MARTHE ET MARIE

Nous étions en Tunisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous étions en Tunisie

Message par père JEAN le Lun 24 Jan 2011 - 10:35

Nous avions passé un été agréable à Salles la Source en attendant notre mutation en Tunisie. La rentrée scolaire approchant, le 24 août, nous sommes partis heureux de commencer une nouvelle vie dans un pays que nous pensions calme ; Les premières semaines furent très enrichissantes : nous rencontrions beaucoup de tunisiens chaleureux, Mohamed, notre chauffeur de taxi, Maher, le propriétaire de notre maison, Madame Ben Ammar, un dame âgée, notre voisine, particulièrement attachée à notre bien- être; Les enfants se firent rapidement des amies: Amina et Feriel 7 et 10 ans. La rentrée scolaire se déroula sans problème. Les petits tunisiens étaient très curieux de faire la connaissance de trois nouvelles petites élèves ; Anna Marie et Lucie ont été immédiatement intégrées à leurs groupes de jeux.

Cependant, nous ressentions un certain malaise chez les gens ; nous nous demandions : "pourquoi ces portraits géants de ce président sur les façades des immeubles? Pourquoi n'avions nous pas accès à de nombreux sites internet ? Comment faire pour acheter "le Monde" à Tunis"? Devant leurs silences gênés, nous nous sommes tus et même lors de nos conversations téléphoniques avec nos parents nous prenions nos précautions; bientôt, nous avons compris que la plupart des commerces de Tunisie appartenait à la famille Ben Ali : Carrefour, Monoprix, Bricorama; que ces magasins étaient réservés à une élite et que les gens aux faibles revenus ne pouvaient y accéder.

En nous promenant dans les rues nous voyions des jeunes hommes désœuvrés et mélancoliques ou bien des gens qui essayaient d'obtenir de l'argent en vendant leurs biens personnels ( des habits , des parfums, des livres...); Lors de notre retour des vacances de Noel, tout s'est passé très vite: Un jeune homme s'était immolé mi-décembre pour faire part de son désespoir de ne trouver de travail alors qu'il était diplômé ; des manifestations sanglantes s'en étaient suivies, la colère du peuple remontant jusqu'à la capitale.

Le 12 janvier, une manifestation impressionnante s'est déroulée, sur l'avenue Bourguiba , l'artère principale de la ville, siège du Ministère de l'Intérieur; La police a réprimé la foule de manière très violente comme elle l'avait fait dans les villes de province causant la mort de plusieurs personnes; Le 13 janvier, l'école française a été fermée sur instruction de l'Ambassade de France et ordre a été donné à tous les ressortissants français de rester chez eux. Un couvre feu a été instauré par l'Etat Tunisien; Nous avions heureusement acheté beaucoup de nourriture en prévision et nous nous sommes tous réfugiés dans la même chambre pour passer la nuit;

Ben Ali promit le soir au journal télévisé qu'il ordonnait à la police de ne plus tirer sur la foule (78 morts), il promettait par ailleurs un libre accès à internet et des embauches pour les jeunes diplômés. Mais rien n'y fit, ses heures étaient comptées ; dès le lendemain, une foule énorme se massa Avenue Bourguiba réclamant la démission du Président ; Vers 4 heures, fatigués d'être enfermés, nous sommes allés prendre un thé à la menthe chez Madame Ben Ammar et c'est là que nous avons appris la fuite de Ben Ali par avion pour une destination encore inconnue; Les tunisiens qui nous entouraient étaient fous de joie et nous embrassaient ; pourtant le couvre feu était maintenu. Nous sommes rentrés chez nous par la petite porte du jardin et une nuit sans sommeil a commencé entre les bruits de tirs et les hélicoptères qui tournoyaient autour de nos têtes; car si ben Ali était parti, sa garde rapprochée avait décidé d'organiser le chaos en pillant les maisons et en terrorisant les gens.

C'est pour cela que dès le lendemain la société a décidé de nous rapatrier; Nous sommes partis avec une valise , laissant nos biens à Tunis, mais surtout les gens qui nous avaient entourés pendant ces 4 mois, des Tunisiens chaleureux , fiers de leur révolte et de leur pays enfin libre. Nous sommes de tout cœur avec eux et nous espérons qu'ils pourront organiser de véritables élections démocratiques dans quelques mois.

(envoyé par des voisins de mon village)

avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 72
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

STRAUSS KAHN VISIONNAIRE

Message par Joss le Sam 29 Jan 2011 - 18:24


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10459
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum