MARTHE ET MARIE

Dieu, Abraham, le Christ

Aller en bas

Dieu, Abraham, le Christ

Message par etienne lorant le Mer 13 Avr 2011 - 16:34

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 8,51-59.

Jésus disait aux Juifs : " Amen, amen, je vous le dis : si quelqu'un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort. "
Les Juifs lui dirent : « Nous voyons bien maintenant que tu es un possédé. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : 'Si quelqu'un reste fidèle à ma parole, jamais il ne connaîtra la mort. '
Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi. Qui donc prétends-tu être ? »

Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n'est rien ; c'est mon Père qui me glorifie, lui que vous appelez votre Dieu, alors que vous ne le connaissez pas. Mais moi, je le connais, et, si je dis que je ne le connais pas, je serai un menteur, comme vous. Mais je le connais, et je reste fidèle à sa parole.

Abraham votre père a tressailli d'allégresse dans l'espoir de voir mon Jour. Il l'a vu, et il a été dans la joie. » Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n'as pas cinquante ans, tu as vu Abraham ! » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu'Abraham ait existé, moi, JE SUIS. » Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Le voici donc, ce texte d'Évangile parmi ceux que j'aime le plus. Les Juifs 'convertis' un instant le traitent à présent de possédé, puisqu'il parle d'Abraham. Mais remarquez comme il en parle ! En effet, Jésus ne dit pas vraiment qu'il a connu Abraham (en lui parlant, en prenant un repas avec lui, par exemple) mais il va beaucoup plus loin: il leur décrit quel fut l'état d'âme d'Abraham : il le décrit de l'intérieur !

"Abraham votre père a tressailli d'allégresse dans l'espoir de voir mon Jour." Il faut véritablement être très proche de quelqu'un pour percevoir le tressaillement d'allégresse qui a accompagné l'espoir d'un si lointain ancêtre ! C'est dire combien le Seigneur est proche de nous, puisqu'il se souvient d'un infime mouvement de nos cœurs ! Cependant, les Juifs décrits ici sont soit dans un état de fureur, soit beaucoup trop raisonneurs pour saisir la subtilité. Ils répondent donc: « Toi qui n'as pas cinquante ans, tu as vu Abraham ! » Or, entre voir et connaître intimement, il y a une marge !

J'ai sauté le paragraphe dans lequel Jésus témoigne une première fois de lui-même. Il leur dit carrément que son Père est celui qu'ils nomment 'Dieu', mais sans le connaître. C'est à ce moment déjà qu'ils auraient dû ramasser des pierres ! C'est donc vrai qu'ils ne connaissent pas Dieu, mais qu'ils se reconnaissent à tort en Abraham. Somme toute, c'est là leur erreur, le voile sombre qui pèse sur leur regard : l'origine du peuple élu, ce n'est pas Abraham, mais c'est Dieu lui-même. La leçon finale que j'en tire, c'est qu'il faut se fier en Dieu seul.

Se fier et se fixer en Dieu seul - entre se fier et se fixer en Dieu, justement il n'y a qu'une croix...
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu, Abraham, le Christ

Message par Joss le Mer 13 Avr 2011 - 16:50

Les Juifs 'convertis' un instant le traitent à présent de possédé

La conversion est un long, long, chemin
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum