MARTHE ET MARIE

Marie, corédemptrice ?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 13:09

saint Zibou a écrit: J'ai pas de temps à perdre...

Quelle mauvaise foi !
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Mar 3 Juil 2007 - 13:11

Conception Cabrera de Armida "CONCHITA" Journal :

"J'ai mieux compris les peines indiscibles du cooeur très pur de Marie, l'unique créature qui lisait et comprenait les douleurs intérieures, les souffrances de son divin fils, comment elle fut la seule à pouvoir mesurer ses peines, à saisir sa pureté et son innocence, à subir aussi le poids infini de l'ingratitude humaine qui l'accablait ; sans être coupable, elle vécut une existance de souffrance en union avec son Jésus très saint et obtint les graces pour les pêcheurs coupables. Dès que Marie eu consenti à l'incarnation du Verbe, plus jamais le plan divin ne s'effaça de son esprit. Son coeur de mère, broyé, contempla le martyr innocent et Divin.

La vie de cette vierge-mère fut la plus crucifiée après celle de Jésus. Sa constante méditation de l'avenir gardait toujos son âme déchirée en sa petite maison d Nasareth. Qui aurait pu soupçonne , à la vue de ces deux êtres si purs, mais vivant la même existance commune, qu'en réalité, ils supportaient au-dedans d'eux-mêmes le martyre le plus cruel en vue du salut du genre humain ! Oui, Marie a occupé une place immense dans la rédemption de l'homme. Que Marie est grande et combien nous lui sommes redevables !

............

La passion de Jésus fut aussi la passion de Marie. Elle a été seule à comprendre ce cri de Jésus dans son abandon. La mesure de la douleur est celle de l'amour. La mesure de l'amour est celle de la grace, et Marie fut pleine de grace, d'amour et de douleur.

...........

La mission personnelle de Marie dans le mystère du salut est inséparable de celui de sa divine maternité comme l'est aussi le rôle rédempteur du Christ de son incarnation"

- "Marie fut choisie pami toutes les femmes pour que dans son sein virginal fut réalisée l'incarnation du Verbe divin et dès cet instant, elle, la toute pure, la Vierge-mère, celle qui a tout accepté avec amour et dans la plus haute soumission à mon Père, elle n'a pas cessé de m'offrir à lui en victime qui venait du ciel pour sauver le monde, mais en sacrifiant son coeur de mère à la divine volonté de ce Père bien aimé.
Elle m'a nourri pour être victime, atteignant la suprème immolation de son âme quand elle m'a livré pour être crucifié. C'était un même sacrifice, le mien sur la croix et celui qui avait lieu dans son coeur.Marie m'a toujours offert au Père, elle a toujours rempli le rôle du prêtre ; elle immola toujours son coeur innocent et pur en union avec moi pour attirer des graces pour l'Eglise" (6 avril 1928)

- "Pour ces derniers temps, destinés au règne de l'Esprit-Saint et au triomphe fnal de 'Eglise, était réservé le culte du martyre de la solitude de Marie, son épouse très aimée. Durant ce martyre, seule la puissance et la force de cet Espritde Dieu ont pu la maintenir en vie. Marie, en effet, a vécu pour ainsi dire, mirculeusement et uniquement pour mériter les graces requises pour sa maternité en faveur de l'humanité. Elle a vécu pour donner son témoignage sur moi en mon humanité, comme le Saint-Esprit témoignait de ma Divinité. Elle a vécu pour être en quelque sorte l'instrument visible de l'Esprit-Saint dans l'Eglise naissante, tandis que l'Esprit-Saint agissait sur le plan Divin et tout spirituel. Elle a vécu pour fournir sa première nourriture à cette unique et véritable Eglise, et pour mériter dans le ciel les titres de Consolatrice, Soutien, Refuge de ses enfants.

Cette étape de la vie de Marie, constituant pour son coeur une source d'amertume, quintessence du martyre, purification de son amour en même temps que source inéuisabe de grâces et de miséricorde pour le monde est restée ignorée.

Au pied de la croix, naquirent tous ses enfants. Ma mort leur a communiqué la vie dans le coeur de ma mère ; mais avant de mourir Elle devait manifester cette maternité sur la terre, en achetant, par les souffrances de mon absence, une infinité de graces présentes et futures pour ses enfants. Son titre de Mère de l'humanité, Marie l'a conquis par le martyre de sa solitude après ma mort. Le monde en a-t-il conscience?...Marie a acheté des graces pour tous et pour chacun des hommes"
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Mar 3 Juil 2007 - 13:13

- 2 -



Les vertus et les souffrances de Marie sont restées cachées

- "De même que les vertus de Marie sont restées cachées à cause de son humilité, par exemple à l'occasion de la Purification, puisqu'elle-même ne les extériorise pas, ainsi ses souffrances demeurèrent voilées. Ni plainte ni récrimination : elle les acceptait toutes, les accueillant toutes sans en perdre une seule , les aimant, adorant en elles la volonté de Dieu qui était sa vie. Cette adhésion à ma volonté adorable qu'elle pratiqua après mon Ascension, fut particulièrement intime, au cours de sa vie de souffrances sans nom, durant le martyre de mon absence et parmi les crucifiements de sa solitude. Adhésion, simplification, unification très élevée et très étroite de nos volontés, de mes vouloirs dans ses martyrs, soumission et parfaite conformité à mes désirs et à mes desseins de l'immoler, telle fut alors la forme de la vie de Marie. Telle fut son adhésion sublime, très sainte et divine qui la maintenait absorbée dans ma volonté qui la conduisait par les voies d'humiliation, de souffrance, de déchirement du coeur dan l'amour même. On ne peut pas apprécier en Marie son titre de Reine des Martyrs, parceque l'homme demeure très loin de comprendre son amour."

Marie est co-rédemptrice, Mère de la Rédemption parce qu'elle est la Mère de Jésus, Mère de "Yahveh qui sauve"

La solitude de Marie est l'association la plus parfaite à l'acte rédempteur du Christ. Le drame de notre salut se décida au moment même où Jésus fut abandonné mystérieusement par son Père, et que lui-même s'abandonna, en réponse, avec confiance et amour, entre ses mains. C'est le "oui" de l'homme dans la suprème angoisse.

- "Tu avais longuement considéré la première solitude de Marie, c'est-à-dire l'extérieure, mais tu n'avais pas pensé à l'intérieure, la plus cruelle et amèr, celle qui déchire et dans laquelle l'Esprit éprouve une agonie à cause de l'abandon

Le martyre de Marie après mon Ascension ne fut pas causé seulement par mon absence matérielle : elle a souffert aux terribles creusets d'un abandon semblable à celui que j'ai éprouvé Moi-même sur la croix ; et mon Père l'a uni au mien qui acheta dant de graces.

En tant que co-rédemptrice, Marie éprouva dans son âme toute pure, l'écho de toutes mes agonies, humiliations, outrages et supplices, le poids des péchés du monde qui ont fait saigner mon coeur, et la vibrante douleur de l'abandon du ciel qui obtient des graces.

Il est évident que Marie n'a rien eu à purifier en elle-même mais dans l'humanité, c'est-à-dire dans ses enfants, conquérant avec cette douleur une nouvelle couronne de Mère-Martyre.
C'est ainsi qu'elle souffrit pour ses enfants, c'est ainsi qu'elle leur donnait la vie surnaturelle de la grace, c'est ainsi qu'elle leur achetait le ciel." (22 juin 1918)

Marie est vraiment la Mère des hommes, sa maternité spirituelle est une maternité engagée. Elle, l'Immaculée, souffre pour le péché de ses enfants.

- "Le Coeur de Marie acheta ces graces dans le martyre d'une solitude désemparée, non pas du fait des hommes (elle avait saint Jean et les Apôtres et beaucoup d'âmes qui l'aimaient avec ferveur), non pas du fait de mon absence matérielle (elle se consolait avec l'eucharistie à cause de sa foi si vivante et parfaite), mais par l'abandon spirituel, l'abandon divin de la Trinité qui se cachait à elle.....
Marie a souffert plus que toutes les âmes désemparées, parce qu'elle a souffert un reflet de mon propre abandon sur la Croix, celui qu'on ne peut évaluer et ui n'a pas de termes pour être exprimé.

Cet abandon de Marie, ce vif et palpitant martyre de sa solitude, le martyre désolateur du divin abandon, qu'elle a souffert avec une force héroïque, avec amoureuse résignation et sublime abandon à ma volonté, n'est pas honoré.

C'est un grand honneur pour les âmes quand le Père les appelle pour les associer : à la rédemption ; à la co-rédemption en s'unissant à moi et à Marie ; à l'apostolat de la Croix, c'est--dire à celui de la souffrance innocente, douleur pleine d'amour et pure, douleur expiatrice et salvatrice en faveur du monde coupable (23 juin 1918)

FIN
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 13:15

lucie a écrit: Et je ne comprends toujours pas pourquoi un dogme...

Que le titre ait déjà été utilisé, OK. Et alors ? il n'est pas interdit de l'utiliser, il n'est pas interdit de ne pas l'utiliser.

Si Marie dans une apparition reconnue en fait la demande; les catholiques doivent tout de même se poser la question au delà de leurs sentiments personnels sur la question..

lucie a écrit:Le seul intérêt d'un dogme est d'interdire toute discussion...

Non. Les dogmes sont des balises, des points de repère entre lesquels se font les discussions. Les dogmes marials (particulièrement l'Immaculée Conception) n'ont pas encore dévoilé tous leurs mystères.
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par lucie le Mar 3 Juil 2007 - 13:29

Jean-Yves TARRADE a écrit:

Si Marie dans une apparition reconnue en fait la demande; les catholiques doivent tout de même se poser la question au delà de leurs sentiments personnels sur la question..

Comme le faisait remarquer Cécile : qu'une apparition ait été reconnue ne fait pas de ce qui est demandé un article de foi.

Je n'ai pas de sentiment personnel sur la question. Je ne comprends pas, ce n'est pas pareil.

Je ne comrpends pas le besoin d'enfermer la foi dans des dogmes quand i n'y a pas risque d'hérésie.



Non. Les dogmes sont des balises, des points de repère entre lesquels se font les discussions.

Non.
Un dogme n'est pas une balise.
Un dogme est une affirmation, considérée par l'Eglise comme incontestable, indiscutable, et fondamentale. C'est un article de foi.

Si on affirme que Marie est corédemptrice de manière dogmatique, ne pas en être d'accord devient une hérésie.
En discuter n'est plus possible.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 14:27

Jean-Yves TARRADE a écrit:
saint Zibou a écrit: J'ai pas de temps à perdre...

Quelle mauvaise foi !

Eh bien, tu l'auras voulu! Ce néo-dogme marial heurte de front le Credo de Nicée qui indique qu'il n'y a qu'un seul Seigneur, J-C. Or, si le Christ est le seul Seigneur(Unum Dominum), c'est parce qu'Il a droit de rachat sur nous,Il nous a rédimé, est notre seul Rédempteur. Donc, personne ne peut être co-rédempteur avec le Christ, fut-ce Marie.

Ensuite, le seul moyen de grâce, c'est le Baptême(unum baptisma in remissionem peccatorum), ou plutôt l'Évangile du baptême(Jn3/1-21, Mc.16/15-16) tel qu'attesté dans ce sacrement, dans l'eucharistie et développé dans la Bible. Ainsi, le dogme de la co-médiation de Marie aussi défie le Credo.

C'est pourquoi, en tant que Chrétien, adhérant au Credo et à la Bible, jamais je ne donnerai mon consentement à un tel dogme. Tu devrais réviser le Credo plutôt que de te fier aux délires de saintes en goguette...


Dernière édition par le Mar 3 Juil 2007 - 15:03, édité 1 fois

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Mar 3 Juil 2007 - 14:47

lucie a écrit:
Jean-Yves TARRADE a écrit:

Si Marie dans une apparition reconnue en fait la demande; les catholiques doivent tout de même se poser la question au delà de leurs sentiments personnels sur la question..

Comme le faisait remarquer Cécile : qu'une apparition ait été reconnue ne fait pas de ce qui est demandé un article de foi.

Pour le dogme de l'immaculée conception, par exemple, bien que Marie se soit présentée ainsi :
«Que soy era Immaculada Councepciou».

ce n'est pas ce qui a décidé du dogme (il était sur le point d'être promulgué) mais plutôt l'a confirmé.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 15:42

Chère Joss,

Le dogme de l'Immaculée Conception a été proclamé le 8 décembre 1854 et les apparitions de Lourdes ont débuté le 11 février 1858.
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Mar 3 Juil 2007 - 15:45

Ben oui....Donc, Marie l'a confirmé et non précédé
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 20:54

Ben oui... 4 ans après, il était plus que "sur le point d'être promulgué !"

Joss a écrit:(il était sur le point d'être promulgué)
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 21:17

saint Zibou a écrit: Eh bien, tu l'auras voulu!

Cher Zibou,

Discutons en connaissance de cause de ce que signifie cette reflexion que mène au plus haut niveau l'Eglise catholique.

saint Zibou a écrit: Ce néo-dogme marial heurte de front le Credo de Nicée qui indique qu'il n'y a qu'un seul Seigneur, J-C. Or, si le Christ est le seul Seigneur(Unum Dominum), c'est parce qu'Il a droit de rachat sur nous,Il nous a rédimé, est notre seul Rédempteur. Donc, personne ne peut être co-rédempteur avec le Christ, fut-ce Marie.

Nul ne prétend qu'il y ait un autre rédempteur ni que le Chrsit soit corédempteur

saint Zibou a écrit: Ensuite, le seul moyen de grâce, c'est le Baptême(unum baptisma in remissionem peccatorum), ou plutôt l'Évangile du baptême(Jn3/1-21, Mc.16/15-16) tel qu'attesté dans ce sacrement, dans l'eucharistie et développé dans la Bible. Ainsi, le dogme de la co-médiation de Marie aussi défie le Credo.

Les catholiques n'ont pas besoin de dogme pour reconnaître Marie Médiatrice. C'est même une sollennité dans certains pays.

Les grâces du baptème sont ruinés sans notre co-opération.
Professes-tu qu'un baptisé ne peut aller en enfer ?

Cette co-opération indispensable à notre salut sauve aussi nos frères :

"La Révélation enseigne que, dans son chemin de conversion, le chrétien ne se trouve pas seul. Dans le Christ et par le Christ, sa vie est unie par un lien mystérieux à la vie de tous les autres chrétiens dans l'unité surnaturelle du Corps mystique. Ainsi s'instaure entre les fidèles un merveilleux échange de biens spirituels, en vertu duquel la sainteté de l'un apporte aux autres un bénéfice bien supérieur au dommage que le péché de l'un a pu causer aux autres. Il y a des personnes qui laissent derrière elles comme un surplus d'amour, de souffrance supportée, de pureté et de vérité, qui se déverse sur les autres et les soutient. C'est la réalité de la " vicariance " (remplacement de la victime), sur laquelle est fondé tout le mystère du Christ. Son amour surabondant nous sauve tous. Néanmoins, cela fait partie de la grandeur de l'amour du Christ de ne pas nous laisser dans la condition de destinataires passifs, mais de nous impliquer dans son action salvifique, et en particulier dans sa passion. C'est ce que dit le passage bien connu de la lettre aux Colossiens (1, 24) : " Je complète ce qui manque aux souffrances du Christ en ma chair pour son Corps, qui est l'Église " ".
(Jean Paul II - Incarnationis Mysterium - 29 novembre 1998)

saint Zibou a écrit:C'est pourquoi, en tant que Chrétien, adhérant au Credo et à la Bible, jamais je ne donnerai mon consentement à un tel dogme. Tu devrais réviser le Credo plutôt que de te fier aux délires de saintes en goguette...

Pour nous catholiques la révélation n'est pas close.
Nous restons attentifs à l'Esprit qui nous conduira, par les moyens qu'il voudra, à la Vérité tout entière.
L'évêque de Haarlem mérite, comme tous ses confrères, notre respect.
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 21:38

MARIE COREDEMPTRICE MEDIATRICE ET AVOCATE

Nouvelle demande présentée à Benoît XVI

par le cardinal Toppo

Du 3 au 7 mai 2005, nombre de cardinaux, archevêques et évêques du monde entier se sont rassemblés à Fatima, au Portugal, pour un symposium, sur Marie Co-rédemptrice. Ce symposium était organisé par six cardinaux: leurs éminences le cardinal Télesphore Toppo de Ranchi, Inde; le cardinal Edouard Dagnon de Montréal, Canada; le cardinal Luis Aponte Martinez de Saint-Jean, Porto Rico; le cardinal Ricardo Vidal de Cebu, Philippines; le cardinal Ernesto Corripio Ahumada de Mexico, Mexique; et le cardinal Varkey Vithayathil de Ernakulam-Angamaly, Inde.

Des théologiens de renommée internationale ont présenté leurs exposés sur divers aspects du rôle de Notre-Dame comme Corédemptrice, en italien, espagnol et anglais. Plusieurs cardinaux et évêques ont aussi apporté leur contribution par leur propre réflexion théologique. A la fin de ce symposium, les cardinaux et évêques présents conclurent unanimement pour la soumission et la signature d’une nouvelle pétition (ou Votum) à Sa Sainteté, le pape Benoît XVI, en vue d’une définition dogmatique solennelle de Notre-Dame, comme la Mère spirituelle de tous les peuples, sous ses trois aspects de Co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces et Avocate.




Témoignage du Cardinal Toppo,
co-président du symposium de Fatima

«Le samedi 3 juin 2006, j’ai eu de privilège d’avoir une audience privée avec Sa Sainteté le pape Benoît XVI. En demandant cette audience, mon intention première était de présenter au Saint-Père les Acta des exposés théologiques du symposium de Fatima 2005 sur la co-rédemption de Marie, ainsi que le votum écrit en latin et signé par un nombre significatif de cardinaux et d’évêques qui requièrent la solennelle définition papale de Notre-Dame comme Mère spirituelle de tous les peuples, co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces, et Avocate. Durant nos 15 minutes d’audience, le Saint-Père a reçu le Votum et les Acta avec un vif intérêt. Il fut surpris que tant de cardinaux et d’évêques aient signé le Votum. Il examina alors brièvement le texte des Acta et dit qu’il voulait lire l’Acta avant de le transmettre à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi pour examen, comme le prévoit le protocole. Maintenant, engageons-nous tous dans une prière fervente pour cette pétition en faveur du dogme marial, dans la confiance que notre Seigneur et Notre-Dame feront tout ce qui est nécessaire pour porter cette cause à son accomplissement, unis par nos engagements dans la prière et l’effort.»


http://www.parvis.ch/stella_maris/sm_430/sm_430_cinquieme_dogma.html
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 22:04

Jean-Yves TARRADE a écrit:
saint Zibou a écrit: Eh bien, tu l'auras voulu!

Cher Zibou,

Discutons en connaissance de cause de ce que signifie cette reflexion que mène au plus haut niveau l'Eglise catholique.

saint Zibou a écrit: Ce néo-dogme marial heurte de front le Credo de Nicée qui indique qu'il n'y a qu'un seul Seigneur, J-C. Or, si le Christ est le seul Seigneur(Unum Dominum), c'est parce qu'Il a droit de rachat sur nous,Il nous a rédimé, est notre seul Rédempteur. Donc, personne ne peut être co-rédempteur avec le Christ, fut-ce Marie.

Nul ne prétend qu'il y ait un autre rédempteur ni que le Chrsit soit corédempteur
Code:
Seul Rédempteur...

saint Zibou a écrit: Ensuite, le seul moyen de grâce, c'est le Baptême(unum baptisma in remissionem peccatorum), ou plutôt l'Évangile du baptême(Jn3/1-21, Mc.16/15-16) tel qu'attesté dans ce sacrement, dans l'eucharistie et développé dans la Bible. Ainsi, le dogme de la co-médiation de Marie aussi défie le Credo.

Les catholiques n'ont pas besoin de dogme pour reconnaître Marie Médiatrice. C'est même une sollennité dans certains pays.
Code:
Ils errent donc...
Les grâces du baptème sont ruinés sans notre co-opération.
Professes-tu qu'un baptisé ne peut aller en enfer ?
Code:
L'Évangile du Baptême est ce qui sauve, lors du baptême. Un apostat sera donc quelqu'un qui n'aura jamais vraiment été converti!
Cette co-opération indispensable à notre salut sauve aussi nos frères :

C'est ce que dit le passage bien connu de la lettre aux Colossiens (1, 24) : " Je complète ce qui manque aux souffrances du Christ en ma chair pour son Corps, qui est l'Église " ".
(Jean Paul II - Incarnationis Mysterium - 29 novembre 1998)[/size]

Code:
Ce passage ne saurait ni ruiner le témoignages des deux Épîtres entières de saint Paul, aux Romains et aux Galates, ni le témoignage du Credo:"un seul baptême en rémission des péchés". Ce passage est plutôt à comprendre en tant que participation à l'extension de l'Église mais non pas à sa rédemption. Car, la Rédemption du Christ est parfaite, selon l'Épître aux Hébreux en entier et le credo:Un seul Seigneur!
saint Zibou a écrit:C'est pourquoi, en tant que Chrétien, adhérant au Credo et à la Bible, jamais je ne donnerai mon consentement à un tel dogme. Tu devrais réviser le Credo plutôt que de te fier aux délires de saintes en goguette...

Pour nous catholiques la révélation n'est pas close.
Nous restons attentifs à l'Esprit qui nous conduira, par les moyens qu'il voudra, à la Vérité tout entière.
L'évêque de Haarlem mérite, comme tous ses confrères, notre respect.
Code:
 Ah oui? Et que signifie alors la notion de Canon scripturaire? Que fais-tu de Dei verbum.4? De toutes façons, la question est plutôt de savoir si les nouvelles révélations s'accordent avec le canon ou pas, selon Rom12/6, entre autres...


Dernière édition par le Mar 3 Juil 2007 - 22:12, édité 1 fois

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 22:07

Jean-Yves TARRADE a écrit:
MARIE COREDEMPTRICE MEDIATRICE ET AVOCATE

Nouvelle demande présentée à Benoît XVI

par le cardinal Toppo

Du 3 au 7 mai 2005, nombre de cardinaux, archevêques et évêques du monde entier se sont rassemblés à Fatima, au Portugal, pour un symposium, sur Marie Co-rédemptrice. Ce symposium était organisé par six cardinaux: leurs éminences le cardinal Télesphore Toppo de Ranchi, Inde; le cardinal Edouard Dagnon de Montréal, Canada; le cardinal Luis Aponte Martinez de Saint-Jean, Porto Rico; le cardinal Ricardo Vidal de Cebu, Philippines; le cardinal Ernesto Corripio Ahumada de Mexico, Mexique; et le cardinal Varkey Vithayathil de Ernakulam-Angamaly, Inde.

Des théologiens de renommée internationale ont présenté leurs exposés sur divers aspects du rôle de Notre-Dame comme Corédemptrice, en italien, espagnol et anglais. Plusieurs cardinaux et évêques ont aussi apporté leur contribution par leur propre réflexion théologique. A la fin de ce symposium, les cardinaux et évêques présents conclurent unanimement pour la soumission et la signature d’une nouvelle pétition (ou Votum) à Sa Sainteté, le pape Benoît XVI, en vue d’une définition dogmatique solennelle de Notre-Dame, comme la Mère spirituelle de tous les peuples, sous ses trois aspects de Co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces et Avocate.




Témoignage du Cardinal Toppo,
co-président du symposium de Fatima

«Le samedi 3 juin 2006, j’ai eu de privilège d’avoir une audience privée avec Sa Sainteté le pape Benoît XVI. En demandant cette audience, mon intention première était de présenter au Saint-Père les Acta des exposés théologiques du symposium de Fatima 2005 sur la co-rédemption de Marie, ainsi que le votum écrit en latin et signé par un nombre significatif de cardinaux et d’évêques qui requièrent la solennelle définition papale de Notre-Dame comme Mère spirituelle de tous les peuples, co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces, et Avocate. Durant nos 15 minutes d’audience, le Saint-Père a reçu le Votum et les Acta avec un vif intérêt. Il fut surpris que tant de cardinaux et d’évêques aient signé le Votum. Il examina alors brièvement le texte des Acta et dit qu’il voulait lire l’Acta avant de le transmettre à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi pour examen, comme le prévoit le protocole. Maintenant, engageons-nous tous dans une prière fervente pour cette pétition en faveur du dogme marial, dans la confiance que notre Seigneur et Notre-Dame feront tout ce qui est nécessaire pour porter cette cause à son accomplissement, unis par nos engagements dans la prière et l’effort


http://www.parvis.ch/stella_maris/sm_430/sm_430_cinquieme_dogma.html[/size" target="_blank" rel="nofollow">[/quote][/quote]

Cela ne fera qu'approfondir le schisme entre nous et n'aidera en rien l'oecuménisme...

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Mar 3 Juil 2007 - 22:09

Ce dogme et saint Louis Marie GRIGNON DE MONTFORT pas encore déclaré docteur de l'Eglise ont été mon grand regret du pontificat de Jean-Paul II.

Ceci dit, je crois qu'à présent, ce n'est plus le moment.....
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 22:21

Prions dans la confiance que notre Seigneur et Notre-Dame feront tout ce qui est nécessaire pour porter cette cause à son accomplissement,
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 22:27

Jean-Yves TARRADE a écrit:
Prions dans la confiance que notre Seigneur et Notre-Dame feront tout ce qui est nécessaire pour porter cette cause à son accomplissement,

Je crains que notre Seigneur et la b.v.M ne soient pas d'accord...Il ne faut pas donner dans de vaines redites.

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Souricet le Sam 25 Aoû 2007 - 8:11

Mais c'est quoi, toutes ces apparitions ? Amsterdam, Conchita, etc. ? Et qu'est-ce que le mouvement "ND de tous les peuples" ?
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Sam 25 Aoû 2007 - 8:41

Souricette a écrit:Mais c'est quoi, toutes ces apparitions ? Amsterdam, Conchita, etc. ? Et qu'est-ce que le mouvement "ND de tous les peuples" ?

What a Face

SOURICETTE, ça n'a rien à voir !

CONCHITA : PAS D'APPARITIONS Vénérable en cours de béatification

N.D. de TOUS LES PEUPLES : Apparitions à AMSTERDAM dans les années 5O
La voyante IDA PEERDEMAN est morte
Reconnaissance officielle des apparitions
Reconnaissance officielle du titre

LA COMMUNAUTE NOTRE DAME DE TOUS LES PEUPLES : appelée "L'ARMEE DE MARIE" installée au QUEBEC
"Voyante" Marie-Paule vivant au QUEBEC
Mouvement condamné par l'Eglise
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jacques le Sam 25 Aoû 2007 - 14:21

Si Marie est proclamée corédemptrice, je deviens orthodoxe :gnark:
avatar
Jacques
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/06/2007

http://www.aggelia.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Sam 25 Aoû 2007 - 15:00

Jacques a écrit:Si Marie est proclamée corédemptrice, je deviens orthodoxe :gnark:

T'inquiète, c'est pas pour maintenant......

Vous avez tous peur parce que vous ne comprenez pas pascontent

Peux-tu lire cela STP
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par christianc le Sam 25 Aoû 2007 - 15:32

Jacques a écrit:Si Marie est proclamée corédemptrice, je deviens orthodoxe :gnark:

Est ce vraiment une bonne raison ?

l'Eglise Orthodoxe porte aussi sa théologie dans sa liturgie, sans "dogme"
à la fin il y a l'hymne acathiste à la Mère de Dieu.



Un bout de théologie

http://www.echo-orthodoxe.net/index.php/tag/vierge-marie

« L'Église orthodoxe honore la Vierge Marie comme plus vénérable que les Chérubins, et incomparablement plus glorieuse que les Séraphins, au-dessus de toute créature. Elle voit en elle la Mère de Dieu, celle qui intercède auprès de son Fils en faveur du genre humain tout entier, et elle l'implore sans cesse à cette intention.

Le sentiment d'amour et de vénération envers la Mère de Dieu est l'âme de la piété orthodoxe, son cœur, qui réchauffe et vivifie l'ensemble du corps.
Le christianisme orthodoxe, c'est la vie dans le Christ Fils de Dieu et de la Vierge, l'amour du Christ inséparable de l'amour de la Mère de Dieu. L'Église orthodoxe invoque d'un seul souffle le très saint Nom de Jésus et le très doux Nom de Marie (ainsi sur les icônes mariales, Marie est représentée portant dans ses bras l'Enfant-Dieu), et son amour ne fait aucune distinction entre eux.

Celui qui ne vénère pas Marie ne connaît pas non plus le Christ. Et une foi au Christ qui n'inclut pas la dévotion à la Mère de Dieu, est une foi différente, un christianisme différent de celui de l'Église.»
Bibl.: Donadeo Maria, Icônes mariales russes, Éditions Médiaspaul, Paris, 1990, p. 5

Serge Boulgakov




A la suite il y a l'hymne acathiste (je crois que c'est russe ou georgien)
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par christianc le Sam 25 Aoû 2007 - 15:32

http://www.pagesorthodoxes.net/mere-de-dieu/md-acathiste.htm


Hymne Acathiste (mais je reconnais que l'on peut préfèrer la musique à la dogmatique), c'est vrai que si on reprend toutes les formules de cet hymne on peut élaborer beaucoup de dogmes.. Et chanter ce chant c'est confesser beaucoup de contenus.



Un ange, parmi ceux qui se tiennent devant la Gloire du Seigneur, fut envoyé dire à la Mère de Dieu : " Réjouis-toi ! Il incline les cieux et descend, Celui qui vient demeurer en toi dans toute sa plénitude. Je le vois dans ton sein prendre chair à ma salutation ! " Avec allégresse, l'ange l'acclame :

Réjouis-toi en qui resplendit la joie du Salut
Réjouis-toi en qui s'éteint la sombre malédiction
Réjouis-toi en qui Adam est relevé de sa chute
Réjouis-toi en qui Ève est libérée de ses larmes

Réjouis-toi Montagne dont la hauteur
dépasse la pensée des hommes
Réjouis-toi Abîme à la profondeur insondable même aux anges
Réjouis-toi tu deviens le Trône du Roi
Réjouis-toi tu portes en ton sein Celui qui porte tout

Réjouis-toi Étoile qui annonce le Lever du Soleil
Réjouis-toi tu accueilles en ta chair ton enfant et ton Dieu
Réjouis-toi tu es la première de la Création Nouvelle
Réjouis-toi en toi nous adorons l’Artisan de l’univers

Réjouis-toi Épouse inépousée !

La Toute-Sainte répondit à l'ange Gabriel avec confiance : " Voilà une parole inattendue, qui paraît incompréhensible à mon âme, car tu m'annonces que je vais enfanter, moi qui suis vierge. "

Alléluia, alléluia, alléluia !

Pour comprendre ce mystère qui dépasse toute connaissance, la Vierge dit au Serviteur de Dieu : " Comment, dis-moi, me sera-t-il passible de donner naissance à un fils alors que je ne connais pas d'homme ? " Plein de respect, l'ange l'acclame :

Réjouis-toi tu nous ouvres au secret du Dessein de Dieu
Réjouis-toi tu nous mènes à la confiance dans le silence
Réjouis-toi tu es la première des merveilles du Christ Sauveur
Réjouis-toi tu récapitules la richesse de sa Parole

Réjouis-toi Échelle en qui Dieu descend sur la terre
Réjouis-toi Pont qui unit la terre au ciel
Réjouis-toi Merveille inépuisable pour les anges
Réjouis-roi Blessure inguérissable pour l’adversaire

Réjouis-roi ineffable Mère de la Lumière
Réjouis-toi tu as gardé en ton coeur le Mystère
Réjouis-toi en qui est dépassé le savoir des savants
Réjouis-toi en qui est illuminée la foi des croyants

Réjouis-toi Épouse inépousée !

La puissance du Très-Haut reposa sur l'Inépousée et comme un jardin au beau fruit, elle porta le Salut pour tous ceux qui désirent le cueillir.

Alléluia, alléluia, alléluia !

Portant le Seigneur dans son sein, Marie partit en hâte chez Élisabeth. Lorsqu'il reconnut la salutation de Marie, l’enfant se réjouit aussitôt, bondissant d’allégresse comme pour chanter à la Mère de Dieu :

Réjouis-toi Jeune pousse au Bourgeon immortel
Réjouis-toi Jardin au Fruit qui donne Vie
Réjouis-toi en qui a germé le Seigneur notre Ami
Réjouis-toi tu as conçu le Semeur de notre vie

Réjouis-toi Champ où germe la Miséricorde en abondance
Réjouis-toi Table qui offre la Réconciliation en plénitude
Réjouis-toi tu prépares l'Espérance du Peuple en marche
Réjouis-toi tu fais jaillir la Nourriture d'Éternité

Réjouis-roi Parfum d'une offrande qui plaît à Dieu
Réjouis-toi en qui tout l'univers est réconcilié
Réjouis-toi Lieu de la bienveillance de Dieu pour les pécheurs
Réjouis-toi notre assurance auprès de Dieu

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Joseph le Sage se troubla, secoué par une tempête de pensées contradictoires. Il te vit inépousée et te soupçonna d'un amour caché, toi l'Irréprochable. Mais, apprenant que ce qui avait été engendré en toi venait de l'Esprit-Saint, il s'écria :


Alléluia, alléluia, alléluia

Quand les bergers entendirent les anges chanter la venue du Christ en notre chair, ils ont couru contempler leur Pasteur reposant sur le sein de Marie en Agneau Immaculé. Ils exultèrent en chantant :

Réjouis-toi Mère de l'Agneau et du Pasteur
Réjouis-toi Maison des brebis rassemblées
Réjouis-toi Protection contre le loup qui disperse
Réjouis-toi en ta chair s’ouvre la Porte qui conduit au Père

Réjouis-toi en qui les cieux se réjouissent avec la terre
Réjouis-toi en qui la terre exulte avec les cieux
Réjouis-toi tu donnes l'assurance à la parole des Apôtres
Réjouis-toi tu donnes la force au témoignage des Martyrs

Réjouis-toi inébranlable soutien de notre foi
Réjouis-toi tu sais la splendeur de la grâce
Réjouis-toi en qui l'Enfer est dépouillé
Réjouis-toi en qui nous sommes revêtus de gloire

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Les Mages ont vu l'astre qui conduit à Dieu. Marchant à sa clarté comme on saisit un flambeau, ils ont trouvé la Lumière véritable. Tout proches de Celui que personne n'a jamais vu, ils acclament sa Mère :


Alléluia, alléluia, alléluia!

Ceux qui savent lire les signes des astres ont reconnu dans les bras de la Vierge le Créateur des hommes ; dans les traits de Celui qui a pris condition d'esclave ils ont adoré leur Maître. Avec empressement ils l'honorèrent de leurs présents en chantant à la Toute-Bénie :

Réjouis-toi Mère de l'Astre sans déclin
Réjouis-toi Reflet de la clarté de Dieu
Réjouis-toi en qui s’éteint la brûlure du mensonge
Réjouis-toi en qui s'illumine pour nous la Trinité d'Amour

Réjouis-toi en qui l'inhumaine puissance est défaite
Réjouis-toi tu nous montres le Christ Seigneur Ami des hommes
Réjouis-toi en qui les idoles païennes sont renversées
Réjouis-toi tu nous donnes d’être libérés des oeuvres mauvaises

Réjouis-toi en qui s’éteint l'idolâtrie du feu païen
Réjouis-toi en qui nous sommes affranchis du feu des passions
Réjouis-toi tu conduis les croyants vers le Christ Sagesse
Réjouis-toi Allégresse de toutes les générations

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Les Mages s'en retournèrent à Babylone en témoins, porteurs de Dieu. Là ils annoncèrent la Bonne Nouvelle et accomplirent les Écritures en te proclamant devant tous comme Messie. Hérode resta seul, livré à sa sottise, incapable d'entrer dans la louange :

Alléluia, alléluia, alléluia !

Ô Sauveur, tu as porté en Égypte l'éclat de la vérité et tu en as chassé les ténèbres du mensonge. Les idoles du pays de l'esclavage se sont placées sous ta puissance et ceux que tu as ainsi délivrés du péché se tournent vers la Mère de Dieu pour lui chanter :


Réjouis-toi en qui l'homme est relevé
Réjouis-toi en qui les démons sont défaits
Réjouis-toi tu foules au pied le maître du mensonge
Réjouis-toi tu démasques le piège des idoles

Réjouis-toi Mer où trouve sa perte 1e Pharaon
qui se tient dans l'esclavage du péché
Réjouis-toi Rocher d'où jaillit la Source
qui abreuve les assoiffés
Réjouis-toi Colonne du Feu
qui illumine notre marche dans la nuit
Réjouis-toi Manteau aussi vaste
que 1a Nuée pour ceux qui sont sans recours

Réjouis-toi tu portes le vrai Pain du ciel
qui remplace la manne
Réjouis-toi Servante du Festin
où nous avons part aux réalités du ciel
Réjouis-toi Belle terre de la foi où s'accomplit la Promesse
Réjouis-toi Pays ruisselant de lait et de miel

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Lorsque Siméon fut au seuil de la mort, Seigneur, tu lui fus présenté comme un enfant mais il reconnut en toi la perfection de la Divinité. Plein d'admiration pour ton Être qui n'a pas de fin, il chanta :

Alléluia, alléluia, alléluia !

Le Créateur a fait une Oeuvre Nouvelle lorsqu'il se rendit visible à nos yeux. Il a pris chair dans le sein d'une vierge en la gardant dans son intégrité, pour qu'à la vue de cette merveille nous chantions :

Réjouis-toi Fleur de l'Être inaltérable de Dieu
Réjouis-toi Couronne de son amour virginal
Réjouis-toi Figure qui resplendit
de la Résurrection du Seigneur
Réjouis-toi tu partages avec les anges la clarté du Royaume

Réjouis-toi Arbre dont le Fruit splendide nourrit les croyants
Réjouis-toi Feuillage dont l'ombre procure
la fraîcheur aux multitudes
Réjouis-toi tu enfantes la rançon des captifs
Réjouis-toi tu portes dans ta chair le Guide des égarés

Réjouis-toi notre Avocate auprès du Juge juste et bon
Réjouis-roi en qui arrive le pardon pour la multitude
Réjouis-toi Tunique d'espérance pour ceux qui sont nus
Réjouis-toi Amour plus fort que tout désir

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Quand nous contemplons cet enfantement inhabituel nous devenons étrangers à notre monde habituel et notre esprit se tourne vers les réalités d'en haut. Car le Très-Haut s'est révélé aux hommes dans l'abaissement pour élever ceux qui croient en lui.

Alléluia, alléluia, alléluia !

Le Verbe que rien ne contient a pris chair dans notre condition humaine sans cesser d'être Dieu. En venant habiter le monde d'en-bas, il n'a pas quitté pour autant les réalités d'en-haut, mais il est descendu tout entier dans le sein d'une Vierge qu'il a habitée de sa divinité :

Réjouis-toi Temple du Dieu de toute immensité
Réjouis-toi Porche du Mystère enfoui depuis les siècles
Réjouis-toi incroyable nouvelle pour les incroyants
Réjouis-toi Bonne Nouvelle pour les croyants

Réjouis-toi Vaisseau choisi où vient à nous
Celui qui surpasse les Chérubins
Réjouis-toi Demeure très sainte de Celui
qui siège au-dessus des Séraphins
Réjouis-toi en qui les contraires sont conduits vers l'Unité
Réjouis-toi en qui se joignent la virginité et la maternité

Réjouis-toi en qui la transgression reçoit le pardon
Réjouis-toi en qui le Paradis s'ouvre à nouveau
Réjouis-toi Clef du Royaume du Christ
Réjouis-toi Espérance des biens éternels

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Tous les anges du ciel ont été frappés de stupeur devant la prodigieuse oeuvre de ton Incarnation, Seigneur, car toi le Dieu que nul n'a jamais vu, tu t'es rendu visible à tous et tu as demeuré parmi nous. Tous nous t'acclamons :

Alléluia, alléluia, alléluia !

Devant toi, ô Mère de Dieu, les orateurs bavards sont muets comme des poissons, incapables de dire comment tu as pu enfanter et demeurer vierge. Remplis d'étonnement, nous contemplons en toi le Mystère de la Foi :

Réjouis-toi Trône de la sagesse éternelle
Réjouis-toi Écrin du dessein bienveillant de Dieu
Réjouis-toi tu conduis les philosophes
aux limites de leur sagesse
Réjouis-toi tu mènes les savants aux frontières du raisonnement

Réjouis-toi devant qui les esprits subtils deviennent hésitants
Réjouis-toi devant qui les littérateurs perdent leurs mots
Réjouis-toi devant qui se défont
les raisonnements les plus serrés
Réjouis-toi car tu montres Celui
dont la Parole agit avec puissance

Réjouis-toi en qui nous sommes tirés de l'abîme de l'ignorance
Réjouis-toi en qui nous accédons à la plénitude
du Mystère de Dieu
Réjouis-toi Planche de salut pour ceux
qui aspirent à la pleine vie
Réjouis-toi Havre de paix pour ceux
qui se débattent dans les remous de leur vie

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Dans sa volonté de sauver toute sa création, le Créateur de l'univers a choisi d'y venir lui-même. Pour refaire en nous son image à sa ressemblance divine, il est devenu l'Agneau, lui notre Dieu et notre Pasteur.

Alléluia, alléluia, alléluia !|/i]

En toi Vierge Marie, Mère de Dieu, trouvent refuge ceux qui ont fait choix de virginité et qui se tournent vers toi. Car le Créateur du ciel et de la terre t'a façonnée, ô Immaculée, en venant demeurer dans ton sein. Tous, il nous apprend à t'acclamer :


Réjouis-toi Mémorial de 1a virginité
Réjouis-toi Porte du Salut
Réjouis-toi premier fruit du Royaume Nouveau
Réjouis-toi en qui resplendit la merveille du don gratuit

Réjouis-toi en qui sont régénérés les esprits accablés
Réjouis-toi en qui sont fortifiés ceux que leur passé a blessé
Réjouis-toi car tu enfantes Celui qui nous délivre du Séducteur
Réjouis-toi car tu nous donnes la Source de la chasteté

Réjouis-toi Chambre nuptiale où Dieu épouse notre humanité
Réjouis-toi tu confies au Dieu d'amour
ceux qui se donnent à lui
Réjouis-toi Nourriture du Seigneur pour ceux
qui ont pris le chemin de virginité
Réjouis-toi tu conduis les croyants à l’intimité avec l'Époux

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Toutes nos hymnes de louange sont impuissantes à chanter, Seigneur, la profusion de ta miséricorde infinie. Seraient-elles aussi nombreuses que le sable de la mer, jamais elles ne parviendraient à égaler la richesse du don que tu nous as fait.

Alléluia, alléluia,, alléluia !


Nous contemplons dans la Vierge sainte le flambeau qui a porté la Lumière dans les ténèbres. Embrasée par la flamme du Verbe de Dieu qu'elle accueille dans sa chair, elle conduit tout homme à la connaissance de Dieu, illuminant l'intelligence de sa Splendeur. Joyeusement nous l'acclamons :

Réjouis-toi Aurore du Soleil levant
Réjouis-toi Flambeau qui porte la Lumière véritable
Réjouis-toi Éclat de Celui qui illumine notre coeur
Réjouis-toi devant toi l'Ennemi est frappé de terreur

Réjouis-toi Porte de la Lumière étincelante
Réjouis-toi Source d'une Eau jaillissant en Vie éternelle
Réjouis-toi Image vivante de la piscine du baptême
Réjouis-toi en qui nous sommes lavés de la souillure du péché

Réjouis-toi Bassin où nous est donné un esprit renouvelé
Réjouis-toi Coupe où nous puisons la Joie
Réjouis-toi en qui nous respirons le parfum du Christ
Réjouis-toi Source intarissable d'allégresse

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Il a voulu faire grâce des anciennes dettes à tous les hommes. De lui-même il est venu habiter chez les siens, parmi ceux qui vivaient loin de sa Grâce et déchirant leurs billets de créance, il entendit de toutes les bouches sortir cette acclamation :

Alléluia, alléluia, alléluia !

Nos voulons, ô Mère de Dieu, chanter ton enfantement, te louer comme le Temple vivant que le Seigneur a sanctifié et glorifié en demeurant dans ton sein, lui qui tient tout dans sa Main :

Réjouis-toi Tabernacle du Dieu vivant
Réjouis-toi Sanctuaire qui contient le Seul Saint
Réjouis-toi Arche de la Nouvelle Alliance dorée par l'Esprit
Réjouis-toi Trésor inépuisable de la Vie

Réjouis-toi Diadème de grand prix pour les gouvernants
Réjouis-toi Gloire vénérable des prêtres de Dieu
Réjouis-toi Solide Tour qui garde l’Église
Réjouis-toi Rempart inébranlable de la Cité

Réjouis-toi en qui surgit le Trophée de notre victoire
Réjouis-toi en qui sonne la déroute de notre Ennemi
Réjouis-toi Guérison de mon corps
Réjouis-toi Salut de mon âme

Réjouis-toi Épouse inépousée !


Ô Mère bénie entre toutes, toi qui as enfanté le Verbe de Dieu, le Seul Saint, reçois l'offrande de notre prière. Garde-nous de tout malheur et de toute menace, nous qui te chantons d'un même coeur :

Alléluia, alléluia, alléluia !
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Sam 25 Aoû 2007 - 15:55

Superbe cheers ....Je l'ai très souvent récité cheers
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Sam 25 Aoû 2007 - 15:57

christianc a écrit:

Un bout de théologie

http://www.echo-orthodoxe.net/index.php/tag/vierge-marie

« L'Église orthodoxe honore la Vierge Marie comme plus vénérable que les Chérubins, et incomparablement plus glorieuse que les Séraphins, au-dessus de toute créature. Elle voit en elle la Mère de Dieu, celle qui intercède auprès de son Fils en faveur du genre humain tout entier, et elle l'implore sans cesse à cette intention.

Le sentiment d'amour et de vénération envers la Mère de Dieu est l'âme de la piété orthodoxe, son cœur, qui réchauffe et vivifie l'ensemble du corps.
Le christianisme orthodoxe, c'est la vie dans le Christ Fils de Dieu et de la Vierge, l'amour du Christ inséparable de l'amour de la Mère de Dieu. L'Église orthodoxe invoque d'un seul souffle le très saint Nom de Jésus et le très doux Nom de Marie (ainsi sur les icônes mariales, Marie est représentée portant dans ses bras l'Enfant-Dieu), et son amour ne fait aucune distinction entre eux.

Celui qui ne vénère pas Marie ne connaît pas non plus le Christ. Et une foi au Christ qui n'inclut pas la dévotion à la Mère de Dieu, est une foi différente, un christianisme différent de celui de l'Église.»
Bibl.: Donadeo Maria, Icônes mariales russes, Éditions Médiaspaul, Paris, 1990, p. 5

Serge Boulgakov




A la suite il y a l'hymne acathiste (je crois que c'est russe ou georgien)

cheers .....et c'est là que ZIBOUNET nous fait une crise d'apoplexie 🤢 :dents:
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum