MARTHE ET MARIE

L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Mamiki le Lun 28 Mar 2011 - 9:07

Bonjour a tous,
Je suis nouvellement inscris sur ce forum que j'ai découvert a cause de ma recherche sur la réelle foi catholique qui hélas est agonisante.Je me veux intentionnellement provocateur et c'est un certain coup de geule
J'ai eu une mère spirituelle-célibataire consacrée-qui m'a presque tout enseignée sur la foi,la prière,l'Eucharistie par les exercices spirituels de Saint-Ignace.Cela m'a "rené de nouveau" et m'a beaucoup fortifie dans ma vie de foi mais voila Shocked elle a rompu avec l’église catholique et est désormais évangéliste et me dit de me méfier de l’église catholique... affraid
Imaginez le trouble profond que cela m'a cause...j'ai remis tout en questions car elle était vraiment catholique pratiquante et était très dévouée a l’Église et maintenant elle a un ministère.A partir de cela je me suis intéresse aux évangéliques-les purs(pas baptiste,ni luthériens et autres...)-je vais vous dire mon constat sur le terrain de l’évangélisation et de la proximité les catho sont vraiment des bébés...les moines et les prêtres sont très très peu pour effectuer ce travail
on dira qu'ils font du prosélytisme mais pourquoi beaucoup de gens adhèrent a leurs enseignements?y a til pas lacunes dans nos enseigenements ,manque d'encadrements et de formation de nos fidèles?pourquoi leur réel succès?j'ai peur que la future plus grande religion sera l’athéisme car ce sera la faute aux chrétiens d’êtres tant divises sur ce Celui qui devrait nous unir
Ils manipulent bien la Parole et savent bien la baser sur la vie pratique de tous les jours,ils ont plus sociaux,leurs enseignements et textes sont plus proches d'un citoyen lambda qu'une homélie fade et philosophique de nos prêtres souvent éloignée des réalités,nos églises sont froides,les fidèles pas du tout chaleureux et accueillants,des messes parfois mornes et insipides-vous me diriez c'est pas du sentimentalisme mais si la messe est une fête comment les gens après une messe ont l'air attristés et même pas chaleureux?-
Quand je lis les forums catholiques ils sont taxes de sectes,de fondamentalistes,de virus a détruire mais les catho sont traditionalistes,lent a agir,dépassés et envieux même,s'asseyent chez eux et savent même pas partager leur foi avec leurs voisins,ne connaissent même pas la bible(la plupart) et leur baptême n'est qu'un vieux diplôme poussiéreux,ou d'ailleurs trop versés dans les philosophies,théologies qui dépassent l'entendement des simples mortels.
Vous savez pourquoi ces évangéliques ont du succès en Amérique du Sud et en Afrique? c'est parce qu'ils connaissent leurs cultures,leurs difficultés et leur niveau d’alphabétisation.N'allez pas leur demander de lire les pères de l’Église ou le catéchisme de l’église!!d'ailleurs leur unique souci est de savoir s'ils vont manger le lendemain!!
regardez par exemple le site"Top Chrétien"et son contenu, ya til un outil d’évangélisation autant efficace chez les catholiques?et la plupart de leurs fidèles se recrutent chez les catholiques et pourquoi?je ne sais pas mais je trouve plus une deconnection entre la foi d'un catholique et sa vie en société,on dirait un schizophrène...je trouve des fois que nos prières(rosaire surtout)manque de convictions et sont surtout abrutissants pour les jeunes et contemporains,je ds juste
Si nous ne pouvons évangéliser et ramener les brebis égares,les autres le feront pour nous...
sur ce site vous êtes tous mes aines mais j'aimerais juste une discussion claire et franche sans se voiler la face et une certaine remise en questions,diaboliser l'autre,jouer aux pédants n'apporte aucune solution réelle face a leur montee,je crois qu'on a beaucoup a apprendre ou réapprendre d'eux cartonrouge

Mamiki
Passant
Passant

Masculin Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 24/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Marc le Lun 28 Mar 2011 - 9:42

Tout ceci est bien plus compliqué que tu le pense Mamiki, pour ma part j'étais évangélique et je suis devenu catholique. L'évangélisation telle qu'elle est présenté dans le livre des actes et qui est si chère aux évangéliques est, il faut bien l'avouer, complètement anachronique voire incompréhensible dans des pays qui sont déjà christianisés. Ce qu'il faut comprendre c'est que c'est Dieu qui appel par notre comportement et non pas des arguments convaincants. Je te citerais le passage du livre de Christian De CHERGE (prier 15 jours) prieur des moines de Tibbirine qui nous dit ceci et résume bien ce sujet :

La conversion est souvent réduite à l'acte de notre volonté. Nous constatons telle ou telle carence et nous estimons que nous devons y remédier. Nous disons alors que nous avons à nous convertir sur tel ou tel aspect et nous décidons d'y appliquer notre volonté. Un brin d'humour sur soi et un peu d'expérience de la vie spirituelle nous ont appris que ces décisions restent, pour la plupart du temps, lettre morte. Un examen plus précis montre qu'elle exprime le plus souvent le désir d'être en adéquation avec une image plus ou moins idéale de soi. Il n'est pas sûr qu'elles soient inspiré par un amour profond du Christ.

A être trop prosélyte nous nous faisons quelque peu comme la grâce de Dieu qui appelle et pouvons semer plus de trouble que de clarté entre la personne et Dieu. Cela ne nous empêche pas bien évidement de témoigner ou de discuter. Mais l'élément qui détermine la conversion de quelqu'un, c'est Dieu et pas l'homme. L'Esprit Saint à soufflé pour la mission de St Paul mais il n'est pas dit que cela soit de nos jours Sa seule volonté. "Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ?" (Mr 8, 36) Si notre âme est en adéquation avec Dieu, nous rendons témoignage au Christ et tout cela vaut mieux que de longs discours.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 50
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Lun 28 Mar 2011 - 11:27

Pour moi, l'explosion évangélique est un des multiples visages de la société de consommation. Comme on consomme des boîtes de conserves en recherchant le meilleur goût au moindre prix, on consomme du religieux qui nous offrira le plus d'avantages immédiats en sélectionnant et rejetant ce qui nous plait..... une religion à la carte de chacun qui a pour conséquence des divisions de plus en plus grandes.

.... et pourtant, ne dit-on pas que "c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe" taquin

Autrefois, on nous apprenait à nous laisser saisir par Dieu dans l'attente patiente, silencieuse, confiante et fidèle.

Tout cela s'est inversé : on veut saisir Dieu tout de suite et lui prendre de force ce qu'il nous semble tarder à donner comme par exemple les charismes ; et comme cela ne suffit pas, comme Napoléon qui a arraché la couronne des mains du Pape pour se la mettre sur la tête, on s'auréole de gloire et de sainteté.

C'est l'écharde dans la chair des catholiques qui, je l'espère, les forcera à sortir de leur "quant-à-soi". Les catholiques avaient oublié leur vocation premmière : se pencher, assister, servir, le petit, faible, abandonné, qui permet à Dieu de toucher les coeurs et de convertir.

Car, comme le dit Marc, c'est Dieu qui convertit, et non nous. Les conversions ne seront profondes, vraies, durables eet fécondes qu'à cette condition : nous effacer devant Lui.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Déclin de l’Eglise Catholique : Il est moins cinq

Message par Mamiki le Sam 4 Juin 2011 - 13:18

C’est le titre d’une lettre rendue publique le 8 juillet 2010, lettre envoyée au pape Benoit XVI par le père Henri Boulad qui était recteur du collège des jésuites au Caire.

Ci-dessous quelques extraits :

Très Saint Père

J’ose m’adresser directement à vous car mon cœur saigne de voir l’abîme dans lequel notre Église est en train de sombrer.(….)

Le langage de l’Église est désuet, anachronique, ennuyeux, répétitif, moralisant et totalement inadapté à notre époque. Il ne s’agit pas du tout d’aller dans le sens du poil et de faire de la démagogie, car le message de l’évangile doit être présenté dans toute sa crudité et son exigence. Il s’agit d’innover, d’inventer un nouveau langage qui redise la foi de façon pertinente et signifiante pour l’homme d’aujourd’hui.

Cela ne pourra se faire que par un renouveau en profondeur de la théologie et de la catéchèse qui devraient être repensées et reformulées de fond en comble.

Il faut bien constater que notre foi est trop cérébrale, dogmatique et parle très peu au cœur et au corps. (…)

Sur le plan moral et éthique, les injonctions du Magistère, répétées à satiété sur le mariage, la contraception, l’avortement, l’euthanasie, l’homosexualité, le mariage des prêtres, les divorcés remariés, etc. ne touchent plus personne et n’engendrent que lassitude et indifférence .

Notre Europe adulte refuse d’être traitée en mineure. Le style paternaliste d’une Église mater et magistra est définitivement périmé et ne colle plus aujourd’hui. Les nations les plus catholiques d’autrefois ont opéré un retournement pour verser dans l’athéisme, l’anticléricalisme, l’agnosticisme, l’indifférence. (…)

Face à ce constat plutôt accablant, la réaction de l’Église est double :

elle tend à minimiser la gravité de la situation et à se consoler en constatant un certain renouveau dans son aile la plus traditionnelle, ainsi que dans les pays du tiers monde (…)

elle invoque la confiance dans le Seigneur qui l’a soutenue pendant vingt siècles et sera bien capable de l’aider à dépasser cette nouvelle crise, comme il l’a fait pour les précédentes. (…)

A cela, je réponds :

ce n’est pas en s’arc-boutant sur le passé et en recueillant les fragments que l’on résoudra les problèmes d’aujourd’hui et de demain ;

l’apparente vitalité des Églises du tiers-monde est trompeuse. Selon toute vraisemblance, ces nouvelles églises passeront tôt ou tard par les mêmes crises qu’à connues la vieille chrétienté européenne ;

la modernité est incontournable et c’est pour l’avoir oublié que l’Église est dans une telle crise aujourd’hui ;

jusqu’à quand continuerons-nous à jouer la politique de l’autruche ?

jusqu’à quand refuserons-nous de regarder les choses en face ?

jusqu’à quand essaierons-nous de sauver à tout prix la façade, une façade qui ne fait illusion à personne aujourd’hui ?

jusqu’à quand continuerons-nous à nous braquer, à nous crisper contre toute critique, au lieu d’y voir une chance vers un renouveau? (…)

Je répète ce que je disais au début de cette lettre : « Il est moins cinq ». (…) L’histoire n’attend pas, surtout à notre époque où le rythme s’emballe, s’accélère.

ALORS QUE FAIRE ? L’Église d’aujourd’hui a un besoin impérieux d’une triple réforme :

Une réforme théologique et catéchétique pour repenser la foi et la reformuler de façon cohérente pour nos contemporains (…) ;

Une réforme pastorale pour repenser de fond en comble les structures héritées du passé ;

Une réforme spirituelle pour revivifier la mystique et repenser les sacrements en vue de leur donner une dimension existentielle, de les articuler à la vie (…)

Pour terminer, je suggère la convocation, au niveau de l’Église universelle, d’un synode général auquel participeraient tous les chrétiens – catholiques et autres – pour examiner en toute franchise et clarté les points signalés plus haut et tous ceux qui seraient proposés.

Un tel synode qui durerait trois ans, serait couronné par une assemblée générale – évitons le terme de «concile» – qui rassemblerait les résultats de cette enquête et en tirerait les conclusions.

Je termine, très Saint Père, en vous demandant de pardonner ma franchise et mon audace, et en sollicitant votre paternelle bénédiction. (…)

J'ai bien peur que cela ne fasse echo,car le Vatican est devenu avec toute la hierachie est devenue une machine.Quid du concile vatican 2 qui traine a etre applique?
J'ai tres soif de la verite dans mon Eglise quitte a ce qu'elle me consume.

Mamiki
Passant
Passant

Masculin Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 24/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Sam 4 Juin 2011 - 14:00

.... Un VATICAN III .... On est nombreux à le souhaiter.... Mais ça ne sera pas avec BENOIT XVI

Je salue au passage certains de nos évêques comme Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre (Hauts-de-Seine) qui vont dans le bon sens
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Sam 4 Juin 2011 - 14:07

On assiste actuellement à une grande purification de la société et de l'Eglise qui nous achemineront après bien des épreuves, à un monde renouvelé... Nous ne sommes qu'au début !

Je suis très optimiste... pas pour tout de suite mais.... dans 10 ans
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par père JEAN le Sam 4 Juin 2011 - 19:41

Il ne faudrait pas oublier cette parole du Christ : Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église. Les puissances du mal ne l'emporteront pas sur elle".
Et si, au lieu de regarder ce qui meurt, nous regardions ce qui naît ? Même au cours de l'hiver le plus rigoureux, on voit des bourgeons.
avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Sam 4 Juin 2011 - 20:59

Notre Père du ciel nous prépare à une famine humaine qui se transformera en famine spirituelle dans le but, quand le temps sera venu de d'avantage nous combler.

Un texte qui peut être compris dans un sens plus large :

Recevoir le Christ comme des tout-petits

N'oublions jamais que l’Esprit Saint cherche à nous éduquer profondément par le mystère du pain et du vin. Et ne nous étonnons donc pas s’il nous arrive parfois de connaître des états de famine, d’avoir le coeur sec. Même si, autour de nous, tout contribue à faciliter notre prière, notre louange. Souvent nous nous interrogeons : «Pourquoi l’Esprit Saint semble-t-il se taire, se retirer de nous ?»

Pour nous donner une plus grande soif de recevoir l’Eucharistie. Pour nous réapprendre à recevoir le pain en enfants, en tout-petits. L’Esprit, en effet, veut faire de nous des tout-petits qui ne savent qu’une chose : crier leur amour et dire :

«Père, Amen! Alléluia!»

Or, c’est par l’Eucharistie que l’Esprit Saint nous apprend cet esprit d’enfance, nous donne de comprendre que nous sommes des affamés de Dieu.

C’est par l’Eucharistie que nous acceptons d’entrer dans le désert et de passer par la porte étroite. Or, il nous est impossible de pénétrer dans le Royaume sans passer par cette porte.

Par l’Eucharistie, il nous apprend à vivre ce que Jésus lui-même vit.

La porte étroite, c’est la blessure du coeur de Jésus, c’est le pain eucharistique, c’est le vin eucharistique.
Seul ce chemin-là nous permet de devenir des pauvres, des touts-petits, d’accepter cette dépendance radicale à l’égard de l’Esprit Saint. Et de comprendre que l’Esprit puise tout ce qu’il nous donne dans le Coeur de Jésus. Par l’Eucharistie, il nous communique l’Amour de Jésus, le langage de Jésus, les moeurs de Jésus.

Le Père Marie-Dominique Philippe, o.p., fondateur de la communauté Saint-Jean.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Sam 4 Juin 2011 - 21:09

.... La parabole de l'Enfant prodigue est pour notre temps et illustre ce silence du Père qui attend que son fils affamé revienne vers lui
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Mamiki le Sam 4 Juin 2011 - 21:22

Il ne faudrait pas oublier cette parole du Christ : Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église. Les puissances du mal ne l'emporteront pas sur elle"
Je ne sais si c'est mon interprétation est littérale ou la fougue de la jeunesse ,je crois comprendre que les revendications,les reformes demandées ,le souci d'une Eglise qui reflète le véritable Evangile serait-ce l'oeuvre des puissances du mal? gene
Et si, au lieu de regarder ce qui meurt, nous regardions ce qui naît ? Même au cours de l'hiver le plus rigoureux, on voit des bourgeons.
Mais au printemps faute d’être arroses ne pourront jamais fleurir.
J’espère que "Rome" ne veut faire de nous des êtres assujettis a la religion, des autruches ou des bénis "oui-oui".

Mamiki
Passant
Passant

Masculin Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 24/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Dim 5 Juin 2011 - 12:59

MAMIKI.... Il ne faut pas oublier non plus que l'Eglise c'est nous et que nous portons notre part de responsabilité sur notre société et l'image que nous donnons de l'Eglise :

SUR UNE PROTESTATION NÉCESSAIRE :

Il faut maintenir à tout prix la protestation de la conscience devant le Mal. En effet, ce sont les protestations (et les progrès) de la conscience qui font apparaître parfois de nouvelles formes du Mal.

Soulignons à ce propos l’importance pour le chrétien de l’indignation, de la colère (la «sainte colère»), contre l’indifférence des hommes à l’égard des hommes. Père FRANCOIS VARILLON, théologien

LA PARABOLE DU BON SAMARITAIN

|...]

La question qui se pose, à l’heure actuelle, est la suivante. Le Juif blessé sur la route, la victime des brigands qui est-elle ? Où est-elle ? Qui aujourd’hui est victime des brigands et où sont les brigands. Et que faut-il faire pour empêcher le brigandage. C'est là la question !

Si un chrétien se contente de s’apitoyer sur le malheur d’un pauvre homme qui est blessé ou qui est malade, et s’il ne cherche pas les causes du malheur humain, si le chrétien ne réfléchit pas pour que soient trouvées en haut lieu les solutions qui feront qu’il y aura moins de brigands dans les banques, dans les chancelleries, dans les grandes sociétés, eh bien, je dis qu’il se dérobe devant son devoir !
[...]
Qu’est-ce que vous penseriez de l’Évangile si le SAMARITAIN s’était simplement penché sur le Juif blessé en lui disant :

«Mon pauvre vieux, comme te voilà mal en point et comme je te plains ! Vraiment, je suis très ému de pitié à te voir ainsi ! Alors, au revoir, mon ami, et bonnes chances ! ».

Que penseriez-vous d’un tel Évangile ?

Que penseriez-vous des chrétiens qui iraient visiter un pauvre homme dans un taudis en lui disant :

«C’est tout de même triste qu’il existe encore des logements aussi misérables…Allons, bonne chance, et dis-toi bien, mon Ami, que l’Église t’aime, tu sais, et puis, c’est vrai ! Et puis le CHRIST a dit d’ailleurs, que nous devions nous aimer les uns les autres !…Alors au revoir !»

Vous comprenez quand on entend (et on n’entend jamais les choses sous cette forme là, en général, c’est beaucoup plus enrobé, mais ça revient à cela, souvent), comment voulez-vous qu’on ne soit pas intérieurement saisi par la colère, par l’indignation ?Père FRANCOIS VARILLON, théologien
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Lun 6 Juin 2011 - 10:14

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Fée Violine le Lun 6 Juin 2011 - 18:29

Joss a écrit:.... Un VATICAN III .... On est nombreux à le souhaiter.... Mais ça ne sera pas avec BENOIT XVI
Si on appliquait Vatican II, déjà! Mais ça fait seulement une quarantaine d'années, c'est peu, il faut du temps pour que tout se mette en place.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Fée Violine le Lun 6 Juin 2011 - 18:32

Mamiki a écrit:J’espère que "Rome" ne veut faire de nous des êtres assujettis a la religion, des autruches ou des bénis "oui-oui".
Ce n'est pas tellement le genre de la maison!
Pour savoir ce que dit Rome, abonnez-vous à l'agence Zénit : on reçoit chaque jour, par e-mail (c'est gratuit) toutes les nouvelles de l'Eglise en général, et du Vatican en particulier, avec les déclarations du pape. C'est extrêmement intéressant, et ça permet de relativiser en voyant ce qui se vit chez les chrétiens dans le reste du monde.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par père JEAN le Lun 6 Juin 2011 - 18:37

En réponse à la question posée, je dirai que même dans les hivers les plus rigoureux, on voit des bourgeons. ça fait moins de bruit que l'arbre qui tombe dans la forêt. Nous chrétiens, nous devrions être plus attentifs à ce qui naît
avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Jeu 9 Juin 2011 - 9:05

Pourquoi les catholiques quittent-ils leur Église ?



Il faut lire d'urgence cet article sur les catholiques américains publié parTémoignage chrétien le 5 mai. Beaucoup des anciens catholiques sont devenus évangéliques.

Chacun sait que beaucoup de gens quittent l'Église catholique dans les pays occidentaux, comme ils quittent aussi les Églises luthériennes et réformées. On sait par ailleurs que cela n'empêche pas l'Église catholique romaine de croître numériquement sur le plan mondial, contrairement aux Églises protestantes libérales, qui perdent des fidèles.

Mais pourquoi au juste les gens s'en vont-ils ? Longtemps, l'idée selon laquelle l'Église catholique serait trop rigide, trop doctrinaire, tenait lieu de vérité explicative. Mais il fallait évidemment vérifier cette théorie. Cela a été fait aux États-Unis par le jésuite Thomas Reese, qui écrit pour l'excellent média National Catholic Reporter. Et la théorie ne tient pas debout, comme le souligne cet article paru dans Témoignagé chrétien le 5 mai. La moitié des gens qui quittent l'Église catholique abondonne toute affiliation religieuse. L'autre moitié devient protestante. Et parmi ces derniers, la plupart deviennent évangéliques. C'est-à-dire, ils ne rejoignent pas majoritairement une Église protestante libérale, mais une Église plutôt "conservatrice" (sur le plan théologique). Pour tous, la principale raison est l'insatisfaction spirituelle. Les questions morales ou disciplinaires sont moins importantes pour ces personnes.

Quelque chose nous dit que cet excellent article, rédigé par Jérôme Anciberro, est valable aussi pour la France. Mais nous n'avons pas la preuve. C'est juste un sentiment, mais un sentiment proche de la conviction, vérifiable tous les dimanches. Par ailleurs, il est manifeste que les paroisses catholiques qui s'inspirent positivement des évangéliques (surtout les charismatiques, d'ailleurs) rassemblent de plus en plus de personnes. En cette matière, il n'y a guère de hasard.
HL
Cet article a été mis en ligne le 11 mai 2011. http://www.dieu-et-moi.com/thematiques/presse-chretienne/446-pourquoi-les-catholiques-quittent-ils-leur-eglise-.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Belen le Jeu 9 Juin 2011 - 12:17

Par ailleurs, il est manifeste que les paroisses catholiques qui s'inspirent positivement des évangéliques (surtout les charismatiques, d'ailleurs) rassemblent de plus en plus de personnes.

Ce n'est pas pour cela que c'est une bonne chose !
Personnellement, je ne crois pas à ces soit-disant effusions de l'Esprit Saint qui surviendraient simplement parce qu'on se décrète charismatique.
Il y a là-dedans beaucoup d'auto-satisfaction et de recherche de bien-être qui n'a pas grand chose à voir avec les commandements de l'Evangile...
On aimerait bien avoir une foi new age.
Pour ma part, je me sens tout aussi bien dans ma paroisse rurale quand nous sommes 20 et que l'organiste est absent et les chants hésitants. Ma ferveur n'en est pas moins grande, le Christ est là, qui se donne dans la Parole et l'eucharistie.
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 54
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Jeu 9 Juin 2011 - 14:32

Pour tous, la principale raison est l'insatisfaction spirituelle.

.... Parcequ'ils ont perdu le sens du sacré. Plutôt que de se tourner vers la foi pure : l'intérieur de l'âme, siège de la Trinité, la société de consommation les pousse à la périphérie de leurs âmes, siège des passions. Leurs confusions de l'esprit d'adoration le prouve.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Joss le Jeu 9 Juin 2011 - 15:36

Joss a écrit:

NATIONAL GEOGRAPHC MAGAZINE
(mariages d'enfants)

Les conséquences médicales sont tout aussi graves et, dans certains cas mortels.

Un médecin basé dans la capitale yéménite Sanaa a énuméré certaines des conséquences médicales de forcer les filles à des relations sexuelles et l'accouchement avant qu'ils sont physiquement matures - déchiré les parois vaginales et des ruptures internes appelés fistules qui peut conduire à l'incontinence au long de la vie.

Les filles sont souvent trop jeunes pour comprendre la notion de reproduction. Le médecin a dit: «Les infirmières commencer par se demander," Savez-vous ce qui se passe? " «Comprenez-vous que c'est un bébé qui a été de plus en plus l'intérieur de vous?''

Peu sont équipées de l'information sur la façon de prendre soin d'eux ou de leurs bébés après l'accouchement conduit à des taux élevés de mortalité infantile.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum