MARTHE ET MARIE

Résurrection et Mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résurrection et Mission

Message par etienne lorant le Sam 23 Avr 2011 - 8:20

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 28,1-10.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 28,1-10.
Après le sabbat, à l'heure où commençait le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l'autre Marie vinrent faire leur visite au tombeau de Jésus.
Et voilà qu'il y eut un grand tremblement de terre ; l'ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s'assit dessus.
Il avait l'aspect de l'éclair et son vêtement était blanc comme la neige.
Les gardes, dans la crainte qu'ils éprouvèrent, furent bouleversés, et devinrent comme morts.
Or l'ange, s'adressant aux femmes, leur dit : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié.
Il n'est pas ici, car il est ressuscité, comme il l'avait dit. Venez voir l'endroit où il reposait.
Puis, vite, allez dire à ses disciples : 'Il est ressuscité d'entre les morts ; il vous précède en Galilée : là, vous le verrez ! ' Voilà ce que j'avais à vous dire. »
Vite, elles quittèrent le tombeau, tremblantes et toutes joyeuses, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.
Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s'approchèrent et, lui saisissant les pieds, elles se prosternèrent devant lui.
Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu'ils doivent se rendre en Galilée : c'est là qu'ils me verront. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


La tombe a des gardes, l'un est seul, les autres plusieurs. Les hommes en armes ne peuvent rien faire, mais Marie-Madeleine et Marie sont accueillies par l'ange, elles peuvent passer et voir que la tombe est bien vide. Tous ceux qui ont analysé ce passage avec leur seule raison le qualifieront de "mythe", ou diront que les auteurs des Évangiles ont choisi ce qu'ils écriraient en fonction du message qu'ils voulaient transmettre. Mais comme il est dangereux de parler ainsi !

Je prends le texte tel qu'il est et j'y découvre ce qui est important pour moi-même, afin que je puisse reprendre des forces. Tout comme Marie-Madeleine et Marie, après des journées longues, pénibles et chargées de questions difficiles. La résurrection de Jésus est au cœur de notre foi : c'est ce vers quoi tout tendait dans l'Évangile. Je suis assez heureux que le dimanche de Pâques, nos frères orthodoxes sortent de leur église et s'embrassent en échangeant cette salutation : "Le Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité !"

Ce qui me semble important de noter, c'est d'une part que Jésus ait choisi, d'abord, de s'adresser aux femmes qui le suivaient, plutôt qu'à ses disciples, dont l'esprit est demeuré fermé même après la résurrection. Pierre, Jacques et Jean n'ont-ils pas été choisis par leur maître pour assister à sa transfiguration ? Ils ne sont pas venus au tombeau. Jean est auprès de la mère de Jésus, mais les deux autres ? C'est la peur qui les tient à l'écart. Ils auront difficile de croire et cela en dépit même de l'amour qu'ils portent à leur maître. Il existe véritablement des peurs qui paralysent...

J'exagère donc à peine si je prétends que c'est un 'sixième sens' qui a suscité Marie-Madeleine et Marie - et leur très grand amour. Les deux ont accompli le geste de laver les pieds de Jésus, l'une avec ses larmes, l'autre avec un parfum de grande valeur, et de les essuyer ensuite de leurs cheveux. Jésus a lavé les pieds de ses disciples, mais ils ne lui ont pas rendu le geste; par contre ces deux femmes l'ont fait. Il y aurait sur ce thème beaucoup à méditer et à écrire !

Je note encore que Jésus, aussitôt, leur confie une mission. La nourriture de Jésus sur la terre ne fut-elle pas d'accomplir la volonté de son Père ? Il avait rappelé à tous que "l'homme ne se nourrit pas que de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu". Il les envoie donc, non pas qu'il n'eût pas pu apparaître aux disciples, mais parce que les femmes (et ici: les femmes comme les hommes) ont besoin d'agir.

Et pour moi aussi, de ce temps-ci, j'ai besoin d'agir par pur amour et d'aller au devant des événements - non pas ceux que mes proches attendent, mais ceux auxquels le Seigneur me prépare. Me prépare depuis que je crois.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résurrection et Mission

Message par Fée Violine le Sam 23 Avr 2011 - 8:44

Il me semble que "l'autre Marie" n'est pas Marie de Béthanie, mais Marie Cléophas, une parente de la Vierge Marie, mère des fameux "frères de Jésus".
Mais ce détail ne change rien à ta belle méditation, car Marie Cléophas était comme Marie Madeleine une grande amie de Jésus.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résurrection et Mission

Message par Belen le Sam 23 Avr 2011 - 8:45

J'adhère entièrement à ta méditation Etienne.
Ça me ferait plaisir que tu lises mon témoignage en ces jours de Pâques...
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résurrection et Mission

Message par stefanos le Sam 30 Avr 2011 - 9:09

Evangile de Jésus-Christ selon St-Jean 20, 11-18

11 Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Elle se penche vers l'intérieur, tout en larmes,
12 et, à l'endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l'un à la tête et l'autre aux pieds.
13 Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé le Seigneur mon Maître, et je ne sais pas où on l'a mis. »
14 Tout en disant cela, elle se retourne et aperçoit Jésus qui était là, mais elle ne savait pas que c'était Jésus.
15 Jésus lui demande : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le gardien, elle lui répond : « Si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et moi, j'irai le reprendre. »
16 Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit : « Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs.
17 Jésus reprend : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père. Va plutôt trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
18 Marie Madeleine s'en va donc annoncer aux disciples : « J'ai vu le Seigneur, et voilà ce qu'il m'a dit. »


'Cesse de me tenir' dit Jésus à Marie-Madeleine. Le Christ, que ni la croix, ni la tombe, n'ont pu retenir, reste cependant tenu par les larmes de celle à propos de qui il avait dit: "Si ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, c'est à cause de son grand amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d'amour" (Luc 7,47)

Il est donc tout à fait remarquable de noter que, même après la résurrection, le Bon Pasteur demeure extrêmement attentif à ses brebis. A celle-ci en particulier, à qui il s'adresse par son prénom: "Marie !"

Cet Évangile est bouleversant de tendresse et d'amour profond. Lors d'une première lecture, c'est la grande attention de Jésus qui avait attiré mon attention, mais en relisant ce passage, je me suis dit encore que les larmes de Marie-Madeleine ont ici été subtilement transformées, avant même de sécher sur ses joues. Elles ont subi une mutation véritable en passant d'un instant à l'autre de la détresse à la joie pure.

D'où la leçon que j'en tire, et que j'ai moi-même expérimentée plusieurs fois. Ceux qui pleurent leurs péchés versent aussi des larmes de joie le jour de leur absolution. De sorte que de la sincérité du repentir découle, tout à fait normalement, des larmes de joie au moment du pardon. Et, de même, "il y a plus de joie dans les cieux pour un seul qui se repent que pour cent justes qui n'ont pas besoin de repentir"...


stefanos
Passant
Passant

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résurrection et Mission

Message par stefanos le Sam 30 Avr 2011 - 11:23

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (16, 1-8)

Pourquoi la pierre du tombeau a-t-elle été roulée et mise à l'écart ? Jésus ressuscité ne pouvait-Il pas, dans son corps glorieux, traverser n'importe quelle muraille ? Assurément, puisqu'Il l'a fait en apparaissant à ses disciples, alors que toutes les portes étaient closes. Il y a donc là un signe, et la présence d'un ange, messager des volontés divines, me le confirme.

La pierre roulée fait également songer à cette prison où furent enfermés les disciples (voir Actes des Apôtres, 5, 19-25): durant la nuit, les chaînes tombèrent de leurs pieds, les portes s'ouvrirent et ils se retrouvèrent libres dans la rue... Il n'est guère étonnant que l'ange ait confié une mission aux saintes femmes. Une mission, oui! La première de toutes. La mission qui consiste à annoncer que tout ce qui avait été écrit à propos du Messie, s'est accompli et s'est accompli comme lui-même l'avait annoncé.

La pierre du tombeau, qui a été enlevée, est le symbole de la liberté retrouvée, du désespoir englouti dans la vie éternelle, des Ténèbres que la lumière a percées, d'une délivrance plus forte que tous les écrasements que nous connaissons et subissons en ce monde.

Finalement, il n'y a qu'une pierre qui valait quelque chose, c'est la 'pierre angulaire', celle-là même qui avait été rejetée par les bâtisseurs. Dans toute vie de croyant, il y a la rencontre entre le malheur (conséquence de l'esprit de domination des hommes - ce que Simone Weil appelle la Pesanteur)... et la Joie. Cette joie qui est don de Dieu: pur, absolu, vivifiant, consolation et force de vie. Mais aussi longtemps que nous sommes sur cette terre, l'oppression du monde demeurera, cependant que notre âme sera transformée par la Joie.

Étrange condition: nous demeurons de chair, mais nous sommes nés de nouveau, de l'Esprit. Et ce qui est chair est chair et connaît le sort de la chair, mais ce qui est esprit est Esprit et appartient déjà à la vie éternelle. Jusqu'au jour où j'ai connu le Christ, dans une illumination, car Il s'est manifesté tant à mes yeux de chair qu'à mon esprit, il m'avait été impossible de croire et d'adhérer à cet état double de l'être. Car tout raisonnement est de la chair, mais la foi est de l'esprit. Sans le secours de l'Esprit, sans le secours gratuit du Seigneur, j'en serais resté à la rationalité et au plus bas de la philosophie. Je me souviens ici de ce que Paul dit aux Galates: "Les tendances de la chair s'opposent à l'esprit, et les tendances de l'Esprit s'opposent à la chair. En effet, il y a un affrontement qui vous empêche de faire ce que vous voudriez".

Je ne fais donc plus ce que je veux, mais, sous la puissance de la Joie, je fais ce que je ne voudrais pas. Et en ceci, je n'ai aucun mérite, puisque cela m'est donné au moment où j'agis.

Le tombeau vide, trouvé par les saintes femmes, c'est le message, mais aussi vite, le renvoi, la mission, le travail pour le Royaume. Heureux sommes-nous qui avons cru !


stefanos
Passant
Passant

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résurrection et Mission

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum