MARTHE ET MARIE

Celui qui croira sera sauvé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Celui qui croira sera sauvé

Message par etienne lorant le Mar 25 Jan 2011 - 9:52

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 16,15-18.
Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création.Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.
Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ;
ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s'ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s'en trouveront bien. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Celui qui refusera de croire sera condamné. Cette parole n'est-elle pas terrible ? Oui, pour ceux qui refusent de croire, elle est terrible. Mais pour ceux qui ont cru, elle est évidente. Car 'quiconque cherche la vérité entend ma voix' dit encore le Christ. Or, découvrir la vérité, c'est trouver le seul salut possible pour l'homme.

Cette découverte, je puis en parler, puisque je fus comme saint Thomas: "J'ai vu et j'ai cru". Je fus aussi comme les premiers apôtres appelés: j'ai voulu tout abandonner dans l'instant - y compris ma vie (j'ai demandé à mourir "tout de suite" tant ma joie était forte). Il existe une multitude d'autres témoignages en ce sens. Par exemple, je suis en train de relire Simone Weil, la philosophe qui avait découvert que le malheur atteint tout homme et toute femme sans exception, car le malheur c'est l'impression mortelle de ne compter pour rien, d'être broyé par un mécanisme aveugle, sans attention ni égard pour l'humanité de chacun. Mais quand elle eût découvert le Christ, elle fit cette distinction: il y a la Pesanteur (le malheur) et la Grâce (le salut gratuitement obtenu de Dieu). La Pesanteur et la Grâce est un recueil de pensées de Simone Weil.

En fin de compte, si celui qui refuse de croire est condamné, c'est par choix libre et personnel. C'est le cas d'un homme ou d'une femme qui rencontrerait l'amour de sa vie, et qui dirait: 'çà ne m'intéresse pas, je préfère souffrir dans ma solitude'. Tel est le choix de ceux qui rejettent Dieu - mais on ne peut rejeter Dieu qu'après l'avoir rencontré, et donc nombre d'athées et d'agnostiques ne sont pas condamnés - ne peuvent se condamner eux-mêmes - avant d'avoir eu la révélation d'un salut possible pour l'homme.

La révélation de l'amour de Dieu peut venir et pénétrer un cœur humain d'une manière parfois complètement inattendue : il y a le cas d'André Frossard, qui se convertit au catholicisme, le 8 juillet 1935, dans la chapelle des religieuses de l’Adoration, rue d’Ulm à Paris, dans laquelle il était entré, insouciant, à la recherche d'un ami. Il y a aussi le cas d'un voisin, dans ma rue, qui est rentré dans un église pour ne pas déplaire à son épouse et qui s'est converti en entendant le prêtre déclarer: 'Un instant, il me faut tourner la page' - l'autre l'a entendu pour lui-même et a senti se tourner en lui la plus grande page de sa vie ! ... Voici donc qui est très réjouissant.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum