MARTHE ET MARIE

VOCATIONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOCATIONS

Message par Joss le Lun 23 Mai 2011 - 19:53

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: VOCATIONS

Message par Joss le Mer 4 Juil 2012 - 11:38

L'Église face à la pénurie des prêtres



INFOGRAPHIE - L'Église de France, qui avait cessé depuis quatre décennies d'appeler au sacerdoce, revoit sa stratégie.

«Stable dans le trop peu», confie le père Bernard Podvin, porte-parole des évêques de France. Il commente, sur fond de «manque chronique de prêtres», le cru 2012 des ordinations de prêtres catholiques.

Ce week-end ou au cours de cette année, ils seront en effet 96 séminaristes à devenir prêtres. Il y en avait 112 en 2011. Soit une moyenne en France d'une centaine d'ordinations par an depuis une dizaine d'années. Ou un prêtre par diocèse, même si certains n'ont pas eu d'ordination depuis plus de dix ans. Les disparités sont énormes, notamment entre diocèses ruraux et diocèses urbains. Le diocèse de Saint-Flour, dans le Cantal, n'avait pas eu d'ordinations depuis 2004, il aura un nouveau prêtre cette année.

À cette centaine d'ordinations, il faut ajouter une cinquantaine d'ordinations de prêtre, religieux, appartenant à des congrégations - comme les dominicains, trois cette année - ou à des «communautés nouvelles», comme «l'Emmanuel», d'inspiration charismatique, qui compte cinq nouveaux prêtres.

Pour l'avenir, on sait déjà que l'année 2013 ne sera pas bonne puisque seulement 76 séminaristes diocésains sont ordonnés diacres en 2012. Le diaconat est la dernière étape avant l'ordination sacerdotale qui intervient un an plus tard.

La «stabilité» est donc avérée pour les années passées, mais elle n'est pas garantie pour l'avenir. D'autant que la stabilité acquise avant 2000 (autour de 120 ordinations par an) est passée au milieu de la dernière décennie à une centaine. Elle pourrait donc encore franchir un nouveau palier dans la décennie qui vient.

Sur le terrain, cette pénurie, compensée, ici et là, par d'heureux exemples, est une vraie crise. L'âge médian des 14.000 prêtres français est en effet supérieur à 75 ans. Ce qui signifie concrètement, pour le clergé français, qu'il y a autant de prêtres plus âgés de 75 ans, que de prêtres âgés de moins de 75 ans… Sans cynisme - mais contraint par le réalisme que les évêques connaissent bien pour présider régulièrement des obsèques de prêtres -, le père Podvin conclut: «On compte aujourd'hui huit décès de prêtres pour une ordination.»

«Le mot “vocation” n'est plus un tabou»

Il y a encore une dizaine d'années, cette tendance n'inquiétait pas certains évêques. Ils estimaient que «les laïcs allaient prendre le relais» autour de quelques prêtres. Mais il apparaît aujourd'hui, dans les rangs épiscopaux, que «l'on ne se résout plus à ce qu'il n'y ait plus de prêtres», confie un expert du dossier. «Il y a encore quelques résistances, mais le mot “vocation” n'est plus un tabou. On ne peut plus se contenter de rester les bras ballants, il faut maintenant oser proposer aux jeunes ce chemin du sacerdoce», reconnaît-il en demandant de ne pas être cité tant le sujet est douloureux dans les rangs épiscopaux. Plusieurs visions de l'Église s'affrontent sur l'identité du prêtre et sur son rôle.

Ainsi, ce prélat d'une très importante ville du sud-est de la France qui a refusé, il y a peu, une petite dizaine de candidats qui souhaitaient devenir prêtres. Sans doute ces jeunes, à l'aise avec le col romain et la soutane, ne cadraient pas vraiment avec la «bonne» vision ecclésiale. Le cas n'est pas isolé.

Car «il ne faut pas se leurrer, continue ce spécialiste, même si aucun évêque n'a de recette miracle, les vocations naissent et se développent essentiellement dans des familles catholiques pratiquantes». Ajoutant que «les entrées au séminaire sont directement corrélées au nombre de pratiquants: sans pratique religieuse vivante, pas de vocation».

Dernier axiome: «Moins il y a de jeunes… moins il y a de jeunes!», explique cet expert. Il pointe telle communauté, très en vogue il y a encore quinze ans qui l'est moins aujourd'hui. Et telle autre, alors modeste, qui a actuellement le vent en poupe. Ainsi la communauté Saint-Martin: de facture très classique, elle attire beaucoup.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/28/01016-20120628ARTFIG00678-l-eglise-face-a-la-penurie-des-pretres.php

LIRE AUSSI:
» Le pape réaffirme le célibat du prêtre
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA CHUTE INEXORABLE DU CLERGÉ FRANÇAIS

Message par Joss le Lun 13 Juil 2015 - 14:56

LA CHUTE INEXORABLE DU CLERGÉ FRANÇAIS

13 JUILLET 2015 MEDIA PRESS INFO


L’année 2015 a vu seulement 68 prêtres ordonnés pour les diocèses français : un chiffre qui s’est encore divisé par deux en 10 ans, et qui à l’époque était déjà catastrophique…

La France compte encore 15.000 prêtres aujourd’hui, et ce chiffre devrait descendre à 6000 dans 5 ans. Et que dire dans 10 ans ?

Ces chiffres sont hélas factuels, et ils disent de façon dure et crue l’état de l’Eglise de France, sachant que les autres pays européens ne font pas mieux. Et pourtant que d’efforts n’ont pas été entrepris pour donner un aspect plus jeune et plus moderne à l’Eglise ? [...]
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: VOCATIONS

Message par Fée Violine le Lun 13 Juil 2015 - 19:50

68 prêtres diocésains, + presque autant de prêtres religieux. En tout, environ 120.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Oblate et femme mariée

Message par Bethanie le Dim 28 Aoû 2016 - 14:41

Bonjour,
Je viens de m'inscrire sur ce forum car je cherche des informations sur les oblates.
Plusieurs personnes m'ont déjà parlé des oblates pour les femmes mariées et mère de famille. Mais pour le moment, je ne souhaite pas leur demander en direct car c'est sur ma paroisse, et je préfère un peu de discrétion le temps de discerner davantage.

Ma question :
en région île de France ou dans ses environs, où puis-je m'adresser pour avoir des informations et approfondir ce discernement, en vue de (peut-être) avancer sur cet appel ?
J'ai 50 ans, je suis mariée et nous avons 3 enfants entre 15 et 20 ans.
Merci.

Bethanie
Soyez indulgent, je suis nouveau...
Soyez indulgent, je suis nouveau...

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 27/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: VOCATIONS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum