Fq%3DChina%2BCredit%2BSqueeze%2BPrompts%2BSuicides%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26hs%3Da7b%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26prmd%3Dimvns

Dans les 2 prochains mois, la Chine va injecter 160 milliards dans ses banques

DIP de propriété en Chine peut avoir un effet global ...

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.projectworldawareness.com/2011/11/china-property-dip-may-have-global-effect/&ei=R8vATqjBFJKHhQfooZyWBA&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=4&ved=0CE0Q7gEwAw&prev=/search%3Fq%3DChina%2Bproperty%2Bdip%2Bmay%2Bhave%2Bglobal%2Beffect%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26hs%3DoXs%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26prmd%3Dimvns


Dernière édition par Joss le Lun 14 Nov 2011 - 8:06, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CHINE AUSSI

Message par Joss le Sam 12 Nov 2011 - 7:45

Que vaut une vie : RIEN


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CHINE AUSSI

Message par Joss le Sam 12 Nov 2011 - 12:15

HONG KONG (MarketWatch) — Le prix des maisons chinoises a baissé en septembre, première chute d’une telle ampleur cette année, tandis que les ventes ont fortement chuté pendant le congé de la Semaine Dorée, la semaine dernière, une période qui représente traditionnellement un pic dans les ventes immobilières. La région a émis des rapports citant les données de l’Indice Immobilier Chinois, qui suit les prix des maisons de 100 villes. Ils indiquent que le marché a baissé de 0,03% en septembre. En revanche, si on se réfère à l’évolution sur l’année, le prix des maisons neuves a augmenté de 6,2% en septembre, comparés à la hausse de 6,9% en août, selon l’Indice. Pendant ce temps, les transactions de la Semaine Dorée ont fortement chuté par rapport à l’an dernier, selon le suivi de 20 villes par l’Académie de l’Indice Chinois, citée dans les recherches de Merril Lynch, et de Bank of America. Les ventes ont baissé de 44% par rapport à l’an dernier, tandis que l’ex-hot spot immobilier Shenzhen a enregistré une chute d’activité de 90%, et que Ningbo et Shanghaï ont vu leurs ventes baisser respectivement de 78 et 73%. Cependant, Merril Lynch a mis en garde contre le fait d’accorder trop de crédit à ces chiffres, en disant que « les données ont été clairement déformées, car les ventes de maisons ont explosé en octobre l’année dernière par crainte de l’inflation ».

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Et un leadership allemand ...

Message par etienne lorant le Lun 14 Nov 2011 - 10:00

1ère Lettre aux Allemands

Mise à jour le Mardi, 08 Novembre 2011 13:59 Écrit par Henri Hude Mardi, 08 Novembre 2011 13:28

Il existe en français une belle expression, celle de « faire société ». Nous, pays d’Europe, nous sommes une communauté, et nous devons continuer à l’être, malgré les difficiles questions sans réponses. C’est dans le cadre de cette volonté de faire société en Europe que je pose des questions à nos amis allemands.

Une application excessive du traité de Maastricht peut devenir un danger pour la stabilité politique de nombreux pays d’Europe

Chers Amis, chers Compatriotes,

Regardez la situation de la Grèce. Ne rappelle-t-elle pas celle de la République de Weimar sur la fin ? L’humiliation d’un peuple par un Traité international dont l’application se révèle excessive et intenable ; une économie arrêtée, des finances en ruine, un endettement insupportable et irrattrapable, une classe politique faisant l’objet d’un rejet profond. Le désordre public à son comble. Ce sont tous les signes les plus alarmants de la crise de régime.

La question à poser à l’Allemagne aujourd’hui est la suivante : « Vous rendez-vous compte que le Traité de Maastricht est en train de se transformer en une sorte de nouveau Traité de Versailles imposé à une partie de l’Europe ?

Ne nous voilons pas la face. Poursuivre la logique de Maastricht, c’est à terme traiter comme la Grèce de très nombreux pays européens : Portugal, Irlande, Espagne, Italie, et la France aussi – car malgré l’arrogance avec laquelle la France traite la Grèce, elle est elle aussi confrontée au mur de la dette, à des finances publiques en perdition et à une économie désindustrialisée.

Vous voulez défendre vos intérêts, c’est légitime, d’autant plus que ce sont vos partenaires qui sont en faute. Mais avez-vous envie de jouer ce terrible rôle d’imposer la défense de vos intérêts en Europe ? Car nous en sommes arrivés à un point où les effets socio politiques du Traité de Maastricht sont, en Grèce aujourd’hui, et bientôt ailleurs, ceux-là même qu’ont jadis produit chez vous l’application brutale du traité de Versailles. C’est une bien triste évolution de la logique de construction européenne.

Vous êtes soucieux de ne jamais revoir le chaos politique. Pourtant, ne vous rendez-vous pas compte que vous êtes en train de préparer le terrain pour que se dressent, dans plusieurs pays Européens, des leaders nationalistes qui diront : « Nous sommes des peuples souverains, issus d’une longue histoire. Ce Traité est un boulet et une honte pour notre pays car il nous contraint à mener des politiques que nous ne voulons ou ne pouvons pas mener. N’allons pas supporter cela plus longtemps. Votez pour moi et je vous promets que je réviserai, ou détruirai, le Traité de Maastricht. » ?

Il va se mettre en branle contre vous une dynamique de rejet qui va briser l’amitié européenne. Vous allez réveiller les démons. Vous êtes vigilants à l’intérieur, mais n’êtes-vous pas myopes à l’extérieur ?

C’est l’incurie de nombreuses classes politiques nationales, à commencer par la nôtre, qui est la cause des déséquilibres actuels

Les pays les plus en difficulté aujourd’hui sont des pays qui ont commis de lourdes erreurs de gouvernement. Il est parfaitement juste de dire que c’est la passivité de notre classe politique qui est la cause de la désindustrialisation du pays, de l’augmentation des coûts du travail et de la baisse de la compétitivité de nos économies par rapport à nos voisins. Nos dirigeants ont signé pour une monnaie commune, puis ils ont, par démagogie et faiblesse, laissé les coûts du travail diverger.

Les questions de solvabilité ne sont que les conséquences de la faiblesse de nos économies. Pendant vingt ans, nos Etats ont maintenu artificiellement, par la dépense publique financée par la dette, un niveau de vie sans rapport avec la prospérité réelle du pays. Ces facilités financières étaient possibles grâce à la crédibilité financière que l’Allemagne apportait à l’Euro.

Personne n’a forcé nos dirigeants à signer le traité de Maastricht. Mais ensuite, ils n’ont pas pris les mesures d’adaptation nécessaires qui en découlaient. La France est entrée dans le grand bain de la mondialisation avec aux pieds les deux boulets d’une protection sociale très généreuse pesant sur le travail, et d’un Etat monstrueux. Pendant vingt ans, nous avons conjugué capitalisme financier et ouverture des frontières. Le capitalisme financier a fait les arbitrages mécaniques entre les pays à bas coûts et les pays à coûts du travail élevés. Nous payons aujourd’hui vingt ans de désinvestissement ou de non investissement. Nous y avons perdu nos industries et donc la base des progrès techniques, des investissements en recherche et de nos exportations.

Nous avons abandonné notre souveraineté monétaire, et nous avons continué à vivre comme si nous pouvions, par des dévaluations, récupérer les pertes de compétitivité que provoquent des mesures de générosité sociale inconsidérées. Nous avons ouvert les frontières et nous avons continué à vivre comme si l’économie était fermée, en ne prêtant aucune attention à l’impact des mesures gouvernementales sur le coût du travail et la rentabilité du capital.

Pour nous adapter avec succès au modèle européen du traité de Maastricht, nous aurions dû faire de grands sacrifices, notamment en matière de générosité sociale, en matière de salaires, et nous aurions dû diminuer considérablement le poids de l’Etat. Mais si l’on avait expliqué de cette façon le projet européen, peut-être le peuple français n’aurait-il pas voulu participer à l’Euro.

Ainsi se sont créés de grands déséquilibres au sein de l’Euro – car l’Allemagne, face aux pays émergents, n’est pas beaucoup plus compétitive que nous, et elle bâtit en ce moment le succès de son industrie et de ses exportations en grande partie sur ses partenaires européens moins compétitifs. Ceci est vrai aussi pour quelques autres Etats.

Ainsi le modèle européen est-il devenu, par notre faute, une machine à faire profiter l’industrie allemande de notre faible compétitivité. Etait-ce là le sens du grand projet de l’Euro, comme certains ont pu le dénoncer ? Je ne le pense pas du tout. Je pense qu’au contraire les Allemands n’ont pas anticipé la faiblesse et la démagogie des gouvernements français.

Les déséquilibres que connaissent de nombreux pays d’Europe sont probablement irrattrapables en raison du refus probable des peuples (et demain surtout de la jeunesse) à sacrifier leur niveau de vie présent et à venir pour assumer la dette et le passé

De nombreux pays d’Europe sont proches d’une situation historique terrible, où ils devront choisir entre la révolution sociale, ou la crise de solvabilité. Alors se produira une pression énorme pour l’inflation et la monétisation de la dette par la BCE. Cela ne résoudra aucun problème, mais apparaîtra comme la dernière façon de gagner du temps face à l’inévitable.

Pour rétablir l’équilibre des finances publiques, il faudrait dans les pays d’Europe du Sud avoir à la fois de la croissance, et une très forte rigueur budgétaire. Il est clair que sans croissance, les situations budgétaires ne feront que s’aggraver. Mais d’où pourrait venir cette croissance ? De relances massives par les Etats ? De baisses d’impôts pour restaurer la compétitivité des entreprises ? Des banques qui se mettraient à prêter bien plus aux économies ? D’une dévaluation compétitive ? Il est probable qu’il n’y aura pas de croissance avant longtemps…

Reste la rigueur budgétaire. A ce sujet, on exprime en France le déficit public en pourcentage du PIB, ce qui donne un pourcentage de 7% en 2010. Mais si l’on exprime, par exemple, le déficit de l’Etat français en pourcentage de ses recettes, on obtient 37%. En pourcentage des dépenses, le déficit de l’Etat français représente 26%. C’est cela, l’ordre de grandeur de la rigueur : nous devons – ou devrions théoriquement – faire baisser toutes les dépenses de l’Etat de 26%.

Nous devons prendre en compte les facteurs politiques. Pour imposer des sacrifices, il faut un projet politique, un idéal, et comme il s’agit de corriger les dramatiques erreurs du passé, il faudrait normalement une classe politique renouvelée, ou que l'actuelle soit capable d'un examen de conscience très radical et d'un vrai changement de conduite. Il est peu probable, en tout cas, que ceux qui sont au pouvoir depuis des décennies arriverons à infliger, en période de récession, un traitement aussi violent aux habitudes sociales des Français.

Suite à la désindustrialisation du pays, les activités créatrices de valeur ne sont plus localisées dans le pays. Combien de Français dépendent directement ou indirectement des dépenses publiques pour vivre ? Retraités, chômeurs, fonctionnaires en tous genres, malades, familles ? Franchement, l'espérer, c’est à peu près aussi réaliste que ce l’était de vouloir en 1919 faire payer des Réparations aux Allemands pendant cinquante et quelques années.

Pensez-vous vraiment qu’il est possible de « mettre dans le rouge » tant de Français sans provoquer une sorte de révolution sociale et l’arrêt du pays ? Nous avons tous vu les réactions « sociales » de ces dernières années, quand les dirigeants osaient remettre en cause de minuscules privilèges, mêmes les plus injustifiés. Augmentation d’impôts, baisse des retraites et de toutes les prestations sociales, baisse des dépenses publiques dans un contexte de récession, licenciement de fonctionnaires, c’est un mélange politiquement impossible. Aucun politicien français ne fera ce travail.

Rajoutons surtout que l’opinion française n’est pratiquement pas informée des ordres de grandeur en jeu, et donc elle n’est pas du tout prête à accepter les réformes qu’on pourrait théoriquement appliquer. La prise de conscience par l’opinion française de la réalité de la situation du pays provoquera certainement une baisse supplémentaire de la crédibilité de la classe politique et des médias, au moment même où elle aurait besoin de la confiance du pays. Ou bien nos journalistes politiques ont manqué à leur devoir, ou bien ils n’ont pas été écoutés.

Qui peut croire que la France fera les « réformes structurelles » dont parlent depuis des années les experts de la BCE ? Face à un défi de la même ampleur, la monarchie des Bourbons a échoué dans les années 1780 en France. Etudions les conseils de MM. Turgot, Necker et Calonne, Surintendants généraux des Finances de Louis XVI. « Sire, il faut élargir la base fiscale en revenant sur les privilèges, il faut moderniser le royaume en lui donnant une administration moderne, il faut couper les dépenses de la Cour… » Face aux révoltes des privilégiés, Louis XVI n’a eu le courage de prendre aucune réforme structurelle. C’est le Consulat qui a modernisé le pays, après le défaut de l’Etat en 1788 et douze années de chaos.

Si nous ne faisons rien, le pays va connaître des problèmes de solvabilité. Le mécanisme est bien connu. Nous sommes tristes de constater que la situation actuelle de la Grèce est un laboratoire politique : déficits publics élevés et irrattrapables, augmentation progressive des taux d’intérêts et donc des charges d’intérêts, mesures de rigueur qui ne font que saper la croissance et provoquer du désordre public, craintes des investisseurs, fragilisation du système financier, jusqu’à ce que la situation en arrive à un point de crise. Ce qui peut se passer quand on en arrive à ce point de crise, on peut en avoir des illustrations dans les livres d’histoire.

Les pays européens en difficulté ont besoin d’une stratégie de réindustrialisation et de reconstruction de leur compétitivité. Et de tels objectifs ne peuvent se faire sans un retour partiel sur certains termes des traités européens

Sans perspective d’un futur meilleur, on ne peut pas imposer des sacrifices à un pays. D’abord parce que c’est injuste, et l’on ne peut reprocher aux peuples de résister avec tous les moyens qui leurs restent, s’ils sont convaincus que le futur sera pire. Et puis car c’est impossible, au moins dans un pays libre. Les réformes structurelles à faire, nous les connaissons. Le but est de restaurer la compétitivité et la « rentabilité » de nos économies, et cela passe par la réindustrialisation et le rétablissement de la rentabilité de nos PME créatrices d’emploi.

Cette stratégie implique une longue période d’investissements et de sacrifices. Le but est de découvrir les leaders capables de porter un tel projet, et de le faire accepter aux peuples. Il est probable que cela demandera un renouvellement substantiel de nos classes politiques. Mais nous ne pouvons déployer la moindre stratégie sans nous poser certaines questions que malheureusement, nous avons perdu l’habitude de poser.



1) Instaurer un débat sur certaines mesures de protection sur des industries sélectionnées

La politique de réindustrialisation commence par faire cesser la désindustrialisation. Face aux pays émergents, nous, Européens, sommes tous égaux : nous sommes des pays riches, ou plutôt, des pays chers. Peut-on envisager la moindre politique de réindustrialisation quand nous faisons du libre échange avec des pays où le coût du travail est incomparablement plus bas ? Cela a pour conséquence imparable de ruiner à terme toutes les industries où la main d’œuvre représente une partie notable des coûts, ainsi que celles où le prix de vente est un facteur important pour les acheteurs.

Dans certaines industries, en Europe, les travailleurs sont lancés dans une compétition qu’ils ne pourront jamais gagner. La montée en gamme a été une réaction possible pour éviter la compétition sur les coûts. Que faire quand nos partenaires monteront eux aussi en gamme avec des coûts bien inférieurs aux nôtres ? Si l’on ne veut pas que les travailleurs aient l’impression qu’on leur demande des efforts excessifs et inutiles, comme aux combattants des tranchées de la première guerre mondiale, alors ne faut-il pas modifier certaines règles du jeu ?

Quand un pays adopte une politique de développement industriel à tout prix et d’exportations massives avec pour conséquence la constitution d’immenses réserves et la déstabilisation des finances des partenaires commerciaux, alors c’est que ce pays mène une politique de puissance et de domination. C’est le cas de certains des partenaires commerciaux de l’Europe. N’aurait-t-on pas le droit de réagir ? Nos partenaires commerciaux pensent la puissance, et protègent par des droits de douane élevés les secteurs qu’ils jugent stratégiques. Comment pourraient-ils nous reprocher de faire de même ?

L’Europe fait partie des zones politiquement démocratiques, avec des systèmes sociaux et des organisations libres de protection des intérêts des salariés. Ce sont là quelques uns des bienfaits de la démocratie. Ces systèmes sociaux, même quand ils sont bien équilibrés et efficaces, ont un coût, et ce coût pèse sur la compétitivité du travail en zone démocratique. Les démocraties devraient-elles indéfiniment souffrir du différentiel de coût qu’apporte un système social ?

De plus, en période de réformes structurelles, si l’on veut assurer la stabilité politique du pays, il faudra trouver un moyen d’employer les chômeurs, alors que par définition, l’emploi public va diminuer. Permettre à certaines industries de main d’œuvre de redevenir rentables, voilà probablement un moyen de recréer des emplois.

Enfin, vis-à-vis des peuples qui voient que les vingt dernières années d’ouverture des frontières sont aussi celles qui ont vu notre désindustrialisation et la déstabilisation de nos finances, le lien de cause à effet est instinctif. Ce sentiment n’est peut-être pas partagé par l’opinion allemande dont l’économie a gagné de grandes parts de marché chez ses partenaires européens. Préempter le débat sur le protectionnisme serait un moyen de soustraire cet argument puissant au populisme, ainsi que de montrer aux pays que l’Europe défend des intérêts concrets, et non pas une idéologie abstraite.

2) Avoir une politique de change face à nos partenaires

Malgré tous ses déboires, le niveau de l’euro reste très fort, relativement aux autres grandes monnaies. Où se trouve le juste niveau de l’euro ? C’est une question de spécialiste, mais c’est une question fondamentale pour une zone qui cherche à reconstruire son industrie. Peut-être devrons nous aussi évoluer sur cette question, qui aujourd’hui ne fait pas partie de celles dont s’occupent nos autorités monétaires.

Nous jouons l’économie libérale face à des blocs économiques dont certains manipulent leur monnaie pour gagner, grâce à sa sous-évaluation, un avantage injuste sur leurs partenaires commerciaux. D’autres, via des politiques de monétisation de leurs dettes, mènent des politiques qui pèsent sur leur monnaie. Les banques centrales du Japon et de la Suisse ont décidé de mesures de contrôle de la valeur de leur monnaie qui, faisant office de valeur refuge, atteignaient un niveau mortel pour les exportateurs.

Il n’y a pas de raison pour que l’Europe ne se dote pas d’une politique de change. Laisser les marchés décider du niveau des monnaies, c’est une règle qui ne vaut plus quand tant de paramètres politiques viennent polluer le fonctionnement des marchés. Là encore, rien n’est envisagé par les traités actuels.

3) Le soutien de la BCE aux Etats

Avant que toute stratégie puisse porter ses fruits il faudra de nombreuses années. Comment déployer une stratégie si tout le système financier risque de s’écrouler à court terme ? Comment déployer une stratégie d’investissement par les entreprises et d’attraction de capitaux si la signature souveraine est à risque, alors que c’est l’actif le moins risqué d’un pays ?

Pour restaurer la confiance, première étape de toute stratégie économique, il faut qu’il y ait un risque zéro sur les dettes souveraines des pays européens. Sans quoi, les investisseurs continueront à fuir, les banques à restreindre leur bilan, les entreprises à conserver leur argent en trésorerie, les particuliers à investir dans l’immobilier et l’or.

Cela ne peut se faire que si la dette des Etats européens est soutenue d’une manière illimitée par la BCE, à partir du moment où il est clair qu’ils se sont engagés à fond et sans retour dans les réformes structurelles et dans la reconstruction de leur industrie.

Pour cela, il faut auparavant établir une confiance durable entre les gouvernements des Etats européens.

Ce qui inquiète à raison l’Allemagne, c’est que dans quelques années (ou même avant !), elle soit la victime d’un chantage des grands pays en difficultés. Ceux-ci demanderaient la monétisation de leur dette sous la menace de la faillite mutuelle assurée. Avec les conséquences injustes qui seraient que les pays sérieux et (comme on dit) vertueux paieraient pour les pays irresponsables. Cette inquiétude est parfaitement légitime.

Cette inquiétude se réalisera si les gouvernements français, italiens et autres n’ont pas le courage ou l’autorité de réformer leur pays. Il est possible que ce soit là le scénario central de nombreux décideurs allemands. Comment pourrait-on leur reprocher de vouloir mettre leur pays à l’abri d’un tel chantage ?

Et pourtant, n’oublions pas qu’il y a à potentiellement à Francfort l’une des plus grandes sources de liquidité du monde. Faut-il dépenser cet argent en renflouant les pays en difficultés à regret et dans la douleur, à chaque fois pour empêcher l’effondrement total de l’Europe ? Ou bien faut-il l’investir dans une politique de développement des actifs industriels européens, après avoir émis une garantie sur les souverains qui, combinée à des réformes structurelles significatives, a vocation à rétablir la confiance, et donc à ne pas être utilisée ?

L’Allemagne a ici l’opportunité historique de construire un leadership européen d’une manière élégante et constructrice. A condition qu’une vraie confiance s’établisse entre le pays prêteur et garant, et le pays qui se reconstruit et se réforme.
Et c’est là le point essentiel. C’est le degré de confiance entre les gouvernements allemands et français qui déterminera si l’Europe peut continuer à exister en se transformant, en devenant une zone stratégique, maîtresse de son avenir, de ses intérêts commerciaux, de sa monnaie et de sa défense. L’alternative, c’est que l’histoire de l’Europe dans les années à venir soit celle d’un divorce qui se passerait mal.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CHINE AUSSI

Message par etienne lorant le Lun 14 Nov 2011 - 15:45


La notation financière de pays européens pourrait être suspendue
AFP

Mis en ligne le 14/11/2011
Ces agences, dont les évaluations des Etats, des produits financiers et des entreprises font la pluie et le beau temps sur les marchés, sont depuis longtemps critiquées.

La Commission européenne va proposer la suspension de la notation de pays européens, si ceux-ci sont aidés au niveau international ou bien si leur notation accentue l'instabilité des marchés, a affirmé lundi le commissaire européen aux Marchés financiers, Michel Barnier.

Les agences de notation financières qui sont sous l'autorité de l'Esma, l'Autorité européenne de surveillance des marchés financiers, "n'auront pas le droit, si l'Esma le décide, de faire une notation de certains pays, pendant un temps limité, qui sont sous programme de soutien international ou du FMI (Fonds monétaire international) ou de l'Union européenne", a déclaré M. Barnier sur la radio BFM.

En outre, l'Esma aura "la possibilité de suspendre temporairement pendant deux mois, à un moment qu'elle jugera opportun, la notation, si cette notation doit accentuer ou accélérer l'instabilité et l'irrationalité sur les marchés", a ajouté le Commissaire.

M. Barnier doit présenter mardi ses propositions pour durcir les règles de fonctionnement des agences de notations, dont les plus grandes sont Standard & Poor's, Moody's et Fitch, avec notamment la possibilité de poursuites civiles.

Ces agences, dont les évaluations des Etats, des produits financiers et des entreprises font la pluie et le beau temps sur les marchés, sont depuis longtemps critiquées.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

La chine menace de 3ème guerre mondiale

Message par Joss le Mar 6 Déc 2011 - 18:13

La chine menace de 3ème guerre mondiale


Un général chinois menace de 3ème guerre... par MinuitMoinsUne

"Nous entrerons en guerre si les Etats-Unis attaquent l’Iran" (président chinois)

Le président chinois a averti les Etats Unis : "En cas d’une intervention militaire contre l’Iran, la Chine entrera, immédiatement et directement, en guerre contre les Etats Unis".

Selon le bulletin du département d’état US (Europian Union Times), le Président Hu Jin Tao a affirmé à son homologue russe et à son Premier ministre (Vladimir Poutine) que la seule voie permettant de stopper une intervention militaire américaine contre l’Iran est une action armée.

Jin Tao a, également, souligné que la marine chinoise était en état d’alerte. "On fera la guerre, même si cela déclenche la troisème guerre mondiale", a affirmé le président chinois.
http://www.jepolitique.com/forum/international/Nous_entrerons_en_guerre_si_les_usa_attaquent_l_ir/8459/1.html


Dernière édition par Joss le Mer 21 Nov 2012 - 11:50, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA CHINE SE PREPARE AU COMBAT

Message par Joss le Mer 7 Déc 2011 - 7:35


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LE REVEIL DU DRAGON

Message par Joss le Mer 7 Déc 2011 - 17:42

“Nous entrons en guerre si les Etats-Unis attaquent l’Iran” (Président Chinois)

Publié le 14 décembre 2011 par Labasoche

Le président chinois a averti les Etats Unis : ” en cas d’une intervention militaire contre l’Iran, la Chine entrera immédiatement et directement en guerre contre les Etats Unis”. Selon le bulletin du département d’état Us (Europian Union Times), le président Hu Jin Tao a affirmé à son homologue russe et son premier ministre (Vladimir Poutine) que la seule voie permettant de stopper une intervention militaire américaine contre l’Iran est une action armée. Jin Tao a également souligné que la marine chinoise était en état d’alerte. ” On fera la guerre même si cela déclenche la troisième guerre mondiale, a affirmé le président chinois.

Nous y sommes. La Chine entrera en guerre, car l’Iran va se faire attaquer par les USA, c’est une certitude. Il reste à savoir quand !

http://www.paperblog.fr/5148131/nous-entrons-en-guerre-si-les-etats-unis-attaquent-l-iran-president-chinois/

Le président chinois, Hu Jintao, demande à la marine d'être prête au combat

Le Monde.fr avec AFP | 06.12.2011

Le président chinois, Hu Jintao, a appelé la marine à être prête au combat et à poursuivre sa modernisation afin de sauvegarder la sécurité nationale, a rapporté l'agence d'information Chine nouvelle, mardi 6 décembre. Il lui a ainsi demandé "d'accélérer sa modernisation" et de "mener des préparatifs intensifs pour le combat militaire" afin de "sauvegarder la sécurité nationale et la paix mondiale", alors que les ambitions maritimes de la Chine provoquent l'inquiétude de ses voisins et des Etats-Unis.

Hu Jintao s'exprimait à Pékin devant des responsables de la puissante commission militaire centrale, dont il est le chef, et en présence de son très probable successeur à la tête du pays, le vice-président Xi Jinping, numéro deux de la commission. Selon un communiqué publié sur le site du gouvernement, la rencontre portait sur l'armement de l'Armée populaire de libération (APL) et les derniers développements concernant la marine. "Notre travail doit se concentrer sur le thème de la défense nationale et du renforcement des capacités militaires", a expliqué le chef de l'Etat.

PRÉSENCE MILITAIRE DES ÉTATS-UNIS

L'armée chinoise avait annoncé qu'elle devait mener fin novembre des manœuvres navales dans "l'ouest de l'océan Pacifique", dans un contexte de tensions accrues sur des territoires disputés avec ses voisins. Cet "entraînement de routine (...) ne vise aucun pays particulier" et la liberté de naviguer de la Chine "ne doit pas être entravée", avait-elle assuré.

Cette annonce est intervenue juste après un voyage en Asie-Pacifique du président américain Barack Obama, au cours duquel il a annoncé que les Etats-Unis allaient renforcer leur présence militaire en Australie. Dans un discours prononcé le 16 novembre à Canberra, Barack Obama avait insisté sur le fait que les Etats-Unis étaient dans la région "pour [y] rester".

"La Chine a le droit de développer ses capacités militaires et de se préparer, tout comme nous le faisons", a réagi mardi George Little, l'un des porte-parole du Pentagone, tout en rappelant les fréquents appels de Washington à ce que Pékin se montre "transparent" en matière militaire. La question de la transparence entre les deux principales puissances du Pacifique "fait partie de la relation que nous essayons de bâtir avec l'armée chinoise", selon M. Little.

UNE MARINE DE PLUS EN PLUS PUISSANTE

L'APL, plus grande armée du monde, reste essentiellement une armée de terre, mais la marine joue un rôle accru alors que la Chine apparaît de plus en plus soucieuse de défendre ses ambitions maritimes. Le Pentagone avait émis une mise en garde plus tôt cette année contre les importants budgets alloués par la Chine à sa marine, notamment en armement sophistiqué. Fin novembre, le premier porte-avions chinois, qui incarne les ambitions navales de Pékin, a effectué sa deuxième sortie.

Le sujet des ambitions de Pékin dans les régions maritimes à l'ouest du Pacifique s'est aussi invité au sommet annuel de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) ainsi qu'au sommet de l'Asie orientale le mois dernier à Bali (Indonésie).

En effet, le Vietnam, les Philippines et Taïwan se heurtent à la Chine pour revendiquer la souveraineté sur le petit archipel des Spratleys, des îles de la mer de Chine méridionale riche en hydrocarbures, que Pékin considère siennes. Pékin et Hanoï se disputent aussi les îles Paracels. Ces différends territoriaux provoquent des pics de tension chroniques entre la Chine et ses voisins – Philippines ou Vietnam ces derniers mois, Japon à la fin 2010.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/12/06/chine-hu-jintao-demande-a-la-marine-d-etre-prete-au-combat_1613973_3216.html





Dernière édition par Joss le Mer 21 Nov 2012 - 18:21, édité 4 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Euro 2012 : pub chinoise polémiqu

Message par Joss le Dim 3 Juin 2012 - 19:09

La vidéo de promotion chinoise pour l'Euro 2012 inspirée du dessin animé Olive et Tom suscite la polémique en rapprochant le foot d'un conflit armé.



REFRAIN CHANT "Adieu de Slavianka"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Adieu_de_Slavianka

Nous sommes tous les enfants d'une Grande Puissance,
Nous nous souvenons tous des commandements de nos ancêtres :
Pour le Drapeau, l'Honneur, la Gloire,
N'ayez de pitié ni pour vous ni pour l'ennemi.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ATTENTION... LE DRAGON SE REVEILLE

Message par Joss le Mar 20 Nov 2012 - 21:12

ATTENTION... LE DRAGON SE RÉVEILLE

AP 12 Puis le sixième Ange versa sa fiole sur le
grand fleuve d'Euphrate, et l'eau de ce [fleuve] tarit, afin que la voie
des Rois de devers le soleil levant fût ouverte.
13 Et je vis sortir de la GUEULE DU DRAGON, et de la gueule de la bête..



Pékin appelle à la fin des affrontements entre Gaza et Israël
Mis à jour le 19.11.12 à 11h03

La Chine a exhorté lundi Israël et les Palestiniens de la bande de Gaza à mettre fin à leurs affrontements dont le bilan s'élève à plus de 85 morts en six jours.

«La Chine est extrêmement préoccupée par la poursuite par Israël d'opérations militaires de grande ampleur visant la bande de Gaza. Nous condamnons l'usage excessif de la force qui fait des victimes dans la population innocente", a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

«La Chine soutient la position des pays arabes sur la question de la Palestine et apprécie et soutient les efforts pro-actifs de l'Egypte, d'autres pays et de la Ligue arabe pour améliorer la situation présente», a-t-elle poursuivi. «Nous exhortons fortement les parties concernées, en particulier Israël, à exercer le maximum de retenue et cesser le feu au plus vite, afin d'éviter toute action qui pourrait exacerber la situation ou accroître les tensions», a ajouté la porte-parole au cours d'un point de presse quotidien.
Avec Reuters
http://www.20minutes.fr/ledirect/1045474/pekin-appelle-fin-affrontements-entre-gaza-israel

EN DIRECT. Gaza: Ban Ki-moon va rencontrer Benyamin Netanyahou et Mahmoud Abbas à Ramallah...

Ban Ki-moon va rencontrer Benyamin Netanyahou et Mahmoud Abbas à Ramallah
Ban Ki-moon va rencontrer séparément le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem et le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie, pour discuter du conflit en cours dans la bande de Gaza, a annoncé ce lundi le porte-parole du secrétaire général des Nations unies. Ban Ki-moon est arrivé ce lundi au Caire pour apporter son soutien aux efforts du président égyptien Mohamed Morsi pour tenter d'arracher une trêve entre Israël et le Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, a déclaré Martin Nesirky. Le secrétaire général de l'ONU doit s'entretenir mardi avec Mohamed Morsi et il n'envisage pas de se rendre dans la bande de Gaza, a ajouté son porte-parole.
http://www.20minutes.fr/monde/1045436-live-direct-gaza-israel-dement-avoir-demande-treve-hamas-annonce-centieme-victime-palestinienne

Le président chinois rencontre le ministre russe de la Défense

2012-11-21

Le président chinois, Hu Jintao, a rencontré mercredi après-midi à Beijing le ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu, actuellement en visite en Chine.

Lors de la rencontre, M. Hu Jintao a rappelé que depuis une dizaine d'années, les relations aussi bien entre la Chine et la Russie qu'entre les armées des deux pays ont connu un développement sans précédent. La partie chinoise prête toujours une attention particulière aux relations sino-russes et elle est disposée à travailler avec la partie russe pour concrétiser la planification sur le développement des relations entre les deux pays dans la décennie à venir, ainsi que pour maintenir la continuité du développement des relations entre les deux pays et entre leurs armées respectives, a indiqué M. Hu Jintao.

Pour sa part, M. Sergei Shoigu a déclaré que la partie russe voulait renforcer davantage la confiance mutuelle entre les armées des deux pays et approfondir la coopération entre elles.

Le même jour, le ministre chinois de la Défense, Liang Guanglie, s'est entretenu avec son homologue russe.
http://french.cri.cn/621/2012/11/21/445s303184.htm#.UKzP1me0N3g



Dernière édition par Joss le Dim 25 Nov 2012 - 20:58, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CHINE AUSSI

Message par Joss le Mer 21 Nov 2012 - 20:00

Curieux... Deux jour après la visite de Hu Jintao à NETANYAHOU et GAZA et sa visite éclair en RUSSIE, un cessez le feu effectif à 18H, et :

Le président palestinien envoie un émissaire en Chine

2012-11-22 01:29:59

Le président palestinien Mahmoud Abbas a envoyé un émissaire en Chine pour informer les autorités chinoises de l'opération militaire israélien contre la bande de Gaza qui est entrée mercredi dans son 8e jour, a déclaré mercredi un responsable paelestinien.

Bassam al-Salhi, secrétaire général du Parti du peuple, a déclaré à l'agence Chine Nouvelle être porteur d'un message du président Abbas aux dirigeants chinois pour qu'ils oeuvrent à une fin de l'agression israélienne contre la bande de Gaza, en raison de l'influence de la Chine sur la scène internationale.

Selon Al-Salhi, le message porte également sur la coordination des positions des membres du Conseil de sécurité sur un projet de résolution condamnant l'agressions israélienne.

174 Palestiniens ont été tués et plus de 1.000 autres blessés dans les raids aériens israéliens sur la bande de Gaza depuis mercredi dernier, alors que les tirs de roquettes sur Israël depuis Gaza ont fait cinq morts jusqu'à présent.

Le message du président Abbas explique aussi la démarche entreprise par l'Autorité palestinienne pour obtenir un statut d'Etat non membre à l'ONU.

http://french.cri.cn/621/2012/11/22/441s303257.htm#.UK0rQ2e0N3g

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

CHINE, PALESTINE ET ISRAEL

Message par Joss le Jeu 22 Nov 2012 - 13:38

On lit et on entend aujourd'hui :

L'accord a d'autant plus étonné qu'il a été conclu [cessez-le-feu intervenu il y a moins de 24 heures] quelques heures après un attentat à la bombe qui a soufflé un autobus, à Tel-Aviv. Si l'on se fie au passé, cette attaque aurait pu éliminer toute possibilité d'accalmie à court terme. Et peut-être même déclencher l'offensive terrestre israélienne tant redoutée.

http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/mario-roy/201211/21/01-4596352-gaza-la-suite.php

Tu parles ! ... fourire fourire fourire
Rappel de la presse chinoise :


21.11.2012 à 13h14
Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon qui est en visite a affirmé que toutes les parties doivent cesser le feu à Gaza immédiatement, mettant en garde que la violence croissante mettra en péril la stabilité de toute la région.

XINHUA

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est revenu mercredi 21.11.2012 au Caire pour y rencontrer le président Mohamed Morsi, au centre d'intenses efforts diplomatiques pour parvenir à une trêve à Gaza, a-t-on appris auprès de la présidence égyptienne. Ban Ki-moon était arrivé lundi soir dans la capitale égyptienne pour des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Kamel Amr, puis mardi matin avec le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, et le Premier ministre égyptien, Hicham Qandil. Il s'était ensuite rendu en Israël et en Cisjordanie.
http://www.lepoint.fr/economie/proche-orient-clinton-arrivee-au-caire-pour-parler-d-une-treve-a-gaza-21-11-2012-1531735_28.php

Il est évident que la visite de BAN KI-MOON à NETANYAHOU a été décisive. L'arbitre du monde, qu'on se le dise, ce ne sont plus les U.S.A. mais la CHINE... mais autres mœurs que l'occident, la CHINE laisse CLINTON pavoiser, préférant œuvrer dans la discrétion.

Pour la CHINE, ISRAEL et U.S.A. sont une même chose et la CHINE considère qu'en voulant s'attaquer à l'IRAN, l'intention de l'AMERIQUE était de provoquer la CHINE.

La mise en garde chinoise a due être forte mais selon sa tradition, courtoise et souriante. La négociation en CHINE n'existe pas : elle est synonyme de faiblesse ou manque de respect. La CHINE donne sa position et s'y tient.

La psychologie asiatique est très loin de la psychologie occidentale ou l'on négocie indéfiniment, finasse, ment pour gagner du temps ou impressionner... C'est le jeu qu'a joué depuis des lustres ISRAEL avec l'EUROPE et ses alliés.

Il faut suivre de près la suite.

La question que je me pose, c'est comment réagira ISRAEL avec un allié (les USA) qui avec la crise économique a "d'autres chats à fouetter" et dont les relations ne sont plus au beau fixe. Décidera-t-elle de se suicider en prenant seule une initiative s'attaquant aux intérêts chinois comme l'IRAN.

Si la CHINE tire son "épingle du jeu" d'un engluement mondial lui permettant de continuer à placer ses pions, notamment en AFRIQUE SUB-SAHARIENNE, elle réagira immédiatement si elle considère que ses intérêts sont attaqués.

Bref... Tout ça m'amuse beaucoup... pour le moment !


La Chine apporte une aide d'un million de dollars aux Palestiniens

le 23-11-2012

PEKIN (Sipa-AP) -- La Chine a exprimé son soutien aux Palestiniens dans leur démarche auprès de l'ONU pour être reconnu comme un Etat membre, et leur a accordé une aide d'un million de dollars (775.500 euros), a annoncé vendredi un émissaire palestinien.

Pékin s'est prononcé pour "l'arrêt de toute agression des Israéliens contre les Palestiniens", a déclaré Bassam al-Salhi à la presse après son entretien à Pékin, avec le ministre chinois Yang Jiechi.

Ces discussions interviennent au lendemain de la première journée de trêve dans la Bande de Gaza après une semaine d'opération "Pilier de défense" lancée par l'armée israélienne contre les tirs de roquette sur l'Etat hébreu par des militants du Hamas. Au moins 161 Palestiniens et cinq Israéliens ont été tués.

La Chine tente de jouer un rôle diplomatique de plus en plus intense dans la région, après avoir proposé un plan de paix en quatre points pour la Syrie.


ljg/AP
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121123.FAP6298/la-chine-apporte-une-aide-d-un-million-de-dollars-aux-palestiniens.html

.... En ce moment, Bassam Al-Salhi, envoyé spécial du président palestinien, fait la "tournée des grands duc" en CHINE
http://french.cri.cn/720/2012/11/23/50s303481.htm#.ULC8eme0N3g


QUANT A L'EGYPTE :


RIVALITÉ SINO-AMÉRICAINE AU MOYEN-ORIENT
La Chine est-elle en train d'acheter l'Égypte?

Depuis le début de la révolution égyptienne, la Chine exprime le désire d'augmenter ses partenariats avec l'Égypte, afin de développer son marché au Moyen-Orient. Mohamed Morsi, l'actuel Président, y voit là un bon moyen de se détacher de l'influence américaine.

La Chine s'infiltre en Égypte

Les États-Unis sont désormais en concurrence avec la Chine pour conserver l’influence sur leur plus fidèle allié au Moyen-Orient.
Le nouveau président égyptien Mohamed Morsi a l’intention de tracer une voie nouvelle pour son pays. En Égypte bien sûr, mais aussi à l’étranger. Il a d’ailleurs choisi Pékin pour sa première visite officielle hors de l’Afrique et du Moyen-Orient. Un voyage entouré d’un véritable bataillon d’hommes d’affaires, où il a pu consolider le soutien financier et politique de la Chine. Cela comprend bien sur des investissements à grande échelle dans les infrastructures égyptiennes.

Après une visite de trois jours à New York et une rencontre entre Mohamed Morsi et Barack Obama, l'administration américaine a intensifié ses efforts pour alléger la dette de l'Égypte, en accordant un prêt de 4,8 milliards de dollars financé par le Fonds monétaire international (FMI).
Mohamed Morsi à la recherche d'un nouveau bienfaiteur ?

Alors que Morsi est en train de recalibrer la politique étrangère de l’Égypte, « la recherche de l’équilibre » comme disent ses conseillers, passe par une ouverture avec la Chine, ennemie des États-Unis. Ce dernier espère ainsi relever l’économie paralysée de l’Égypte, qui n'a pas réussi à rebondir après son soulèvement post-crise.
La Chine semble donc dans une position unique pour remplacer les États-Unis dans le rôle du bienfaiteur de l'Égypte.

« Nos relations avec la Chine vont s’intensifier, car notre nouveau gouvernement a des doutes quant à l’Occident », a déclaré Mohamed Kadri Said, analyste militaire au Centre d’études politiques et stratégiques Al Ahram.

En effet, les États-Unis ont soutenu le régime dictatorial de Hosni Moubarak pendant presque trente ans. Pendant des décennies, ce dernier a persécuté le groupe des Frères Musulmans, aujourd’hui au pouvoir.
En Novembre 2010, un sondage d'opinion publié par le Pew Research Center a montré que 52% des Égyptiens avait une opinion favorable de la Chine, contre seulement 17% pour les États-Unis.

Un contrat... à l'amiable ?

Absolument pas perturbée par l’instabilité politique, ou préoccupée par les droits de l’homme (contrairement aux États-Unis qui émettent des réserves sur le gouvernement Morsi), la Chine a de l’argent, du pouvoir, la volonté et l’armement pour rivaliser avec l’influence américaine en Égypte.

« Nous cherchons dans la Chine un allié fort et une grande puissance, non seulement en Asie, mais aussi en Afrique », a expliqué Said, en faisant référence aux milliards d’investissements réalisés sur le continent. « Cette relation va forcer les États-Unis à se concentrer plus attentivement sur ce qui se passe en Égypte. »

Les États-Unis restent le plus grand donateur de l’Égypte, avec une aide à la fois économique et militaire s’élevant à 1,3 milliard de dollars. Mais la Chine, longtemps spectatrice au Moyen-Orient, fait des incursions dans les secteurs économiques et de la sécurité à un rythme rapide.

En plus d’avoir signé la semaine dernière la construction d’une centrale électrique, d’une usine de dessalement de l’eau et d’une ligne à grande vitesse entre le Caire et Alexandrie (la deuxième plus grande ville d’Égypte), la Chine a déjà réalisé 500 millions de dollars d’investissements en Égypte. Des investissements effectués lors de l’ère Moubarak, qui avait entrepris des liens commerciaux avec la Chine, maintenus au minimum par le parrainage financier et militaire américain.
Tirer parti de la révolution

Alors que la révolte de 2011 et l’agitation politique post-révolution a effrayé les autres investisseurs, les entreprises chinoises sont restées, en injectant de l’argent dans des produits abordables, comme les vêtements et l’électronique.
Avec près de 85 millions de personnes, l'Égypte est un marché lucratif pour les marchandises chinoises bon marché. En 2011, les exportations de matières premières chinoises vers l’Égypte se sont élevées à 7,28 milliards de dollars, dépassant les exportations américaines avoisinant les 6,2 milliards, d’après les données commerciales des Nations Unies.

« Les investissements chinois ont pris en charge la consommation en Égypte. C’est la seule chose qui ait bien résisté à la révolution et au nouveau régime », a déclaré un économiste égyptien, qui souhaite rester anonyme.

La Chine souhaite redorer son image au Moyen-Orient

Comme l'économie américaine peine à se rétablir - et que l’Europe, premier partenaire commercial de l’Égypte, est confrontée à sa propre crise économique -, la Chine se maintient à un bon niveau, aussi bien au niveau de la trésorerie que des chiffres d’exportation.

L’Égypte n’a cependant pas les ressources énergétiques abondantes, qui ont stimulé les investissements colossaux ailleurs sur le continent, particulièrement en Angola et en Libye. Mais les analystes estiment qu’en plus d’avoir un marché de consommation rentable, l’Égypte offre à la Chine l’accès à d’autres pays voisins.

Ces récentes contributions chinoises à l’économie égyptienne, qui est située au cœur du monde arabe, devrait probablement améliorer l'image politique de la Chine dans la région. En effet, l’image de la Chine a souffert de son soutien au président syrien Bachar el-Assad.
De l'argent et des armes

La Chine peut désormais utiliser le canal de Suez pour déplacer ses navires de guerre en méditerranée et en mer noire, où elle détient également de nombreux investissements. Une manière de plus de concurrencer les États-Unis, qui recevaient aussi ce traitement de faveur pour leur marine.

Selon une étude réalisée par l'université norvégienne des sciences et de la technologie, de 1989 à 2008, la Chine a vendu plus d'armes à l'Égypte qu'au Soudan et au Zimbabwe - ses clients traditionnels - réunis, faisant de l'Égypte le plus grand marché d'armes en Afrique.
L'étude indique que l'assistance financière et militaire américaine libère des liquidités pour le gouvernement égyptien, qui s’en sert pour acheter ces armes chinoises. Et certains analystes craignent que l'augmentation de la présence chinoise en Égypte, couplée avec un gouvernement Morsi moins fidèles aux États-Unis, donne aux Chinois un accès à la technologie militaire américaine.

Les États-Unis aux aguêt

Selon un courrier diplomatique datant de 2009, et publié sur Wikileaks, les responsables américains étaient déjà préoccupés par les violations du Control Act, concernant les exportations d’armement, expliquant qu’il y avait en Égypte « plus de violations que dans tous les autres pays dans le monde ».

On y apprenait également qu’un responsable militaire chinois avait visité une base d’aviation égyptienne, où des avions de chasse américain, de type F-16 étaient entreposés.

« Notre relation avec la Chine possède un très fort aspect militaire », explique l’analyste militaire Mohamed Kadri Said.

« L'Égypte est un élément clé pour tout pays qui veut atteindre l'Afrique, le Moyen-Orient ou l’Europe, dit-il. Un pays comme la Chine peut dépendre d'un pays comme l'Égypte. »
http://www.jolpress.com/article/international-la-chine-est-elle-en-train-acheter-egypte-mohamed-morsi-hu-jintao-etats-unis-investissements-canal-de-suez-armes-revolution-consommateurs-marche-813202.html



Dernière édition par Joss le Jeu 29 Nov 2012 - 19:40, édité 2 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

PUISSANCE ECONOMIQUE DE LA CHINE

Message par Joss le Dim 25 Nov 2012 - 14:04

Comme je le disais ailleurs, profitant des déchirements de l'occident au moyen-orient et économiques, la CHINE est devenue la première puissance mondiale et commence à se présenter comme l'arbitre mondial, détrônant les USA

Je sais -- c'est difficile à croire. Partout dans les journaux, on entend dire que l'explosion économique de la Chine est terminée... ou que le pays va droit dans le mur. Je ne nie pas que l'Empire du Milieu a des problèmes -- certains d'entre eux très graves. Par ailleurs, il subit la crise comme tout le monde. Mais voyez ces chiffres...

Voilà ce que le FMI prédisait en avril 2011 : d'ici 2016, les Etats-Unis ne seront plus la première puissance économique mondiale

La Chine les aura détrônés.

Toujours selon les prévisions du FMI, l'économie chinoise devrait en effet passer de 11 200 milliards de dollars en 2011 à 19 000 milliards en 2016... pendant que l'économie américaine passera de 15 200 milliards à 18 800 milliards sur la même période.

Mais selon le prestigieux Institut Peterson -- et en se fondant sur des données publiées par l'Université de Pennsylvanie --, le FMI se trompe. L'économie chinoise ne dépassera pas celle des Etats-Unis d'ici 2016.

Et cela ne se passera pas non plus en 2017 ni même en 2020.

Selon Peterson et l'Université de Pennsylvanie, la Chine est déjà la première puissance économique mondiale.

C'est même prouvé.

Ces deux institutions très respectées ont présenté des preuves irréfutables qu'en termes réels -- lorsqu'on tient compte du pouvoir d'achat interne des devises respectives...

L'économie américaine a produit des biens et des services évalués à 14 600 milliards de dollars en 2010... mais le PIB de la Chine a grimpé à 14 800 milliards de dollars.

Les chiffres sont là : l'économie chinoise est bel et bien déjà plus grande que celle des Etats-Unis.

Pire encore, les Etats-Unis prennent chaque jour du retard.

En 2012, la Fed prévoit que la croissance des Etats-Unis se montera au total à 2,3%. La croissance chinoise, quant à elle, ne devrait être "que" de 7,8%. Ce qui signifie que même en pleine tourmente, la Chine se développe quasiment trois fois plus rapidement que les Etats-Unis !


Et si vous en apprenez un peu plus sur ces deux pays, la puissance économique naissante de la Chine devient encore plus troublante... Parce que le fait est que l'Empire du Milieu est devenu si puissant qu'il peut désormais dicter ses quatre volontés économiques et monétaires à l'Occident -- crise ou pas.

Le gouvernement de Pékin n'a presque pas de dettes...
... Mais Washington a quasiment 145 milliers de milliards de dollars de dettes et d'obligations.

Les recettes fiscales totales de la Chine sont près de 30% plus élevées qu'il y a un an...
... Alors que les recettes fiscales de Washington sont en baisse radicale à cause d'une économie paresseuse.

Les Etats-Unis ont environ 160 millions de travailleurs...
...Tandis que la Chine en a 810 millions -- plus de cinq fois plus qu'aux Etats-Unis.

96% de tous les travailleurs chinois ont un travail...
... Mais 23,1 millions de travailleurs américains sont soit sous-employés... soit carrément au chômage.


Dans le domaine de l'investissement, les faits sont encore plus frappants :

Des titres estimés à plus de 6 000 milliards de dollars sont échangés quotidiennement sur les places chinoises -- et ce chiffre augmente régulièrement.

La Chine profite du plus grand flux d'investissements étrangers de tous les pays sur Terre, dépassant les Etats-Unis comme destination favorite d'investissement.

La Chine est désormais le premier exploitant de mines au monde... le premier fabricant automobile... le premier industriel... le premier exportateur.

Quelle que soit la manière dont on regarde les choses, la Chine est déjà le pays qui MONTE. Tandis que les Etats-Unis, eux, sont le pays qui... SORT.

Symbole le plus flagrant de ce déclin : l'érosion lente et régulière de la valeur du dollar -- qui se constate dans les cours de l'or. Pourquoi croyez-vous que la tendance de ce dernier est haussière depuis 10 ans... de façon quasiment ininterrompue ?

Croyez-moi, une telle situation ne me réjouit pas ; au-delà des Etats-Unis, c'est tout l'Occident qui semble sur le déclin.

Mais une fois qu'on a compris le fait que Pékin est désormais aux commandes, on se rend compte qu'il est tout à fait possible de se protéger -- voire de profiter d'une opportunité historique.

J'ai désormais des preuves convaincantes que la Chine ne se contentera pas de dépasser l'économie américaine ; non, elle a un plan beaucoup plus vaste... et qui pourrait bouleverser l'ordre mondial qui règne depuis plus de 40 ans.

Ce serait la fin du dollar. L'euro lui emboîterait le pas. Votre pouvoir d'achat connaîtrait une chute libre... et rien ne serait plus jamais pareil pour des milliers de millions de personnes à travers le monde.

Cette déclaration peut sembler exagérée -- mais croyez-moi, ce processus est déjà engagé. Alors s'il vous plaît, continuez votre lecture : j'ai rassemblé pour vous des faits et des explications pour démontrer concrètement ce que j'avance.

La Chine a déjà entamé sa guerre
contre la domination et la valeur du dollar US...

Plus précisément, je suis convaincue que la Chine est en train de tout faire pour mettre fin au règne du dollar comme devise de réserve... grâce au contrôle de l'or physique mondial.

Cela changerait toute la donne économique, financière et monétaire, partout sur la planète.

Et surtout, pour les quelques investisseurs qui auront pris aujourd'hui les mesures qui s'imposent, cela pourrait signifier des profits considérables.

Je m'explique.

Pour réussir son "coup du siècle", la Chine doit acquérir des quantités massives d'or. Je parle là de lingots, d'onces, de pièces... bref, d'or sonnant et trébuchant. Du solide, du tangible. De quoi soutenir la demande pendant des années, voire des décennies.

Comme vous allez le voir dans quelques lignes, les achats d'or de la Chine sont GIGANTESQUES... et vont en s'accélérant.

Ils représentent ainsi un véritable filet de sécurité pour les cours. Parallèlement, ils viennent nourrir une tendance haussière quasiment irréversible pour le métal jaune.

Selon moi, il y a là une opportunité exceptionnelle pour les investisseurs aurifères... et ce n'est qu'un début.

Je suis en effet convaincue qu'une véritable explosion à la hausse pourrait suivre pour les cours de l'or lorsque la Chine assènera le coup de grâce au dollar. Mais là, je mets la charrue avant les boeufs !

Voyons déjà comment la Chine organise son hold-up -- en quatre étapes bien concrètes, méthodiques et implacables.

Etape 1
La Chine fait main basse sur l'or qui sort de ses propres sous-sols

Le pays est actuellement premier producteur mondial de métal jaune... et elle appuie sur le champignon. Elle a produit près de 361 tonnes d'or l'an dernier... et 80,8 tonnes supplémentaires rien qu'au premier trimestre 2012 -- soit une hausse de 10% sur un an.

Si vous vous dites qu'un tel afflux de nouveau métal devrait faire baisser les prix du marché mondial, détrompez-vous ! Personne n'en verra la couleur, parce qu'il passe directement dans les réserves de Pékin.

Pourquoi ? C'est très simple.

A titre de comparaison, en France, l'or constitue 71,6% des réserves de change ; on est à 71,9% pour l'Allemagne, ou encore 75,1% pour les Etats-Unis. Pékin, en revanche en est à... 1,6%.

Maintenant, il faut savoir deux choses importantes :

- Ces 1,6% représentent en fait 1 054 tonnes d'or, soit la cinquième plus grande quantité d'or au monde pour un pays.

- Le reste des réserves de change de la Chine est constitué en majorité de dollars et actifs libellés en dollars -- 1 730 milliards de dollars à fin juin 2012 pour être exacte.

Et le dollar, comme chacun sait, est en train d'être vidé de sa substance par le gouvernement américain lui-même. Faut-il vous rappeler qu'en septembre 2012, le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, a remis en marche la planche à billets, avec une troisième vague d'assouplissement quantitatif. Il a promis d'émettre 40 milliards de dollars supplémentaires par mois... pour une durée illimitée.

C'est mécanique : plus il y a d'unités d'une même devise... moins chaque unité a de valeur. C'est ce qui est en train de se passer avec le billet vert -- et Pékin assiste à l'évaporation littérale de la valeur de ses réserves en dollars.

A sa place, vous ne vous inquiéteriez pas un peu, vous aussi... d'autant que la seule alternative monétaire à peu près crédible -- l'euro -- traverse une crise dont elle ne se remettra peut-être pas ?

Est-ce que, comme le gouvernement chinois l'a fait, vous ne diminueriez pas progressivement la proportion d'actifs en dollars dans vos réserves, de 65% en 2010 à 54% en juin 2012 ?

Est-ce que vous n'essaieriez pas de vous couvrir en augmentant rapidement et efficacement vos réserves d'or -- un actif tangible, concret, et qu'aucun gouvernement ne peut fausser ?

Si bien sûr ! Et c'est là que la Chine met en place son...

Etape 2
La Chine fait main basse aussi sur l'or des marchés internationaux !

Donc : la Chine s'accapare déjà toute sa propre production d'or... elle en achète une quantité croissante sur les marchés internationaux... et ce n'est pas tout !

Etape 3
Tant qu'on y est, allons chercher directement dans le sous-sol des autres !

Eh oui ! C'est tout de même enfantin : pour s'assurer un flux constant et solide d'or... autant acheter directement les producteurs.

Dans ce domaine, la Chine ne se contente pas de ceux qui se trouvent sur son propre sol. Elle s'intéresse aussi à l'étranger !

China Gold -- la seule entreprise publique détachée du gouvernement central de Chine -- a par exemple entamé en en août 2012 des pourparlers en vue d'acquérir en Afrique 74% des parts de la minière canadienne Barrick Gold.

Zijin Kuangye, exploitant d'or classé au deuxième rang en Chine, a acquis plus de la moitié des actions de Norton Gold Fields, une minière australienne.

Ce même groupe avait d'ailleurs acheté l'an dernier 60% des parts d'Altynken, une minière kazakhe.

Il vous en faut encore ?

En novembre dernier, par le biais de la société d'exploitation minière du Shandong, la Chine se proposait de racheter Jaguar Mining, une société aurifère brésilienne, pour la modique somme de... un milliard de dollars.

Et au cours des quatre dernières années, le China National Group a acheté cinq compagnies minières, pour plus d'un demi-milliard de dollars au total.

Et si l'opération échoue... eh bien, qu'à cela ne tienne : au lieu d'acquérir la minière, la Chine lui proposera alors de racheter directement la production grâce à des contrats d'approvisionnement de long terme. Le but étant identique bien entendu -- faire main basse sur l'or physique.

On en revient toujours au même point...

... et pour verrouiller le dernier angle d'attaque de son plan de hold-up, la Chine fait appel à ses bases :

Etape 4
L'achat d'or, un acte patriotique pour la population chinoise

Attention, révolution ! Si pour vous, acheter quelques Napoléon est anodin ou presque... pour les Chinois, jusqu'en 2009, un tel acte était passible de prison..

C'est tout le contraire aujourd'hui. Le gouvernement chinois fait désormais tout son possible pour pousser ses citoyens à l'achat d'or physique.

Photo d'achat d'or en Chine

Campagnes de pub, ouvertures de boutiques vendant de l'or physique à tous les coins de rue... tout est fait pour inciter à la consommation.

L'inflation aidant, les Chinois font la queue pour acquérir des lingots dans les corners spécialisés comme nous faisons la queue pour acheter une baguette à la boulangerie. Des lingots de cinq grammes à un kilogramme, aussi purs que ceux vendus en Suisse et estampillés par le fondeur Heraeus...

Résultat : la part d'or dans l'épargne privée chinoise a littéralement explosé, comme le montre le graphique ci-dessous.

Qu'est-ce que cela veut dire ?

Eh bien, voici mon analyse de la situation. Les Chinois sont très patriotes. Si, pour une raison ou pour une autre (l'érosion persistante du dollar, par exemple, au hasard...), le gouvernement chinois faisait appel à la conscience nationale et demandait à chaque citoyen d'apporter son or à la Banque centrale en échange d'un certificat de dépôt, les Chinois coopéreraient très volontiers.

Vous imaginez le volume de métal jaune qui affluerait alors dans les caisses chinoises ? De quoi aider n'importe quel gouvernement à mettre en place ce qui me semble être le but ultime de l'Empire du Milieu...



Quand le yuan remplacera le dollar

Depuis 40 ans (pour rappel, en 1971, Nixon a mis fin au règne de l'étalon-or), les échanges internationaux se font en dollars.

L'or est coté en dollars.

Toutes les autres matières premières ? Cotées en dollars elles aussi.

Ouvrez un journal : pour être intelligibles, la plupart des statistiques internationales sont données en dollars.

Vous imaginez ce que cela donnerait... en yuans ?

Pourtant, il faut peut-être vous y préparer dès maintenant.

Il suffit de réfléchir aux faits que nous venons de voir :

- La Chine augmente ses réserves d'or physique par tous les moyens : accélération de la production nationale, rachats massifs de production étrangère, rachats massifs de minières étrangères, encouragement de l'investissement aurifère. Elle se constitue ainsi une réserve d'or mobilisable à tout instant.

- Sa puissance économique et son rôle sur la scène internationale sont en train de s'affermir et de se renforcer, pendant que l'Occident décline et s'enlise dans les dettes et la crise économique.

- Parallèlement, la Chine réduit la part de ses réserves libellées en dollar -- la valeur de ce dernier étant de plus en plus mise à mal par la politique d'argent facile de la Fed.

Pour moi, les choses sont claires : la Chine donne tous les signes de vouloir remplacer le dollar par le yuan comme devise de référence mondiale.

Et c'est précisément là que se trouve l'opportunité historique dont je vous parle depuis le début de ce message.

Voyez-vous, je pense que d'ici quelques années, la Chine pourrait bien décider de frapper fort.

Elle mobiliserait alors toutes les réserves d'or physique qu'elle est en train d'accumuler et s'en servirait pour garantir le yuan.

Ce dernier deviendrait alors la monnaie la plus solide qui soit : à côté d'un yuan solidement adossé au métal jaune, les devises papier, tributaires de gouvernements endettés qui n'ont plus que la planche à billets comme recours, n'auraient aucune chance.

Ce serait une véritable mise à mort du dollar.

Sur les cours de l'or, en revanche, on assisterait à une hausse stratosphérique.

Et pour ceux qui auraient de l'or (ou des minières or) en portefeuille, eh bien... je vous laisse imaginer le nombre de zéros du pourcentage de gain dans un tel cas de figure.

Je sais que cela peut sembler être un scénario tiré par les cheveux... voire impossible, malgré l'accumulation de faits et de chiffres que je vous inflige depuis le début de ce message. Mais je constate que les signes sont là. Et ils se multiplient.

Même le journal officiel du Parti communiste chinois a déclaré -- je cite :

"Le monde doit urgemment créer une devise et un système financier diversifiés, ainsi qu'un ordre financier équitable et juste qui ne dépende pas des Etats-Unis".

Ce serait vraiment "le coup du siècle".

Mais il faut dire que le monde semble prêt pour une nouvelle devise de réserve mondiale. Regardez plutôt :

En février 2011, le FMI émettait un plan possible pour le remplacement du dollar en tant que monnaie étalon.

Dès 2010, le directeur de l'Institut national de recherches économiques de la Chine, Fan Gang, déclarait au Forum mondial de l'économie à Davos : "Le dollar US n'est plus, selon nous, une devise stable. Il se dévalue sans arrêt, et sans arrêt cela cause des problèmes. La véritable question est donc de savoir comment changer de régime pour passer d'un lien avec le dollar à une référence plus facilement gérable, comme l'euro, le yen... ce genre de systèmes plus diversifiés".

La même année, Nicolas Sarkozy déclarait : "On ne peut pas gagner de la compétitivité dans nos entreprises européennes et avoir un dollar qui perd 50% de sa valeur. [...] Le monde est multipolaire, le système monétaire doit être multimonétaire".

Plus récemment encore, le 25 septembre 2012, voici ce qu'expliquait John Hathaway, co-gestionnaire d'un des fonds aurifères les plus grands et les plus reconnus au monde, Tocqueville Gold Fund : "Nous sommes au coeur de la transformation du système monétaire mondial, nous allons probablement voir le dollar perdre beaucoup de son avantage en tant que principale devise de réserve, voire perdre ce statut [...]".

Il y a plus...

- Les investisseurs peuvent désormais acheter des obligations libellées en yuans à Hong Kong.

- Caterpillar et McDonald's ont récemment financé des projets en Chine continentale en offrant directement des obligations en yuans plutôt que des dollars.

- Le commerce entre la Chine et la Russie, le Vietnam ou la Thaïlande se règle désormais en yuans... et non plus en dollars.

- La Chine a ouvert en juin 2012 le PAGE (Pan-Asian Gold Exchange), une bourse de l'or et des métaux précieux entrant en concurrence directe avec les deux géants occidentaux qui se partageaient la majeure partie du gâteau jusqu'à présent, le COMEX aux Etats-Unis et le LBMA en Grande-Bretagne.

Croyez-moi, le processus est engagé... et -- cerise sur le gâteau -- il est d'autant plus irréversible qu'il se fait sans aucun doute avec le plein assentiment des autorités américaines !

SUITE AVEC SCHEMAS ICI
https://secure.publications-agora.fr/LIM15/WLIMNB19/index.htm?pageNumber=1


DU SITE SPECIALISE VAOR


L’internationalisation du Yuan

Le gouvernement chinois a permis à la Banque de Chine la convertibilité du Yuan en dollar US jusqu’à une limite de 4000 USD, lorsque le demandeur a une activité liée au commerce internationale. Nous autres, attentifs, voyons les signes que l’objectif est, tôt ou tard, de transformer le yuan en une monnaie de réserve mondiale, qui rentrera en concurrence avec le dollar.

C’est d’ailleurs ce que nous avons tenté de faire nous même en Europe avec L’euro. À compter d’aujourd’hui, les américains peuvent désormais ouvrir un compte d’épargne libellé en yuans, avec un dépôt minimum équivalent à 500 $.

La banque offre également des certificats de dépôt à terme a 6 mois et 1 an avec un minimum de 1000 $. Cela va créer une énorme demande pour le yuan.

http://vente-achat-or.org/la-chine-lor-et-le-yuan/


Dernière édition par Joss le Dim 25 Nov 2012 - 20:56, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

CHINE ET ARMEMENT

Message par Joss le Dim 25 Nov 2012 - 20:53


RT. la Chine dans la course aux armements S/T par hussardelamort

LIRE :

Dépenses militaires : pourquoi l’Asie achète désormais plus d’armes que l’Europe

LE POTENTIEL NUCLEAIRE CHINOIS N'EST PLUS UN TIGRE DE PAPIER

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES CHINOIS VONT DEVENIR LES PREMIERS ACHETEURS D'OR AU MOND

Message par Joss le Sam 26 Oct 2013 - 10:49

LES CHINOIS VONT DEVENIR LES PREMIERS ACHETEURS D'OR AU MONDE

1er OCTOBRE 2012

La CHINE est en passe de devenir le plus grand acheteur d'or au monde devant l'INDE, annonce le CONSEIL MONDIAL DE L'OR (CMO), selon qui le marché des métaux précieux s'est déplacé d'Ouest en Est.

"Cette année, la CHINE devrait dépasser l'INDE", a affirmé le directeur général du CMO pour l'Extrême-Orient, ALBERT CHENG, en marge d'une conférence à Rome.

Selon M. CHENG, la CHINE devrait acheter cette année 1.000 tonnes d'or sur le marché, sur les 4.400 vendues au total, dont 2.800 proviennent de la production minière et 1.600 de la revente d'or déjà en circulation.

M. CHENG a souligné que cette augmentation des achats d'or avait été favorisée par la croissance économique ainsi que par le manque de règlementations, deux raisons qui ont permis de rendre l'or plus accessible aux ménages chinois.

Environ 100.000 magasins vendant de l'or sont répertoriés en CHINE.

"L'INDE et la CHINE sont les deux moteurs du marché, à eux deux ils achètent 60% de l'or mondial", a poursuivi M. CHENG, précisant que la consommation indienne chutait depuis deux ans.

Pour lui, la dépréciation de la roupie indienne et les droits de douane très élevés sur l'importation d'or constituent les deux raisons majeures de cette baisse.

Le directeur général du CMO en charge de l'investissement, MARCUS GRUBB, a pour sa part expliqué à l'AFP que la demande en CHINE et en INDE allait se poursuivre afin de soutenir les prix de l'or à l'avenir.

"On a calculé qu'environ 2,5 millions de personnes allaient s'enrichir, et ces nouveaux riches vont forcément acheter toujours plus d'or", a-t-il estimé.

Selon lui, le "marché de l'or s'est déplacé cette année d'Ouest en Est, ce qui a provoqué un changement de dynamique. L'or est ré-affiné en Suisse puis envoyé en CHINE sous forme de barres d'un kilo".

"Je connais des traders qui sont persuadés que le cours de l'or va chuter, sauf qu'actuellement les clients, partout dans le monde, vont à l'encontre de cette opinion", a ajouté M. GRUBB.

En tant qu'investisseur, vu les risques actuels, "rien de tel que l'or comme placement sûr", a-t-il conclu.
Le CMO réunit les grands producteurs d'or de la planète.

La demande mondiale d'or a chuté de 12% au deuxième trimestre, la vigoureuse demande physique ne parvenant pas à combler entièrement la fuite des investisseurs, selon un rapport publié en août par le CMO.

http://www.boursorama.com/actualites/les-chinois-vont-devenir-les-premiers-acheteurs-d-or-au-monde-11d162467d7efe6d7420448c02f1c336

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

CHINE : UN MÉDIA D’ÉTAT APPELLE À "UN MONDE DÉSAMÉRICANISÉ"

Message par Joss le Sam 26 Oct 2013 - 10:56

CHINE : UN MÉDIA D’ÉTAT APPELLE À "UN MONDE DÉSAMÉRICANISÉ"

13 OCTOBRE 2013 FRANCE INFO

L'Agence chine nouvelle, un média d’État qui relaye la parole et la pensée des dirigeants du pays, a écrit ce dimanche que le monde devrait essayer de trouver un "nouvel ordre". Un monde où les Etats-Unis, dont le shutdown affecte l'économie mondiale, n'auraient pas autant de poids.

L'agence Chine nouvelle (Xinhua) traduit en général la pensée des dirigeants chinois et visiblement ces derniers envisagent de tourner la page de l'Amérique toute puissante et de son dollar. Alors que les États-Unis sont paralysés par un shutdown, "c'est peut-être le bon moment pour une planète abasourdie de commencer à envisager la construction d'un monde désaméricanisé", indique l'Agence. Des déclarations qui interviennent avant un possible défaut de paiement des États-Unis si le Congrès et Barack Obama ne trouvent pas de compromis sur le plafond de la dette (avant le 17 octobre).

Le blocage à Washington menace les importantes réserves en dollars des pays créanciers. La Chine en détient pour 1.277 milliards en bons du Trésor. "Au lieu d'honorer avec responsabilité ses devoirs de leader mondial, Washington avec en tête ses propres intérêts a abusé de son statut de superpuissance et accru le chaos dans le monde en transférant à l'étranger les risques (de son système) financier", note l'Agence Chine nouvelle.

Remplacer le dollar


L'Agence Chine nouvelle insiste également sur une réforme de la gouvernance du FMI. Elle est préparée depuis trois ans mais son entrée en vigueur est bloquée par le veto des États-Unis qui doivent la faire ratifier par le Congrès.


"Les économies émergentes doivent avoir davantage leur mot à dire dans les institutions financières internationales", a plaidé le média d’État, évoquant la création d'une "nouvelle devise de réserve" pour remplacer le dollar et une évolution du Fonds monétaire international (FMI).

Par
Elise Delève

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

CHINE ANNONCE QU'ELLE VA CESSER D'ACHETER DU DOLLAR AMÉRICAI

Message par Joss le Sam 30 Nov 2013 - 9:22

LA CHINE ANNONCE QU'ELLE VA CESSER D'ACHETER DU DOLLAR AMÉRICAIN

29 NOVEMBRE 2013 DCCLOTHESLINE.COM


Par cette annonce, la Chine a fait l'effet d'une véritable bombe, mais elle a été quasiment entièrement passée sous silence par les médias «mainstream» aux USA. La Banque Centrale de Chine a décidé qu' «il n'était plus dans l'intérêt de la Chine d'accumuler des réserves de devises étrangères».

Au 3ème trimestre 2013, les réserves en devises étrangères ont été estimées à environ 3,66 trillions de dollars. Et bien sûr, la majeure partie de ces réserves sont en dollars US. Pendant des années, la Chine avait accumulé des dollars et s'est attelée à garder haute la valeur du dollar et basse celle du yuan ! L'un des buts de cela est de rendre les produits chinois moins chers sur le marché international. Mais à présent, la Chine a annoncé que le temps était venu d'arrêter de faire des réserves en dollars US. Et bien que ça ne soit pas encore le cas, nombre d'analystes américains pensent que la Chine pourrait également bientôt arrêter d'acheter de dettes US. Inutile de préciser que tout cela pourrait être très mauvais pour les USA.

Pendant des années, la Chine maintenait haut la valeur du dollar américain et artificiellement basse celle du yuan. Ceci a généré une affluence massive des produits chinois bon marché à travers le Pacifique que les consommateurs américains se sont empressés d'engloutir.

Par exemple, avez-vous été dans une boutique à 1 dollar (Boutiques Tout à 1 dollar) et vous êtes-vous posé la question comment peut-on faire des bénéfices en confectionnant des produits et en le vendant à 1 dollar ?

La vérité est que lorsque vous retournez ces marchandises vous réalisez qu'elles ont toutes été faites hors des Etats-Unis. En fait, les mots « Made in china » sont probablement les mots les plus communs dans toute votre maisonnée si vous êtes un « américain type ».

Grâce au commerce massif et déséquilibré que nous avons eu avec la Chine, des dizaines de milliers de nos affaires et de nos emplois ainsi que des trillions de nos dollars ont quitté ce pays (les USA, ndt) pour rejoindre la Chine.

Et maintenant, la Chine a apparemment décidé qu'il n'y a plus lieu de vider davantage ce qui reste de notre économie et qu'il était le temps de laisser le dollar US s'effondrer. Comme mentionné plus haut, la Chine a décidé de ne plus faire de stock de devises étrangères...

La Banque Populaire de Chine a dit que le pays ne tire plus aucun bénéfice des hausses de ses parts en devises étrangères, d'autant que les décideurs vont freiner les transactions en $, ce qui limitera l'appréciation du yuan.

« Ce n'est plus dans l'intérêt de la Chine d'accumuler des réserves en devises étrangères » a dit Yi Gang, un député gouverneur à la Banque Centrale, lors d'un discours organisé par China Economist 50 Forum hier à l'Université Tsinghua. L'autorité monétaire va « essentiellement mettre un terme à l'intervention dans le marché des devises élargir le champ des échanges quotidiens en yuan », a écrit le gouverneur Zhou Xiaochuan dans un article paru dans un manuel expliquant les réformes exposées la semaine dernière suite au meeting du Parti Communiste. Ni Yi ni Zhou n'ont donné de délais quant à ces réformes.

Ça ne va pas arriver du jour au lendemain, mais la valeur du dollar américain va commencer son déclin, et tous ces produits bon marché que vous avez l'habitude d'acheter au Wal-Mart [enseigne d'hypermarchés américains, ndt] et dans les boutiques à 1 dollar, vont devenir plus chers.

Mais bien plus importante est ce que dernière mesure peut signifier pour la dette du gouvernement américain. Comme la plupart des Américain le savent probablement, nous sommes lourdement dépendants de nations étrangères comme la Chine qui nous prête de l'argent.

En ce moment même, la Chine possède près de 1,3 trillion de dollars de notre dette. Malheureusement, comme l'a noté CNBC, si la Chine arrête d'accumuler notre devise monétaire, alors il est fort probable qu'elle cesse également d'accumuler notre dette...

Les analystes voient ceci comme une allusion du PBoC [Banque Populaire de Chine] de laisser sa devise (le yuan) fluctuer, sans intervention, et donc écartant le besoin de maintenir de larges réserves de dollar américain. Et si le dollar n'est plus indispensable, alors ça peut juguler ses achats des actifs en dollars comme U.S Treasurys.

« S'ils cherchent à réduire de plus en plus ces achats, vous devriez alors regarder qui sera l'acheteur potentiel » a déclaré à la CNBC Richard McGuire, un stratège de taux à Rabobank dans une interview.

« Ensemble, avec la Réserve Fédérale réduisant ses achats obligatoires, ceci a le potentiel d'accentuer la tendance à la baisse à la perspective de long-terme sur les Bons du Trésor américains »

Alors, qui va acheter toutes nos dettes ?

C'est une très bonne question.

Si la Réserve Fédérale commence à réduire ses achats obligatoires et la Chine arrête d'acheter notre dette, qui va remplir le vide ?

S'il y a significativement moins de demande pour les actions en cours du gouvernement, cela va provoquer une hausse radicale des taux d'intérêt. Et si ceux-ci augmentent radicalement de qu'ils sont maintenant, cela va mettre en place le scénario du cauchemar que je n'ai pas arrête d'évoquer.

Dans un précédent article intitulé « Comment la Chine peut provoquer la mort du dollar et l'ensemble du système financier américain », j'ai décrit comment la Chine toute seule pourrait provoquer l'anéantissement de l'économie américaine.

La Chine aspire à davantage de commerce global que n'importe qui et détient de notre dette plus que toute autre nation. Si elle commence à se décharger de nos dollars et de notre dette, beaucoup d'autres pourraient suivre l'exemple et nous en souffrirons.

Et rien que cette semaine, il y a eu une autre déclaration majeure qui indique que la Chine se tient prête à prendre une mesure phare contre le dollar américain. Selon Reuters, les cours du pétrole brut peuvent bientôt être évalués en yuan au Shanghai Futures Exchange...

Le Shanghai Futures Exchange (SHFE) pourrait évaluer les futurs contrats de pétrole brut en yuan et utiliser le brut aigre moyen comme point de référence, a déclaré son Président mardi, ajoutant que la Bourse est en train d'accélérer le travail préparatoire pour garantir les approbations régulatrices.

La Chine qui a dépassé les Etats-Unis comme le 1er importateur de pétrole du monde en septembre, espère que le contrat deviendra le point de référence en Asie et permettra ainsi aux investisseurs étrangers de négocier les contrats sans mettre en place de filiale locale.

Si ça se produit, ça sera absolument énorme.

La Chine est l'importateur de pétrole numéro 1, et ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne commence à défier ouvertement le pétrodollar.

Tout de même, je ne pensais pas que nous verrions quelque chose comme cela aussi vite.

Le monde est en train de changer et la plupart des Américains n'ont absolument aucune idée de ce que cela va signifier pour eux. Comme la demande pour le dollar américain et la dette américaine va decrescendo, les choses que nous achetons vont coûter un peu plus, notre niveau de vie va décliner et il deviendra beaucoup plus cher pour chacun (y compris pour le gouvernement) d'emprunter de l'argent.

Malheureusement, il n'y a pas grand-chose à faire à ce stade. Quand ça vient à l'économie, la Chine a joué aux Jeux d'échecs pendant que les Etats-Unis étaient en train de jouer au Jeu de Dames. Et maintenant, des décennies de très, très imprudentes décisions sont en train de nous rattraper.

La prospérité illusoire dont jouissent la plupart des Américains va bientôt commencer à se dissiper et ils n'auront aucune idée pourquoi c'est en train d'arriver.

Les années à venir vont être dures, et j'espère que vous vous y tenez prêts.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA CHINE S’ANNONCE PRÊTE À FRAPPER LES ÉTATS-UNIS

Message par Joss le Dim 1 Déc 2013 - 22:27

EN CAS D’AGRESSION, LA CHINE S’ANNONCE PRÊTE À FRAPPER LES ÉTATS-UNIS

5 NOVEMBRE 2013 SOLIDARITE&PROGRES

Suite aux révélations de la presse chinoise sur les nouvelles capacités de représailles nucléaires de la Chine face à la DOCTRINE PROVOCATRICE AIR-SEA BATTLE des Etats-Unis et de l’OTAN, la présidente internationale de l’Institut Schiller, Helga Zepp-LaRouche, a dressé un tableau de la situation stratégique mondiale actuelle lors d’une conférence de l’Institut Schiller pour un Nouveau paradigme, le 2 novembre à Los Angeles. Extraits :


   Lorsque nous avons décidé d’organiser cette conférence à Los Angeles, l’objectif était de définir une manière de sortir le plus rapidement possible de la crise économique et stratégique mondiale, en nous concentrant sur une perspective d’avenir pour le Pacifique, étant donné que la région transatlantique se trouve actuellement au centre d’une crise terrible. Certains événements survenus la semaine dernière confirment effectivement, de manière dramatique, pourquoi il est urgent de changer le paradigme actuel.

   Lundi dernier (le 28 octobre), quelque chose d’extraordinaire est arrivé : dans presque tous les médias chinois, une panoplie d’articles et de cartes ont été publiés détaillant les nouvelles capacités de la marine chinoise, en particulier sa force sous-marine, pour la conduite d’une attaque ciblant la côte ouest des Etats-Unis.



   Le message transmis par ces articles et graphiques est très clair : la Chine est prête à répondre à toute attaque contre son territoire de la part des Etats-Unis et de l’OTAN. Si une telle attaque devait avoir lieu, les sous-marins de la force stratégique chinoise seraient alors en mesure, avec des missiles nucléaires, d’atteindre les grandes agglomérations de Los Angeles, San Francisco et Seattle. Les cartes accompagnant les articles montrent que les retombées radioactives détruiraient essentiellement toute la côte ouest américaine, jusqu’au mid-ouest et la région de Chicago.

   Ces articles précisent que la Chine dispose d’une force de 7500 missiles intercontinentaux (ICBM), capable d’atteindre les grandes villes de la côte est des Etats-Unis en survolant l’Arctique.

   Ces annonces ne sont pas une menace mais une réaction à ce qui est perçu par la Chine continentale comme un danger absolu, potentiellement immédiat, en provenance des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de l’OTAN, avec leur déploiement militaire global ciblant la Russie et la Chine.

   Tout ceci a été amplement rapporté par LA PRESSE AMERICAINE, y compris avec une carte détaillée de la situation, où on distingue la zone de retombée des représailles potentielles chinoises sur la côte ouest des Etats-Unis.

   (...) Ceci n’est pas réellement une surprise pour ceux qui ont suivi de près la situation. Plus tôt cette année, UN ARTICLE ASSEZ CHOQUANT   avait été publié dans l’une des publications officielles des forces aériennes américaines, où on affirmait qu’en raison du développement de missiles nucléaires ainsi que des techniques de ciblage, une attaque contre les forces nucléaires ennemies (première frappe) pourrait être lancée sans provoquer de représailles (deuxième frappe). Ainsi, la vieille stratégie de destruction mutuelle assurée (doctrine MAD) de l’OTAN, une doctrine selon laquelle toute attaque nucléaire conduirait à l’annihilation totale de l’espèce humaine et que par conséquent tout recours à l’arme nucléaire serait impossible, se trouvait reléguée aux oubliettes grâce aux nouvelles avancées technologiques. C’est ce qu’affirmait cet article.

   Quelques mois plus tard, le Prof. Amitai Etzioni publiait un autre article, dans une REVUE DE L’UNIVERSITÉ DE YALE , intitulé « Qui a autorisé des préparations de guerre contre la Chine ? », où il affirmait que l’armée américaine se trouvait actuellement en train de préparer une guerre contre la Chine. Les faits rapportés sont exacts, à part le blâme qu’il met sur les dirigeants du Pentagone. Il demande qu’une discussion urgente soit ouverte au Congrès et à la Maison Blanche et dans les autres cercles de réflexion sur les conséquences d’une telle politique.

   Etant donné le fait que ce sont bien les dirigeants du Pentagone qui ont été à l’avant garde des tentatives pour freiner toute escalade militaire [EN PARTICULIER LE GÉNÉRAL MARTIN DEMPSEY , le chef d’Etat-major des armées, ndlr], comme l’a montré l’exemple de la Syrie récemment, il est clair que ce n’est pas le Pentagone en tant que tel qui est responsable mais la politique actuelle des Etats-Unis.

   Le chemin menant à la confrontation, incluant au recours à des armes nucléaires, a été emprunté depuis un certain temps déjà. Mon mari Lyndon LaRouche a fait remarquer que cette voie a été choisie depuis ou grâce à l’assassinat du président Kennedy, et elle n’a été que brièvement interrompue lorsque, au début des années 1980, il est devenu très clair que nous nous approchions dangereusement d’une troisième guerre mondiale.

   Cela était dû au fait que les missiles de portée intermédiaire de l’OTAN et du Pacte de Varsovie se trouvaient à cette époque à une très proche distance les uns des autres : les missiles pershing-2 et les SS-20 se faisaient face en Europe centrale, et nous ne disposions que d’un court délai, de quelques minutes tout au plus, avant de déclencher le tir d’un missile. Dès que l’un des deux côtés lançait un missile ou avait la perception que l’adversaire avait procédé à un tir, tout l’arsenal devait être lancé en représailles avant de vérifier quoi que ce soit, car le délai d’avertissement était trop court.

   C’est dans ce contexte que Lyndon LaRouche avait développé l’Initiative de défense stratégique (IDS), qui fut ensuite adoptée en mars 1983 par le président Reagan. Elle fut mise sur la table pendant quelques mois comme option permettant d’éviter la guerre. Elle fut toutefois rejetée, en premier lieu par le gouvernement soviétique, mais aussi par la faction Bush (père)-Kissinger au sein même de l’administration Reagan.

   Lorsque l’Union soviétique s’effondra entre 1989 et 1991, une véritable opportunité d’établir la paix se présenta. Avec la défaite du communisme, l’ennemi avait disparu. L’oligarchie britannique décida alors, avec ses valets Margaret Thatcher, George H. Bush et les néo-conservateurs, d’utiliser la chute du bloc de l’est pour construire un empire global, s’appuyant sur la relation spéciale entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni. C’est à partir de ce moment que la marche vers l’actuel danger de guerre s’est accélérée.

   Nous avons assisté en Europe à l’expansion de l’OTAN vers l’est, accompagnant l’expansion de l’UE, ce qui, du point de vue de la Russie, a été jugé à juste titre comme une stratégie d’encerclement. Ceci inclut, par exemple, le développement par les Etats-Unis d’un système de défense antimissiles en Pologne et en République Tchèque, provoquant des avertissements de la Russie. Cette dernière a fait savoir qu’elle n’allait pas tolérer la complétion de la dernière phase de ce bouclier, car il priverait la Russie de sa capacité de représailles en cas d’attaque occidentale, ce qu’elle ne peut accepter.

   Vous avez vu ensuite les autres étapes de cette politique de confrontation globale, avec, par exemple, la doctrine Air-Sea-Battle, que le président Obama appelle sa politique de Pivot asiatique, qui est un encerclement de la Chine. Si de nombreux politiques en Australie ont reconnu assez ouvertement qu’une guerre contre la Chine devenait inévitable, et si plusieurs d’entre eux ont critiqué le fait que tout le continent australien se voyait transformé en une gigantesque base aérienne américaine dans le but de mener une telle guerre, on peut alors comprendre la réaction de la Chine face à tout ceci. Celle-ci, de même que la Russie, se sent encerclée, et ce à juste titre. Tout officier militaire honnête en Europe ou aux Etats-Unis reconnaît bien volontiers ceci.

   Si vous gardez à l’esprit le fait que nous somme assis sur une poudrière, en particulier en ce qui concerne l’état du système financier de la région transatlantique et les conséquences d’un effondrement du dollar pour le monde, vous saisissez l’étendue du problème.


Dernière édition par Joss le Dim 1 Déc 2013 - 22:36, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

USA, CHINE, JAPON : ÇA CHAUFFE EN MER DE CHINE

Message par Joss le Dim 1 Déc 2013 - 22:33

USA, CHINE, JAPON : ÇA CHAUFFE EN MER DE CHINE

1er DECEMBRE 2013 MARIANNE

Le survol, par deux bombardiers B 52 américains, d'une zone d'identification aérienne chinoise, décrétée unilatéralement par la Chine, a relancé la course aux communiqués bellicistes entre Pékin, Washington et Tokyo.

« La défense aérienne chinoise pourra abattre tout avion étranger qui pénétrera dans la zone d'identification aérienne chinoise » (ZAI). L'avertissement est tombé mercredi de la part d'un général de l'armée de l'air chinoise, après le survol mardi de la zone d'identification aérienne chinoise par deux bombardiers B-52 américains.

La Chine exige désormais que tout appareil s'aventurant dans cette ZAI fournisse au préalable son plan de vol précis, affiche clairement sa nationalité et maintienne des communications radio permettant de « répondre de façon rapide et appropriée aux requêtes d'identification » des autorités chinoises, sous peine d'intervention des forces armées.

C'est que cet espace comprend une partie de la mer de Chine orientale, des territoires maritimes revendiqués par Taïwan et la Corée du Sud mais surtout les îles Senkaku (Diaoyu, pour les chinois) revendiquées par la Chine et le Japon. Cet îlot désert a une importance symbolique et stratégique car il permettrait un accès exclusif à certaines ressources pétrolifères, des sources de minerais et des zones de pêches importantes.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLIN DE L'EUROPE ET DE LA FRANCE VUS DE CHINE

Message par Joss le Mar 18 Mar 2014 - 15:52

DÉCLIN DE L'EUROPE ET DE LA FRANCE VUS DE CHINE


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

L’ÉCONOMIE DE LA CHINE VA DÉPASSER CELLE DES ÉTATS-UNIS CETT

Message par Joss le Ven 2 Mai 2014 - 14:16

L’ÉCONOMIE DE LA CHINE VA DÉPASSER CELLE DES ÉTATS-UNIS CETTE… ANNÉE

30 AVRIL 2014 ALAINJULES


Les États-Unis sont sur ​​le point de perdre leur statut de plus grande économie du monde. Des prédictions qui arrivent plus vite que prévu, selon les principaux organismes statistiques au monde. Les États-Unis qui ont été le chef de file mondial depuis le moment qu’ils ont surpassé le Royaume-Uni en 1872, ont des soucis à se faire. La plupart des économistes pensaient auparavant que la Chine allait le faire vers les années 2019, mais pas avant 2015.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), entre 2011 et 2014, l’économie chinoise a augmenté de 24 % alors que celle des États-Unis ne devrait qu’augmenter que de 7,6 %. La Chine devrait donc dépasser les Etats-Unis cette année.Ces chiffres révolutionnent l’image du paysage économique mondial. Le renforcement de l’importance des grands pays à revenus intermédiaires se précise. L’Inde devient la troisième plus grande économie, faisant un bond considérable. Son précédent classement était la dixième place. La taille de son économie a presque doublé de 19%.

On peut aussi noter la percée des pays comme la Russie (le FMI indique qu’elle est en récession à cause des événements ukrainien), le Brésil, l’Indonésie ou le Mexique, qui se retrouvent tous dans le top 12 du tableau global . En revanche, les coûts élevés et une croissance plus faible poussent le Royaume-Uni et le Japon dans l’abîme. Un pays comme l’Allemagne a résisté, l’Italie maintenant sa position. Néanmoins, les pays riches représentent toujours 50% du PIB mondial, tout en ne contenant que 17% de la population mondiale.

Après avoir comparé le coût réel de la vie dans les différents pays, le rapport conjoint FMI-Banque mondiale a également constaté que les quatre pays les plus chers pour vivre, sont la Suisse, la Norvège, les Bermudes et l’Australie. Les pays les moins chers sont, l’Égypte, le Pakistan , le Myanmar et l’Ethiopie.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

CHINE ET DE LA CORÉE DU SUD SUR LA SUPPRESSION DU DOLLAR

Message par Joss le Lun 7 Juil 2014 - 13:27

ACCORD DE LA CHINE ET DE LA CORÉE DU SUD SUR LA SUPPRESSION DU DOLLAR

6 JUILLET 2014 RESEAU INTERNATIONAL

Dans le but d’augmenter leurs échanges commerciaux et réduire l’impact des fluctuations du taux de change du dollar sur le commerce entre les deux pays, la Chine et la Corée du Sud sont parvenues à un accord d’utiliser les devises nationales dans leur commerce bilatéral.

Cet accord a été conclu entre les banques centrales de la Chine et de la Corée du Sud, lors de la récente visite de Xi Jinping président chinois en Corée du Sud. Cette décision accélérera les échanges entre les citoyens et les entreprises des deux pays, a estimé le Président de la Corée du Sud.

Depuis 2004 la Chine est considérée comme le principal partenaire commercial de la Corée du Sud. Cet accord pourra diminuer la pression des fluctuations du taux de change et ses impacts sur les échanges entre les deux pays et faciliter les échanges financiers, tout en augmentant de manière considérable le commerce bilatéral.

Auparavant, la Chine et la Russie avait entrepris des efforts sérieux pour supprimer le dollar de leurs échanges bilatéraux d’autant plus que lors de la conclusion d’un grand accord ces deux pays ont convenu que ces échanges s’effectuent en rouble et yuan.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA CHINE SOUTIENT L’IRAK

Message par Joss le Mar 8 Juil 2014 - 13:04

LA CHINE SOUTIENT L’IRAK POUR LE MAINTIEN DE SA SOUVERAINETÉ ET APPELLE À UN GOUVERNEMENT D’INCLUSION

7 JUILLET 2014 XINHUA

L’envoyé de Chine au Moyen-Orient a déclaré lundi que la Chine se tiendrait résolument aux côtés des Irakiens dans leurs efforts afin de préserver leur souveraineté et indépendance et combattre le terrorisme.

L’envoyé spécial chinois Wu Sike a rencontré le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki lundi afin d’échanger leurs points de vue sur les liens bilatéraux et la situation actuelle en Irak, où le gouvernement s’efforce de repousser l’offensive sunnite ainsi qu’un éventuel éclatement.

M. Maliki a apprécié le fait que la Chine ait envoyé M. Wu dans son pays se trouvant dans des circonstances exceptionnellement difficiles, ajoutant que cela témoignait du fort soutien de la Chine à l’Irak.

L’Irak et la Chine jouissent d’une confiance mutuelle et d’une amitié sincère, a dit le Premier ministre. Ce dernier a remercié le gouvernement chinois pour sa contribution à aider à préserver la souveraineté et l’indépendance de l’Irak, s’engageant à ce que Bagdad continue de favoriser la coopération avec Beijing dans tous les secteurs afin de promouvoir encore davantage les relations bilatérales.

Il a également invité la Chine à faire partie du processus de reconstruction de son pays, soulignant que son gouvernement continuerait de garantir la sécurité des entreprises chinoises et de leurs employés en Irak, ainsi que la sûreté de leurs investissements.

M. Wu a souligné que la Chine attachait une grande importance à ses relations de coopération avec l’Irak, et avait la volonté de travailler avec lui en vue de davantage de progrès alors que les deux parties font avancer leurs liens bilatéraux.

La Chine reste inébranlable dans son soutien au gouvernement irakien afin qu’il protège sa souveraineté et son indépendance, et lutte contre le terrorisme, a dit M. Wu, ajoutant que Beijing espérait que tous les niveaux de la société irakienne puissent promouvoir l’unité et le consensus, et former dès que possible un nouveau gouvernement mettant l’accent sur l’ouverture et pouvant représenter tous les pouvoirs politiques dans le pays.

La stabilité en Irak est essentielle pour la paix et la stabilité de tout le Moyen-Orient, ainsi que du monde entier, a déclaré M. Wu.

La Chine exhorte la communauté internationale à aider davantage l’Irak car c’est dans l’intérêt commun de toutes les nations, a-t-il dit, soulignant que la Chine continuerait d’offrir son assistance politique, humanitaire et matérielle au pays, et espérait que la partie irakienne pourra maintenir ses mesures fermes afin de garantir la sécurité des entreprises chinoises et de leur personnel.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA CHINE EST DEVENUE OFFICIELLEMENT LA PREMIÈRE PUISSANCE ÉC

Message par Joss le Jeu 9 Oct 2014 - 13:07

LA CHINE EST DEVENUE OFFICIELLEMENT LA PREMIÈRE PUISSANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE !

9 OCTOBRE 2014 EXPRESS.BE

Ça y est, c’est officiel : LA CHINE VIENT DE DÉPASSER LES ETATS-UNIS POUR DEVENIR LA PLUS GRANDE ÉCONOMIE DU MONDE, A CALCULÉ LE FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL (FMI). Il s’est appuyé sur la comparaison des pouvoirs d’achat des deux pays.
En effet, les structures de prix varient d’un pays à l’autre et les TAUX de change sont volatiles ; une chemise n’a pas le même prix à SHANGHAI qu’à SAN FRANCISCO. Pour contourner ce problème, le FMI calcule le PIB des deux pays en termes d’échanges de marché et en termes de pouvoir d’achat, et c’est sur la base de cette dernière méthode que la Chine vient de devenir la plus grande puissance du monde.


Au printemps de cette année, l’International Comparison Program (ICP), une institution qui dépend de la BANQUE Mondiale, avait déjà établi que 2014 SERAIT L’ANNÉE OÙ LA CHINE DEVIENDRAIT LA PUISSANCE N°1 DU MONDE. En 2005, l‘ICP avait calculé que l’économie chinoise ne représentait que 43% de l’économie des États-Unis, soit moins de la moitié. Mais comme l’agence a changé de méthodologie et que l’économie chinoise a crû bien plus rapidement que prévu, en 2011, les recherches ont établi qu’elle représentait 87% de l’économie des Etats-Unis. Le FMI estime que l’économie chinoise va encore croître de 24% entre 2011 et 2014, alors que celle des États-Unis ne se développera que de 7,6% au cours de la même période, donc l’agence de statistiques en avait déduit que la Chine pourrait dépasser les Etats-Unis dès cette année pour devenir la plus grande économie du monde.
Ainsi, à la fin 2014, la Chine représentera 16,48% du PIB du monde ajusté en termes de pouvoir d’achat (ou 17.632 milliards de dollars), contre 16,28% pour les Etats Unis (ou 17.416 milliards de dollars). Et le FMI s’attend à ce qu’elle gagne encore 20% d’ici 2019.
Mais il faudra encore beaucoup de temps avant que la valeur de marché brute de la Chine rattrape celle des Etats Unis. Par cette mesure, les Américains devancent encore les Chinois de 6 500 milliards de dollars.
La contribution que les pays émergents apportent au PIB du monde a dépassé celle des économies avancées en 2007, et désormais, la part des revenus mondiaux qu’ils produisent représente 57%. Entre 2007 et 2014, les pays en développement ont connu une croissance 9 fois supérieure à celle des pays développés. « Assez extraordinaire », commente Chris Giles du Financial Times.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10456
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CHINE AUSSI

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum