MARTHE ET MARIE

Histoire de l'Église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de l'Église

Message par Marc le Ven 8 Avr 2011 - 4:54

sourire a écrit:(Marc, ce serait vraiment bien qu'en parallèle, tu nous fasses un historique de l'église catholique et un résumé des enseignements qu'elle donnait "au petit peuple") (tout comme tu as pu le faire pour les cathares, tu trouveras sur Internet) (ou Fée ou d'autres sauront ....)

D'accord je vais le faire Wink

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'Église

Message par Marc le Ven 8 Avr 2011 - 4:56

Mais tu sais ce n'est vraiment pas difficile à trouver tu n'as qu'à lire le Denzinger qui reprends les textes les plus important de l'Eglise depuis les apôtres jusqu'à nos jours.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'Église

Message par Marc le Ven 8 Avr 2011 - 5:10

Le concile de 813 est clair et ordonne à tous les prêtres de prêcher désormais "en langue romane rustique ou germanique". Sans doute le latin demeure-t-il au IXème une langue très pratiquée. Les efforts réalisés à la fin du VIIIème pour instruire les futurs "administrateurs" du royaume le laisse supposer. Malgré tout, il faut bien noter que les "serments de Strasbourg" du 14 février 842, par lesquels Charles le Chauve et Louis le Germanique se promettent une aide mutuelle en réponse aux prétentions hégémoniques de Lothaire, sont prêtés en langue vulgaire (ce sont, je crois, les plus anciens textes connus en vieux français et en haut Allemand). On peut supposer dès lors que nombre des prédications se sont faites en langue vernaculaire et cela ira en s'amplifiant. Nul doute que Pierre l'ermite, prédicateur vagabond de la Première croisade, appela au départ dans la langue des hommes à qui il s'adressait (de pauvres paysans). Les messes continuaient d'être dites
et chantées en latin. Bien sûr, la situation est toute différente à l'intérieur des monastères où le latin faisait partie intégrante de la vie quotidienne de chaque moine (à Cluny, on disait 215 psaumes en latin par jour, la règle prévoyait la lecture d'un psautier par semaine et celle de la Bible entière en un an ; c'est encore sans compter la lecture des auteurs ecclésiastique...). Signalons un court mais éclairant article de Michel Banniard, "Génèses linguistiques de la France", dans "La France de l'An Mil", ss. dir. de Robert Delort, Paris, 1990, pp.214-229. l'auteur y aborde sur différents plans (religion, droit, littérature) la question de la langue vernaculaire, d'un éloignement du sacré à craindre pour l'Eglise et de la nécessité de s'adapter aux réalités du siècle. Sur la question précise, il me semble que le "Dictionnaire d'Archéologie Chrétienne et de Liturgie", de F. Cabrol, Paris, 1907-1953, devrait donner un certain nombre d'information.

Voir aussi "Le Clerc séculier au Moyen Age" (Actes du colloque d'Amiens, 1991), Paris, 1993.

Histoire de la messe

Voici une petite présentation des origines des différentes parties d'une messe.

Psaume Judica

(Intrïbo) Son usage a été établi par St Pie V en 1568.

L'usage de réciter des psaumes à voix basse pendant le chant de l'introït est très ancien. St Pie V n'a fait que fixer et déterminer quel psaume et de quelle manière pour le rite romain.

Confiteor

L'origine en remonte peut-être au VIIIe siècle.

Je confesse à Dieu tout-puissant,
Je reconnais devant mes frères que j’ai péché,
en pensée, en parole, par action et par omission.
Oui, j’ai vraiment péché.
C’est pourquoi, je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les
saints, et vous aussi, mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre
Dieu.

Gloria

Ce chant est des plus anciens dans l'église.

Mais sa place n'était pas à la Messe. Il se chante à la fin des offices de nuit et du matin (Laudes), et telle est encore sa place en orient et, partiellement, à Milan.

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux,
Et paix sur la terre aux hommes qu'il aime[1].
Nous te louons, nous te bénissons, nous t'adorons,
Nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, Roi du ciel,
Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu,le Fils du Père.
Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous
Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;
Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
Car toi seul es saint,
Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut,
Jésus Christ, avec le Saint-Esprit
Dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

Collecte

Le "Pax vobis" est d'un usage très ancien, c'était une formule de salut chez les Juifs. Dans les premiers siècles tous les prêtres disaient le "Pax vobis". Le prêtre doit avoir les bras étendus pour dire
la collecte. Il observe l'ancienne manière de prier des premiers chrétiens. L'usage en a été transmis par les peintures des Catacombes.

Epitre (Lecture)

L'usage remonte au début du christianisme.

Séquence

Elle se développe spontanément à partir de la /sequela/ de l'Alleluia (telle qu'elle se pratique encore dans le chant milanais). La tradition est inconstante d'une région à l'autre, chaque diocèse se
fabriquant un répertoire propre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/All%C3%A9luia

Evangile(Lecture)et prédication

L'usage remonte au début du christianisme.

Credo

Une partie fut ajoutée dans le premier concile de Constantinople.

Jusqu'au XIe siècle le Credo n'était pas récité publiquement. St Henri, empereur d'Allemagne, alors en visite à Rome, demanda au pape Benoit VIII pour quelle raison. A la suite de cette remarque il fut décidé que le Credo se dirait à la messe.

Le Credo a sa place d'origine dans la liturgie du baptême. De bonne heure il est inséré dans la liturgie de la Messe, d'abord en Orient, où les disputes théologiques sont plus féroces. Sous l'influence
orientale, il passe dans les liturgies gallicanes (y compris la liturgie hispanique) d'où il passe dans la liturgie romano-franque (IXe siècle). L'histoire de St Henri raconte comment le Credo se fraie un chemin dans le rite romain de Rome (vieux-romain), destiné à disparaître au XIIIe siècle.


Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;
qui a été conçu du Saint Esprit,
est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié,
est mort et a été enseveli,
est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l'Esprit Saint,
à la sainte Église catholique,
à la communion des saints,
à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle.
AMEN

Offertoire

Date vraisemblablement du VIIIe ou IXe siècle.

Les Chartreux suivent une liturgie du XIe, et les Dominicains celle du XIIIe siècle. Toutefois ils ne font pas cette cérémonie à l'église mais à la sacristie, et quelquefois à l'autel, mais alors avant le
commencement de la messe. On a toujours fait un offertoire, rite essentielle à la liturgie eucharistique. Sa place originelle est celle qu'il a encore dans le rite romain. Les orientaux en ont déplacé une partie (la préparation des oblats) à l'avant-messe, surtout pour des raisons pratiques. Les mêmes raisons qui l'ont fait déplacer dans les rites romains de type français (Dominicains, etc...). Chez eux la préparation des oblats (à distinguer de l'offertoire) se situe non pas avant la Messe, mais pendant le chant du graduel.

Encensement

Cet usage des parfums a commencé en Orient.

Suscipe, Sancta Trinitas

Cette oraison fut rendue universelle par St Pie V.

Oratre, fratres

"Super oblata" est la secrète (qui remonte à la plus haute antiquité). Orate Fratres (-et sorores) introduit la prière des fidèles.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'Église

Message par Fée Violine le Ven 8 Avr 2011 - 13:44

avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'Église

Message par Cécile le Dim 10 Avr 2011 - 7:21

Il ne manque pas de livres sur l'histoire de l'Eglise. J'ai toujours celui que nous avons étudié en classe de seconde ! Le moins qu'on puisse dire est qu'il est peu attrayant... Heureusement il y en a bien d'autres !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'Église

Message par sourire le Ven 6 Mai 2011 - 16:07

Marc a écrit:Mais tu sais ce n'est vraiment pas difficile à trouver tu n'as qu'à lire le Denzinger qui reprends les textes les plus important de l'Eglise depuis les apôtres jusqu'à nos jours.

Je ne te parle pas de texte, mais d'histoire ! laughing

(de la vie de tous les jours)

Mais merci de avoir ouvert ce sujet.
Je vais le lire.


Dernière édition par sourire le Ven 6 Mai 2011 - 16:19, édité 1 fois

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'Église

Message par sourire le Ven 6 Mai 2011 - 16:16

Fée Violine a écrit:Sur l'histoire de l'Église:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27%C3%89glise_catholique
(...)
(...)

Merci du choix de tes liens Fée.
Ils donnent une vue d'ensemble objective.

sourire
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de l'Église

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum