MARTHE ET MARIE

LA GRANDE PROSTITUEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Mamiki le Mer 8 Juin 2011 - 10:55

Je viens de tomber par "hasard" sur ce site:La grande prostituée
et cela m'a rappelé une fois confronte a ce genre de situation je ne sus quoi répondre.Balayer tout cela d'un revers ne saurait aider c'est comme un venin.Comment faire face a l'aide des écritures?

Mamiki
Passant
Passant

Masculin Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 24/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Fée Violine le Mer 8 Juin 2011 - 11:42

Ce site est débile, le mieux est de laisser tomber!
Il est bien difficile de dialoguer avec des fanatiques, voire même impossible.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par père JEAN le Mer 8 Juin 2011 - 15:03

J'y ai jeté un œil (façon de parler !!!) Oui, c'est complètement débile. Je ne comprends pas comment on peut être aussi insultant.
Finalement mes sites à moi ne sont pas plus mal.
Je vous signale le dernier né :
http://avecjesus.eklablog.com/accueil-c718571
Pour le moment, ce n'est qu'un petit blog
et il a un frère jumeau tout en musique sur ma région :
http://levallondemarcillac.eklablog.com/accueil-c720599
Bonne visite
avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Joss le Mer 8 Juin 2011 - 15:55

Mamiki a écrit:Je viens de tomber par "hasard" sur ce site:La grande prostituée
et cela m'a rappelé une fois confronte a ce genre de situation je ne sus quoi répondre.Balayer tout cela d'un revers ne saurait aider c'est comme un venin.Comment faire face a l'aide des écritures?

http://v.i.v.free.fr/spip/spip.php?article849

http://v.i.v.free.fr/spip/spip.php?article1194

Il y plein de villes "aux sept collines" : PARIS, JERUSALEM, ROME, NIMES, LISBONNE, SAINT ETIENNE, SAINT AFRIQUE, etc.... C'était un des critères "sacrés" des architectes romains, en hommage à ROMULUS et REMUS.... On trouve aussi LA MECQUE, AMMAN, BIZANCE, CONSTANTINOPLE, ISTANBUL (Constantin Ier les bâtit sur le modèle de Rome avec sept collines)

Bref, pourquoi ROME plutôt qu'une autre ville ?


Dernière édition par Joss le Mer 8 Juin 2011 - 16:36, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par gerardh le Mer 8 Juin 2011 - 16:34

________

Bonjour,

Il y a sans aucun doute des sites qui écrivent que l'Eglise catholique est la grande prostituée de l'Apocalypse. Je n'approuve nullement ces sites, même si je suis inquiet sur l'évolution de cette Eglise.

Je pense que Jésus reviendra bientôt rechercher son Eglise (c'est à dire tous les vrais chrétiens, catholiques, protestants, orthodoxes, etc.), et emmener cette Eglise dans la maison du Père. Ensuite viendront les temps apocalyptiques dont les premières années seront très troublées. Il y a aura alors des gens faussement religieux qui participeront à ces troubles : c'est cela la grande prostituée.



__________

gerardh
Installé
Installé

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 07/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Joss le Mer 8 Juin 2011 - 16:39

gerardh a écrit:Bonjour,

Il y a sans aucun doute des sites qui écrivent que l'Eglise catholique est la grande prostituée de l'Apocalypse. Je n'approuve nullement ces sites, même si je suis inquiet sur l'évolution de cette Eglise.

Je pense que Jésus reviendra bientôt rechercher son Eglise (c'est à dire tous les vrais chrétiens, catholiques, protestants, orthodoxes, etc.), et emmener cette Eglise dans la maison du Père. Ensuite viendront les temps apocalyptiques dont les premières années seront très troublées. Il y a aura alors des gens faussement religieux qui participeront à ces troubles : c'est cela la grande prostituée.

Quand à moi, je m'inquiète de même pour l'évolution des églises protestantes.....
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par gerardh le Mer 8 Juin 2011 - 16:46

_________

Bonjour Joss, vous écrivez :

Quand à moi, je m'inquiète de même pour l'évolution des églises protestantes.....
Vous avez bien raison : je m'inquiète comme vous.

Mais je crois que dans tous les milieux chrétiens, il peut y avoir des prises de conscience individuelles.


____________

gerardh
Installé
Installé

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 07/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Joss le Mer 8 Juin 2011 - 17:20

il peut y avoir des prises de conscience individuelles.

Je n'en suis pas convaincue.... Je crois plutôt à la force des évênements
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Mamiki le Mer 8 Juin 2011 - 20:56

Joss a écrit:
Mamiki a écrit:Je viens de tomber par "hasard" sur ce site:La grande prostituée
et cela m'a rappelé une fois confronte a ce genre de situation je ne sus quoi répondre.Balayer tout cela d'un revers ne saurait aider c'est comme un venin.Comment faire face a l'aide des écritures?

http://v.i.v.free.fr/spip/spip.php?article849

http://v.i.v.free.fr/spip/spip.php?article1194

Il y plein de villes "aux sept collines" : PARIS, JERUSALEM, ROME, NIMES, LISBONNE, SAINT ETIENNE, SAINT AFRIQUE, etc.... C'était un des critères "sacrés" des architectes romains, en hommage à ROMULUS et REMUS.... On trouve aussi LA MECQUE, AMMAN, BIZANCE, CONSTANTINOPLE, ISTANBUL (Constantin Ier les bâtit sur le modèle de Rome avec sept collines)

Bref, pourquoi ROME plutôt qu'une autre ville ?

Merci beaucoup pour ces liens!

Mamiki
Passant
Passant

Masculin Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 24/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Fée Violine le Ven 10 Juin 2011 - 0:48

Joss a écrit:
il peut y avoir des prises de conscience individuelles.

Je n'en suis pas convaincue.... Je crois plutôt à la force des événements
L'un n'empêche pas l'autre.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Marc le Ven 10 Juin 2011 - 4:46

Bonjour Mamiki, voici le commentaire d'un pasteur et théologien protestant digne de foi sur l'interprétation de Ap 17. Certes il est différent de l'interprétation catholique mais il vous montre que les personnes les plus sérieuse ne trouvent pas du tout cette interprétation "digne de foi". Ce pasteur est John Mc Arthur :

LA DESTRUCTION DE LA DERNIÈRE RELIGION MONDIALE

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à la débauche, et c’est du vin de sa débauche que les habitants de la terre se sont enivrés. Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. L’ange me dit : Pourquoi t’étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. - C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. - Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. Ils combattront contre l’Agneau, et l’Agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu ; elles mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. Car Dieu a mis dans leur cœur d’exécuter son dessein, un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. (#17:1-18)

Il y a une parcelle de vérité dans l’affirmation souvent citée de Karl Marx selon laquelle la religion est « l’opium du peuple ». Les gens sont incurablement religieux, car Dieu les a créés pour en faire des adorateurs. Ils adoreront inévitablement quelqu’un ou quelque chose, si ce n’est le Dieu véritable, ce seront les faux dieux qu’ils se seront forgés. Les gens ont été créés avec un vide intérieur ayant la forme de Dieu qu’ils cherchent constamment à combler.

Depuis la chute, le désir profond qu’a l’homme de connaître Dieu s’est fait déformer et pervertir. Les gens se cherchent encore quelque chose à adorer, mais ce n’est plus le Dieu véritable. En fait, « nul ne cherche Dieu » (#Ro 3:11), car, comme Jésus l’a déclaré : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire » (#Jn 6:44). Malheureusement, le besoin qu’a l’homme d’être en relation avec Dieu a été corrompu par son amour du péché. À ce sujet, Paul a d’ailleurs écrit que, « ayant connu Dieu, [\@les gens\@] ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres » (#Ro 1:21).

Dans le vide spirituel de l’humanité s’insinue Satan, « le père du mensonge » (#Jn 8:44), ainsi que ses hordes de démons, déguisés en anges de lumière (#2Co 11:14, 15) et enseignant « des doctrines de démons » (#1Ti 4:1). En jouant sur les tendances religieuses des gens, ils alimentent l’erreur religieuse. Le puissant attrait d’une fausse religion tient à sa promesse de satisfaire le désir profond qu’a l’homme de connaître la sphère spirituelle sans se soumettre à l’autorité de Dieu. Dans leur rébellion contre le Dieu véritable, et en raison de leur amour du péché, les hommes déchus se tournent délibérément vers des religions sataniques qui les condamnent à la mort. Mais dans sa grâce et sa miséricorde, notre Dieu merveilleux cherche quand même à attirer l’homme à lui, même si ce dernier ne cherche plus Dieu. En effet, c’est pour « chercher et sauver ce qui était perdu » (#Lu 19:10) que Jésus est venu dans le monde.

Étant donné que la fausse religion fait partie intégrante de notre monde déchu, il n’y a rien d’étonnant dans le fait qu’elle jouera un rôle majeur dans la fin des temps. Durant la Tribulation, toutes les fausses religions du monde se fondront en une seule grande religion mondiale. Cette ultime expression de fausse religion sera un élément essentiel du dernier empire mondial de l’Antéchrist, par lequel il tentera de maintenir sa structure militaire, économique et politique. Seule la religion a le pouvoir d’unifier le monde de la manière la plus irrésistible qui soit. Les forces politiques, économiques et même religieuses sont dans l’incapacité de surmonter la diversité culturelle du monde. Seule la religion, avec son attrait surnaturel, peut transcender les frontières physiques, géographiques, historiques, économiques et culturelles qui s’érigent contre l’unité mondiale. Le chapitre 17 du livre de l’Apocalypse nous révèle la nature spirituelle du royaume de l’Antéchrist ; le chapitre 18 suit en précisant les aspects matériels de ce royaume. Or, Dieu détruira ces deux aspects.

Les chapitres 17 et 18 s’inscrivent dans le déroulement chronologique du livre de l’Apocalypse, qui se poursuit dans le chapitre 19. Le déversement de la septième coupe (#16:17) est immédiatement suivi du retour du Seigneur Jésus-Christ venu mettre fin à la grande guerre mondiale (#19:11). Les chapitres 17 et 18 font une digression non pas pour s’attarder sur les jugements spécifiques de Dieu, mais sur ce qui est mis en jugement. Ces deux chapitres nous ramènent en arrière pour nous rappeler le système mondial qui a à sa tête Satan, l’Antéchrist et le faux prophète, avant de relater sa destruction. Jean a déjà reçu les funestes présages concernant la destruction de Babylone (#14:8; 16:19) ; les détails de cette destruction seront maintenant donnés dans les visions remarquables à venir.

Durant la Tribulation, les gens chercheront désespérément refuge dans la religion en raison de ce qui sera en train de se passer dans le monde. Tandis que le coup de marteau du jugement de Dieu (les jugements des sceaux, des trompettes et des coupes) dévastera la terre et terrorisera ses habitants, les gens se tourneront dans leur désespoir vers l’Antéchrist en tant que leur Sauveur. Aidé du faux prophète et de hordes de démons imposteurs, l’Antéchrist établira une religion à l’échelle planétaire : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. En quoi la Babylone religieuse à venir peut-elle être la mère de toutes les fausses religions ? Pour pouvoir comprendre la fausse religion babylonienne de l’avenir, il faut préalablement comprendre le rôle que Babylone a joué dans la fausse religion du passé.

L’histoire de Babylone commence par la tour de Babel, relatée comme suit :

Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. Comme ils étaient partis de l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent. Ils se dirent l’un à l’autre : Allons ! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. Ils dirent encore : Allons ! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. L’Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. Et l’Éternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté. Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue les uns des autres. Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville. C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Éternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Éternel les dispersa sur la face de toute la terre (#Ge 11:1-9).

En se déplaçant vers l’Est après le déluge, les descendants de Noé sont arrivés au site de Babylone (« le pays de Schinear »). Dans le premier grand effort humaniste de l’Histoire, ils ont décidé de se bâtir un monument en leur propre honneur, question de « [\@se faire\@] un nom ». Mais cet acte de rébellion contre Dieu comportait également des implications religieuses. Des tours de briques, semblables à celle qu’ils se sont construite (connues sous le nom de ziggourats), ont été utilisées par la suite dans de fausses religions. Les ziggourats portaient à leur sommet le signe du zodiaque, dont les sacrificateurs païens se servaient pour tracer la carte des étoiles. En observant les étoiles, les sacrificateurs croyaient acquérir la connaissance de l’avenir et la capacité de le prédire.

Une rébellion aussi flagrante et aussi provocatrice contre Dieu est incroyable de la part de gens qui avaient vécu le déluge peu de temps avant. En fait, Nimrod, qui semblait être la tête dirigeante de la conspiration, était l’arrière-petit-fils de Noé. Le livre de la Genèse le décrit comme suit : « un vaillant chasseur devant l’Éternel » (#10:9), et fait remarquer ceci : « Il régna d’abord sur Babel, Erec, Accad et Calné, au pays de Schinear. De ce pays-là sortit Assur ; il bâtit Ninive, Rehoboth-Hir, Calach, et Résen entre Ninive et Calach ; c’est la grande ville » (#Ge 10:10-12). Ce chef orgueilleux et arrogant (il se peut que son nom dérive du verbe hébreu qui signifie « se rebeller ») a laissé prévoir le dernier Antéchrist.

Dans son jugement, Dieu a dispersé ces rebelles orgueilleux loin de Babel (#Ge 11:8), et ils ont emporté leur fausse religion avec eux partout dans le monde. En dépit de cette dispersion, Babylone est restée un centre idolâtre du faux culte. À un certain moment de son histoire sordide, cette ville comptait non moins de 180 lieux saints voués à la déesse Ishtar (Charles L. Feinberg, « Jeremiah », dans \@The Expositor’s Bible Commentary\@, Frank E. Gaebelein, éd., [Grand Rapids : Zondervan, 1986], vol. 6, p. 643).

Il y a même des Israélites qui se sont faits prendre au jeu du culte idolâtre d’Ishtar, dont un des titres était « Reine du ciel ». Jérémie a d’ailleurs repris le reste des Juifs qui avait fui vers l’Égypte parce qu’ils s’étaient livrés à l’idolâtrie qui les avait menés à leur chute. Au lieu de se repentir, ils ont toutefois continué d’agir par bravade :

Tous les hommes qui savaient que leurs femmes offraient de l’encens à d’autres dieux, toutes les femmes qui se trouvaient là en grand nombre, et tout le peuple qui demeurait au pays d’Égypte, à Pathros, répondirent ainsi à Jérémie : Nous ne t’obéirons en rien de ce que tu nous as dit au nom de l’Éternel. Mais nous voulons agir comme l’a déclaré notre bouche, offrir de l’encens à la reine du ciel, et lui faire des libations, comme nous l’avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos chefs, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Alors nous avions du pain pour nous rassasier, nous étions heureux, et nous n’éprouvions point de malheur. Et depuis que nous avons cessé d’offrir de l’encens à la reine du ciel et de lui faire des libations, nous avons manqué de tout, et nous avons été consumés par l’épée et par la famine… D’ailleurs, lorsque nous offrons de l’encens à la reine du ciel et que nous lui faisons des libations, est-ce sans la volonté de nos maris que nous lui préparons des gâteaux pour l’honorer et que nous lui faisons des libations ? (#Jér 44:15-19.)

Par la bouche de Jérémie, Dieu a prononcé un jugement contre ces Juifs en raison de leur pratique entêtée et provocatrice du culte d’Ishtar :

Jérémie dit alors à tout le peuple, aux hommes, aux femmes, à tous ceux qui lui avaient donné cette réponse : L’Éternel ne s’est-il pas rappelé, n’a-t-il pas eu à la pensée l’encens que vous avez brûlé dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, vous et vos pères, vos rois et vos chefs, et le peuple du pays ? L’Éternel n’a pas pu le supporter davantage, à cause de la méchanceté de vos actions, à cause des abominations que vous avez commises ; et votre pays est devenu une ruine, un désert, un objet de malédiction, comme on le voit aujourd’hui. C’est parce que vous avez brûlé de l’encens et péché contre l’Éternel, parce que vous n’avez pas écouté la voix de l’Éternel, et que vous n’avez pas observé sa loi, ses ordonnances, et ses préceptes, c’est pour cela que ces malheurs vous sont arrivés, comme on le voit aujourd’hui. Jérémie dit encore à tout le peuple et à toutes les femmes : Écoutez la parole de l’Éternel, vous tous de Juda, qui êtes au pays d’Égypte ! Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Vous et vos femmes, vous avez déclaré de vos bouches et exécuté de vos mains ce que vous dites : Nous voulons accomplir les vœux que nous avons faits, offrir de l’encens à la reine du ciel, et lui faire des libations. Maintenant que vous avez accompli vos vœux, exécuté vos promesses, écoutez la parole de l’Éternel, vous tous de Juda, qui demeurez au pays d’Égypte ! Voici, je le jure par mon grand nom, dit l’Éternel, mon nom ne sera plus invoqué par la bouche d’aucun homme de Juda, et dans tout le pays d’Égypte aucun ne dira : Le Seigneur, l’Éternel est vivant ! Voici, je veillerai sur eux pour faire du mal et non du bien ; et tous les hommes de Juda qui sont dans le pays d’Égypte seront consumés par l’épée et par la famine, jusqu’à ce qu’ils soient exterminés (#Jér 44:20-27).

Ézéchiel fait également allusion au culte d’Ishtar et de Thammuz : « Et il me conduisit à l’entrée de la porte de la maison de l’Éternel, du côté du septentrion. Et voici, il y avait là des femmes assises, qui pleuraient Thammuz » (#Ez 8:14).

Tout au long de l’Histoire, Babylone a donc été un centre important de la fausse religion. Dans les temps de la fin, la fausse religion reviendra à son point de départ. Le diable, qui a leurré les gens à Babel, et d’où la fausse religion s’est répandue sur toute la terre, trompera le monde une fois de plus.

La dernière religion mondiale, dépeinte comme une prostituée, constitue le thème de la vision à l’étude, qui relate la dénonciation de la prostituée, la raison d’être de la prostituée et l’extermination de la prostituée.

La dénonciation de la prostituée

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à la débauche, et c’est du vin de sa débauche que les habitants de la terre se sont enivrés. Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. … Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. (#17:1-6, 15)

Le fait que ce soit un des sept anges qui [\@tiennent\@] les sept coupes qui [\@vienne\@] et qui [\@adresse\@] la parole à Jean fait un rapprochement entre le jugement de la prostituée et les sept derniers fléaux (#16:1-21). Tel que nous l’avons mentionné auparavant, la chronologie prend fin aux chapitres 17 et 18, où la scène passe des jugements de Dieu à l’empire mondial de l’Antéchrist, la cible de ces jugements. La grande prostituée qui sera jugée n’est pas une vraie prostituée. Le terme prostituée est une métaphore désignant la fausse religion, l’apostasie spirituelle et religieuse, et l’idolâtrie. Outre Babylone, plusieurs villes des Écritures sont qualifiées de villes prostituées en raison de leur idolâtrie et de leur pratique de la fausse religion. Ninive (#Na 3:1, 4), Tyr (#Esa 23:15-17) et, tristement, Jérusalem (#Esa 1:21) sont autant d’exemples de villes qui se sont livrées à la fornication spirituelle.

La vision de Jean met à nu plusieurs aspects de la ville prostituée de Babylone : son autorité, ses alliances, sa tenue vestimentaire, ses abominations et sa mise en accusation.

\%L’autorité de la prostituée\%

qui est assise sur les grandes eaux. … Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. (#17:1, 15)

La prostituée de la vision de Jean est assise dans une position d’autorité et de souveraineté semblable à celle d’un roi assis sur son trône ou à côté des grandes eaux. Dans l’Antiquité, les villes étaient habituellement situées à proximité d’un cours d’eau, soit un océan, une rivière, un fleuve, un lac ou une source. C’était le cas de Babylone, qui était située au bord de l’Euphrate. #Jérémie 51:13 s’adresse ainsi à l’ancienne Babylone : « Toi qui habites près des grandes eaux », soit la même expression utilisée dans le passage à l’étude pour désigner son futur homologue. Tout comme la capitale orgueilleuse de l’empire babylonien s’est assise près des « grandes eaux », la future prostituée babylonienne fera de même.

L’expression les grandes eaux ne fait toutefois pas allusion au lieu géographique de la prostituée. Comme l’ange l’explique à Jean dans le verset #15, elle désigne plutôt [\@les\@] eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. La métaphore convient parfaitement, puisque une ville située à un endroit stratégique sur un cours d’eau important est en position d’exercer une grande influence. La prostituée non seulement influencera mais encore dominera tous les peuples, les foules, les nations, et les langues de la terre qui n’auront pas été rachetés (voir les expressions comparables dans #5:9; 7:9; 11:9; 13:7; 14:6). L’autorité de la prostituée sera universelle ; le monde entier prendra part au faux culte du système babylonien, plutôt que d’adorer le Dieu véritable.

* * *


* * *

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par gerardh le Ven 10 Juin 2011 - 8:18

____

Bonjour,

J'ai lu en diagonale ce texte, bien long par rapport au format d'un forum de discussion.

Ce pasteur protestant n'a pas complètement tott, bien qu'il confonde trois entités maléfiques : le grande prostituée, le chef de l'empire romain recomposé et l'antéchrist.


___________

gerardh
Installé
Installé

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 07/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Joss le Ven 10 Juin 2011 - 11:04

Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus.

en opposition à un autre désert :

6 et la femme s'enfuit au désert, où Dieu lui avait préparé une retraite, afin qu'elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours. AP. 12

Le désert = La contemplation, l'adoration

Le premier désert est l'adoration détournée et nourrie par des richesses extérieures : perles, pierres précieuses, etc... et visibles de tous " Et je vis une femme assise sur une bête"

Le deuxième désert est nourri par Dieu seul et caché du monde

Cela me ramène au parallèle de l'enfant prodigue qui se nourri et dépense tous les biens du Père tandis que le bon fils qui sert Dieu se sent absent de la "fête". Ils sont tous deux réduits à la famine : le premier à la famine matérielle et spirituelle ; le second au désir agrandi du Père dans la fidélité. On pourrait aussi parler du premier qui s'emploie à nourrir les porcs tandis que le second travaille aux champs du Père

LA PROSTITUEE représente la société de consommation et ses dérives spirituelles : on consomme Dieu et transforme l'adoration en champ de foire où la coupe eucharistique
"Il prit ensuite une coupe et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : "Buvez-en tous"
fait place à une coupe remplie d'erreurs qui provoque 7 aspects de la colère divine

On voit ainsi très bien ce qui préparera l'arrivée de l'Antéchrist.

On peut aussi supposer que l'Eucharistie galvaudée disparaitra.


Dernière édition par Joss le Ven 10 Juin 2011 - 11:20, édité 1 fois
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Joss le Ven 10 Juin 2011 - 11:16

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA GRANDE PROSTITUEE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum