MARTHE ET MARIE

Les serviteurs inutiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les serviteurs inutiles

Message par etienne lorant le Mar 8 Nov 2011 - 17:46

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc
Jésus disait aux Apôtres : « Lequel d'entre vous, quand son serviteur vient de labourer ou de garder les bêtes, lui dira à son retour des champs : 'Viens vite à table' ? Ne lui dira-t-il pas plutôt : 'Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et que je boive. Ensuite tu pourras manger et boire à ton tour.'
Sera-t-il reconnaissant envers ce serviteur d'avoir exécuté ses ordres ?

De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : 'Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n'avons fait que notre devoir.' »

La récompense du serviteur - c'est-à-dire de l'apôtre qui sert Dieu sans attendre sa récompense, c'est un surcroît de félicité auprès de Dieu. Il me vient à l'esprit l'image de ce majordome anglais, joué par Anthony Hopkins, dans le très beau film "Les Vestiges du jour" (Remains of the day)... qui rapporte Les doutes et les tourments du majordome d'une grande famille anglaise. Car après trente années de parfait service, il se demande sil n'a pas gaspillé sa vie. Et je me demande: ces doutes ne risquent-ils pas de m'atteindre, moi en tant que fidèle, par simple usure, à cause de l'âge ?

Ma réponse est que, le maître du serviteur étant Jésus... je ne crains pas trop ces passages à vide (le dernier cet été) pour peu que je sois à l’œuvre. Ainsi, lorsque j'éprouve ce sentiment sombre d'avoir mis de côté une part de moi-même, je connais le remède immédiat: c'est d'aller rendre service à quelqu'un - n'importe qui, pourvu qu'il y ait quelque chose à donner, un service à rendre - et le doute s'éteint finalement...

En tout cas, ce passage à vide a été suivi de cette grâce effectivement obtenue ce matin - d'avoir reconnu le Christ à l’œuvre dans sa providence, afin que je sois à l'heure pour l'Eucharistie. Quelle chance ! Et que demander de plus ! Car une fois encore, j'ai reçu une preuve "expérimentale" du bien fondé de ma foi. Je n'ai pas besoin de plus: en regardant mon réveil, j'avais murmuré: "Eh bien, tant pis pour aujourd'hui" et je m'apprêtais à une heure de sommeil en plus... mais en réalité, j'étais déjà debout et en train de m'habiller. Personne ne parviendra à me convaincre que l'on peut penser à se recoucher tout en faisant le contraire... à moins que "quelque chose d'autre" soit à l’œuvre dans l'être. Béni soit Dieu !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les serviteurs inutiles

Message par Belen le Mer 9 Nov 2011 - 9:37

J'ai lu la grâce que tu as reçue hier matin sur ton autre fil, ça fait du bien, ce genre de coup de pouce de l'Esprit Saint ! Very Happy

Hier soir, en méditant moi aussi la parabole du serviteur inutile, je me disais que nous autres catholiques, devons prendre garde à ne pas tomber dans une sorte d'idolâtrie pour le pape, tout bon serviteur qu'il soit. Personnellement, je me situe dans l'obéissance à l'Eglise (quoiqu'il m'en ait beaucoup coûté pendant les longues années de ma quête spirituelle), mais j'ai toujours été très rétive à la"'papolâtrie". A ce titre, les foules presque en transes devant Jean-Paul II m'ont toujours profondément gênée. Je me souviens de toutes ces pancartes "Jean-Paul II, we love you !", je trouvais tout cela très exagéré pour un serviteur... utile certes, mais un serviteur.
A ce titre, je préfère largement l'attitude humble et réservée de Benoît XVI. On lui a reproché de ne pas être charismatique. Mais la vraie question est : est-ce le rôle d'un pape d'être charismatique ?

Je suis en train de lire son livre sur Jésus. Il est passionnant. Et je lui suis reconnaissante de remettre Jésus au centre de la foi catholique, je trouvais que Jean-Paul II avec son "Totus tuus" insistait trop sur le culte à Marie.

Qu'en pensez-vous ?
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les serviteurs inutiles

Message par etienne lorant le Mer 9 Nov 2011 - 10:06

Je crois que la dévotion de Jean-Paul II à Marie est liée au fait qu'il a perdu sa mère étant très jeune (à l'âge de neuf ans). Outre cela, la Vierge Marie est particulièrement vénérée en Pologne.

J'ai trouvé cet article dans "Témoignage chrétien"

Catholicisme
« Jean Paul II a restauré le culte marial »
Par Jérôme Anciberro

ENTRETIEN - Bernard Lecompte analyse la dévotion de Jean Paul II

Question : La dévotion mariale dont fait preuve Jean Paul II trouve-t-elle son origine dans son enfance et l'éducation qu'il a reçue ?

Bernard Lecomte : Incontestablement, oui. Jean Paul II est d'abord le fils d'une nation qui aime Marie. Tout rappelle Marie à un jeune Polonais des années 1920. Il n'y a pas une commune en Pologne où il n'y ait pas une chapelle à Marie, une église Notre-Dame. D'ailleurs, le petit Karol Wojtyla naît à Wadowice à l'ombre de l'église Notre-Dame. Très tôt, son père l'emmène à Kalwaria Zebrzydowska, à quelques kilomètres de la ville, l'un des plus grands sanctuaires mariaux de la Pologne, qui jouit à l'époque d'une extraordinaire affluence et qui ne peut pas ne pas avoir marqué le petit Karol. Très tôt aussi, il participe avec son père au pèlerinage de Czestochowa, le " Lourdes polonais ", l'un des plus grands sanctuaires mariaux au monde, qui focalise la vénération des Polonais pour la Vierge. Tous les Polonais connaissent la Vierge noire de Czestochowa. Rappelez-vous Lech Walesa, pendant les grèves de Gdansk, portant la petite icône de cette Vierge noire à son veston de syndicaliste. La piété chrétienne polonaise est donc, plus que d'autres, empreinte de mariologie. Il est donc normal que Karol Wojtyla ait été marqué par cela. Il ne faut pas oublier, non plus, que la piété mariale a eu sa place plus tard, à l'époque communiste. Le cardinal Wyszynski, le primat de Pologne, supérieur de l'évêque Wojtyla, a conduit des pèlerinages à Marie, interdits par le régime. Prier Marie avait donc son importance dans la période communiste.

La piété mariale de Jean Paul II ne serait pas, au départ, spécifique par rapport à celle des autres Polonais...

Non. Il est bien le produit d'une société très catholique, très pratiquante, très mariale. Mais attention ! Il ne faudrait pas non plus faire de la piété mariale des Polonais quelque chose d'absolument singulier. Si aujourd'hui la Pologne est évidemment plus tournée vers Marie que la France, c'est parce que la dévotion mariale en France a suivi le mouvement de la déchristianisation. Mais en France, la cathédrale la plus connue, c'est toujours Notre-Dame, et le principal sanctuaire, c'est toujours Lourdes.

L'absence de la mère de Karol Wojtyla a-t-elle joué un rôle dans la dévotion mariale du futur pape ?

Certains observateurs et biographes mettent l'accent là-dessus. Sa mère est morte alors que Karol n'avait que neuf ans. On peut bien sûr penser que cette mort a eu une influence sur le psychisme du petit Karol. Mais il ne faut pas tomber dans la psychanalyse de bazar. Toute la carrière de Wojtyla, tous ses écrits, toute son attitude montrent que ce garçon est extrêmement équilibré. Karol Wojtyla est certes très attaché à la famille, très pointu sur le rôle de la femme, mais je ne situe pas l'origine de cet intérêt dans l'absence de sa mère. Je vois au contraire quelque chose d'assez cohérent dans la construction de la foi de ce jeune homme. Sa vocation est assez tardive, d'ailleurs ; il décide d'entrer au séminaire à 22 ans. Ce n'est pas un garçon qui aurait cherché toute son adolescence, de façon un peu désespérée, le sens de la mort de sa mère. La mort de son père, en 1941, va d'ailleurs sans doute lle marquer plus encore.

Lorsqu'il devient évêque de Cracovie en 1958, Karol Wojtyla choisit pour devise " Totus tuus ", une devise mariale. Affirme-t-il sa dévotion personnelle à Marie ?

Cette formule, " Totus tuus ", ou plus complètement " Totus tuus ego sum et omnia mea tua sunt " (" Je suis tout à toi et tout ce que j'ai est à toi. "), il l'emprunte à Louis-Marie Grignion de Montfort (lire encadré ci-contre) qui l'a profondément marqué. La lecture du Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge l'a aidé à revenir au culte de Marie dont il se méfiait un peu. Karol Wojtyla était en effet un intellectuel, avec une vision rationnelle, philosophique des choses. Pour lui, le culte de Marie, c'était un peu la foi du charbonnier, le culte populaire avec tous les risques afférents. C'est tellement facile d'aimer la mamandu Bon Dieu comme on aime sa maman ; ça ne demande pas trois années de théologie ! Mais le risque de ce culte-là, c'est qu'il fasse oublier le Christ, la seule divinité. Marie n'est que la mère du Christ. Louis-Marie Grignion de Montfort lui a permis de mieux comprendre que le culte de Marie pouvait pourtant être poussé très loin. Mais à une condition : qu'il soit le chemin vers le Christ. Vénérer Marie, c'est un moyen de s'approcher du Christ.

http://www.temoignagechretien.fr/ARTICLES/Religion/%C2%AB-Jean-Paul-II-a-restaure-le-culte-marial-%C2%BB/Default-4-1266.xhtml
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les serviteurs inutiles

Message par Belen le Mer 9 Nov 2011 - 10:14

Ce qui est dommage, c'est que beaucoup de catholiques excessivement mariolâtres ne le comprennent pas ainsi. Et ils se servent de la béatification de Jean-Paul II pour justifier tous leurs excès. Nombreux sont les adeptes de Medjugorje à prétendre, dans leur mauvaise foi, que Jean-Paul II aurait cautionné ce faux sanctuaire...

On pourrait se contenter de les plaindre si leur attitude n'était pas un sérieux obstacle à l'oecuménisme...
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les serviteurs inutiles

Message par etienne lorant le Mer 9 Nov 2011 - 10:24

Oui, je suis bien au courant de ces dérives. Elles sont nombreuses et beaucoup mènent à de vraies hérésies... je songe à ce "nouveau dogme" que l'on prétend obtenir en envoyant des pétitions à Rome et qui consiste à faire de Marie l'égale du Christ, ce qui aurait pour conséquence de passer de la Trinité à la Quaternité !!!
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les serviteurs inutiles

Message par Belen le Mer 9 Nov 2011 - 11:45

Oui, le fameux dogme de "Marie co-rédemptrice". C'est n'importe quoi...
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les serviteurs inutiles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum