MARTHE ET MARIE

La passion, une décision de Dieu ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La passion, une décision de Dieu ?

Message par sourire le Ven 6 Mai 2011 - 18:53

La passion est-elle une volonté de Dieu ?

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Marc le Ven 6 Mai 2011 - 19:02

Non pas une volonté mais une nécessité prévue par Dieu (cf. Ac 2, 23). Dieu à permit ce qui est très différent.


Dernière édition par Marc le Ven 6 Mai 2011 - 19:04, édité 1 fois

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Joss le Ven 6 Mai 2011 - 19:03

Pas si sur... il l'a permis comme nos ténèbres.... Sa volonté était l'incarnation pas la passion bien qu'Il ait sut d'avance comment cela tournerait.

4.En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes,

5.Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue.

Judas n'a pas été prédestiné à le trahir... Il a fait son choix comme SAINT PIERRE

DIEU dans sa pré-science le savait.... Comme Il savait dans sa pré-science quels seront les choix de SOURIRE... son temps n'est pas le nôtre
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par sourire le Sam 7 Mai 2011 - 19:51

Joss a écrit:Pas si sur... il l'a permis comme nos ténèbres.... Sa volonté était l'incarnation pas la passion bien qu'Il ait sut d'avance comment cela tournerait.

4.En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes,

5.Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue.

Judas n'a pas été prédestiné à le trahir... Il a fait son choix comme SAINT PIERRE

DIEU dans sa pré-science le savait.... Comme Il savait dans sa pré-science quels seront les choix de SOURIRE... son temps n'est pas le nôtre
Si,si, la trahison de Judas était prévue.
Les prophètes avaient annoncés que Jésus serait vendu pour quelques pièces d'argent.
Et bien d'autres choses encore, ont été annoncées par les prophètes.

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Marc le Sam 7 Mai 2011 - 19:57

Bonjour Sourire, oui la trahison de Judas était prévue (par la prescience) mais il n'était pas pré-destiné c'est à dire créé exprès pour trahir Jésus.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Joss le Sam 7 Mai 2011 - 20:03

l faudrait ouvrir un fil "DIEU OMNIPRESENT ET OMNIPOTENT ET OMNISCIENT"....
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par sourire le Sam 7 Mai 2011 - 20:40

Marc a écrit:Bonjour Sourire, oui la trahison de Judas était prévue (par la prescience) mais il n'était pas pré-destiné c'est à dire créé exprès pour trahir Jésus.

Le plan de Dieu était prévu.
Qui devait le réaliser, par contre, était-il prévu ?
Judas, les romains, et bien d'autres ont agit selon ce qui était prévu.

Jean 19.31-36
Il était prévu que les romains ne lui briseraient pas les os.
Alors que l'on brisait les os des jambes de tous les crucifiés.
Les romains ont donc accompli le plan de Dieu.

Exode 12.46, Nombres 9.12 Pas un seul des os de l’Agneau(Jésus) ne sera brisé.


La "sorte de mise à mort" était prévue
Deutéronome 21.23 Maudit soit celui qui est pendu au bois.
Psaume 22:17 Ils lui ont percés les pieds et les mains.

Les romains qui ont tirés au sort les vêtements de Jésus étaient prévus.
Psaume 22.19 Ils se sont partagé ses vêtements.


Etc, etc ...

Trahit pour 30 pièces d'argent aussi ...

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Marc le Sam 7 Mai 2011 - 22:31

Sourire, regarde les définition de : prescience et prédestination. Ce n'est pas la même chose. Nous sommes d'accord avec toi ! Tout cela était pré-vu mais les choses n'ont pas été créé pour que cela arrive ainsi. Sinon cela reviendrait à dire que nous ne sommes pas libre.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par sourire le Sam 7 Mai 2011 - 22:59

Marc a écrit:Sourire, regarde les définition de : prescience et prédestination. Ce n'est pas la même chose. Nous sommes d'accord avec toi ! Tout cela était pré-vu mais les choses n'ont pas été créé pour que cela arrive ainsi. Sinon cela reviendrait à dire que nous ne sommes pas libre.

Oui, tout à fait.
Avec mes mots je dirais :
  • La passion était l'entière volonté de Dieu.
  • Mais ce n'étais pas sa volonté dès le commencement.


Quoique .......... pouvons-nous en avoir la certitude ?
Que disent les prophètes sur le sujet ? (s'ils en parlent)

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Marc le Dim 8 Mai 2011 - 5:03

Sourire tu fais l'erreur que beaucoup font. Dieu est transcendant il transcende le temps. Toute l’existence est pour Lui rassemblé en une seule et même "chose". L'éternité n'est pas une temps qui s'écoule sans fin mais un temps qui n'existe pas. Rien ne peut le contenir, pas même le temps qui est sa création.


Dernière édition par Marc le Dim 8 Mai 2011 - 5:36, édité 2 fois

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Nazir le Dim 8 Mai 2011 - 5:18

Bonjour à tous.
Sourire vous nous dites :

La passion était l'entière volonté de Dieu.Mais ce n'étais pas sa volonté dès le commencement.
Quoique .......... pouvons-nous en avoir la certitude ?
Non rien ne permet de dire que ce n'était pas sa volonté dès le commencement !
Mais pouvons nous parler de commencement pour Dieu, ses décisions, ses choix et ses actes ? Je vais dire avec des mots simples le rapport de Dieu avec le temps ; IL EST HORS DE NOTRE TEMPS. Ce que nous vivons des rapports de l'humanité avec LUI est dans notre temps, mais la réciproque n'est pas vraie. Nous n'avons donc pas de moyen d'estimer si telle ou telle volonté divine est de toujours. D'ailleurs, cela a-t-il du sens ?
Par contre Jésus nous dit :

en Matthieu 16 21 « A dater de ce jour, Jésus commença de montrer à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes , être tué et, le troisième jour, ressusciter
en Marc 8 31 « Et il commença de leur enseigner: "Le Fils de l'homme doit beaucoup souffrir, être rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, être tué et, après trois jours, ressusciter; 32 et c'est ouvertement qu'il disait ces choses. »

en Luc 9 19 « Ils répondirent: "Jean le Baptiste; pour d'autres, Elie; pour d'autres, un des anciens prophètes est ressuscité." 20 "Mais pour vous, leur dit-il, qui suis-je?" Pierre répondit: "Le Christ de Dieu." 21 Mais lui leur enjoignit et prescrivit de ne le dire à personne.22 "Le Fils de l'homme , dit-il, doit souffrir beaucoup, être rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, être tué et, le troisième jour, ressusciter. " »
en Luc 17 « 22 Il dit encore aux disciples: "Viendront des jours où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l'homme, et vous ne le verrez pas. 23 On vous dira: Le voilà ! Le voici ! N'y allez pas, n'y courez pas.
24 Comme l'éclair en effet, jaillissant d'un point du ciel, resplendit jusqu'à l'autre, ainsi en sera-t-il du Fils de l'homme lors de son Jour. 25 Mais il faut d'abord qu'il souffre beaucoup et qu'il soit rejeté par cette génération. »
en Jean 12 :
Jésus leur répondit : "L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié. En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; Mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.
en LUC 24 25 Alors il leur dit: "O cœurs sans intelligence, lents à croire à tout ce qu'ont annoncé les Prophètes ! 26 Ne fallait-il pas que le Christ endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire ?" 27 Et, commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interpréta dans toutes les Ecritures , ce qui le concernait.

en Luc 24 44 […] Puis il leur dit : " Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous : il faut que s'accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. " 45 - Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures 46 - et il leur dit : " Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d'entre les morts le troisième jour, 47 - et qu'en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.

Matthieu 26 39 Etant allé un peu plus loin, il tomba face contre terre en faisant cette prière: "Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux." 40 Il vient vers les disciples et les trouve en train de dormir...42 A nouveau, pour la deuxième fois, il s'en alla prier: "Mon Père, dit-il, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite!"
Dans le temps biblique, et donc dans notre temps, cela était prévu par la volonté de Dieu (YHVH ELOHIM, à savoir : Père, Fils et Esprit) depuis la Genèse :
"Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu l'atteindras au talon....."
Il y a donc bien une volonté de Jésus et du Père.

Nazir
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 244
Localisation : PACA
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Nazir le Dim 8 Mai 2011 - 5:19

Désolé Marc, mais nos saisies se sont croisées. Nous disons donc la même chose concernant le rapport de Dieu avec le temps des hommes.

Nazir
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 244
Localisation : PACA
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Marc le Dim 8 Mai 2011 - 5:37

Nazir a écrit:Désolé Marc, mais nos saisies se sont croisées. Nous disons donc la même chose concernant le rapport de Dieu avec le temps des hommes.

C'est rien Nazir c'est toujours intéressant de te lire Wink

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Joss le Dim 8 Mai 2011 - 11:14

sourire a écrit:
Joss a écrit:Pas si sur... il l'a permis comme nos ténèbres.... Sa volonté était l'incarnation pas la passion bien qu'Il ait sut d'avance comment cela tournerait.

4.En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes,

5.Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue.

Judas n'a pas été prédestiné à le trahir... Il a fait son choix comme SAINT PIERRE

DIEU dans sa pré-science le savait.... Comme Il savait dans sa pré-science quels seront les choix de SOURIRE... son temps n'est pas le nôtre
Si,si, la trahison de Judas était prévue.
Les prophètes avaient annoncés que Jésus serait vendu pour quelques pièces d'argent.
Et bien d'autres choses encore, ont été annoncées par les prophètes
.

Explication avec dessins taquin , là :

http://marthetmarie.lifediscussion.net/t3358-dieu-est-infini-eternel-omnipresent-et-omnipotent-et-omnis#35085
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par sourire le Dim 8 Mai 2011 - 12:25

Nazir a écrit:Bonjour à tous.
Sourire vous nous dites :

La passion était l'entière volonté de Dieu.Mais ce n'étais pas sa volonté dès le commencement.
Quoique .......... pouvons-nous en avoir la certitude ?
Non rien ne permet de dire que ce n'était pas sa volonté dès le commencement !
Mais pouvons nous parler de commencement pour Dieu, ses décisions, ses choix et ses actes ? Je vais dire avec des mots simples le rapport de Dieu avec le temps ; IL EST HORS DE NOTRE TEMPS. Ce que nous vivons des rapports de l'humanité avec LUI est dans notre temps, mais la réciproque n'est pas vraie. Nous n'avons donc pas de moyen d'estimer si telle ou telle volonté divine est de toujours. D'ailleurs, cela a-t-il du sens ?
(...)

Bonjour Nazir,
Oui.
Bien que le fait que Dieu se soit "mordu les doigts" de sa création (Genèse 6:6) et l'épisode "Noé" pourraient laisser entendre que Dieu ne souhaitait pas, au commencement de sa création, (au commencement de notre temps à nous) que cela soit ainsi ?

Oui, ses desseins ne sont pas nos desseins, ses voies ne sont pas nos voies.
Mais en Jean 15, il nous est dit que nous sommes appelés amis de Dieu, car nous connaissons ce qu'il fait.
C'est à dire, nous connaissons son dessein de salut pour nous. (l'évangile)

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par sourire le Dim 8 Mai 2011 - 13:04

D'autre part, merci pour ce que vous relevez ici et vos conclusions.
Nazir a écrit:(...) Jésus commença de montrer à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir
(...) Le Fils de l'homme doit beaucoup souffrir,
Il y a donc bien une volonté de Jésus et du Père.

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Marc le Dim 8 Mai 2011 - 14:05

Je me permet de répondre ici au sujet de Gn 6, 6 selon Origène ce passage est falsifié et je tend à penser la même chose. Voici Ce qu'il dit en tirant le verset de la septante.
Il faut présentement répondre à ceci : Comment est-il sujet à se repentir, ne voyant que de l'ingratitude et de la méchanceté en ceux qu'il avait faits? Comment est-il réduit à se plaindre et à se vouloir mal de ton art, à menacer ses propres enfants et à les détruire? C'est une altération et une falsification de ce passage de la Genèse : Le Seigneur Dieu voyant que les crimes des habitants de la terre s'étaient multipliés, et que les hommes n'avaient tous chaque jour dans le coeur d'autre soin ni d'autre pensée que de faire du mal, il fit réflexion que c'était lui qui avait fait l'homme sur la terre, et rentrant en lui-même, il dit : J'exterminerai tant les hommes que le bétail, tant les reptiles que les oiseaux du ciel. Car j'ai fait réflexion sur ce que c'est moi qui les ai faits (Gen., VI 5, VI, 6). (Origène contre Celse VI, 58)

Ma septante dit : "Dieu se préoccupa" c'est à la Aquilla que nous devons le terme "se repentit".

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Joss le Dim 8 Mai 2011 - 15:56

sourire a écrit:D'autre part, merci pour ce que vous relevez ici et vos conclusions.
Nazir a écrit:(...) Jésus commença de montrer à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir
(...) Le Fils de l'homme doit beaucoup souffrir,
Il y a donc bien une volonté de Jésus et du Père.

Non !

Il ne l'avait pas choisi délibérément mais l'avait pré-su dès la création du monde. Dès la création du monde, il savait que les hommes le refuseraient et le crucifieraient mais dès la création du monde, il le désirait sachant que cela nous sauverait
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Cécile le Dim 8 Mai 2011 - 16:04

Nazir ne dit pas que Dieu a choisi, mais qu'Il a voulu le Sacrifice de Jésus devenu nécessaire à cause de la désobéissance de l'Homme.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Nazir le Dim 8 Mai 2011 - 17:13

Bonjour sourire.
14 Vous êtes mes amis,
si vous faites ce que je vous commande.
15 Je ne vous appelle plus serviteurs,
car le serviteur ne sait pas
ce que fait son maître;
mais je vous appelle amis,
parce que tout ce que j'ai entendu de mon Père,
je vous l'ai fait connaître.
Cela ne veut pas dire que nous avons toute la science de Dieu. Nous ne l'avons pas et c'est bien la faute d'Adam et Eve que d'avoir voulu posseder l'intégralité de cette science, à l'égal de Dieu.
Dieu nous fait connaître ce que nous avons à connaître pour notre petite participation à la construction du royaume.
Revoir ce qu'en dit Paul lorsqu'il enseigne sur les dons et les carismes.

Nazir
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 244
Localisation : PACA
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Nazir le Dim 8 Mai 2011 - 17:24

Bonjour Joss
Non !

Il ne l'avait pas choisi délibérément mais l'avait pré-su dès la création du monde. Dès la création du monde, il savait que les hommes le refuseraient et le crucifieraient mais dès la création du monde, il le désirait sachant que cela nous sauverait
Je n'ai rien dit qui soir contraire à celà.


Dernière édition par Nazir le Dim 8 Mai 2011 - 17:30, édité 1 fois

Nazir
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 244
Localisation : PACA
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Nazir le Dim 8 Mai 2011 - 17:29

au commencement de sa création, (au commencement de notre temps à nous)
La chronologie temporelle biblique n'est pas nécessairement le temps de l'homme. Au contraire! Sourrire, seriez-vous un tantinet fondamentaliste ?

Nazir
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 244
Localisation : PACA
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par sourire le Dim 8 Mai 2011 - 19:46

Nazir a écrit:
au commencement de sa création, (au commencement de notre temps à nous)
La chronologie temporelle biblique n'est pas nécessairement le temps de l'homme. Au contraire! Sourire, seriez-vous un tantinet fondamentaliste ?
Ne sachant pas ce que ce mot signifie dans votre bouche, de votre plume, j'ai ouvert un sujet sur le fondamentalisme.
http://marthetmarie.lifediscussion.net/t3361-le-fondamentalisme

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par sourire le Dim 8 Mai 2011 - 20:01

Nazir a écrit:La chronologie temporelle biblique n'est pas nécessairement le temps de l'homme. Au contraire!
(je réponds à votre question sur le fondamentalisme, dans l'autre sujet).

Par contre, volontiers si vous développer un peu plus votre phrase ici.

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Nazir le Lun 9 Mai 2011 - 5:35

J'ai déjà plusieurs foi signalé ce texte Officiel de l'Eglise Catholique. J'ai même donné le lien.
Je le redonne :
http://www.portstnicolas.net/Interpretation-de-la-Bible-dans-l.html
chapitre : 1.F. Lecture fondamentaliste.
5ème paragraphe.
Assimiler à 100% le temps de la Bible au temps de l'homme est un de ces travers.
Spoiler:

1.F. Lecture fondamentaliste

La lecture fondamentaliste part du principe que la Bible, étant de Dieu inspirée et exempte d’erreur, doit être lue et interprétée littéralement en tous ses détails. Mais par interprétation littérale" elle entend une interprétation primaire, c’est-à-dire excluant tout effort de compréhension de la Bible qui tienne compte de sa croissance historique et de son développement. Elle s’oppose donc à l’utilisation de la méthode historico-critique, comme de toute autre méthode scientifique d’interprétation de l’Écriture. La lecture fondamentaliste a eu son origine dans une préoccupation de fidélité au sens littéral de tire. Après le siècle des Lumières, elle s’est présentée, dans le protestantisme, comme une sauvegarde contre l’exégèse libérale.

Le terme « fondamentaliste » se rattache directement au Congrès Biblique Américain qui s’est tenu à Niagara, dans l’État de New York, en 1895. Les exégètes protestants conservateurs y définirent « cinq points de fondamentalisme » : l’inerrance verbale de l’Écriture, la divinité du Christ, sa naissance virginale, la doctrine de l’expiation vicaire et la résurrection corporelle lors de la seconde venue du Christ. Lorsque la lecture fondamentaliste de la Bible se propagea en d’autres parties du monde, elle donna naissance à d’autres espèces de lectures, également « littéralistes », en Europe, Asie, Afrique et Amérique du sud. Ce genre de lecture trouve de plus en plus d’adhérents, au cours de la dernière partie du 20e siècle, dans des groupes religieux et des sectes ainsi que parmi les catholiques.

Bien que le fondamentalisme ait raison d’insister sur l’inspiration divine de la Bible, l’inerrance de la Parole de Dieu et les autres vérités bibliques incluses dans les cinq points fondamentaux, sa façon de présenter ces vérités s’enracine dans une idéologie qui n’est pas biblique, quoi qu’en disent ses représentants. Car elle exige une adhésion sans défaillance à des attitudes doctrinaires rigides et impose, comme source unique d’enseignement au sujet de la vie chrétienne et du salut, une lecture de la Bible qui refuse tout questionnement et toute recherche critique.

Le problème de base de cette lecture fondamentaliste est que, refusant de tenir compte du caractère historique de la révélation biblique, elle se rend incapable d’accepter pleinement la vérité de l’Incarnation elle-même. Le fondamentalisme fuit l’étroite relation du divin et de l’humain dans les rapports avec Dieu. Il refuse d’admettre que la Parole de Dieu inspirée a été exprimée en langage humain et qu’elle a été rédigée, sous l’inspiration divine, par des auteurs humains dont les capacités et les ressources étaient limitées. Pour cette raison, il tend à traiter le texte biblique comme s’il avait été dicté mot à mot par l’Esprit et n’arrive pas à reconnaître que la Parole de Dieu a été formulée dans un langage et une phraséologie conditionnés par telle ou telle époque. Il n’accorde aucune attention aux formes littéraires et aux façons humaines de penser présentes dans les textes bibliques, dont beaucoup sont le fruit d’une élaboration qui s’est étendue sur de longues périodes de temps et porte la marque de situations historiques fort diverses.

Le fondamentalisme insiste aussi d’une manière indue sur l’inerrance des détails dans les textes bibliques, spécialement en matière de faits historiques ou de prétendues vérités scientifiques. Souvent il historicise ce qui n’avait pas de prétention à l’historicité, car il considère comme historique tout ce qui est rapporté ou raconté avec des verbes à un temps passé, sans la nécessaire attention à la possibilité d’un sens symbolique ou figuratif.

Le fondamentalisme a souvent tendance à ignorer ou à nier les problèmes que le texte biblique comporte dans sa formulation hébraïque, araméenne ou grecque. Il est souvent étroitement fié à une traduction déterminée, ancienne ou moderne. Il omet également de considérer les « relectures » de certains passages à l’intérieur même de la Bible.

En ce qui concerne les évangiles, le fondamentalisme ne tient pas compte de la croissance de la tradition évangélique, mais confond naïvement le stade final de cette tradition (ce que les évangélistes ont écrit) avec le stade initial (les actions et les paroles du Jésus de l’histoire). Il néglige du même coup une donnée importante : la façon dont les premières communautés chrétiennes elles-mêmes ont compris l’impact produit par Jésus de Nazareth et son message. Or c’est là un témoignage de l’origine apostolique de la foi chrétienne et son expression directe. Le fondamentalisme dénature ainsi l’appel lancé par l’évangile lui-même.

Le fondamentalisme a également tendance à une grande étroitesse de vues, car il tient pour conforme à la réalité une cosmologie ancienne périmée, parce qu’on la trouve exprimée dans la Bible; cela empêche le dialogue avec une conception plus large des rapports entre la culture et la foi. Il se base sur une lecture non-critique de certains textes de la Bible pour confirmer des idées politiques et des attitudes sociales marquées par des préjugés, racistes par exemple, tout simplement contraires à l’évangile chrétien.

Enfin, dans son attachement au principe du « sola Scriptura », le fondamentalisme sépare l’interprétation de la Bible de la Tradition guidée par l’Esprit, qui se développe authentiquement en liaison avec l’Écriture au sein de la communauté de foi. Il lui manque de réaliser que le Nouveau Testament a pris forme à l’intérieur de l’Église chrétienne et qu’il est Sainte Écriture de cette Église, dont l’existence a précédé la composition de ses textes. Le fondamentalisme, de ce fait, est souvent anti-ecclésial; à tient pour négligeables les credo, les dogmes et les pratiques liturgiques qui sont devenus part de la tradition ecclésiastique, comme aussi la fonction d’enseignement de l’Église elle-même. Il se présente comme une forme d’interprétation privée, qui ne reconnaît pas que l’Église est fondée sur la Bible et puise sa vie et son inspiration dans les Écritures.

L’approche fondamentaliste est dangereuse, car elle est attirante pour les personnes qui cherchent des réponses bibliques à leurs problèmes de vie. Elle peut les duper en leur offrant des interprétations pieuses mais illusoires, au lieu de leur dire que la Bible ne contient pas nécessairement une réponse immédiate à chacun de ces problèmes. Le fondamentalisme invite, sans le dire, à une forme de suicide de la pensée. Il met dans la vie une fausse certitude, car il confond inconsciemment les limitations humaines du message biblique avec la substance divine de ce message.

Nazir
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 244
Localisation : PACA
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, une décision de Dieu ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum