MARTHE ET MARIE

FAILLITE FINANCIERE

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par etienne lorant le Mar 1 Nov 2011 - 17:23

Panique sur les marchés financiers après l'annonce d’un référendum sur l'aide européenne en Grèce

C'est un coup de tonnerre dans le ciel européen : la décision de Georges Papandréou, le Premier ministre grec, de convoquer un référendum sur le plan d'aide adopté à Bruxelles le 27 octobre dernier, est en train de semer la panique. Les dirigeants de l'Union européenne sont visiblement pris de court par cette annonce et les marchés dégringolent.

A la mi-journée, la Bourse de Paris enregistrait une chute de 4,4 %, celle de Francfort de 4,8 % quand celle d'Athènes perdait 6 %. C'est donc bien un vent de panique qui souffle depuis ce matin sur les marchés européens : les opérateurs, complètement surpris par l'annonce de ce référendum, imaginent de nouveau le scénario du pire, à savoir un défaut total de la Grèce sur sa dette, avec toutes les conséquences que cela pourra avoir pour les banques européennes, mais aussi pour la zone euro.

Pour les marchés, ce coup de poker politique du Premier ministre grec va remettre en cause l'ensemble du dispositif imaginé par les Européens pour sortir de la crise de la dette. Et cela intervient au pire moment, après le sommet du 27 octobre, et juste avant celui du G20.

Les marchés sont pris de court, et ils ne sont pas les seuls : les dirigeants européens se posent aujourd'hui exactement les mêmes questions. Angela Merkel, la chancelière allemande, et Nicolas Sarkozy, devaient d'ailleurs avoir un entretien téléphonique à la mi-journée, selon un communiqué de l’Elysée.

Il y a pour l'instant très peu de réactions officielles à l'annonce du Premier ministre grec. C’est aussi le signe du désarroi des dirigeants européens. En France, la première déclaration est venue de Christian Estrosi, le ministre de l'Industrie, qui a qualifié sur France Info de « totalement irresponsable » l'organisation de ce référendum par la Grèce.

REUTERS/Yuriko Nakao
Par RFI


Personnellement, je trouve que c'est une bonne nouvelle: les nations doivent réagir contre les décisions prises sans les consulter par des organismes supranationaux qui n'ont en vue que leurs intérêts.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mar 1 Nov 2011 - 17:38

....et l'Allemagne (qui salue l'initiative de la Grèce), imprimerait des Deutsch Marks !?
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mar 1 Nov 2011 - 18:31

etienne lorant a écrit:
Joss a écrit:SAUVE QUI PEUT !
Si vous avez quelques liquidités : vite, vite, échangez-les contre or ou argent

Pardonne-moi de le dire, mais je n'aime pas les cris de "sauve qui peut". Jésus ne s'est pas sauvé, il a partagé le sort des plus pauvres et des maudits de ce monde. Mais, en admettant: je change mes liquidités en or ou en argent, et je cache ces métaux précieux chez moi. Dis-moi donc comment payer un repas de 8 à 10 (euros ou dollars) avec une once d'or ? Comment le commerçant va-t-il me rendre la monnaie, puisqu'elle ne vaut plus rien ? Donc, aucune panique: mais la foi, encore la foi, toujours la foi.

Un 'tit' pièce d'or ou d'argent peut être une bonne monnaie d'échange contre un caddie bien plein (pour toi et les affamés) quand l'euro ne vaudra plus rien et les banques seront fermées

Etre catholique ne veut pas dire être dénué de bon sens
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mar 1 Nov 2011 - 19:32

Le scénario auquel on assiste n’est autre que cette banqueroute souhaitée par les mondialistes pour construire quelque chose d’autre sur les cendres du capitalisme. Ce quelque chose qui n’est autre que le COMMUNISME
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par etienne lorant le Mar 1 Nov 2011 - 19:59

Une petite pièce d'or contre un caddie plein ? D'après ce que j'ai cru lire l'once d'or = 31,34768gr vaudrait près de 900 dollars aujourd'hui. 31 grammes d'or pour un caddie plein, 900 dollars le caddie... tu as raison, c'est du bon sens. Mais il en faut des dollars pour survivre ne serait-ce qu'une année...
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

BOURSE

Message par Joss le Sam 5 Nov 2011 - 11:29

Ca peut vous servir..... Les cours en direct :

Cours et Cotation de l'Or en bourse en temps réel :

http://www.gold.fr/cours-prix-de-l-or/

Boursorama - banques :
http://www.boursorama.com/recherche/index.phtml?search[query]=1rPCAC&search[bourse]=&search[categorie]=
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par etienne lorant le Sam 5 Nov 2011 - 14:03

Bonjour Joss,

Cela servira peut-être à quelqu'un, mais depuis deux jours, la Liturgie nous a rapporté des passages d' Evangile, notamment celui d'aujourd'hui, dans lequel Jésus dénonce l'Argent trompeur... Du coup, j'ai résolu de moins me préoccuper de ces questions et de m'appliquer à 'retravailler' ma foi de confiance en Jésus. Je songe à saint François, dont j'ai relu quelques textes... si les risques financiers devaient en arriver à m'empêcher de prier, j'aurais perdu beaucoup plus que de l'or !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Sam 5 Nov 2011 - 16:40

etienne lorant a écrit:Bonjour Joss,

Cela servira peut-être à quelqu'un, mais depuis deux jours, la Liturgie nous a rapporté des passages d' Evangile, notamment celui d'aujourd'hui, dans lequel Jésus dénonce l'Argent trompeur... Du coup, j'ai résolu de moins me préoccuper de ces questions et de m'appliquer à 'retravailler' ma foi de confiance en Jésus. Je songe à saint François, dont j'ai relu quelques textes... si les risques financiers devaient en arriver à m'empêcher de prier, j'aurais perdu beaucoup plus que de l'or !

A travers les évênements, je regarde toujours la parole du jour Wink

BANQUES AYANT FAIT FAILLITE ENTRE JANVIER 2008 ET AOUT 2011
http://graphicsweb.wsj.com/documents/Failed-US-Banks.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par etienne lorant le Sam 5 Nov 2011 - 17:40

Dieu vous bénisse, Joss. J'arrive très fatigué au bout de cette semaine, je suis même tombé malade à cause d'une surcharge volontaire de travail... qui m'a fait négliger ma promesse de m'abandonner en confiance pour toutes les choses matérielles.
Cette semaine est finie... J'espère bien être en meilleure forme pour la messe de demain !

Bon dimanche à tous et à toutes !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mer 9 Nov 2011 - 12:00

Joss a écrit:
etienne lorant a écrit:Bonjour Joss,

Cela servira peut-être à quelqu'un, mais depuis deux jours, la Liturgie nous a rapporté des passages d' Evangile, notamment celui d'aujourd'hui, dans lequel Jésus dénonce l'Argent trompeur... Du coup, j'ai résolu de moins me préoccuper de ces questions et de m'appliquer à 'retravailler' ma foi de confiance en Jésus. Je songe à saint François, dont j'ai relu quelques textes... si les risques financiers devaient en arriver à m'empêcher de prier, j'aurais perdu beaucoup plus que de l'or !

A travers les évênements, je regarde toujours la parole du jour

BANQUES AYANT FAIT FAILLITE ENTRE JANVIER 2008 ET AOUT 2011
http://graphicsweb.wsj.com/documents/Failed-US-Banks.html

LES 29 PROCHAINES BANQUES EN DANGER :


avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par etienne lorant le Mer 9 Nov 2011 - 13:05

Avez-vous déjà changé tout votre argent en onces d'or ?

Avec quelle monnaie avez-vous payé votre pain ce matin ?
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mer 9 Nov 2011 - 14:44

etienne lorant a écrit:Avez-vous déjà changé tout votre argent en onces d'or ?

Il n'existe pas que l'once... voir message ci-dessus

Avec quelle monnaie avez-vous payé votre pain ce matin ?

Hier est hier ; aujourd'hui est aujourd'hui, demain est demain. Connaissez-vous l'histoire de la cigale et de la fourmi ? Mon but n'est pas de vous convaincre mais d'informer. Ce forum est beaucoup lu. Si l'information passe ainsi, tant mieux, mon but sera rempli.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par etienne lorant le Mer 9 Nov 2011 - 15:27

Peter Sutherland, ancien directeur général de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), premier directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et actuellement président de British Petroleum (BP) et de Goldman Sachs International ainsi que membre de la direction de la Royal Bank of Scotland, président de la Commission trilatérale, vice-président de la Table ronde des industriels européens, était présent à la réunion du Bilderberg qui s'est tenue discrètement à l’Astir Palace de Vouliagméni (station balnéaire proche d’Athènes), en Grèce, en 2009. Je ne parviens pas à m'imaginer comment sa banque va faire faillite avec toutes les relations qu'il a au sein du groupe Bilderberg !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mer 9 Nov 2011 - 18:14

leur objectif : le gouvernement mondial qui ne pourra "passer" qu'après une "théorie du choc" dont parle Naomi KLEIN
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Belen le Mer 9 Nov 2011 - 18:17

Mgr Kratz : « Pour une économie au service de l'homme »

par Claire Le Guen

Evêque auxiliaire de Strasbourg, délégué de la Conférence épiscopale française à la COMECE (Commission des Episcopats de la Communauté européenne), Mgr Christian Kratz a participé à l'Assemblée plénière à Bruxelles, les 27 et 28 octobre 2011.

Comment la COMECE a-t-elle abordé la crise financière ?

Kratz Christian - Strasbourg

Nous avons eu l'occasion d'entendre des experts qui ont essayé de nous expliquer le pourquoi de la crise financière. En tant qu'évêques, nous ne sommes pas spécialistes de ces questions-là. Nous avons été frappés par le fait que les experts eux-mêmes ne sont pas toujours d'accord sur les causes. C'est une crise financière mais aussi spirituelle et morale. Tant que l'argent est roi, tant que tout le monde s'incline devant le dieu argent - les marchés, la spéculation, la corruption - on ne s'en sortira pas. Tant que d'autres valeurs ne sont pas partagées, en particulier la solidarité, on passera de crise en crise. Chaque solution trouvée ne sera qu'une solution provisoire. Il faudrait changer de système mais ça, personne ne veut le dire. Changer de paradigmes, de repères et reprendre l'ensemble de l'échange économique en partant de l'homme, de tous les hommes et en particulier des plus faibles. Je crois que nous en avons davantage pris conscience lors de la dernière rencontre de la COMECE.

Quel rôle l'Eglise peut-elle jouer ?

Plusieurs intervenants nous ont dit qu'ils avaient besoin de la voix de l'Eglise pour appeler à dépasser les égoïsmes, les replis, l'idée que l'argent gère le monde. On a besoin de l'Eglise pour réveiller une espérance. Une fois la situation analysée et les solutions trouvées, tout n'est pas encore dit. On compte sur l'Eglise d'abord pour exercer une charité et une solidarité concrètes à travers ses membres et ses institutions. Il a été dit qu'il ne fallait pas déléguer le rôle de charité de l'Eglise aux institutions spécialisées, comme le Secours Catholique et la Société Saint-Vincent-de-Paul, mais que chacun, là où il est, avec un peu d'attention à l'autre doit pouvoir mettre en œuvre la charité qui vient de l'évangile. En ce moment, on cherche des coupables : qui est fautif ? qui a triché ? qui n'a pas assez bien fait ? Il faut sans doute faire cette analyse mais on ne peut pas en rester là. Ce que j'ai trouvé relativement neuf et que je n'avais pas entendu ailleurs, c'est que l'important est de sortir de la culture du reproche, se serrer les coudes et affronter ensemble l'avenir, dans une dynamique de responsabilité et de solidarité. Ceux qui ont les moyens sont invités à être solidaires ; les autres, à être responsables ou à le devenir un peu plus. Avec la confiance, c'est ce qui ressortira du texte sur l'économie de marché, « Une communauté européenne de solidarité et de responsabilité », qui sera publié en janvier 2012.

Comment le texte à paraître est-il né ?

Je crois que c'est le pape Benoît XVI, dans Caritas in Veritate, qui a lancé l'idée d'économie sociale de marché. Nous nous sommes posé la question de savoir comment, au niveau européen, cette idée pouvait prendre corps - à quelles conditions, avec qui, comment ? - sans donner de recettes, parce que ce n'est pas le rôle de l'Eglise. Son rôle, c'est de réaffirmer les valeurs de sa Doctrine sociale, celles que nous voulons mettre en avant pour que l'économie soit vraiment au service de l'homme et non pas l'homme au service de l'économie.

L'Europe est l'un des critères de discernement de la déclaration du Conseil Permanent « Elections : un vote pour quelle société ? »

J'en ai parlé lors du tour de table au cours duquel chacun partage ce qui a été marquant pour sa conférence épiscopale. Le texte a été photocopié pour les 27 évêques de l'Union Européenne. Pour certains, c'était très étonnant qu'on puisse diffuser un tel texte. Certains ont trouvé l'initiative de donner des points de repères intéressante. Chacun devra faire preuve de discernement en confrontant ces points d'attention aux programmes des candidats. Comme le programme parfait n'existe pas, il faudra choisir le moins mauvais. D'autres évêques auraient voulu qu'on soit plus précis, plus incitatifs, en disant pour qui voter. On n'est pas du tout dans cette culture-là en France !

Au cours de cette Assemblée plénière, il est question du dimanche. Où en est l'UE ?

L'Europe a tendance à renvoyer ce type de question aux législations des Etats. Nous avons eu une réunion sur ce thème avec les députés européens, à Strasbourg, avec nos amis protestants. Il était clair qu'une large majorité du Parlement est favorable à l'interdiction du travail le dimanche. La Commission européenne aussi est favorable à ce que le dimanche soit chômé. Par contre, les Etats bloquent, en particulier les Anglo-Saxons. Là, on se rend bien compte du problème de gouvernance. Il faudrait faire converger ces trois centres de décision : Parlement, conseil européen et la commission. La facilité consistera à donner quelques critères généraux et à renvoyer la législation aux Etats. La mobilisation sur ce sujet est assez étonnante. Je pense que personne ne pouvait prévoir, quand l'initiative de défense du dimanche a été lancée, qu'elle prendrait une telle ampleur. Pas d'abord pour des raisons religieuses et de culte mais pour des raisons sociales : protection de la famille, de la santé des travailleurs, de la vie associative.
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mer 9 Nov 2011 - 18:57

Je trouve que la prise de position de BENOIT XVI, confirmée récemment le 24/10/2011

http://www.pcgp.it/dati/2011-10/24-999999/francese.rsfi.pd

extrêmement suspecte et dangereuse et ne fait qu'ajouter à la confusion des catholiques qui seront les premiers à se jeter dans la gueule du loup

Surtout quand on voit de grands centres intellectuels comme le COLLEGE DES BERNARDINS infesté d'intervenants franc-maçons TRILATERALE et BILDEBERG faire des conférences aux catholiques sur les bienfaits du GOUVERNEMENT MONDIAL qui serait notre seule planche de salut et à qui il est même confié la responsabilité du comité de parrainage du COLLEGE DES BERNARDINS.

Il y a eu à tout cela, une préparation curieuse sur plusieurs années au titre d'inter-religion et de main tendue à nos frères francs-maçons consistant à des réunions réunissant prêtres et maçons, comme par exemple au CENTRE SEVRES
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par etienne lorant le Jeu 10 Nov 2011 - 14:14

Et le remplaçant de Papandréou est... bon sang, mais c'est un grand financier européen, bien sûr !

Après Papandréou, Papademos. L'ex vice-président de la BCE et ex-gouverneur de la Banque centrale de Grèce, Lucas Papademos, sera le nouveau Premier ministre de coalition en Grèce, a annoncé jeudi à 13h30 la présidence grecque dans un bref communiqué, à l'issue de quatre heures de réunion des chefs de partis de droite, socialiste et d'extrême-droite, sous l'égide du président de la République.

Lucas Papademos, un financier chevronné

Le grand marchandage entre les partis grecs pour désigner un Premier ministre de consensus, qui met la patience des créanciers du pays à bout, avait repris jeudi matin à la résidence présidentielle, après l'échec d'une première réunion mercredi soir.

Georges Papandréou, démissionnaire, s'était entretenu au téléphone mercredi avec Lucas Papademos. L'archévêque orthodoxe d'Athènes Mgr Ieronymos, chef de l'église de Grèce, avait annulé un voyage et était prêt à répondre à une convocation pour une éventuelle prestation de serment à la présidence.

Lucas Papademos, chargé de former un gouvernement de coalition, offre le profil rassurant d'un ancien banquier expert en questions financières pour un pays qu'il a contribué à arrimer à l'euro.

Jeudi à Pékin, la directrice générale du FMI Christine Lagarde avait une nouvelle fois demandé une «clarification politique» en Grèce ainsi qu'en Italie, alors que les Bourses dans le monde sont déstabilisées après l'annonce du départ des chefs de gouvernement de ces deux pays embourbés dans la crise de la dette publique. La majorité des quotidiens grecs de jeudi exprimaient leur «indignation» pour le retard pris. «Le pays est en train de couler et les partis ne s'occupent que de leur propre intérêt, leurs ambitions personnelles et les rivalités traditionnelles», regrette l'édition anglaise de Kathimérini. L'hebdomadaire satirique To Pontiki montre en Une la photo de la chancelière allemande Angela Merkel, qu'il désigne comme le prochain Premier ministre grec en raison du rôle déterminant de son pays dans le plan de sauvetage du pays.

Pendant ce temps à Bruxelles, la Commission a officialisé les sombres pronostics pour l'économie du pays, qui restera en récession en 2012, avec un recul du PIB de 2,8% prévu sur l'année, ce qui mécaniquement aggrave aussi les prévisions du ratio de déficit public par rapport au PIB.

LeParisien.fr

Au tour de l'Italie, qui va devenir banquier ? euh, pardon, Président ? Et vive la démocratie !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Mespheber le Jeu 10 Nov 2011 - 16:07

Non? Tu croyais en la démocratie? Je suis heureux de faire partie d'une tradition familiale militaire, car quand on évoque Juin 44, on parle de l'invasion américaine, c'est le terme objectif du politiquement correct "libération". na

A ce propos, intéressez-vous aux exactions anglaises lors de la "libération" de la Grèce...
avatar
Mespheber
Passant
Passant

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 44
Localisation : Lille - France
Date d'inscription : 08/11/2011

http://www.mespheber.book.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par etienne lorant le Jeu 10 Nov 2011 - 17:17

[quote="Belen"]Mgr Kratz : « Pour une économie au service de l'homme »

par Claire Le Guen

Evêque auxiliaire de Strasbourg, délégué de la Conférence épiscopale française à la COMECE (Commission des Episcopats de la Communauté européenne), Mgr Christian Kratz a participé à l'Assemblée plénière à Bruxelles, les 27 et 28 octobre 2011.

A propos du rôle que l’Église - et j'entends bien que nous sommes dedans - peut jouer dans cette dérive de l'Union Européenne, je voudrais poster ici ce qu'écrivait Simone Weil avant même le déclenchement de la seconde guerre mondiale:

"Si l'on regarde de près, d'un regard vraiment attentif, les âmes et les sociétés humaines, on voit que partout où la lumière surnaturelle est absente, tout obéit à des lois mécaniques aussi aveugles et aussi précises que la loi de la chute des corps" (L'amour de Dieu et le malheur)

En 1934, Simone Weil, entre comme ouvrière à la chaîne à Alsthom puis chez Renault. Elle reproche en effet aux milieux syndicalistes de connaître mieux la théorie marxiste que ces hommes que le marxisme prétend libérer. Elle se fait donc proche des travailleurs les plus pauvres, afin de penser non pas pour eux ou à leur place, mais avec eux et à partir de ce qu'ils vivent. La portée de cette expérience fut plus que politique: ce que Simone Weil retient de ces jours passés au milieu de machines qui imposent au corps et à l'esprit une cadence inhumaine, c'est ce qu'elle appelle le malheur. Le malheur, c'est l'impression mortelle de ne compter pour rien , d'être broyée par un mécanisme aveugle, sans attention ni égards pour l'humanité de chaque homme.

Or, ce mécanisme, qu'elle appelle encore le règne de la force est à l'œuvre partout, bien au-delà de l'usine: c'est ce qui fait que tout homme, bien qu'il le cache parfois, se plait à dominer, à être le centre, à étendre son pouvoir partout où il en est capable. C'est ce qu'elle vérifie en 1936, lorsqu'elle s'engage auprès d'anarchistes en résistance contre le franquisme, en Espagne. Si la convivialité semble régner entre ces hommes unis pour un "monde plus juste", ce but même se perd rapidement : "Un abîme séparait les hommes armés de la population désarmée, tout à fait semblable à celui qui sépare les pauvres et les riches", écrit-elle à ce moment. Elle ajoute un peu plus tard: "J'ai eu le sentiment que lorsque les autorités temporelles ou spirituelles ont mis une catégorie d'êtres humains en dehors de ceux dont la vie à un prix, il n'est rien de plus naturel à l'homme que de tuer. Quand on sait qu'il est possible de tuer sans risquer ni châtiment, ni blâme, on tue."

Cette disposition de l'homme à dominer, elle l'appelle, en raison de l'université de son attraction: la pesanteur. Rien n'y échappe: ainsi, un gaz lâché dans l'atmosphère occupe immédiatement tout l'espace qu'il peut, de la même façon que "les poules se précipitent à coups de bec sur une poule blessée". Toute force humaine ou naturelle, individuelle ou collective, tire à chaque instant ses ultimes conséquences.

Simone Weil est à ce point persuadée de la justesse de ce point de vue sur la réalité qu'elle va jusqu'à citer Adolf Hitler dans "Mein Kampf" : "Dans un monde où les planètes et les soleils suivent des trajectoires circulaires, où les lunes tournent autour des planètes, où la force règne partout et seule en maîtresse de la faiblesse, qu'elle contraint à la servir docilement ou qu'elle brise l'homme ne peut pas relever de lois spéciales."

Ce témoignage me paraît important pour l'époque que nous vivons aujourd'hui. En effet, si l'homme de notre temps cessait tout à fait de regarder vers Dieu, pour de nouveau chercher une sorte de gestion 'globale et humaine' du monde (est-ce que ce ne fut pas le cas également durant la guerre froide ?), nous risquons de retourner vers un système où ceux qui dominent par le pouvoir de l'argent se verront bien, en prétendant toujours viser le bien commun de tous... réinstaurer une forme moderne de l'esclavage, avec tout ce que cela peut comporter d'odieux.

L'Eglise a évidemment un rôle à jouer dans ce qui se passe sous nos yeux. Et je ne suis pas étonné que notre Pape, Benoît XVI ait justement proclamé 2012 "année de la foi". Car seule une Église relevée dans la foi de ses fidèles, peut faire front efficacement à toutes les entreprises de l'Adversaire.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

MICHEL ROCARD

Message par Joss le Mar 15 Nov 2011 - 12:18

Hier soir, Michel Rocard était interrogé suite aux dernières déclarations du candidat J.L Mélenchon (qui gagne la bagatelle d’au moins 35 000 € par mois) à l’encontre du candidat socialiste F. Hollande. Il a balayé la stupidité de ce genre de question et mis l’accent sur le sujet qui le préoccupe au premier chef : une énorme catastrophe financière dans les prochaines semaines.

Lui aussi, comme les hommes de Goldman Sachs cités hier et parachutés comme par enchantement à des postes clés pour liquider la classe moyenne et susciter le chaos social européen (nécessaire à la perestroïka dont parlait récemment Gorbatchev pour l’Occident), fréquente les sociétés secrètes mondialistes… celles qui sont à l’origine de l’actuelle débâcle!

Quelle sera la banque qui, en s’effondrant, provoquerait un effet systémique sur le système ? Lire cet article des Echos. Malheureusement, il y a aujourd’hui de nombreux prétendants… Et ce ne sont pas les caisses noires de l’Union européenne qui pourront éponger la casse, conséquente à un enchaînement de dominos qui devraient tomber. Il convient donc d’être très vigilants. Les hommes sans talent qui appellent à une guerre contre l’Iran, sont dangereux. Pire, ils sont de plus en plus nombreux, ici ou là.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Cécile le Mer 16 Nov 2011 - 19:14

avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Lun 21 Nov 2011 - 17:00


Menace de krach obligataire aux Etats-Unis ?
by liesiletter

La presse financière américaine a expliqué ce week-end que les Européens, étant dans l’incapacité de résoudre leurs problèmes, on peut dès lors craindre une contagion de la situation européenne outre-Atlantique. C’est ainsi que le Standard & Poor's 500 est à 1.215,65 points et cela cadre parfaite ment avec les points de Trader Noé.

Si la Grèce et l'Italie font moins la Une des journaux depuis l'arrivée de gouvernements dirigés par des techniciens de Goldman Sachs, bien évidemment adoubés par les marchés, l'Espagne est revenue à l'avant-plan, ainsi que la France, deuxième économie européenne. A la fin de la semaine dernières, Madrid a dû accepter des taux proches de 7% pour emprunter des titres à 10 ans sur le marché, un seuil jugé ingérable dans la durée pour les pays très endettés. On a récemment vu ce qui s’est produit pour l’Italie. Berlusconi a été menacé de dégager et un salarié de la Firme de Wall Street a pris les commandes du pays… sans la moindre élection «démocratique».

Pendant ce temps, Paris continue de bénéficier de sa précieuse note AAA, mais les taux français commencent à grimper dangereusement. A tel point que l'écart des taux obligataires entre la France et l'Allemagne vient de dépasser les 200 points de base.
Le conseil des financiers américains

Pour de nombreux analystes américains, la BCE ne peut plus s'obstiner à suivre la ligne allemande de non-intervention. Elle doit agir énergiquement comme le fait aux Etats-Unis la Réserve fédérale (Fed). Incroyable déclaration de Frederick Dickson, stratège en chef chez DA Davidson : "Il est probable de voir une panne générale du système financier européen qui affecterait durement les économies européenne et mondiale". Il a exhorté les Européens à permettre à la BCE d'acheter massivement de la dette des pays en difficulté.

Les économistes américains ont été subitement «éclairé»! Ils commencent à dénoncer les politiques d'austérités unilatérales. Ils s’en prennent vertement à l’ancienne leader de la jeunesse communiste Angela Merkel (qui aurait changé de casquette), l’accusant "de ne rien (avoir) compris". Comment appliquer des politiques d’austérit é dans des pays qui ont 15% de chômage et où la croissance est en berne ? Solution de ces grands génies de Wall Street : faire tourner la planche à billet, comme chez eux.

En tout cas, les Américains ont tout à redouter d’un gros problème sur leur marché obligataire. Cette inquiétude est d'autant plus grande que la "super-commission" bipartite du Congrès américain, chargée d'identifier 1.500 milliards de dollars d'économies d'ici au 23 novembre, semble pour l'heure incapable de s'entendre. Il y a urgence, insiste Candi Wolff, analyste chez Citigroup: "Le Congrès a dû remarquer ce qui se passe avec la crise de la dette en Europe, en particulier en Grèce et en Italie. Nous devons agir énergiquement pour éviter une crise similaire ici". La vérité est que le Congrès n’a aucun pouvoir face au cartel bancaire. Les politiciens sont à la solde de la Haute finance comme avait si bien décrit Jean Gabin dans ce film qu’il faut revoir… Le Président. Donc, tout est question de timing dans le scénario de ces individus qui ont tant réclamé cette "bonne crise majeure", nécessaire pour introduire leur Nouvel Ordre Mondial.
http://wp.me/p1nRlx-1me
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mar 22 Nov 2011 - 16:57

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Joss le Mer 23 Nov 2011 - 11:55



L'équipe d'ASI s'est intéressée à ce drôle de personnage qui secoue les analyses financières sur la place publique. La parole est sans détour, et toutes les facettes de son métier ainsi que les événements à venir sur la planète finance sont ici abordées.
Un régal d'humour et de vérités crues, un détour obligatoire pour saisir les réalités financières de notre monde.

PS : Par respect pour le magazine Arrêts sur Images, n'oubliez pas de vous abonner pour profiter de leurs excellents contenus.


.... Un mec à suivre
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES U.S.A AUSSI....

Message par Joss le Mer 23 Nov 2011 - 21:00

Les politiciens sont achetés par les banques

Les politiciens et les parlements sont incapables de gouverner car ils sont tous achetés par les banques

Intense moment de vérité

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAILLITE FINANCIERE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum