MARTHE ET MARIE

7ème dimanche de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

7ème dimanche de Pâques

Message par père JEAN le Dim 29 Mai 2011 - 7:10


Prier avec Marie




Textes bibliques : Lire


Dans le prolongement du mystère de Pâques et de l'Ascension, les lectures de ce dimanche nous annoncent une bonne nouvelle. Elles nous montrent l'Eglise en train de naître. C'est une Eglise en prière. Le Christ qui va bientôt disparaître définitivement est également en prière. A quelques heures de son arrestation, de sa passion et de sa mort, il se tourne vers Dieu son Père. Il lui confie ses disciples. Ils auront bien besoin de sa force pour la mission qui les attend.


Au jour de l'Ascension, Jésus a disparu au regard des siens. Ils s'en sont retournés du mont des Oliviers à Jérusalem. La mort de leur Maître les avait éparpillés. Mais pendant quarante jours, ils ont fait l'expérience de Jésus vivant. Ce n'est plus seulement l'ami d'autrefois. Ils reconnaissent en lui "Mon Seigneur et mon Dieu". Désormais, il vit d'une vie toute nouvelle. Ils se rendent au Cénacle pour un temps de prière. Une grande mission les attend ; mais pour cette mission, ils ne seront pas seuls. Jésus leur a promis la venue de l'Esprit Saint. Pendant dix jours, ils vont rester en prière pour se préparer à sa venue.


C'est également important pour nous : toute décision importante devrait être précédée par un temps de prière. Quand un jeune se prépare à être ordonné prêtre, il va dans un monastère pour un temps de retraite. Dans une vie, il y a aussi d'autres décisions importantes : le mariage, le baptême d'un enfant, tel ou tel engagement dans une mission d’Église ou dans la société. Nous avons alors besoin de temps de prière pour être bien ajustés à ce que Dieu attend de nous. C'est très important car nous ne sommes pas à notre compte. Ce n'est pas notre parole que nous annonçons mais celle de Dieu. C'est son amour et son visage que le monde doit reconnaître en nous.


Dans la première lecture, saint Luc nous signale la présence de Marie. Comme toujours, c'est une présence discrète. Nous la retrouvons à l'Annonciation, à Bethléem, à Jérusalem quand Jésus a eu 12 ans. Elle était aussi à Cana, et, plus tard au pied de la croix. Elle est désormais la "mère de l'Eglise". Avec les apôtres, elle implore par sa prière la venue de l'Esprit Saint. N'hésitons pas à faire appel à elle et à nous unir à sa prière. Avec elle, et avec les apôtres, nous sommes la même Eglise. Marie est toujours là pour nous renvoyer au Christ. Elle ne cesse de nous redire : "faites tout ce qu'il vous dira."


La première lecture nous dit aussi qu'ils prient "d'un même cœur". C'est ce que doit faire toute assemblée : être unanime dans la prière au Dieu unique. Cette unanimité, nous la retrouvons bien des fois chez les premiers chrétiens. Et nous ? Où en sommes-nous ? Sommes-nous unanimes dans la foi, l'espérance et la charité ? Nous avons peut-être tendance à négliger la prière et à penser que c'est du temps perdu. Les lectures de ce dimanche voudraient nous ramener à quelque chose d'essentiel : L'Eglise ne peut pas se passer de la prière. Elle lui est aussi nécessaire que l'oxygène l'est au corps.


Si la prière devait cesser dans l'Eglise, celle-ci étoufferait aussi sûrement que le corps qui manquerait d'oxygène. Quand nous parlons de l'Eglise, il ne s'agit pas seulement de l'institution. L'Eglise, c'est chacun de nous. Nous en sommes tous membres. Si nous ne prions pas, nous étouffons la présence de Dieu en nous. Prendre quelques minutes pour prier chaque jour, ce n'est pas du temps perdu. Se rassembler le dimanche à l'église est absolument essentiel. Le concile Vatican II nous le rappelle à sa manière : l'Eucharistie est source et sommet de toute vie chrétienne et de toute évangélisation.


La prière permet à 'Esprit Saint de s'infiltrer en nous, dans notre intelligence et notre cœur ; c'est comme un goutte-à-goutte qui nous permet de recevoir la vie de Dieu. Elle nous entraîne à vivre de plus en plus au rythme de Dieu. Elle nous débarrasse progressivement des obstacles qui encombrent notre cœur et notre esprit. Ces obstacles, nous les connaissons bien : ils s'appellent orgueil, égoïsme, mensonge, préjugés, violences, jugement des autres… La prière nous permet de retrouver peu à peu la présence de Dieu en nous. L'Eglise est née de la prière du Christ et de celle des apôtres. C'est aussi par notre prière que l'Eglise continue à naître chaque jour.


En fait, ce n'est pas nous qui prions mais le Christ en nous. Il reste entièrement tourné vers le Père et vers ses disciples. Il nous apprend à ne pas rapetisser la prière au niveau de nos seuls besoins personnels et familiaux. La prière est la respiration de l'âme. Quand nous prions, c'est l'air d'en haut que nous respirons. Alors oui, donne-nous Seigneur d'avoir envie de te prier. Aide-nous à lever souvent les yeux vers le ciel. Tu nous envoie dans le monde pour témoigner que tu es le Fils de Dieu. Prends-nous tous dans ton amour. Amen


D'après diverses sources









avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum