MARTHE ET MARIE

Les épis de blé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les épis de blé

Message par etienne lorant le Mar 18 Jan 2011 - 8:57


Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 12,1-8.

En ce temps-là, Jésus passait, un jour de sabbat, à travers les champs de blé, et ses disciples eurent faim ; ils se mirent à arracher des épis et à les manger.
En voyant cela, les pharisiens lui dirent : « Voilà que tes disciples font ce qu'il n'est pas permis de faire le jour du sabbat ! »
Mais il leur répondit : « N'avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, ainsi que ses compagnons ?
Il entra dans la maison de Dieu, et ils mangèrent les pains de l'offrande ; or, cela n'était permis ni à lui, ni à ses compagnons, mais aux prêtres seulement.
Ou bien encore, n'avez-vous pas lu dans la Loi que le jour du sabbat, les prêtres, dans le Temple, manquent au repos du sabbat sans commettre aucune faute ?
Or, je vous le dis : il y a ici plus grand que le Temple.
Si vous aviez compris ce que veut dire cette parole : C'est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices, vous n'auriez pas condamné ceux qui n'ont commis aucune faute. Car le Fils de l'homme est maître du sabbat. »


Comme je suis en train de relire saint Augustin, je ne me retiens pas de reproduire ici son commentaire:

"Lorsque la grâce a été révélée, les fidèles ont été relevés de l'observance du sabbat qui consistait dans le repos d'un jour. Maintenant, par la grâce, le chrétien observe un sabbat perpétuel, si tout ce qu'il fait de bon il le fait dans l'espoir du repos à venir et s'il ne se glorifie pas de ses bonnes œuvres (...) En agissant ainsi, il se repose de ses œuvres anciennes, marche dans les sentiers d'une vie nouvelle, et reconnaît que Dieu agit en lui, Dieu qui tout à la fois agit en lui en tant qu'il gouverne ses créatures comme il faut, et se repose, en tant qu'il a en lui la tranquillité éternelle." De la sorte, je peux m'imaginer les disciples marchant aux abord d'un champs de blé arrivé à maturité et, certainement sans penser à mal, froisser quelques épis pour en avaler la semence. J'ai fait cela l'année passée lors d'une visite à un ami qui a la chance d'habiter en pleine campagne, c'était gai sous le soleil très chaud. Nous avons croisé le paysan qui nous a lancé: "Goûtez-y ! La récolte est bonne et pas de pesticides!" Balou, le grand chien noir d'Éric, courait dans tous les sens et appréciait la ballade. Comme çà compte, un souvenir comme celui-là !... Dans la lecture précédente, nous avions vu comment Jésus avait réagi en répliquant aux Pharisiens que ses disciples ne pouvaient pas jeûner tant que l'Époux est parmi eux. Le temps que Jésus est venu apporter, et qu'Il apporte à tout homme, c'est le temps de la délivrance des entraves du mal et de l'angoisse de la mort, et son Esprit nous guide en toute occasion.

Toutes ces choses bonnes pour l'homme et résolues par Dieu pour le bonheur de l'homme, font bien de Jésus le maître du Sabbat. Et de nouveau ce matin, après avoir communié, je ressens la Joie. Je trouve formidable de la part du Christ de rappeler ici qu'aux yeux de Dieu, la miséricorde est supérieure aux sacrifices !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum